Couple de zèbres...

Aller en bas

Couple de zèbres... Empty Couple de zèbres...

Message par coflo le Mer 4 Nov 2015 - 17:19

Je suis nouvelle sur le forum...
Le fait de me découvrir "zèbre" est également très nouveau, mais également le fait que mon mari est zèbre... et nous avons engendré 2 zèbres...

Belle famille !... Perso, tout cela me fait flipper pour le moment...

Mais est-ce que tout cela expliquerait pourquoi nous sommes si proches, si soudés, si "cablés de la même façon"... au bout de 27 ans de vie commune, toujours autant d'amour, de respect, de projets, d'envies communes.... ????

Merci pour vos témoignages, car jusqu'à maintenant, j'avais réellement l'impression que mon couple était "extra-terrestre" !!!
coflo
coflo

Messages : 6
Date d'inscription : 29/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Couple de zèbres... Empty Re: Couple de zèbres...

Message par Invité le Mer 4 Nov 2015 - 17:59

Salut Coflo.

Que te dire à part que "c'est bien possible".

Je peux te parler de mes parents: ma mère qui n'a jamais pu aller à l'école malgré des facilités (mathématiques, musique, peinture..), gardée à la maison pour s'occuper de ses frères et sœurs et mise au travail très tôt pour rapporter de l'argent à la maison.
Extrêmement sensible et intuitive, elle me sidère par des fulgurances (elle est capable de comprendre des notions de physique que mes camarades d'école d'ingénieur peinaient à assimiler et de les expliquer avec des mots simples et un bon sens remarquable).

Elle a fini par rencontrer mon père (10 ans plus jeune, dans les années 80 c'était encore un peu scandaleux, milieu social totalement différent). Après plusieurs épisodes dépressifs lorsque mon frère et moi avons pris notre envol, elle se redécouvre maintenant dans la peinture.

Mon père, issu de la petite bourgeoisie catholique gaulliste lorraine, voyageur, scanneur, cumulant des dizaines de centres d'intérêt particuliers. Je l'ai observé pendant toute mon enfance réaliser en 2 ou 3 heures par jour ce qui demandaient à ses collègues heures supplémentaires et travail personnel à la maison. Nous entrainer dans des projets fous, parler de tout plaquer pour partir ailleurs toutes les 2 semaines, puis changer d'avis et imaginer un nouveau projet encore plus fou. Ramener à la maison tout animal perdu ou blessé ramassé au bord de la route...

Tous les 2 sont mariés depuis 35 ans, longévité de couple étonnante de nos jours. Ils ont eu des hauts et des bas, de nombreux clash, qui ont souvent pourri la vie des 2 petits hyper-sensibles que nous étions, mon frère et moi. Et pourtant, ils ont toujours cette complicité que tout le monde leur envie, et cette capacité de cohabiter malgré leurs passions opposées et leur besoin d'indépendance: ma mère peint pendant des heures, dans sa bulle, et mon père navigue, passionné de vieux gréements...

Mon frère, rapidement étiqueté fauteur de troubles à l'école, insolent, rebelle, clown de service. Il a ce charisme qui fait qu'il attire à lui n'importe qui, qu'il devient partout le centre d'intérêt.
Il a repris ses études à 32 ans et à obtenu un BTS en ne faisant ... rien. Il se plaint maintenant de s'ennuyer parmi ses amis, n'en trouvant aucun qui l'intéresse suffisamment longtemps. Il m'a dit récemment "j'ai l'impression qu'ils sont tous des marionnettes dont je tire les ficelles pour les rendre plus amusants".

Et puis moi, avec qui toutes les questions ont commencé. Fait des phrases complètes avant 2 ans, lit toute seule avant 5 ans, première de classe solitaire, rejetée à l'école, recluse dans ses lectures et ses rêveries. Alternant entre "caliméro" et "complexe de supériorité". Mes parents ont toujours refusés tests et sauts de classe pour ne pas me stigmatiser. Je m'en suis bien sortie.
Après quelques écueils professionnels et de nombreux écueils sentimentaux, je me suis posé de nombreuses questions qui m'ont amenée à la douance.

C'est comme si j'avais tiré un fil sur une pelote de laine, tout est en train de se dérouler. Mon père a été le plus réfractaire à l'idée.
Je ne veux pas les pousser à se tester ou à trop s'interroger sur le sujet, car, de leur propre constat, ils sont heureux. Ils se sont trouvés, et ils ont trouvé des amis comme eux. Des orignaux venus de partout dans le monde, des artistes, des passionnés.

Si être un couple extra-terrestre, c'est pouvoir vivre ensemble depuis tout ce temps et se sentir toujours proches, soudés... mais que demande le peuple?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Couple de zèbres... Empty Re: Couple de zèbres...

Message par Invité le Mer 4 Nov 2015 - 18:49

+ 1

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Couple de zèbres... Empty Re: Couple de zèbres...

Message par zapp le Mer 2 Déc 2015 - 22:35

Coucou =)

Je n'ai pas d'exemple aussi flagrant que ce que vous racontez, mais je peux quand même vous parlez de mon expérience...

Mon copain et moi sommes ensemble depuis maintenant 4 ans.

Avant, je m'ennuyais très très trèèèès vite dans une relation. Les premiers mois étaient sympas, j'ai même réussi à tenir un an et demi avec certains de mes "petits-copains". Seulement je me lassais, je me surprenais à les manipuler, parce que c'était tellement facile et que l'ennui était tellement profond...

Et puis un jour, le hasard a fait que j'ai rencontré mon zèbre. On est resté amis un moment, puisque j'étais en couple et toujours amoureuse. Et finalement, ça a été plus fort que moi, j'ai quitté mon cheval pour aller vivre avec mon zèbre. Il faut savoir qu'on était en cité universitaire, du coup on était au milieu de plein de personnes... Dont certaines ont même conçu de la jalousie... Au final, on a eu de gros problèmes avec des gens qu'on fréquentait lorsque nous n'étions "que" amis, on a même une fois été déposer une main-courante dans le commissariat du coin parce que ça commençait à aller franchement loin...

Au final, nous avons décidé de nous installer dans un chez-nous où nous ne serions pas envahis. J'appréhendais un peu au début, mais notre cohabitation s'est développée naturellement, pratiquement sans heurts.

Le "souci", c'est qu'on est tellement bien ensemble qu'on aurait tendance à se suffire, voire même à aller encore moins vers les autres qu'avant (ce qui n'était déjà pas naturel pour nous à la base...)

Mais en même temps... C'est tellement bien ! On rigole des blagues de l'autre quand personne ne les comprend, on a des discussions incroyables, sur des trucs métaphysiques, philosophiques, scientifiques, allant même des fois jusqu'à discuter si tard dans la nuit qu'on ressemble à des zombies le lendemain matin...
Il est le seul (jusqu'ici en tout cas), qui comprenne mes réactions, mes changements d'humeur très brutaux, mon extrême sensibilité... Bien sûr, il râle un peu, parce que voilà, même pour un hypothétique zèbre, ce n'est pas agréable de voir l'autre malheureux (hypothétique parce que nous n'avons pas encore passé les tests mais que nous correspondons aux critères).
Cette compréhension et nos similitudes, je trouve ça incroyable. Alors bien sûr, des fois on se prend le chou, c'est normal, mais c'est tellement, tellement, tellement agréable de vivre avec quelqu'un qui nous comprend !

Du coup, Coflo, je ne saurais pas te dire si ton couple est "extra-terrestre", mais si c'est le cas, alors vous n'êtes pas seuls ! Et honnêtement, je suis super admirative de ton couple et de celui des parents de Mily. A une époque où les couples ne durent pas très longtemps, savoir que les couples de zèbres peuvent durer aussi longtemps me rassure !

Je ne peux que vous souhaiter que cela dure encore trèèèèèèèèès longtemps !
zapp
zapp

Messages : 8
Date d'inscription : 02/12/2015
Age : 27
Localisation : Brest

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum