Petit frère dyscalculique (et zèbre?), demande de conseils.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Petit frère dyscalculique (et zèbre?), demande de conseils.

Message par Sapiwette le Mer 7 Oct 2015 - 14:10

Bonjour tout le monde,

Comme c'est indiqué dans mon titre, mon petit frère de 9 ans a récemment été diagnostiqué dyscalculique, ce qui n'était pas une trop grande surprise pour ma famille au vu de ses énormes difficultés en maths à l'école. Ma mère commence à se renseigner comme elle peut (la connexion internet chez mes parents est médiocre ce qui ne lui laisse qu'un petit champs d'action, les vidéos youtube ne chargeant généralement pas en entier par exemple), mais je me suis dit que ça irait plus vite si de mon côté je me renseignais aussi. Ayant lu que chez les zèbres, les "dys" étaient courants, je me sus dit que je trouverais peut-être quelques conseils ici.

Deux questions, donc :
- Avez-vous des ouvrages/vidéos/sites internet à nous conseiller pour en savoir plus sur comment approcher un enfant dyscalculique ?

- Ma mère ayant récemment acheté une tablette (sous Android) pour les deux grands (mon frère et ma soeur de 11 ans), connaissez-vous des applications/jeux qui pourraient l'aider à développer cette partie de lui qui est "atrophiée" pour l'instant ? (je m'exprime mal, mais vous voyez ce que je veux dire)

Je vous remercie de m'avoir lue, si vous avez le moindre conseil, la moindre remarque, ce sera grandement apprécié.

Bonne journée à tous !

Sapiwette.
avatar
Sapiwette
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 653
Date d'inscription : 08/08/2015
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit frère dyscalculique (et zèbre?), demande de conseils.

Message par Noumenie Dysnomie le Jeu 8 Oct 2015 - 10:21

Hello ! J'ai 24ans, et parce que je reprends des études en fac (donc publique), je vais tenter de faire reconnaître ma dyscalculie parce que bon, j'ai un cursus avec des stats et j'ai pleuré dès le 2eme cours...
Mes études précédentes et post bac étaient de l'infographie 3D. Tout le monde s'accordaient sur le fait que je ne pourrai pas réussir car "cest des maths" (ce qui est pas faux, mais tres tres loin detre vrai pour peu quon ne trifouille pas au code des logiciels de 3D (apres, le dessin, ca reste des maths, et jy reviendrai un peu plus bas*) ). J'étais major de promo.
So...


Cette première phrase n'est certes pas des plus encourageantes, mais représentative de ma génération et de celles d'avant, bref de ceux qui n'ont pas connu ou pu faire en tout cas reconnaître ceci.
La reconnaissance de ce trouble Dys est assez récente (~1974 pour sa decouverte), de ce fait, et même si depuis on en sait un peu plus, concrètement, côté prise en charge et reconnaissance dans les écoles, on en est encore très loin (et encore loin d'être au point)...

A part des sites nationaux et internationaux officiels sur le sujet, je ne saurai te dire par où commencer ni quoi regarder.
Le plus simple serait peut être encore de petites communautés irl comme sur internet, de parents d'enfants dys, et des associations ou centres de recherches adaptés.
Pour ce qui est du développement et des jeux/appli/activité, là encore, je ne serais te dire, ce n'est pas trop mon truc et ce que jai pu essayer meme petite na jamais rien donné.

Je peux juste te confirmer, via mon experience personnelle qui vaut ce quelle vaut, que brimer l'enfant et le rabaisser ne sert à rien.
Quand j'ai fais de l'EIP (classe pour enfant intellectuellement précoce), mon professeur de maths et celui là seulement s'est rendu compte de mon problème, et a tenté de faire comprendre à mes parents que bon, c'est ainsi et pas autrement et que ce n'était pas grave en soi et que ça ne faisait pas de moi un individu stupide Smile
Comme tu le sais, le systeme scolaire français est normatif, si tu ne rentres pas dans ce moule, on te stigmatise et ou on tignores et puis cest tout.
Alors si l'école, où tu passes en moyenne 8h par jour te dit que tu sers à rien etc, il faut juste beaucoup daffection et dencadrement de la part de la famille pour changer tout ces sentiments negatifs en positifs.
Ça a lair bete comme conseil, mais partons du principe que ton petit frere ne sera pas assez bien encadré meme post diagnostique, que cet encadrement ne fait qualleger sans endiguer ce soucis, et que du fait davoir un encadrement, il se mette en tete quil doit forcement le transcender et ny arrive pas... Il va en falloir des sentiments positifs !
Vivre en étant dys en general, nest deja pas facile. Mais pour peu quon sorte un peu du systeme, et quon prenne la vie avec un peu de philosophie, on le vit bien.

*De mon cote, mes troubles dys sont plus ou moins importants, et ceux qui mexasperent le plus font que jai du mal à :
tenir un stylo, dessiner, voir les formes correctement, les distances sont dures a percevoir, etc..
=> Je suis dessinatrice, j'emmerde le monde Smile
Je galere, beaucoup beaucoup, et jai mal quand je dessine. Mais pouvoir grossir mon CV d'experience dans le dessin et reussir un dessin, sont autant de grosses victoires sur ces troubles dys.

En resume, ces troubles ne disparaissent pas meme si pris en charge precocement.
Quils le soient ou non, en grandissant, tu apprends à compenser avec divers tactiques plus ou moins au point et qui demandent plus ou moins defforts.
Quils le soient ou non, à mon avis, la clef de voute de toute reussite personnelle à long terme et qui se construit très tot vient de la construction de la resillience. Et ca passe par de lamour, de la philosophie, de lart, lhumour, toutes ces belles choses positives qui empecheront de voir la vie en noir et de baisser les bras face à la difficulté.



Cetait le petit message de paix annuel, a savourer donc Twisted Evil
avatar
Noumenie Dysnomie
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1439
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit frère dyscalculique (et zèbre?), demande de conseils.

Message par Invité le Jeu 8 Oct 2015 - 10:38

Beau témoignage de Noumenie.

Plutôt que de forcer sa nature, il lui faut une calculatrice.
Ça sera plus facile à imposer à l'école s'il à un suivi psychomoteur et que c'est dans les recommandations de la psy.

Mon fils, même age que ton frère, a une dysgraphie sévère. La psychomotricienne va certes travailler l'écriture avec lui mais surtout elle va lui apprendre à taper sur un clavier.
Avec un doigt et sans pratique, il tape déjà plus vite qu'il n'écrit (comme Noumenie, il a mal au poignet très rapidement quand il ecrit).
Pourtant à 6 ans, au CP, il a eu 15 séances de graphotherapie. Ça lui a permis d'apprendre à bien tenir son crayon et d'écrire sans lever la mine.

Mais ca reste compliqué. Écrire lui demande une telle énergie qu'il ne peut pas écouter en même temps. Tu imagines lors d'une dictée ? Et pour recopier les leçons ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit frère dyscalculique (et zèbre?), demande de conseils.

Message par Invité le Jeu 8 Oct 2015 - 11:14

Après lecture de quelques articles sur le net, je réalise l'impact que la dyscalculie peut avoir au quotidien. Effectivement une rééducation est nécessaire. C'est assez différent de la dysgraphie finalement.

Un lien qui résume bien

http://mobile.allodocteurs.fr/actualite-sante-dyscalculie-un-handicap-qui-compte_2222.html


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit frère dyscalculique (et zèbre?), demande de conseils.

Message par griboo le Jeu 8 Oct 2015 - 21:22

un orthophoniste peut faire un bilan et poursuivre par une reeducation
et il y a des applis montessori qui aident bien sur tablette

griboo
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 43
Date d'inscription : 07/10/2015
Localisation : bonne question !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit frère dyscalculique (et zèbre?), demande de conseils.

Message par Diatribe le Jeu 8 Oct 2015 - 22:18

Personnellement, j'ai un suivi avec une orthophoniste pour ma dyscalculie, ce qui apporte déjà pas mal pour le quotidien, puisqu'elle m'aide à trouver des solutions, des raccourcis pour améliorer mon quotidien, et surtout, briser ma honte.
J'ai réussis à aller jusqu'au bac -que je passe actuellement-, et ce malgré que personne dans mon entourage ne croyait que j'y arriverais avec mon faible ("faible" est un euphémisme) niveau en maths, etc. Je suis passé entre les mailles du filet en me dévouant aux autres matières (enfin, pas vraiment, le travail et moi ça fait deux Very Happy ).
Idem que Noumenie sur le dessin; c'est difficile, mais faisable, malgré la mauvaise évaluation des distances, etc., on peut toujours trouver des solutions alternatives. En sommes, on est toujours libre de vivre correctement malgré des difficultés. Smile Tant que l'on ne rêve pas de devenir mathématicien (ce qui ne doit jamais être le cas, vu à quel point les mathématiques peuvent traumatiser sans bonne prise en charge).

J'avoue ne connaitre que de très rares vidéos et peu d'articles sur le sujet, tant il est peu connu encore, comme l'a dit Noumenie.
Il y a bien ce reportage plutôt intéressant, mais je ne retrouve pas le lien pour visualiser à nouveau la vidéo:
http://www.arte.tv/guide/fr/046332-022/x-enius

J'ai découvert récemment un jeu ludique spécialement utilisé pour la dyscalculie, si cela t'intéresse:




Bonne chance à toi et à ton frère! Smile
avatar
Diatribe
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1053
Date d'inscription : 30/08/2012
Localisation : Entre mon espace-tempes.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit frère dyscalculique (et zèbre?), demande de conseils.

Message par chrys le Ven 9 Oct 2015 - 13:41

Bonjour,
Ma fille a eu une série de séances avec une orthophoniste pour la logico-math.
A priori, l'intervenante trouvait que ma fille avait progressé ... je suis sceptique... ou trop exigeante ?

En CM1 aujourd'hui, elle a du mal, notamment pour apprendre ses tables de multiplication. Petite victoire gràce à la visualisation mentale (méthode multimalin : c'est payant et en même temps, ça marche pour ma fille) : pour le moment, il n'y a pas la rapidité de la réponse, mais il y a la bonne réponse donc c'est déjà bien !
Ensuite, pour l'aspect ludique, je la fais réviser ses cours sur tablette avec des appli gratuites sur son niveau scolaire : ça la barbe moins.
Une amie dans la même situation a réussi, pour la 4ème de son fils, à ce qu'il puisse avoir la calculatrice ... équipe éducatrice ouverte : plus le gros poids du calcul mental sur l'enfant, quel soulagement !

Bon courage à toi,
et belle journée à tous
avatar
chrys
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 47
Date d'inscription : 12/06/2013
Age : 39
Localisation : Tarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit frère dyscalculique (et zèbre?), demande de conseils.

Message par Sol œil le Lun 19 Oct 2015 - 12:52

J'ai été dyscalculique et j'ai été voir un psychomotricien et depuis je n'ai plus eu aucun problème dans mes études en maths, il suffit d'être suivie jeune je pense
avatar
Sol œil
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 619
Date d'inscription : 10/01/2014
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit frère dyscalculique (et zèbre?), demande de conseils.

Message par Cyril THQI le Ven 6 Nov 2015 - 12:39

Sapiwette, qu'est-ce qui permet de dire qu'il est dyscalculique ?

avatar
Cyril THQI
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1493
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 47
Localisation : Foix

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit frère dyscalculique (et zèbre?), demande de conseils.

Message par Fata Morgana le Ven 6 Nov 2015 - 12:42



Je suppose qu'elle patauge avec les chiffres Cyril... Wink

Je suis moi aussi dyscalculique, c'est un fardeau. Il paraît que ça se corrige très bien de nos jours, ne rate pas cette occasion !
avatar
Fata Morgana
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 19762
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 60
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit frère dyscalculique (et zèbre?), demande de conseils.

Message par Cyril THQI le Ven 6 Nov 2015 - 16:41

Telle que je la comprends, la notion de dyscaculie suppose que celui sur lequel on porte ce jugement est responsable de ce handicap et que l'enseignement est hors de cause. Si c'est bien cela, je me demande ce qui permet cette conclusion.
avatar
Cyril THQI
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1493
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 47
Localisation : Foix

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit frère dyscalculique (et zèbre?), demande de conseils.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum