Vivre sans son double

Aller en bas

Vivre sans son double Empty Vivre sans son double

Message par Elie_ le Mer 11 Nov 2015 - 19:24

J'ai lu quelques sujets sur l'amour, les relations amoureuses etc, et comme beaucoup j'ai mes difficultés !..
Dans tous les sujets que j'ai lu je voyais des gens parler de leur solitude amoureuse, de leur manque, de leur envie de trouver la personne qui leur correspond. Je sais que personne ne peut trouver cette personne à notre place, qu'il n'y a pas de solution particulière ou de recette miracle.

Je rêve souvent de cette personne, et je l'idéalise, je l'idéalise tellement que j'en fait une sorte de solutions à beaucoup de problèmes. Ce qui fait que quand je suis avec une fille inconsciemment je lui en demande beaucoup trop elle ne peut pas assumer et alors je me lasse très très vite. Je n'arrive jamais à construire quelque chose, comme je suis déçu, je deviens une personne que je ne suis même pas. J'ai 20 ans donc quand je parle de construire quelque chose c'est simplement commencer par construire une vraie relation, dans laquelle je peux être totalement moi même sans masque sans rien et dans laquelle je ne mens pas.

Je sais très bien (et je veux croire, je veux me convaincre) que je trouverai la personne à qui je pense quand je rêve. Mais la question que je me pose est comment vivre en attendant ? Comment arriver à passer de bons moments avec d'autres filles sachant que je suis faux avec elles ? Elles ne me connaissent pas en réalité, elles ne me comprennent pas, elles aimeraient savoir ce que je pense mais je ne leur dit rien. Je préfère ne plus les voir et rester seul. Je ne peux pas leur dire la vérité, je ne peux pas leur dire que leur physique me plaît mais que je n'ai même pas l'envie de faire semblant d'être intéressé par elles.

Je vois mes amis profiter des meilleures années de leur vie, je vois des gens autour de moi construire des relations sans amour et ça ne leur pose aucun problème, j'aimerais tellement pouvoir faire la même chose, être détaché, parfois je me dis même que j'aimerais être un connard sans cœur et les choses seraient plus simples ahaha !


Elie_

Messages : 3
Date d'inscription : 28/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Vivre sans son double Empty Re: Vivre sans son double

Message par pounee le Mer 11 Nov 2015 - 19:28

En même temps tu n'as QUE 20 ans encore, je dirais.
Quand tu en auras 15 de plus, tu pourras commencer à t'inquiéter.
Pour le moment, fais confiance à la vie, elle est pleine de surprises.
pounee
pounee

Messages : 308
Date d'inscription : 15/10/2015
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Vivre sans son double Empty Re: Vivre sans son double

Message par Invité le Mer 11 Nov 2015 - 19:39

pounee a écrit:En même temps tu n'as QUE 20 ans encore, je dirais.
Quand tu en auras 15 de plus, tu pourras commencer à t'inquiéter.

Ah ben merde alors... 
T'imagine tous les célibataires 35+ qui te lisent là? 

lol!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Vivre sans son double Empty Re: Vivre sans son double

Message par pounee le Mer 11 Nov 2015 - 19:45

Mily a écrit:
pounee a écrit:En même temps tu n'as QUE 20 ans encore, je dirais.
Quand tu en auras 15 de plus, tu pourras commencer à t'inquiéter.

Ah ben merde alors... 
T'imagine tous les célibataires 35+ qui te lisent là? 

lol!

désolé pale
pounee
pounee

Messages : 308
Date d'inscription : 15/10/2015
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Vivre sans son double Empty Re: Vivre sans son double

Message par Elie_ le Mer 11 Nov 2015 - 19:48

Je sais que je n'ai que 20 ans et la vie devant moi et la vie est belle etc etc... Je vois souvent ce genre de réponse par rapport aux sujets postés par des jeunes je n'ai jamais vraiment compris le raisonnement mais peu importe.

Si des gens peu importe leur âge ont vécu ce genre de situation ils pourront peut être m'aider... Merci d'avance :-)

Elie_

Messages : 3
Date d'inscription : 28/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Vivre sans son double Empty Re: Vivre sans son double

Message par ♚ Strigide ♚ le Mer 11 Nov 2015 - 20:05

Bonjour,


Je pense hélas qu'il n'y a pas un panel de réponses si varié à t'offrir, je comprends cependant que l'argument de l'âge soit difficilement compréhensible. (c'est du vécu très récent j'ai quasiment le même âge que toi)

Profiter de ces meilleures années de vie passe obligatoirement par le fait d'être en couple ? Peut-être peux-tu aussi profiter de tes amis, partir en vacances ensemble, faire des projets avec eux, etc. Au niveau personnel aussi tu peux approfondir les domaines intellectuels qui te plaisent et faire tout ce que tu aimes. Je sais que ce n'est pas facile quand tu as vraiment l'envie d'être dans la construction durable d'une véritable relation non artificielle. Je trouve dommage que tu déplores de ne pas être un "connard sans coeur", d'ailleurs je ne pense pas que le terme soit forcément juste car chacun fait selon ses priorités et ses envies profondes. Si tu n'arrives pas à imiter tes amis c'est peut-être simplement que ce n'est pas dans ta nature ? il y a tellement de choses pour profiter de ces belles années et tu rencontreras probablement plein de nouvelles personnes en faisant quelques activités (que tu aimes et/ou que tu veux découvrir) et peut-être que tu y rencontreras LA personne ?


J'ai conscience que c'est très frustrant de se dire qu'il n'y a pas de solution véritable hormis l'attente mais malheureusement il n'y a pas vraiment d'autre option dans le cas que tu décris (après peut-être qu'un autre membre aura une solution miracle, je te le souhaite).


edit : pour les filles tu peux peut-être jouer franc-jeu et voir ce qu'il adviendra ? (avoir une sex friend ou que sais-je si tu n'envisages pas le couple sans amour par exemple)
♚ Strigide ♚
♚ Strigide ♚

Messages : 282
Date d'inscription : 20/09/2013
Age : 90
Localisation : Ailleurs ?

Revenir en haut Aller en bas

Vivre sans son double Empty Re: Vivre sans son double

Message par pounee le Mer 11 Nov 2015 - 21:01

Elie_ a écrit:Je sais que je n'ai que 20 ans et la vie devant moi et la vie est belle etc etc... Je vois souvent ce genre de réponse par rapport aux sujets postés par des jeunes je n'ai jamais vraiment compris le raisonnement mais peu importe.

Si des gens peu importe leur âge ont vécu ce genre de situation ils pourront peut être m'aider... Merci d'avance :-)


Ce n'est pas parce que tu n'as encore jamais rencontré quelqu'un qui te corresponde que cela veut dire qu'elle n'existe pas.
Le nombre d'occasions de rencontrer cette personne étant limitée par les propres circonstances de ton quotidien et le temps disponible, forcément à 35 ans tu auras fais potentiellement plus de rencontres qu'à 20 ans.

Donc logiquement, si à 20 ans tu n'as pas rencontré encore cette fameuse femme, peut être que tu feras cette rencontre dans 1 an, 2 ans ou 5 ans.
C'était le sens de mon message.

A moins d'avoir peu de temps devant toi, ce qui est statistiquement peu probable à notre époque pour un jeune de 20 ans, alors il te reste encore beaucoup de temps pour faire beaucoup de rencontres prochaines.
pounee
pounee

Messages : 308
Date d'inscription : 15/10/2015
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Vivre sans son double Empty Re: Vivre sans son double

Message par Hel le Jeu 12 Nov 2015 - 0:22

pounee a écrit:
Mily a écrit:
pounee a écrit:En même temps tu n'as QUE 20 ans encore, je dirais.
Quand tu en auras 15 de plus, tu pourras commencer à t'inquiéter.

Ah ben merde alors... 
T'imagine tous les célibataires 35+ qui te lisent là? 

lol!

désolé pale

Ahaha! Ben en même temps je suis bien d'accord...et je m'inquiète... SOS
Et sinon...histoire de faire les choses dans le désordre pour changer...j'étais en couple entre 17 et 26 ans! Eh bien je regrette sacrément! Et j'envie les expériences qu'ont vécues mes amis qui se sont sagement rangés à peu près à l'âge où je me séparais!
Profite de tes 20 ans! Essaie, rencontre, échoue, forge toi! et comme ça tu auras toutes les cartes en mains pour "la vraie" rencontre constructive!
Hel
Hel

Messages : 22
Date d'inscription : 19/10/2015
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Vivre sans son double Empty Re: Vivre sans son double

Message par Jk7 le Sam 21 Nov 2015 - 1:03

.


Dernière édition par Jk7 le Sam 16 Juil 2016 - 2:56, édité 1 fois
Jk7
Jk7

Messages : 169
Date d'inscription : 20/04/2014
Age : 32
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Vivre sans son double Empty Re: Vivre sans son double

Message par Invité le Lun 23 Nov 2015 - 21:53

Je te comprends. Moi aussi j'ai un idéal, donc je suis très exigeante en amour et comme je n'arrive pas à faire semblant, je suis souvent seule. Courage et soutien. Toi encore, tu as l'espoir de LA rencontrer un jour, moi je le demande si IL existe vraiment.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Vivre sans son double Empty Re: Vivre sans son double

Message par Jk7 le Lun 23 Nov 2015 - 22:49

Dreamy a écrit:Toi encore, tu as l'espoir de LA rencontrer un jour, moi je le demande si IL existe vraiment.

Quelle lecture bien pessimiste... lol t'inquiète pas l'exigence a du bon! Je suis sûr que tu ne seras pas déçue d'avoir attendu lorsque tu l'auras trouvé Wink
Jk7
Jk7

Messages : 169
Date d'inscription : 20/04/2014
Age : 32
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Vivre sans son double Empty Re: Vivre sans son double

Message par Invité le Lun 23 Nov 2015 - 23:10

26 ans que j'attends quand même. Ça commence à être long, surtout si on s'interdit toute relations éphémères à côté ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Vivre sans son double Empty Re: Vivre sans son double

Message par Jk7 le Lun 23 Nov 2015 - 23:42

26 ans... :s dans le sens où tu ne l'as pas encore trouvé ou dans le sens où tu ne t'es jamais permise relation?!..
Jk7
Jk7

Messages : 169
Date d'inscription : 20/04/2014
Age : 32
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Vivre sans son double Empty Re: Vivre sans son double

Message par Invité le Mar 24 Nov 2015 - 11:47

pourquoi vouloir un "double" ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Vivre sans son double Empty Re: Vivre sans son double

Message par pounee le Mar 24 Nov 2015 - 12:05

six s'if a écrit:pourquoi vouloir un "double" ?

Bonne question… si tant il est possible de trouver un double et de le savoir.
Ce qui me semble en fait, impossible.

J'ai eu cette conversation avec ma psy. A propos de notre capacité à comprendre les autres.
Je me rend compte que "comprendre l'autre", pour moi, sous-entend "être l'autre". Ce qui mécaniquement me laisse dans une frustration intense car c'est toujours impossible. On pourrait y voir derrière ça mon besoin maladif de contrôle (malgré mon apparente — et trompeuse — attitude "m'en foutiste" ) que je dois à ma chère sœur (merci connasse).

Comprendre l'autre se résumerait donc à juste écouter l'autre ?
En sachant que c'est toujours une écoute imparfaite, incomplète, comme peut l'être celle des autres à mon écoute. Comment peuvent-ils me comprendre en se basant juste sur ce que je peux laisser sortir de ma bulle… ou pas. Je suis tellement tout et plein de choses à la fois, comme autant de galaxies emplies de milliers de mondes foisonnants. Ce que je peux exprimer n'est qu'une infime partie de ce que je suis, de ce que je ressens. Je suis comme un navire balloté sur des flots déchainés qui ne s'interdirait aucun rivage, aucune mer. Comment percevoir cette immensité à travers des pensées ou des mots si réducteurs. Comment me comprendre sans être moi. Comment comprendre les autres sans être eux.

J'ai cru aussi rencontrer mon âme-soeur, celle qui me comprenait enfin, avec qui je n'avais plus aucune difficulté pour communiquer.
Même si l'on a été séparé, nous restons fais l'un pour l'autre.
Mais je le ressens plus la sensation de la (re)connaitre que je ne le sais posément car au fond je ne la connais pas ou si peu. Et jamais je ne pourrais vraiment la connaître parce qu'elle n'est pas moi et que je ne suis pas elle. Sans compter que je l'ai perdu même si elle restera toujours dans mon cœur… Je souffre énormément de cette frontière, de ce fossé qui peut nous séparer les uns des autres. Enfermés chacun dans ces corps et ces esprits clos.
pounee
pounee

Messages : 308
Date d'inscription : 15/10/2015
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Vivre sans son double Empty Re: Vivre sans son double

Message par Invité le Mar 24 Nov 2015 - 12:20

pounee a écrit:
six s'if a écrit:pourquoi vouloir un "double" ?

Bonne question… si tant il est possible de trouver un double et de le savoir.
Ce qui me semble en fait, impossible.

J'ai eu cette conversation avec ma psy. A propos de notre capacité à comprendre les autres.
Je me rend compte que "comprendre l'autre", pour moi, sous-entend "être l'autre". Ce qui mécaniquement me laisse dans une frustration intense car c'est toujours impossible. On pourrait y voir derrière ça mon besoin maladif de contrôle (malgré mon apparente — et trompeuse — attitude "m'en foutiste" ) que je dois à ma chère sœur (merci connasse).

Comprendre l'autre se résumerait donc à juste écouter l'autre ?
En sachant que c'est toujours une écoute imparfaite, incomplète, comme peut l'être celle des autres à mon écoute. Comment peuvent-ils me comprendre en se basant juste sur ce que je peux laisser sortir de ma bulle… ou pas. Je suis tellement tout et plein de choses à la fois, comme autant de galaxies emplies de milliers de mondes foisonnants. Ce que je peux exprimer n'est qu'une infime partie de ce que je suis, de ce que je ressens. Je suis comme un navire balloté sur des flots déchainés qui ne s'interdirait aucun rivage, aucune mer. Comment percevoir cette immensité à travers des pensées ou des mots si réducteurs. Comment me comprendre sans être moi. Comment comprendre les autres sans être eux.

J'ai cru aussi rencontrer mon âme-soeur, celle qui me comprenait enfin, avec qui je n'avais plus aucune difficulté pour communiquer.
Même si l'on a été séparé, nous restons fais l'un pour l'autre.
Mais je le ressens plus la sensation de la (re)connaitre que je ne le sais posément car au fond je ne la connais pas ou si peu. Et jamais je ne pourrais vraiment la connaître parce qu'elle n'est pas moi et que je ne suis pas elle. Sans compter que je l'ai perdu même si elle restera toujours dans mon cœur… Je souffre énormément de cette frontière, de ce fossé qui peut nous séparer les uns des autres. Enfermés chacun dans ces corps et ces esprits clos.

Tu viens de me rappeler une sensation que j'ai ressenti il y a très longtemps et que je m'étais exprimée avec les mêmes mots. 

je ne crois pas à l'ame soeur. et je ne crois pas au double non plus. et je n'aimerais pas mélanger une intimité que j'aurai avec quelqu'un avec l'intimité que j'ai avec moi même.

c'est curieusement en empilant les divers fossés que j'ai pu vivre en m'épargnant la douleur au delà d'une semaine que j'ai de plus en plus trouvé les cubes de tous les ponts dont j'ai besoin.

le sommet a été une rencontre il y a 2 ans où je ne me suis même pas rendue compte de suite que j'avais laissé entrer quelqu'un dans ma bulle et s'en est suivie une énorme liste de personnes avec qui j'avais fait de même. il aura fallu une déviation pour que je m'en rende compte. comme une handicapée dans un fauteuil qui aurait persisté à vouloir escalader l'Everest alors que je me sentais bien dans un petit talus de marmotte. (l'exemple est d'autant plus drôle qu'en fait mon talus de marmotte est fait de personnes qui sont pour d'autres l'Everest Smile

deux mers qui se déchaînent au même diapason et aux mêmes buts dans la vie, essentiels, ça peut curieusement s'apaiser Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Vivre sans son double Empty Re: Vivre sans son double

Message par pounee le Mar 24 Nov 2015 - 12:37

six s'if a écrit:
je ne crois pas à l'ame soeur. et je ne crois pas au double non plus. et je n'aimerais pas mélanger une intimité que j'aurai avec quelqu'un avec l'intimité que j'ai avec moi même.


Je ne sais pas si je crois à l'âme soeur non plus. L'idée me fait sourire.
Je ne cherche pas.
D'ailleurs c'est elle qui m'a trouvé. C'est elle qui m'a vu à travers la foule.
Elle lisait en moi avec une telle facilité et en même temps je n'arrivais pas à m'impliquer. Mais bon ça c'est une autre histoire.
Je ne crois pas spécialement à l'âme soeur donc mais je dois reconnaitre que cette rencontre a été comme un éclair fulgurant dans l'obscurité de ma nuit.
Ca a été pire qu'un tsunami et je n'ai compris que trop tard ce qu'elle était… et qui j'étais.
Mes mots s'imprègnent de regrets mais je comprend seulement que ce qui m'est arrivé est rare. Et précieux.
J'ignore si les âmes sœurs existent mais nos corps étaient compatibles. Réellement.
Je n'ai jamais ressenti autant de plaisir qu'avec elle. Autant de naturel. Autant cette sensation étrange de la connaitre déjà mais sans l'avoir connu. Cette sensation familière que l'on peut ressentir étrangement en découvrant l'autre et qui généralement ne dure pas.

Et aujourd'hui, j'ai plus de peine à l'avoir perdu elle, que je n'ai connu que quelques mois à peine, que mon ex avec qui j'ai partagé une décennie de ma vie.
Je croyais naïvement et égoïstement que cela venait de moi. Que je n'avais qu'à me tourner vers les autres pour que cela se reproduise. Pour retrouver cette formidable jouissance de se sentir compris pour ce que l'on est réellement. Sans avoir à expliquer. Naturellement.
Mais quelle erreur.

pounee
pounee

Messages : 308
Date d'inscription : 15/10/2015
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Vivre sans son double Empty Re: Vivre sans son double

Message par Invité le Mar 24 Nov 2015 - 12:40

pounee a écrit:
six s'if a écrit:
je ne crois pas à l'ame soeur. et je ne crois pas au double non plus. et je n'aimerais pas mélanger une intimité que j'aurai avec quelqu'un avec l'intimité que j'ai avec moi même.


Je ne sais pas si je crois à l'âme soeur non plus. L'idée me fait sourire.
Je ne cherche pas.
D'ailleurs c'est elle qui m'a trouvé. C'est elle qui m'a vu à travers la foule.
Elle lisait en moi avec une telle facilité et en même temps je n'arrivais pas à m'impliquer. Mais bon ça c'est une autre histoire.
Je ne crois pas spécialement à l'âme soeur donc mais je dois reconnaitre que cette rencontre a été comme un éclair fulgurant dans l'obscurité de ma nuit.
Ca a été pire qu'un tsunami et je n'ai compris que trop tard ce qu'elle était… et qui j'étais.
Mes mots s'imprègnent de regrets mais je comprend seulement que ce qui m'est arrivé est rare. Et précieux.
J'ignore si les âmes sœurs existent mais nos corps étaient compatibles. Réellement.
Je n'ai jamais ressenti autant de plaisir qu'avec elle. Autant de naturel. Autant cette sensation étrange de la connaitre déjà mais sans l'avoir connu. Cette sensation familière que l'on peut ressentir étrangement en découvrant l'autre et qui généralement ne dure pas.


Et aujourd'hui, j'ai plus de peine à l'avoir perdu elle, que je n'ai connu que quelques mois à peine, que mon ex avec qui j'ai partagé une décennie de ma vie.

dis lui



Je croyais naïvement et égoïstement que cela venait de moi. Que je n'avais qu'à me tourner vers les autres pour que cela se reproduise. Pour retrouver cette formidable jouissance de se sentir compris pour ce que l'on est réellement. Sans avoir à expliquer. Naturellement.
Mais quelle erreur.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Vivre sans son double Empty Re: Vivre sans son double

Message par pounee le Mar 24 Nov 2015 - 12:53

Je lui ai dis.
J'ai écris deux lettres 6 mois après notre rupture.

Nous avions déjà rompu une fois.
Histoire passionnelle mais douloureuse, compliquée à cause de moi… et ce n'est pas ce dont elle avait besoin. Je venais tout juste de rompre après des années de vie commune. J'étais complètement paumé. Mais je n'ai pas su lui résister tellement sa force d'attraction était puissante, un véritable aimant.

Je sais qu'elle a lu mon message. Trois fois exactement.
Mais je n'ai pas eu de réponse.
D'ailleurs ce n'était pas le sens de ma lettre, je voulais juste lui dire que je comprenais enfin qui j'étais et qui elle était. Je n'ai pas osé demander plus.

Au fond de moi, je sais qu'elle ne me résisterait pas comme moi je ne pourrais pas lui résister.
Mais peut être que le remord est plus fort que le désespoir de l'avoir perdue. Parce que je ne veux pas lui faire de mal et que je lui en ai déjà tant fait… J'essaye de me tenir à distance. Même si j'en souffre.
Je sais qu'elle a du se reconstruire une autre histoire. Elle ne sait pas rester seule.
Mais étrangement je n'éprouve pas de jalousie.
Comme si cela ne pouvait pas m'atteindre, que mes sentiments pour elle étaient au dessus de tout ça.
Comme si je n'avais pas peur d'être remplacé dans son cœur par un autre.
Et peu m'importe qu'elle m'ait remplacé dans son lit.

C'est la première fois que je ressens ça.
C'est si étrange.
Beau et tellement douloureux à la fois.
Je voudrais lui écrire encore, mais je n'ose plus.
pounee
pounee

Messages : 308
Date d'inscription : 15/10/2015
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Vivre sans son double Empty Re: Vivre sans son double

Message par Invité le Mar 24 Nov 2015 - 12:58

pounee a écrit:Je lui ai dis.
J'ai écris deux lettres 6 mois après notre rupture.

Nous avions déjà rompu une fois.
Histoire passionnelle mais douloureuse, compliquée à cause de moi… et ce n'est pas ce dont elle avait besoin. Je venais tout juste de rompre après des années de vie commune. J'étais complètement paumé. Mais je n'ai pas su lui résister tellement sa force d'attraction était puissante, un véritable aimant.

euh rêver de se faire du mal passionnellement ensemble euh là chacun voit hein. Smile 

si cela peut te rassurer être perdu après une relation signifie qu'on s'y est investi. c'est plutôt rassurant sur ta santé mentale Smile de plus logiquement on sait que construire une histoire sur les ruines d'une autre, c'est pas le meilleur légo...



Je sais qu'elle a lu mon message. Trois fois exactement.
Mais je n'ai pas eu de réponse.
D'ailleurs ce n'était pas le sens de ma lettre, je voulais juste lui dire que je comprenais enfin qui j'étais et qui elle était. Je n'ai pas osé demander plus.

Au fond de moi, je sais qu'elle ne me résisterait pas comme moi je ne pourrais pas lui résister.
Mais peut être que le remord est plus fort que le désespoir de l'avoir perdue. Parce que je ne veux pas lui faire de mal et que je lui en ai déjà tant fait… J'essaye de me tenir à distance. Même si j'en souffre.
Je sais qu'elle a du se reconstruire une autre histoire. Elle ne sait pas rester seule.
Mais étrangement je n'éprouve pas de jalousie.
Comme si cela ne pouvait pas m'atteindre, que mes sentiments pour elle étaient au dessus de tout ça.
Comme si je n'avais pas peur d'être remplacé dans son cœur par un autre.
Et peu m'importe qu'elle m'ait remplacé dans son lit.

C'est la première fois que je ressens ça.
C'est si étrange.
Beau et tellement douloureux à la fois.
Je voudrais lui écrire encore, mais je n'ose plus.

si lui écrire encore et encore peut soulager ta frustration ? après tout ça ne coûte que des timbres. un peu d'encre et du papier. sinon tu restes sur un regret du passé et  Arrow

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Vivre sans son double Empty Re: Vivre sans son double

Message par Invité le Mar 24 Nov 2015 - 13:54

du coup je suis convaincue qu'on peut avoir un double éventuellement in utero pendant neufs mois et donc être jumeaux, 

hormis ça c'est carrément impossible. avoir des points communs, des complémentarités, mais pas de double.

sinon aucun des deux n'a de vécu.

ou alors l'un ou l'une s'adapte à fond à l'autre. l'histoire du jogging, de la bière et du match de foot en fait.

après y'a le feeling. mais ça c'est autre chose.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Vivre sans son double Empty Re: Vivre sans son double

Message par Invité le Mar 24 Nov 2015 - 20:37

pounee, monte dans ta bagnole et va la voir, explique lui ce que tu sais de toi, d'elle, maintenant, ce qui a changé. Tu sauras s'il y a un possible.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Vivre sans son double Empty Re: Vivre sans son double

Message par pounee le Mar 24 Nov 2015 - 20:39

Napalm a écrit:pounee, monte dans ta bagnole et va la voir, explique lui ce que tu sais de toi, d'elle, maintenant, ce qui a changé. Tu sauras s'il y a un possible.

J'ose déjà pas la mailer alors aller la voir lol… pas envie de mourir moi.
pounee
pounee

Messages : 308
Date d'inscription : 15/10/2015
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Vivre sans son double Empty Re: Vivre sans son double

Message par Invité le Mar 24 Nov 2015 - 20:42

Que risques tu ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Vivre sans son double Empty Re: Vivre sans son double

Message par pounee le Mar 24 Nov 2015 - 20:45

Dans l'absolu rien de plus qu'un aller retour pour rien.
Mais c'est juste que quand on s'est remis ensemble j'ai déjà du ramer pendant 2 semaines pour qu'elle accepte qu'on se voit alors qu'on reparlait… non je trouverais ça comme un manque de respect de ma part.

Et puis je préfère l'écriture en fait.
pounee
pounee

Messages : 308
Date d'inscription : 15/10/2015
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Vivre sans son double Empty Re: Vivre sans son double

Message par Invité le Mar 24 Nov 2015 - 20:56

L'écriture a effectivement le pouvoir de bien poser les choses pour soi, de transmettre un message d'une justesse plus importante que le verbal, pour peu qu'on soit émotionné par une personne qui serait en face de soi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Vivre sans son double Empty Re: Vivre sans son double

Message par pounee le Mar 24 Nov 2015 - 21:01

Napalm a écrit:L'écriture a effectivement le pouvoir de bien poser les choses pour soi, de transmettre un message d'une justesse plus importante que le verbal, pour peu qu'on soit émotionné par une personne qui serait en face de soi.

Voilà, je sais que mes mots la touchent toujours beaucoup en plus.
Le hic c'est que j'ai des scrupules à franchir le pas.

pounee
pounee

Messages : 308
Date d'inscription : 15/10/2015
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Vivre sans son double Empty Re: Vivre sans son double

Message par erebos le Mar 24 Nov 2015 - 22:03

LOL; je te comprends perso... J'ai toujours été extrêmement exigent également, mais c'est normal quand tu cumules plusieurs "qualités". En réalité, pour chaque personne qui s'éloigne de la moyenne, il devient très difficile de trouver sa moitié et les chiffres qui vont suivre en attestent. En relations et en amour, il est beaucoup plus facile de trouver quelqu'un lorsque l'on est dans la moyenne pour tout( ce qui est exceptionnel en réalité).

Avec le surdon viennent des choses qu'on imagine pas; sensibilité; communication atypique; envie de créer etc qui nous démarquent du citoyen lambda et qui diminuent drastiquement notre chance de trouver des gens comme nous.
J'ai le malheur d'être un homme dans (au moins)le top 10% intellectuellement; ( au moins) le top 10% physiquement. ça veut dire que je vais me baser sur ces critères à priori pour chercher une femme( et ça va être très très dur!). J'ai donc- âge exclu- théoriquement et en restant large, une chance sur 100 de trouver une femme qui me
convient; en superficie. Vu comme ça, ça a l'air simple mais c'est normal,c'est la théorie. En pratique il y a beaucoup d'obstacles qui t'empêchent de rencontrer ces personnes.(Statut socio-économique, concurrence, déjà en couple, culture- religion( on sait qu'une femme musulmane est théoriquement interdite au non-musulman par ex quelque soit la compatibilité mutuelle; même chose dans beaucoup de cultures fermées( turques, certains asiatiques...etc)),..etc

Pour être plus précis, prenons mon petit pays la Belgique et moi jeune zèbre célibataire et en mal d'amour.
BE/
5 000 0000 femmes belges
500 000 femmes dans ma fourchette d'âge cible.( 20-25 ans)
50 000 femmes dans ma fourchette intellectuelle( top 10%, ce qui reste raisonnable; c'est même pas niveau zèbre ça donc espérait pas rencontrer une zèbre et jolie de surcroît lol)
5000 femmes dans ma fourchette " beauté/style/ classe/ physique agréable"
Parmi celle là 2500 femmes célibataire
250 femmes dans ma région.
((On pourrait aller plus loin... 100 femmes qui me sont accessibles( les autres m'étant inaccessibles pour les raisons sus-citées de culture, religion, abstinence, maladie mentale,...etc))))


On voit donc qu'en ne prenant en compte que les facteurs les plus superficiels( âge, attraction et intellect= personnalité = caractère( puisque sinon il y a barrière de communication et impossibilité de maintenir la relation si écart trop important !)); Il n'y a que 1/20000 femme compatible pour moi sur le territoire belge. SI l'on se trouve dans un milieu hyper sélectionné( comme l'université où les femmes sont de notre age), ça baisse à 1/200. Les chiffres seraient encore plus étonnants s'il fallait prendre en compte les facteurs les plus subtiles mais tout aussi importants: culture, religion, job,statut social , niveau d'éducation, ... beaucoup beaucoup moins de chance !!!!

Fo vraiment avoir dragué beaucoup de femmes pour se rendre compte que ça ne sert à rien; la plupart des femmes rencontrés n'en valent pas la peine mais quand les hormones mâles s’emballent on ne réfléchit plus trop et on prends ce qui passe sous la main( les hormones des femmes sont moins abrutissantes heureusement !)... ET puis il est difficile d'aborder et de draguer avec succès une femme qui rentre dans nos critères( voir qui les outre passent), ça demande beaucoup de confiance en soi( et beaucoup d'humilité et de connaissances de soi et où l'on se trouve !).
Donc non,vous n'êtes pas si exigent que cela et vous avez raison de continuer à croire en une âme sœur( On voit bien ici que trouver une âme soeur est à la limite plus facile que de trouver une compagne). Vous ne voulez pas quelque chose de tellement innaccesibles; Vous voulez juste quelque chose qui soit assez à la hauteur.

Perso, j'ai toujours était timide( croyant naïvement que tous les humains étaient égaux en valeurs et talents et que l'un ou l'autre homme avait autant de chance que moi avec une femme///ou qu'en s'y prenant bien chaque homme pouvait draguer n'importe quelle femme//...). La réalité c'est qu'il n'y a pas de triche en relation... mais le jour où j'ai pris conscience de ma "valeur" en terme relationnelle... Je n'ai plus eu de problème à parler aux femmes(en d'autre terme cette connaissance m'a donné le courage et la confiance de mener mes actions à bien) qui me correspondaient( puisque souvent c'était réciproque; faites confiance à votre intuition qui saura sélectionner les bonnes, celles qui sont à la hauteur 1/20000...).
Donc connaissez vous et ayez confiance en votre coeur... Il est plus doué pour choisir ceux qui rentrent dans le club de votre coeur. Mieux que votre cerveau.
Il y a une vérité dans le dicton populaire" Si ça ne marche pas, c'est qu'elle n'est pas la bonne"... En effet, souvent on passe notre temps avec des personnes qui nous correspondent pas. Soyons plus select.



DOnc ouaip, si tu veux trouver- non pas ton double- une femme compatible, Sois hyper vigilent et hyper selectif dès le début et connais ta place au sein des autres hommes.. Saches que ça n'ira pas avec tout le monde. Si comme moi t'es particulier dans plusieurs domaines, soit tu vas faire des compromis, soit tu finiras quasi seul lol... soit réaliste dans tes choix.

Le gros problème bien sûr, c'est que la beauté, l'intellect ou tout autre qualité pouvant attirer un partenaire sont "subjectifs" et que les gens se basent souvent sur " la confiance de la personne" pour jauger du reste des qualités... Donc ne pas se sous-estimer car les autres nous sous-estiment en retour !

- Zèbre+ Physique moche/moyen---> les plus heureux, souvent flamboyants et charismatiques pour compenser, après tout y'a pleins de milieux où l'on peut trouver des partenaire zèbres ou dans le 10%. Puisque la beauté importe peu. Faire une grande école ou devenir médecin ou chercheur....
- Zèbre+ particulièrement belle/beau( sous-groupe le plus fragile mentalement?)--> Malheur assuré; solitude; problèmes mentaux;..etc 1/10000 de rencontrer " son double" de sexe opposé.



Ces chiffres confirment le stéréotype comme quoi l'intelligence est la chose la plus rare chez une femme belle... Trouver les 2 chez une femme est exceptionnel.( sauf dans les milieu hyper sélectionné!)... D'ailleurs je me le demande, dans quels milieu est-ce que l'on retrouve ce genre de sous-types?



erebos

Messages : 142
Date d'inscription : 31/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Vivre sans son double Empty Re: Vivre sans son double

Message par Invité le Mar 24 Nov 2015 - 22:29

les femmes sous les sous types ? qui seraient supérieures ? mais des sous types qui seraient supérieurs ou des vrais sous types ?

parce que pour qu'un type trouve une femme supérieure, il va falloir qu'il soit un sur type ?

Erebos tu es Erik (avec un K) from France qui aurait changé de pseudo ? Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Vivre sans son double Empty Re: Vivre sans son double

Message par Invité le Mar 24 Nov 2015 - 22:30

pounee a écrit:
Napalm a écrit:L'écriture a effectivement le pouvoir de bien poser les choses pour soi, de transmettre un message d'une justesse plus importante que le verbal, pour peu qu'on soit émotionné par une personne qui serait en face de soi.

Voilà, je sais que mes mots la touchent toujours beaucoup en plus.
Le hic c'est que j'ai des scrupules à franchir le pas.


Pourquoi ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Vivre sans son double Empty Re: Vivre sans son double

Message par erebos le Mar 24 Nov 2015 - 22:49

Nope jsuis pas Erik. Je demande juste dans quelle sous-groupes est-ce que l'on retrouve des femmes: Belles+ intelligentes?
Mon ptit doigt me dit que les femmes actrices/journaliste/ comédiennes/ écrivaines/ psys combinent souvent les 2...
Non je suis juste en train de dire que les bonnes personnes n'ont qu’exceptionnellement la chance de se rencontrer...
ON sait bien qu'il existe un plafond d'attractivité( un moche aussi riche soit il ne peut pas plaire à long terme à une très belle femme); même chose avec le plafond intellectuel( 20-30 QI suffisent pour rendre la communication entre 2 personnes impossibles!).

IL existe tout de même des exceptions: Ex: Melissa Theuriau et Jamel Debbouze par exemple... Mais Jamel est très intelligent et riche et populaire de surcroit... Malgrès tout ça reste exceptionnel.

erebos

Messages : 142
Date d'inscription : 31/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Vivre sans son double Empty Re: Vivre sans son double

Message par pounee le Mer 25 Nov 2015 - 0:34

J'ai des scrupules parce que je n'ai rien fais pour la retenir quand elle m'a jetté. Peut être que c'était une façon de me provoquer à sortir de ma bulle, qu'elle espérait une réaction de ma part mais j'ai été amorphe, je n'ai même pas répondu à son son message. Notre histoire s'est terminé sur un sms... Un seul.
C'est tellement triste comme fin.
J'ai été nul.....

Et 6 mois après je débarquerais la gueule enfarinée comme si rien n'était alors qu'elle a surement avancé de son côté.
J'ai beaucoup hésité avant de lui écrire et c'est une lettre d'adieu que j'ai envoyé. Toutes les choses que j'aurai voulu lui dire, sur moi, sur elle, sur nous. Sans attendre de réponse.
Donc oui des scrupules à essayer de revenir encore une fois dans sa vie alors qu'elle a du me maudire et se jurer de ne plus jamais me laisser l'approcher. Et pourtant je me sens lié à elle d'une façon si étrange.. Je ne sais pas trop quoi faire
pounee
pounee

Messages : 308
Date d'inscription : 15/10/2015
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Vivre sans son double Empty Re: Vivre sans son double

Message par Invité le Mer 25 Nov 2015 - 7:55

pounee a écrit:
Donc oui des scrupules à essayer de revenir encore une fois dans sa vie alors qu'elle a du me maudire et se jurer de ne plus jamais me laisser l'approcher.

si tu ne lui a pas demandé, tu n'en sais rien. Si tu ne te sens pas bien dans cette fin, change la.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum