Vivre avec un TDA

Aller en bas

Vivre avec un TDA Empty Vivre avec un TDA

Message par damsdynamo le Lun 23 Nov 2015 - 23:07

Bonsoir,

Je vis depuis presque une année avec une personne atteinte de TDA (Trouble de l'attention) et à vrai dire cela n'est pas forcément compatible avec le zèbre que je suis.


C'est pas facile tout le temps, ne serait-ce que pour avoir une simple discussion de quelques phrases avant un "décrochage" de son esprit. Impossible d'avoir des échanges poussés ou avec une certaine réflexion.
De plus, difficile de finir une tâche en allant jusqu'au bout est quasi impossible. Le perfectionnisme on peut oublier ^^
Voici quelques exemples parmi tant d'autres.

Du coup je sais plus trop comment faire même si je suis amoureux.

Je vous met ici ce que c'est un TDA en 20 points pour ceux qui savent pas forcément.

1. Ils ont un esprit actif.
Un cerveau atteint de TDA ne s’arrête jamais. Il n’a pas de bouton marche/arrêt. Il n’a pas de freins pour l’arrêter progressivement. C’est un fardeau qu’il faut apprendre à gérer.

2. Ils écoutent mais ne retiennent pas ce qui est dit.
Une personne atteinte vous regardera, entendra vos mots, lira vos lèvres, mais une fois les cinq premiers mots passés, son esprit sera parti ailleurs. Elle vous entendra toujours parler, mais ses pensées seront à des kilomètres. Car elle pensera plutôt au mouvement de vos lèvres, ou à votre mèche de cheveux mal placée.

3. Ils ont du mal à rester affairées sur la même tâche.
Plutôt que de rester concentrées sur ce qu’elles ont devant elles, les personnes malades regardent les couleurs du tableau sur le mur. Comme dans un labyrinthe, elles commencent à marcher dans une direction, mais changent constamment de chemin en cours de route.

4. Ils s’inquiètent facilement.
Comme ils pensent beaucoup, ils sont très sensibles à leur environnement. Pour eux, un restaurant bruyant équivaut au premier rang d’un concert de Metallica. Un gros titre déprimant, et pour eux, c’est toute la planète qui est sur le point de sombrer.

5. Ils ne peuvent se concentrer lorsqu’ils ressentent des émotions fortes.
Si quelque chose les inquiète, ou s’ils sont en colère, les individus souffrant de TDA ne peuvent penser à autre chose. Cela rend impossibles le travail, une conversation, ou des situations sociales demandant de la concentration.

6. Ils se concentrent trop intensément.
Lorsque les portes de leur esprit s’ouvrent, les personnes atteintes y plongent comme un scaphandrier dans l’océan.

7. Une fois concentrées, elles ont des difficultés à cesser ce qu’elles sont en train de faire.
Car elles restent dans l’océan pendant des heures. Même si elles sont en manque d’oxygène, elles ne remonteront pas à la surface tant que la vue leur plaira dans les profondeurs.

8. Ils sont incapables de contrôler leurs émotions.
Chez les personnes souffrant de TDA, les émotions sont sauvages, disproportionnées, et ne peuvent être contenues. Les câbles emmêlés dans leurs brillants esprits rendent les pensées et les sentiments difficiles à gérer. Elles ont donc besoin de plus de temps pour se mettre sur la même longueur d’onde qu’autrui.

9. Ils ne contrôlent pas leurs mots.
Leurs émotions intenses sont difficiles à gérer. Et comme ils disent de manière impulsive tout ce qui leur passe par la tête, ils regrettent souvent leurs paroles. Cela leur est presque impossible de s’autocensurer avant de parler.


10. Ils ressentent de l’anxiété sociale.

Comme ils se savent différents, ils sont rarement à l’aise dans des situations sociales. Ils ont peur de dire ou de faire quelque chose d’inapproprié. Se retenir de parler les rassure.

11. Ils ont une grande intuition.
Les personnes souffrant de TDA sont capables de dépasser les apparences, pour voir ce qui se cache derrière. Elles percent le voile. C’est l’un des avantages du TDA. Cette capacité intuitive fait de ces individus des génies créatifs. C’est dans ces conditions que fleurissent les inventeurs, les artistes, les écrivains et les musiciens.

12. Ils réfléchissent de manière peu conventionnelle.
Un autre avantage du TDA, c’est que l’esprit abstrait des personnes touchées leur permet de trouver des solutions inédites à des problèmes qui se posent aux esprits concrets.

13. Ils sont impatients et nerveux, facilement agacés, ils veulent tout et tout de suite
Ils jouent constamment avec leur téléphone, avec leurs cheveux, leur jambe tressaute constamment : quelqu’un souffrant de TDA a besoin d’être constamment en mouvement. C’est paradoxalement ce qui les calme.

14. Ils sont physiquement très sensibles.
Un crayon leur paraît peser une tonne. Des fibres de tissu imperceptibles leur paraissent irritantes. Leur lit semble défoncé. La nourriture a pour eux des textures inconnues du reste de l’humanité. Comme dans “La Princesse au petit pois”, ils sont capables de ressentir un pois sous une vingtaine de matelas.


15. Ils ne sont pas organisés.
Empiler des choses est leur méthode de rangement favorite. Une fois une tâche achevée, les papiers la concernant sont empilés, jusqu’à ce que la pile soit trop haute. C’est alors que la personne souffrant de TDA va s’énerver, sera frustrée, et fera le ménage. Les malades doivent prendre garde à ne pas devenir syllogomaniaques. Mais il est difficile pour un malade de maintenir l’ordre autour de lui, car son cerveau ne fonctionne pas de manière ordonnée.

16. Ils ont besoin de faire les cent pas.
Que ce soit au téléphone ou pendant une conversation, les gens souffrant de TDA doivent rester constamment en mouvement. Cela les calme, et leur permet d’y voir plus clair dans leurs pensées.

17. Ils évitent les corvées.
Prendre des décisions, ou avoir des tâches à accomplir dans un délai précis les rebute. Pas parce qu’ils sont fainéants ou irresponsables, mais parce que leur esprit contient trop d’options et de possibilités. N’en choisir qu’une peut être problématique. Parce qu’ils réfléchissent trop, ils évitent souvent de prendre des décisions. Ils se perdent dans les dédales de leur esprit obsessif.

18. Ils oublient les tâches les plus simples.
La mémoire est un autre paradoxe du TDA. Les malades oublient de récupérer leurs vêtements au pressing, d’acheter du lait, ou d’aller à un rendez-vous. Pourtant, ils n’oublient aucun numéro de téléphone, aucune citation, et aucun commentaire entendus pendant la journée. Quel que soit le nombre de post-its ou de notes sur leur calendrier, leur esprit sera toujours distrait et absent. Les objets visibles sont plus simples à mémoriser. Voilà pourquoi sur leur ordinateur, ils ont quinze fenêtres ouvertes simultanément.

19. Ils font plusieurs choses en même temps.
Comme leur esprit est en mouvement perpétuel, une fois une tâche achevée, ils sont prêts à passer à la suivante sans prendre le temps de bien conclure la précédente. Plus il y en a en simultané, mieux c’est. Leur activité préférée est de faire plein de choses en même temps.

20. Tout ce qu’ils font les passionne.
Les émotions, les pensées, les caresses, les mots d’une personne atteinte de TDA sont puissants. Tout est amplifié. Lorsque ce phénomène est bien canalisé, c’est une bénédiction. Car une personne atteinte de TDA se donne toujours corps et âme à ce qu’elle fait. Elle se donne à fond. Elle est intense, perspicace, et profonde. Voilà bien ce qui fait qu’une personne atteinte de TDA est tellement attachante.

damsdynamo

Messages : 9
Date d'inscription : 23/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Vivre avec un TDA Empty Re: Vivre avec un TDA

Message par Vincenz' le Mar 24 Nov 2015 - 0:09

C'est qu'une impression... ou pas mal de ces symptômes sont en commun avec l'hypersensibilité ou la douance ?

Si ce n'est pas qu'une impression... y a un lien ? Genre tellement de chance d'avoir un TDA si on l'est que c'est rentré dans les symptômes courant ou c'est juste des conséquences identiques à des causes communes ?
Vincenz'
Vincenz'

Messages : 6896
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 25
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Vivre avec un TDA Empty Re: Vivre avec un TDA

Message par Invité le Mar 24 Nov 2015 - 0:47

Punaise ça fait une sacrée liste, bon courage à la personne qui vit cela.

je n'aime pas les listes, qui sont à mes yeux, inhumaines, 

vous regardez votre amoureux/amoureuse comme ça ?

en listant tout ça ?  

en tous cas il semble que le passage "l'amour est aveugle" soit passé ?

et sinon un peu d'affectif ? non ? hormis tout une liste de "défauts" ou pas ?

si mon amoureux me présente comme ça à une soirée, euh, je le quitte Smile et si il me liste, euh je le liste aussi Smile

ce n'est qu'un feedback de lecture.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Vivre avec un TDA Empty Re: Vivre avec un TDA

Message par Paradoxe le Mar 24 Nov 2015 - 0:50

damsdynamo a écrit:Je vis depuis presque une année avec une personne atteinte de TDA (Trouble de l'attention) et à vrai dire cela n'est pas forcément compatible avec le zèbre que je suis.

Et sinon, mis à part son TDA et ta zébritude, est ce que tu te sens bien avec cette personne ?
Paradoxe
Paradoxe

Messages : 372
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 34
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Vivre avec un TDA Empty Re: Vivre avec un TDA

Message par Shan le Mar 24 Nov 2015 - 1:16

C'est tout moi. Bon courage, je compatis! Razz
Shan
Shan

Messages : 26
Date d'inscription : 07/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Vivre avec un TDA Empty Re: Vivre avec un TDA

Message par pounee le Mar 24 Nov 2015 - 1:24

Existe-t-il des tests pour savoir si l'on souffre de TDA/H ?
Est-ce qu'un WAIS va forcément le mettre en avant ou pas… ?

pounee
pounee

Messages : 308
Date d'inscription : 15/10/2015
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Vivre avec un TDA Empty Re: Vivre avec un TDA

Message par Yul le Mar 24 Nov 2015 - 2:05

Vincenz' a écrit:C'est qu'une impression... ou pas mal de ces symptômes sont en commun avec l'hypersensibilité ou la douance ?

Si ce n'est pas qu'une impression... y a un lien ? Genre tellement de chance d'avoir un TDA si on l'est que c'est rentré dans les symptômes courant ou c'est juste des conséquences identiques à des causes communes ?

+1 , j'ai l'impression de lire une description d'un zèbre classique... Pas forcément à 100% mais bon, ça ressemble beaucoup je trouve.
D'après Joan, 17 points me correspondent  Embarassed

On peut savoir d'où vient la liste? Une source?

pounee a écrit:Existe-t-il des tests pour savoir si l'on souffre de TDA/H ?
Est-ce qu'un WAIS va forcément le mettre en avant ou pas… ?


Un WAIS non, un WISC il paraît que oui.
Yul
Yul

Messages : 4069
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 34
Localisation : Dieppe

Revenir en haut Aller en bas

Vivre avec un TDA Empty Re: Vivre avec un TDA

Message par Paradoxe le Mar 24 Nov 2015 - 2:16

Yul a écrit:+1 , j'ai l'impression de lire une description d'un zèbre classique... Pas forcément à 100% mais bon, ça ressemble beaucoup je trouve.

Il y a quand même un effet Barnum sur ce genre de liste. Un borderline pourrait aussi s'y reconnaitre, un bipolaire en phase maniaque ou quelqu'un qui prend de la cocaïne Smile
Paradoxe
Paradoxe

Messages : 372
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 34
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Vivre avec un TDA Empty Re: Vivre avec un TDA

Message par Vincenz' le Mar 24 Nov 2015 - 3:09

Yul a écrit:
Vincenz' a écrit:C'est qu'une impression... ou pas mal de ces symptômes sont en commun avec l'hypersensibilité ou la douance ?

Si ce n'est pas qu'une impression... y a un lien ? Genre tellement de chance d'avoir un TDA si on l'est que c'est rentré dans les symptômes courant ou c'est juste des conséquences identiques à des causes communes ?

+1 , j'ai l'impression de lire une description d'un zèbre classique... Pas forcément à 100% mais bon, ça ressemble beaucoup je trouve.
D'après Joan, 17 points me correspondent  Embarassed

15 pour moi, 1 ça a été le cas ça ne l'est plus du tout (le 3), 2 pour lesquels c'est pas totalement moi mais quand même un peu (18 et 19) et donc... seulement 2/20 qui ne me décrivent pas du tout (11 et 16).

M'enfin, j'ai toujours (réellement) eu une attention un peu bizarre, un truc m'intéresse je suis dans ma bulle y à plus rien qui compte même pas la fatigue ou la faim, un truc ne m'intéresse pas le bruit d'une mouche me dérange... ou les patterns sur le mur... ou le son du stylo... plus le côté "je m'ennuie sauf si je réfléchi, j'écoute quelque chose et j'ai quelque chose dans les mains" qui commence un peu à s'atténuer...va savoir, peut être que c'est lié à autre chose ou peut être que c'est ça ? Au cas où, je compte pas dans les stats *-*
Vincenz'
Vincenz'

Messages : 6896
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 25
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Vivre avec un TDA Empty Re: Vivre avec un TDA

Message par damsdynamo le Mar 24 Nov 2015 - 8:50

Merci pour toute vos réponses.

Non je me suis pas amusé à lister tout cela. Very Happy
Je me suis renseigné sur le TDA et je suis tombé sur cette liste d'un site qui représente très bien la personne que je côtoie.

Je ne la voit pas à travers cette liste. Cela me permet de mieux la comprendre ainsi que son fonctionnement, sa façon de voir les choses et de raisonner.

Après ce qui est compliqué c'est le fait de voir quelque chose mal fait ou bien qu'il ne pense pas aussi vite que moi et du coup, une perte de temps ou d'énergie, et je le fait remarquer et c'est vécu comme un reproche. Il n'aime pas avoir tort, et en 2 secondes je lui montre que A+B=C de manière claire et voilà ce qui est embêtant.

De son côté, je serai pas forcément reconnu dans ce que je fais, les conversations ne vont pas aller en profondeur, cela va rester en surface, il y aura pas forcément d'opinion construite, cela va rester très basique.

Je ne sais pas si j'arrive à me faire comprendre ^^

Du coup je sais pas comment je dois vraiment me comporter. Est-ce que je dois le laisser dans ses argumentations qui ne sont pas construites, est-ce que je dois faire semblant de lui laisser raison alors qu'au fond je sais que c'est le contraire, lui montrer quand j'ai fait quelque chose pour qu'il réagisse ...?

(Ça me parait pas très clair expliqué comme ça, j'espère que vous me comprendrais)

damsdynamo

Messages : 9
Date d'inscription : 23/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Vivre avec un TDA Empty Re: Vivre avec un TDA

Message par pounee le Mar 24 Nov 2015 - 9:22

J'avais le même problème avec ma femme, pas tda du tout d'ailleurs. Juste normale.
Sauf que moi j'ignorais mes rayures et je ne comprenais pas pourquoi elle me disait que je lui faisais sans cesse des reproches sur tout, alors que dans ma bouche ce n'était pas des reproches mais une aide ou bien des conseils. Puis elle me disait aussi qu'elle se sentait conne à mes côtés, que les gens pouvaient me trouver hautain parce que je parlais comme personne ou que je savais tout sur tout (ce qui n'est pas vrai).. Moi je ne comprenais pas parce aue j'étais moi et que je ne faisais rien pour être spécialement comme ça, surtout que ce n'est pas un portrait très flatteur. Ajouté aux problèmes de communication (quand je dis A elle entend Z et vice et versa) ça donnqit un mélange détonnant. Instable même.

J'imagine que c'est la même chose pour toi, non ?
Bon et bien ça c'était avant de me savoir zèbre. Naïvement je pouvais dire que je trouvais les gens limités sans savoir qu'en fait c'était faux (et humiliant pour eux), ils ne sont pas cons c'est juste moi qui suis plus intelligent. Et ça ça change beaucoup de choses parce que tu vois le verre plein au lieu de le voir vide. Résultat qujourd´hui en ayant conscience de mes capacités je fais plus attention à ne pas me retrouver dans une situation où je vais donner la sensation à mon interlocuteur d'être idiot. C'est frustrant mais plus efficace pour la bonne santé de mes relations sociales.

De ce point de vue là c'est à toi de faire un effort. Pas à ton ami.
En running y a une super règle qui dit que ce sont les plus lents qui donnent le rythme du groupe. Du coup on met les plus lents devant et les plus rapides à l'arrière du groupe.
C'est difficile à faire, mais il n'y a que comme ça que l'on peut courir avec des gens de niveaux différents.
pounee
pounee

Messages : 308
Date d'inscription : 15/10/2015
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Vivre avec un TDA Empty Re: Vivre avec un TDA

Message par pounee le Mar 24 Nov 2015 - 9:28

J'ai aussi 17 points de ressemblance avec ta liste.
Ma psy pense que je n'ai pas de troubles, moi je me pose la question.
pounee
pounee

Messages : 308
Date d'inscription : 15/10/2015
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Vivre avec un TDA Empty Re: Vivre avec un TDA

Message par damsdynamo le Mar 24 Nov 2015 - 9:42

Merci pounee pour ta réponse très complète.

C'est exactement cela. Je lui explique ou montre des trucs et lui voit ça comme un reproche alors que je lui dit qu'il s'agit de conseils. Étant perfectionnisme on peut toujours mieux faire. Et forcément il me dit : "il y a toujours quelques chose qui va pas, je me sens pas assez bien"
De plus j'adore bosser, et dans mon boulot je me donne à 300% et lui c'est du genre procrastinateur et attendre le dernier moment pour faire les choses, faire le minimum etc ...
Du coup on se comprend pas ^^

Pour ma part cela fait un an que je me suis découvert zèbre. J'ai pris conscience de plein de choses. Cependant par rapport à tout ce que tu me dis concernant l'adaptation que je dois faire auprès de lui, voir le verre à moitié plein etc .... concrètement comment je dois faire ? Des outils ? astuces ?

damsdynamo

Messages : 9
Date d'inscription : 23/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Vivre avec un TDA Empty Re: Vivre avec un TDA

Message par pounee le Mar 24 Nov 2015 - 10:39

Franchement si j'avais toutes les réponses… je serais content.
Mais j'ai pas de solution évidente à te proposer.

De mon côté j'expérimente des trucs, et puis parfois je me permet aussi des sorties de route, …
Je navigue un peu à vue et je ne sais même pas si je suis déjà parti ou pas encore. Alors pour être capable de t'indiquer la direction, ça me sera difficile.

Désolé
pounee
pounee

Messages : 308
Date d'inscription : 15/10/2015
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Vivre avec un TDA Empty Re: Vivre avec un TDA

Message par Invité le Mar 24 Nov 2015 - 11:32

damsdynamo a écrit:Merci pour toute vos réponses.

Non je me suis pas amusé à lister tout cela.  Very Happy

Ouf (une tite opération Dynamo un peu sadique ? Wink

Je me suis renseigné sur le TDA et je suis tombé sur cette liste d'un site qui représente très bien la personne que je côtoie.

Je ne la voit pas à travers cette liste.

Re ouf. j'ai un pote comme ça aussi après une soirée il s'est reveillée à coté de Terminator, il n'a pas compris, il se souvenait être rentré avec Candy... lol

Cela me permet de mieux la comprendre ainsi que son fonctionnement, sa façon de voir les choses et de raisonner.

dans quel but précis ? pour ta vie courante ? si ça n'est pas indiscret ?

Après ce qui est compliqué c'est le fait de voir quelque chose mal fait ou bien qu'il ne pense pas aussi vite que moi et du coup, une perte de temps ou d'énergie, et je le fait remarquer et c'est vécu comme un reproche. Il n'aime pas avoir tort, et en 2 secondes je lui montre que A+B=C de manière claire et voilà ce qui est embêtant.

De son côté, je serai pas forcément reconnu dans ce que je fais, les conversations ne vont pas aller en profondeur, cela va rester en surface, il y aura pas forcément d'opinion construite, cela va rester très basique.

Je ne sais pas si j'arrive à me faire comprendre ^^



si j'ai bien saisi, tu ressens un vide, un blocage, tu te sens tout seul dans certaines conversations, incompris. si c'est pour ton avis sur l'achat des sacs poubelles, ça n'est logiquement pas important, si c'est pour des valeurs très importantes pour toi dans ton mode de vie et celui que tu veux avoir en couple, là c'est complexe et très frustrant.


Du coup je sais pas comment je dois vraiment me comporter.

comme toi ? ne pas t'adapter ? justement pour que ça soit moins lourd pour toi ? faire l'inverse ? ne pas focaliser sur ton partenaire ? pour que vous soyez deux dans une direction et non pas toi fixer sur l'autre ? faire deux parallèles qui peuvent s'apporter ? mais qui avancent ensemble ?


Est-ce que je dois le laisser dans ses argumentations qui ne sont pas construites, est-ce que je dois faire semblant de lui laisser raison alors qu'au fond je sais que c'est le contraire, lui montrer quand j'ai fait quelque chose pour qu'il réagisse ...?

(Ça me parait pas très clair expliqué comme ça, j'espère que vous me comprendrais)

à mon avis pareil que pour le sac poubelle.  c'est sa liste de problèmes à lui en fait. puis je me permettre de te demander s'il t'a demandé de prendre en charge sa liste ? la théorie construite et argumentée sur le type de sac poubelle utilisée était un point fondamental dans ta vie ? et de ton couple ?

et du coup avant de discuter en commun de la liste des courses à faire Smile avez vous discuté de vos listes ? de vous ?  cat

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Vivre avec un TDA Empty Re: Vivre avec un TDA

Message par Invité le Mar 24 Nov 2015 - 11:43

pounee a écrit:J'avais le même problème avec ma femme, pas tda du tout d'ailleurs. Juste normale.

Je compatis lol. c'est ma plus grande crainte dans la vie, tomber sur des gens normaux. un matériau totalement brut, totalement normé, avec une vie pareille que tout le monde qui ne change jamais. genre le film dont tu connais la fin et que tu te repasses tout le temps. et dont tu peux même pas faire une liste. ça ressemble à une punition. Smile


Sauf que moi j'ignorais mes rayures et je ne comprenais pas pourquoi elle me disait que je lui faisais sans cesse des reproches sur tout, alors que dans ma bouche ce n'était pas des reproches mais une aide ou bien des conseils.

c'est tout à fait ce que je voulais dire. l'homme sympa qui t'a analysée, suppose que tu es malheureuse et agit en fonction et qui sait passe son temps à pointer ce que tu veux oublier ou ce dont tu te fous en fait.

Puis elle me disait aussi qu'elle se sentait conne à mes côtés, que les gens pouvaient me trouver hautain parce que je parlais comme personne ou que je savais tout sur tout (ce qui n'est pas vrai).. Moi je ne comprenais pas parce aue j'étais moi et que je ne faisais rien pour être spécialement comme ça, surtout que ce n'est pas un portrait très flatteur. Ajouté aux problèmes de communication (quand je dis A elle entend Z et vice et versa) ça donnqit un mélange détonnant. Instable même.

J'imagine que c'est la même chose pour toi, non ?


Bon et bien ça c'était avant de me savoir zèbre. Naïvement je pouvais dire que je trouvais les gens limités sans savoir qu'en fait c'était faux (et humiliant pour eux), ils ne sont pas cons c'est juste moi qui suis plus intelligent.

ce qui n'est pas une tare non plus. toute chose peut être un avantage dans la vie selon la façon dont c'est utilisé. une turbulette c'est absolument génial si ça turbulle dans la vie, dans le concret, dans une direction. sinon ça reste une toupie en fait.


Et ça ça change beaucoup de choses parce que tu vois le verre plein au lieu de le voir vide. Résultat qujourd´hui en ayant conscience de mes capacités je fais plus attention à ne pas me retrouver dans une situation où je vais donner la sensation à mon interlocuteur d'être idiot. C'est frustrant mais plus efficace pour la bonne santé de mes relations sociales.

mais dans cette frustration, finalement tu apprends d'autres choses et surtout à faire le tour de toi.

De ce point de vue là c'est à toi de faire un effort. Pas à ton ami.
En running y a une super règle qui dit que ce sont les plus lents qui donnent le rythme du groupe. Du coup on met les plus lents devant et les plus rapides à l'arrière du groupe.
C'est difficile à faire, mais il n'y a que comme ça que l'on peut courir avec des gens de niveaux différents.

et surtout avancer. c'est très joliment exprimé. et l'amour et l'attention ça n'a pas d'intelligence, ce sont des sentiments. ça me donne envie de dire qu'en cas de pleurs, peu importe le QI de celui qui te prête un mouchoir (dois je préciser que c'est un autre mouchoir qui doit être rendu ou pas si on veut Wink)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Vivre avec un TDA Empty Re: Vivre avec un TDA

Message par Invité le Mar 24 Nov 2015 - 11:55

ça n'existe pas dans la vraie vie hein ? si je vais au resto et hop je tombe sur les membres de Metallica qui de fait se mettent à me jouer un morceau ? et je suis au premier rang ? 

je vérifie parce que du coup j'ai ça dans la tête depuis hier soir tendant de me sortir ça de la tête pour éviter de me dire que la vie est vraiment mal fichue Smile quand elle ne tourne pas autour de moi, tous ces bruits au mauvais endroits, et cette musique sur laquelle je tombe pas en bas de chez moi. 

c'est où cet endroit où ça fait du bruit de concert ? je vais peut être déménager en fait.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Vivre avec un TDA Empty Re: Vivre avec un TDA

Message par pounee le Mar 24 Nov 2015 - 12:42

J'ai remarqué il y a quelques jours, que ma faculté à être désagréable tenait pour beaucoup à la gêne que je pouvais ressentir à un afflux de signaux. On déjeune en famille, la tv fait du bruit, les conversations sont un peu électriques, il ne fait pas beau … je n'avais jamais encore compris que ce sont tous ces parasites, ce trop plein d'informations, qui me rendaient de mauvaise humeur.

Alors oui je comprend l'histoire du restaurant.
pounee
pounee

Messages : 308
Date d'inscription : 15/10/2015
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Vivre avec un TDA Empty Re: Vivre avec un TDA

Message par Invité le Mar 24 Nov 2015 - 12:47

pounee a écrit:J'ai remarqué il y a quelques jours, que ma faculté à être désagréable tenait pour beaucoup à la gêne que je pouvais ressentir à un afflux de signaux. On déjeune en famille, la tv fait du bruit, les conversations sont un peu électriques, il ne fait pas beau … je n'avais jamais encore compris que ce sont tous ces parasites, ce trop plein d'informations, qui me rendaient de mauvaise humeur.

Alors oui je comprend l'histoire du restaurant.

comme tout le monde qi ou pas. confère le fameux "il pleut" et la vie s'arrête pour beaucoup.

au resto ou ailleurs si trop de bruit ou période de stress ou oppression ou le monde qui veut pas se ranger bien comme je veux, je mets des boules quies à moité mise.

curieusement lors de concert, j'avais plutôt tendance à mettre ma tête dans l'ampli....

on s"explique pas tout Smile

tu me fais penser aussi à une personne que j'ai compris il y a quelques jours. j'ai donc compris son mouvement d'humeur mais aussi compris que je n'avais pas à le comprendre si je veux et compris que tout le monde ne le comprend pas et ne s'y arrête pas.

après il est plein de restos très soft, et sans bruit. deux personnes différentes peuvent je pense discuter de programme commun et d'activités seules si gène il y a pour l'un ou l'autre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Vivre avec un TDA Empty Re: Vivre avec un TDA

Message par pounee le Mar 24 Nov 2015 - 12:56

Je ne suis pas toujours comme ça.
Seulement à certains moments, comme à fleur de peau, où le moindre mouvement, le moindre son, la moindre présence m'est insupportable. Comme si mes sens étaient devenus si exacerbés que le moindre frémissement était amplifié.
pounee
pounee

Messages : 308
Date d'inscription : 15/10/2015
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Vivre avec un TDA Empty Re: Vivre avec un TDA

Message par Invité le Mar 24 Nov 2015 - 13:04

pounee a écrit:Je ne suis pas toujours comme ça.
Seulement à certains moments, comme à fleur de peau, où le moindre mouvement, le moindre son, la moindre présence m'est insupportable. Comme si mes sens étaient devenus si exacerbés que le moindre frémissement était amplifié.

c'est souvent mon signal pour dire ça y est j'en ai fait trop

comme parfois mon énergie et ma vitesse peuvent me faire trouver cool à un moment que le froid enfin ressenti me fait prendre conscience qu'en fait euh : il caille Smile

c'est marrant de constater en fait qu'on dit les nous bruyants mais que dans un resto c'est fou ce que d'autres peuvent l'être aussi comme ces voitures qui font trop de bruit avec des sons pas mélodieux du tout.

on se répond pas sur deux fils là ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Vivre avec un TDA Empty Re: Vivre avec un TDA

Message par pounee le Mar 24 Nov 2015 - 13:10

six s'if a écrit:
on se répond pas sur deux fils là ?

Bah si.
pounee
pounee

Messages : 308
Date d'inscription : 15/10/2015
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Vivre avec un TDA Empty Re: Vivre avec un TDA

Message par Invité le Mar 24 Nov 2015 - 13:17

pounee a écrit:
six s'if a écrit:
on se répond pas sur deux fils là ?

Bah si.

je me disais aussi, je vais donc vérifier si les deux sujets se croisent pour resuivre Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Vivre avec un TDA Empty Re: Vivre avec un TDA

Message par Invité le Mar 24 Nov 2015 - 13:50

après relecture ça me fait penser à n'importe qui en fait. n'importe quel couple. soit on s'entend, soit on s'entend pas, soit on a des affinités, soit on n'en a pas.

être avec quelqu'un pour avoir autant de recul c'est curieux ? non ? 

ensuite il me semble avoir lu que pas mal d'hommes en fait découvrant une zébritude revisite leur couple ? et vice et versa ? 

(mince découvrir ma zébritude en étant en couple, je n'ai pas fait non plus)

je dis ça parce qu'en fait je suis une fille et de fait, il me semble que j'ai souvent été malgré moi le révélateur sans l'être. ça vient de m'éclairer.

je sais pas si je suis TD A B ou c mais sur un simple fait, si je rangeais pas mes cassettes dans leur boitier dans ma voiture parce que ça me passe au dessus, pendant qu'un de mes ex passer son temps à les ranger....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Vivre avec un TDA Empty Re: Vivre avec un TDA

Message par damsdynamo le Ven 27 Nov 2015 - 13:16

Merci pour vos réponses Smile

damsdynamo

Messages : 9
Date d'inscription : 23/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Vivre avec un TDA Empty Re: Vivre avec un TDA

Message par Invité le Lun 30 Nov 2015 - 15:55

salut,
je me sens vraiment concernée par ton sujet puisque je suis une personne avec un "TDA", effectivement au restaurant je demande toujours une place dans un coin isolé collé a un mur (sentiment de securité) et si y a trop de bruit je change de restau,
certaines matieres (le "polaire") ou l'interieur de certaines chaussettes me donnent l'impression de me faire saigner etc etc
bref j'ai été en couple avec des gens qui n'etaient pas TDA, ca se passait mais beaucoup de soucis (mon coté bordelique agaçais a force etc ) la je suis en couple depuis 2ans avec un homme fantastique, on se marie dans 4 mois hihi
et il se trouve que lui aussi est TDA (je le savais pas je m'en suis aperçu avec le temps, il loupe toujours son bus, court partout, oublie tout (je lui envoie parfois 5 sms dans la journee pour pas qu'il oublie par exemple d'acheter le pain).
Bref je pense sincerement que oui ce trouble pour détruire ton couple si de ton coté tu es une personne posé, organisé etc...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Vivre avec un TDA Empty Re: Vivre avec un TDA

Message par Plume de Chat le Mar 1 Déc 2015 - 23:23

Oh purée !
Cette description, c'est moi à mort ! J'ai 20/20 ! (pour une fois...)

Comment vivre avec ? Euh je ne vais pas pouvoir beaucoup aider, je le crains... Suspect
Mon mari n'arrête pas de pester contre moi non plus. Il en a marre de mon bordel permanent, tant matériellement que psychologiquement. Mais malgré son envie récurrente, il ne parvient pas à me quitter. Par contre quand ça va bien entre nous, le degré d'osmose atteint est au-delà des mots. J'ai quelque chose d'addictif malgré tout ! What a Face

De plus, je suis sans emploi, ce qui n'arrange évidemment rien. Mais vous imaginez une personne comme ça en entreprise, vous ?  affraid
Par contre, j'ai remarqué qu'une bonne dose de caféine m'arrangeait un peu, voire pas mal (stimulant = processus similaire à celui de la ritaline ?) Si j'avais remarqué ça auparavant je n'aurais peut-être pas foiré mes études à l'époque.
Plume de Chat
Plume de Chat

Messages : 190
Date d'inscription : 08/01/2013
Age : 46
Localisation : Là où les cigognes se disent bonsoir

Revenir en haut Aller en bas

Vivre avec un TDA Empty Re: Vivre avec un TDA

Message par Plume de Chat le Mar 1 Déc 2015 - 23:38

damsdynamo a écrit:Merci pounee pour ta réponse très complète.

C'est exactement cela. Je lui explique ou montre des trucs et lui voit ça comme un reproche alors que je lui dit qu'il s'agit de conseils. Étant perfectionnisme on peut toujours mieux faire. Et forcément il me dit : "il y a toujours quelques chose qui va pas, je me sens pas assez bien"
De plus j'adore bosser, et dans mon boulot je me donne à 300% et lui c'est du genre procrastinateur et attendre le dernier moment pour faire les choses, faire le minimum etc ...
Du coup on se comprend pas ^^

Pour ma part cela fait un an que je me suis découvert zèbre. J'ai pris conscience de plein de choses. Cependant par rapport  à tout ce que tu me dis concernant l'adaptation que je dois faire auprès de lui, voir le verre à moitié plein etc ....  concrètement comment je dois faire ? Des outils ?  astuces ?

Ben m.. alors c'est exactement la relation que j'ai avec mon mari sauf que la situation est inversée : c'est moi la "bordélique lente" et lui le "perfectionniste rapide". Twisted Evil
Je peux comprendre que c'est souvent frustrant pour le "rapide" qui doit attendre le "lent".

Je trouve ça particulièrement difficile de vivre avec quelqu'un pour qui tu n'es jamais à la hauteur et qui te le fait sentir. Et pourtant, a priori, je suis zébrette également, mais avec un truc en plus, voire deux (TDA + un soupçon d'aspitude ?). Bref, "twice exceptional" au minimum. On ne rentre dans aucune case et c'est dérangeant pour l'entourage qui ne sait pas comment nous prendre du coup...
Plume de Chat
Plume de Chat

Messages : 190
Date d'inscription : 08/01/2013
Age : 46
Localisation : Là où les cigognes se disent bonsoir

Revenir en haut Aller en bas

Vivre avec un TDA Empty Re: Vivre avec un TDA

Message par Invité le Mar 1 Déc 2015 - 23:43

plume de chat : je bois 4 grandes tasses de café par jour minimum et moi aussi j'ai remarqué que j'arriverai a mieux bosser, me motiver me concentrer (apres cest peu etre psychologique j'en sais rien).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Vivre avec un TDA Empty Re: Vivre avec un TDA

Message par Invité le Mar 1 Déc 2015 - 23:45

je viens de trouver ca sur google en effet le café ca "apaise " les gens qui ont un TDA
"L'administration de caféine, à des doses équivalentes à 3 ou 4 tasses de café par jour, contrôle le manque d'attention et l'hyperactivité sans entraîner d'effet secondaire, notamment de dépendance, comme c'est le cas avec le méthylphénidate (MPH), un médicament dérivé de l'amphétamine et actuellement utilisé pour contrôler la pathologie: telle est la conclusion d'une étude réalisée par une équipe de chercheurs de l'Université de Coimbra (UC) et du Centre de Neurosciences (CNC) coordonnée par Rodrigo Cunha.

Ces troubles se manifesteraient, sur le plan neurologique, par une production déséquilibrée de dopamine, neurotransmetteur. La recherche, développée au cours de ces trois dernières années sur des modèles animaux (souris), démontre que la caféine est bénéfique, d'une part parce qu'elle rétablit la fonction de la dopamine comme neurotransmetteur du cerveau (avec un rôle très important dans le comportement et la cognition), et d'autre part parce qu'elle entraîne diverses modifications qui ont lieu dans le cerveau en situation de manque d'attention et d'hyperactivité."

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Vivre avec un TDA Empty Re: Vivre avec un TDA

Message par Plume de Chat le Mar 1 Déc 2015 - 23:47

animalsinstinct a écrit:plume de chat : je bois 4 grandes tasses de café par jour minimum et moi aussi j'ai remarqué que j'arriverai a mieux bosser, me motiver me concentrer (apres cest peu etre psychologique j'en sais rien).

C'est notre drogue ! What a Face
En tout cas, c'est meilleur au goût que la ritaline, déjà, même si ça ne marche peut-être pas tout à fait aussi bien. Et il paraît que les buveurs de café restent plus longtemps en bonne santé. What a Face

On m'a déjà prescrit à un moment des AD sérotoninergiques, mais ils ne me faisaient pas effet. Pour cause, c'est plutôt du dopaminergique qu'il me faut...
Plume de Chat
Plume de Chat

Messages : 190
Date d'inscription : 08/01/2013
Age : 46
Localisation : Là où les cigognes se disent bonsoir

Revenir en haut Aller en bas

Vivre avec un TDA Empty Re: Vivre avec un TDA

Message par Plume de Chat le Mar 1 Déc 2015 - 23:50

animalsinstinct a écrit:je viens de trouver ca sur google en effet le café ca "apaise " les gens qui ont un TDA
"L'administration de caféine, à des doses équivalentes à 3 ou 4 tasses de café par jour, contrôle le manque d'attention et l'hyperactivité sans entraîner d'effet secondaire, notamment de dépendance, comme c'est le cas avec le méthylphénidate (MPH), un médicament dérivé de l'amphétamine et actuellement utilisé pour contrôler la pathologie: telle est la conclusion d'une étude réalisée par une équipe de chercheurs de l'Université de Coimbra (UC) et du Centre de Neurosciences (CNC) coordonnée par Rodrigo Cunha.

Ces troubles se manifesteraient, sur le plan neurologique, par une production déséquilibrée de dopamine, neurotransmetteur. La recherche, développée au cours de ces trois dernières années sur des modèles animaux (souris), démontre que la caféine est bénéfique, d'une part parce qu'elle rétablit la fonction de la dopamine comme neurotransmetteur du cerveau (avec un rôle très important dans le comportement et la cognition), et d'autre part parce qu'elle entraîne diverses modifications qui ont lieu dans le cerveau en situation de manque d'attention et d'hyperactivité."

Génial ! Merci pour l'info !
J'en suis à 1 ou 2 tasses, j'ai encore de la marge pour augmenter les doses. What a Face
Plume de Chat
Plume de Chat

Messages : 190
Date d'inscription : 08/01/2013
Age : 46
Localisation : Là où les cigognes se disent bonsoir

Revenir en haut Aller en bas

Vivre avec un TDA Empty Re: Vivre avec un TDA

Message par Sciberâne le Lun 7 Déc 2015 - 11:12

Bonjour damsdynamo,

Très bonne ouverture de post, merci pour ce sujet.

Pour statuer je suis moi même TDA/THP, donc sans trop d'hyperactivité physique, tous ce passe dans la caboche, sauf pour les centS pas et les trucs qui se désintègre entre mes doigts.

Comme Plume de Chat et animalsinstinc, je me retrouve de ton côté sombre du portrait Smile.

Et j'aimerais apporter quelque nuance à ta liste.

Premièrement le TDA comme la douane n'est pas une maladie mais plutôt une condition et comme la douane on peux en "souffrir" ou pas et on peu en bénéficier ça c'est certains mais ce n'est pas toujours évident de s'en rendre compte. Donc j'aime mieux la formulation vivre avec un TDA ou cette personne a le TDA ou encore est TDA. Ensuite si elle en souffre, c'est une autre chose c'est a elle de voire.

Personnellement je n'échangerais pas ma place avec personne, ça ma pris une somme considérable d'énergie à m'adapter à celle-ci et maintenant je bénéficie grandement des ces deux séries de lettre que je ne voudrais pas en perdre une seule. Donc les formulations comme; je n'aimerai pas être à leur place (les TDA)! J'aime pas trop, de drôle d'interprétation du sens de l'auteur peuvent en résulter, peu de positive en tous les cas.

Un autre retour sur la liste. On est tous différents donc on peu pas dire les TDA sont comme-ci et comme ça il faut mettre de l'emphase sur "ils ont une tendance à …".

Bon maintenant, le sujet du post. Oui je te comprend, c'Est pas facile de vivre avec quelqu'un qui est TDA et pour certain TDA c'est pas facile de vivre avec quelqu'un. En fait souvent je pence que la plus grande souffrance relié au TDA est vécu par les personnes qui côtoie de près un TDA dans son quotidien et les personne qui en souffre (ou se sente irriter) le plus sont souvent celle-ci qui on un grand besoin d'organisation pour que leur monde ne s'effondre pas et celle qui sont trop conformiste a un niveau extra-personnelle.

Souvent pour un TDA c'est sont environnement ou sa situation qui ne lui convient pas, afin qu'il exprime sont plein potentiel. Je pourrai dire la même chose pour bien des types de personnes. On a des avantages que des personnes  qui non pas cette conditions ne peuvent qu'apprécier superficiellement, ce qui en résulte c'est une marginalisation car peu de place déjà faite dans la société pour nous. On doit comme bien d'autres se la tailler notre place sur mesure. Rien de mal là souvent on a l'énergie pour le faire. Moi dans mon cas, j'ai développer moi même ma formation universitaire, je me suis créé mon job, mon contexte de vie et je suis en train de moduler mon environnement pour que j'ai plus de facilité. Il faut exploiter et bénéficier de nos force et vivre avec nos faiblesses.

Je suis en couple et j'ai deux jeunes enfants (1 et 3 ans), avec les enfants ça va très bien je les adores et eux aussi ( ils sont merveilleux et tous les deux sont précoce et peut-être TDA aussi dure à savoir à ces âges, mais il montre les signes révélateur), mais avec ma conjointe c'est pas facile du tout. Elle a peur que nos enfants soit TDA ( a cause de la manière qu'elle perçoit cette "affliction"). Elle a bcp de difficulté avec moi c'est temps-ci et sens même qu'elle aurait de la difficulté à vivre avec nos enfant si il sont tous les deux TDA. C'est certains que trois TDA dans la même maison ouff… pour une normo-pensante (mais qui est très intelligente en passant) qui a un grand besoin d'organisation (intéligence très effective), ça sera pas de tout repos. Elle est formidable dans vraiment plusieurs sphères, ont a une très bonne synergie quand on travaille ensemble, mais notre point de rupture, c'est qu'elle est un peu trop solide (pour ne pas dire rigide) d'esprit (ça c'est ça), alors que moi je suis d'une fluidité gazeuse ( ça c'est ça, des fois, dans tel, et tel contexte, mais ça peu aussi être ça  et ça et même ça si on ajoute tel et tel paramètre et même tout si on le regarde sans tel préconception et sous tel angle de vue.)

Je sais pas trop ou va ma relation après 11 ans de vie commune (en fait je devine des myriades de possibilité). Je l'aime beaucoup, mais suffisamment pour la laisser aller? Je sais qu'elle souffre en ma présence ce qu'elle trouvait mignon chez moi au début la rebute aujourd'hui et elle me le fait sentir en exponentiel. D'un autre côté je l'aide/nui a grandir et la prémuni contre certaine partie d'elle même. On aurais besoin d'un brake l'un de l'autre mais avec les enfants c'est pas si facile et nos vie sont très intriquer (projetS commun). Mais elle est un être exceptionnel une belle pierre qui n'as pas fini de ce définir et qui est encore pris dans sont rocher d'origine (l'influence néfaste de ces parents sur elle). Beaucoup de questionnement, pas facile.

Bref le TDA une plaie ouverte pour beaucoup et une faculté (un peu lourde quand même) pour d'autre.
Sciberâne
Sciberâne

Messages : 41
Date d'inscription : 18/02/2015
Age : 40
Localisation : Baie des chaleurs, Québec

Revenir en haut Aller en bas

Vivre avec un TDA Empty Re: Vivre avec un TDA

Message par pounee le Lun 7 Déc 2015 - 11:24

Tiens cette nuit en revenant du Marlusse je me suis rendu compte que j'avais laissé ma voiture avec les fenêtres complètement ouvertes dans la rue.

Je me sens tellement con des fois…



Bon franchement je ne sais pas si je suis TDA. J'aimerais pousser mes investigations sur ce sujet peut être pouvoir en discuter avec quelqu'un de concerné, Sciberâne tu accepterais d'en parler ensemble par MP ?

Là faut que je m'occupe de comment gérer mes émotions déjà… pfff trop de boulot. Et puis que j'arrive aussi à me reprendre en main parce que depuis un moment je ne fais plus que repousser tout ce que je dois faire au quotidien, absolument tout. Et ça commence à craindre un peu.
pounee
pounee

Messages : 308
Date d'inscription : 15/10/2015
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum