Je n'y arrive plus.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Je n'y arrive plus.

Message par Zufall (Milune) le Mer 4 Nov 2015 - 23:08

J'ai posté plus ou moins ce message sur un site il y a de cela une semaine. Mais je crois que le site doit être mort, parce que je n'ai eu le plaisir d'entendre autre chose que le silence.

Donc.

"Des années passées à avoir le sentiment de gâcher mon temps et mes capacités.
L'impression tenace et constante de pourrir, mourir en moi-même.
Découverte récemment, par la passation d'un test de Q.I., de mon haut potentiel. Plus justifié par mon fonctionnement que par le test en lui-même.
Mais, comment dire. Je m'en fous absolument, tant que ce constat n'est pas accompagné de conséquences.
J'ai pris un cursus un peu spécial au lycée. En seconde, après une année de troisième cauchemardesque où je suppliais pour ne pas aller en cours, je me disais qu'au moins, je ne m'ennuierai pas, la section promettant d'être stimulante. Il n'en est rien. Je suis toujours bloquée dans une salle, au milieu d'humains que je ne comprends pas. Le bruit et l'agitation m'insupportent, les contacts sociaux m'épuisent. Et l'ennui me tue.

J'écris ici parce que je suis consciente du fait que j'ai passé trop de temps en état limite. Mes réserves d'énergie sont vides, je ne peux plus faire semblant. Je n'arrive plus à travailler, la simple idée de faire quelque chose pour les cours me fait atrocement. Peur? J'ai mal, j'angoisse, j'étouffe, mon intériorité sombre et se disperse; je m'oublie, je disparais. Je suis habituellement une excellente élève en faisant le strict minimum, voir moins que le minimum. Mais à présent, je ne suis plus capable de rien. Je me mets de plus en plus dans des situations que j'aurais trouvé intolérables avant - ne pas rendre son travail, rendre quelque chose de médiocre. Le problème résidant dans le fait que je trouve toujours cela intolérable, sans doute, mais que je n'ai plus la force... d'agir en suivant ces principes, d'autant plus qu'ils me paraissent vides, depuis que j'ai conscience des trop nombreuses incohérences de ce système scolaire. Je suis devenue incapable de faire quoique ce soit: je ne vis pas, je survis. Je ne lis presque plus, je n'écris presque plus, je ne dessine presque plus, j'ai un mal de chien à garder contact avec les autres, ou à en créer autre part que sur internet, je me réfugie dans mon imagination et mes obsessions.

Bref. Je suis vraiment fatiguée. J'ai peur de faire un truc stupide, comme décider de ne pas m'arrêter devant le lycée et continuer, continuer, fuir le plus loin possible. Ou autre chose. Il m'est déjà arrivée d'être dans des états dissociatifs et de risquer ma vie bêtement. La fatigue rend l'hypersensibilité ingérable. Je ne suis quasiment plus capable de compenser mes étrangetés dans mes interactions sociales Je ne supporte plus d'être bloquée là bas. Je ne supporte plus d'être bloquée en moi.

Mes parents, malgré leur amour, ne comprennent pas et sont souvent les porte-paroles de remarques invalidantes, de par leur ignorance. Je ne leur en veux pas, je connais leurs raisons, je me sais aussi responsable, à avoir été si longtemps dans le déni, le silence, mais cela reste extrêmement douloureux que de vivre dans un environnement où l'on targue trop souvent mon mal-être de caprice. L'âgisme étant sans doute la chose la plus affreuse sur ce point : "Crise d'ado'", comme un crucifix tendu devant une aberration de la nature. La seule chose qui change par rapport à quand j'avais trois ans est que maintenant j'ai assez de ressources pour dire "Non.". Assez de pitié envers moi pour m'exprimer honnêtement.

Je ne sais plus quoi faire. Je suis à bout.

Je voudrais m'enfermer chez moi avec un piano. Pouvoir enfin apprendre à jouer de cet instrument magnifique. Je pourrais y passer mon existence tout entière. Et j'écrirais. Et je dessinerais. Et j'apprendrais des langues. Et je lirais. Enfin toute entière dévouée aux seules choses qui rendent mon existence légitime, à mes yeux.

Je pense vaguement à un aménagement d'emploi du temps. Mais il faudrait pour ce faire que je dépasse une fois de plus mon sentiment de culpabilité, d'illégitimité, et que je me batte pour obtenir quelque chose qui devrait aller de soi, comme je l'ai fait pour avoir le droit de voir un psy, alors. Joie.

Je comprends pourquoi j'ai passé tant de temps enfermée dans ma tête. C'est pas beau, là dehors."

Second message: "Premières journées cauchemardesques. Impression qu'on ricane dans mon dos. Impossibilité de me reposer assez par rapport à la perte d'énergie générée par la présence en cours et ce qu'elle implique: mais ça encore, c'est commun pour moi. J'ai presque l'habitude d'être épuisée. Curieusement, contrairement à d'autres choses, l'habitude n'atténue pas l'horreur ressentie. Et. Je me perds beaucoup dans moi-même, là, haha. Une seule vérité: je ne peux plus. Et j'irais encore demain. J'essaie de ne plus ressentir la peur, elle m'empêche de dormir, et cela m'épuise encore plus. Je ne sais même pas si je peux appeler ça de la phobie scolaire. Je dirais plutôt qu'il s'agit d'une profonde inadaptation naturelle au système scolaire français et au monde extérieur."

Là tout de suite, après une nuit infâme à angoisser qui m'a achevée et m'empêche définitivement "d'y arriver", je ne sais plus ce que je dois faire. Sur les conseils d'un.e ami.e, je me demande de plus en plus fréquemment si je ne vais pas, aller à l'hôpital, ou aller à l'infirmerie. Ça, ou la fuite, ou l'enfermement chez moi. N'importe quoi pour que la situation cesse.

BREF JE SUIS PAUMÉE.

Zufall (Milune)
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 215
Date d'inscription : 22/02/2014
Age : 18
Localisation : 3M.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'y arrive plus.

Message par Invité le Mer 4 Nov 2015 - 23:19

Difficile à dire mais en premier lieu, je dirais bêtement, le besoin de consulter. De déposer ça devant un regard extérieur, qui ne juge pas, pour faire le point sereinement. Normalement pour ça tu n'as besoin d'aucune autorisation. Légitimité ? Une fois un psy m'avait répondu du tac au tac: "mériter de l'aide ? mais ici, l'aide, elle est proportionnelle à la demande qui est exprimée". C'est tout. Tu pousses la porte de quelqu'un dont c'est le métier et il fait ce qu'il est là pour faire. La solution n'est plus (et pas encore-de-nouveau) en toi seule.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'y arrive plus.

Message par Zufall (Milune) le Mer 4 Nov 2015 - 23:24

Je consulte déjà quelqu'un.
Que je ne revois que le 19.
Jusque là je dois survivre en terrain hostile.
Je n'ai plus l'énergie, j'ai le pressentiment que le jour que je devinais arrive bientôt: soit le jour où je vais céder, laisser tout couler. C'est. Fatigant et rassurant et effrayant. Je crois que je serais soulagée. Et qu'ensuite j'aurais besoin de me ressourcer dans un quelque chose de vraiment sécuritaire à mes yeux. Mais je ne sais pas si la réalité peut m'offrir pareil déroulement.

Zufall (Milune)
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 215
Date d'inscription : 22/02/2014
Age : 18
Localisation : 3M.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'y arrive plus.

Message par Invité le Mer 4 Nov 2015 - 23:27

Tu ne peux pas avancer ce rendez-vous ?
Je sais que ma réponse doit t'apparaître d'une platitude effarante, mais je ne vois pas comment, par un simple forum, l'un de nous pourrait trouver une clé simple qui te permette de tenir le coup pendant ces 15 jours.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'y arrive plus.

Message par Invité le Mer 4 Nov 2015 - 23:29

Bonsoir.

Je n'ai pas trop le temps de développer mais dans la hâte je te conseillerai de ne pas faire de choses dommageables pour ton avenir.

Dans un premier temps, tu es au lycée et donc il faut penser à terminer pour virer dans un autre monde avec les études supérieures. Ca te motivera peut-être plus.

L'incompréhension parents/enfants n'est pas réservée aux personnes connaissant un haut potentiel. C'est quelque chose d'assez courant probablement dû à l'écart générationnel. 

L'intelligence permet de s'adapter. Or tu sais que tu es intelligente. Tu es donc capable de t'adapter au monde extérieur. C'est juste qu'il faut apprendre à gérer tes émotions. 

Quant au piano, au dessin... Rien ne t'empêche de faire des activités extra-scolaires ! Peut-être même que ça te donnera plus de motivation !?

L'enseignement fourni au lycée ne convient sans doute pas à tous mais tu dois le voir comme une étape qui te mènera vers une vie choisie plutôt que subie. Tu as presque fini le cycle secondaire ! Tiens bon !! 

Les autres lycéens ricanent ? Et alors ? As-tu réellement besoin d'eux pour vivre ? Laisse-les ricaner et être, semble-t-il ignorants. Prends confiance en ce que tu es car tu le mérites certainement. Il y aura toujours quelqu'un pour se moquer de nous... Ca fait partie, à mon sens, de la nature humaine. Mais là où ça ne devient plus marrant pour les autres, c'est lorsqu'ils voient que ça ne te touche pas. 

On peut douter de beaucoup de choses mais il faut aussi savoir assumer ce que l'on est et ce que l'on doit faire. Ne te tracasse pas pour des choses sur lesquelles tu n'as pas d'emprise et consacre-toi à tes passions ! Ca t'épanouira !

N'hésite pas au besoin !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'y arrive plus.

Message par Zufall (Milune) le Mer 4 Nov 2015 - 23:39

Fusain: Je ne sais pas. Je vais voir.

Marc Aurele: Je n'ai juste plus d'énergie, haha. Ce qu'il y a de tragique, c'est que je sais déjà toutes ces choses, et que ça ne parvient pas à m'aider. Ou peut être est ce ce qui m'a justement fait tenir jusque là? Je veux, je vais vraiment essayer. Mais bon sang, j'ai peur de ne pas pouvoir tout contenir. Vraiment peur.

Zufall (Milune)
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 215
Date d'inscription : 22/02/2014
Age : 18
Localisation : 3M.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'y arrive plus.

Message par Invité le Mer 4 Nov 2015 - 23:46

C'est en effet difficile de savoir lâcher prise. C'est pour cela qu'il faut te raccrocher à quelque chose. 
A défaut de t'accrocher au positif, tu ne pourrais refuser le négatif ? 

Tu sais, lorsqu'on est dans un moment difficile, on a toujours l'impression que ça ne passera pas mais... je peux t'assurer que si ! Le temps fait beaucoup ! Il faut essayer d'être patiente. 

Tu sembles réfléchie et franchement : est-ce que le fait de te tourmenter change la réalité de ta vie en bien ? Est-ce que cela résout tes problèmes ? Dès lors, pourquoi se tourmenter ? Il faut que, peu à peu, tu laisses couler...
Mais attention ! Ca ne viendra pas en une semaine... Il faut du temps et que tu patientes en attendant. 

Vraiment, trouve-toi une activité ! C'est super important ! Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'y arrive plus.

Message par phvdb le Mer 4 Nov 2015 - 23:52

très intéressant tout ce qui est dit mais c'est pur esprit. Je lis la rogne et l'exaspération de le texte de Zufall qui a besoin de s'exprimer par le corps, par l'action, alors les sports de combat comme porte de sortie à la rage?

phvdb
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 30
Date d'inscription : 24/10/2015
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'y arrive plus.

Message par Saltymbanque le Mer 4 Nov 2015 - 23:56

Zufall, j'entends tellement ce que tu dis.

A défaut de retrouver des choses écrites quand j'étais adolescente, j'ai dû écrire ça à qqch comme 23 ans, lors d'une insomnie :

Poème 3 – Moment de doute

Terrible tourbillon de mon âme s’empare
Tourment de mes tourments qui jette sur le phare
Un voile d’obscurité, brune brume opaque
Tempête qui mugit, orage qui matraque

En un lieu bien précis, rugit quelque éclair
L’éclat de son cri clair, son immense colère
Manifestation de quelque mal qui ronge
Brouille la moindre ébauche lors que l’on y songe

Fine gouttelette avant de devenir cordes
Dans la ligne de mire se mettent en horde
N’y voit à deux mètres, difficile accostage
Navire blessé imperturbable courage

Cercle vicieux, ballet de la pluie, de l’éclair
L’un précède l’autre ou alors c’est le contraire
La violence du coup qui à l’âme est porté
Ou la douce tristesse qui veut l’emporter

Ecriture banale, impropre, malformée
Manque de précision bien qu’ayant ramé
Apaise pour un temps l’agitation mortelle
Qui de temps en temps du cerveau humain se mêle


Simplement dire que, c'est un moment difficile, beaucoup de choses se nouent, se cristallisent et qu'il faut y croire et continuer d'avancer.
Les gens resteront pour nombre d'entre eux de grands imbéciles dont tu n'as que faire !

Mange, Dors, suis un rythme, suis celui que t'offre le lycée et ne le lâche pas. Et parle ! Envoie des signaux, tout ce que tu peux ! on DOIT t'entendre et t'écouter, ok ?

Saltymbanque
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1633
Date d'inscription : 15/03/2015
Localisation : in the sky with diamonds

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'y arrive plus.

Message par Saltymbanque le Mer 4 Nov 2015 - 23:57

Zufall a écrit:Je consulte déjà quelqu'un.
Que je ne revois que le 19.
Jusque là je dois survivre en terrain hostile.
Je n'ai plus l'énergie, j'ai le pressentiment que le jour que je devinais arrive bientôt: soit le jour où je vais céder, laisser tout couler. C'est. Fatigant et rassurant et effrayant. Je crois que je serais soulagée. Et qu'ensuite j'aurais besoin de me ressourcer dans un quelque chose de vraiment sécuritaire à mes yeux. Mais je ne sais pas si la réalité peut m'offrir pareil déroulement.

C'est bien ... à 15 ans on m'a dit: toi ? un psy ? bah, mais toi t'es trop forte ma fille, t'en as même pas besoin !

et je l'ai cru ...

Saltymbanque
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1633
Date d'inscription : 15/03/2015
Localisation : in the sky with diamonds

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'y arrive plus.

Message par Invité le Jeu 5 Nov 2015 - 8:17

Cela me paraît urgent que tu modifies ton RDV. Tout ce qu'on te donne là comme conseils c'est bien, mais à plus long terme. Encore un professionnel saura-t-il te dire ce qui convient réellement à ta situation, dans tout ça. Ce qui a été bon pour untel ou untel d'entre nous peut ne pas t'être adapté.
Il faut déjà surmonter la crise du moment.

Je ne sais pas si tu peux trouver un polochon (un vrai) à boxer. Sinon, ben... à l'opposé, tenter la thérapie par le beau. C'est l'automne. Les couleurs sont magnifiques. Contempler. Te rendre disponible aux lumières, aux oiseaux qui passent, à la saison qui avance. Je ne sais rien de ton positionnement spirituel mais tu ne risques pas grand-chose à t'asseoir quelques instants dans une église. Ou en n'importe quel lieu qui te laisserait percevoir l'existence de forces apaisantes plus fortes que ta tourmente intérieure. Si le mot église ne te révulse pas,
Spoiler:
tu peux jeter un oeil à Matthieu 8, 23-27.
sinon, ne clique pas ce spoiler et passe à autre chose Wink
Tout ceci en attendant de pouvoir rencontrer quelqu'un en chair et en os (ton doc, donc) devant qui déposer le fardeau.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'y arrive plus.

Message par Fata Morgana le Jeu 5 Nov 2015 - 11:46


Depuis septembre mon humeur n'a cessé de descendre. Mon prochain RV était pour décembre. J'ai téléphoné et j'ai eu un RV immédiat.
C'est donc avec joie que je suis rentré chez moi avec une ordonnance à rallonge. C'est ce que tu dois faire (Le RV, pas l'ordonnance !) On jurerais que tu fais de la phobie scolaire, et pour le peu que j'en sais, ça ne passera pas tout seul. Consulte vite.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'y arrive plus.

Message par Zufall (Milune) le Ven 6 Nov 2015 - 20:56

Je vous remercie pour vos réponses. Mon médecin vient de me conseiller de contacter un psychiatre, après une longue discussion. Et m'a prescrit un médicament, moins fort que les anti-dépresseurs usuels, le temps que je vois un psychiatre. Je continue jusqu'à nouvel ordre les rdv chez la psychologue.
Je ferais une réponse plus complète quand je serais plus en forme.

Zufall (Milune)
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 215
Date d'inscription : 22/02/2014
Age : 18
Localisation : 3M.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'y arrive plus.

Message par Invité le Ven 6 Nov 2015 - 20:59

C'est plutôt rassurant ! N'hésite pas si ça ne va pas !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'y arrive plus.

Message par CD_CD le Ven 6 Nov 2015 - 23:53

Zufall a écrit:Je voudrais m'enfermer chez moi avec un piano. Pouvoir enfin apprendre à jouer de cet instrument magnifique. Je pourrais y passer mon existence tout entière. Et j'écrirais. Et je dessinerais. Et j'apprendrais des langues. Et je lirais. Enfin toute entière dévouée aux seules choses qui rendent mon existence légitime, à mes yeux.

Eh bien, n'est-il pas possible que tu fasses ce que tu décris ci-dessus ?
T'enfermer avec un piano, apprendre à jouer, écrire, dessiner, apprendre les langues ?

Je gagne ma vie en traduisant des textes.
L'année dernière, j'ai été aux prises avec un catalogue d'outils pour luthier. Ça a été le pire contrat de mes quatre années d'exercice professionnel. Je n'y comprenais rien et l'agence qui répartit le travail entre ses traducteurs n'a trouvé personne pour faire le travail à ma place à un tarif qui leur convenait (parce qu'ils avaient négocié le contrat sans faire gaffe au fait que le client final vendait à la fois des outils divers, tout à fait dans mes cordes, et ces instruments de luthier).

Tout ça pour dire qu'il y a du boulot avec la combinaison "langues + piano".
Ou avec "piano" tout seul.

Reste, en gros, à convaincre tes parents, c'est cela ?

CD_CD
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 587
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'y arrive plus.

Message par Fata Morgana le Sam 7 Nov 2015 - 6:19

Merci Zufall de nous faire confiance. C'est rare !

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'y arrive plus.

Message par Invité le Sam 7 Nov 2015 - 10:51

Zufall a écrit:Je vous remercie pour vos réponses. Mon médecin vient de me conseiller de contacter un psychiatre, après une longue discussion. Et m'a prescrit un médicament, moins fort que les anti-dépresseurs usuels, le temps que je vois un psychiatre. Je continue jusqu'à nouvel ordre les rdv chez la psychologue.  
Je ferais une réponse plus complète quand je serais plus en forme.

C'est sûrement la meilleure chose à faire. Un temps pour faire le point, reconstituer des forces et de la sérénité. Histoire de regarder les possibilités et les projets sans être submergé par la peur, ou la tension, ou l'abattement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'y arrive plus.

Message par deen le Sam 7 Nov 2015 - 12:56

.


Dernière édition par deen le Lun 9 Nov 2015 - 8:55, édité 1 fois

deen
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 16
Date d'inscription : 06/11/2015
Age : 41
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'y arrive plus.

Message par Zufall (Milune) le Sam 7 Nov 2015 - 19:06

CD_CD: J'aimerais tenter d'avoir une vie active, si possible. Si je m'enferme, ce sera définitif, je régresserai. Je ferais bientôt l'acquisition d'un synthétiseur, pour la bonne nouvelle. J'ai l'ambition de faire des études dans l'art et les lettres simultanément, si je fiche tout en l'air cette année, ce sera beaucoup moins facile par la suite.

Fusain: Absolument. Là, je vais tranquillement faire des devoirs, à mon rythme, en essayant de ne pas trop me laisser submerger par ce sentiment de lourdeur qui ne veut pas me quitter, et. Petit à petit, j'espère que je vais pouvoir recommencer à faire des choses. Il est fort probable que je m'écroule de temps à autre, mais. Il faut continuer. Parce que les belles choses sont là dehors, et qu'elles me demandent d'exprimer leur beauté en les dessinant et en les écrivant, haha.

Non Sum: Ah, c'est rare? Pour quelles raisons, dans quels contextes?

deen: Moins envie de crever que de changer radicalement de vie et de peau. Et, haha, oui, ce constat que tu dresses est extrêmement pertinent, sans supers pouvoirs, la vie est terriblement moins sexy. Smile
J'habite dans le sud ouest, loin de la plupart de mes amis parisiens (rencontrés grâce à ZC, d'ailleurs, si ce n'est pas merveilleux, quand on y pense). Donc. Pas grand monde ici qui puisse m'inviter à prendre un café. Mais je viens d'être conviée à une soirée d'anniversaire, chose qui n'est pas arrivé depuis fort longtemps. Je vais essayer de faire en sorte que ça se passe bien. Qui sait, je pourrais peut être m'amuser?
C'est vrai que, le fait de commencer à m'exprimer sur ce que je ressens avec des professionnels, ça me met mal à l'aise, dans le sens où la prévisibilité et le vide de leurs analyses me décourage et que cet espèce de projecteur braqué sur moi et qui change le regard de mon entourage proche alors que rien n'a magiquement changé chez moi me met vraiment dans une position inconfortable. Je déteste qu'ils s'inquiètent soudain, alors qu'avant ils restaient à l'écart, à se cacher les yeux. L'attention qu'ils me portent est plus lourde et culpabilisante qu'autre chose. But well. Ça va vite passer, l'attention se relâche toujours dans la langueur de l'habitude.

Zufall (Milune)
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 215
Date d'inscription : 22/02/2014
Age : 18
Localisation : 3M.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'y arrive plus.

Message par Pale_Rider le Sam 7 Nov 2015 - 19:31

Zufall a écrit:
Je voudrais m'enfermer chez moi avec un piano. Pouvoir enfin apprendre à jouer de cet instrument magnifique. Je pourrais y passer mon existence tout entière. Et j'écrirais. Et je dessinerais. Et j'apprendrais des langues. Et je lirais. Enfin toute entière dévouée aux seules choses qui rendent mon existence légitime, à mes yeux.


FAIS-LE !!!!!


Courage !

Tu n'es pas seule.

Pale_Rider
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1671
Date d'inscription : 28/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'y arrive plus.

Message par Pale_Rider le Sam 7 Nov 2015 - 19:39

Zufall a écrit: En seconde, après une année de troisième cauchemardesque où je suppliais pour ne pas aller en cours, je me disais qu'au moins, je ne m'ennuierai pas, la section promettant d'être stimulante. Il n'en est rien. Je suis toujours bloquée dans une salle, au milieu d'humains que je ne comprends pas. Le bruit et l'agitation m'insupportent, les contacts sociaux m'épuisent. Et l'ennui me tue.

Normal.

Tout le monde passe en seconde aujourd'hui donc le niveau est très bas, j'imagine très bien que ça doit être bruyant et lent.
Je pense que ça m'énerverais aussi.

Je ne supporte pas l'ennui non plus. Ça me rend, littéralement, taré !
Fort heureusement, les situations où je m'ennuie profondément sont rares.

Pale_Rider
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1671
Date d'inscription : 28/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'y arrive plus.

Message par Pale_Rider le Sam 7 Nov 2015 - 19:41

Zufall a écrit:CD_CD: J'aimerais tenter d'avoir une vie active, si possible. Si je m'enferme, ce sera définitif, je régresserai. Je ferais bientôt l'acquisition d'un synthétiseur, pour la bonne nouvelle. J'ai l'ambition de faire des études dans l'art et les lettres simultanément, si je fiche tout en l'air cette année, ce sera beaucoup moins facile par la suite.

Pourquoi ?
Ne te stresse pas à ce point pour une année de seconde.

Pale_Rider
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1671
Date d'inscription : 28/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'y arrive plus.

Message par Zufall (Milune) le Sam 7 Nov 2015 - 21:05

Pale_Rider:
1: Je peux le faire tout en continuant. J'ai juste besoin de retrouver une motivation et une énergie.
2: L'ennui est infernal, oui.
3: Je suis en Terminale. Et. Super conseil. C'est vrai quoi. C'est simple. Il faut juste que j'arrête de stresser. '_'

Zufall (Milune)
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 215
Date d'inscription : 22/02/2014
Age : 18
Localisation : 3M.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'y arrive plus.

Message par Pale_Rider le Sam 7 Nov 2015 - 21:21

Zufall a écrit:Pale_Rider:
1: Je peux le faire tout en continuant. J'ai juste besoin de retrouver une motivation et une énergie.
2: L'ennui est infernal, oui.
3: Je suis en Terminale. Et. Super conseil. C'est vrai quoi. C'est simple. Il faut juste que j'arrête de stresser. '_'

Oui, mais c'est vrai.

Au pire, tu redoubleras ta Terminale. Est-ce la fin du monde ?

Maintenant, je comprends bien que tu aies du mal et que mon conseil t'es semblé ridicule.
Cependant, je le maintiens. Une année scolaire, ce n'est rien. Tu en verras bien d'autres dans la vie, inutile de te miner pour cela.

Pour que les choses soient claires, c'est un prof qui te le dit.

Pale_Rider
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1671
Date d'inscription : 28/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'y arrive plus.

Message par Zufall (Milune) le Sam 7 Nov 2015 - 22:30

Le fait est que je refuse de passer plus de temps au lycée que nécessaire, haha. ~

Zufall (Milune)
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 215
Date d'inscription : 22/02/2014
Age : 18
Localisation : 3M.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'y arrive plus.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:43


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum