Mon test ADN : je vous présente mes variants génétiques grâce à un séquençage de génome

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mon test ADN : je vous présente mes variants génétiques grâce à un séquençage de génome

Message par Quentin S le Mer 28 Oct 2015 - 20:31

.


Dernière édition par Quentin S le Mar 3 Nov 2015 - 21:20, édité 1 fois

Quentin S
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 35
Date d'inscription : 21/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon test ADN : je vous présente mes variants génétiques grâce à un séquençage de génome

Message par Yul le Mer 28 Oct 2015 - 21:16

Bienvenue Smile

Demande de petite précision à ce qu'il est écrit ici, 170 points de QI, il s'agit bien de l'échelle de Catell?

En France, c'est l'échelle de Weschler qui est couramment utilisée, et qui bloque à 160. L'écart type n'est pas le même, ainsi, 145 points en France correspondent environ à 172 points aux USA.

Yul
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3940
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 32
Localisation : Dieppe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon test ADN : je vous présente mes variants génétiques grâce à un séquençage de génome

Message par Quentin S le Mer 28 Oct 2015 - 21:26

Yul a écrit:Bienvenue Smile

Demande de petite précision à ce qu'il est écrit ici, 170 points de QI, il s'agit bien de l'échelle de Catell?

En France, c'est l'échelle de Weschler qui est couramment utilisée, et qui bloque à 160. L'écart type n'est pas le même, ainsi, 145 points en France correspondent environ à 172 points aux USA.


Merci ! Bien vu, je suis en train de chercher l'information dans les supplementary info. Il est possible que ce soit l'échelle Weschler car une partie des individus ont été recruté par rapport à elle." Cognitive ability was measured using a short form of the Wechsler Adult Intelligence Scale-Revised (WAIS-R) "

edit : et pour "l'extension samples 2 " Intelligence in ALSPAC was measured with a short version of the Wechsler Intelligence Scale for Children (WISC-III)"

Ils disent explicitement "top 0.03 % intelligence distribution". Ca semble coller avec les 170 de l'échelle Weschler.

Quentin S
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 35
Date d'inscription : 21/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon test ADN : je vous présente mes variants génétiques grâce à un séquençage de génome

Message par ♚ Strigide ♚ le Mer 28 Oct 2015 - 21:43

C'est une présentation très originale et instructive, je vous en remercie donc. Puis-je me permettre de demander où avez-vous commandé votre séquençage partiel de génome ?

Bienvenue.

♚ Strigide ♚
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 83
Date d'inscription : 20/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon test ADN : je vous présente mes variants génétiques grâce à un séquençage de génome

Message par Quentin S le Mer 28 Oct 2015 - 22:10

.


Dernière édition par Quentin S le Dim 14 Aoû 2016 - 8:26, édité 1 fois

Quentin S
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 35
Date d'inscription : 21/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon test ADN : je vous présente mes variants génétiques grâce à un séquençage de génome

Message par Yul le Mer 28 Oct 2015 - 22:56

Quentin S a écrit:
Ils disent explicitement "top 0.03 % intelligence distribution". Ca semble coller avec les 170 de l'échelle Weschler.

Non, ça collerait au contraire avec les 150 de Weschler et les 180 de Catell justement. Il y'a des gens qui estiment à 0.08% les personnes ayant un QI calculé à 145+ sur Weschler (on les appelle ici les THQI en résumé). La 999 society, qui recrute à partir de 146 a arrondi à 0.1%

study http://www.douance.org/qi/tabqi.html

Mais ce ne sont que des estimations, d'où les différences de % ...

C'est chiant en fait, on trouve pas de source réellement concordante  Neutral



Catell est construit pour mieux différencier les personnes ayant un QI calculé au delà de 160 si je me souviens bien, là où Weschler s'arrête.
Par exemple, QI 197, c'est du Catell.

Mais ce n'est pas l'essentiel dans tes recherches.

Et côté chinois, ça donne quoi? Il paraît qu'ils ont poussé leur études mais n'ont pas trouvé non plus l'origine génétique de la douance.

... fais gaffe, ici des gens te taxerons d'eugéniste pour étudier et parler de ça. Ils vont faire le parallèle avec Bienvenue à Gattaca, toussa...

Yul
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3940
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 32
Localisation : Dieppe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon test ADN : je vous présente mes variants génétiques grâce à un séquençage de génome

Message par 'C.Z. le Mer 28 Oct 2015 - 23:22

Ouaah ! study bounce

cheers Bienvenue !

'C.Z.
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2693
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 35
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon test ADN : je vous présente mes variants génétiques grâce à un séquençage de génome

Message par Quentin S le Jeu 29 Oct 2015 - 16:55

.


Dernière édition par Quentin S le Mar 3 Nov 2015 - 21:12, édité 1 fois

Quentin S
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 35
Date d'inscription : 21/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon test ADN : je vous présente mes variants génétiques grâce à un séquençage de génome

Message par Invité le Jeu 29 Oct 2015 - 22:39

Suspect


Dernière édition par zebulonlezebre le Ven 30 Oct 2015 - 21:53, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon test ADN : je vous présente mes variants génétiques grâce à un séquençage de génome

Message par Quentin S le Ven 30 Oct 2015 - 19:22

.


Dernière édition par Quentin S le Mar 3 Nov 2015 - 21:20, édité 1 fois

Quentin S
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 35
Date d'inscription : 21/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon test ADN : je vous présente mes variants génétiques grâce à un séquençage de génome

Message par Invité le Sam 31 Oct 2015 - 12:25

j'ai effacé mon post mais c'était une erreur, je vais donc essayer d'en redonner la substance

je ne pense pas que l'on puisse définir l'intelligence à partir d'un bagage génétique quelconque, pour de multiples raisons

en effet le patrimoine n'est qu'un potentiel , et on ne réalise pas toujours ce potentiel, et ensuite l'intelligence ce sont surtout des schémas mentaux, incluant des relations entre informations, schémas qui varient tout le temps et
impliquent des zones différentes du cerveau selon les cas

on sait aussi que ces schémas sont différents des hommes et des femmes, on sait par exemple les femmes prédisposées davantage à l'apprentissage des langues

quand on est intelligent on met davantage de ressources en œuvre , cela ne nous rend pas meilleur

et si l'on peut sans doute améliorer la vitesse de connexions ou l'étendue des réseaux neuronaux, sans bagage initial, cela ne sert à rien, on ne peut pas créer de l'intelligence dans un bocal

l'intelligence dépend aussi de la mémoire et des émotions, ces choses là ne peuvent être réduites dans un patrimoine génétique, c'est autre chose et si la mémoire peut être parfois associée à un sillon physique , on sait aussi qu'en fat les informations sont stockées partout dans le cerveau, et nulle part en somme

la notion de race n'a pas de sens en génétique je pense parce que si on peut découvrir des caractéristiques communes dans certaines populations, les échanges et mélanges au fil des siècle ont fait que plus aucune population n'est homogène, à part quelques très rares exceptions dans le monde

les essais de guerre génétique ciblant des "races" à mon sens ont vocation à échouer , et si on peut faire de la paleo génétique et savoir combien de populations initiales il y avait sur terre c'est davantage une source de fierté de savoir que nous sommes issus de mélanges

se connaitre soi même via son patrimoine est une vision originale de son approche de zébritude , mais si je devais connaitre moi ma propre séquence, ses forces ou faiblesses supposées est ce que cela ferait de moi un homme heureux ?

est ce cela qui définirait ce que je suis ? la manière dont je fonctionne , échange avec les gens ? toute la partie émotionnelle et affective ?

je ne veux pas la gommer, je suis intelligent ET émotionnel ET affectif

le patrimoine génétique par ailleurs tient compte de la vision actuelle de la réplication, je pense moi qu'il existe sans doute une réplication de second niveau et comme les théories du chaos sont une constante dans l'organisation du vivant, on doit sans doute admettre qu'une partie de notre propre organisation répond à des lois chaotiques

cela signifie que la réplication n'est pas parfaite, engendrant soit négativement des maladies génétiques, soit positivement des dons , par exemple un cœur qui bat plus lentement

mais la logique d'organisation de second niveau de la réplication, par exemple en découvrant que les suites dans la séquence ont elles mêmes une logique , et ne peuvent se dérouler que dans une fourchette de possibles donnés , fourchette définissant avec sa fonction ce que l'on nomme un attracteur étrange

on doit penser que si l'on veut manipuler le patrimoine, pour de bonnes ou de mauvaises raisons, l'équilibre de l'attracteur étrange ne fera que se déplacer, engendrant de nouveaux problèmes et de nouveaux modes de réplication

je pense que ce qui fonde le vivant est la diversité et que c'est une stratégie fondamentale depuis le big bang de toute forme de vie, réduire cette diversité par exemple en imaginant une seule "race" sur terre est le moyen le plus sur d'échouer dans la survie sur le long terme d'une part mais aussi le moyen le plus sur de faire de ce monde un monde sans intelligence affective et émotionnelle

je ne suis pas qu'un cerveau en ce qui me concerne , j'ai aussi 7 sens ou plus selon... les 5 de bases, le 6ième de l'intuition, le 7ième de l'anticipation etc

on devrait sans doute davantage creuser ces sens, il en est dont on ignore même l'existence

et le plus important dans tout cela .. c'est .. le bon sens :-)


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon test ADN : je vous présente mes variants génétiques grâce à un séquençage de génome

Message par Quentin S le Dim 1 Nov 2015 - 10:53

.


Dernière édition par Quentin S le Mar 3 Nov 2015 - 21:12, édité 1 fois

Quentin S
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 35
Date d'inscription : 21/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon test ADN : je vous présente mes variants génétiques grâce à un séquençage de génome

Message par 'C.Z. le Dim 1 Nov 2015 - 11:28

ça donne envie.

'C.Z.
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2693
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 35
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon test ADN : je vous présente mes variants génétiques grâce à un séquençage de génome

Message par Invité le Dim 1 Nov 2015 - 11:55

j'insiste il n'existe pas de race

en réalité il y a eut 5 peuplements initiaux, en 2015 on en a découvert que 2, le code génétique lui même a une base 5 , ce n'est pas un hasard arn et adn comptent à eux deux 5 éléments de base

ces peuplements se sont mélangés, c'est un fait et le patrimoine s'est mélangé aussi

par exemple pour remonter très loin à l'intérieur même d'un des peuplements les sapiens sapiens se sont mélangés aux néanderthaliens, il y a 10 ans on niait cela, on disait qu'ils n'avaient pas eut le temps, qu'ils étaient incompatibles

moi j'affirmais le contraire car on retrouve des traits néanderthaliens dans certaines populations, par ailleurs le sapiens n'enterrait pas ses morts, les néanderthaliens oui, les néandertaliens utilisaient peu d'outils, les sapiens oui

désormais on a des preuves du mélange... 10 ans après

as tu entendu parlé des tokhariens ?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tokhariens

on parle ici de la rencontre entre les primo peuplements européens et les primo peuplements asiatiques

le mélange date, et explique au passage pourquoi il y a tant de roux au japon...mais cela c'est moi qui le dit.. cela sera reconnu plus tard, encore un peu de patience

chercher les risques de maladie familiale dans son patrimoine est une démarche louable et saine si l'on peut prévenir ces maladies

et en cela on peut être mieux armé

mais je sens derrière cette recherche autre chose qui ne me plaît pas.. disons le de cette manière

peut être que au contraire ce sont ces 2 % que tu évoques aux usa qui semblent te poser problème qui te sauveront ! et justement font que tu es mieux armé





Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon test ADN : je vous présente mes variants génétiques grâce à un séquençage de génome

Message par Invité le Dim 1 Nov 2015 - 12:39

*


Dernière édition par zebulonlezebre le Dim 1 Nov 2015 - 16:26, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon test ADN : je vous présente mes variants génétiques grâce à un séquençage de génome

Message par Numero6 le Dim 1 Nov 2015 - 12:50

Vouais, y a un truc bizarre dans le Genetic Painting.

Toutes les origines génétiques sont désignées par un lieu géographique. Toutes sauf une, Ashkénaze.

Un hasard ?

Merci de tenter une réponse en tenant compte d'une potentielle intelligence. Tu peux sauter tout de suite le paragraphe transmission par la mère, on va gagner du temps.

Parce que là, comme ça, je trouve qu'il s'agit d'une discrimination flagrante envers les séfarades.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon test ADN : je vous présente mes variants génétiques grâce à un séquençage de génome

Message par 'C.Z. le Dim 1 Nov 2015 - 14:21

et en même temps, c'est carrément flippant. L'idée de séquencer mon génome me donne des frissons... Autant, j'aimerais savoir, autant je ne veux pas que qui que ce soit puisse avoir accès à cette information.

'C.Z.
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2693
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 35
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon test ADN : je vous présente mes variants génétiques grâce à un séquençage de génome

Message par Invité le Dim 1 Nov 2015 - 14:22

A moins de vouloir rencontrer un de ses clones aux Etats-Unis un jour...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon test ADN : je vous présente mes variants génétiques grâce à un séquençage de génome

Message par Numero6 le Dim 1 Nov 2015 - 14:48

Ça pourra se montrer utile le jour où ils trouveront les gènes du PN !

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon test ADN : je vous présente mes variants génétiques grâce à un séquençage de génome

Message par Quentin S le Dim 1 Nov 2015 - 17:43

.


Dernière édition par Quentin S le Mar 3 Nov 2015 - 21:12, édité 1 fois

Quentin S
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 35
Date d'inscription : 21/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon test ADN : je vous présente mes variants génétiques grâce à un séquençage de génome

Message par Numero6 le Dim 1 Nov 2015 - 18:16

Et le concept d'une appartenance religieuse définie par un patrimoine génétique, ça ne te pose aucun problème ?
C'est bien beau qu'ils l'assument, mais ça ne répond pas à la question. Que ça ne l'interroge pas plus, c'est ça qui m'intrigue.

Tu as balayé les objections de zebulonzebre parce que tu n'as pas les outils conceptuels pour en percevoir la portée, mais tout en finesse il a esquissé les multiples variations d'expression du génotype, d'autant plus que l'on aborde le domaine des facultés mentales. Quelque chose qui ressemble au libre arbitre.

Quand à l'intérêt de pointer le locus de ta maladie de Gilbert, il me parait bien modeste. Ictère sans cause, bilirubine modérément élevée sans pathologie hépatique = Maladie de Gilbert. Si un jour tu fais une hépatite, une vraie, ça changera quoi ? Tu as fait le diagnostic d'un truc qui ne posait aucun problème, grâce à la génétique... et au dosage de la bilirubine.

Par contre, la pré-détermination des destinées humaines, la juste adéquation entre le potentiel génétique et la vie à venir, oui, voilà des concepts qui me posent de sérieux problèmes.
Pas de champion de haut niveau sans une structure musculo-squelettique favorable à la naissance, oui, bien sur, tout le monde le sait. Les compétitions sont là pour le vérifier chaque jour. Pas besoin de génétique, un chronomètre suffit.

Ce ne sont pas les réalités mises en évidence par les progrès de la génétique qui me posent problème, c'est l'interprétation que l'on peut en faire, la vision de l'humain que cela implique. Orner de bénéfices inconsistants une vision de l'humain qui soulève de nombreux questionnements ne suffit pas à évacuer le questionnement.

Le débat est très intéressant.

Tu pourrais l'élargir en reconsidérant les hypothèses et connexions de zebulonzebre. On peut apprendre tous les jours, ce n'est pas interdit. Parfois il faut faire l'effort de comprendre ce qui est écrit entre les lignes, en saisir l'essence, pas se contenter de recracher tout cru du truc scientifique pré-maché.

Penser c'est pas interdit. Pas encore. Et peu importe si ton patrimoine génétique ne te place pas dans le haut de gamme, je serais attentif au fruit de tes réflexions sur le sujet. Par exemple, une évolution de ta vision des choses après la lecture des post de ceux qui t'ont répondu. C'est en général le témoin d'une intelligence adaptative peu commune.

Au plaisir de suivre ce débat passionnant.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon test ADN : je vous présente mes variants génétiques grâce à un séquençage de génome

Message par Invité le Lun 2 Nov 2015 - 0:41

merci bien numero6, je craignais de ne pas être compris, content de voir que si

le débat peut être en effet fort intéressant par exemple si l'on songe à l'évolution de ce que nous sommes , quel est le rôle de l'information dans le circuit cérébral par exemple

j'ai appris il y a quelques années dans un reportage remarquable quelque chose qui me questionne encore aujourd'hui

dans la fécondation, et le processus de la naissance donc qui s'en suit. .les cellules sont au départ totalement identiques , elles se scindent mais sont identiques

or une cellule deviendra le cerveau, une autre un bras ..

qu'est ce qui nous échappe la dedans ? quelle est l'information codante puisqu'il ne s'agit pas de l'adn dans ce cas

le mystère n'est pas résolu, je gage qu'il est en fait lié à un autre mystère, celui de la cinquième force élémentaire, celle qui unit les 4 autres , je pense depuis longtemps à la possibilité d'une force de position

toute particule élémentaire dans tout l'univers occupe une place unique et "sait" quelles sont les particules à proximité, il y a échange d'informations de positions relatives

ce qui rend une chose cohérente et qui fait que notre corps par exemple ne se décompose pas d'un seul coup est cette information de position en quelque sorte

la mort n'est que la fin de l'information de position, ce qui était "cohéré" en quelque sorte demeure pour une recombinaison

l'adn-arn en quelque sorte n'est qu'une coloration d'une recombinaison, sa saveur , son gout

mais là certains cherchent la particule de dieu, rien de moins.. ce manque d'humilité est si décevant .. pas certain que nous trouvions avant longtemps ce qui "cohère" et ce n'est sans doute pas une mauvaise chose

je pense que nous avons accès au niveau de connaissance que non seulement nous pouvons maitriser mais surtout que nous pouvons maitriser en restant humain

c'est la règle "locale" en quelque sorte.. dans la zone de l'univers que nous occupons c'est cette règle qui vaut, il en existe peut être d'autres ailleurs, peut être pas si différentes par ailleurs

une génétique extraterrestres par exemple pourrait utiliser d'autres bases, comme le silicium au lieu du carbone et des structuration d'informations de position différentes, est ce que ce qui les ochère est similaire au notre ?

j'aime assez l'idée de lois universelles, mais l'histoire de la science montre qu'en fait on n'en a pas découvert qui tiennent sur la durée

la seule qui demeure est l'amour, qui est aussi en quelque sorte une information de position, y compris temporelle celle là, on entre dans une autre dimension de ce que nous sommes

la vraie question est alors .; qu'est ce que le réel .. je suis à la fois macroscopique et composés de tas de choses microscopiques qui ont leurs propres lois

j'ai un patrimoine génétique, mais les organismes qui vivent dans mon intestin , c'est peu connu, en ont un différent !!

les êtres humains ont des symbiotes

http://www.slate.fr/story/101479/selles-test-adn

on se croirait dans stargate.. lol

comme disait Isaac newton.. nous ne savons pas grand chose, et nous avons sous les yeux l'océan de la connaissance pendant que nous ramassons des coquillages , un plus beau que l'autre

la science actuelle n'a pas conscience des interdisciplinarités le plus souvent et ne sait pas anticiper ses propres évolutions

je pense que le futur de la science n'est pas dans une ligne droite.. mais au contraire dans des bifurcations inédites









Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon test ADN : je vous présente mes variants génétiques grâce à un séquençage de génome

Message par Numero6 le Lun 2 Nov 2015 - 11:14

zébulonzebre, je tiens à rappeler que Quentin a fait un super boulot. Il a présenté une analyse des éléments à sa disposition, il a regroupé ses caractéristiques par type, il a rajouté pour chacune des copies d'écran. Chapeau.

Ce n'est pas si fréquent qu'un intervenant sur ce site prenne la peine de bosser avant d'écrire.
Je le remercie de nous avoir fourni un si beau matériel de réflexion. Il y a vraiment de quoi se régaler.

Ça nous change des fils du genre "Dieu est méchant. Qu'en pensez-vous ?"

Là, il nous offre le repas complet, entrée, antipasti, poisson, viande, trou normand... Non seulement ça donne envie de s'installer à sa table, mais en plus d'apporter le pinard et les chocolats.

Ce qu'il y a c'est que plus c'est bon, plus j'ai envie que ce soit encore meilleur.

Le séquençage du génome est une révolution, mais pas celle qu'on attendait. Pour l'instant, pas une seule maladie n'a été traitée grâce à ce savoir. C'était le but annoncé quand on lançait des appels au peuple pour le téléthon.
Les promoteurs des ces techniques cherchent à valoriser les supposés bénéfices de connaitre ses propres particularités génétiques. C'est normal, c'est du marketing, ça ne me pose aucun problème, le produit répond au besoin narcissique d'une époque, jusque là tout va bien. Je ne vois pas de différence avec les acheteurs du dernier iPhone qui s'empressent de révéler à leur entourage ce que leur nouveau jouet peut faire... et qui ne sert à rien en général, mais globalement le produit est intéressant.

Quentin se charge de nous apporter les fruits de son travail méticuleux, de nous révéler comment il l'a utilisé à titre personnel, ce que je trouve passionnant, et sa réaction soulève des questions capitales. Il est hautement probable que Quentin nous dévoile le courant de pensée qui va être adopter par de nombreuses personnes dans les années qui viennent.
En tout cas, je pense intéressant de discuter avec Quentin des conséquences humaines et philosophiques de cette démarche, qui ne sont pas du tout innocentes.



La première, je l'ai déjà dit, est la catégorisation des individus par leur patrimoine génétique. Je me définis avant tout par le lieu où je suis né, par ma famille, par ma religion d'origine, par mon milieu social, par les gens que j'aime... Les mêmes gênes au fin fond de la Mandchourie et je ne pense pas que j'aurais jamais écrit sur ZC.
En plus, mes gênes viennent d'un peu toute l'Europe. Mais je me sens avant tout banlieusard, parigo, tête de veau.

Il ne faudrait pas grand-chose pour que la mise en évidence d'origines génétiques étendues d'un français soit utilisé pour combattre la notion du sentiment national (une nation c'est pas caca, c'est une nation), et nous imposer ce multi-culturalisme de merde qui permet à ceux qui nous gouvernent de retirer aux individus ce qui fait leur véritable identité, leurs vraies racines, leur force, ce qui laisse la liberté à des groupes sociaux d'affronter la tyrannie mondialiste avec cette argument impitoyable "cheu nous, on fait pas comme ça, point barre".

Et je trouve que Quentin se laisse emporter avec son exemple du bon blanc supposé raciste qui découvrirait que sa carte génétique contient 2 % de gènes amérindiens. C'est exactement cela le problème. Il explique au début d'une vidéo qu'en dessous d'un certain pourcentage, ce n'est pas significatif, mais il n'échappe pas à la tentation de s'affranchir de la rigueur scientifique, et s'interroge sur ses < 1% de gènes ashkénazes. Et il franchit aussi la ligne lorsqu'il suppose que les 2 % de gènes amérindiens suffirait à remettre en cause les convictions d'un blanc européen, donc, raciste.
Et je suis convaincu que tout le monde va faire pareil. Sans déconner, j'en suis convaincu. Nous sommes quand même sur un forum où des gens très intelligents attendant de la conclusion d'un test de QI des éléments importants de leur identité ! C'est pas une preuve, ça ?
(oui, oui, j'ai tout regardé, c'est vraiment passionnant. La réaction de Quentin est passionnante. Elle montre les conclusions que l'on peut être tenté de tirer quand on manipule ce genre de logiciel. Je déconne pas, j'ai gratté. Je peux vous donner la date de naissance de Quentin, l'année de son BAC, avec qui il l'a eu cette même année. Ah putain, quand un sujet m'intéresse je fais pas semblant).

Et il ne faudrait pas grand-chose non plus pour décréter que la véritable identité des individus est dans leur sang
, notamment en utilisant une population spécifique connue pour se transmettre la religion par la mère. La confusion entre ces différents concepts me parait extrêmement suspect. C'est tout sauf anodin d'éparpiller l'identité d'un individu aux quatre coins du monde, sauf pour une seule catégorie, identifié par une sorte d'unité génétique, où se mêlent la religion et l'absence de position géographique. C'est très chaud sur le plan idéologique.



La deuxième c'est la prédiction supposée du parcours de santé d'une vie. Autant il peut être intéressant d'utiliser les gènes d'histocompatibilité comme le HLA-B27 pour le diagnostic d'une maladie comme la spondylarthrite, autant la prédiction des maladies à venir pose un énoooorrrmme problème éthique quand la personne est en bonne santé. Never fix when it works.

Si l'on prend le cas du gène BRCA pour le cancer du sein, voici comment les choses se présentent. Jeune fille, vous êtes à haut risque de cancer du sein et des ovaires. Donc, mastectomie bilatérale à trente ans et ablation des ovaires à 40. Ça fait envie, hein ? C'est pourtant bien ce qui est proposé.
Il ne suffit pas de se glorifier de savoir identifier un risque génétique, il faut avoir une réponse adaptée à proposer après. Une réponse humainement acceptable, je veux dire.


Zebulonzebre pour en revenir à ta cellule initiale, c'est aussi une énorme interrogation, celle de l'expression des gènes. Moins de 17 % de l'ADN s'exprime, conduit à la synthèse de l'ARN comme messager du code génétique. Les parties neutralisées dépendent du type de cellule. Comment savoir si un potentiel génétique va s'exprimer ?

Au départ, les cellules qui se multiplient finissent par former un sandwich à trois couches. Chacune de ses couches va former différents systèmes organiques.
La couche neuro-ectodermique va former le tissu neurologique et la peau. Whaaa putain, j'avais tenté de lancer une réflexion sur ZC pour qu'on délire le plus possible sur ce lien, tu me touches tu touches mes neurones. Gros bide. J'ai plus de succès quand je parle de petite culotte en dentelle ou de fellation.

Ensuite, tout ce patacaisse renvoie à une idée fausse, complètement fausse, ne le dites pas, les gens n'oseraient plus aller voir un médecin, ils ont besoin de croire que les médecins savent, ça les rassure.
Je prend l'exemple de l'ulcère de l'estomac. Initialement considéré comme le signe d'un stress psychologique, avec l'imagerie radiologique l'ulcère, ce petit défect dans la paroi gastrique, fut anobli parce qu'on pouvait le voir, puis il s'avéra qu'un microbe entrait dans la genèse de l'ulcère, on utilisa des antibiotiques.
On ne fait que s'approcher de la réalité, on ne fait que la cerner. Y a du microbe, il n'empêche que le stress intervient. Mais c'est quoi le stress ? Pour une même contrainte, certains vont réagir bénéfiquement au stress, et parmi ceux qui vont mal réagir, très peu feront un ulcère.

Tout ça pour dire qu'une réalité clinique identifiable, diagnostiquable, est interprété de manière très fluctuante en fonction des connaissances de l'époque. Relier un point précis de l'ADN à une pathologie précise pose problème.

Autre exemple, la maladie d'Alzheimer. Ça semble précis cette démence pré-sénile, Alzheimer, Alzheimer, on ne parle que de ça. Si le sujet vous intéresse, allez vous renseigner. Vous verrez que la définition même de cette maladie pose problème, que l'on classe sous ce terme des réalités très éloignées. Alzheimer sert de grand fourre-tout.

Dans le domaine de la psychiatrie, poser un diagnostic est rendu difficile dans la mesure ou l'on se rend compte qu'il n'existe aucune frontière étanche entre la schizophrénie, la dépression et les troubles bipolaires mais qu'il existerait une sorte de continuum entre ces pathologies.

La définition même des pathologies montre une grande méconnaissance du monde médical. Ce qui fait qu'un médecin est un bon médecin, c'est ce qu'il arrive à faire malgré ces obstacles, cet enculé.


Prétendre mettre en miroir la précision d'un codage génétique et l'incertitude de ce qu'est vraiment la maladie me parait une aberration intellectuelle. On cherche à mettre en regard des points précis des chromosomes avec une maladie. Ça semble cohérent. Mais ça ne l'est pas du tout. On ne fait que constater la fréquence de loci dans telle ou telle maladie définie à une époque précise.


L'exemple de l'Amour est un exemple parfait. Combien sa signification a varié au fil des époques ! Combien son expression s'est modifié ! Son expression sociale dépend du niveau de vie, de la religion, de la durée de vie, de la nécessité de survivre, en ayant des enfants par exemple.
Cet Amour que nous cherchons comme le Saint Graal ne tenait pas la route quand il s'agissait de survie. On choisissait des femmes aux hanches larges, fécondes, qui allaient nous pondre des héritiers susceptibles de reprendre l'exploitation. Pourquoi croyez-vous que les hommes continuent à baver à la vue d'un beau cul ?

Alors si on avait regardé à chaque époque la fréquence des gènes identifiables qui prédispose à l'état amoureux, on aurait pas flashé sur les mêmes gènes.


L'apparence de rigueur absolue de la carte génétique n'est qu'un leurre.



Un outil scientifique ne sert qu'à une chose : prévoir. La mécanique quantique, que personne ne comprend, permet de prévoir des évènements, on l'utilise.

Un outil scientifique ne sert qu'à une chose : répondre à une question. Et ce qui compte ce n'est pas l'outil, aussi séduisant soit-il, c'est la question posée.


Et je trouve que la participation de Quentin est absolument passionnante. Je vous dis, j'ai tout regardé, j'ai dépensé sans compter.

Première question : ses origines. Normal. Europe occidentale et balkans. Mais ça il le savait déjà.

Deuxième question : Pourquoi la fatigue, pourquoi l'augmentation de la bilirubine. Fausse question. La réponse existait avant la confirmation génétique.

Troisième question
: ses capacités musculaires. Beh, sans la confirmation génétique, il ne m'a pas fallu trop longtemps pour constater que d'autres étaient bien plus costauds que moi. Il précise que cela va lui servir à ménager son organisme, à limiter la performance. C'est une démarche qui semble raisonnable. Fallait-il la génétique pour ça ?
Mais tous les sportifs de haut niveau dépassent leurs limites. Ils sont tous blessés. Ils ont tous des pathologies musculo-squelettiques. Sauf peut-être au curling...


Là où ça commence à merder grave, c'est quand l'outil scientifique est censé nous délivrer des vérités. Bullshit. Un outil scientifique, ça répond à des questions (vais-je avoir avec certitude un cancer du sein ?) ou ça ferme sa gueule. Le problème est que beaucoup cherche à les faire parler. Et je trouve qu'ils auraient un peu tendance à leur faire dire ce qu'ils ont envie d'entendre.

C'est ça qui me pose problème. Et Quentin a poussé à fond cette tentation, il est intervenu sur le forum d'un ex-grand quotidien pour donner son point de vue sur l'étroitesse d'esprit de la notion de race, il a proposé une autre approche à l'aulne de ses découvertes. Désolé si je déforme ton intervention, ce n'était surement pas le sens exact de tes propos, je cite de mémoire.

En gros, il a soutenu une certaine vision du monde en l'adossant à une réalité scientifique. Cette démarche en elle-même est pernicieuse. La réflexion précède l'interrogation. La question précède la réponse. La carte génétique ne peut que répondre à une question bien posée.

Tout dépend comment on interroge l'outil, c'est le point crucial. Tout dépend comment on pose la question.

Où se situe les gènes de l'Alzheimer ? on suppose que cette maladie est identifiée.

Suis-je intelligent ? on suppose que l'intelligence est définissable.

Sinon l'outil se transforme en duègne, c'est lui qui nous dit quoi faire.


Sans déconner Quentin, si le sujet est passionnant, ta réaction est toute aussi riche d'enseignements. Tu soulèves des débats dont tu n'as peut-être pas encore perçu la portée. En tout cas, merci pour ton article.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon test ADN : je vous présente mes variants génétiques grâce à un séquençage de génome

Message par W le Lun 2 Nov 2015 - 11:57

Zébulonzèbre et Tokhariens :

et avant Tokhariens restes d'europoïdes dans même région (Altaï, bassin du Tarim).
Au-delà ne sais pas.
Roux japonais ne sais pas,
quant à leur nez parfois surprenant aquilin, mais d'une façon qui leur est propre ?
Pour phénotype des japonais, plus vraisemblablement héritage aïnou, ainsi que la forte pilosité parfois observée pour des Asiatiques mongoloïdes.


Numero6 a écrit:Et il ne faudrait pas grand-chose non plus pour décréter que la véritable identité des individus est dans leur sang[/b], notamment en utilisant une population spécifique connue pour se transmettre la religion par la mère. La confusion entre ces différents concepts me parait extrêmement suspect. C'est tout sauf anodin d'éparpiller l'identité d'un individu aux quatre coins du monde, sauf pour une seule catégorie, identifié par une sorte d'unité génétique, où se mêlent la religion et l'absence de position géographique. C'est très chaud sur le plan idéologique.

Ce n'est guère chaud brulant, c'est juste à l'aune de ce qui est voulu et recherché,
par les tenants de cette population spécifique, certainement bien aise que de voir valider par les péripéties de la science moderne les particularités que ses membres ont préservé ou concentré, corrélées simultanément aux mesures QIesques qui les isolent encore et sur piédestal,
et les Séfarades sont numériquement et socialement sans incidence au Etats-Unis, la part d'exception réservée aux Ashkénazes est le résultat de leur position importante en ce pays, à tous niveaux, et vraisemblablement jusque dans les cercles de recherche dédiés.
Les Séfarades sont encore trop mâtinés d'Arabes ou autres populations attardées sans doute, ça doit être pour ça.

On ne peut crier au loup et frémir à la portée de ces angles de vue,
quand les intéressés eux-mêmes ont présidé à la possibilité de ces analyses, voire y ont participé.

NB : tu remplaceras amérindien par afro américain, relis Quentin,
les Américains aiment généralement à revendiquer une ascendance même diluée amérindienne, ça fait guerrier, enraciné sur le nouveau continent, romantique, tout ce que tu veux,
noir américain pas le même symbole

W
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 25
Date d'inscription : 08/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon test ADN : je vous présente mes variants génétiques grâce à un séquençage de génome

Message par W le Lun 2 Nov 2015 - 12:52

Ah oui,
et Ashkénazes ce n'est pas une appartenance religieuse,
c'est un vocable désignant les populations juives européennes d'ascendance d'Europe centrale et orientale, autre que méditerranéenne, que l'on oppose aux Séfarades qui sont tout bonnement à l'origine les Juifs venants de péninsule ibérique, désignation élargie aux Juifs méditerranéen voire orientaux,
et juif c'est le vocable désignant une communauté formant peuple et au sein de laquelle une religion attitrée et spécialement inventée (bricolée comme toutes par piochage dans fonds culturel riverains) par et pour ce même peuple a vu jour, agrégeant ses représentants en la célébration d'une identité commune sanctifiée par un dieu unique valorisant ce peuple au devant de tous les autres.
Donc ce n'est aucunement une simple appartenance religieuse.

Par ailleurs, les dernières évaluations scientifiques des caractéristiques humaines, à travers la foison d'échantillonnages génétiques souvent aussi bouffons les uns que les autres,
ne vient que parachever, ou continuer plus prosaïquement, le catalogage du genre humain déjà entrepris et qui sera toujours puissamment interrogateur, de la part de ceux s'en servant comme outil discriminant comme de ceux qui y voient un faire-valoir. Que les Juifs, ou leur pendant à succès Ashkénaze, les noirs ou tout autre groupe historiquement discriminé en fasse les frais ou soit monté en vedette sur tel et tel plan est donc parfaitement attendu et y voir du gravement tendancieux est oublier ce qui s'est toujours produit.
Il faudrait plutôt se demander jusqu'à quelle mesures certains seront prêts à accorder une rigueur toute germanique (ou chinetoque) à ce genre d'études afin d'en établir des plans sur la comète sur les naissances futures. Les Allemands accueillant Syriens à bras ouverts (j'ai lu Merkel dans le texte, enfin, j'imagine), c'est peut-être plutôt les Hans qui se branleront sur leur héritage.

W
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 25
Date d'inscription : 08/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon test ADN : je vous présente mes variants génétiques grâce à un séquençage de génome

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 8:58


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum