Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Page 1 sur 40 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Pola le Mar 6 Oct 2015 - 13:19

"Calme tes pulsions jeune sodomite !" Pété de rire

Pola
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3100
Date d'inscription : 22/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Mar 6 Oct 2015 - 13:31

nikko76 a écrit:"Parce qu'en l'écoutant, le discours qui se prétendait scientifique est digne d'une mémère constipée en attente pré-orgasmique du doigt qui va accoucher son fécalome"

c'est con, mais j'adore. Surtout travaillant en ehpad.....

Ah ça, toute une vie a chouiner pour le protéger des importuns, toute une vieillesse à en faire l'ultime source de contentement.


Ça m'a fait tout drôle, ton post. Je me suis demandé qui avait bien pu oser pondre un truc pareil.

Et puis je me suis dis que sur ce fil...

Avec un peu de vodka...

Il n'était pas impossible que j'eusse participer à ça.


C'est un  des trucs qui me fait le plus flipper, quand quelqu'un commence sa phrase par : "tu te souviens de ce qui tu as dis...". Je suis souvent surpris quand on ne me cite pas une énooorme connerie.
Parce que moi c'est toujours les conneries que je retiens.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5562
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Mar 6 Oct 2015 - 13:55

Parenthèse démagogique :

Women are crazy, men are stupid.
And the main reason why women are crazy is that men are stupid.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5562
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Pola le Mar 6 Oct 2015 - 14:09


Pola
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3100
Date d'inscription : 22/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Pola le Mar 6 Oct 2015 - 14:16

Dis Numéro 6, c'est quoooi le recentisme ?

Pola
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3100
Date d'inscription : 22/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par tildetildetilde le Mar 6 Oct 2015 - 15:51

Numero6 a écrit:Mah non, je voulais me servir d'un excellent article sur la nocivité du dépistage systématique du cancer du sein pour tracer tous les a priori, les réactions instinctives, les sous-jacents, les protections grégaires.
J'aurais bien aimé être en mesure de prévoir et d'expliciter les différentes réactions de rejet, d'en démonter les mécanismes, juste pour l'exercice.

Et je me suis rendu compte que la tache était démesurée, à moins de déposer ma crotte et de vous laisser vous débrouiller.

En lisant les critères du délire, j'ai constaté qu'ils résumaient parfaitement les réactions probables, parce que la plupart des gens pensent sans le savoir avec des croyances, des instincts gravés dans le cerveau reptilien, des réactions de défense grégaire, tout un champ étendu d'affirmations péremptoires qui se résume à "touche pas au grisbi, salope" ici renommé "je ne peux pas te laisser dire ça !"

Alors j'ai pris la sage résolution de ne pas me faire chier.


Et je vous laisse vous débrouiller à réfléchir par vous-mêmes avec cette brochure en PDF.

http://cancer-rose.fr/wp-content/uploads/2015/09/Cancer-Rose_16p.pdf

Réfléchir oui, mais pas trop longtemps non plus. L'ennui a ses limites ....
J'ai lu et je me suis ennuyée... des chiffres, des chiffres qui se veulent être des stats qui auraient la prétention de parler de bijoux dont je suis dotée depuis ma puberté. En plus ces chiffres auraient la prétention de me faire prendre conscience d'un risque encouru à suivre les campagnes de dépistage proposées. Ainsi donc, "on" voudrait remplacer la peur du cancer par la peur du dépistage... ouaih... why not? ça nous changerait un peu de peur. Tout comme on aime à remplacer la peur de la maladie infectieuse par la peur du vaccin.... etc... etc... etc... etc...
Seulement voinà, moi, Môssieur, je ne suis sûre que d'une chose, c'est de ma mort certaine avec ou sans seins et en l'attendant, ces bijoux uniques et singuliers ........ ont bien autre chose à penser que leur mort certaine.



tildetildetilde
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 7
Date d'inscription : 17/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Très Fond le Mar 6 Oct 2015 - 15:53

T'étais bonne laitière ?

Très Fond
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 4
Date d'inscription : 06/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par tildetildetilde le Mar 6 Oct 2015 - 16:12

Spoiler:

Ils m'ont même embauchée chez Lactalis.

tildetildetilde
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 7
Date d'inscription : 17/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Krakakoâ le Mar 6 Oct 2015 - 16:26

Vendue j'le savais

Krakakoâ
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 5
Date d'inscription : 06/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Mer 7 Oct 2015 - 17:29


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par nikko76 le Mer 7 Oct 2015 - 19:29

Numero6 a écrit:
nikko76 a écrit:"Parce qu'en l'écoutant, le discours qui se prétendait scientifique est digne d'une mémère constipée en attente pré-orgasmique du doigt qui va accoucher son fécalome"

c'est con, mais j'adore. Surtout travaillant en ehpad.....

Ah ça, toute une vie a chouiner pour le protéger des importuns, toute une vieillesse à en faire l'ultime source de contentement.


Ça m'a fait tout drôle, ton post. Je me suis demandé qui avait bien pu oser pondre un truc pareil.

Et puis je me suis dis que sur ce fil...

Avec un peu de vodka...

Il n'était pas impossible que j'eusse participer à ça.


C'est un  des trucs qui me fait le plus flipper, quand quelqu'un commence sa phrase par : "tu te souviens de ce qui tu as dis...". Je suis souvent surpris quand on ne me cite pas une énooorme connerie.
Parce que moi c'est toujours les conneries que je retiens.

tu devrais relire plus souvent les éjaculations célinesques que tu proposes sur ce fil. Y a quelques perles hilarantes comme celle ci.

nikko76
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 359
Date d'inscription : 29/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Dim 11 Oct 2015 - 20:52


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Dim 11 Oct 2015 - 21:49



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Mar 13 Oct 2015 - 9:40

Moi, Uccen, génie, toxico...



UCCEN termine a écrit:Ouais faites ce que bon vous semble de ce fil,
au point où vous en êtes,
à  continuer de vous gargariser le ciboulot ou vos petits états de petites âmes,
à discutailler benoîtement avec une modération de jean-foutre régissant une flopée de membres ne l'étant pas moins,
brandissant haut et fort et sans l'ombre même d'un doute, d'un remord, d'une esquisse de honte,
leur misérable façon de voir et faire,
des trouducs de concours, les bestiaux que vous raillez, au coin des rues ou au bistrot, vous surpassent sans même y penser,
tant vos pitoyables réflexions de cons centrés débèquèteraient un ENFANT de 10 ans.

Florilège de cons, de muets, et d'outrecuidants connards.

Filez tant qu'il est temps, les autres,
ceci est un asile de dégénérés, ayant perdu tout sens commun,
et parce qu'ils en ont les clés, font régner leur dégénérescence.




Le Chacal prétend faire ses adieux au music-hall. A peu près aussi crédible qu'un junkie qui garantit s'enfiler l'aiguille pour la dernière fois, l'ultima trip. La drogue d'un génie c'est son public.
Une audience capable d'en saisir les fulgurances.

Les chouineuses stériles de ZC ne lui offrent pas de répondant ? Elles sont trop occupées à entretenir les croutes de leur eczéma ombilical ? L'homme du banal a plus de logique ? Oui, le réel tonifie sa pensée, la rend pertinente, les contraintes du quotidien lui imposent la rigueur, lui interdisent le recours cajoleur des idéologies confortables.

What a news !

Depuis toujours les larmoyantes de ZC ne lui offrent qu'une seule nourriture : savoir son génie.

Sans cette audience, le frisson de la pensée, le serpent qui se réveille dans vos chevilles, tend vos cuisses, enflamme votre abdomen, gonfle votre poitrine et se projette en quelques mots, sans ce public, l'ivresse de vomir des mots, d'éjaculer des idées, de confondre l'universelle connerie, de la terrasser comme Saint-Michel le Dragon, sans cela, il n'y a plus qu'une permanente douleur testiculaire d'une éjaculation indéfiniment contrainte.

A moins qu'il ait trouvé son Dr Watson.

A moins qu'il n'ait rencontré celui que son génie fascine. Celui capable d'établir calmement le lien entre connerie et génie. Celui qui protégera la bête d'elle-même. Celui qui sera en mesure de prévoir la parole auto-destructrice, d'anticiper la jouissance du flash, de connaitre l'irrationnelle passion du génie pour sa pensée, celle qui lui fait prendre des risques sans bénéfice, apparemment sans bénéfice, sans autre bénéfice que celui de se sentir porter par ce génie, porteur de ce génie.

Son Dr Watson ne s'étonnera pas d'un nouveau bannissement. Ce bon docteur accueillera les sanctions de la modération sans s'interrompre pour manger sa biscotte matinale.

- Mais pourquoi n'acceptent-ils jamais de se laisser aller à penser ? Comment savais-tu que j'allais devoir les massacrer ?

- 'coz you're an idiot.

Et là on est mal.
Si jamais ce Dr Watson existe bel et bien, ça risque de lui faire office de reconnaissance absolue au chacal, quand le génie est si impératif que le risque de faire une connerie n'est plus une prise de risque. Quand l'addiction au génie est si forte, que son expression appelle la sanction, pas comme un bannissement, comme un sacre.

- Parce que tu ne peux pas t'en empêcher. Parce que tu es un vrai crétin.

Si ce Docteur Watson existe, je n'aurais qu'un mot à lui dire, au nom de tous les membres de ce forum : Taggle.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5562
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Mar 13 Oct 2015 - 9:50

J'aime bien les génies.

Mon intelligence y trouve son emploi.

Elle me permet d'en connaitre le mode de fonctionnement. Et de leur claquer le beignet.

- Mais ferme ta gueule, si tu continues à beugler, tu vas tous nous faire tuer. Mais t'es con ou bien ?

Car n'oubliez jamais qu'un génie il faut lui river la gliture, sinon il bourjoufle.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5562
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Mar 13 Oct 2015 - 9:57

Rendons grâce à la modération pour l'accomplissement de cette tache ingrate et administrative, river la gliture aux génies, pour satisfaire aux normes de la charte, celles qui protègent des fulgurances du génie toutes celles et tous ceux qui bercent leurs mornes existences avec l'illusion de leur propre génie.

Modérateurs, je vous bénis.

Longue vie aux modérateurs !

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5562
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Mar 13 Oct 2015 - 10:00

UCCEN termine a écrit:J'encule la modération, j'encule les modérateurs, allez tous vous faire enculer

Aaaahhhh, je vous avais bien dit qu'il reviendrait !

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5562
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Mar 13 Oct 2015 - 10:04

En même temps, il n'a jamais dit qu'il partait.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Invité le Mar 13 Oct 2015 - 10:19

Il a juste dit qu'on était tous des philopédophiles (une bonne 50aine de fois je pense mais j'avoue que j'ai pas compter).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Patate le Mar 13 Oct 2015 - 11:36

Parisette a écrit:Il a juste dit qu'on était tous des philopédophiles (une bonne 50aine de fois je pense mais j'avoue que j'ai pas compter).

ouin ouin !

Patate
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7621
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 43
Localisation : Paris

http://www.zebrascrossing.net/t12645-pourquoi-patate

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Mar 13 Oct 2015 - 11:39

Un jour j'ai rencontré un génie.

C'était tout bizarre parce qu'il attendait d'avoir la confirmation que j'avais bien fini de parler, il ne me coupait jamais la parole. Je n'ai pas l'habitude. Les cons n'espèrent pas capter quelque chose, ils ont besoin de confirmer leurs certitudes, ils sont à l'affut de la première pensée déviante, ils l'étranglent dés sa sortie du terrier.

Les autres génies ne me coupent pas la parole, ils l'anticipent, ils portent leur pensée comme Atlas le monde, chaque connerie est une charge supplémentaire. Les génies font l'effort colossal de suivre leur pensée, chacune de mes objections est un obstacle supplémentaire imposée dans leur course effrénée.
Je crois leur faire plaisir en tentant de ponctuer leur pensée, mais je leur colle des semelles de plomb.

Le simulacre le plus abouti du génie reste le jeu vidéo. L'esprit sollicité à la milliseconde près pour dézinguer du zombie, surveiller les conneries des partenaires, garder en tête la stratégie globale, c'est la sollicitation totale des capacités cérébrales. C'est un énorme effort de concentration, la moindre diversion entraine un agacement, la colère de perdre le fil du jeu, perdre la partie pour quelques secondes d'inattention.

Les génies me font cette impression. Ne jamais perdre le fil. Rester concentré. Le génie n'existe que poursuivi, sans s'accorder la halte du battement de paupière.

Auparavant leur comportement me laissait perplexe. Je ne comprenais pas pourquoi la plus petite objection les plongeait dans des rages folles. Va-z-y, fait pas ta pute, explique-moi, merde !

Je n'avais pas compris qu'un génie n'attend qu'une chose, être porté, être entrainé par un courant plus porteur que le sien, enfin soulagé de son effort permanent.
Pas facile de leur redonner le sourire, d'apaiser le rictus de l'effort. Il faut les surprendre.
Le seul truc que je n'ai jamais trouvé pour ça a été d'utiliser les réflexions d'un autre génie. A croire qu'ils utilisent un langage spécial, qu'ils se reconnaissent entre eux. Moi ça me parait banal, eux repèrent immédiatement le génie.

Pendant quelques secondes ils font une pause, et dans ces moments-là je peux deviner ce que peut ressentir une jolie fille court vêtue sur ses hauts talons, être désirable, pour un instant, pour un instant seulement.

Ça ne dure pas. Des réflexions de génie j'en garde un stock limité et si je ne choisis pas la bonne au bon moment je me transforme en crapaud. J'ai suffisamment d'intelligence pour en cerner les limites, mais se faire passer pour digne d'intérêt aux yeux d'un génie, même pour quelques secondes seulement, je suis prêt à pomper des nœuds pour ça.

Un jour j'ai rencontré un génie qui ne me coupait jamais la parole.

Je crois comprendre maintenant l'effort inhumain qu'il s'imposait. Il me laissait finir mes phrases pour en évaluer avec précision la proportion de conneries à corriger en douceur. Il s'assurait de mon niveau de connerie pour y adapter sa réponse avec minutie.
Non seulement il croulait sous le poids de son génie, mais ce malade se voulait surhumain, il s'immolait en se chargeant du poids de ma connerie. Je crois qu'il m'aimait bien ce con.

Rétrospectivement je me désole que sa délicatesse l'ait empêché de se pencher sur moi pour me dire :

- Écoute Numero6, je t'aime bien mais putain tu dis vraiment des conneries plus grosses que toi, c'est pourtant simple, écoute...

C'est un trait caractéristique des génies que j'ai pu rencontrer, avec eux c'est toujours simple, je n'ai jamais vu un génie commencer une phrase par "Tu sais, c'est compliqué, c'est plus complexe qu'on pourrait le croire...". Jamais.
Eux voient le neuvième niveau, celui où tout est tellement évident. Ils tentent de te faire sentir la logique simplissime du 9° niveau, pendant que tu rames sur les énigmes complexes du 3° ou du 4° niveau.

Pour aider, ils utilisent souvent des formules comme "non mais oublie ça", ou "ne tiens pas compte de ça", à croire que pour penser il faut savoir s'allèger.

Quand il commençait une démonstration en détachant ses phrases, en vérifiant si je ne m'essouflais pas en route, en me laissant finir ma question inutile, c'était parti pour "il était une fois".
"C'est très simple, écoute, imagine une bouteille et son bouchon...". Et je me laissais bercer, pendant quelques instants il m'offrait le privilège de me sentir vachement intelligent parce que je comprenais ce qu'il disait. Il a réussi à me faire comprendre des théories économiques complexes en utilisant des analogies oenologiques.
Je retrouve ses conclusions sur des blogs assez pointus consacrés à l'économie. Ce que semblent découvrir des économistes internationaux, ce con me l'avait expliqué avec une bouteille de Syrha.

Il utilisait mal son génie. Un génie ça court, ça vole, ça se précipite, ça balance des mornifles à tous les crétins et leur putain de slogan "oui, mais...", un génie c'est pas fait pour attendre les autres, ça peut pas. Il se mettait des lingots de plomb dans les sacoches. Il lui aurait fallu un Dr Watson.

Ce crétin me trouvait intelligent. Ça me manque.


Il me manque ce con.

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5562
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Patate le Mar 13 Oct 2015 - 11:40

Numero6 a écrit:

A moins qu'il ait trouvé son Dr Watson.

A moins qu'il n'ait rencontré celui que son génie fascine. Celui capable d'établir calmement le lien entre connerie et génie. Celui qui protégera la bête d'elle-même. Celui qui sera en mesure de prévoir la parole auto-destructrice, d'anticiper la jouissance du flash, de connaitre l'irrationnelle passion du génie pour sa pensée, celle qui lui fait prendre des risques sans bénéfice, apparemment sans bénéfice, sans autre bénéfice que celui de se sentir porter par ce génie, porteur de ce génie.

Son Dr Watson ne s'étonnera pas d'un nouveau bannissement. Ce bon docteur accueillera les sanctions de la modération sans s'interrompre pour manger sa biscotte matinale.

- Mais pourquoi n'acceptent-ils jamais de se laisser aller à penser ? Comment savais-tu que j'allais devoir les massacrer ?

- 'coz you're an idiot.

Et là on est mal.
Si jamais ce Dr Watson existe bel et bien, ça risque de lui faire office de reconnaissance absolue au chacal, quand le génie est si impératif que le risque de faire une connerie n'est plus une prise de risque. Quand l'addiction au génie est si forte, que son expression appelle la sanction, pas comme un bannissement, comme un sacre.

- Parce que tu ne peux pas t'en empêcher. Parce que tu es un vrai crétin.

Si ce Docteur Watson existe, je n'aurais qu'un mot à lui dire, au nom de tous les membres de ce forum : Taggle.


Spoiler:

Patate
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7621
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 43
Localisation : Paris

http://www.zebrascrossing.net/t12645-pourquoi-patate

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Patate le Mar 13 Oct 2015 - 11:58

Il me manque ce con.

...

Patate
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7621
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 43
Localisation : Paris

http://www.zebrascrossing.net/t12645-pourquoi-patate

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Numero6 le Mar 13 Oct 2015 - 12:10

Parisette a écrit:Il a juste dit qu'on était tous des philopédophiles (une bonne 50aine de fois je pense mais j'avoue que j'ai pas compter).

J'ai pas lu, mais je connais le principe.

Un putain de génie ça te gueule cent fois "mais dans l'autre sens, putain, dans l'autre sens, t'es con, borné, philopédophile ou bien ? DANS L'AUTRE SENS".

Bon là, le génie, tu lui passes les menottes, tu l'attaches au radiateur, tu lui savates la gueule, tu lui fais cracher ses derniers chicots, et tu lui demandes avec douceur "génie, calme-toi ou tu vas encore manger grave, tu n'as plus aucune dent que je puisse te faire saigner, alors tu te calmes, tu atterris. Si jamais tu prononces encore une fois DANS L'AUTRE SENS je t'éclate ton dernier glaouis au casse-noix. Voilà, tout doux, calme, tu me réponds gentiment : dans l'autre sens que quoi ?

- Beh, des aiguilles d'une montre.

- Ah ben voilà, quand tu veux, tu vois que tu sais t'exprimer couramment. Des aiguilles d'une montre, c'est bien, on va faire comme ça. Mais pourquoi tu t'énerves pour si peu ?

Numero6
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5562
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Patate le Mar 13 Oct 2015 - 12:37

C'est tout à fait ça !!! autant dire que, parfois, je me demande si t'as pas foutu des caméras/micros dans la cuisine...

Patate
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7621
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 43
Localisation : Paris

http://www.zebrascrossing.net/t12645-pourquoi-patate

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je ne suis pas un HQI, je suis un homme libre

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:14


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 40 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum