Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Page 3 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Mer 21 Oct 2015 - 22:22

La vie a un goût de chiottes, parfois.



Un jour j'ai été amoureux.

Que les plus jeunes d'entre vous veuillent bien arrêter de se chatouiller la luette pour vomir, il va falloir vous faire à cette idée répugnante, les vieux ne font pas que baiser, ils leur arrivent aussi d'avoir l'indécence d'éprouver des sentiments amoureux.
Je balaye vos objections, décence, reproduction, physiologie, horloge biologique tout ça, finissez de gerber votre Chocapik. Et projetez-vous dans cette espace indéfinissable et pas si lointain qui s'ouvre à vous pour peu que vous évitiez la ciguë, les automobilistes, le cancer et l'ennui mortel.

Vous êtes comme aujourd'hui. Vos idées sont les mêmes qu'aujourd'hui. Vous pensez comme aujourd'hui. Vous vous sentez comme aujourd'hui. Avec trente ans de plus.
Voilà.
C'est ça être vieux.

De renoncement en résilience, de factures EDF en résultats scolaires des gamins, il y a une chose qui va s'émousser silencieusement : la capacité à s'émouvoir. Vous aurez de plus en plus de mal à sentir. Vous allez devenir presbyte de l'âme, sourdingue du coeur. Jusqu'à ce que votre univers fasse moins de 10 m2.

Un conseil : ne soyez pas pressez de parvenir à cette béatitude.

Les vieux c'est aussi cons, irrationnels et injustes que les jeunes. Oui, toi, ma petite chérie, incapable de dégoter le plus petit début d'indice, la moindre piste qui te permettrait de deviner ce qui a bien te pousser à sucer la bite du gros con qui finit de gerber sur ton canapé, oui, toi, ma pucelle des bois, qu'est-ce qui pourrait bien te protéger de faire un truc aussi con trente ans plus tard ?
Surtout que trente ans plus tard les bites se font farouches. Les rares qui se laissent mastiquer tiendraient plus du Hollywood Chewing-gum que du Carambar. Quand la fellation se pare de nostalgie, les détumescences se veulent triomphantes.

Passée la date limite de consommation, ça mouline à vide, comme un ventilateur débranché qui finit sa course. Peinard. Ça fait du bien ce bruit de pales qui s'arrêtent enfin.

Et là, pas de bol, j'étais tranquille, j'étais peinard, et je tombe amoureux. Beurk. Beurk, beurk, beurk. Pire qu'un contrôle fiscal. Faut s'y remettre. Des heures au téléphone, du SMS comme s'il en pleuvait, enfin, vous commencez les prémices de cet immense merdier. Une petite phrase t'envoie au ciel, deux mots te clouent au sol, la merde quoi. L'illusion d'être encore vivant.

Et en terme de merde, je me suis pris l'hyper-merde, la méga-merde, le délire merdeux en efflorescence printanière.
Ne voilà-t-il pas que ma dulcinée se tape un bon gros délire, une urgence, un impératif absolu : ses enfants d'abord ! Son cul pourquoi pas, mais les enfants d'abord !
Je croyais tomber amoureux d'une femme, j'affrontais une profession de foi : mes enfants d'abord.

Et pourtant, pour une fois, j'avais été sincère, j'avais prévenu madame, les enfants pour moi c'est entre le Klingon et Aldebaran, j'en ai entendu parler, mais personne ne m'a jamais fourni le mode d'emploi.

Ne jamais remettre en cause les délires mystiques de sa dulcinée, sinon elle renâcle à avaler. C'est un coup à se retrouver à la 37° position de son listing des connards, en attendant le 38°. Descendre la poubelle ou s'occuper des lardons, c'est non négociable. Pas le choix.
A priori la tache se présente sous des augures bénéfiques, sont mignons les gamins, sont pas cons les gamins, tous plus ou moins testés, brillants, attachants, sensibles, les filles sont jolies. Elles bénéficient par miracle de cette grâce infinie, celle de ressembler à leur mère. Finger in the nose.

J'ai un ascendant clébard très marqué, tu m'envoies chercher la balle, je vais chercher la balle.

Et ils ne sont pas bien les gamins. Hou lala qu'ils sont pas bien les gamins, y a de la souffrance partout, ça pue la mort à outrance, ça sent la charogne, ça vomit du mal de vivre au petit déjeuner, ça m'envoie des SOS, ça appelle mon regard, ça réclame mes limites de vieux con, tout, n'importe quoi, mais quelque chose sur quoi s'appuyer. Putain de bordel de merde tout ça va se finir dans un bain de sang.

Alors je ramène la baballe. Gentil, pas quémandeur d'un nouveau lancer de balle. Je dépose du bout des babines la baballe au pied de ma maîtresse, en priant pour qu'elle la néglige.

Mais que t'chi ! Les enfants d'abord ! Va chercher la baballe !

Vomir ne suffit plus. Glander sur le trajet de la baballe ne fait que retarder l'inéluctable. Putain de bordel de merde de vérole putride, mais pourquoi moi, mais pourquoi il faut que ça tombe sur moi, j'ai violé qui dans une vie antérieure pour mériter ça ?

La principale meurtrissure de ces gamins est leur mère. Chaque parole maternante et bienveillante est une véritable arme de destruction massive. Sous couvert d'amour, elle les ravage, les déstabilise. A trop les protéger elle transforme en vampires monstrueux des tourments adolescents très communs. Elle les protège de sa propre peur. Elle leur inocule ses terreurs en prétendant les en protéger. Elle les ravage, consciencieusement, méticuleusement, avec un amour maternel immense.

Amoureux au départ c'était plutôt sympa, imprévu pour tout dire. L'odeur de cadavre n'était pas au programme.

J'ai cherché. Je peux vous dire que j'ai cherché. Seulement voilà, pour ces enfants, la seule urgence valable était de les protéger de leur mère. Je suis nul en diplomatie ou en codes sociaux, alors je me méfie. Mais j'avais beau chercher, j'avais beau élaborer toutes les stratégies possibles, j'étais seul dans une fosse à purin à faire mes génuflexions.

Elaborer quoi que ce soit qui puisse mettre à l'abri les enfants de l'ogre maternel, ce fût à coup sur me les rendre hostiles. Game over. Tenter de mettre en place l'indispensable rupture de l'oppression maternante que le père biologique avait négligé d'accomplir. Game over. M'en prendre à la croisade sacrificielle du sein asséché par la progéniture. Game over. Remettre en cause le dévouement ultime d'une vie. Game over.

J'ai appris que mes forces étaient dérisoires confrontées aux légions de la folie maternante. J'étais prêt à tout pour elle. Il a fallu qu'elle exige la seule chose qui me transformait ipso facto en ennemi. L'amour n'est rien comparé aux passions humaines.

Alors l'amour je me le suis foutu dans le cul, bien au fond, à droite, avec du Tabasco par-dessus, je l'ai chié cent fois, je l'ai arrosé d'éthanol, de médoc et de larmes, j'ai fini par croire à la génération spontanée, chié un jour, flamboyant le lendemain, l'amour, toujours l'amour. Cette curieuse maladie dont on redoute de guérir.



La vie a un goût de chiottes, parfois.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Mer 21 Oct 2015 - 22:39

Je n'ai rien écrit, et je n'ai pas lu avec plaisir ce texte, plein de tout et de rien, et il ne m'a pas fait rire du tout, ni rien inspiré, ni même rien appris.

sinon ça pourrait donner l'impression que j'ai un ascendant poisson chien bien marqué qui mord à la notification à chaque fois que tu écris sur ton fil.. 

alors que le canard WC m'attend afin de remplir ma mission du jour, cela dit si je peux reporter à un jour ! peut être que je peux me faire une danse des canards ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Mer 21 Oct 2015 - 22:39



Et quelqu'un pourrait-il m'expliquer pourquoi une gonzesse en body et collant résilles, avec une blonditude à la Kate Moss c'est juste sublime, alors qu'un mec dans la même tenue c'est juste grotesque ?


Non, vraiment, y a des jours...

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Mer 21 Oct 2015 - 22:41

six s'if a écrit:Je n'ai rien écrit, et je n'ai pas lu avec plaisir ce texte, plein de tout et de rien, et il ne m'a pas fait rire du tout, ni rien inspiré, ni même rien appris.

sinon ça pourrait donner l'impression que j'ai un ascendant poisson chien bien marqué qui mord à la notification à chaque fois que tu écris sur ton fil.. 

alors que le canard WC m'attend afin de remplir ma mission du jour, cela dit si je peux reporter à un jour ! peut être que je peux me faire une danse des canards ?

Peut pas.

J'ai choppé récemment l'anatidaephobie. Va savoir où j'ai bien pu attraper ce truc-là.

Y a vraiment des jours...

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Suce ces p'tits Bleus ! le Mer 21 Oct 2015 - 22:44

Oh putain, j'ai l'impression d'arroser l'arbre auquel elle m'a pendu ! Horreur

Suce ces p'tits Bleus !
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7841
Date d'inscription : 28/03/2013
Localisation : Une note de musique qui débite en 74.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Mer 21 Oct 2015 - 22:48




si tu tiens jusqu'à dimanche, oublies pas de changer d'heure Smile



(j'espère que je n'ai rien à voir là dedans, de toute façon comme je t'ai dit je suis pas là, ça tombe tu as chopé celui qui sait lire ?)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Mer 21 Oct 2015 - 22:58

Suce ces p'tits Bleus ! a écrit:Oh putain, j'ai l'impression d'arroser l'arbre auquel elle m'a pendu ! Horreur

J'ai pas compris 

c'est en lien avec l'amour ou le canard ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Mer 21 Oct 2015 - 22:59





Hey, tell these peoples something they don't know about me.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Mer 21 Oct 2015 - 23:01

Incisive, faut pas mordre, le Stroumpf nous fait une crise sémantique aiguë.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Mer 21 Oct 2015 - 23:01

Numero6 a écrit:


Et quelqu'un pourrait-il m'expliquer pourquoi une gonzesse en body et collant résilles, avec une blonditude à la Kate Moss c'est juste sublime, alors qu'un mec dans la même tenue c'est juste grotesque ?


Non, vraiment, y a des jours...
http://www.courrierinternational.com/article/mode-la-sociologie-du-collant-noir?utm_campaign=&utm_medium=email&utm_source=Courrier+international+au+quotidien

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Mer 21 Oct 2015 - 23:04

Numero6 a écrit:Incisive, faut pas mordre, le Stroumpf nous fait une crise sémantique aiguë.


ben je ne mordais pas, je me demandais, s'il sème antique, l'arbre y est ?


(mdr déconcentrée : toi aussi t'essaies d'écrire stroumpf depuis des années ? c'est frustrant hein ? je compatis)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Mer 21 Oct 2015 - 23:06

Avec un mélange de gêne et de fierté, Jess Cartner-Morley conclut sur le fait qu’elle-même retarde le plus possible le moment où elle enfilera pour la première fois son collant noir. Et que quand elle le fait c’est toujours avec une pointe de regret.

Connnnaaaasssseeeeuuu, reste à New-York et fait pas chier.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Mer 21 Oct 2015 - 23:09

On ne nait pas Stroumph, on le devient.

Non, je sais pas, j'adore son concept de mutation tous les trois ans. A peine le temps d'apprendre à lire le Stroumph que déjà ses écrits redeviennent mystérieux.

Ça sentirait presque l'association libre, le truc qui fait mouiller les analystes.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Mer 21 Oct 2015 - 23:10

Et renoncer à vouloir se faire comprendre, pffff, j'aime bien aussi.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Mer 21 Oct 2015 - 23:10

La mite est tombée, je répète, la mite est tombée.

Post it : pensez à mettre le complot du canard observateur ici : 

http://www.zebrascrossing.net/t23572-ces-complots-averes-tellement-abracadabran-qu-on-est-oblige-d-en-rire-d-absurdite

Post it 2 : pensez à développer la théorie et trouver un nom de maladie pour l'homme qui se croyait observer par le fond de la cuvette de ses toilettes (en fait il avait la bringue la veille mais ne s'en souvenait plus)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Mer 21 Oct 2015 - 23:14

Comploter, quel joli mot ! Peloter un con, c'est mignon, manque plus que la cheminée et les huiles essentielles.

Faudra que j'ouvre un fil spécial : "Vous êtes hystérique, d'accord, c'est bien, mais êtes-vous la meilleure ?".
Normalement, plus c'est con, plus ça participe.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Suce ces p'tits Bleus ! le Mer 21 Oct 2015 - 23:20

Quelle est la différence entre l'eau des toilettes et le café ? Ben si vous ne le savez pas, j'irai pas boire le café chez vous. Mais les textes de number six me font douter sur la teneur de mon café. Dent pétée

Suce ces p'tits Bleus !
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7841
Date d'inscription : 28/03/2013
Localisation : Une note de musique qui débite en 74.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Mer 21 Oct 2015 - 23:24

Moi je les kiffe les métaphores de Suceons, elles sont visuelles ^^

N6, ce post (le pavé) ça m'a rappelé tes 1ers mots sur ZC...
Si on savait à l'avance, on s'éviterait bien des déconvenues.
Si l'amour rend aveugle, le temps te rend tes yeux et ta lucidité ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Mer 21 Oct 2015 - 23:28

Suce ces p'tits Bleus ! a écrit:Si la vie avait un sens, je pense que j'aurais choisi le suicide. Dent pétée

Tu me fais penser à une phrase de Bukowski pensant au suicide et à son âge avancé. Il n'y avait plus grand-chose à tuer, ça ne valait pas le coup.

La vie, un battement de paupière.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Mer 21 Oct 2015 - 23:29

Numero6 a écrit:Comploter, quel joli mot ! Peloter un con, c'est mignon, manque plus que la cheminée et les huiles essentielles.

Faudra que j'ouvre un fil spécial : "Vous êtes hystérique, d'accord, c'est bien, mais êtes-vous la meilleure ?".
Normalement, plus c'est con, plus ça participe.

euh alors si on participe on est hystérique et si on ne participe pas, on est autiste ?

j'ai raté un épisode ou tous ?  Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Mer 21 Oct 2015 - 23:30

Parisette a écrit:Moi je les kiffe les métaphores de Suceons, elles sont visuelles ^^

N6, ce post (le pavé) ça m'a rappelé tes 1ers mots sur ZC...
Si on savait à l'avance, on s'éviterait bien des déconvenues.
Si l'amour rend aveugle, le temps te rend tes yeux et ta lucidité ^^


Oui, mais toi tu es une grande fille lucide.

Ce n'est pas l'amour qui m'attire, c'est l'aveuglement.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Mer 21 Oct 2015 - 23:31

Échaudée surtout. Lucide c'est pour les coeurs en pierre !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Mer 21 Oct 2015 - 23:33

six s'if a écrit:
euh alors si on participe on est hystérique et si on ne participe pas, on est autiste ?

j'ai raté un épisode ou tous ?  Razz

Que voilà bien une vaine opposition ! Que sa réalité me désole !

Petite annonce : Dos argenté cherche la perle rare, une parfaite autiste totalement hystérique, en bas noir et... riche ! Tant qu'à faire.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Mer 21 Oct 2015 - 23:34

Parisette a écrit:Échaudée surtout. Lucide c'est pour les coeurs en pierre !

Tu devrais t'en entretenir avec Sisyphe, il parait qu'elle a une longueur d'avance au sujet des gros cailloux. Toujours sur le métier...

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5588
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Suce ces p'tits Bleus ! le Mer 21 Oct 2015 - 23:41

Battement de cils Dent pétée

PS : Tu me verrais en bas résilles, body et blonde platine, rien que pour ça la vie vaut d'être vécue.

Suce ces p'tits Bleus !
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7841
Date d'inscription : 28/03/2013
Localisation : Une note de musique qui débite en 74.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:07


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum