Bien le bonsoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bien le bonsoir

Message par H Hesse le Lun 5 Oct 2015 - 3:14

Oui plutôt bonsoir, je suis un peu un oiseau de nuit.

C'est un peu compliqué de commencer à écrire ici, j'ai envie de tout vous dire et rien en même temps. Le fait de partager avec des gens similaires est assez jouissif mais déroutant aussi.

Je vais commencer par les lieux communs. A la base je suis archéologue (j'ai cru comprendre à la lecture de certaines présentations ici que je n'étais pas le seul Smile), mais comme je suis un éternel indécis et que, parfois, je me prend pour jarod dans le caméléon (dédicace enfants des 90s), j'ai fait tout un tas de trucs divers et variés (mmmh, c'est précis) et actuellement je suis officier de protection, je m'occupe de réfugiés (oui j'ai vu à la télé, je sais je sais).

Mais je crois que mes centres d'intérêt sont plutôt mes repères qui me permettent de pas perdre pied dans ce bas monde, à savoir la musique (et là la liste des genres est inépuisable, à passer entre tchaikovsky, faith no more ou john coltrane), la littérature (ah oui astucieux le pseudo), le théâtre, le ciné, bref tout ce qui permet de sublimer le quotidien quoi Smile.

J'ai mis un bout de temps avant de vouloir/oser débouler ici, d'une part parce que je connais ma condition depuis longtemps et que c'est une étiquette qui me gratte parfois/souvent (et que je n'aime pas me réfugier derrière cette étiquette quand j'ai la lâcheté d'admettre mes torts, ce qui m'arrive), d'autre part parce que se dévoiler, pour mieux partager, reste une épreuve pour moi, même derrière un écran. Mais la lecture de nombreuses interventions ici, qui m'ont donné pas mal de matière à réfléchir, me confortent dans l'idée que je peux trouver ici un espace de partage sans jugement qui m'aurait bien aidé à d'autres moments de ma vie Smile.
Pour ma part, j'ai été diagnostiqué quand j'étais minot, mais j'ai dû faire l'apprentissage "à la dure", comme beaucoup ici j'imagine, de ce que ça impliquait. Ce ne fut et ce n'est pas toujours une partie de plaisir. Je vais ptete d'ailleurs prendre le contre pied en disant que je n'ai pas toujours essayé de vivre en accord avec mon côté zèbre mais que j'ai souvent essayé de l’anesthésier à coups de comportements ou d'addictions pas jouasses. C'est surtout le côté hypersensibilité, besoin irrépressible et parfois frustrant d'être un saint bernard, passage d'un extrême à un autre en un rien, esthétisation de la souffrance, cerveau qui va à 200 à l'heure constamment, anticipation stérile des réactions d'autrui à la manière d'un joueur d'échecs qui joue toute la journée contre lui-même qui m'ont beaucoup fatigué. Forcément y a plein de jours où ça devient un vrai atout, ça l'a souvent été, et je m'en prive pas pour l'aisance sociale avec mon faux-vrai-self. Mais je me connais suffisamment pour savoir que je peux avoir des journées pleines de bonnes résolution de pas sombrer aux vieux démons pour me voir lâcher tout ça après pour une broutille, faute de coordination entre ma capacité à me connaître et ma violence émotionnelle Smile.

Donc voilà, je suis assez serein avec ça (cette nuit), même si, en me sachant zèbre depuis perpet, j'ai souvent l'impression que plus j'arrive à me cerner, moins je comprends (putain socrates vieux menteur). Sûrement qu'à votre contact, je ne pourrais que mieux appréhender ce dédale inhérent qui nous caractérise ! En tout cas, au plaisir de vous lire et vous découvrir, sur ce fil ou un autre, je pense bien me faire un coin au chaud ici. La bise

H Hesse
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 8
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 27
Localisation : Théâtre magique, pour les fous uniquement

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien le bonsoir

Message par mrs doubtfull le Lun 5 Oct 2015 - 6:18

Coucou!
Bienvenue!
À te lire une question me vient : est-ce plus facile de vivre sa douance quand on en a conscience ( et confirmation) depuis l'enfance?

mrs doubtfull
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 673
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 49
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien le bonsoir

Message par Ardel le Lun 5 Oct 2015 - 10:37

Bienvenue, H. Hesse ! cheers

Bon courage dans ton boulot, ça ne doit pas être facile tous les jours, en ce moment ...

Et bonnes lectures à toi. N'hésite pas à collecter deci delà pour rendre ton coin le plus confortable possible. A bientôt !

_________________
"Qui pense peu, se trompe beaucoup." - Léonard de Vinci
Ma présentation     Charte ZC-mode d'emploi     Règles du groupe "signatures"

Ardel
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3837
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 28
Localisation : Rennes

http://www.zebrascrossing.net/t10090-six-mois-apres-mon-inscript

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien le bonsoir

Message par Daorys le Lun 5 Oct 2015 - 10:43

hello ! Bienvenue dans la savane.

Daorys
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 459
Date d'inscription : 16/08/2015
Localisation : Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien le bonsoir

Message par H Hesse le Lun 5 Oct 2015 - 22:04

Merci à vous !

@mrs doubtfull : A chaud, je te dirais oui et non. Oui parce que ça m'a permis de cerner rapidement que mon mode de fonctionnement pouvait se "caractériser", en tout cas se comprendre et s'apprivoiser. En somme, ça me rassurait en me disant au fil des années : plus tu sauras gérer ta zébritude, mieux ça ira avec les autres, avec le monde. Et non parce que le fait de savoir, gamin, peut te donner une grille de lecture parfois malsaine de la réalité, un point d'ancrage que tu ne saisis pas tout à fait parce que tu n'as rien vécu. Dans l'arrogance de l'enfance prématurée, tu peux toiser les autres du haut de ta tour zébrée. Je venais de l'apprendre alors, et l'orgueil, puis la frustration, puis la déception, etc de savoir ça a, en partie évidemment, contribué à une enfance difficile (je suis un pro de l'euphémisme). Après, j'ai eu toutes les phases inhérentes à l'acceptation de la chose, comme tous ici. Mais voilà, je dirais que ça te donne des clés, mais quand t'es gamin t'as pas encore construit la porte. Bref faut que j'y réfléchisse, j'ai la sensation de pas être très clair...

@Ardel : oui merci c'est effectivement le bordel en ce moment ^^, mais je prend limite le fait de devoir lever quotidiennement le voile sur "ce que l'on sait mais qu'on a pas envie de savoir du recoin sombre de l'âme humaine" comme un défi. Pas dans le sens moche du terme, mais plutôt dans le sens qu'étant hypersensible et doué d'empathie, je préfère être à cette place plutôt qu'un sombre connard Smile

H Hesse
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 8
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 27
Localisation : Théâtre magique, pour les fous uniquement

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien le bonsoir

Message par mrs doubtfull le Mar 6 Oct 2015 - 6:12

Merci pour ta réponse, que je trouve bien exprimée !
Alors peut être qu'il faudrait vraiment un accompagnement étayant pendant l'enfance pour aider à apprendre à vivre sa douance.
Très souvent dans les témoignages lus sur le forum, les adultes diagnostiqués enfants racontent que leurs parents ne leur disaient pas franchement le résultat des tests, ou qu'ils n'en parlaient plus du tout après coup...comme s'il s'agissait d'un fait ponctuel...

Je te souhaite une agréable journée ( sans bonnes résolutions, juste à vivre au présent;))

mrs doubtfull
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 673
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 49
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien le bonsoir

Message par NIN59 le Mar 6 Oct 2015 - 17:13

Belle présentation...bienvenu à toi!je n'ai pas lu Hermann hesse, faut il? que recommandes tu?
"besoin irrépressible et parfois frustrant d'être un saint bernard, passage d'un extrême à un autre en un rien, esthétisation de la souffrance, cerveau qui va à 200 à l'heure constamment"
je me retrouve dedans, même si avec le temps on apprend à devenir aussi plus égoiste, prendre soin de soi avant, le naturel de ressentir le soucis,le chagrin des autres et l'envie d'aller au devant, de faire quelque chose, de dire : je comprends.
quant à l esthétisation de la souffrance, c est vrai j'ai toujours fait ça...encore aujourd'hui, peut être pour lui donner du sens, si j'en fais un joli poème cette douleur ne sera pas vaine?Ou comme Kurt cobain: "thank you for the tragedy I need it for my art"après jusqu'à un certain point quand même.

"ce que l'on sait mais qu'on a pas envie de savoir du recoin sombre de l'âme humaine" comme un défi. Pas dans le sens moche du terme, mais plutôt dans le sens qu'étant hypersensible et doué d'empathie, je préfère être à cette place plutôt qu'un sombre connard", j adore ça ,j aurais pu l'écrire sauf que j'ai 10 ans de plus et du coup par moment , tout ce que je sais fait que je ne crois plus en rien, par phases on va dire...je sais bien que je ne sais pas tout et j'espère toujours être surprise.

NIN59
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 91
Date d'inscription : 24/05/2015

https://ello.co/helenina

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien le bonsoir

Message par docteurwho le Mar 6 Oct 2015 - 17:16

Tu es courageux d'arriver à te mettre à ce point à nu dans ta description. Je n'y arrive pas mais je me reconnais énormément dans ce que tu dis de toi. Bienvenu en tous les cas. Smile

docteurwho
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 27
Date d'inscription : 06/10/2015
Localisation : Londres, la veille de noël

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien le bonsoir

Message par EtoileduParadoxe le Mar 6 Oct 2015 - 17:36


Hello, Salut !
J'aime beaucoup ta présentation, tu y sincère et tu t'exprimes
avec beaucoup d'aisance sur des choses vraiment difficiles
à cerner et à vivre.

J'aime moi aussi beaucoup des choses que tu aimes aussi:
la littérature, la musique, et notamment...le théâtre !
H Hesse est un écrivain que j'aime beaucoup.
Je serai heureuse de parler lectures, pièces de théâtre ou jeu d'acteur avec toi. Pour la musique j'écoute de tout aussi.

Vraiment, j'ai été touchée par ce que tu exprimes sur la condition
de zèbre, l'hyper-sensibilité et les émotions extrêmes,
je connais tellement.

Bref je serai vraiment heureuse d'échanger plus avec toi par la suite.

Bienvenue sur le forum, moi aussi je suis arrivée dessus très récemment. Wink

EtoileduParadoxe
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 286
Date d'inscription : 02/10/2015
Age : 27
Localisation : dans l'univers, dans les étoiles, sous la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien le bonsoir

Message par ShineFlower le Mar 6 Oct 2015 - 18:15

Bienvenue H Hesse dans la savane Smile

ShineFlower
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3505
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 57
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien le bonsoir

Message par H Hesse le Mar 6 Oct 2015 - 23:04

Merci pour vos messages Smile ! Ca fait chaud au cœur, vraiment

@mrsdoubtfull : Merci ! Oui je vois bien ce que tu veux dire avec le type de réaction des parents. J'ai eu la chance que les miens aient bien géré la chose, à savoir être à l'écoute quand il fallait tout en me laissant faire mes expériences, mes conneries et mes projets par moi-même (enfin, je pense qu'avec le recul c'était le meilleur comportement à avoir). Ca n'a pas empêché qu'ils en aient souffert, qu'ils n'aient pas su comment gérer certaines situations ou qu'ils m'aient mis une pression démesurée parfois. Mais je ne pourrais pas leur en vouloir, si j'avais été à leur place, je ne sais pas comment j'aurais réagi, surtout quand cette douance m'empêchait de communiquer avec eux, ou par à coups violents ou mensongers. J'imagine que pour ta part tu l'as appris plus tard Smile ?

@NIN59 : Merci Smile, alors Hermann Hesse je suis un gros fan, mais on peut ne pas aimer aimer, y a des moments particulièrement chiants qu'on lit en biais ou dans le métro pour faire genre (ou si tant est qu'on peut faire abstraction du style littéraire alambiqué des années 20). Mais il a une fine connaissance de la psyché humaine, c'est souvent très introspectif, torturé, extrême et parfois absurde (ah ça vous rappelle quelque chose ^^?). Jte recommande si ça te parle de commencer par Siddhartha, le cheminement initiatique de Bouddha avant d'être Bouddha. Ou Demian. Ou mon préféré Le Loup des steppes, l'histoire d'un intellectuel qui se complaît dans son isolement érudit, de ne faire que bouquiner, picoler et détester le monde extérieur tout en souffrant de cette condition (un aperçu :
Spoiler:
L'extrait wikipédia est plutot représentatif jtrouve "Celui qui a goûté aux autres journées, à ces journées funestes marquées par des crises de goutte ; à ces journées où une névralgie épouvantable, térébrante, venue se loger derrière les prunelles des yeux, jette un maléfice sur toute activité visuelle et auditive, la transformant diaboliquement de joie en torture ; à ces journées d'agonie de l'âme, à ces âpres journées de vide intérieur et de désespoir où, au beau milieu d'un monde détruit, exploité par les sociétés anonymes, l'univers des hommes et leur prétendue culture apparaissent à chaque seconde dans leur splendeur de pacotille, mensongère et vulgaire, grimaçant comme un personnage répugnant dont l'image se concentre dans l'esprit malade jusqu'au comble du désespoir. Celui qui a goûté à cet enfer éprouve beaucoup de satisfaction à vivre des journées normales, en demi-teinte, semblable à celle qui venait de s'écouler. Il est assis, reconnaissant, près du poêle chaud ; en lisant le journal du matin, il constate, reconnaissant, qu’aujourd’hui encore aucune guerre n’a été déclarée, qu'aucune dictature nouvelle n’a été instaurée, qu'aucune affaire particulièrement véreuse n'a été découverte dans le monde politique ou économique ; il accorde, reconnaissant, les cordes de sa vielle rouillée et entame un hymne empreint de retenue, d'enthousiasme modéré, allant presque jusqu'à la gaieté, qui lasse la vague divinité à laquelle il s'adresse, une divinité satisfaite, placide, douce, légèrement étourdie par le bromure. Et, dans cette atmosphère épaisse et tiède d'ennui béat, d'indolence suscitant une immense gratitude, cette vague divinité qui hoche la tête avec lassitude et ce vague être humain qui chante son psaume d'une voix étouffée, se ressemblent comme deux jumeaux"
).

Après cette enflammade littéraire, j'imagine qu'en effet, avec le temps, ça s'apprend de mieux gérer ses émotions, d'essayer de les sublimer et de davantage penser à soi, jte cache pas que j'y suis pas encore Smile mais ça progresse! J'aime ce que tu dis à propos de donner du sens à la douleur. J'ai souvent essayé de coucher mes émotions par écrit, bon quand ça réussissait entre tentatives avortées et poèmes totalement foireux ^^. A ce titre, la musique (écoute comme pratique) marche très bien je dois dire (nickel la référence Cobain Wink). En fait, je pense que la douleur inhérente à la douance nous demande un supplément de catharsis au quotidien et par extension une affinité artistique (même si on n'estime pas être un artiste, c'est pas la qualité de ce qu'on fait qui importe).

"tout ce que je sais fait que je ne crois plus en rien, par phases on va dire...je sais bien que je ne sais pas tout et j'espère toujours être surprise." Je t'avoue qu'il m'est arrivé de me faire le même genre de réflexion (oui à mon âge, je suis un vrai morveux :p). Et franchement je suis persuadé que tant que tu restes ouverte à une potentielle surprise, ça finit toujours par venir. Je vais te recoller une référence littéraire (le mec n'arrête jamais) The Sunset Limited de Cormack McCarthy, une pièce de théâtre ou dialoguent M. Black, le taulard repenti et M. White, le prof d'histoire dont les valeurs, les croyances, les fondations de l'esprit, du coeur, de tout ce qui pouvait l'émouvoir ou le mouvoir se sont écroulées comme un château de cartes et qui ne voient qu'une issue. Sans transposer ça avec ce que tu me dis, ça donne une bonne piste de réflexion sur la dynamique ou la non-dynamique de la vie, suivant ce qu'on en sait. Comme tu disais donner du sens à la douleur, je crois que, parfois, la vie n'a que le sens qu'on veut bien lui donner ou pas.

@doctorwho : Ahaha, c'est un de mes défauts, je n'ai pas de filtre, et c'est plus facile quand je vois qu'il y a des choses qui vous parlent et qu'on a en commun Smile. Et j'espère que t'arriveras un peu à partager avec nous Smile

@EtoileduParadoxe : Merci pour ton message ! Ca me fait plaisir de partager autant de points communs avec toi Smile ! Et je t'avoue que rien que d'écrire ces courts messages (dit le mec qu'est en train d'écrire un pavé innommable) aide à cogiter sur la douance, ça défriche une zone de mon cerveau que je laisse souvent en jachère ou que je laisse aux mauvaises herbes. Et là je me rends compte que je viens de faire une métaphore agricole...mais je pense que tu vois où je veux en venir ^^. Sinon je vois que c'est effectivement le théâtre qui a l'air de te tenir à coeur Smile, tu en fais du coup ?

@ShineFlower : Merci !

Et merci aussi à Daorys que je n'avais pas salué.
En vous souhaitant une bonne nuit Wink

H Hesse
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 8
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 27
Localisation : Théâtre magique, pour les fous uniquement

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bien le bonsoir

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:41


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum