Apprendre à se comporter avec autrui

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Apprendre à se comporter avec autrui

Message par Patate le Dim 27 Déc 2015 - 16:41

LES REGLES DU SAVOIR VIVRE DANS LA SOCIÉTÉ MODERNE
de Jean-Luc Lagarce – Ce monologue est l’adaptation par Jean-Luc Lagarce d’un célèbre manuel de savoir-vivre de la fin du 19e siècle – celui de la baronne Staffe, Usages du monde, qui connut un beau succès et eut une influence durable.

Jean-Luc Lagarce présentait ainsi sa pièce lors de sa création :
« Naître, ce n’est pas compliqué. Mourir, c’est très facile. Vivre, entre ces deux événements, ce n’est pas nécessairement impossible. Il n’est question que de suivre les règles et d’appliquer les principes pour s’en accommoder ; il suffit de savoir qu’en toutes circonstances, il existe une solution, un moyen de réagir et de se comporter, une explication aux problèmes, car la vie n’est qu’une longue suite d’infimes problèmes qui, chacun, appelle et doit connaître une réponse.
Appuyé sur le livre des convenances, des usages et des bonnes manières, on se tiendra toujours bien, on sera comme il faut, on ne risquera rien, on n’aura jamais peur. »

Patate
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7617
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 43
Localisation : Paris

http://www.zebrascrossing.net/t12645-pourquoi-patate

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à se comporter avec autrui

Message par Aybabtu le Mar 29 Déc 2015 - 11:46

ErikFromFrance a écrit:
Aybabtu a écrit:Mais Asperger? C'est tout de même un peu fort non?
Non. On peut vivre normalement, malgré quelques bizarreries, et ne se découvrir Asperger que tard dans la vie. Je connais qq'un qui ne s'en est rendu compte que dans la quarantaine et qui est pourtant l'une des personnes les plus respectables, les plus intelligentes et les plus gentilles que j'ai croisé dans ma vie.

Asperger n'est pas un handicap mais une particularité de personnalité. Si le décalage te pèse, c'est une piste à ne pas négliger. Je te recommande :
1) faire le test suivant à titre purement indicatif : http://www.rdos.net/fr/
2) jeter un oeil sur le topic suivant où plusieurs personnes ont fait ce test et en font des commentaires : (partie 1, partie 2)

Test fait deux fois. La première fois 108, la deuxième 117. Mais comme l'ont dit plusieurs personnes dans les liens que tu m'as envoyé, je ne crois pas vraiment en l'efficacité de ce test. Ça a l'air de ressembler à des tests de magazines féminins...
Quand bien même je serais autiste, je ne vois pas comment le diagnostic peut m'aider. Ça va juste me mettre encore une fois dans une petite case.
Je n'ai pas vraiment envie de connaître l'origine du problème, mais plutôt savoir comment y remédier, à ce problème.
Pour l'instant ma solution préférée est l'entraînement avec un ami, même s'il va falloir que j'en trouve un...

Merci en tout cas de l'intérêt que tu portes à mon post :-)

Aybabtu
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 43
Date d'inscription : 02/12/2014
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à se comporter avec autrui

Message par Aybabtu le Mar 29 Déc 2015 - 11:48

fleurblanche a écrit:
Aybabtu a écrit:Merci pour la réponse rapide!

Par exemple, lorsque je ne m'occupe pas les mains avec quelque chose, je ne sais pas quoi faire avec. Les laisser pendre? Les poser sur mes jambes? Les poser sur la table?
Lors de la remise de mon diplôme, j'ai mis du temps à comprendre que pour recevoir le document, il fallait que je tende la main droite, pas la main gauche. Je n'en avais aucune idée.
Lorsque je croise quelqu'un dans la rue, dois-je lui dire bonjour/salut/hocher la tête, avoir un contact visuel?
Quand faut-il avoir un contact (bise/serrer la main)?
Que choisir entre l'honnêteté et la politesse?
Lorsqu'on s'assoit, quelle position?
Si quelqu'un m'offre un verre, je dois refuser pour que l'autre insiste ou dois-je accepter d'emblée (à moins que cela ne me fasse passer pour quelqu'un d'impoli?)
Si une dame à froid et que j'ai un pull, je lui prête ou alors c'est déplacé? Est-ce qu'il y a un rapport avec l'âge?
Lorsqu'on part d'une fête/réception à laquelle on a été invitée, dois-je dire au revoir? S'il y a 300 personnes, je fais la bise à tout le monde? En général je part sans le dire à personne mais je ne crois pas que "ça se fait".
...

Rhaaaa c'est compliqué. C'est le genre de casse-tête auquel je dois faire face à chaque interaction avec un autre. Je me demandais donc s'il y avait un ouvrage auquel se  référer... Le but est d'être poli (ne blesser personne, "faire bonne impression") et d'améliorer la communication inter-personnelle.
C'est surtout que dans l'état actuel des choses, je ne sais pas comment réagir à des situations évidentes pour tout le monde, ou j'ai l'air mal élevé...

Bonjour Aybabtu !

Dans ton malheur, tu as de la "chance". En effet : tu n'as affaire, sauf erreur de ma part, qu'à une seule culture.

Ayant vécu des années dans plusieurs cultures différentes, j'ai appris à mes dépens que ce qui est de bon ton dans une culture peut être de très mauvais ton dans une autre culture.

J'ai appris, donc, à observer comment les gens interagissent entre eux et à me calquer sur ce que je vois : si on fait la bise, je fais la bise ; si on sert les mains, je serre les mains, etc. Je l'applique à tous les pans du "savoir-vivre" qui, finalement, change avec la latitude et la longitude.

Au-delà d'observer, tu peux aussi poser des questions à ton entourage, aux camarades, aux collègues, etc. Ne pas ressentir de gêne à poser des questions sur ce sujet : personne ne naît en sachant comment se comporter.

Moui, mais une seule culture qui n'est celle de personne d'autre... Donc ce n'est pas universel comme truc, mais très particulier...
Mais je suppose que dans chaque culture il doit y avoir des valeurs communes, comme le respect de l'autre.
Mais c'est chouette de voir le bon côté des choses.
Je pose beaucoup de questions autour de moi, mais parfois les gens eux mêmes ne connaissent pas la réponse ou alors je ne la comprends pas...
Une fois j'ai demandé pourquoi les fêtes auxquelles des gens de mon âge assistaient devaient nécèssairement être arrosées.
Et bien je n'ai toujours rien compris aux réponses...

Aybabtu
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 43
Date d'inscription : 02/12/2014
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à se comporter avec autrui

Message par Aybabtu le Mar 29 Déc 2015 - 12:13

Patate a écrit:LES REGLES DU SAVOIR VIVRE DANS LA SOCIÉTÉ MODERNE
de Jean-Luc Lagarce – Ce monologue est l’adaptation par Jean-Luc Lagarce d’un célèbre manuel de savoir-vivre de la fin du 19e siècle – celui de la baronne Staffe, Usages du monde, qui connut un beau succès et eut une influence durable.

Jean-Luc Lagarce présentait ainsi sa pièce lors de sa création :
« Naître, ce n’est pas compliqué. Mourir, c’est très facile. Vivre, entre ces deux événements, ce n’est pas nécessairement impossible. Il n’est question que de suivre les règles et d’appliquer les principes pour s’en accommoder ; il suffit de savoir qu’en toutes circonstances, il existe une solution, un moyen de réagir et de se comporter, une explication aux problèmes, car la vie n’est qu’une longue suite d’infimes problèmes qui, chacun, appelle et doit connaître une réponse.
Appuyé sur le livre des convenances, des usages et des bonnes manières, on se tiendra toujours bien, on sera comme il faut, on ne risquera rien, on n’aura jamais peur. »

Merci, j'y jetterai un coup d'œil :-)

Aybabtu
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 43
Date d'inscription : 02/12/2014
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à se comporter avec autrui

Message par Emeraude le Mar 29 Déc 2015 - 22:31

Moi c'est au boulot que j'ai des problèmes au moment de dire bonjour: il y a ceux/celles à qui je serre la main, ceux/celles à qui je fais la bise et ceux/celles où il n'y a pas de contact. Quand je croise des "sans contact" et des "avec contact" en même temps c'est mortel, parce que je me sens très gênée par rapport aux premiers alors il m'arrive de "contacter" quand même sauf que ce n'est pas naturel et que ça se voit.

Emeraude
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 183
Date d'inscription : 30/03/2014
Localisation : Ma branche

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à se comporter avec autrui

Message par CellarDoor le Mar 29 Déc 2015 - 23:37

Je me posais aussi beaucoup de questions avant mais pour moi c'est devenu simple. J'agis comme j'aimerais qu'on agisse envers moi. Exemple : je croise un collègue mais je n'aimerais pas du tout qu il me fasse la bise (parce-que je n'en ai pas envie c'est tout), et bien je lui tends l'autre alternative c'est à dire la main. Et si la poignée de main m'est désagréable aussi, je lui envoie un 'bonjour' de hochement de tête.
Mon opinion est que dans la vie il y a des "codes" naturels inspirés par l'empathie et des codes de convenance inculqués par nos parents. J'ai pris sur moi de ne plus suivre que les premiers, les seconds étant trop compliqués puisqu'ils dépendent de la situation, de la culture etc...
Je ne sais pas comment les gens me perçoivent mais pour l'instant personne ne m'évite donc ça a l'air ok Cool

CellarDoor
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 15
Date d'inscription : 09/07/2014
Age : 38
Localisation : Outer Space

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à se comporter avec autrui

Message par CD_CD le Mer 30 Déc 2015 - 0:30

Salut,

> Par exemple, lorsque je ne m'occupe pas les mains avec quelque chose, je ne sais pas quoi faire avec. Les laisser pendre? Les poser sur mes jambes? Les poser sur la table?

Ca dépend du contexte.

> Lors de la remise de mon diplôme, j'ai mis du temps à comprendre que pour recevoir le document, il fallait que je tende la main droite, pas la main gauche. Je n'en avais aucune idée.

Perception spatiale et corporelle un peu difficile ? Tu arrives à faire un nœud de lacet les yeux fermés ?

> Lorsque je croise quelqu'un dans la rue, dois-je lui dire bonjour/salut/hocher la tête, avoir un contact visuel?

Ça dépend du contexte (entre autres culturels), de l'effet souhaité, de la relation existante avec l'autre personne (donc de ce que tu perçois de cette relation, de ce que l'autre perçoit de cette relation, et de ce que chacun d'entre vous souhaitez pour l'avenir de cette relation), et des autres éléments que l'un ou l'autre aurez à gérer à ce moment-là (on a moins de contact visuel quand on est occupé à surveiller son enfant, on ne serre pas la main avec un panier de courses dans chaque main, etc.).
Dans la liste, à faire/pas faire, tu peux ajouter : sourire ou non, à quel point, ralentir sa marche ou non, ...

Et aussi : quel peut être l'impact d'une erreur en la matière ? L'état d'une relation ne s'arrête pas à un petit impair passage, l'état d'une relation dépend d'un ensemble de choses, sur la durée, par petites touches successives (impressionnistes). La perception par autrui est un mélange entre la perception par autrui de notre intention réelle et le prisme qu'autrui a par ses conditionnements (certains feront grand cas d'un enfant qui dit ou ne dit pas merci, d'autres s'attarderont plus sur l'expression de la joie réelle de l'enfant ayant reçu un présent, par exemple. Autre exemple : on peut dire "merci" au restaurant tout en étant parfaitement hautain et méprisant avec les serveurs).

Ne pas faire (trop) d'impairs est pas mal. Mais ne pas trop se focaliser sur les erreurs passées réelles et supposés car cela peut empêcher la spontanéité/le naturel/la relation fluide dans les échanges suivants.

> Quand faut-il avoir un contact (bise/serrer la main)?

Dépend du contexte (culturel, entre autres (le fameux "2 bises/3 bises/4 bises" selon les régions de France devient accolade et serrage de main ailleurs), de questions comme "distance interpersonnelle" (facteur culturel), de l'état de la relation en cours et de la relation souhaitée, éventuellement, des positions hiérarchiques respectives et de la culture d'entreprise, etc.

> Que choisir entre l'honnêteté et la politesse?

C'est à l'usage qu'on sait.
Dépend de la personnalité de chacun, de nos interlocuteurs et du contexte.

> Lorsqu'on s'assoit, quelle position?

Ca dépend. Dans quel contexte ? Dans quelle tenue ? etc.

> Si quelqu'un m'offre un verre, je dois refuser pour que l'autre insiste ou dois-je accepter d'emblée (à moins que cela ne me fasse passer pour quelqu'un d'impoli?)

Idem : question de contexte.

> Si une dame à froid et que j'ai un pull, je lui prête ou alors c'est déplacé? Est-ce qu'il y a un rapport avec l'âge?

Lui proposer peut être selon les cas déplacé ou gentil.
Lui imposer est toujours déplacé.
Cela n'a pas de rapport avec l'âge.

> Lorsqu'on part d'une fête/réception à laquelle on a été invitée, dois-je dire au revoir? S'il y a 300 personnes, je fais la bise à tout le monde? En général je part sans le dire à personne mais je ne crois pas que "ça se fait".

Idem : ça dépend de la culture (niveau social compris (les codes sociaux ne sont pas les mêmes dans tous les milieux)), et de ta position "sociale" dans la soirée. Tu peux aller dire au revoir aux personnes qui vous ont accueillis si elles ne sont pas trop occupées. Généralement, on dit au moins au revoir aux personnes qui nous ont accompagnées (car, pour une question de sécurité, on veille les uns sur les autres, donc si quelqu'un disparaît et qu'il est répertorié comme étant "ami proche" ou "du groupe", a priori, on le cherche pour vérifier qu'il va bien (sauf si cela n'est pas une valeur du groupe ou que la personne est déjà répertoriée comme "excentrique")).

Si tu n'as pas pu voir tes hôtes, trop occupés, tu peux, au choix : leur envoyer une petite carte (ou un sms, selon le cas) leur disant que leur soirée était très agréable ("j'ai beaucoup apprécié votre soirée et vous en remercie" / "super, ta soirée..blablabla"), leur passer un coup de fil, venir le lendemain en tenue de travail pour aider à ranger, etc. Ca dépend vraiment trop du contexte pour qu'il y ait une réponse universelle.

> Le but est d'être poli (ne blesser personne, "faire bonne impression")

C'est absolument impossible.
Les codes sociaux sont trop différents d'un groupe à l'autre pour qu'il existe un comportement universel à adopter pour être toujours poli.
Ce sont les codes sociaux de ton milieu qu'il faut que tu apprennes à connaître (ou, si ces codes ne te plaisent pas, que tu changes de milieu ou acceptes de passer pour un excentrique (ce qui n'empêche pas de passer pour quelqu'un de gentil : un gentil excentrique, la politesse, la conformisme et la gentillesse sont trois choses totalement différentes)).


> C'est surtout que dans l'état actuel des choses, je ne sais pas comment réagir à des situations évidentes pour tout le monde, ou j'ai l'air mal élevé...

C'est que les autres (cachent bien leur malaise ou) ont intégré les codes principaux du groupe social dans lequel tu évolues.

CD_CD
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 587
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à se comporter avec autrui

Message par Aybabtu le Mer 30 Déc 2015 - 6:49

CellarDoor a écrit:Je me posais aussi beaucoup de questions avant mais pour moi c'est devenu simple. J'agis comme j'aimerais qu'on agisse envers moi. Exemple : je croise un collègue mais je n'aimerais pas du tout qu il me fasse la bise (parce-que je n'en ai pas envie c'est tout), et bien je lui tends l'autre alternative c'est à dire la main. Et si la poignée de main m'est désagréable aussi, je lui envoie un 'bonjour' de hochement de tête.
Mon opinion est que dans la vie il y a des "codes" naturels inspirés par l'empathie et des codes de convenance inculqués par nos parents. J'ai pris sur moi de ne plus suivre que les premiers, les seconds étant trop compliqués puisqu'ils dépendent de la situation, de la culture etc...
Je ne sais pas comment les gens me perçoivent mais pour l'instant personne ne m'évite donc ça a l'air ok Cool
Je ne comprends pas vraiment... Je suis d'accord avec le deuxième paragraphe, mais si tu agis comme tu le ferais avec toi même, ou que tu évite le contact parce que tu n'aime pas ça, ce n'est pas vraiment de l'empathie...
Maintenant on peut toujours dire que l'empathie n'existe pas vraiment puisque elle se base non pas sur les sentiments d'autrui mais sur la perception qu'on en a...

Aybabtu
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 43
Date d'inscription : 02/12/2014
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à se comporter avec autrui

Message par Emeraude le Mer 30 Déc 2015 - 8:58

@CellarDoor je fais comme toi, mais le problème c'est quand j'en croise deux ou plusieurs à la fois !
C'est très gênant par exemple de faire la bise au premier, passer devant le second sans rien faire (j'ai déjà lancé un bonjour global avant) et aller serrer la main du troisième.

Cela dit il y en a qui le font devant moi (ne serait-ce que parce qu'ils me considèrent parfois comme quantité négligeable) mais moi ça me dérange. Et c'est là qu'il m'arrive de gaffer: dans un troupeau de "sans contact", je ne "contacterai" pas forcément le seul concerné du lot et il ne comprend pas. Je précise que cela se passe dans un temps très court car la surprise m'empêche de réfléchir et la seconde d'après c'est trop tard.

Et répondre à la question de l'empathie consiste à répondre celle sur notre nature en général... Pourquoi aimons-nous, détestons-nous, etc.

Emeraude
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 183
Date d'inscription : 30/03/2014
Localisation : Ma branche

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à se comporter avec autrui

Message par Emeraude le Mer 30 Déc 2015 - 9:05

Aybabtu a écrit:Bonjour à tou(te)s,

J'éprouve des difficultés à reconnaître et à appliquer les codes sociaux, ce qui me pose d'énormes problèmes pour me faire comprendre et être crédible en société.
Hi hi, si tu me connaissais...
Aybabtu a écrit:J'ai aussi beaucoup de mal avec le second degré et le language non-verbal.
Ca viendra avec l'âge. Je me compare maintenant et quand j'avais 19 ans, il n'y a pas photo.
Aybabtu a écrit:La lecture de livres traitant de psychologie sociale ne m'a pas tellement aidé (si ce n'est à comprendre l'importance de ces codes).
Normal, ils t'apprennent la théorie pas la pratique.
Aybabtu a écrit:Je me demandais donc si vous connaissiez des sortes "d'encyclopédies" qui recenceraient ces comportements et règles de société.
Je connais un bouquin très volumineux: la vie. On ne cesse jamais de le lire.
Aybabtu a écrit:J'aurais aimé un livre à caractère plutôt universel (les codes changeant avec l'époque, j'ai en tête la galanterie, qui devient impolie...).
Impossible. Tu feras des erreurs, comme nous tous. Mais tu en feras de moins en moins avec le temps et la maturité.

Et notamment quand tu travailleras (je suppose que tu es encore étudiant), tu devras mettre en oeuvre des ressources qui te permettront de trouver comment faire.

Mo conseil, reste naturel et détendu, et ne tente pas de forcer les choses si tu ne le sens pas. Les codes, tu te les construiras toi-même.

Emeraude
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 183
Date d'inscription : 30/03/2014
Localisation : Ma branche

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à se comporter avec autrui

Message par Aybabtu le Mer 30 Déc 2015 - 11:02

Hello! Merci pour ton message.

CD_CD a écrit:
> Par exemple, lorsque je ne m'occupe pas les mains avec quelque chose, je ne sais pas quoi faire avec. Les laisser pendre? Les poser sur mes jambes? Les poser sur la table?

Ca dépend du contexte.
Lorsque je parle avec des gens par exemple, ou lorsque j'ai terminé mon repas, ou simplement lorsque j'attends dans une file. Aussi lors de rendez-vous avec le généraliste par exemple, ou j'hésite entre les laisser prendre, les mettre sur mes genoux ou sur le bureau.

CD_CD a écrit:> Lors de la remise de mon diplôme, j'ai mis du temps à comprendre que pour recevoir le document, il fallait que je tende la main droite, pas la main gauche. Je n'en avais aucune idée.

Perception spatiale et corporelle un peu difficile ? Tu arrives à faire un nœud de lacet les yeux fermés ?
Non, rien de cela. J'ai juste tendu la main gauche (puisque j'avais la droite occupée), et je suis resté planté là quelques secondes jusqu'à ce que l'on me dise que c'est la main droite qu'il fallait que je tende. Je n'étais pas au courant (les autres l'étaient visiblement). Je ne connais pas l'origine de cette coutume... Peut-être parce que c'était une école catholique?

CD_CD a écrit:> Lorsque je croise quelqu'un dans la rue, dois-je lui dire bonjour/salut/hocher la tête, avoir un contact visuel?

Ça dépend du contexte (entre autres culturels), de l'effet souhaité, de la relation existante avec l'autre personne (donc de ce que tu perçois de cette relation, de ce que l'autre perçoit de cette relation, et de ce que chacun d'entre vous souhaitez pour l'avenir de cette relation), et des autres éléments que l'un ou l'autre aurez à gérer à ce moment-là (on a moins de contact visuel quand on est occupé à surveiller son enfant, on ne serre pas la main avec un panier de courses dans chaque main, etc.).
Dans la liste, à faire/pas faire, tu peux ajouter : sourire ou non, à quel point, ralentir sa marche ou non, ...
Je suis sensé savoir ça? Je veux juste souhaiter une bonne journée à quelqu'un dans la rue (supposons que ce soit un inconnu). Donc je suppose que la relation n'est pas très avancée... En général lorsque je croise quelqu'un, j'enlève mon casque, et je le regarde. J'adapte mon comportement en fonction de la façon dont il réagit, je fais le mime...

CD_CD a écrit:Et aussi : quel peut être l'impact d'une erreur en la matière ? L'état d'une relation ne s'arrête pas à un petit impair passage, l'état d'une relation dépend d'un ensemble de choses, sur la durée, par petites touches successives (impressionnistes).
Oui, à chaque fois que je pe'se avoir fait une erreur, je m'en veux terriblement pour les mois voir les années suivantes alors que l'autre ne l'a peut-être même pas remarqué... Je suis justement en train de lire une série de livres qui devraient m'aider (Politesse et savoir-vivre, Psychologie des relations humaines, et Psychologie de l'amitié.) à connaître les attentes des autres.

CD_CD a écrit:La perception par autrui est un mélange entre la perception par autrui de notre intention réelle et le prisme qu'autrui a par ses conditionnements (certains feront grand cas d'un enfant qui dit ou ne dit pas merci, d'autres s'attarderont plus sur l'expression de la joie réelle de l'enfant ayant reçu un présent, par exemple. Autre exemple : on peut dire "merci" au restaurant tout en étant parfaitement hautain et méprisant avec les serveurs).
J'y avais pensé, mais je ne peux malheureusement pas lire dans la tête des gens pour faire en sorte de créer chez eux l'émotion que j'aimerais créer. Mais il existe des façons pour au moins limiter les "dégâts".
Dans le cas de l'enfant, la politesse ou même le respect imposerait que celui-ci dise merci. Que la cible de cette politesse soit tolérante ou non à l'absence de cette politesse n'a pour moi aucune importance. Sa simple présence permet d'écarter les malentendus.
Bien évidemment, il y a aussi la façon d'exprimer ce remerciement, mais là aussi il y a moyen d'être d'accord. Et je ne suis pas une IA à qui il faudrait apprendre tout depuis zéro. Je sais que si je veux remercier quelqu'un sincèrement, je dois avoir les yeux bien ouverts, le regarder, être concentré sur cette interraction (ne pas faire autre chose) et dire en articulant, calmement et avec le bon volume "merci", tout en hochant un peu la tête ou en lui serrant la main (du moins avoir un contact physique). Et après cela dépend de la relation, mais je peux toujours esquisser un léger sourire.

CD_CD a écrit:> Quand faut-il avoir un contact (bise/serrer la main)?

Dépend du contexte (culturel, entre autres (le fameux "2 bises/3 bises/4 bises" selon les régions de France devient accolade et serrage de main ailleurs), de questions comme "distance interpersonnelle" (facteur culturel), de l'état de la relation en cours et de la relation souhaitée, éventuellement, des positions hiérarchiques respectives et de la culture d'entreprise, etc.
Donc ce serait à moi de décider de la distance que je veux mettre? Se serrer la main est toujours bon non?

CD_CD a écrit:> Que choisir entre l'honnêteté et la politesse?

C'est à l'usage qu'on sait.
Dépend de la personnalité de chacun, de nos interlocuteurs et du contexte.
Si c'est un ami, je lui dit, mais si c'est mon boss qui a une crotte de nez qui pend je ne lui dis pas?

CD_CD a écrit:> Lorsqu'on s'assoit, quelle position?

Ca dépend. Dans quel contexte ? Dans quelle tenue ? etc.
Ah bon? Ça dépend de la tenue aussi? Ça me rappelle qu'une fois, j'étais en costume et je m'étais assis par terre pour attendre mon bus. Les gens avaient l'air étonnés. Alors que lorsque je fais ça dans des vêtements plus "relax", ça passe mieux...
Si je suis à un entretien d'embauche, je suppose que je ne vais pas m'installer comme si j'étais sur un transat, mais je ne vais quand même pas être genoux collés, jambes pliées à 90° quand même, si? Ce n'est pas très confortable...

CD_CD a écrit:> Si quelqu'un m'offre un verre, je dois refuser pour que l'autre insiste ou dois-je accepter d'emblée (à moins que cela ne me fasse passer pour quelqu'un d'impoli?)

Idem : question de contexte.
Avec le boss?
Un ami?
Une amie?
Mes parents?
Un inconnu?
Une inconnue?

CD_CD a écrit:> Si une dame a froid et que j'ai un pull, je lui prête ou alors c'est déplacé? Est-ce qu'il y a un rapport avec l'âge?

Lui proposer peut être selon les cas déplacé ou gentil.
Lui imposer est toujours déplacé.
Cela n'a pas de rapport avec l'âge.
Et comment est-ce que je sais que tels cas correspondent à tels résultats?
J'ai toujours cru que qu'il y avait un truc avec l'âge et la relation...

CD_CD a écrit:> Lorsqu'on part d'une fête/réception à laquelle on a été invitée, dois-je dire au revoir? S'il y a 300 personnes, je fais la bise à tout le monde? En général je part sans le dire à personne mais je ne crois pas que "ça se fait".

Idem : ça dépend de la culture (niveau social compris (les codes sociaux ne sont pas les mêmes dans tous les milieux)), et de ta position "sociale" dans la soirée. Tu peux aller dire au revoir aux personnes qui vous ont accueillis si elles ne sont pas trop occupées. Généralement, on dit au moins au revoir aux personnes qui nous ont accompagnées (car, pour une question de sécurité, on veille les uns sur les autres, donc si quelqu'un disparaît et qu'il est répertorié comme étant "ami proche" ou "du groupe", a priori, on le cherche pour vérifier qu'il va bien (sauf si cela n'est pas une valeur du groupe ou que la personne est déjà répertoriée comme "excentrique")).

Si tu n'as pas pu voir tes hôtes, trop occupés, tu peux, au choix : leur envoyer une petite carte (ou un sms, selon le cas) leur disant que leur soirée était très agréable ("j'ai beaucoup apprécié votre soirée et vous en remercie" / "super, ta soirée..blablabla"), leur passer un coup de fil, venir le lendemain en tenue de travail pour aider à ranger, etc. Ca dépend vraiment trop du contexte pour qu'il y ait une réponse universelle.
Donc en gros, l'objectif ici est de ne dire au revoir qu'aux gens qui m' intéressent (comme les amis + les gens qui m'ont invités)?

CD_CD a écrit:> Le but est d'être poli (ne blesser personne, "faire bonne impression")

C'est absolument impossible.
Les codes sociaux sont trop différents d'un groupe à l'autre pour qu'il existe un comportement universel à adopter pour être toujours poli.
Ce sont les codes sociaux de ton milieu qu'il faut que tu apprennes à connaître (ou, si ces codes ne te plaisent pas, que tu changes de milieu ou acceptes de passer pour un excentrique (ce qui n'empêche pas de passer pour quelqu'un de gentil : un gentil excentrique, la politesse, la conformisme et la gentillesse sont trois choses totalement différentes)).
Je reste persuadé que c'est possible. Bon, évidemment, pas dans les détails, mais si on mélange empathie et bon sens ça devrait donner un truc universel non?. Bien entendu, l'observation est très importante, des valeurs différentes pouvant faire varier la façon dont on respecte les autres (en leur donnant de l'aide ou au contraire en les laissant se débrouiller par exemple). Mais dans ce cas là, ne faire que proposer son aide est bon partout je crois.

Aybabtu
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 43
Date d'inscription : 02/12/2014
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à se comporter avec autrui

Message par Aybabtu le Mer 30 Déc 2015 - 11:08

Emeraude a écrit:Mo conseil, reste naturel et détendu, et ne tente pas de forcer les choses si tu ne le sens pas. Les codes, tu te les construiras toi-même.
Ça serait facile, si encore je savais ce qu'est être naturel...
Je ne suis détendu que lorsque je suis seul. Me sociabiliser (ou essayer du moins) est assez pénible lorsque l'on ne sait pas comment faire.
Merci quand même pour ton message :-)

Aybabtu
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 43
Date d'inscription : 02/12/2014
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à se comporter avec autrui

Message par Kreach le Mer 30 Déc 2015 - 11:12

Aybabtu a écrit:
Que choisir entre l'honnêteté et la politesse?

Je comprends bien l'ensemble de tes questionnements.
Quelle attitude à adopter par rapport aux autres... C'est délicat. Et puis ça change selon, on ne sait pas à quoi s'en tenir ; et comme on ne peut développer ses pensées émanant d'une attitude particulière d'une logique clairvoyante à quelqu'un, cela peut vite amener à des jugements, etc. Dont on se passerait parfois bien.
Je crois que je me suis fondu dans la discrétion.

Pour l'honnêteté ou la politesse... Si tu veux ne pas être mal vu dans la société, toujours choisir le mensonge. Mais si tes valeurs ne sont pas celles-ci, prends les armes avec délicatesse. La politesse quand tu indiffères à la rigueur, permet d'éviter les conflits, c'est important.

Kreach
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 140
Date d'inscription : 28/10/2015
Age : 28
Localisation : Montagnes.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à se comporter avec autrui

Message par Aybabtu le Mer 30 Déc 2015 - 11:18

Je remarque avec horreur les nombreuses fautes et répétitions dans mes réponses, ainsi que la désorganisation complète de mes propos.
J'en suis désolé, je n'ai pour le moment accès qu'à ma petite tablette de 7 pouces...

Merci Kreach pour ton message.

Aybabtu
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 43
Date d'inscription : 02/12/2014
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à se comporter avec autrui

Message par CD_CD le Mer 30 Déc 2015 - 12:05

Aybabtu a écrit:Hello! Merci pour ton message.

CD_CD a écrit:
> Par exemple, lorsque je ne m'occupe pas les mains avec quelque chose, je ne sais pas quoi faire avec. Les laisser pendre? Les poser sur mes jambes? Les poser sur la table?

Ca dépend du contexte.
Lorsque je parle avec des gens par exemple, ou lorsque j'ai terminé mon repas, ou simplement lorsque j'attends dans une file. Aussi lors de rendez-vous avec le généraliste par exemple, ou j'hésite entre les laisser prendre, les mettre sur mes genoux ou sur le bureau.

Lorsque tu as terminé ton repas..... ça dépend du contexte. Es-tu souvent dans des situations où tu as fini ton repas, que tu dois rester assis et que tu n'as pas vraiment de raison de prendre par à une conversation ? Tu es avec qui dans ce cas-là ? Tu es où ?

Chez le généraliste, je crois qu'il s'en fiche pas mal.
Dans une file d'attente, pareil, les gens s'en fichent. Quoique tu fasses, il y aura quelqu'un qui s'ennuie et passe le temps en regardant les autres. Tant que tu restes dans ta "zone", tu peux faire ce que tu veux. Ce qui ne se fait pas pour un adulte, c'est de faire de grands gestes par exemple, parce que tu sors de ta "zone" et du comportement "normal". Mais certains adultes ont les mains ballantes, d'autres ont les mains dans les poches, d'autres jouent avec leurs doigts, d'autres commencent à papoter avec les voisins, etc. il y a de tout.

Aybabtu a écrit:
CD_CD a écrit:> Lors de la remise de mon diplôme, j'ai mis du temps à comprendre que pour recevoir le document, il fallait que je tende la main droite, pas la main gauche. Je n'en avais aucune idée.

Perception spatiale et corporelle un peu difficile ? Tu arrives à faire un nœud de lacet les yeux fermés ?
Non, rien de cela. J'ai juste tendu la main gauche (puisque j'avais la droite occupée), et je suis resté planté là quelques secondes jusqu'à ce que l'on me dise que c'est la main droite qu'il fallait que je tende. Je n'étais pas au courant (les autres l'étaient visiblement). Je ne connais pas l'origine de cette coutume... Peut-être parce que c'était une école catholique?

Bizarre. Bon, l'essentiel est fait : tu as ton diplôme.

Aybabtu a écrit:
CD_CD a écrit:> Lorsque je croise quelqu'un dans la rue, dois-je lui dire bonjour/salut/hocher la tête, avoir un contact visuel?

Ça dépend du contexte (entre autres culturels), de l'effet souhaité, de la relation existante avec l'autre personne (donc de ce que tu perçois de cette relation, de ce que l'autre perçoit de cette relation, et de ce que chacun d'entre vous souhaitez pour l'avenir de cette relation), et des autres éléments que l'un ou l'autre aurez à gérer à ce moment-là (on a moins de contact visuel quand on est occupé à surveiller son enfant, on ne serre pas la main avec un panier de courses dans chaque main, etc.).
Dans la liste, à faire/pas faire, tu peux ajouter : sourire ou non, à quel point, ralentir sa marche ou non, ...
Je suis sensé savoir ça? Je veux juste souhaiter une bonne journée à quelqu'un dans la rue (supposons que ce soit un inconnu). Donc je suppose que la relation n'est pas très avancée...

Un inconnu complet ?

Aybabtu a écrit:En général lorsque je croise quelqu'un, j'enlève mon casque, et je le regarde. J'adapte mon comportement en fonction de la façon dont il réagit, je fais le mime...

Tout un tas de gens font pareil, et si ça se trouve, celui en face fait pareil aussi.
Ça pose un problème ?

Aybabtu a écrit:
CD_CD a écrit:Et aussi : quel peut être l'impact d'une erreur en la matière ? L'état d'une relation ne s'arrête pas à un petit impair passage, l'état d'une relation dépend d'un ensemble de choses, sur la durée, par petites touches successives (impressionnistes).
Oui, à chaque fois que je pe'se avoir fait une erreur, je m'en veux terriblement pour les mois voir les années suivantes alors que l'autre ne l'a peut-être même pas remarqué... Je suis justement en train de lire une série de livres qui devraient m'aider (Politesse et savoir-vivre, Psychologie des relations humaines, et Psychologie de l'amitié.) à connaître les attentes des autres.

Ou l'a remarqué et oublié aussitôt, comme un détail anodin parmi d'autres.
Les gens sont trop variés pour que "les attentes des autres" existent de façon uniforme dans un livre.
Moi, par exemple, je serre la main aux gens. Leur faire la bise me gonfle. Ça se fait en milieu professionnel, mais pas en milieu amical, mais je m'en fiche pas mal, mes amis s'en remettront, les autres peuvent aller se faire voir.

Aybabtu a écrit:
CD_CD a écrit:La perception par autrui est un mélange entre la perception par autrui de notre intention réelle et le prisme qu'autrui a par ses conditionnements (certains feront grand cas d'un enfant qui dit ou ne dit pas merci, d'autres s'attarderont plus sur l'expression de la joie réelle de l'enfant ayant reçu un présent, par exemple. Autre exemple : on peut dire "merci" au restaurant tout en étant parfaitement hautain et méprisant avec les serveurs).
J'y avais pensé, mais je ne peux malheureusement pas lire dans la tête des gens pour faire en sorte de créer chez eux l'émotion que j'aimerais créer. Mais il existe des façons pour au moins limiter les "dégâts".

Seulement, ils le savent aussi, eux, que tu ne peux pas lire dans leur tête, non ? Et ils ont le même problème.

Aybabtu a écrit:Dans le cas de l'enfant, la politesse ou même le respect imposerait que celui-ci dise merci.

Ça, c'est ta référence en politesse qui impose ça.
La mienne ne l'impose pas.
Dans ma référence en politesse, c'est celui qui exige un merci qui est impoli.

Aybabtu a écrit:Que la cible de cette politesse soit tolérante ou non à l'absence de cette politesse n'a pour moi aucune importance. Sa simple présence permet d'écarter les malentendus.
Bien évidemment, il y a aussi la façon d'exprimer ce remerciement, mais là aussi il y a moyen d'être d'accord. Et je ne suis pas une IA à qui il faudrait apprendre tout depuis zéro. Je sais que si je veux remercier quelqu'un sincèrement, je dois avoir les yeux bien ouverts, le regarder, être concentré sur cette interaction (ne pas faire autre chose) et dire en articulant, calmement et avec le bon volume "merci", tout en hochant un peu la tête ou en lui serrant la main (du moins avoir un contact physique). Et après cela dépend de la relation, mais je peux toujours esquisser un léger sourire.

Ça dépend.
La façon de dire merci est aussi un signe de la personnalité de quelqu'un.
J'ai une amie qui me saute au coup en me disant "t'es super". Elle ne dit pas le mot "merci".
Des fois, je dis "je vous remercie du fond du cœur". Des fois "comme c'est attentionné de votre part". On ne dit pas forcément le mot "merci", me semble-t-il.
La nécessité ou non d'avoir au moins un contact physique est également une question à la fois culturelle et contextuelle.

Aybabtu a écrit:
CD_CD a écrit:> Quand faut-il avoir un contact (bise/serrer la main)?

Dépend du contexte (culturel, entre autres (le fameux "2 bises/3 bises/4 bises" selon les régions de France devient accolade et serrage de main ailleurs), de questions comme "distance interpersonnelle" (facteur culturel), de l'état de la relation en cours et de la relation souhaitée, éventuellement, des positions hiérarchiques respectives et de la culture d'entreprise, etc.
Donc ce serait à moi de décider de la distance que je veux mettre? Se serrer la main est toujours bon non?

A priori, si tu es un homme, et que tu vis en France, c'est toujours bon.
Pour moi, femme vivant en France, comme je l'ai dit plus haut, il arrive que je contrevienne aux us et coutumes en choisissant de serrer la main au lieu de faire la bise.

Aybabtu a écrit:
CD_CD a écrit:> Que choisir entre l'honnêteté et la politesse?

C'est à l'usage qu'on sait.
Dépend de la personnalité de chacun, de nos interlocuteurs et du contexte.
Si c'est un ami, je lui dit, mais si c'est mon boss qui a une crotte de nez qui pend je ne lui dis pas?

Si tu es en pleine discussion sur autre chose avec ton boss, tu ne lui dis pas parce que c'est moins important que la discussion, mais à la fin de la discussion, alors qu'il s'apprête à aller faire autre chose et pourrait se trouver en situation embarrassante (par exemple avec un client ou son propre boss), tu lui dis, si possible avec une formule du type "vous avez quelque chose sur le nez" complétée par "peut-être devriez-vous vous regarder dans un miroir" ou "prenez un mouchoir" ou en lui tendant un mouchoir en lui disant que c'est SUR le nez (pas dans le nez), le mouchoir ou le miroir étant pour éviter que, pensant que c'est sur son nez, il s'étale soigneusement sa morve partout, ce qui, s'il n'est pas ennuyé ou éventuellement honteux et qu'il est quelque peu stupide et caractériel, pourrait induire qu'il t'en voudrait à toi (à tort) pour lui avoir fait s'étaler de la morve sur son propre nez.

Aybabtu a écrit:
CD_CD a écrit:> Lorsqu'on s'assoit, quelle position?

Ca dépend. Dans quel contexte ? Dans quelle tenue ? etc.
Ah bon? Ça dépend de la tenue aussi? Ça me rappelle qu'une fois, j'étais en costume et je m'étais assis par terre pour attendre mon bus. Les gens avaient l'air étonnés. Alors que lorsque je fais ça dans des vêtements plus "relax", ça passe mieux...
Si je suis à un entretien d'embauche, je suppose que je ne vais pas m'installer comme si j'étais sur un transat, mais je ne vais quand même pas être genoux collés, jambes pliées à 90° quand même, si? Ce n'est pas très confortable...

Je ne sais pas. Je suis nulle en entretien d'embauche, la seule fois où j'ai été embauchée, j'y suis allée en pantalon à fleurs (pour un job d'ingénieure), la seule vraie tenue où je me sentais bien, et j'ai été prise au salaire que je voulais (y aller comme je me sentais bien m'a permis de discuter technique sans être coincée, donc dans mon cas, ça a été positif, et pour la position dans laquelle j'étais assise, j'étais penchée sur leurs documents pour voir ce que je comprenais. Mais il s'agit d'un entretien d'embauche avec des gens techniques, pas avec quelqu'un des ressources humaines).

Aybabtu a écrit:
CD_CD a écrit:> Si quelqu'un m'offre un verre, je dois refuser pour que l'autre insiste ou dois-je accepter d'emblée (à moins que cela ne me fasse passer pour quelqu'un d'impoli?)

Idem : question de contexte.
Avec le boss?
Un ami?
Une amie?
Mes parents?
Un inconnu?
Une inconnue?

Le boss : voir s'il existe des codes précis dans ton boulot. Sinon, tu fais comme tu le sens.
Un ami, une amie : si ce sont des amis, c'est justement parce qu'ils t'acceptent comme tu es, non ? Donc fais comme tu veux. Tu peux même dire non, et dire que finalement, si (ou l'inverse).
Mes parents : tu as des codes de politesse avec tes parents ?
Un inconnu, une inconnue : des inconnus t'offrent des verres ?

Aybabtu a écrit:
CD_CD a écrit:> Si une dame a froid et que j'ai un pull, je lui prête ou alors c'est déplacé? Est-ce qu'il y a un rapport avec l'âge?

Lui proposer peut être selon les cas déplacé ou gentil.
Lui imposer est toujours déplacé.
Cela n'a pas de rapport avec l'âge.
Et comment est-ce que je sais que tels cas correspondent à tels résultats?
J'ai toujours cru que qu'il y avait un truc avec l'âge et la relation...

Une intention gentille et perçue comme telle ne sera jamais malvenue (si ce n'est auprès des goujats versions féminines ou masculines ou des gens énervés pour d'autres raisons que ton action).
Le seul truc communément admis (et pas appliqué) avec les personnes âgées est de proposer de leur céder la place assise dans le bus. Idem avec les femmes enceintes (au point d'être fortement gonflant quand on veut rester debout parce qu'on est mieux ! Je me souviens de quelques scènes où j'ai bien dû dire dix fois que non, je voulais rester debout).

Aybabtu a écrit:
CD_CD a écrit:> Lorsqu'on part d'une fête/réception à laquelle on a été invitée, dois-je dire au revoir? S'il y a 300 personnes, je fais la bise à tout le monde? En général je part sans le dire à personne mais je ne crois pas que "ça se fait".

Idem : ça dépend de la culture (niveau social compris (les codes sociaux ne sont pas les mêmes dans tous les milieux)), et de ta position "sociale" dans la soirée. Tu peux aller dire au revoir aux personnes qui vous ont accueillis si elles ne sont pas trop occupées. Généralement, on dit au moins au revoir aux personnes qui nous ont accompagnées (car, pour une question de sécurité, on veille les uns sur les autres, donc si quelqu'un disparaît et qu'il est répertorié comme étant "ami proche" ou "du groupe", a priori, on le cherche pour vérifier qu'il va bien (sauf si cela n'est pas une valeur du groupe ou que la personne est déjà répertoriée comme "excentrique")).

Si tu n'as pas pu voir tes hôtes, trop occupés, tu peux, au choix : leur envoyer une petite carte (ou un sms, selon le cas) leur disant que leur soirée était très agréable ("j'ai beaucoup apprécié votre soirée et vous en remercie" / "super, ta soirée..blablabla"), leur passer un coup de fil, venir le lendemain en tenue de travail pour aider à ranger, etc. Ca dépend vraiment trop du contexte pour qu'il y ait une réponse universelle.
Donc en gros, l'objectif ici est de ne dire au revoir qu'aux gens qui m' intéressent (comme les amis + les gens qui m'ont invités)?

Oui. L'objectif est de faire montre d'attention envers les personnes à qui tu tiens, tout en tenant compte de la situation particulière (300 invités, grosse réception). D'où un équillibre en attention/présence et discrétion.

Aybabtu a écrit:
CD_CD a écrit:> Le but est d'être poli (ne blesser personne, "faire bonne impression")

C'est absolument impossible.
Les codes sociaux sont trop différents d'un groupe à l'autre pour qu'il existe un comportement universel à adopter pour être toujours poli.
Ce sont les codes sociaux de ton milieu qu'il faut que tu apprennes à connaître (ou, si ces codes ne te plaisent pas, que tu changes de milieu ou acceptes de passer pour un excentrique (ce qui n'empêche pas de passer pour quelqu'un de gentil : un gentil excentrique, la politesse, la conformisme et la gentillesse sont trois choses totalement différentes)).
Je reste persuadé que c'est possible. Bon, évidemment, pas dans les détails, mais si on mélange empathie et bon sens ça devrait donner un truc universel non?.

Je ne pense pas.
Rien qu'avec l'exemple du "merci" attendu de la part d'un enfant, nous avons déjà des vues diamétralement opposées.

Aybabtu a écrit:Bien entendu, l'observation est très importante, des valeurs différentes pouvant faire varier la façon dont on respecte les autres (en leur donnant de l'aide ou au contraire en les laissant se débrouiller par exemple). Mais dans ce cas là, ne faire que proposer son aide est bon partout je crois.

Probablement.
Mais je ne parlais pas que de la partie "aide" car le terme "politesse" ne recouvre pas que l'aide.

Bonne journée.

CD_CD
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 587
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à se comporter avec autrui

Message par surdoué ou autiste ? le Mer 30 Déc 2015 - 20:03

Bonjour-bonjour,
Aybabtu, je te comprends…
Parler ou écrire sur ce genre de problème aide à trouver des pistes, à mettre un peu d'humanité dans sa vie.
Mais oh combien il est difficile de progresser dans ces domaines !
Voilà 60 ans que je suis sur terre et presque autant que je me pose ces questions. Comme toi, j'ai exploré la piste de certaines formes d'autismes et avec les mêmes questions : je décode très bien les visages humains (je suis même très sensible à ce qu'ils expriment) ; je ne comprends pas les sous-entendus "sociaux", les choses dites ou faites pour "te faire comprendre". J'y suis totalement aveugle, alors que je comprends très bien les double sens et l'humour à plusieurs niveaux d'entendu… Mes regards, que je ne sais pas comment utiliser m'ont valu des démêlés avec des pédophiles quand j'étais ado (depuis je ne regarde en face que les bébés !)…

Bon. Mon bilan personnel : on s'isole un peu, on n'a pas trop de relations sociales, mais on est capable de faire semblant et d'être relativement intégré (de façon superficielle toutefois). Il en reste des sueurs froides, des moments de grosse gêne,…
Je n'ai jamais trouvé de remède miracle, mais on survie… on s'adapte, on fait semblant, on essaie d'éviter certaines situations. Et puis on apprend quand même des choses. Plus tard dans la vie, un(e) conjoint(e) peut devenir un soutient et servir d'"outil" communiquant !
PS (en relisant le fil) : s'entrainer avec un ami peut donner un peu d'aisance, mais il y a tellement de cas et de particularité… : penseras-tu à demander à ton ami si tu peux t'asseoir à un arrêt de bus en costume ?
Tiens nous au courant…

surdoué ou autiste ?
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 69
Date d'inscription : 15/12/2015
Age : 61
Localisation : Un coin de la planète appelé bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à se comporter avec autrui

Message par Tesla le Mer 30 Déc 2015 - 21:33

Les codes sociaux, c'est pas important.
Ce qui compte, à mon avis, c'est de repérer les gens qui en ont quelque chose à faire de bien se comporter envers toi ; et de laisser filer les gens qui n'en ont strictement rien à faire (et ils sont nombreux).
On en oublierait presque qu'une société, c'est avant tout de l'inter-personnel.

Tesla
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 298
Date d'inscription : 04/08/2014
Age : 28

http://www.zebrascrossing.net/t18794-fiche-zeetic-audio-h-27-lim

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à se comporter avec autrui

Message par Aybabtu le Jeu 31 Déc 2015 - 12:49

@CD_CD: Je peux me tromper, mais je crois que politesse et convenances se sont un peu mélangées.
La pléthore des situations possibles et des paramètres à prendre en compte me donne mal à la tête, je préfère en rester là.
Ton aide m'aura de toutes façons été précieuse. Merci.

@surdoué ou autiste: Merci pour ton message, c'est chouette d'avoir un témoignage.
J'ai toutefois l'impression que le bilan est négatif, cela fait un peu peur...
Les relations inter-personnelles que nous avons ne peuvent donc qu'être superficielles et anxiogènes ?
Car même si je ne comprends pas tout chez les gens, je ressens tout de même une profonde solitude et garde espoir de trouver quelqu'un qui au moins me comprendra et fera me sentir moins "stressé" en acceptant ma "particularité".
Suis-je en plein fantasme selon toi?
Je n'ai pour l'instant aucun(e) ami(e) que je pourrais appeler comme tel(le). Mais il y a quelqu'un avec qui je " chat " et je crois qu'il est possible d'arriver à quelque chose. Je vais essayer de mettre les choses au clair, parce que pour le moment c'est un peu flou... Peut-être que cette personne pourra m'aider?
J'essaierai de me souvenir de mettre ce forum à jour :-).

@Tesla: Ah non. Les codes sociaux sont très importants. Peut-être pas les usages (comme savoir qu'un couteau se met à droite, et la fourchette à gauche de l'assiette) ou les convenances (dire bonjour, se découvrir en entrant dans une église) mais les codes, si. Sans ceux-ci, la communication est très difficile, si pas impossible.
Essaie d'imaginer une conversation en la limitant à son contenu verbal uniquement. En faisant abstraction de tout gestes ou mimiques faciales. On ne comprend tout simplement pas la même chose.


Merci à tous pour votre aide!

Aybabtu
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 43
Date d'inscription : 02/12/2014
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à se comporter avec autrui

Message par Border le Jeu 31 Déc 2015 - 16:05

ombre de nuit a écrit:
« Naître, ce n’est pas compliqué. Mourir, c’est très facile. Vivre, entre ces deux événements, ce n’est pas nécessairement impossible. Il n’est question que de suivre les règles et d’appliquer les principes pour s’en accommoder ; il suffit de savoir qu’en toutes circonstances, il existe une solution, un moyen de réagir et de se comporter, une explication aux problèmes, car la vie n’est qu’une longue suite d’infimes problèmes qui, chacun, appelle et doit connaître une réponse.


Border
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 27
Date d'inscription : 23/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à se comporter avec autrui

Message par surdoué ou autiste ? le Jeu 31 Déc 2015 - 18:29

Effectivement, je m'aperçois que mon intervention est plutôt assez décourageante, mais en fait , en dehors de quelques situations compliquées, je suis plutôt heureux dans la vie. J'aime être seul, ma curiosité, mon "dialogue" intérieur me suffisent. Le seul fait de vivre, tout ce qui peut m'arriver, je le ressent toujours comme une grande aventure.
Nous sommes tous différents et je te souhaite de trouver toi aussi avec le temps un certain équilibre. Je fais bref ce soir (je suis dans les toilettes sur mon téléphone...)

surdoué ou autiste ?
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 69
Date d'inscription : 15/12/2015
Age : 61
Localisation : Un coin de la planète appelé bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à se comporter avec autrui

Message par Patate le Jeu 31 Déc 2015 - 18:42

surdoué ou autiste ? a écrit: J'aime être seul, ma curiosité, mon "dialogue" intérieur me suffisent. Le seul fait de vivre, tout ce qui peut m'arriver, je le ressent toujours comme une grande aventure. (je suis dans les toilettes sur mon téléphone...)

c'est ce qui s'appelle un grand moment de solitude !!! Pété de rire

Patate
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7617
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 43
Localisation : Paris

http://www.zebrascrossing.net/t12645-pourquoi-patate

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à se comporter avec autrui

Message par Invité le Jeu 31 Déc 2015 - 20:21

surdoué ou autiste ? a écrit:
PS (en relisant le fil) : s'entrainer avec un ami peut donner un peu d'aisance, mais il y a tellement de cas et de particularité… : penseras-tu à demander à ton ami si tu peux t'asseoir à un arrêt de bus en costume ?
Tiens nous au courant…

Alors comment résumer mes propos, la quasi intégralité des personnes passent leur journée à se poser des questions. étant doué ou pas doué. 

qui a les statistiques rien que pour ce soir ? chéri huitres ou saumon ? tu penses que je mets la cravate ou le noeud pap ? si on y va en taxi on va avoir l'air con ? on prend des fleurs ou des chocolats ? on dit plutôt bonne année ou meilleurs voeux ? ta soeur elle est bien divorcée que je ne fasse pas de gaffes, ect ect

peut être que les np s'interrogent hors cadre finalement pendant que les doués s'interrogent hors cadre ?

quand je m’assoies à l'arrêt de bus en l'état où je me sens à l'aise, souvent les gens regardent les horaires de bus et puis s'impatientent et à mon avis pas en me décortiquant de la tête aux pieds. tout le monde ne te décortique pas comme tu te décortiques déjà, et ensuite tout le monde ne te décortique pas comme des personnes qui t'auraient décortiqué.

et puis dans la foulée j'ajoute que si quelqu'un me dit et déjà faut être pas gêné à un arrêt de bus : pourquoi vous avez mis un costume, je lui dirais : rendez vous demain même heure même arrêt pour me dire si vous avez trouvé la réponse, bonne journée, à demain.  Razz

bonne soirée de réveillon. Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à se comporter avec autrui

Message par Aybabtu le Jeu 31 Déc 2015 - 20:53

Minute.
Je n'ai pas créé ce sujet pour que la communauté se casse la tête ensemble sur des choses inutiles. Dans mon cas et dans celui de "surdoué ou autiste", se sociabiliser est source d'anxiété car l'échange n'est pas naturel.
Ce n'est ni de la timidité excessive, ni de la peur.
Je recherche ici des manières de rendre ces échanges plus faciles pour moi et pour les personnes concernées qui liront ce topic. J'ai essayé en début de cette discussion de me réfugier derrière la politesse (ou les usages, les conventions) pour favoriser ces échanges (mais je ne sais pas si c'est la bonne solution).
Mais ce n'est pas mon manque de connaissance en la matière qui cause l'anxiété. Parce que j'ai l'impression que les derniers posts me suggèrent que la politesse n'est pas nécéssaire pour vivre en groupe...

La chose est dite.
Merci tout de même pour ton message :-)

Bonne soirée!

Aybabtu
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 43
Date d'inscription : 02/12/2014
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à se comporter avec autrui

Message par Invité le Jeu 31 Déc 2015 - 21:03

Je prends alors deux secondes.

"Dans mon cas et dans celui de "surdoué ou autiste", se sociabiliser est source d'anxiété car l'échange n'est pas naturel."


Qu'en sais tu que ce n'est pas mon cas et celui des autres ? ou que ça n'a pas été leur cas ou le mien ?


Tu dis que tu as l'impression.... ça m'a fait penser ça pour l'histoire de l'histoire de bus : avoir l'impression que tout le monde est en train de se dire : tiens t'as vu il est en costume et il pourrait dire bonjour en plus.


Mieux qu'une amie à qui on demande, regarder, les autres à l'arrêt de bus, et ailleurs. pas pour les imiter mais pour se rendre compte du comportement des autres. A tester.


Ne me remercies pas, poster un message sur un forum d'échanges c'est assez courant mais comme j'ai l'impression que tu m'invites à quitter l'arrêt de bus, je vais aller l'attendre sur un autre fil Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à se comporter avec autrui

Message par Aybabtu le Jeu 31 Déc 2015 - 21:34

Je n'en sais rien. J'ai dit cela parce que tu ne semblait pas comprendre le problème. Si on est concerné, on propose des conseils en fonction de ce que l'on vit. On ne suppose pas une exagération.

Je connais toutes ces choses sur la projection et compagnie. Mais je pense être dans le vrai. Si tu ne veux pas me croire, tant pis. :-)
J'ai utilisé "impression" car la validité de mon affirmation n'était pas vérifiable. J'aurais bien pu utiliser "croire".

Je t'ai remercié car je pense que c'est la moindre des choses à faire. Mais je ne t'ai absolument pas invité à quitter le fil.

Aybabtu
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 43
Date d'inscription : 02/12/2014
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas

Re: Apprendre à se comporter avec autrui

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:46


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum