Présentation

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Présentation

Message par Gabriel le Mer 23 Déc 2015 - 0:16

Édit : depuis la rédaction de cette présentation,  j'ai modifié mon pseudo.  Je passe de Tchi tchix  à Gabriel.

Bonjour,

Après quelques divagations sur le forum, je me décide à formaliser une présentation, de manière aussi honnête que possible et avec un effort de concision teinté peut-être de traits d'humour.

Généralités
Je suis un homme, j'ai 43 ans, je réside dans le Nord. J'ai ce bel accent des langues d'oïl qui me permet de mêler les phonèmes a/à/o/ô ou é/è/er/ê/ai. Toutefois, je n'ai rien à voir avec la caricature de l'homme du Nord présentée dans « Bienvenue chez les chtis », qui a d'ailleurs été tourné dans le rare secteur où la population ne parle pas le chti. En fait, plus personne ne parle chti dans le Nord Pas de Calais.

Mon parcours pour arriver ici
- J'ai assisté à une conférence sur la précocité et à sa détection pour les enfants du primaire. Je m'interrogeais en effet pour mon fils qui lit et écrit depuis la moyenne section. A la sortie de la conférence, mon épouse m'a dit que tout ce qu'elle avait entendu lui avait fait penser à moi, plus qu'à notre fils. Moi également, mais j'avais directement refoulé cela aux oubliettes : classiquement, cela m'était difficile de me déclarer précoce à 43 ans.
- J'ai lu le célèbre ouvrage « Trop intelligent pour être heureux ? L'adulte surdoué » (Jeanne Siaud-Facchin). Et je me suis retrouvé dans environ 95% de ce qu'elle évoque positivement comme négativement.
- Etant suivi dans un Centre Médico Psychologique, j'ai sollicité la psychiatre pour faire le test WAIS-IV. Elle n'était pas spécialement favorable, mais elle m'a orienté tout de même vers la neuro-psychologue du CMP pour faire des tests de personnalité.
- J'ai eu un très bon contact avec la neuro-psychologue et j'ai finalement fait le test WAIS-IV, le test de Rorschach et un test canadien dont je n'ai pas mémorisé le nom (avec des questions fermées sur mes positions de vie, mon image de moi, mes réactions). J'ai eu de nombreux entretiens très empathiques (et je l'en remercie). Je viens d'achever cette rencontre avec le bilan suivant : vous êtes HPI, vous avez une très mauvaise estime de vous (une semble de record par rapport au test semblerait-il) et une dépression latente très ancienne. Vous devriez envisager une hospitalisation. Vous devriez vous inscrire sur des forums internet pour discuter avec vos pairs (selon sa formulation).

Et me voila.

Mon état
Je vais résumer ma vie de manière synthétique :
- De la naissance  à 2 ans : maman, câlin maman ?
- de 2 ans à 24 ans : l'école. Début et développement du rejet des autres à mon égard. Quelques caractéristiques de cette période :
   * Solitude intense. Tellement intense que je me souviens qu'au CP j'ai demandé à une petite fille si elle voulait bien m'embêter comme avant, en maternelle. Au fil du temps j'ai développé une réponse à ce rejet : le rejet des autres par moi-même. Pour que j'accorde aujourd'hui ma confiance, il faut une moralité d'airain et une longue période de fréquentation (que je n'inciterais d'ailleurs pas).
   * Ennui profond. Allo ? Il y a quelque chose à faire ici ? Non, bon réveillez moi aux examens. J'ai la fierté d'avoir obtenu la palme du cahier de philosophie le plus mal tenu de terminale lettres-mathématiques (avec toutefois 11 au bac, sans avoir jeté un oeil sur le cours, petite satisfaction personnelle). Je ne suis aussi pas peu fier d'avoir pu passer le latin en langue vivante 2 au bac, à la place de l'allemand (les textes sur la Shoah pendant 3 ans, je ne pouvais plus). Le latin à l'oral, c'est marrant !  Carpe Diem, Festina Lente !
   * Tristesse intense. Au fil du temps, la tristesse est devenue désespoir. Actuellement, je me situe en dehors de l'idée d'espoir ou de désespoir. J'en suis à une absence totale de ces notions. Le désespoir c'est une énergie. Je ne l'ai plus.
Fils de profs, mes parents ne m'ont renvoyé qu'un constat constant de mon insuffisance chronique (Tu as eu 19 ? 20 c'est mieux !).
- de 25 ans à aujourd'hui. Le travail dans la fonction publique. Cadre. Bon. Ouais. Allo ? Liberté-égalité-fraternité, y'a quelqu'un ? L'éthique de l'action publique, non plus ? Ah, oui, on a un budget à réduire avant... Donc, en vertu d'un parallèlisme des formes que tout Préfet m'enviera, voici quelques caractéristiques de cette période :
   * Solitude intense. Rejet des autres.
   * Ennui profond. Oui chef, on va ranger les deux armoires du fond pour libérer une étagère pour archiver les dossiers de 1997. Non, je ne vous embête plus avec la dématérialisation, le big data, et ces idioties d'un autre âge (celui de demain).
   * Tristesse intense.

Mon actualité
Je suis en arrêt maladie. Je ne sais pas pourquoi. Quand je demande ma pathologie - bin oui, si arrêt maladie, il doit y avoir une pathologie quelque part docteur ? -,  je sens comme une gêne ou un blanc... Dépression ? Burn out ? Trouble de la personnalité ? Un peu de tout peut-être... Je suis suivi au CMP par une psychologue, un psychiatre, et je suis dans un groupe de Gestalt thérapie.

La douance
Je préfère ce terme à celui de zèbre, mais aucun souci en la matière.
Je dirais que me savoir HPI me soulage pour relire mon passé, mais ne m'apporte aucune visibilité pour mon avenir. Donnez Google à un Néanderthal : que peut-il en faire ? Mais, je dirais que j'espère que c'est un premier pas vers un ailleurs.
Je me retrouve dans toutes les difficultés associées à la douance telles qu'évoqués dans le livre « Trop intelligent pour être heureux ? ». A côté, j'ai l'impression d'avoir étouffé toutes les capacités liées à ma supposée intelligence.
Ce qui me parle particulièrement comme composante de mon esprit et de ma chair : ennui, rencontre avec les autres perturbée (empathie toujours déçue), capital confiance erroné, lucidité aride, incapacité à mettre de la distance, sens de la justice ultra développé, naïveté, perfectionnisme, envie d'arrêter sa pensée, hypersensibilité envahissante, solitude absolue en dehors de mon épouse et de notre fils...

Le suicide
Ma vision de moi-même est celle d'une grotte, vide, au fond de laquelle stagne une eau noire. Aucune sortie. Il y règne quelquechose que je qualifierais de lumière noire, à défaut de mieux. Je suis dans la grotte et je suis la grotte. C'est comme un enfer. Il n'y a personne. Il n'y a rien à faire.
Face à cette vision Pourquoi je ne me suis pas encore suicidé ?
Parce que je pense toujours qu'il y reste une dernière chose à tenter.
Pour préserver mon fils d'une culpabilité qu'il ne manquerait pas de ressentir.
Car mon épouse est exceptionnelle.


Bon, c'est plus long et plus triste que je ne l'aurais voulu. Mais c'est bien moi.

@+


Dernière édition par Gabriel le Jeu 24 Déc 2015 - 8:39, édité 3 fois

Gabriel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1973
Date d'inscription : 10/12/2015
Age : 44
Localisation : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation

Message par Mily le Mer 23 Déc 2015 - 0:47

OcatarinetabellaTchitchix soit le bienvenu Wink

Comme je te l'ai déjà dit, à la lecture de tes précédentes interventions, j'ai eu l'impression que tu avais déjà parcouru un bon bout de chemin dans ta réflexion et tu sembles déjà à l'aise.
Alors j'espère que tu trouveras ici une partie de ce que tu recherches.

Tchi-Tchix a écrit:le latin en langue vivante

Plutôt utile, pour un gaulois Wink

Que te souhaiter de plus, à part trouver la sortie de cette grotte ?



Mily
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3291
Date d'inscription : 30/07/2015
Age : 36

https://aumilymetrepres.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation

Message par Gabriel le Mer 23 Déc 2015 - 8:10

Merci Milly.

Gabriel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1973
Date d'inscription : 10/12/2015
Age : 44
Localisation : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation

Message par Gabriel le Mer 23 Déc 2015 - 13:51

En complément, la neuropsychologue m'a indiqué que je semblais mobiliser mon intelligence au profit de ma dépression et de ma faible estime de moi. Cela m'interpelle, mais ce n'est pas comme si je maîtrisais le processus...

Gabriel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1973
Date d'inscription : 10/12/2015
Age : 44
Localisation : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation

Message par Gabriel le Jeu 24 Déc 2015 - 8:39

Édit : depuis la rédaction de cette présentation, j'ai modifié mon pseudo. Je passe de Tchi tchix à Gabriel.

Gabriel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1973
Date d'inscription : 10/12/2015
Age : 44
Localisation : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation

Message par Suce ces p'tits Bleus ! le Jeu 24 Déc 2015 - 9:24

Moi, je suis entré dans ma grotte du pied gauche, y parait que ça porte chance ? Dent pétée

Suce ces p'tits Bleus !
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7774
Date d'inscription : 28/03/2013
Localisation : Une note de musique qui débite en 74.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation

Message par Gabriel le Jeu 24 Déc 2015 - 10:27

Suce ces p'tits Bleus ! a écrit:Moi, je suis entré dans ma grotte du pied gauche, y parait que ça porte chance ? Dent pétée
Oui,  ainsi que jeter des pièces  de monnaie dans la mienne.  N'hésite pas !  Wink

Gabriel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1973
Date d'inscription : 10/12/2015
Age : 44
Localisation : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation

Message par Suce ces p'tits Bleus ! le Jeu 24 Déc 2015 - 10:49

Écoute le son des pièces qui tombent, c'est par ici la sortie.

Bon, je ne suis pas une lumière, mais peut-être le début d'un sourire ?

Je te souhaite tout ce que tu peux espérer, et qui ne tente rien... Wink

Suce ces p'tits Bleus !
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7774
Date d'inscription : 28/03/2013
Localisation : Une note de musique qui débite en 74.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation

Message par Gabriel le Jeu 24 Déc 2015 - 11:02

Merci Suce ces p'tits Bleus !
Je garde un sens de l'humour développé, quoique assez personnel !

Gabriel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1973
Date d'inscription : 10/12/2015
Age : 44
Localisation : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation

Message par adelaidelechat le Jeu 24 Déc 2015 - 11:04

Bienvenue Gabriel !

adelaidelechat
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 294
Date d'inscription : 21/11/2015
Age : 45
Localisation : cergy

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation

Message par Suce ces p'tits Bleus ! le Jeu 24 Déc 2015 - 11:12

Gabriel a écrit:Merci Suce ces p'tits Bleus !
Je garde un sens de l'humour développé,  quoique assez personnel !

M'en parle pas... Pété de rire

Suce ces p'tits Bleus !
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7774
Date d'inscription : 28/03/2013
Localisation : Une note de musique qui débite en 74.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation

Message par Invité le Jeu 24 Déc 2015 - 17:16

*


Dernière édition par Bérénice le Lun 28 Déc 2015 - 2:56, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation

Message par Gabriel le Jeu 24 Déc 2015 - 18:38

Bonjour Bérénice,
Merci pour message.
Je prendrai le temps d'y répondre à tête reposée, car pour le coup, il m'a ému.
A bientôt.

Gabriel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1973
Date d'inscription : 10/12/2015
Age : 44
Localisation : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation

Message par Invité le Jeu 24 Déc 2015 - 18:39

*


Dernière édition par Bérénice le Lun 28 Déc 2015 - 2:57, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation

Message par ShineFlower le Ven 25 Déc 2015 - 15:12

Bienvenue Gabriel dans la savane Zèbre

ShineFlower
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3505
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 57
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation

Message par adelaidelechat le Ven 25 Déc 2015 - 15:39

Gabriel, quand tu dis "empathie toujours déçue" tu veux dire quoi ?
J'ai du mal à comprendre parce que pour moi l'empathie n'attend rien. C'est plutôt la sympathie qui attends (genre : ahhh mon pauv vieux patati patata tous les mêmes etc...) Tu vois la différence que je fais ? L'empathie elle est juste présence avec l'autre, sans forcément de mots..
Ca te parle ?
C'est quoi pour toi empathie décue ?
Merci et bon Noyel

adelaidelechat
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 294
Date d'inscription : 21/11/2015
Age : 45
Localisation : cergy

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation

Message par Gabriel le Ven 25 Déc 2015 - 19:07

adelaidelechat a écrit:Gabriel, quand tu dis "empathie toujours déçue" tu veux dire quoi ?
J'ai du mal à comprendre parce que pour moi l'empathie n'attend rien. C'est plutôt la sympathie qui attends (genre : ahhh mon pauv vieux patati patata tous les mêmes etc...) Tu vois la différence que je fais ? L'empathie elle est juste présence avec l'autre, sans forcément de mots..
Ca te parle ?
C'est quoi pour toi empathie décue ?
Merci et bon Noyel

Bonjour Adelaidelechat,

Effectivement, la différence entre empathie et sympathie est importante.

Je répondrais avec un exemple.

A mon sens, quand j'échange avec l'autre de manière empathique et désintéressée, je n'attends effectivement rien. Supposons qu'il me fasse part de son fort désir d'équité professionnelle (ex: il me fait part qu'elle ne trouve pas normal que certains employés disposent de véhicules de fonction et ne se déplacent pas et que d'autres - comme lui - doivent se déplacer sans véhicule). Je suis alors tout à fait d'accord avec cette personne, voire je suis susceptible de créer un front de libération des employés brimés. Bref, je la considère comme un être désintéressé, prêt à défendre bec et ongles l'ensemble des personnes victimes d'une ségrégation (même minime).

Si quelques jours plus tard, je constate que la même personne a finalement réussi à bénéficier à son tour d'avantages injustifiés et que toute sa volonté d'améliorer un système inéquitable a subitement disparu, cela me casse les pattes. Et là, je suis déçu... En fait il utilisait un argument moral par simple intérêt personnel. Une fois son désir assouvi, la moralité a disparu...

Bonne fête également.

Gabriel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1973
Date d'inscription : 10/12/2015
Age : 44
Localisation : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation

Message par adelaidelechat le Ven 25 Déc 2015 - 21:11

Ca pour moi, c'est de la sympathie en ce sens que tu es prêt à défendre l'autre contre vents et marées, prendre fait et cause pour lui. Pour moi l'empathie c'est le laisser libre d'agir aussi comme bon lui semble, en partant de là où il est lui. 
En même temps la situation que tu décris me semble déloyale : c'est à dire que la personne a utilisé tes bons sentiments pour en profiter elle même. Malheureusement cela arrive. 
Je me souviens avoir dépanné des personnes financièrement, et m'être faite totalement arnaquée... J'ai trouvé que la situation était injuste et en même temps, si c'était à refaire je le referais par cohérence avec mes valeurs. 

Dans la situation que tu décris, tu interprètes que l'autre est désintéressé, et ça, on ne le sait jamais. Dans l'empathie, c'est moi qui suis désintéressée, pas l'autre. Il ne s'agit pas de l'interprétation que je fais des agissements de l'autre... c'est juste de ma position dont je parle. 

Là, l'autre semble d'abord désintéressé(e), puis utilise ce que tu es dans tes valeurs à ses fins. Est-ce que c'est bien cela ?

Si oui, dans ce cas là toi tu as été en empathie et il n'y a pas de réciprocité, mais on est jamais certain(e) de la réciprocité dans un échange. On ne peut que faire des interprétations. C'est cela qui est parfois du coup injuste ou déloyal quand l'autre finalement s'est servi de moi.

Et en même temps je crois qu'on ne peut pas fonctionner autrement que comme on est: si c'était à refaire je referais sans doute les mêmes choix parce que c'est moi que d'agir ainsi

Si je vais contre ma nature profonde, eh bien, je ne suis plus moi et je préfère être moi et me planter (quitte à ce que cela paraisse idiot) plutôt que d'aller contre qui je suis. 

Quand je parlais de l'empathie je n'étais pas sur : je vais défendre l'autre (ça pour moi c'est de la sympathie). J'étais juste sur là où est l'autre, sans idée ou jugement sur ce qui se produite après. Je n'envisage pas l'empathie autrement qu'au présent.

Merci d'avoir éclairé ma lanterne. 
Comment c'est pour toi de lire ça? Like a Star @ heaven Question

adelaidelechat
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 294
Date d'inscription : 21/11/2015
Age : 45
Localisation : cergy

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation

Message par Gabriel le Ven 25 Déc 2015 - 21:53

adelaidelechat a écrit:Ca pour moi, c'est de la sympathie en ce sens que tu es prêt à défendre l'autre contre vents et marées, prendre fait et cause pour lui. Pour moi l'empathie c'est le laisser libre d'agir aussi comme bon lui semble, en partant de là où il est lui. 
En même temps la situation que tu décris me semble déloyale : c'est à dire que la personne a utilisé tes bons sentiments pour en profiter elle même. Malheureusement cela arrive. 
Je me souviens avoir dépanné des personnes financièrement, et m'être faite totalement arnaquée... J'ai trouvé que la situation était injuste et en même temps, si c'était à refaire je le referais par cohérence avec mes valeurs. 

Dans la situation que tu décris, tu interprètes que l'autre est désintéressé, et ça, on ne le sait jamais. Dans l'empathie, c'est moi qui suis désintéressée, pas l'autre. Il ne s'agit pas de l'interprétation que je fais des agissements de l'autre... c'est juste de ma position dont je parle. 

Là, l'autre semble d'abord désintéressé(e), puis utilise ce que tu es dans tes valeurs à ses fins. Est-ce que c'est bien cela ?

Si oui, dans ce cas là toi tu as été en empathie et il n'y a pas de réciprocité, mais on est jamais certain(e) de la réciprocité dans un échange. On ne peut que faire des interprétations. C'est cela qui est parfois du coup injuste ou déloyal quand l'autre finalement s'est servi de moi.

Et en même temps je crois qu'on ne peut pas fonctionner autrement que comme on est: si c'était à refaire je referais sans doute les mêmes choix parce que c'est moi que d'agir ainsi

Si je vais contre ma nature profonde, eh bien, je ne suis plus moi et je préfère être moi et me planter (quitte à ce que cela paraisse idiot) plutôt que d'aller contre qui je suis. 

Quand je parlais de l'empathie je n'étais pas sur : je vais défendre l'autre (ça pour moi c'est de la sympathie). J'étais juste sur là où est l'autre, sans idée ou jugement sur ce qui se produite après. Je n'envisage pas l'empathie autrement qu'au présent.

Merci d'avoir éclairé ma lanterne. 
Comment c'est pour toi de lire ça? Like a Star @ heaven Question

Merci pour ces éléments.

Pour moi, l'empathie, c'est « souffrir avec » ou, sur un ton moins dramatique « comprendre le ressenti d'autrui ». Ce qui implique en fait une participation morale de ma part. Effectivement, je penche peut-être vers la sympathie. Ceci étant, cela reste un peu ambigu chez moi. J'ai déjà donné des chaussures neuves à un SDF pour deux motifs. Le premier était qu'il n'avait plus de chaussures. Le second était qu'il avait une mauvaise « image de marque » (certains SDF sont plus sales, plus agressifs, plus alcoolisés et finalement sont encore plus évités que d'autres). J'avais décidé d'aider en priorité ces SDF qui me semblaient exclus parmi les exclus. Je n'attendais pas de réciprocité ni de reconnaissance de sa part. Aurait-il vendu ces chaussures pour s'acheter de la drogue ou de l'alcool, cela ne m'aurait pas dérangé. En effet, je considère que dans une galère totale, on fait ce que l'on peut au quotidien, même des actes semblant peu logiques ou peu utiles pour s'en sortir.

A contrario, dans mon exemple professionnel, même si au final je n'avais rien entrepris pour compenser l'injustice relative qui m'était relatée, je me suis senti trahi. La personne n'a pas réellement profité de moi, au moins sur le plan matériel. Par contre elle m'a associé moralement à sa situation. C'est un peu une approche binaire chez moi : « il dit blanc, il fait noir ». Et cela m'est en fait insupportable. Je demande moins de la réciprocité que de la cohérence des positions de vie.


Gabriel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1973
Date d'inscription : 10/12/2015
Age : 44
Localisation : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation

Message par adelaidelechat le Ven 25 Déc 2015 - 22:13

Ce que j'entends dans ce que tu dis c'est une générosité énorme, pour rendre le monde plus juste. Est-ce bien cela ? Et du coup tu poses des actes en cohérence avec qui tu es, et ce besoin de justice que tu as (quitte à te positionner comme pourfendeur de droit..)
Ca pour moi ce sont des valeurs (que je partage à 200%) 

il y a de l'empathie quand tu donnes tes chaussures à un SDF et un besoin de justice, de remettre les choses dans le bon ordre (est-ce que c'est bien ça ?)

Dans l'exemple de ton travail tu relèves une incohérence qui va à l'encontre de ton besoin de justice et de cohérence. Et là, ça blesse.
L'empathie, tu la donnes à l'autre dès que tu le laisses libre de faire ce qu'il veut. Tu cherches la cohérence plus que le lien en fait. Et quand tu donnes du lien, tu attends de la cohérence : je dis, je fais. 

Là il n'est plus question de sympathie ou d'empathie, mais de justice et de cohérence.

Pour finir je dirai que l'empathie crée du lien, la sympathie dépossède l'autre du pouvoir qu'il a sur la situation...

voilà, j'arrête de digresser parce que je vais être hors post dans une minute ou deux.. Smile

adelaidelechat
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 294
Date d'inscription : 21/11/2015
Age : 45
Localisation : cergy

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation

Message par Gabriel le Ven 25 Déc 2015 - 22:49

ShineFlower a écrit:Bienvenue Gabriel dans la savane Zèbre

Merci à toi ShineFlower.

Gabriel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1973
Date d'inscription : 10/12/2015
Age : 44
Localisation : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation

Message par Gabriel le Ven 25 Déc 2015 - 23:06

Bérénice a écrit:Ta présentation me touche beaucoup.
Désolée, je n'arrive pas à dire "bienvenue ici".

Merci beaucoup Bérénice. Je n'ai pas l'habitude de me confier autant, sur un forum comme dans la vraie vie. Et à peine plus chez les psy(...).
Pour le bienvenue, pas de souci !

Bérénice a écrit:
Le nouveau présente l'avantage de susciter le "cher ange", pour peu que tu autorises cette familiarité. Embarassed

Si je disais oui, il y a fort à parier qu'un jour mon épouse jette négligemment un œil au dessus sur l'écran de l'ordinateur et qu'elle me demande : « c'est qui cette Bérénice qui t'appelles mon cher ange ? ». C'est un super pouvoir qu'elle a. Elle peut arriver pile poil sur l'image d'une dame dénudée en plein dans un reportage sur l'invasion de l'Europe par la fourmi d'Argentine (note : c'est une réalité biogéographique préoccupante et bien réelle. Il y a un reportage intéressant sur le sujet : clic). Donc, sans te heurter, plutôt pas !

Bérénice a écrit:
Gabriel a écrit:En complément, la neuropsychologue m'a indiqué que je semblais mobiliser mon intelligence au profit de ma dépression et de ma faible estime de moi. Cela m'interpelle, mais ce n'est pas comme si je maîtrisais le processus...

Intéressant. Si tu en comprends un peu plus sur le processus, justement, accepterais-tu de partager tes découvertes ?

Si je progresse sur le sujet, je partagerai avec plaisir.

Bérénice a écrit:
«Un hpi de ma connaissance m'a fait cadeau de quelques mots.
Je te les offre à mon tour :
"Fais confiance à ton intelligence."
Console

Ce n'est pas joué !

Merci encore pour ton message et à bientôt.

Gabriel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1973
Date d'inscription : 10/12/2015
Age : 44
Localisation : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation

Message par offset le Ven 25 Déc 2015 - 23:12

Bienvenue à toi Gabriel

offset
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6768
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation

Message par Gabriel le Ven 25 Déc 2015 - 23:13

Bérénice a écrit:C'est une bonne, saine, sage décision.

Tu parles de ton épouse et de ton fils.
Comment te sens-tu en lien avec eux ?
J'ai du mal à formuler ma question avec précision, probablement parce que je n'analyse pas correctement cette histoire, ou plutôt mon propre besoin de "liens" et "d'attachement".

Mon épouse et mon fils sont le seul élément positif de ma vie. Mon épouse est exceptionnelle, et mon fils également. Bon, comme j'ai vaguement l'impression que c'est un « petit moi », je suis attentif à lui créer un milieu épanouissant et à ne pas reproduire le schéma familial que j'ai connu...

Je pense que c'est le seul point positif de mon histoire de vie.

Et quant à toi, en quoi n'analyses-tu pas bien ton besoin de liens et d'attachement ? Si tu veux en parler bien sûr.

Gabriel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1973
Date d'inscription : 10/12/2015
Age : 44
Localisation : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation

Message par Gabriel le Ven 25 Déc 2015 - 23:14

offset a écrit:Bienvenue à toi Gabriel

Merci à toi offset.

Gabriel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1973
Date d'inscription : 10/12/2015
Age : 44
Localisation : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: Présentation

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:32


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum