la communication (dans tous ses supports et ses "insupportables".

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: la communication (dans tous ses supports et ses "insupportables".

Message par Invité le Mar 2 Fév 2016 - 19:07


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la communication (dans tous ses supports et ses "insupportables".

Message par Invité le Mer 3 Fév 2016 - 18:47

Comment démarrer une conversation avec n'importe quelle personne inconnue
Combien de fois est-ce que vous vous êtes dit "Ah, si seulement je trouvais quelque chose à dire, juste pour entamer la conversation"...
Savoir dire des choses insignifiantes pour démarrer la conversation avec n'importe qui est un vrai talent. Certains se moquent de cette capacité. Ou bien ils se disent que c'est inutile et franchement ennuyeux.
Mais l'art de pouvoir démarrer une conversation avec une personne inconnue –surtout lorsque vous êtes timide – est une chose capitale et extrêmement utile.
Si vous rencontrez quelqu'un d'intéressant lors d'une soirée ou d'une réception et que vous n'arrivez pas à entamer une petite discussion, vous ratez une belle opportunité, qu'elle soit professionnelle ou personnelle...
Pire encore : imaginez que vous assistez à une soirée. Une personne que vous vouliez rencontrer depuis longtemps y est également présente, à votre plus grande surprise. Peu importe qui elle est et les raisons de votre intérêt pour elle. Que ce soit une célébrité, quelqu'un que vous aimeriez séduire ou bien un contact professionnel...
Bien évidemment, vous n'avez pas préparé cette rencontre. Mais au lieu de paniquer et vous torturer en vain tout en sentant une sueur froide vous envahir.... Vous saurez que vous pourrez facilement entamer une discussion insignifiante mais agréable, pour "briser la glace"... C'est tout ce dont vous aurez besoin pour faciliter le contact, et ensuite faire évoluer la conversation vers des sujets plus intéressants pour vous.
Rien que pour ce bénéfice, cela vaut la peine de développer votre art de discuter de la pluie et du beau temps. Car vous ne savez jamais quand ce type de conversation pourrait vous apporter des bénéfices fabuleux.
Pensez-y : une discussion – apparemment insignifiante - pourrait très bien déboucher sur une grande vente ou sur une nouvelle piste pour votre carrière. Elle peut aussi vous amener à découvrir la femme ou l'homme avec qui vous ferez votre vie.
Chacune de ces discussions, chacune de ces personnes représente une possible ouverture vers quelque chose d’intéressant pour vous.
Comment entamer la conversation ?
Généralement, la chose la plus difficile est la première phrase. Celle qui vous aide à briser la glace.
Un moyen facile : une formule de salut accompagnée d'un commentaire sur la météo ou encore sur la fête à laquelle vous assistez. Ce n'est pas très original mais cela peut vous sauver si vous ne trouvez rien d’autre à dire.
Malheureusement, après ces premiers mots échangés, la discussion semble souvent s'épuiser. Si vous n'enchaînez pas rapidement sur autre chose, un silence embarrassant s'installe. Un gros blanc...
La solution : Si vous ne souhaitez pas en arriver là, il suffit de vous préparer une liste de sujets intéressants à aborder lors d'une conversation avec une personne inconnue.
Les meilleurs sujets sont ceux qui conduisent à un échange et qui peuvent dériver vers une opinion personnelle. Par exemple, si un orateur a présenté un discours lors de l'événement auquel vous venez d'assister, choisissez certains aspects de son discours et parlez-en en précisant pourquoi vous avez trouvé cela intéressant.

Une autre possibilité : débutez une conversation insignifiante en parlant de la personne qui est la raison de votre rencontre.
Par exemple, lors d'une réception de mariage, la première phrase pourrait être: "Vous connaissez Sylvie ou bien Pierre? Ah, vous le connaissez bien... " Si la personne que vous avez rencontrée travaille avec la fiancée ou la mariée, cela vous ouvre tout un sujet professionnel à explorer. Et comme vous montrez votre fascination pour le domaine d'activité de votre nouvel ami, cela facilite le rapprochement entre vous. Cela vous amène sur des terrains de discussions qui pourraient déboucher sur des opportunités en or.
Mais il y a une autre chose essentielle à retenir :
Soignez votre manière de discuter, quel que soit le sujet
Le sujet de la conversation est important mais votre attitude l’est tout autant. Si pendant que vous parlez vous regardez les gens d'un air distrait ou fatigué, il est évident que votre interlocuteur s’ennuiera rapidement. Evitez donc ce type de réaction lors des nouvelles rencontres. Ayez un intérêt réel envers votre interlocuteur et votre discussion.
Regardez-le dans les yeux et souriez pendant que vous lui parlez. Posez-lui beaucoup de questions. Bientôt cette conversation s'animera, et celui que vous avez rencontré deviendra tout aussi fasciné par votre personne.
Les acteurs, par exemple, comprennent que les nouvelles rencontres peuvent les conduire à leur prochain succès. Lisez les biographies d'artistes célèbres : vous verrez que de grands succès sont souvent venus suite à une rencontre inattendue. Ainsi, les acteurs chevronnés considèrent chaque contact comme une potentielle opportunité pour eux, et se comportent même envers chaque personne qu'ils rencontrent comme s'il s'agissait d'une audition.
Ayez donc ce réflexe : Au lieu de voir dans chaque personne que vous croisez lors d'un événement l'effort que vous demande la conversation avec elle, cherchez plutôt la pépite d'or qui peut se cacher derrière cette rencontre.
Bien amicalement,
Olivier Leroy
http://www.secretsdepersuasion.com/articles/demarrer-conversation.html?awt_l=ICvq.&awt_m=1oqYsRplPnyyf0

(Des idées, partout ou pas Smile)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la communication (dans tous ses supports et ses "insupportables".

Message par Invité le Sam 6 Fév 2016 - 17:59

Pourquoi les manipulateurs restent-ils dans le flou ?



Le flou présente 5 grands intérêts pour les manipulateurs :



  • En s’exprimant de façon floue, les manipulateurs nous laissent interpréter leurs propos. Ils peuvent donc changer d’avis plus facilement.




  • En restant flous, les manipulateurs ne s’engagent pas. Cela leur permet de se déresponsabiliser.




  • En étant flous, les manipulateurs se laissent une marge de manœuvre. Ils peuvent donc dissimuler leur jeu, et éviter que celui-ci ne soit découvert.




  • En étant volontairement incompréhensibles à travers un discours « cultivé », les manipulateurs se donnent de l’importance et du pouvoir.




  • Le flou provoque un genre de mystère autour du manipulateur. Ce mystère peut parfois nous séduire.



Comment les manipulateurs restent-ils dans le flou ?



Pour rester dans le flou, les manipulateurs utilisent plusieurs techniques. Par exemple :



  • Les manipulateurs ne terminent par leurs phrases. Ils nous laissent interpréter leurs propos. De cette façon ils pourront toujours répondre « Je n’ai jamais dit cela. »




  • Les manipulateurs utilisent des formulations ou des mots ambiguës, qui peuvent avoir plusieurs sens.




  • Les manipulateurs utilisent un vocabulaire très spécifique que nous ne comprendrons pas. Ils le font exprès : leur but c’est précisément d’être incompréhensibles. Nous n’oserons pas montrer notre embarras, de peur de dévoiler notre (soi-disant) ignorance. De cette façon, les manipulateurs se donnent de l’autorité.



Communiquer avec un manipulateur, c’est donc une épreuve. Nous devons rester sur nos gardes.


Dans une communication traditionnelle, le but est bien d’échanger des idées claires et précises. L’objectif de chacun, c’est de comprendre et de se faire comprendre.
Le manipulateur ne partage pas du tout ce point de vue. 


Comme nous venons de le voir, le manipulateur va s’efforcer de rester dans le flou. Vous devez donc être vigilants.


Voici 5 conseils que j’aimerais partager avec vous. Je suis sûr qu’ils vous aideront face aux manipulateurs qui vous entourent :


Mes 5 conseils pour se protéger des manipulateurs



Ne laissez rien passer



Apprenez à reconnaître chaque tentative de manipulation. Et réagissez systématiquement.Ne laissez rien passer. Répliquez du tac au tac à chaque remarque. En réagissant ainsi, vous montrez que vous n’êtes pas dupe. Le manipulateur comprendra vite à qui il a affaire, et usera de sa manipulation sur quelqu’un d’autre.


Levez les flous



Chaque fois qu’un manipulateur essaye de rester dans le flou, obligez-le à être clair :



  • Les manipulateurs font des phrases évasives ou ambiguës : reformulez sa phrase ambiguë et demandez lui de valider : « C’est bien ça que tu me dis ? »




  • Les manipulateurs font des sous-entendus : demandez lui d’être précis : « Tu veux dire quoi exactement ? »




  • Les manipulateurs ne s’engagent pas : faites lui prendre position au fur et à mesure :« Qu’est-ce que tu vas faire concrètement ? »




  • Les manipulateurs détournent les conversations, et finissent pas vous égarer : revenez au vrai sujet de la conversation : « Ma question initiale était xxx, mais je crois que tu n’y as pas encore répondu. J’aimerais que tu y répondes maintenant. »



Dites non



Vous devez apprendre à dire non, sans vous justifier. J’en parle dans cet article: « Pourquoi vous ne devez pas vous justifier ».


Pour vous y aider, vous pouvez utiliser la technique du disque rayé. Cette technique consiste à répéter la même phrase, calmement et patiemment, à chaque fois que le manipulateur insiste. Cette phrase, c’est par exemple : « Je comprends bien, mais c’est non. », tout simplement.


Contrôlez vos émotions



J’en ai déjà parlé dans cet article « S’affirmer face aux manipulateurs : pourquoi est-ce difficile ? », les manipulateurs cherchent à vous faire ressentir des émotions désagréables : culpabilité, honte, peur, etc.


Ne vous laissez pas abuser, et essayez de voir clair dans le jeu du manipulateur. Comprenez bien que ce sentiment déplaisant, vous le ressentez sous l’effet de la manipulation.


Comprenez comment le manipulateur a réussi à vous faire ressentir ces émotions. Et tenez bon, prenez votre décision sans tenir compte de ces émotions.


Dénoncez son comportement en public



Enfin, une astuce pour que le manipulateur vous laisse en paix, c’est de mettre sa manipulation en évidence devant tout le monde : « Tu cherches à me faire culpabiliser ? Tu sais qu’on appelle ça de la manipulation ? »« On dirait que tu essayes de me faire peur. Tu tentes de me manipuler ? ». Le manipulateur sera fâché, mais il prendra peur, aussi. 


Et pour éviter que ses techniques de manipulation soient publiquement mises à jour, il abandonnera la manipulation sur vous.


http://www.affirmation-de-soi.info/5-conseils-pour-se-proteger-d%E2%80%99un-manipulateur.php



ceci n'est pas un fil de "débat". Smile C'est un fil sur la communication, pour apprendre des phrases, des mots, dans des situations.


J'avais d'ailleurs juste lu sur les "manipulateurs" sans rentrer dans le détail, qu'il en existait trois niveaux : celui qui peut changer, celui qui va changer si on l'y aide, et malheureusement celui qui ne changent pas)


Des mots pour me protéger 


(cette phrase juste que pour si quelqu'un comme moi vient juste de le faire la tape dans google, ça arrive ici ?) Des fois faut pas chercher à comprendre.




http://www.pcastuces.com/pratique/securite/proteger_virus_antivir/page1.htm

On protège son pc avec un anti virus. Smile et à ma connaissance, le pc ne se met pas à discuter avec le virus Smile



Nous vivons dans un asile de flou
Qui ne laisse pas sa chance au hasard
Et on tombe dans la gueule du loup
Sans le savoir




Nous roulons pour les sens interdits
Le pas aussi coulé qu'un pavé dans la mare
Les yeux ouverts, mais dans un puits
Il fait noir on s'égare


On ne voit pas
On ne sait pas
On ne voit pas c'qu'il y a devant
Mais allons-y, allons-y vraiment


Quand on pose des pierres à l'édifice
Sommes-nous pour autant architectes du temps?
C'est ainsi, il faut que l'on bâtisse
Contre le vent


Chaque jour laisse des cicatrices
Mais il faut marcher même clopin-clopant
Et combien de claques et de délices
Nous laissent hésitants


On ne voit pas
On ne sait pas
On ne voit pas c'qu'il y a devant
Mais allons-y, allons-y vraiment


On ne voit pas
On ne sait pas
On ne voit pas c'qu'il y a devant
Mais allons-y, allons-y vraiment


On tient la barre d'un bateau ivre mort
Et qui tangue, et pu mettre une voile dehors
Restons debout, perdus mais bien là
Progressons pas à pas


Nous marchons dans un asile de flou
Dans une opacité qui déchaine les cités
Et on lutte contre les coups de mou
Manière de résister


S'il y a des lois on ne peut pas tout prévoir
S'il y a des routes rien ne vaut les chemins
Il y a des fois où tout est dérisoire
Il reste le doute et demain


S'il y a des lois on ne peut pas tout prévoir
S'il y a des routes rien ne vaut les chemins
Il y a des fois où tout est dérisoire
Il reste le doute et demain


On ne voit pas
On ne sait pas
On ne voit pas c'qu'il y a devant
Mais allons-y, allons-y vraiment


On ne voit pas
On ne sait pas
On ne voit pas c'qu'il y a devant
Mais allons-y, allons-y vraiment


On ne voit pas
On ne sait pas
On ne voit pas c'qu'il y a devant
Mais allons-y, allons-y vraiment


https://fr.wiktionary.org/wiki/vigilant


Pour ma part je pense que la :


https://fr.wiktionary.org/wiki/curiosit%C3%A9



n'est ni une qualité, ni un défaut, tout dépend de quand, où, comment, avec qui et pourquoi et venant de qui.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la communication (dans tous ses supports et ses "insupportables".

Message par Gabriel le Sam 6 Fév 2016 - 18:07

Merci de ces précisions sur les manipulateurs.

Gabriel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1980
Date d'inscription : 10/12/2015
Age : 44
Localisation : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: la communication (dans tous ses supports et ses "insupportables".

Message par Invité le Sam 6 Fév 2016 - 18:15

Gabriel a écrit:Merci de ces précisions sur les manipulateurs.

Surtout plus axé sur la communication avec..... Smile 'les manipulateurs" c'est un très vaste sujet.
De plus tout le monde a plus ou moins sa vision, sa perception, sa sensation, son ressenti, son vécu, sa définition, ect, 

par contre le sujet de la protection et celle par les mots est moins vaste et plus simple à dire et à partager, à faire, ça s'apprend je pense Smile


Dernière édition par six s'if le Sam 6 Fév 2016 - 19:04, édité 1 fois (Raison : De rien. j'ajoute qu'on peut y voir si on observe là où un doué pourrait passer pour... et vice versa.)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la communication (dans tous ses supports et ses "insupportables".

Message par Invité le Sam 6 Fév 2016 - 18:23

[size=30]Comment s'aérer la tête
[size=12]Trop sollicités, trop pleins, trop informés, nos cerveaux seraient-ils au bord de l’indigestion ? Se poser quelques minutes, marcher, écrire, observer… Petite leçon de détox psychique.

Erik Pigani

[/size][/size]
© Jupiter





 

 






Sommaire









  • Jetez les mots qui vous encombrent
  • Marchez avec vos yeux
  • Digérez vos pensées négatives








Je ne sais plus quoi penser. » Cette expression ferait applaudir des deux mains n’importe quel maître bouddhiste, qui dirait : « Voilà une belle occasion pour expérimenter l’état bienheureux du “non-penser”. » Malheureusement, cette petite phrase, nous l’entendons de plus en plus souvent, avec ses déclinaisons : « Mon mental est trop plein », « J’ai l’esprit encombré », « Ma tête va exploser »… Véritable plainte justifiée ! C’est vrai, nous sommes aujourd’hui soumis à la multiplication des sources d’information, donc aux contradictions, aux démentis, aux confirmations et rumeurs, pris sous les feux d’une sorte de guerre sourde entre les médias classiques et Internet, le tout dans une certaine contradiction.
Parallèlement, nous sommes embarqués dans cette roue infernale d’un temps qui semble toujours s’accélérer. Avec l’impression de devoir faire face chaque jour à une accumulation insensée de mille choses à régler. Qui, donc, encombrent notre esprit. Sans compter que le mal peut aussi venir de l’intérieur : nos propres pensées, sur nous-mêmes ou sur les autres, peuvent également s’accumuler sous forme d’idées angoissantes, culpabilisantes ou dévalorisantes…
Ce « trop-plein de l’esprit » est tel que les psys parlent désormais d’« intoxication par la surinformation et les pensées négatives », au même titre que celle du corps par les médicaments, les additifs alimentaires ou les pesticides… Dans un monde en plein bouleversement, dans une période de transformation majeure, clarifier son esprit et se libérer la tête est devenu une urgence absolue. En premier lieu pour se retrouver soi-même. Voici trois exercices qui vous permettront de vous initier à la « détox psychique ».


Jetez les mots qui vous encombrent



Depuis quelques années, l’écriture a fait son apparition dans le développement personnel. Véritable méthode pour réparer le passé, construire le présent et préparer l’avenir, c’est un miroir qui permet de s’interroger sur soi, parfois même de résoudre des situations. « Elle est un fil de vie qui respire et bouge au fur et à mesure des événements de l’existence », expose la graphothérapeute Dominique Vaudoiset. Et le crayon, un outil qui permet de se libérer la tête en quelques minutes.
EXERCICE
Prenez une feuille et laissez votre écriture couler, sans réfléchir, sans vous censurer. Ne cherchez pas à faire de phrases, ni à mettre de l’ordre dans vos idées. Jetez les mots au hasard, sans en empêcher un seul de s’exprimer. Au bout de deux minutes environ, lorsque vous avez rempli votre feuille, faites une pause et fermez les yeux, en respirant calmement et profondément. Ouvrez les yeux et regardez votre feuille. Sans chercher à l’analyser, répondez intérieurement à la question : « Quel est le message que j’ai voulu me transmettre ? »

Marchez avec vos yeux


[size=15]Comment vous ressourcez-vous ? En 20 questions, ce test vous aidera à mieux vous aérer la tête encore. [/size]

Les promenades de Kant dans les jardins de Königsberg, les sorties de Henry Thoreau en forêt, les voyages à pied de Jean-Jacques Rousseau… 

Les philosophes ont souvent été adeptes des flâneries dans la nature. « Inspirantes », certes. 

Mais pourquoi ? Parce qu’une marche tranquille est le meilleur exercice pour se libérer la tête des pensées parasites. Ce n’est pas le mouvement des pieds, pourtant si bénéfique à la santé, qui provoque cet allégement psychique, mais celui des yeux. 

Lors d’une balade dans la nature, ou dans le déambulatoire d’un monastère, ils sont constamment attirés par les arbres, les colonnes, les fleurs, les buissons… 

Ces mouvements oculaires ont la propriété de synchroniser l’activité des deux hémisphères du cerveau, et de libérer les blocages neuronaux – dus aux chocs émotionnels, aux pensées négatives, aux idées fixes… –, pour ensuite « réagencer » les neurones. 

C’est la découverte de la psychologue américaine Francine Shapiro qui a mis au point l’[size=15]EMDR il y a une vingtaine d’années, justement après s’être promenée dans un parc. En somme, une marche en forêt s’apparenterait à une séance d’auto-EMDR naturelle.[/size]
EXERCICE
Accordez-vous vingt minutes et sortez, même pour faire un tour du pâté de maisons. Marchez d’un pas normal, ni trop rapide, ni trop lent. Pendant deux minutes, concentrez-vous sur votre respiration, la plus posée et la plus profonde possible, en détendant votre diaphragme. Ne pensez à rien d’autre qu’à votre inspiration et à votre expiration. Cette partie physique vous permettra de vous libérer de vos tensions intérieures. 

Puis, tout en continuant à marcher, sans tourner la tête, uniquement en bougeant les yeux, regardez attentivement autour de vous les détails de votre environnement, comme si vous découvriez cet endroit pour la première fois. Peu à peu, vous sentirez vos idées se clarifier.

http://www.psychologies.com/Therapies/Developpement-personnel/Epanouissement/Articles-et-Dossiers/Comment-s-aerer-la-tete

On communique mieux je trouve les idées claires et aérées.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la communication (dans tous ses supports et ses "insupportables".

Message par Invité le Sam 6 Fév 2016 - 19:01


















(d'ailleurs j'ai remarqué lors d'une communication téléphonique, qu'effectivement, en plus des émotions, des souvenirs me revenaient à l'esprit, le thème de la conversation n'étant pas mes émotions, ou mes souvenirs que cette conversation rappelaient à moi, je ne les ai pas communiqué dans la conversation)

la communication téléphonique ça s'apprend aussi, et ça peut s'entraîner si besoin. tout le monde n'a pas passé sa vie à téléphoner ou à communiquer, moi si Smile Je mène d'ailleurs l'enquête pour savoir si je ne serais pas née avec un téléphone.

S'intéresser à l'ergonomie, les métiers d'accueil (même si ça n'est pas son travail), du secrétariat, d'assistante, sont à mon avis un vivier très probable à mon avis d'informations, que ce soit pour l'oral, la gestuelle, le verbal et l'écrit. En général, et en spécialisé. (J'avoue, je n'ai pas que la science infuse, le sachet de verveine a infusé Smile et s'il a creusé ou perfectionné, c'est peut être bien par là Smile)

D'où peut être mes bémols sur tout, mais bon quand on aime la musique, on met des bémols partout Smile J'appelle ça parfois "agent de liaison à tous les carrefours. be care full à six fours mode six sans s'if ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la communication (dans tous ses supports et ses "insupportables".

Message par Invité le Jeu 11 Fév 2016 - 14:02

[size=32]Choucroute et… technique de manipulation[/size]

Technique de manipulation : voilà un concept qui peut être très impressionnant. Mais il ne faut pas s’empresser de rejeter certaines pratiques avant de les connaître vraiment.

Quand vous décidez d’augmenter votre pouvoir d’influence et de persuasion, de nombreuses techniques sont à votre disposition.
Certaines d’entre elles sont très subtiles. D’autres passent même pour des techniques de manipulation insidieuse.
La technique dont je veux vous parler ici est plutôt controversée. A mon avis, elle n’a rien d’insidieux, mais à chacun de se faire son idée…
Il s’agit de la technique du toucher.

Elle consiste à toucher légèrement le bras ou l’avant-bras de votre interlocuteurpendant que vous lui exposez vos arguments. (Je dis bien le bras et non pas une autre partie de son corps !)

Est-ce une technique de manipulation ?

Pas du tout. Oui, cette technique a comme objectif de créer un lien personnel avec votre interlocuteur. Mais non, elle ne vise pas à le manipuler, ni à le forcer à changer d’avis ou à agir contre sa volonté (d’ailleurs, s’il suffisait de toucher le bras de quelqu’un pour le convaincre d’agir, cela se saurait…)
Cette astuce agit sur un plan subtil, mais pas sournois (la nuance est importante).
Ce simple geste a un effet positif sur le jugement que votre interlocuteur porte sur vous, mais aussi sur son humeur. Il favorise l’acceptation de votre demande. Vous pouvez donc appliquer cette technique sans vous sentir « manipulateur ». C’est un geste de rapprochement qui crée un début de complicité entre deux personnes.
Cependant, une précision : il faut faire attention à ne pas regarder votre interlocuteur dans les yeux lorsque vous lui touchez l’avant-bras, sinon, votre geste risque d’être perçu comme trop intrusif, trop intime.

La preuve… à table

Vous comprendrez enfin ce que la choucroute vient faire dans cette histoire…
Un groupe de spécialistes en psychologie sociale a effectué en 2007 une expérience qui démontre l’efficacité de ce geste (qui passe encore pour une « technique de manipulation » aux yeux de certains puristes).
L’expérience se déroule dans un restaurant.
Le serveur applique 3 stratégies différentes avec ses clients :
1. Avec un premier groupe, il se contente de prendre la commande
2. Avec le deuxième groupe, le serveur suggère aux clients de prendre un des plats de la carte : la choucroute
3. Face au troisième groupe, le serveur suggère aux clients de prendre la choucroute, touten touchant légèrement leur avant-bras.
 
Et voici les résultats :
1. Dans le premier groupe, 20% des clients commandent spontanément la choucroute
2. Dans le deuxième groupe, 41% des clients commandent la choucroute que le serveur leur suggère
3. Dans le troisième groupe, 59% des clients commandent la choucroute ! Quel succès…
(S’agissant d’une expérience menée selon toutes les règles de l’art, les circonstances extérieures comme le prix, l’heure ou la température extérieure sont bien sûr similaires pour les 3 groupes.)
La technique du toucher montre donc ici parfaitement son pouvoir de persuasion.






Vous savez ce qui vous reste à faire…
 http://secretsdepersuasion.com/choucroute-et-technique-de-manipulation/

ou la technique à inverser (ça va, pas de bonjour aux dégâts) pour pas pédaler dans la semoule Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la communication (dans tous ses supports et ses "insupportables".

Message par Invité le Jeu 11 Fév 2016 - 15:44


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la communication (dans tous ses supports et ses "insupportables".

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:06


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum