tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...?

Aller en bas

tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...? Empty tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...?

Message par mypseudo le Dim 29 Nov 2015 - 22:17

Bonjour à tous,

Nos parcours d'être humains, "zébrés" ou pas, sont bien évidemment uniques. Je propose de partager sur cette file à propos du chemin emprunté par ceux qui ont découvert leur douance à l'âge adulte.

Petit topo sur les compétences que vous avez su développer, en ignorant votre singularité, pour vous adapter, pour vivre tout simplement. Et puis sur les limites aussi qui vous ont fait pester, souffrir,... je ne sais.

Et après, mieux connaitre votre mode de fonctionnement parce qu'il a (enfin) un nom (avec tout ce que cela veut dire) qu'est-ce que cela ouvre comme nouvelles perspectives ? Comme nouvelles compétences ? Ou peut-être autres limites ?

mypseudo
mypseudo

Messages : 537
Date d'inscription : 24/11/2015
Age : 45
Localisation : entre ici et là bas

Revenir en haut Aller en bas

tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...? Empty Re: tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...?

Message par Invité le Dim 29 Nov 2015 - 22:20

Salut, 

que répondrais tu à ta demande ? pour voir plus précisément quelle demande tu formules ? ou du moins ton avis déjà sur la question ? pour voir dans quels sens tu pars ?

ou dans lesquels tu ne pars pas Smile justement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...? Empty Re: tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...?

Message par mypseudo le Dim 29 Nov 2015 - 22:50

Je me lance...

Comme compétence j'ai appris à écouter l'autre, à m'adapter, ce qui a sûrement aiguisé mes prédisposions pour l'empathie. Du même coup, cela me facilite pour comprendre la "carte du monde " de l'autre. Ce qu'il me dit, de son point de vue, à partir de ses références (et non pas seulement les miennes). J'ai sûrement appris la discrétion et l'humilité, toujours contrariés, soit, par mes sentiments de trop comprendre (et donc de détenir une espèce de vérité, à tord je pense). Le sentiment de différence m'a poussé paradoxalement vers l'Homme, dans l'étude de son comportement, de sa biologie, de sa sociabilité. Je me suis tournée vers les sciences humaines. J'ai pu apprendre sur l'autre et sur moi, en me décentrant un peu, en me cherchant toujours... J'ai cherché dans la philosophie le sens de la vie, dans la rencontre avec l'autre qui me semblait si étranger, comment il voyait le monde, ce qu'il en pensait... Ne le comprenant pas, j'ai cherché à mieux le rencontrer.

Plus j'ai cherché où j'existais, plus j'ai élargi mon rayon d'exploration... plus je me suis sentie humaine parmi les humains. mieux je me suis rencontrée à travers les rencontres.

Quant aux limites avant : principalement l'errance dans ces voyages, souvent angoissants, car souvent seule (enfin je le croyais) à vivre la vie ainsi...

Et maintenant ? Maintenant que je sais mieux à quelle culture j'appartiens, je suis apaisée de rencontrer des voyageurs comme moi et enchantée de naviguer partout. Le propos de Michel Foucault "l'identité se construit au carrefour de plusieurs appartenances" prend toute sa consistance. Je n'ai plus besoin de revendiquer.

Y-a t-il une limite nouvelle ? Le manque de "vies" !!! Je ne peux pas rencontrer tout le monde... Je ne peux pas faire toutes les expériences... Faut que je trie par quoi je commence, entre deux contemplations, rêveries, pour entrer en action !!

au plaisir de vous lire... Wink
mypseudo
mypseudo

Messages : 537
Date d'inscription : 24/11/2015
Age : 45
Localisation : entre ici et là bas

Revenir en haut Aller en bas

tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...? Empty Re: tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...?

Message par Invité le Dim 29 Nov 2015 - 23:32

Merci
je n'ai pas du tout eu le même cheminement.
je reviendrai surement détailler.

j'ai surtout découvert en fait le fonctionnement des "autres" qui ne fonctionnent pas comme moi et découvert des confirmations de choses que j'avais découvertes 

et qu'en fait il me semble de mes lectures ici, en apprenant sur le tas mais au milieu de plein de monde.

dans ce cas il semblerait que des compétences aient été listées au fur et à mesure de mes rencontres, de façon feedbacké positif ou négatif mais feedbacké quand même.

sinon j'avais travaillé beaucoup sur moi depuis des temps dont je ne me souviens plus, je n'ai pas le sentiment d'avoir totalement changé de vie, de vision, de regard.

j'aime bien ton expression le "manque de vies" si je l'ai compris dans son bon sens. 

j'avais anticipé cela en me disant que ma vie avancerait comme vers un entonnoir comme pour tout le monde cela dit et commencer du coup à organiser mes pensées en fonction de cela et à vivre aussi les choses en fonction de cela.

sur le fonctionnement, j'ai aussi découvert plus amplement d'où provenait les décalages et où ils se situaient ainsi que où ils intervenaient. j'ai aussi eu des confirmations de choses que j'avais déjà pensées.

j'ai aussi pu prendre du recul sur moi ou sur mes interactions encore plus.

mais sinon je n'ai pas eu l'impression de faire une immense découverte et en fait peu de personnes contrairement à ce que j'aurai pensé ont semblé surpris ou plus étonné que ça. ça mettait juste un nom sur des choses.

ce qui me fait penser à préciser que je ne suis pas diagnostiquée. mais que des personnes autour de moi m'avaient alors déjà "diagnostiquée" façon de parler.

voici pour aujourd'hui, je vais repenser ton sujet et ta façon de t'interroger, c'est intéressant et un angle de vue nouveau que tu m'apportes. je n'avais pas pensé ou pas encore penser réfléchir à trier en fait à partir de cette découverte et de la façon dont tu sembles le faire.

je constate aussi sans en être sûre que beaucoup de personnes ont des référents à citer que je n'ai pas ou du moins pas les mêmes ou pas dans les mêmes domaines, je pense que ça m'a permis de me découvrir autrement en passant par d'autres chemins effectivement. 

merci pour ce fil.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...? Empty Re: tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...?

Message par mypseudo le Lun 30 Nov 2015 - 0:19

merci six s'if Wink

Oui je pense que tu as compris dans le bon sens ! (pour le "manque de vies" ). Remarque, même si c'était un autre, tant que cela te plait !! Smile

à bientôt
mypseudo
mypseudo

Messages : 537
Date d'inscription : 24/11/2015
Age : 45
Localisation : entre ici et là bas

Revenir en haut Aller en bas

tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...? Empty Re: tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...?

Message par Invité le Jeu 3 Déc 2015 - 13:42

"sur le manque de vies" je parle moi d'en avoir vécu plusieurs et "d'être déjà mort plusieurs fois"

j'ai eut aussi des feed backs et me suis construits à force d'expérience hélas souvent négatives en ce qui me concerne, je parlais souvent que je survivais plus que de vivre, tous le monde se marrait quand j'utilisais ce terme mais c'était vraiment cela...

décallage...

le dépistage comem mensan par exemple ne m'a rien appris, je n'ai pas changé, je me suis dis , ben voilà j'ai un qi de et alors ça m'aide à quoi .. comme quoi même zèbre on n'a pas toujours les clefs

je ne me voyais pas comme différent, plus comme inadapté ou ne comprenant rien ni aux gens ni au monde, je me suis habitué à cela, je n'y pouvais rien changer et je ne voyais pas comment ni pourquoi je devais changer

puis le livre de facchin a été un choc justement parce que c'est là que j'ai compris pourquoi je ne comprenais pas

me sont revenus toutes mes errances et tous mes doutes, mes échecs, mes combats à morts avec blessures graves , mes réussites atteintes de haut vol ..

moi j'ai peu voyagé mais à chaque fois que je l'ai fait par exemple en tunisie ou en angleterre en allemagne en hollande etc , je comprenais l'écart , et cela enrichissait aussi , la pratique des langues aussi, bien que je ne sois pas super doué en langue, je comprend lis mais pratique peu , forcément ..

cette différence de culture n'était pas différente des différences entre moi et les autres et parfois même cet écart me semblait moins grand à l'étranger, parce qu'il y avait la barrière de la langue et que je me laissais sans doute aller à être plus moi même sans freins

pour le sens de la vie je le cherche depuis que je suis né ou presque et je n'ai toujours pas de réponse, même si j'ai déjà eut tellement de réponses profondes ou plus légères que j'ai épuisé de nombreuses voies

à ce stade je pense que le sens de la vie c'est de faire quelque chose de ce qu'on a

en ce sens le fait de savoir ce que j'ai vraiment depuis peu me laisse une possibilité de rendre un sens à une vie qui n'en avait pas assez

j'ai pas dit que c'était simple mais j'essaie

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...? Empty Re: tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...?

Message par mypseudo le Jeu 3 Déc 2015 - 14:10

zebulonlezebre a écrit:"sur le manque de vies" je parle moi d'en avoir vécu plusieurs et "d'être déjà mort plusieurs fois"

et d'avoir ressucité (ou muté) autant de fois !! (je comprends pourquoi je me sens proche du phénix !!!)

tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...? Z

Une pierre à l'édifice, à mon tour : j'aime !! ;-)

merci pour tes propos Tchao
mypseudo
mypseudo

Messages : 537
Date d'inscription : 24/11/2015
Age : 45
Localisation : entre ici et là bas

Revenir en haut Aller en bas

tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...? Empty Re: tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...?

Message par Invité le Jeu 3 Déc 2015 - 16:55

Le diag est arrivé à un moment où je reprenais le boulot après des mois de dépression, un an de chômage et une confiance en moi à 0.
Il m'a déjà appris à me faire confiance, à me considérer comme capable de relever des défis intellectuels. Ce n'était pas et ça n'est toujours pas mon genre de déblatérer la novlangue de la compétition, je veux simplement dire par là que face à une tâche techniquement complexe qui m'était soumise, j'ai réussi en me sentant compétent et efficace.

C'était déjà énorme. Un redépart en forme de bottes de 7 lieues. En 3 mois, il y a eu le diag, ce premier job, la mission qui devait prendre 3 mois accomplie en 2, ce qui m'a permis de prendre un autre boulot, où je suis encore, vers lequel j'avais l'opportunité de basculer, tout en quittant le premier de ces deux employeurs dans les meilleurs termes qui soient. J'ai aussi au passage acquis des compétences qui m'ont été très utiles par la suite.

Ensuite, progressivement, j'ai continué à me relever, à apprendre à décider, proposer, orienter, oser cesser de rester dans mon coin, et même à l'occasion prendre une attitude plus exposée, voire "de leader" quand le projet me paraissait important pour le groupe. Aller plus loin et ne pas craindre de monter là où il faut monter. Aujourd'hui, en plus de mon taf, j'écris des articles, je participe à des confs, j'en organise de petites. Tout ça, je ne l'aurais jamais cru possible.

Il y a une compétence que, selon certains, j'aurais, et que je n'ai pas vraiment exploitée, c'est celle de "formateur". Apparemment, je serais capable d'être assez pédagogue, quand j'expose un problème écologique, ou l'utilisation d'un outil informatique.

Concrètement, je me suis sorti de l'à quoi bonisme et du "de toute façon je suis nul". Dégrossi, quoi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...? Empty Re: tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...?

Message par mypseudo le Jeu 3 Déc 2015 - 18:20

Merci Fusain. Super que tu aies déployé tes ailes !

Je retiens, la confiance en soi qui, de fait, permet d'oser conquérir la planète !!
(enfin c'est la planète qui grandit petit à petit et qu'on conquière, bien sûr  Wink ).

En échangeant sur ce forum, je redécouvre, pour ma part, le plaisir de voler "intellectuellement". Sans pédanterie aucune.

Je l'avais sûrement mis en veille faute de phénix migrateurs à mes côtés !
mypseudo
mypseudo

Messages : 537
Date d'inscription : 24/11/2015
Age : 45
Localisation : entre ici et là bas

Revenir en haut Aller en bas

tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...? Empty Re: tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...?

Message par Invité le Jeu 3 Déc 2015 - 18:58

Pas besoin de conquérir. Juste d'arrêter de se brider de force à coups d'autodénigrement.
Je croise suffisamment de personnes cultivées, intellos dirons-nous, qui a priori ne sont pas Z, et qui n'en sont pas moins brillantes. Je m'en moque. Je ne me fantasme pas la capacité de conquérir la planète. Participer à de tels échanges sans se complexer, c'est déjà tellement bien. Et on va tellement plus loin qu'en se cloisonnant en Z, non Z, moyennement Z, peut-être Z, machin, gnagna.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...? Empty Re: tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...?

Message par mypseudo le Jeu 3 Déc 2015 - 20:03

fusain:
question de termes employés car, dans le fond, je partage plutôt ton point de vue. je ne suis pas élitiste. les mots ne renvoient pas aux mêmes représentations pour les uns et les autres. bien à toi
mypseudo
mypseudo

Messages : 537
Date d'inscription : 24/11/2015
Age : 45
Localisation : entre ici et là bas

Revenir en haut Aller en bas

tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...? Empty Re: tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...?

Message par Invité le Mer 6 Jan 2016 - 21:33

Re: tu l'as su à l'âge adulte... 

Tout à fait.

quelles compétences tu as développées, 

Tu voulais dire à partir de la découverte ? aucune en fait. J'ai retravaillé ma présentation et ça m'a fait penser à ton fil.


Si tu entendais le fait de se dire "je suis géniale" que vais je faire de tout ça, en fait j'avais déjà été géniale avant.... ou pas.


Pour passer par un autre biais, j'aurais tendance à dire à quelqu'un qui le découvrirait sur le tard, de tout d'abord s'adresser à son médecin pour le coté médical. Après avoir fait un peu le tour du sujet et voir en priorité à continuer sa vie en cours.


Donc pour les compétences, je vais voir à partir de maintenant, lesquelles j'ai, ce que je peux en faire et à mon avis surtout pour les autres Smile mais autrement et doucement.




En fait je n'ai pas eu le temps de m'occuper du tout de cette question. Il me semble qu'une "découverte" sur le tard est déjà une grosse charge en soi.

quelles limites tu as croisées, avant et après...?


Ca rejoint un peu ce que j'ai dit à la première question, car en fait j'ai envie de répondre à l'inverse, c'est plutôt plus aucune limite que j'ai croisée ! et je n'ai pas aimé Smile 


on te sous entend quelque chose, tu cherches (ben oui forcément mais c'est sur "ça" que tu tombes et du coup tu cherches encore et encore et le "ça" il grandit il grandit alors qu'en plus tu l'avais "réduit, réduit tout au long de ta vie) 

et pour le peu que tu aies une tête chercheuse, et un peu de mémoire qui va avec, de fait 

ça part vers l'infini et non pas dans les sens mais plus dans plein de sens et avec beaucoup de sollicitations des sens 

(pour reprendre le terme de quelqu'un ici) 

et tu peux aussi du coup faire partir tout le monde dans tous les sens plutôt dans mon cas puisque j'étais plutôt un "phénomène connu" 

et j'ai donc plus eu la démarche inverse à savoir, m'accrocher aux limites que je m'étais fixée avant en attendant justement ma période de "l'entonnoir" (vers 40 ans) sachant qu'à 35 j'avais amorcé une période décidée de freinage me disant que me connaissant ça prendrait bien 5 ans. 

en fait les 5 ans ont été pris par cette découverte et les bouleversements que cela a provoqué dans ma vie (des bons comme des un peu plus mauvais), 

je n'avais que mon flocon en ski, je crois qu'on peut inventer le prix de l'"avalanche" et il est pour moi Smile. et l'image du Pingouin me correspond bien pour cette période cela dit j'ai été un charmant pingouin. 

c'est du coup peut être maintenant ? car j'ai décidé de voir mon médecin (le revoir) en ayant bien remis ma situation professionnelle à une place stable que je vais peut être qui sait avoir des déceptions (j'en ai un gros doute que ça puise) ou découvrir des limites.

la découverte de ce "truc" comme je l'ai appelé à je pense développer ma capacité à arborer ? donc c'est plutôt mentalement que je me suis limitée en ayant la chance à mes yeux d'avoir toujours eu un cadre, des cadres, auxquels me référer, revenir mentalement avant de cesser des activités mentales qui partaient dans tous les sens.

je reviendrais du coup probablement poster ici. se découvrir "au dessus" quand tu aimes bien être en "dessous" c'est "je n'ai toujours pas de mot à mettre là dessus" puisque ça touche à tous les domaines, professionnels, affectifs, et des choses et des gens qui me tenaient fort à coeur dans le privé.

je me suis sentie mieux curieusement lorsque j'ai justement été "limitée" par la rencontre de deux psychiatres. je retrouvais presque ma "case" "on" et ma "case" "off".

et je vais redire dans ce fil que ce forum m'a permis aussi de pouvoir me poser de nouveau des limites, de découvrir des outils, des "trucs" des "moyens", des "infos", (entre autres) 

et qu'une personne croisée par hasard sur facebook pour réseauter restera pour moi un pilier de cette découverte 

car comme je l'avais lu le livre dans le livre de JSF, le doué s'oppose au cadre et doit en trouver qui tient (et je pense que moi dans l'opposition ça doit être pas mal à vivre pour quelqu'un d'autre surtout dans le cas d'une découverte comme celle ci et dans le contexte dans lequel je me trouvais (je pense que le contexte doit être rapidement analysé et replacé si on se découvre tardivement de façon à se placer un plan)


et ce monsieur qui de plus travaille dans le domaine de la santé et de surcroît à mon avis est doté de connaissances dans tous domaines hiérarchisés ainsi que le fait que d'être "doué" et semble t il mais ça me reste à définir ou pas (puisque je n'ai pas voulu justement le connaître en mode "douance" afin de préserver sa bulle) et de limiter un max les impacts sur lui aussi.

sinon j'ai découvert le fait de pleurer, une énorme capacité à relativiser non pas après les événements mais pendant Smile et puis aussi celle de me plaindre parfois, j'ai pas aimé non plus. j'ai peut être d'ailleurs découvert une grande capacité à geindre, gémir, m'énerver, avoir des coups sangs curieux, à détester des gens et à sortir de ces trucs.

comme si en fait tout ce que j'avais solutionné, travaillé, rangé volait en éclats et que je repartais de 0 sur des efforts sur des choses qui me sont personnelles et particulières.

si c'était à redécouvrir, je conseillerai à quelqu'un, quelqu'une de d'abord refaire son bilan perso sur sa vie, sur lui/elle si possible. sinon beaucoup de confirmations de choses qu'on trouvait incroyables que je sache faire, et que je trouvais normales Smile

j'ajoute d'ailleurs alors une compétence fantastique à me refermer, ce que je n'avais pas eu à faire depuis très très très très très très très longtemps.

sinon comme dit je ne suis pas têtue, je suis persistante, rigoureuse, je ne suis pas compliquée, je suis complexe, je le savais, je décomplexais dans les deux sens du terme Smile ou pas, et j'ai un caractère qui peut démontrer des trucs dans certaines situations que je n'aurai jamais pu penser de moi en ayant expérimenté déjà beaucoup.

ouais je repasserais ici, tu as bien de faire ce fil. si un ou une vit ceci à l'avenir, j'espère que ça pourra lui servir. (pour valoir ce que de droit Smile)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...? Empty Re: tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...?

Message par un panda sinon rien le Jeu 7 Jan 2016 - 10:07

mypseudo a écrit:
zebulonlezebre a écrit:"sur le manque de vies" je parle moi d'en avoir vécu plusieurs et "d'être déjà mort plusieurs fois"

et d'avoir ressucité (ou muté) autant de fois !! (je comprends pourquoi je me sens proche du phénix !!!)

tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...? Z

Une pierre à l'édifice, à mon tour : j'aime !! ;-)

merci pour tes propos Tchao

zebulonlezebre et mypseudo : c'est exactement ça pour moi !

Je me suis vu mourir et renaître et me suis toujours identifié à ce phénix (ou plutôt Phœnix d'ailleurs).
Depuis que je me suis découvert zèbre, je comprends mieux mes comportements même si mon analyse avait commencé avant cette rencontre à la savane, ce décalage permanent et cette empathie (que je prenais avant pour un handicap). Aujourd'hui cette empathie, je communique avec elle. Quand je me sens triste, je me rends souvent compte que cela ne vient pas que de moi mais de mon environnement. C'est très troublant de passer des rires aux larmes juste parce qu'une personne joyeuse ou triste vient de rentrer dans la pièce.
un panda sinon rien
un panda sinon rien

Messages : 285
Date d'inscription : 20/04/2015
Age : 35
Localisation : Ô mon pais

Revenir en haut Aller en bas

tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...? Empty Re: tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...?

Message par Invité le Jeu 7 Jan 2016 - 10:36

panda31 a écrit:
mypseudo a écrit:
zebulonlezebre a écrit:"sur le manque de vies" je parle moi d'en avoir vécu plusieurs et "d'être déjà mort plusieurs fois"

et d'avoir ressucité (ou muté) autant de fois !! (je comprends pourquoi je me sens proche du phénix !!!)

tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...? Z

Une pierre à l'édifice, à mon tour : j'aime !! ;-)

merci pour tes propos Tchao

zebulonlezebre et mypseudo : c'est exactement ça pour moi !

Je me suis vu mourir et renaître et me suis toujours identifié à ce phénix (ou plutôt Phœnix d'ailleurs).
Depuis que je me suis découvert zèbre, je comprends mieux mes comportements même si mon analyse avait commencé avant cette rencontre à la savane, ce décalage permanent et cette empathie (que je prenais avant pour un handicap). Aujourd'hui cette empathie, je communique avec elle. Quand je me sens triste, je me rends souvent compte que cela ne vient pas que de moi mais de mon environnement. C'est très troublant de passer des rires aux larmes juste parce qu'une personne joyeuse ou triste vient de rentrer dans la pièce.

Hello, 

je ne suis pas médecin, mais je pense que ça peut être des handicaps dans la vie si ça n'est pas identifié, maîtrisé ect (en fonction de chacun évidemment et aussi de sa personnalité). pour ma part je ne suis pas certaine d'avoir été douce avec moi même.

Effectivement tu soulignes en deuxième point (souligné) quelque chose que je trouve très important, identifier ce qui vient de l'autre ou de soi et de ses particularités me semble essentiels mais il faut un ensemble de choses et de connaissances sur ce sujet pour l'identifier.

Exemple : si un doué peut absorber un "truc" sans s'en rendre compte, il peut se retrouver à "badder" d'un coup en se disant je suis bizarre alors qu'en fait peut être quelqu'un vient de dire quelque chose qui le blesse profondément et donc il a une réaction à quelque chose et non pas il passe du rire aux larmes bêtement comme ça sans raison. (souvent je repercute : punaise tu viens de me casser mon délire là Smile ) et ça engendre une conversation sur ce point où du coup je peux me rendre qu'effectivement je n'ai pas des variations d'humeur comme ça anarchiquement mais bien du à l'interaction.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...? Empty Re: tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...?

Message par mypseudo le Ven 15 Jan 2016 - 0:18

six'if écrit : "ouais je repasserais ici, tu as bien de faire ce fil. si un ou une vit ceci à l'avenir, j'espère que ça pourra lui servir. (pour valoir ce que de droit Smile)"

Merci Six'if. Je trouve ton post presque par hasard car j'avais arrêté de suivre ce fil...! C'est en visitant ton bord de journal que je tombe sur ta "nouvelle" présentation où tu renvoies ici.

Cela m'émeut ! Et puis cela donne l'occasion de préciser les questionnements : en fait les compétences et les limites c'est autant pour l'avant que pour l'après. Dans l'ignorance de soi, on vit surtout le décalage et la vie comme une curiosité étrange. Se découvrir c'est très bizarre finalement car il y a quand même eu des années loin de soi. J'ai l'image d'un long exil... Et revenir à soi n'est pas de tout repos.

Je te rejoins sur le brief sur sa vie : souvenirs, différentes périodes, les signes de la douance déjà là, etc...

Après c'est forcément remettre en route une machine restée au hangar. Pas abîmée, juste pas servie toutes années ou si peu. Le moteur est un peu encrassé. Pas de chevauchée des Walkyries mais des collines douces pour commencer : faut se remettre à rouler.

réapprendre, remercier son avatar pour le boulot accompli. S'il a trouvé tant de place, c'est qu'on a eu besoin de lui... Lui dire, donc, qu'il peut se préparer au départ et qu'on va inverser les rôles. On va reprendre le fil de sa vie, et lui pourra venir de temps en temps. Sur invitation !

A ce jour, j'espère connecter plus d'apaisement et donc plus de tolérance à l'égard d'autrui. Moins de colère intérieure. Quant aux limites : encore des peurs qui activent mes limites. Sinon, plutôt des envies de plein de choses. Mes limites sont l'inacceptable "limite" d'un autre. Le "pas possible", "le pas pensable", le "pas..." j'ai du mal si moi je vois que c'est possible. Face à cela soit je pestais, soit je m'endormais. A présent j'essaie d'en faire un petit changement, un challenge.

Je travaille plus au bon endroit, donc je comprends que ce que je prenais pour des symptômes étaient en fait des caractéristiques liées  la douance. Donc je ne lutte pas contre, je bosse avec, et je tâche de mieux canaliser : mes pensées, mes émotions...

voilà pour ce soir.

@panda31 ;-) oui Phoenix est plus juste !!!! L'empathie : oui carrément. Troublant car des fois quasi mediumnique !! Merci pour ta contribution à ce fil

Very Happy
mypseudo
mypseudo

Messages : 537
Date d'inscription : 24/11/2015
Age : 45
Localisation : entre ici et là bas

Revenir en haut Aller en bas

tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...? Empty Re: tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...?

Message par Invité le Ven 15 Jan 2016 - 1:03

"réapprendre, remercier son avatar pour le boulot accompli. S'il a trouvé tant de place, c'est qu'on a eu besoin de lui... Lui dire, donc, qu'il peut se préparer au départ et qu'on va inverser les rôles. On va reprendre le fil de sa vie, et lui pourra venir de temps en temps. Sur invitation !"

j'aime beaucoup cette image

une renaissance une reprise en main, moi mon avatar il n'en pouvait plus.. la reprise en main était vitale , une urgence



Dernière édition par zebulonlezebre le Ven 15 Jan 2016 - 21:43, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...? Empty Re: tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...?

Message par mypseudo le Ven 15 Jan 2016 - 16:56

hello Zebulon, cela fait plaisir à lire. Entre vie et mort : tant qu'on n'a pas pris conscience de cette dualité qui co existe, l'avatar en principal, le vrai caché au fond des peurs, on mène une survivance. Jamais abouti nous sommes dirait maitre Yoda !

Quand on réalise qu'il y a deux nous en nous, on apprend qui ils sont, on les fait co exister en connaissance de cause, on apprend à les aimer, à les considérer mais on apprend qu'il faut retrouver l'équilibre des forces. Sinon, l'un vit sur les réserve de l'autre. L'un vit quand l'autre se meurt.

J'ai l'image des siamois, dont un aurait le corps principal, les poumons, le coeur... L'autre en dépend. C'est pas bon. Co exister, sans dépendance majeure.

"mais je n'ai pas ce temps , je refuse de patienter" : cela s'entend. Du bas de ma sagesse, j'aurais plutôt tendance à dire : avons-nous vraiment le choix ? Toi seul sait pour toi. De mon point de vue, courir ne sert pas si on s'oublie vraiment. A vouloir aller vite, on se prend le tapis et finalement on perd du temps. MAis encore une fois, toi seul sait pour toi.

bien à toi
mypseudo
mypseudo

Messages : 537
Date d'inscription : 24/11/2015
Age : 45
Localisation : entre ici et là bas

Revenir en haut Aller en bas

tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...? Empty Re: tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...?

Message par Invité le Ven 15 Jan 2016 - 17:05

mypseudo a écrit:six'if écrit : "ouais je repasserais ici, tu as bien de faire ce fil. si un ou une vit ceci à l'avenir, j'espère que ça pourra lui servir. (pour valoir ce que de droit Smile)"

Merci Six'if. Je trouve ton post presque par hasard car j'avais arrêté de suivre ce fil...! C'est en visitant ton bord de journal que je tombe sur ta "nouvelle" présentation où tu renvoies ici.




Arrow Razz Razz Razz Razz Razz Razz Razz Razz Razz Razz Razz Razz Razz Razz Razz Razz Razz Razz Razz Razz Razz Razz Razz Razz Razz Razz Razz Razz



Cela m'émeut !

tongue Bisous Un ange


Je vois que tu as aussi trouvé un panda Smile C'est une bonne nouvelle Smile






@panda31 ;-) oui Phoenix est plus juste !!!! L'empathie : oui carrément. Troublant car des fois quasi mediumnique !! Merci pour ta contribution à ce fil

Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...? Empty Re: tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...?

Message par Invité le Ven 15 Jan 2016 - 20:05


merci oui , vouloir aller vite n'est pas malin je le sais

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...? Empty décelé à 23ans

Message par guillaume31 le Lun 25 Avr 2016 - 2:50

j'ai appris ma douance à mes 23ans, j'en ai 24 aujourd'hui. J'avais enfin trouvé une psychologue à qui je pouvais me confier (ayant eu un contexte familial peu enclin à la démonstration affective je n'aurais pas pu pouvoir être capable de me mettre à nu un jour)et dès la troisième séance elle m'a par surprise lancé un "et si vous étiez surdoué", une vrai bombe bref une année complète a passé et je me suis retrouvé face à mon vrai moi, j'ai trouvé le plus captivant des apprentissages, celui de comprendre mes réactions et ma façon de voir les choses et d'évoluer. Toutefois depuis quelques temps je suis poursuivie par une solitude et un renfermement sur moi même, je ne supporte plus la proximité je ne communique que par les réseaux sociaux j'ai finalement reculé de dix ans dans mes rapports sociaux donc je pense parfois que j'étais mieux dans mon faux self qu'en pensez vous? J'ai fait l'effort ce soir de m'inscrire sur ce site mais je n'ai jamais été confronté à d'autres zebres et j'ai toujours ce sentiment d'imposture concernant mon test de QI
guillaume31
guillaume31

Messages : 7
Date d'inscription : 24/04/2016
Age : 27
Localisation : toulouse

Revenir en haut Aller en bas

tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...? Empty Re: tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...?

Message par un panda sinon rien le Lun 25 Avr 2016 - 8:22

guillaume31 a écrit:j'ai appris ma douance à mes 23ans, j'en ai 24 aujourd'hui. J'avais enfin trouvé une psychologue à qui je pouvais me confier (ayant eu un contexte familial peu enclin à la démonstration affective je n'aurais pas pu pouvoir être capable de me mettre à nu un jour)et dès la troisième séance elle m'a par surprise lancé un "et si vous étiez surdoué", une vrai bombe bref une année complète a passé et je me suis retrouvé face à mon vrai moi, j'ai trouvé le plus captivant des apprentissages, celui de comprendre mes réactions et ma façon de voir les choses et d'évoluer. Toutefois depuis quelques temps je suis poursuivie par une solitude et un renfermement sur moi même, je ne supporte plus la proximité je ne communique que par les réseaux sociaux j'ai finalement reculé de dix ans dans mes rapports sociaux donc je pense parfois que j'étais mieux dans mon faux self qu'en pensez vous? J'ai fait l'effort ce soir de m'inscrire sur ce site mais je n'ai jamais été confronté à d'autres zebres et j'ai toujours ce sentiment d'imposture concernant mon test de QI

Bonjour Guillaume31 (toulousain ?)
Je comprends déjà que tu es nouveau sur dans ce forum, ce à quoi je réponds : Sois le bienvenu.
Quand on fait face à soi-même et qu'on détricote les faux-semblants, que ce soit appelé faux-self pour les surdoués (et autres appellations ou diagnostics connexes) ou persona, sache que nous sommes nombreux (tous?) à vivre cette mélancolie.

Je t'offre mon petit témoignage pour exemple : lors de la découverte, j'ai entrepris le même travail que toi, de me comprendre entièrement, jusqu'au plus profond de mon être.
La mélancolie a surgi, et est restée longtemps. Jusqu'à certaines révélations et acceptations de certains de mes aspects. Une période de calme s'en est suivie. Puis rebelote, nouvelle crise de mélancolie, etc... "Je découvre, je suis en crise, je reconstruis quelque chose de solide et profond à partir de vraies briques de moi-même, et je reviens au début de cycle à chaque découverte/révélation sur soi."
Les alchimistes parlaient de solve et coagula, "dissolution" et "coagulation".
"Solve" résume l'action qui consiste à dissocier les éléments composant la matière initialement choisie et "Coagula" invite à recréer, grâce à une opération contraire à la précédente, par coagulation donc, la matière préalablement décomposée.

As-tu déjà posté une présentation sur ce forum ? Si non, je t'invite à te pencher dessus. Cela fait du bien de faire le point par le verbe (ce que tu fais entre autres avec ta psychologue).
Je serai heureux de dialoguer avec toi si tu en ressens le besoin, comparer nos expériences, tout comme le reste des personnes ici j'en suis certain.
un panda sinon rien
un panda sinon rien

Messages : 285
Date d'inscription : 20/04/2015
Age : 35
Localisation : Ô mon pais

Revenir en haut Aller en bas

tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...? Empty Re: tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...?

Message par guillaume31 le Lun 25 Avr 2016 - 22:05

Oui toulousain, je suis la aussi pour dialoguer mais étant un nouveau venu je n'ai pas accès aux messages privés
guillaume31
guillaume31

Messages : 7
Date d'inscription : 24/04/2016
Age : 27
Localisation : toulouse

Revenir en haut Aller en bas

tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...? Empty Re: tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...?

Message par Invité le Lun 25 Avr 2016 - 22:12

guillaume31 a écrit:Oui toulousain, je suis la aussi pour dialoguer mais étant un nouveau venu je n'ai pas accès aux messages privés

Bienvenue Smile

Si tu réponds à ce message et que je te reponds et que tu me réponds, et puis encore, tu arriveras à l'age adulte des mps Wink ça fait aussi partie du sujet de ce fil de toute façon, le découvrir à l'age adulte, découvrir du coup ZB, découvrir du coup d'autres personnes, découvrir le fonctionnement du forum, puis des MPS, toussa, toussa, tu avances déjà beaucoup et puis Toulouse, y'a un paquet de musiciens que j'ai écouté qui vienne de ce vivier, alors donc je me sens obligée  Very Happy en reconnaissance via intermédiaire pour tous ces moments musicaux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...? Empty Re: tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...?

Message par Clou le Lun 25 Avr 2016 - 23:39

Bonsoir Guillaume et Nath,
J'ai 47 ans et un parcours en dents de scies fait de fuites continues vers la marge... Tout en restant dans le cadre (éducatif, societal, familial,...).
Depuis toute petite, on m'a qualifiée de dilettante professionnelle et on m'a laissée faire sans me guider... J'en ai beaucoup souffert... L'impression que l'on m'a laissé divaguer dans l'existence...
Mes enfants (3 garçons et 2 filles) ont été découverts THQI et m'ont offert la possibilité d'un nouveau regard sur mon parcours et surtout quelques clefs pour me comprendre et les aider...
J'accepte maintenant mes différences, mais le besoin de solitude, d'isolement est important et je vois peu de personne qui comprenne ma souffrance communiquer et parfois simplement être avec les autres que les miens....
J'ai réussi à travailler et acquérir des compétences dans un domaine qui me va bien, bien que paradoxal : les soins post-mortem... Ainsi je n'ai pas à communiquer et je travaille toujours seule... C'est grave docteur?

Clou

Messages : 5
Date d'inscription : 10/04/2016
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...? Empty Re: tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...?

Message par Invité le Mar 26 Avr 2016 - 0:09

Clou a écrit:Bonsoir Guillaume et Nath,.............. C'est grave docteur?


Non testée, et sans diplôme de médecin, je te dirai qu'à ma vue, non Smile et j'oserai même ajouter qu'à te lire, si ça n'allait pas, je te sens à même de trouver dans le réel, les bons interlocuteurs pour que cela aille vers le mieux Smile c'était mes deux clous de girafle  Very Happy


(je ne sais pas si tu as eu l'occasion de voir cette série courte, j'ai pour ma part adorée)


Dernière édition par Nath Six 6 le Mar 26 Avr 2016 - 0:23, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...? Empty Re: tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...?

Message par Clou le Mar 26 Avr 2016 - 0:18

Je veux juste dire que j'ai enfin découvert que j'étais moi aussi HQI en étant adulte... Maintenant j'ose enfin me lancer dans la médecine légale...
J'en avais peur avant... Sans tomber dans le morbide, c'est mon dada...
Merci pour les clous Smile

Clou

Messages : 5
Date d'inscription : 10/04/2016
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...? Empty Re: tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...?

Message par Invité le Mar 26 Avr 2016 - 0:25

Nath Six 6 a écrit:
Clou a écrit:Bonsoir Guillaume et Nath,.............. C'est grave docteur?


Non testée, et sans diplôme de médecin, je te dirai qu'à ma vue, non Smile et j'oserai même ajouter qu'à te lire, si ça n'allait pas, je te sens à même de trouver dans le réel, les bons interlocuteurs pour que cela aille vers le mieux Smile c'était mes deux clous de girafle  Very Happy


(je ne sais pas si tu as eu l'occasion de voir cette série courte, j'ai pour ma part adoré)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...? Empty Re: tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...?

Message par mypseudo le Mer 8 Juin 2016 - 2:59

@guillaume31 hello, je ne suis pas hyper régulière sur ce forum. Je trouve ce jour ton message.

Quand j'ai lancé ce fil, je crois que j'étais en plein bug de disque dur. Je savais que j'étais HP depuis plusieurs années en fait mais j'ignorais finalement les composantes spécifiques, s'il en est, qui se mêlaient à ma "personnalité". Les questions existentielles, on connait par coeur, les questions sur soi aussi, les préoccupations en terme je suis pareil en ceci/je suis différent en cela également.

Savoir qu'on est HP est un début, je dirais. Ensuite, on part à la quête de soi, comme les autres mais différemment. Si tu es sur ce site je suppose que tu peux naviguer ici et là pour observer la diversité des profils, car être zèbre ne veut pas dire tous pareils, tous de même sensibilité, tous avec le même vécu. Néanmoins on retrouve qq expériences et ressentis communs : le sentiment de décalage, le sentiment d'être sur une autre planète que nous faisons muer vers de la revendication ou de l'illégitimité à être comme on le sent.

Je trouve qu'on est comme en quête de notre miroir reflettant et qu'on le cherche avec des doutes existentiels très forts si on n'en trouve pas assez. Cela est majoré si on grandit dans une famille peu ou pas assez soutenante, étayante, permettant de nous sécuriser, de nous affirmer, de stimuler nos sens.

Perdre sa carapace, on peut l'appeler faux self ou autre, c'est pareil pour tout le monde : on se sent démuni, inconnu, voire absent. C'est angoissant, insécurisant. MAis cela est normal. On a juste besoin de se protéger carrément de l'extérieur dans ce temps là. Simplement parce qu'ayant perdu ses protections, on se sent plus vulnérable.

Forger une identité claire, souple et évolutive dans le temps, cela prend des années dans un milieu favorable. Découvrir que ce que nous sommes comporte qq singularités, c'est découvrir une facette de nous même qu'il faut dès lors intégrer au reste. Il faut du temps pour l'approcher, le comprendre, se l'approprier et finalement pour le faire "sien" pour vivre avec.

Je crois que chez qq'un qui est surdoué, il y a une sorte de lutte intérieure entre l'image de soi que nous avons de nous même, et l'idéal du soi que nous croyons devoir proposer aux autres. Faute de confiance suffisante, faute de reflets qui nous ont renvoyé notre image, nous sommes préoccupés par le regard des autres, l'adaptation au monde avec pourtant des ressentis vivaces quant à un sentiment d'extériorité à tout cela.

J'ai pour ma part souvent eu peur de perdre la raison, d'être déconnectée du réel. Ce sentiment plutôt désagréable peut des fois revenir, de façon bien moins prégnante et malgré mon assurance aujourd'hui de ne pas être à côté de la plaque. J'ai juste des ressentis de malaise au milieu de gens, de certains modes de fonctionnement trop loin des miens.

La différence c'est justement ce qui donne à n'importe quelle personne sensée un sentiment d'étrangeté pour peu qu'elle soit seule au milieu des autres, et les surdoués ont souvent été seuls au milieu des autres.

C'est pénible d'être face à notre incomplétude, soit ce que nous sommes potentiellement quand les "faux" tombent. Ils nous ont aidés, ils nous ont comblés, peut-être peut-on les "remercier" de nous avoir menés jusque là. La quête de soi se poursuit, avec l'espoir d'aller vers du plus authentique, du plus solide, du plus forgé. Le travail sur soi, les rencontres avec des zèbres mais pas que, le fait de se renseigner sur la douance et ses caractéristiques, tout cela permet de cheminer et d'intégrer au disque dur qu'on est mille et une facettes dont une, la douance...

N'hésite pas à continuer de questionner, interpeler, partager, je crois que c'est toujours dans l'échange que, paradoxalement, on apprend qui on est. Je ne trouve pas qu'être HP est formidable, je ne m'en réjouis pas, pour ma part. J'ai juste intégré que j'avais cette particularité, je sais maintenant comment elle s'exprime chez moi, en quoi elle me fait agir de façon spécifique, à quoi je dois faire attention dans mon intérêt. J'intègre que je suis comme ça et j'apprends à m'affirmer sans avoir besoin d'éclater la tête du mec qui ne sera pas d'accord avec moi, sans m'éclater la tête tout court en fonction des émotions qui peuvent me traverser, en m'éclatant plutôt, autant que faire se peut ! Surdoué or not même combat : trouver à exister et appartenir, déterminer le sens de sa marche, plutôt en chantant qu'en pleurant, parce que c'est plus fun, enfin je trouve ! Smile
mypseudo
mypseudo

Messages : 537
Date d'inscription : 24/11/2015
Age : 45
Localisation : entre ici et là bas

Revenir en haut Aller en bas

tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...? Empty Re: tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...?

Message par Plurebati le Ven 10 Juin 2016 - 23:30

"Faute de confiance suffisante, faute de reflets qui nous ont renvoyé notre image, nous sommes préoccupés par le regard des autres, l'adaptation au monde avec pourtant des ressentis vivaces quant à un sentiment d'extériorité à tout cela."
Sentiment qui change lorsqu'on comprend pourquoi, cela permet d'accepter ce qu'on est parce qu'on a l'explication du décalage, et de prendre confiance : je vois le monde comme une rivière avec ses courants et ses contre-courants, les individus majoritairement emportés vers l'aval et nageant sans difficulté au milieu de l'eau, et moi qui me faisais balloter de courant à contre-courant, recherchant en permanence à me diriger sans y arriver. Maintenant, j'apprends à utiliser les différentes directions de l'écoulement du monde pour en jouer, parfois je suis submergée mais pas assez pour couler. Jour après jour je fais moins d'erreur, je prends plus de plaisir et moins de claques. J'ai enfin le sentiment d'avoir du pouvoir sur ma vie.
Plurebati
Plurebati

Messages : 176
Date d'inscription : 24/01/2014
Age : 60

Revenir en haut Aller en bas

tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...? Empty parcours zebre

Message par cathymacherie le Dim 26 Juin 2016 - 9:47

mypseudo a écrit:Merci Fusain. Super que tu aies déployé tes ailes !

Je retiens, la confiance en soi qui, de fait, permet d'oser conquérir la planète !!
(enfin c'est la planète qui grandit petit à petit et qu'on conquière, bien sûr  Wink ).

En échangeant sur ce forum, je redécouvre, pour ma part, le plaisir de voler "intellectuellement". Sans pédanterie aucune.

Je l'avais sûrement mis en veille faute de phénix migrateurs à mes côtés !

ça me parle vraiment, la redécouverte du plaisir de voler intellectuellement Smile j'ai toujours su être differente mais lorsque j'ai enfin été diagnostiquée ( aïe ) lol , il y a 5 ans, l'évidence s'est faite, le fait de poser un nom , ça ne change pas la vie, mais ça permet une reconnaissance, on n'est plus un extra-terrestre ! moi, ça me permet de me déployer en effet ! la peur du jugement ou du rejet ont disparu, et ça , c'est magique ! sunny

cathymacherie

Messages : 4
Date d'inscription : 26/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...? Empty Re: tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...?

Message par mypseudo le Ven 1 Juil 2016 - 0:50

plurebati a dit : "Maintenant, j'apprends à utiliser les différentes directions de l'écoulement du monde pour en jouer, parfois je suis submergée mais pas assez pour couler."

C'est fort joliment dit ! MErci pour cette métaphore... et merci pour cette réaction. Wink

@ cathymacherie : yes ! je trouve que la confiance en soi revient et e reste suit ! ;-)
mypseudo
mypseudo

Messages : 537
Date d'inscription : 24/11/2015
Age : 45
Localisation : entre ici et là bas

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum