Mémoire photographique

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mémoire photographique

Message par Tarinka le Sam 19 Mar 2011 - 0:19

Bonsoir,

j'ai acheté le livre de JSF aujourd'hui et je n'ai pour le moment lu qu'un petit bout parce que je cherchais quelque chose de bien précis pour mettre des mots sur quelque chose que j'ai vécu et qui m'a fait très peur: affraid

Page 278:
Les atouts de cette forme puissante de mémoire
L'intérêt? Une mémoire photographique qui peut stocker, intactes, des scènes entières (réelles ou abstraites) avec tous les détails. Un indice, et l'image complète revient en mémoire et peut être de nouveau utilisée. Cette mémoire, même chez les adultes qui pensent voir étouffé leurs capacités intellectuelles, est toujours présente.

En deuxième année de fac, j’ai révisé intensément pendant une ou deux grosses semaines pour mes épreuves finales de civilisation. J’avais consciencieusement réécrit mes cours en prenant soin de souligner, entourer dans différentes couleurs les informations que je jugeais importantes, numéroter les pages, pensant que cela m’aiderait à les mémoriser. Et j’ai relu le tout je ne sais combien de fois.
Le jour de la première épreuve – dissertation de civi américaine – il suffisait que j’ai envie de parler de telle ou telle chose et… BAM ! Je savais que le passage qui en parlait se trouver page 4 , 3ème paragraphe. Que la phrase précise qui contenait tel ou tel mot ou info qu'il me fallait était à la 2ème ligne à côté du mot souligé en rouge, la ligne à la fin de laquelle j’avais fait une rature… Plus je m’approchait de l’endroit plus l’image se faisait précise et… BAM ! Elle était là, devant moi. Une photo, rien de plus, rien de moins. Et je n’avais plus qu’à la lire. J’ai eu la drôle de sensation de tricher, mais non, c’était juste dans ma tête.
Epreuve de civi irlandaise, idem avec croquis en plus . Epreuve de civi britannique, idem… J’ai eu 17,5 de moyenne.
Je n’ai pas compris ce qui m’arrivait, ça ne m’est plus jamais arrivé (enfin, pas dans ces proportions) depuis, et ça m’a fait très peur. Un mois plus tard, j'avais quasiment tout oublié.
Chaque fois que j’en ai parlé, personne ne comprenait ce que je racontais… Mais j'ai l'impression qu'ici on va me comprendre.
alien
Est-ce que ça vous est déjà arrivé Question Comment le vivez-vous? Ca vous arrive souvent? Comment l'entretenez-vous? Est-ce que vous conserver les infos longtemps en mémoire?
Merci de votre aide.
Bonne soirée

Tarinka
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 27
Date d'inscription : 17/03/2011
Localisation : Strasbourg

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoire photographique

Message par _Sam_ le Sam 19 Mar 2011 - 0:30

Je ne sais pas si j'ai une expérience semblable, mais ça me rappelle, une fois, il y a de nombreuses années, je revenais d'une balade (qui avait duré 1h à peu près).
Je me suis rendu compte que je pouvais refaire tout mon trajet dans la tête, avec tous les détails. Le moment exact où j'ai fait un pas sur le côté pour éviter une crotte de chien, le moment où j'ai croisé un chat sur un muret, le moment où je me suis retourné pour regarder une voiture, etc. Un tas de détails assez anodins.
Aujourd'hui, des années après donc, je m'en souviens grossièrement, la mémoire fait son travail de rangement (et heureusement !!).

_Sam_
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 644
Date d'inscription : 18/03/2011
Age : 28
Localisation : 49° 04' N / 2° 04 E // (95, Val d'Oise, pour les intimes)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoire photographique

Message par Marsienne le Mar 22 Mar 2011 - 23:19

c'est ton "écran mental" qui s'est révélé à toi... c'est puissant n'est-ce pas ?
C'est la représentation de ta pensée : souvenir, objectif, cheminement d'un raisonnement... tu mentalises, tu visualises... selon ma propre analyse de la chose.

Le mien se réveille parfois (bon ok il est paresseux ces temps-ci) j'avoue ne pas bien maitriser ses apparitions mais mes 2 plus grandes filles apprennent à le manipuler selon leur rythme.

L'une s'en sert pour travailler la chimie et visualise carrément des molécules. Elle fais ses dessins animés en se représentant les réactions... elle est "à fond dedans" Elle "joue aux légos" avec les images des molécules qu'elle se représente affraid . Elle va bien - soyez tranquilles - enfin c'est selon le contexte Wink .
La cadette le découvre seulement depuis peu. Elle visualise ses calculs pour le moment et ses jeux aussi, des hypothèses de situation...

Je ne serais pas étonnée si cela avait un rapport avec le rêve, le subconscient, la somatisation et tout ce qui tourne autour. Comme un pont entre le réel et l'onirique...
Quelqu'un me suit dans mon raisonnement ? Vous en pensez quoi ?

Marsienne
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 356
Date d'inscription : 04/11/2010
Age : 47
Localisation : 92 en géo mais d'ailleurs en réalité

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoire photographique

Message par Clément le Mer 23 Mar 2011 - 0:45

c'est ton "écran mental" qui s'est révélé à toi...
En mode révélation divine....

ça m'arrive tout el temps, et d'ailleurs, ça me bloque même pour ce qui est des films ou des séries.

Il me faut à peu près un an à un an et demi ne plus être capable de voir un film complet dans ma tête.

Aller voir un film deux fois de suite est une stupidité, mais moi, ça dure un an voir plus, ce qui m'emmerde là, puisque j'ai bien envie de me revoir tous les doctor Who, mais je les connais tous... beuh.

En fait, e peux les revoir, mais je ne ressens plus aucune émotion. par exemple,pleurer à la fin du "cercle des poètes disparus" lorsque les élèves se lèvent sur leur tables, et ben ne me fera pas pleurer pendant encor au moins un an là.

Parce qu'évidemment, plus je regarde un film, plus il laisse de trace, donc plus le temps d'attente est long.

Il m'arrive de même avec la musique, c'est mon "micro mental" qui se révèle à moi aussi ?

Clément
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 866
Date d'inscription : 10/03/2011
Age : 29
Localisation : Paris, yeepeeh !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoire photographique

Message par legarsenquestion le Mer 3 Avr 2013 - 15:28

Incroyable ça ça m'arrive aussi actu mais dans une moindre mesure... et assez faible...

Cette mémoire photographique en question je pense qu'on peut la ré-entraîner si on l'a perdu ce serait cool...
C'est dingue ce que je pouvais faire quand j'étais jeune ...


Je me rappelle lorsque j'avais 9-10 ans, je regardais la télé.
A la fin de la série juste avant le générique ils ont montré une illustration type peinture/crayon pendant quelques secondes à peine le temps de voir l'image quoi...
Et là j'ai monté les escaliers pour rejoindre ma chambre et j'ai tout redessiné de tête une bonne heure de dessin .... Shocked le personnage avec ses habits, la ville et loin les montagnes etc...


Je suis moi même impressionné par ce que j'étais capable de faire à croire que c'était pas la même personne ...

Quelqu'un à qui ce serait arrivé ?

legarsenquestion
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 214
Date d'inscription : 03/04/2013
Age : 26
Localisation : poit'

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoire photographique

Message par Invité le Mer 3 Avr 2013 - 19:27

Tarinka et Clément : pareil chez moi ! Je l'utilise d'ailleurs beaucoup au travail cette mémoire photographique, quand on me demande un dossier (que j'ai fait plusieurs mois avant mais qu'il faut déterrer), je sais dire où il est (dans quelle armoire, sur quel niveau, la couleur du dossier et s'il y a un élastique ou un post-it dessus + le thème du dossier qui est dessus).

Il m'est arrivé par exemple qu'on m'appelle une fois à la maison, en vacances.. pour me demander où était un dossier informatique (quel serveur, etc..) pareil un truc que j'avais pas utilisé depuis plus d'un an.. au téléphone, j'ai pu dire tout de suite : le serveur, le dossier, le sous-dossier, son nom etc.. + la date de la dernière modification et sur quoi ça portait.

Pareil pour les films et les livres, j'aimerais bien les revoir ou les relire mais bon... je me rappelle de tout Crying or Very sad

Je ne fais qu'une exception à ça : il m'est arrivé de relire des bouquins reprenant 5 romans historiques d'un coup (genre 1 000 pages écrit très petit), car vraiment.. j'aimais trop ça ! Mais au bout de la 5ème lecture en 20 ans, je peux plus. Vraiment, plus aucune virgule que j'ignore.

Mdr.. ça me rappelle mon ex qui me demandait de l'aider pour la révision de culture générale (un concours), je lui ai dit "no soucy.. tu prends mon petit classeur là, il contient toutes mes notes importantes à connaître". Je le vois revenir genre 10mn plus tard "c'est bon". Shocked "comment ça : c'est bon ? tu as tout appris ??" Suspect "non mais ya rien dans ton truc". confused Et là, on regarde ensemble.. en fait, il avait raison : sans m'en rendre compte, j'avais tellement synthétisé mes cours d'origine qu'il n'y avait que les titres.. mais moi, à la lecture de mes fiches, je revoyais les pages de notes que j'avais prises !



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoire photographique

Message par Sierra le Mer 3 Avr 2013 - 19:50

Pareil que pour vous, c'est un peu comme avoir un média player dans la tête.
Pour certaines choses allez comprendre je zappe complètement mais ce qui est imprimé le reste à long terme.
Je me suis fait maintes fois injurier pour reproduire à l'identique les dialogues des films que j'aime quelques instants avant la réplique , parfois dans la langue mémorisée et pas celle projetée Embarassed

@ Marsienne : je crains de ne pas te suivre , tu peux développer ??? Embarassed Very Happy

Sierra
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 188
Date d'inscription : 26/02/2012
Age : 27
Localisation : cerné par les montagnes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoire photographique

Message par Ayanamsa le Mer 3 Avr 2013 - 20:18

Cette mémoire photographique à court terme, tout le monde ou presque la possède ... C'est le principe des révisions avant le bac, on lit ses cours plusieurs fois, ça s'imprime dans la mémoire à court terme, et puis ça disparaît ... Le même procédé s'applique d'ailleurs à la diction (d'où lecture à voix haute), à l'écriture (d'où recopier) etc ..

Cependant, la mémoire photographique dont semble parler JSF se situerait dans la quantité de détails mémorisé, et se placerait plus volontiers dans la mémoire à long terme... Qui est (si je ne dis pas de bêtises) à accès plus lent ... (Sauf chez les cerveaux droits je présumes ...)

De ce que je comprends de cette notion employé par JSF, la mémoire photographique n'est pas une mémoire visuelle (uniquement) mais une mémoire contextuelle, capable de prendre des informations de tous les sens et de les regrouper en un instant, en un endroit...


Par exemple, pour ma part, je suis commerçant, et j'ai souvent des clients qui reviennent en me disant, alors vous savez je vous ai acheté bla bla bla ... allez savoir pourquoi, leur visage ne me disait rien, mais leur parfum, la miette de croissant sur le col de la chemise ou le produit acheté me renvoie instantanément au 15 Juin 2012 à 14h37 après le client Lambda (fort charmante d'ailleurs)... et tout le scénario réapparaît instantanément devant mes yeux (d'où la photo je pense). Mais les notions aussi, bien que je ne ré-entende pas la discussion, je suis en mesure de replacer parfaitement la teneur de celle-ci ...

Ayanamsa
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 34
Date d'inscription : 26/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoire photographique

Message par legarsenquestion le Mer 3 Avr 2013 - 20:40

OK je vois il faudrait différencier les deux :

A voir sur wikipedia sur mémoire éidétique s'apparente à la mémoire photographique.

A mon avis vu que le cerveau a plusieurs types de mémoire il y aurait une "mémoire photographique" visuelle, une kinesthésique une auditive, toucher...

Et la mémoire photographique générale serait juste un mélange plus ou moins équilibré de tout ça

En tout cas ce serait bien de pouvoir retrouver tout ça !

En tout cas (bis) c'est super de voir des personnes qui fonctionnent un peu comme soi !

legarsenquestion
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 214
Date d'inscription : 03/04/2013
Age : 26
Localisation : poit'

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoire photographique

Message par nokidding le Ven 19 Avr 2013 - 2:28

A la lecture des réponses à ce message, je me demande si cette mémoire vous a déjà posé des soucis ? Je ne sais pas si je peux parler de mémoire photographique me concernant, j'ai plus la sensation d'une "mémoire contextuelle", comme l'a nommée Ayanamsa. Je peux mémoriser (volontairement ou non) une scène en incluant toutes les composantes visuelles mais également tout ce qui aura été dit, à quel moment, de quelle façon etc. et tout ça à long voire très long terme (années parfois).

Je me suis rendue compte récemment que cela me posait des difficultés dans certaines de mes relations, notamment en cas de conflits. En effet, j'ai cette malheureuse envie de "rétablir la vérité" qui fait que je cite mot pour mot et avec les détails du moment en question ce qui a été dit...et ça ne fait pas plaisir. On m'accuse au départ de ne pas pouvoir être sûre, de ne pas savoir, jusqu'à ce que je cite une phrase ou un mot qui va créer un déclic pour que la personne se rende compte que je ne mens pas. Et là, patatras, fusent les "tu veux toujours avoir le dernier mot", "tu ne peux pas laisser couler, comme tout le monde", etc.

Oui mais voilà, je ne veux pas avoir le dernier mot ou avoir raison, je veux LA VERITE, je ne peux pas laisser couler car je veux apprendre de mes erreurs (et accessoirement que les autres aussi). A quoi bon discuter si on ne conserve que les éléments qui nous avantagent/intéressent ?

J'espère que je n'ai pas trop dévié du sujet.

nokidding
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 5
Date d'inscription : 01/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoire photographique

Message par Wayne le Ven 19 Avr 2013 - 5:48

Habituellement, je préfère rester silencieux, mais je me suis dit que pour une fois ça pourrait être une bonne idée de l'ouvrir (pour répondre à la question de nokidding principalement).

nokidding a écrit:A la lecture des réponses à ce message, je me demande si cette mémoire vous a déjà posé des soucis ?

Les rares fois où j'évoque ce que ma mémoire est capable de faire, mes interlocuteurs s'imaginent que c'est un don incroyable, que ça doit être génial, et « super pratique pour retrouver ses clés ». Sauf qu'en vrai, ça ne l'est pas. Être hypermnésique, c'est être capable de se souvenir, mais surtout, incapable d'oublier.

C'est vivre chaque seconde de sa vie sans avoir le droit à l'erreur. Une vanne qui tombe à l'eau, une bafouille en commandant un café, la langue qui fourche lors d'une conversation, et il te faut des semaines pour passer à autre chose. Dans ces conditions, imagine ce que c'est de merder. D'avoir fait le mauvais choix, blessé quelqu'un qui compte. D'avoir été blessé, trahi, ou d'avoir vu des choses horribles.

Socialement (et je me retrouve totalement dans ton exemple nokidding), c'est encore pire. Je suis solitaire, et les rares relations que j'entretiens encore tendent à disparaître. À chaque sortie entre potes, j'ai l'impression de perdre mon temps. Pas parce que je ne m'amuse pas ou que je ne suis pas à l'aise en leur compagnie, mais parce que j'ai l'impression de revivre pour la dix millième fois la même soirée. Les mêmes personnes, le même bar, les mêmes conversations.

Les mêmes anecdotes de lycée lancées par quelqu'un, alors que les autres, suspendus à ses lèvres, entendent « pour la première fois » cette histoire qu'on leur raconte toutes les semaines depuis cinq ans.

Et puis j'ai ce pote, qui ressemble à un pot de pâte à modeler. Le gentil gars, pas très futé, qui vis sa vie en mode Barbapapa. À ses tics de langage, les idées qu'il exprime et sa manière de saluer, je peux vous donner l'historique hebdomadaire de ses rencontres.

Imaginez mon envie de hurler quand il me tient la jambe pendant deux heures au sujet de la crise de l'énergie, reprenant (avec des contresens phénoménaux), des bribes incomplètes de ce que je lui ai expliqué vingt minutes ou trois semaines plus tôt, convaincu que ces idées sont les siennes.

Spoiler:
Pour l'anecdote : bien qu'ayant eu un pied dans le mouvement néo-nazi pendant presque un an (jusqu'à coudre des croix gammées dans la doublure de ses blousons), il était convaincu jusqu'à la semaine dernière que l'État d’Israël était un État islamique et que les Palestiniens étaient un peuple Juif.

Ma personnalité est ce qu'elle est, mais je sais qu'un certains nombre de mes traits de caractère découlent de mon hypermnésie : les jugements tranchés à la scie circulaire, la notion d'honneur exacerbée (je suis prêt à m'ouvrir les veines plutôt que de pas tenir une promesse), la difficulté à pardonner (il m'est arrivé de pardonner aux autres, presque jamais à moi-même), etc.

Avec le temps, j'ai appris à la fermer et à m'en foutre. Je laisse les autres penser ce qu'ils veulent tant que ça ne me concerne pas et qu'ils ne me demandent pas mon avis. Je fais semblant de rire quand on me raconte une blague qu'on m'a déjà raconté cent fois. Semblant de m'intéresser quand on me rabâche une histoire. Je feins de ne pas entendre les mensonges, et ne cherche plus à imposer la vérité quand les souvenirs des autres sont faux. Je me tais, trop occupé à écouter cette voix qui me répète toutes les erreurs que j'ai pu faire, photos à l'appui.

Ma vie, c'est l'histoire d'un mec qui voit les êtres qu'il aime faire des erreurs, souffrir, oublier, et les recommencer.

Wayne
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 268
Date d'inscription : 26/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoire photographique

Message par nokidding le Ven 19 Avr 2013 - 10:56

Merci d'avoir décidé de l'ouvrir Wayne.

Être hypermnésique, c'est être capable de se souvenir, mais surtout, incapable d'oublier.

Ben voilà, c'est exactement ça, pas d'oubli. Longue peine ou perpétuité en fonction des cas.

C'est vivre chaque seconde de sa vie sans avoir le droit à l'erreur.

Pfff ! Tellement ! Et je n'ai réalisé ce "détail" que très récemment. Le fait de ne pas oublier confère involontairement une certaine importance aux choses et surtout une certaine conscience de leur existence. De fait, j'ai la sensation de ne pas pouvoir opérer de hiérarchisation ou alors difficilement. Et je crois que c'et un point critique dans la difficulté de la relation aux autres. Tous les détails d'une vie ne sont pas d'égale importance, néanmoins ils comptent tous.

la notion d'honneur exacerbée (je suis prêt à m'ouvrir les veines plutôt que de pas tenir une promesse), la difficulté à pardonner (il m'est arrivé de pardonner aux autres, presque jamais à moi-même)

Cette notion d'honneur est à la fois un fardeau et une fierté pour moi, mais je ne peux m'en empêcher. Je crois d'ailleurs que ça a évolué malgré moi vers un contrôle exacerbé de ce que je dis ce qui, malheureusement, m'a rendu moins tolérante. D'où la difficulté à pardonner. Mais pour moi c'est pire car ne pas oublier permet d'analyser et repenser en boucle à chaque détail, "photos à l'appui" comme tu dis.


J'ai aussi appris à faire semblant mais voilà, depuis quelques temps je n'y arrive plus. Ras-le-bol, fatigue, prise de conscience ? Je ne sais pas mais j'ai comme un blocage. Pire, lorsque je pense avoir rencontré quelqu'un avec qui potentiellement les choses pourraient être différentes, la déception est d'une violence imparable et souvent (je crois que c'est un euphémisme) insurmontable. Pas forcément déçue de l'autre, mais déçue de moi, de ne pas avoir tenu compte des éléments révélateurs de la déception à venir dont bien entendu je me rappelle. Faire confiance est une plaie.

J'aimerais récupérer cette capacité à observer et écouter sans ouvrir la bouche, en fait c'est même une sorte de rêve ultime en ce moment. Je conçois et accepte aujourd'hui que ce soit pénible de vivre avec moi, mais vivre avec d'autres m'est extrêmement compliqué.

nokidding
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 5
Date d'inscription : 01/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoire photographique

Message par Ainaelin le Ven 19 Avr 2013 - 13:26

Ca me rappelle une nouvelle de SF que j'avais lue quand j'étais ado "L'homme qui n'oubliait jamais", je crois, dans un recueil de nouvelles. Tenez, voici le recueil : http://www.noosfere.org/icarus/livres/niourf.asp?numlivre=-652549172
Effectivement, dans la nouvelle, le pauvre gars qui n'oubliait jamais et qui voulait toujours rétablir la vérité maudissait sa mémoire qui ne lui apportait que des soucis. Cette histoire m'avait marqué.
******************
Pour ma part, j'ai une mémoire photographique, mais qui choisit ses sujets. Je suis à la fois très distrait, j'oublie les multiples sources d'où je tire mes infos, les noms des gens, et les 3/4 de ma vie, mais d'un autre cas, ce que ma mémoire décide de conserver, elle la garde longtemps et surtout précisément. L'exemple de Tarinka sur l'empalcement des paragraphes et des pages associées à telle phrase, c'est net pour moi. Je savais toujours où trouver le point de règle que j'avais vu il y a deux ans dans le bouquin de règles en partie de jeu de rôle. Une fois que j'avais compris le fonctionnement interne du bouquin, je savais que c'était la page 183, avant tel autre point de règle que je pouvais trouver la règle N° trois, à quoi ressemblait le gros titre au-dessus... même si je ne me rappelais pas du tout le titre en question. Juste de quoi ça parlait. Je suis en revanche incapable de me rappeler une citation, des mots précis, etc. Juste le sens que j'en ai retiré.
Pareil pour un film. A la fin, je peux résumer le film, en zappant des détails que j'aurais trouvé peu importants, mais en me rappelant tel autre détail que personne n'a vu. En revanche, là où des amis me ressortent plusieurs citations mot à mot avec le ton, je ne peux pas, même en réfléchissant intensément, retrouver des paroles prononcées.

Ainaelin
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4245
Date d'inscription : 07/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoire photographique

Message par nokidding le Ven 19 Avr 2013 - 18:01

Merci pour ce partage Ainaelin, j'ai hâte de la lire.

nokidding
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 5
Date d'inscription : 01/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoire photographique

Message par Cyril THQI le Lun 22 Avr 2013 - 13:03

J'invite ceux qui pensent avoir une mémoire photographique à photographier l'image suivante :



Puis à nous dire quel a été le temps de pose et le nombre de décimales rappelées correctement.

Cyril

Cyril THQI
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1493
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 46
Localisation : Foix

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoire photographique

Message par Invité le Ven 14 Juin 2013 - 22:46

.


Dernière édition par F le Jeu 10 Juil 2014 - 22:32, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoire photographique

Message par Daiky le Dim 1 Sep 2013 - 18:27

Euhm, je fais remonter ce post, mais ça m'a interpelé.

Pour ce que dis Tarinka au début de son topic, le fait d'avoir une mémoire photographique où tu retrouve chaque mot, où tu sais à quelle ligne il se situe, dans quelle phrase, avec quelle couleur, etc. Eh bien, j'ai toujours fait comme ça, pendant toute ma scolarité. J'écrivais mes fiches une fois, je les relisais une fois, et je me rappelais de chaque page. Mais je ne pense pas que ça soit rare. Ma psy dit qu'à cause de ma mémoire visuelle, je n'ai jamais appris à apprendre... Cependant, je suis incapable de te ressortir une phrase d'un livre que j'ai lu parce que tout se ressemble : du noir sur du blanc, même taille, etc.

D'ailleurs, je ne regarde jamais de films d'horreurs, parce que j'ai les images dans la tête qui me restent à vie (enfin, pour le moment! ^^). Enfin, la première scène choquante dont je me souviens est l'une de Jurassic Park, là où un des bonhommes à le bras de l'autre en main et qu'il crois qu'il est encore vivant alors qu'il y a juste le bras.... Je l'ai vu en 1997, j'avais 7 sept ans, et je m'en souviens toujours avec une précision extrême alors que je n'ai jamais revu ce film.

Daiky
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 192
Date d'inscription : 30/08/2013
Age : 26
Localisation : Strasbourg

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoire photographique

Message par Fata Morgana le Dim 1 Sep 2013 - 18:44

Tien tiens...Continuez, ça me dit quelque chose...Donnez des témoignages plutôt que de la théorie. Merci. lol

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoire photographique

Message par siamois93 le Dim 1 Sep 2013 - 19:20

La mémoire photographique serait plus une mémoire vidéo chez certains ?
Je comprends bien l'ennui à revoir certaines personnes qui sont un peu comme des poissons rouges et ressassent infiniment sans ennui car sans mémoire.

Pour ce qui est des images qui restent et dont on n'arrive pas à se débarasser, il y a à mon avis une part qui est au niveau de l'oeil. Faire le noir, se masser les yeux doucement aide à se laver de ces impressions «rétiniennes».


siamois93
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3069
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 49

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoire photographique

Message par haku" le Dim 1 Sep 2013 - 20:51

perso je trouve ça juste désagréable... si ce n'étais que les images, les sensations ,les gouts, les odeurs..restent.
ex hier j'ai ouvert la porte à une dame j'ai encore son visage en tete et l'expression de son visage exactement comme si elle était présente...
dés fois je suis complètement dépassée par mes sensations c'est désagréable...
sans parler des sons...oublier est ne pas aller jusqu'au bout c'est un peu comme un repos...pacque vivre avec autant de sensation dans la vie de tout les jours je trouve ça dur j'en ai meme la larme a l'oeil je me sent autiste et psychopathe dans mes moments de bug.
exemple on dis tasse de café,le bug donne: je répète machinalement "tasse de café" dans ma tete je touche une tasse de café,je sent le café,je me remémore mecaniquement la sensation du café dans ma bouche et toutes les données connues avec les sensations et gout(chaud,froid,les differents gouts,couleur...)et bonus je tourne la tasse de café sous différents angles...et quand je suis en vraiment concentrée je peux reprodruire le geste exemple:la tasse de café et vu par en bas je baisse ma tete exactement comme si je voyais reellement cette saleté de tasse de café...confession de ma douce folie...en fait je viens de capter comment le non verbal et le verbal se manifeste...


haku"
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 63
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 28
Localisation : pile entre le salon et la cuisine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoire photographique

Message par legarsenquestion le Dim 1 Sep 2013 - 21:02

hm intéressant, j suis entrain de essayer les décimales j'ai mal aux yeux ^^

legarsenquestion
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 214
Date d'inscription : 03/04/2013
Age : 26
Localisation : poit'

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoire photographique

Message par legarsenquestion le Dim 1 Sep 2013 - 21:05

disons une 100aine avec quelques trous décimales 10 min de pauses ... Sad

legarsenquestion
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 214
Date d'inscription : 03/04/2013
Age : 26
Localisation : poit'

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoire photographique

Message par haku" le Dim 1 Sep 2013 - 21:12

en non verbal quand je cherche à comprendre je bouge la tete exactement comme le fais les chiens(aie)je ne sais pas ou Besson a trouvé son personnage mais leelo du 5 em élément sa colle bien...encore des confessions inavouables mais ça fais du bien!terriblement honte de mon fonctionnement..simplet avec un cerveau

haku"
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 63
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 28
Localisation : pile entre le salon et la cuisine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoire photographique

Message par Daiky le Dim 1 Sep 2013 - 21:22

legarsenquestion, tu as vraiment fait les décimales de Pi ? ^^ Ça fait trop mal aux yeux Shocked 

haku, j'ai relu ton post précédent où tu parles de ta tasse de café. Je vois ce que tu veux dire. A certains moments ça me fait ça aussi. Bon pas à un niveau aussi poussé et pas tout le temps. Mais c'est vrai que tu me dis genre "pelouse", je vois les brins d'herbes qui volent quand tu tonds la pelouse, l'odeur qui va avec, le bruit de la tondeuse... Mais ce n'est pas vraiment de la mémoire photographique ça, si? Enfin, je pars de l'idée où la mémoire photographique est purement visuelle, mais je ne sais pas vraiment si ça l'est.
Et qu'est-ce que tu veux dire par "non-verbal" juste avant?

Daiky
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 192
Date d'inscription : 30/08/2013
Age : 26
Localisation : Strasbourg

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoire photographique

Message par legarsenquestion le Dim 1 Sep 2013 - 21:23

En plus je suis fatigué mdr je retry demain matin Smile

legarsenquestion
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 214
Date d'inscription : 03/04/2013
Age : 26
Localisation : poit'

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mémoire photographique

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 18:42


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum