Dans la boîte à outils du Z'apart, que mettez vous ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dans la boîte à outils du Z'apart, que mettez vous ?

Message par Invité le Dim 8 Nov 2015 - 11:01

Dans la boîte à outils du Z'apart, que mettez vous ?

Beaucoup de musique déjà

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la boîte à outils du Z'apart, que mettez vous ?

Message par Invité le Dim 8 Nov 2015 - 16:57

et puis aussi des gens pour être moins Z'à part, forcément.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la boîte à outils du Z'apart, que mettez vous ?

Message par Invité le Mar 10 Nov 2015 - 11:09

un z'apartement

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la boîte à outils du Z'apart, que mettez vous ?

Message par Invité le Jeu 12 Nov 2015 - 12:10

Alors là y'a concept : 

zaparité ou z'aparité ?

http://cvpcontrelaviolencepsychologique.com/2015/11/12/25-novembre-2015-colloque-guerre-et-paix-dans-les-familles/


12/11/2015 PAR ASSOCIATIONCVP

[size=30]25 NOVEMBRE 2015 – COLLOQUE « GUERRE ET PAIX DANS LES FAMILLES »[/size]

 
 
Le 25 novembre 2015, à l’occasion de la journée de lutte contre les violences faites aux femmes, l’Espace Famille 92, présidé par Jean-Michel Jamet organise un colloque à Boulogne Billancourt (92), en présence de Monsieur Morand, maire adjoint à la santé à Boulogne Billancourt, et de madame Defranoux, maire adjointe pour la parité et le droit des femmes, à Boulogne Billancourt.
THÈME DE LA JOURNÉE : GUERRE ET PAIX DANS LES FAMILLES
Françoise Toutain et Guilaine Pineau, du centre Flora Tristan, interviendront  sur le thème des Violences conjugales : Repérer – Agir.
Anne-Laure Buffet, présidente de l’association CVP, interviendra sur le thème des Conséquences de ces maltraitantes sur les enfants.

(les Z'a Parisiens, les Z'appeurs, les Z'appartient à quoi ?, les Z'à part ça tu vas bien ? les Z'suis (tout) dans le placard, je cherche des moyens pour pas finir dans une cale à Hambourg.)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la boîte à outils du Z'apart, que mettez vous ?

Message par Invité le Dim 15 Nov 2015 - 14:16

[size=35]Comment apprécier l'existence

3 méthodes:Le bien-être émotionnelLe bien-être mentalLe bien-être physique
Apprécier l’existence est souvent vue comme un état d’esprit, le résultat d’une réflexion, d’agissements et de gratitude. Tandis que la plupart d’entre nous manquent de temps libre pour s’évader vers des sommets afin de réaliser un idéal, le meilleur moyen de trouver le bonheur est de procéder à des modifications dans notre vie de tous les jours. De petits changements dans votre vie procurent rapidement une plus grande joie de vivre, quand ils sont combinés avec une bonne appréciation des personnes qui vous entourent et le moyen de trouver de la place pour faire ce en quoi vous excellez.


[/size]


Méthode 1 sur 3: Le bien-être émotionnel



[list=steps_list_2]
[*]
[size=43]1[/size]
Prenez un animal de compagnie. Posséder un animal est une source d’affection, de compagnie et de nombreuses occasions de s’amuser. La possession d’un animal est aussi bénéfique pour la santé ; elle réduit la tension artérielle et le risque de développer une maladie cardiaque, elle accroît la sensation de bien-être et de solidarité et vous enseigne aussi à faire preuve de plus d’empathie et d’attention.[1] Envisagez de prendre un animal dans un refuge local pour éprouver un supplément de chaleur et d’affection.


Publicité

[*]
[size=43]2[/size]
Adonnez-vous à la musique. L’écoute de la musique entre en résonance avec votre imagination et votre identité, décuple votre confiance en vous et diminue le sentiment d’isolement.[2] Écouter de la musique rend plus fort. Mettez votre album préféré – ou celui dans lequel vous vouliez vous plonger depuis longtemps, augmentez le volume et laissez tomber tout le reste pour bien vous imprégner de la musique.

  • Dans certains cas, la musique a démontré qu’elle pouvait aider des personnes à gérer la démence et leur donner une plus grande force intérieure.[3]


[*]
[size=43]3[/size]
Commencez votre journée avec un sourire. Votre physionomie est traditionnellement vue comme le miroir de vos émotions, mais on pense aussi que l’expression de votre visage peut influencer votre humeur.[4] Par conséquent, n’économisez pas vos sourires pour vous assurer une humeur optimale. Vous pourriez même vous saluer dans le miroir en vous souriant dès le lever – ce visage réjoui peut suffire à conserver une excellente humeur tout le long de la journée.

[*]
[size=43]4[/size]
Faites une pause. Une bonne pause ne veut pas dire traîner devant la télé ou s’immerger dans les méandres d’Internet. Cela signifie mettre un peu de temps de côté pour apprécier quelque chose de spécial. Donnez-vous des vacances ou un congé en guise de récompense ; changez de cadre – même si cela se résume à faire un pique-nique dans la cour de la maison ou derrière l’immeuble ou à monter une tente avec vos enfants dans le séjour. Faire une pause qui sorte de l’ordinaire et vous fait "planer" peut faire des miracles sur votre sens de l’humour, vos besoins d’évasion et d’épanouissement.

[*]



[size=43]5[/size]
Passez du temps avec des personnes intéressantes. Il est bien connu que les personnes qui ont un large cercle amical vivent souvent plus longtemps.[5]Il va de soi que qui se ressemble s’assemble, et il a aussi été démontré que le comportement de vos amis peut avoir une grande importance sur le vôtre.[6]Assurez-vous de fréquenter des personnes positives et intéressantes qui peuvent vous donner envie de vivre une existence plus riche.

  • Vous remettez à plus tard ces retrouvailles avec un vieil ami ? Appelez-le aujourd’hui ! Si vous ne pouvez pas joindre cette personne au téléphone, prenez le temps de lui écrire un e-mail détaillé.
  • Vous êtes rabaissé par une amitié malsaine ? Autoriser votre ami à avoir un tel comportement ne fait de bien à aucun de vous deux. Analysez la situation et décidez si vous voulez résoudre le problème avec un tête-à-tête ou simplement mettre fin à cette relation.
  • Vous avez du mal avec de nouvelles personnes ? Sortez de vos habitudes et rendez-vous à de nouveaux endroits, engagez la conversation avec des inconnus, ayez un nouveau passe-temps, joignez-vous à un groupe qui organise des activités sociales via des réseaux en ligne qui proposent des sorties.



Publicité

[/list]




Méthode 2 sur 3: Le bien-être mental



[list=steps_list_2]
[*]
[size=43]1[/size]
Réduisez les tensions. Vous n’avez pas besoin d’un médecin pour vous dire que le stress n’est pas drôle ; mais saviez-vous que des variations d’humeur induites par des tensions même légères peuvent ravager vos défenses immunitaires ? En fait, la durée de la période de tensions a plus d’impact sur le système immunitaire que sa sévérité.[7]Pour combattre les tensions, commencez par les reconnaître et cessez de vous battre seul. Trouvez des moyens de vous poser et lâcher de la vapeur de façon constructive. Le sport, une activité physique, un hobby et des réunions amicales sont de bons moyens de contrecarrer les tensions. Vous pourriez essayer la photographie, le yoga ou le tai-chi ; si vous souffrez de troubles de l’humeur sévères, demandez de l’aide ou voyez un médecin.[8]

  • Débarrassez-vous du stress ou sachez mieux le gérer. Pouvez-vous changer ce qui provoque les tensions ? Alors, faites-le. Néanmoins, dans bien des cas, le stress est lié à votre emploi. En ces temps incertains, changer d’emploi peut être difficile, auquel cas, vous devez trouver un moyen de mieux le gérer. Cela implique de mieux cerner vos besoins et vos limites, de travailler davantage en qualité qu’en quantité et de vous servir des ressources liées à votre poste de travail pour contrecarrer ses effets nocifs qui ont un impact sur votre santé et votre bien-être.


[*]
[size=43]2[/size]
Élargissez vos connaissances. Une plus grande culture générale peut soutenir votre confiance en vous et votre intérêt pour le monde. Mais ce n’est pas donné à tout le monde et ce n’est pas la seule solution – lire, voyager, prendre des cours de théâtre ou à l’université populaire et rencontrer des personnes issues de cultures différentes aura un effet similaire. Essayez aussi les cours magistraux enseignés en ligne – ils proposent un moyen très stimulant d’étendre vos connaissances et capacités suivant votre propre emploi du temps. Finalement, au lieu d’éviter de nouvelles expériences, engagez-vous à les vivre et cherchez-en d’autres chaque fois que vous le pouvez. Après tout, vous ne vivez qu’une fois.

[*]
[size=43]3[/size]
Trouvez-vous un passe-temps. Que vous choisissiez de collectionner des timbres ou de pratiquer la boxe, les hobbies et les activités extraprofessionnelles sont indispensables si l’on veut apprécier l’existence. Des habitudes bien ancrées sont contreproductives pour créer de la spontanéité et des surprises – soyez un peu flexible dans votre emploi du temps de telle sorte que la routine et le train-train ne puissent pas s’installer. Ayez des activités de loisir parce que vous les aimez et parce que cela vous oxygène et non pour des raisons comme de devoir rester en contact avec des gens ou pour se conformer à des standards sociaux aussi conformistes qu’irréalistes.

[*]
[size=43]4[/size]
Lisez un bon livre. Allonger vos jambes et regarder votre émission de télé préférée à la fin de la journée est assurément d’un grand réconfort, mais si le fait de regarder passivement une histoire ne stimule pas vraiment votre imagination, cela peut aussi vous angoisser et vous priver de tout libre arbitre. Pour changer de rythme, trouvez un livre dans lequel vous pouvez vous évader un certain temps. Si vous n’êtes pas un grand lecteur, sortez des sentiers battus et trouvez une lecture qui cadre avec vos centres d’intérêt : si vous êtes un fan de foot, trouvez une autobiographie de grand jouer ; si vous adorez le vélo, voyez pour une magnifique rétrospective de l’histoire du Tour de France.

  • Gardez des notes des passages qui vont ont vraiment parlé. Si vous tenez un carnet de notes pour y consigner tout ce qui vous inspire dans votre coin de lecture favori, vous allez amasser très vite une belle collection d’idées qui vous importent et peuvent vous motiver dans les années à venir.



Publicité

[/list]




Méthode 3 sur 3: Le bien-être physique



[list=steps_list_2]
[*]
[size=43]1[/size]
Soutenez votre système immunitaire. Personne n’est heureux dans un corps malade ! Le simple acte de prendre un complément alimentaire contenant les vitamines C, E et A, du sélénium et du carotène peut vous aider à stimuler vos défenses immunitaires.[9]Il est néanmoins bien plus utile de manger des fruits, des légumes, des céréales complètes et des protéines qui vont fournir des nutriments de qualité en raison de la richesse en vitamines et oligo-éléments que ces aliments non industriels peuvent offrir. Une activité physique, un bon sommeil et des récréations mentales peuvent accomplir des miracles sur les défenses naturelles de votre organisme, en accroissant votre énergie et votre bien-être.

[*]
[size=43]2[/size]
Ayez une activité physique. Le sport libère des endorphines dans le corps, lesquels transmettent au cerveau des messages interprétés comme des sentiments positifs.[10] Une activité physique régulière ne combat pas seulement la dépression, l’anxiété et un sentiment d’isolement, mais stimule aussi votre système immunitaire. Même la marche peut augmenter votre taux d’anticorps et de microbicides.[8]

[*]
[size=43]3[/size]
Dormez bien. Le sommeil est fortement lié à la santé, au niveau de tension, au poids et à la qualité de vie. Plus encore, pendant que vous dormez, votre corps produit des cellules qui combattent les infections, les inflammations et les tensions, ce qui signifie que si vous ne dormez pas assez vous serez plus sensible à la maladie et mettrez plus de temps à vous rétablir.[11]

  • L’activité physique est vraiment le meilleur moyen de dormir mieux.[12]


[*]
[size=43]4[/size]
Manipulez de la terre. Des scientifiques ont trouvé que des bactéries inoffensives dans la terre encouragent le cerveau à produire de la sérotonine (similaire au mécanisme de fonctionnement des antidépresseurs).[13] Si vous avez un jardin, allez-y et creusez. Si vous n’en avez pas, envisagez d’en commencer un – un potager, si vous ne voulez pas de fleurs. Même un petit coin vert avec des plantes en pot peut devenir un rayon de soleil dans votre vie.

  • Votre jardin contient évidemment aussi des bactéries plus virulentes. Portez des gants pour protéger vos mains, surtout s’il y a des chats dans le voisinage qui se servent de votre jardin en guise de toilettes. Lavez-vous aussi bien les mains après avoir joué avec la terre !


[*]
[size=43]5[/size]
Mangez sainement. Il est évident qu’une alimentation équilibrée (des aliments frais et non transformés) a de multiples incidences bénéfiques sur la santé. De plus, prendre le temps de cuisiner des aliments frais stimule vos sens : cela sent bon, c’est joli à voir et, quand vous devenez expert aux fourneaux, cela peut même être une source d’amusement, de pause créative dans vos habitudes. En plus d’être une façon agréable de vous bichonner, cuisiner est aussi bon pour votre portefeuille. Si vous êtes débutant, commencez par des recettes rapides et inratables qui ne vont pas vous dégoûter définitivement des fourneaux. Moins votre alimentation contiendra d’aliments transformés, plus vous serez en bonne santé, ce qui en retour vous donnera un supplément de satisfaction.


Publicité

[/list]



Conseils




  • Si ces recommandations sont soutenues par des théories scientifiques faites sur la notion de bonheur, souvenez-vous que la capacité d’apprécier l’existence dépend de chacun de nous. Il n’existe aucun moyen scientifique de quantifier le bonheur et chacun a une conception différente de la joie de vivre et de l’épanouissement personnel. Le choix tient dans un mouchoir de poche – c’est à vous de voir si vous voulez ou non être heureux et la seule personne qui peut en décider, c’est vous.
  • Se faire du souci est une perte de temps et d’énergie inutiles. Transformez cette énergie pour en faire quelque chose de valable. Si vous êtes tellement meurtri que la seule pensée de faire quoi que ce soit vous terrifie, faites une pause ou un petit somme, puis reprenez le problème en main et faites-lui face. Vous vous sentirez bien mieux en l’affrontant de face plutôt que de rester à ne rien faire.
  • Souvenez-vous qu’on n’a qu’une vie, alors appréciez-la doublement.



Publicité




Avertissements




  • Il n’existe pas de solution "taille unique" en matière de bonheur. Vous pouvez évidemment lire ce qu’en disent les gourous du développement personnel et ce que cet article tâche de vous faire comprendre. Mais ne le prenez pas pour une parole d’évangile – si une suggestion n’est pas faite pour vous, ne vous acharnez pas à y adhérer. Trouvez plutôt une solution de rechange qui fonctionne bien pour vous et restez-y fidèle.


http://fr.wikihow.com/appr%C3%A9cier-l%27existence

(accessoirement : petite annonce : si quelqu'un connaît le surdoué ou la surdouée qui a crée ce truc, je l'épouse Smile deux fois Smile)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la boîte à outils du Z'apart, que mettez vous ?

Message par Invité le Dim 22 Nov 2015 - 18:45



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans la boîte à outils du Z'apart, que mettez vous ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:42


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum