"Hyperperceptivité" dans vos relations interpersonnelles, ça vous parle?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: "Hyperperceptivité" dans vos relations interpersonnelles, ça vous parle?

Message par Lucy in the sky le Sam 19 Déc 2015 - 10:20

Merci pour ce sujet passionnant : je vous ai tous lus et mon Dieu, C'EST CA !!! Very Happy
(Parenthèse : j'ai tellement la sensation de me voir en vous, c'est dingue et ça me rend encore toute chose...!)
Plus sérieusement, en effet, ce scanner possède d'évidents défauts.
J'ai souvent fini en conflit avec des gens parce que je ne pouvais empêcher ma conclusion de parvenir à ma bouche et de la formuler. En revanche, je n'ai jamais voulu faire de mal.
J'essayais de dire les choses avec beaucoup d'empathie et en trouvant des solutions au problème de la personne. Sauf que trop difficile à entendre car je tapais dans le mille, la réaction en face était de l'ordre du rejet. "Tu es parfaite toi ?"
Alors non, je ne suis pas parfaite mais je me connais très bien en revanche et je m'analyse en permanence : j'ai besoin de comprendre chacune de mes réactions, y compris les nouvelles qui apparaissent à mesure qu'on prend plus d'âge. (Je crois même qu'analyser la nature humaine comme le disait je ne sais plus qui, pardon, est une de mes activités favorites. Un vrai loisir)

Digression bonjour, pardon.
Pour revenir au scanner, on parle des défauts mais personnellement, j'ai envie d'y voir surtout une qualité.
Jusqu'ici, avant de vous lire, avant tout ça, je l'appelais (pardonnez la vulgarité) "le radar à cons" car je ressens profondément ou la bêtise ou la méchanceté (et je suis bien plus tolérante avec la première qu'avec la seconde!) de quelqu'un. Même quelqu'un d'adulé que tout le monde encense. Et je sais comment ça va se finir.
Donc je ne peux lutter contre l'avis global positif, je préviens mes proches et j'attends que ça se passe. Bizarrement, ces gens là qui jouent double jeu, finissent pas m'éviter aussi naturellement car "j'ai de sacrés yeux".

Pour moi, c'est une vraie chance.
Ca m'économise du temps, de l'énergie, de l'investissement affectif avec risque de grosse claque derrière et c'est aussi très utile dans mon boulot où je cerne bien les profils et moteurs.
J'ai juste appris à taire un peu mes conclusions en effet.
Et l'autre aspect positif, c'est que si on "détecte" les cons, les méchants, les gros névrosés, on voit encore mieux les belles personnes et ça, c'est sacrément émouvant. I love you

Lucy in the sky
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 14
Date d'inscription : 18/12/2015
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Hyperperceptivité" dans vos relations interpersonnelles, ça vous parle?

Message par Invité le Sam 19 Déc 2015 - 10:45

Gorgone a écrit:Je me suis demandé si l'"hyperperceptivité" était liée au mode "scanneur", aussi. Parce que j'ai également déjà entendu: "arrête de me regarder comme ça" ou bien que j'ai le regard "pénétrant", bref, ce genre de trucs qui vous rappellent que vous pouvez être un peu dérangeante juste par votre présence (conscience?).

J'ai appris très tôt à ne pas montrer ce que je vois. Cela a 2 avantages :

Avoir une capacité d'anticipation imprévisible en cas d'embrouilles
Ne pas créer des embrouilles (effectivement, ça complique tout de suite les relations si vous tiquez sur plein de trucs et que l'autre s'en rend compte. Il ne va pas comprendre où vous voulez en venir, ce que vous pensez, etc.). Ca peut vite passer pour du manque de respect.

J'ai appris à taire les signaux paraverbaux de 95% des choses que je tique. Certaines m'échappent, mais suffisamment infimes pour se cela paraisse anodin. J'utilise la technique du "je pense à autre chose" et s'il le faut, je traite ce que j'ai vu en décalé, quelques minutes, voire quelques jours plus tard.

A titre d'exemple, je connais une "psychologue surdouée" qui était comme ça. Par sa prétention, elle a réussi à pousser quelqu'un à la démission, et à faire une tentative de suicide. Tiquer, c'est bien si on ne le montre pas, si on reste humble et qu'on interprète pas à tout va. Encore et toujours, jeter cette vilaine étiquette de surdoué à la poubelle.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Hyperperceptivité" dans vos relations interpersonnelles, ça vous parle?

Message par Lucy in the sky le Sam 19 Déc 2015 - 11:00

Nukzak a écrit:

A titre d'exemple, je connais une "psychologue surdouée" qui était comme ça. Par sa prétention, elle a réussi à pousser quelqu'un à la démission, et à faire une tentative de suicide. Tiquer, c'est bien si on ne le montre pas, si on reste humble et qu'on interprète pas à tout va. Encore et toujours, jeter cette vilaine étiquette de surdoué à la poubelle.

Concrètement, il ne faut pas apporter une information à quelqu'un qui n'en veut pas.
S'il n'en veut pas, c'est peut-être parce qu'il veut garder des choses inconscientes puisque peu prêt à gérer consciemment et ça peut faire de gros dégâts, c'est sûr.

Lucy in the sky
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 14
Date d'inscription : 18/12/2015
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Hyperperceptivité" dans vos relations interpersonnelles, ça vous parle?

Message par Minuit le Sam 19 Déc 2015 - 11:02

Lucy in the sky a écrit:Et l'autre aspect positif, c'est que si on "détecte" les cons, les méchants, les gros névrosés, on voit encore mieux les belles personnes et ça, c'est sacrément émouvant. I love you

Ca c'est bien vrai, c'est un des grands bonheurs de l'existence. Rolling Eyes

Minuit
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 178
Date d'inscription : 14/01/2013
Age : 23
Localisation : Paris

http://8-12hz.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Hyperperceptivité" dans vos relations interpersonnelles, ça vous parle?

Message par Invité le Sam 19 Déc 2015 - 11:03

Dans ce cas là, la psychologue en question a interprété de travers, a vu ce qu'elle voulait voir, sans doute pour essayer de régler ses propres problèmes inconscients et elle a harcelé la personne jusqu'à qu'elle parte. Autrement dit, elle a vu des choses et a fait de la merde avec.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Hyperperceptivité" dans vos relations interpersonnelles, ça vous parle?

Message par Zaurore le Mar 22 Déc 2015 - 15:12

Merci pour cette discussion! study Very Happy

Quand je perçois quelquechose j'ai envie d'aider les personnes autour de moi, mais ils ne demandent rien (voir qu'ils ne toléreraient pas ce que je considère comme une aide, et qui peut être juste perçu comme une agression psychologique du point de vue de l'autre) la plupart du temps. Parfois il faut que j'en parle, donc j'essaye d'en parler à des personnes hors contexte (ami d'enfance qui ne connait pas les personnes en question par exemple).

J'ai beaucoup de mal à cacher le regard que je porte sur les autres, et je perçois parfois des sursauts ou de la peur chez la personne que j'observe Suspect . Je le fait sans m'en rendre compte, on me le renvoie comme un "regard de tueuse", même si ce n'est pas du tout ce que je fais. pirat

J'ai vécu la sensation d'être observée, ça m'a fait peur aussi. Je ne sais pas ce qu'à perçu cette personne de moi, peut être quelque chose qu'il valait mieux ne pas me dire? La seule chose que j'ai vu en face c'est un peu d'agacement et beaucoup de volonté de ne pas faire de mal, de rester dans une sorte de neutralité bienveillante. J'aimerai savoir ce que cette personne a pensé, mais je la remercie de m'avoir laissé du temps à ce moment là, de ne pas m'avoir obligé à entendre des propos qui auraient pu être d'une grande violence. Je suis restée avec des doutes, mais engendrer un questionnement chez moi à ce moment là a été bénéfique. confused I love you

Quelle est notre responsabilité en tant qu'hyperperceptif(ve)? Que dire et que taire? Parfois j'ai l'impression de percevoir certaines choses dans les relations qu'ont les gens entre eux, mais est ce un biais cognitif? Comment être sure que je ne valide pas à posteriori certaines de mes pensées quand elles sont confirmées, et que j'oublie les autres (celles qui étaient fausses).

Zaurore
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 80
Date d'inscription : 18/08/2015
Age : 34
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Hyperperceptivité" dans vos relations interpersonnelles, ça vous parle?

Message par Megalops le Mar 22 Déc 2015 - 23:07

Et bien voilà, encore un pavé de plus dans mon sac à dos... l' hyperceptivité....Twisted Evil

Il se charge, il se charge le petit sac... je ne vais bientôt plus savoir quoi en faire...terible depuis quelques jours.

Et ce besoin permanent de régler tous les problèmes, de cerner les défauts...de tout analyser, tout comprendre, percevoir, sentir, ressentir...

Cette fameuse CLAIRVOYANCE... cyclops

A force il m'est même arrivé de développer une sorte de 6eme sens... d'anticiper des tonnes de choses...
parfois même d' affiner ce sens pour en faire une force...dans le cadre de relations commerciales par exemple( je suis ESTP). Il paraît que je suis plutôt fortiche parfait-il dans mon domaine. Soit.
Ce qui marrant c'est que comme plusieurs d'entre vous j' ai "instinctivement" su exploiter ce trait de caractère dans le cadre professionnel... avec succès.

Mais du coup, fort de ma connerie, j' ai eu l' excellente idée de le dupliquer dans la vie perso... et bien ma vie perso c' est un joyeux bordel!!!
Au passage ma vie perso flingue mon moral...ce qui a finalement pour conséquence de m'emmener à cogiter pendant mes heures de travail et du coup me plombe dans boulot...
scratch
Vous me suivez toujours là??? Non parce que j'ai comme l'impression d' être un cas lourd !!! Un champion du monde!!!
Shocked
Mais bon vous m'amenez un début de solution... tout du moins je vois où le bât blesse.
Dans tous les cas on se sent moins seul...

Finalement tout semble passer par le contrôle de ses émotions... nos sens sont exacerbés... il faut prendre conscience de l'autre, de l'interlocuteur...
Enfin c'est tout de même sacrément déroutant... il va falloir repenser l'aspect Irl plus que sérieusement ...

Enfin, c'est à l' aube de la quarantaine qu' il va me falloir tout reprendre... corriger ... exploiter... m' adapter... c' est plutôt positif en l' occurrence !!! (bon il doit certainement être possible d'ajouter middle life crisis) ... mais je vais arrêter là sinon je ne vais définitivement plus paraître sexy!! Puis le cumul des mandats n'est pas recommandé.

Megalops... sobre depuis deux jours!!! Enfin je tente geek

Dans tous les cas merci de vous livrer ainsi ... de partager...

Megalops
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 47
Date d'inscription : 18/12/2015
Age : 40
Localisation : Au bord de l'eau.

Revenir en haut Aller en bas

A partager de la part d'une nouvelle aussi (ce jour)

Message par LeCygne le Dim 27 Déc 2015 - 11:44

Bonjour à tous,
Voici ma première en matière de blog et j'avoue que je suis assez contente de répondre à ce sujet qui me tient à cœur (vive les empathiques). Je viens de finir le livre de Cécile BOST, très intéressant, un de mes préférés. C'est grâce à ce livre que je me lance à la rencontre de mes semblables......

Je ne suis pas très douée en bavardage (100% introvertie) mais je vais quand même m'y aventurer, je suis sûre que vous allez m'y aider, ne sommes-nous pas solidaires ? ou taires ? pour la plupart d'entre nous ? Je me lance

Ce sujet me parle, je suis comme qui dirai un vrai récepteur et ce qui m'a toujours perturbé, c'est cette faculté de lire dans l'autre, de voir ce qui se cache derrière ce qui est dit ou de ressentir ce que ressent l'autre, de voir les réelles intentions de l'autre

Ah oui, au fait, j'ai été déclarée en surdouance en 2014, à l'âge de 44 ans, autant vous dire que cela fait juste 1 an que je commence à comprendre ce qui me rend différente (et encore) et surtout ce qui m'a toujours fais me demander pourquoi je vois qui est l'autre et pourquoi les autres ne voient pas ce que je vois.....vous me suivez ? Et aussi me demander ce qui cloche chez moi ?


Je ne sais pas pour vous, mais souvent on m'a dit que j'avais des antennes, bien sûr cela était pour moi de l'incompréhension totale, mais qu'est-ce qu'ils me disent ? me voilà transformée en fourmi maintenant....j'ai beaucoup de difficulté avec le paraître et du coup j'ai développé une forme d'intolérance à l'hypocrisie, aux faux semblants, etc. Mais en même temps j'ai quand même été souvent épatée par ces personnes capables de faire croire aux autres ce qu'ils veulent, tout en percevant chez eux leur médiocrité, leurs peurs, ambivalence des perceptions ? c'est parfois déroutant  Twisted Evil

LeCygne
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 1
Date d'inscription : 27/12/2015
Age : 46
Localisation : Essonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Hyperperceptivité" dans vos relations interpersonnelles, ça vous parle?

Message par LaDemoiselle des Licornes le Dim 27 Déc 2015 - 12:38

Je n'ai pas tout lu. Oui c'est mal.

Mais j'ai exactement pareil. Je m'en fiche d'être intrusive, mais je ne leur en parle simplement pas. Après c'est chaud avec ceux que tu n'aimes pas...

[une amie] -Mais pourquoi tu n'aimes pas cette fille? Elle est très sympa avec toi!
[moi]- Mais dans sa tête elle n'est pas sympa avec moi!

Va expliquer cela. Mais je trouve que cette capacité d'analyse est une force.

LaDemoiselle des Licornes
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 87
Date d'inscription : 13/12/2015
Age : 20
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Hyperperceptivité" dans vos relations interpersonnelles, ça vous parle?

Message par Deedee le Dim 27 Déc 2015 - 14:05

Joli sujet, très intéressant.
Et ça me parle aussi, sentir des choses longtemps à l'avance, sentir aussi de l'animosité ou de la jalousie, ou autre.
Bref, sujet trop sensible pour que je souhaite développer davantage, mais je suis concernée.

Deedee
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1692
Date d'inscription : 04/01/2013
Age : 39
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Hyperperceptivité" dans vos relations interpersonnelles, ça vous parle?

Message par stellaire le Ven 1 Jan 2016 - 15:12

mammuthus a écrit:Coucou !  Very Happy

Haha ! Je me reconnais tellement dans ce que tu viens de dire ! j'ai une théorie là-dessus : si je suis/parait "insensible" c'est parce que je suis tellement occupée à traiter les émotions des autres que j'ai même plus de place pour que les miennes puisse sortir.

Des bisous !

griboo a écrit:
je sens ce que les gens ressentent , c est pour ca que j'ai du mal et que je sélectionne les gens avec qui j'interagis, tout nouveau venu dans un groupe parasite mon état stable, je dois intégrer de nouvelles interactions, emotions transmises par qqn que je n'ai pas encore scanner , ca me perturbe
je n'aime pas rester longtemps avec des gens sauf en tete a tete et j'ai du mal a gérer toutes ces emotions effervescentes en moi du coup dans le présent
effectivement je vois aussi plutôt ca comme des informations en plus, des donnees en plus, je ne peux pas contrôler vraiment ces aspects de mon fonctionnement
et j'ai toujours pense que tout le monde faisait la meme chose

Bonjour tout le monde!

Je pourrais tous vous citer tellement je me reconnais dans ce que vous écrivez...
Je plussoie ++++

J'ai beaucoup de mal à entrer en interaction avec les autres car trop de données à gérer en même temps....
Alors souvent je me replie et je passe pour une autiste aux yeux du monde!
Maintenant que je sais d'où ça vient, je suis beaucoup plus détendue.... Mais avant c'était une véritable épreuve car j'essayais de me forcer à être "normale" et à être dans une forme de fluidité relationnelle et conversationnelle. Mais impossible sur le long terme car l'essentiel de mes capacités cognitives étaient mobilisées à comprendre mes différents interlocuteurs, à anticiper et interpréter les réactions des autres.... Rattraper mes boulettes aussi!! silent

J'ai décidé d'utiliser cette capacité et d'en faire mon métier.... A défaut de me faire comprendre des autres, dompter et utiliser cette compétence pour aider les autres....

stellaire
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 41
Date d'inscription : 31/12/2015
Age : 89
Localisation : Everywhere

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Hyperperceptivité" dans vos relations interpersonnelles, ça vous parle?

Message par carlie le Mar 16 Fév 2016 - 18:35

Bonsoir,
Quand une connaissance s'est marié, j'ai su presque immédiatement qu'elle divorcerai, avant même de connaître l'élu, à sa façon d'en parler et connaissant bien le sens profond de ses petites phrases qui n'auraient surprises personne d'autre.
Un nouveau venu dans l'équipe? je sais parfaitement avec qui ça va coller (parfois ca ne va pas du tout dans le sens logique de ce qui parait), avec qui ça va être compliqué, et même pourquoi, quel élément va être déclencheur et en quelle circonstance.
Je n'ai pas de confiance en moi, je ne parle jamais comme cela, mais si j'ai un talent c'est celui ci, je le dis avec certitude.
Par contre je n'ai aucun don de voyance comme déceler si une femme est enceinte, à moins qu'elle parle et évolue devant moi dans des situations ou je peux extraire les vrai du faux, ce qui est la porté de presque tout le monde, moi la différence c'est que j'arrive à anticiper, comment vont réagir les gents plusieurs coup d'échec plus tard. c'est juste un peu plus poussé que la moyenne..

carlie
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 81
Date d'inscription : 14/12/2015
Age : 36
Localisation : reims

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Hyperperceptivité" dans vos relations interpersonnelles, ça vous parle?

Message par Slafka le Jeu 25 Fév 2016 - 18:23

Je trouve que ça foisonne un peu de néologismes et de superlatifs à la sauce hyper, mais, grosso modo, simplement, interpréter les autres et s'auto-interpréter c'est sûrement un passe-temps favori pour pas mal de nous. Parce qu'on a le temps pour ça ou qu'on le prend au détriment d'autre chose.

Après, c'est une logique qui est totalement la nôtre et cette habitude fâcheuse aussi de vouloir projeter ses opinions, ses convictions sur le monde, puisqu'elles sont obligatoirement justes. La justesse supposée de nos idées (qui dénonce, soit dit en passant, notre perfectionnisme complexé) nous empêche de faire autre chose que de nous concentrer sur les irrégularités supposées des autres gens. Mais c'est comme ça qu'on apprend à se connaître, en heurtant les gens. Au début, pas toute la vie. Bref, pour avancer, l'interprétation c'est bien, mais c'est de l'énergie qui pourrait être utile ailleurs, à mon avis.

Slafka
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 277
Date d'inscription : 25/06/2015
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Hyperperceptivité" dans vos relations interpersonnelles, ça vous parle?

Message par cocotte en papier le Jeu 25 Fév 2016 - 23:35

Bonsoir, tout ça me parle énormément et je me retrouve beaucoup dans tous vos messages.
Il est vrai que c'est assez grisant de voir (sentir)  la "structure" d'une personne et les différentes couches qui la composent et difficile de savoir parfois ce qu'il faut dire ou ne pas dire à celle-ci. En fait chacun avance à son propre rythme et je suis pour dévoiler son opinion si et seulement si la demande est faite par l'autre.

Avoir cette capacité de voir ce qu'il se passe en l'autre à pour ma part une utilité pour appréhender ce qu'il se passe en moi. Toucher du doigt l'organisation d'un personne tant au niveau conscient qu'inconscient, le rôle qu'elle joue, les peurs qui s'expriment, les mécanismes de défenses mis en place, les émotions qui la traversent, le vécu qui parle à travers elle, m'a fait prendre conscience très tôt que j'étais moi aussi faite de tout cela. Et je trouve ça super de se dire que cette hypersensibilité peut nous permettre de mieux nous connaître.

Je me suis rendu compte il y a peu de temps que si je m'amusais à percevoir et à analyser toutes ces informations provenant de l'autre c'était simplement par peur des gens.
En effet surinvestir cette capacité d'empathie n'est que le moyen de mettre l'autre à nu et ainsi se protéger d'un éventuel danger. J'ai eu cette capacité de voir au travers des gens très tôt dans l'enfance. Je pense que par peur des autres, peur de ne pas savoir ce que l'on attend de moi, peur de ne pas plaire, peur du jugement à l'école ou bien à la maison parce que je me sentais déjà en décalage et un peu à côté de la plaque, j'ai développer cette capacité à lire les autres pour savoir comment moi je devais me comporter.
Toujours savoir où en est l'autre et ce qu'il pense c'est un peu comme le chat qui ne dors que d'un œil et reste alerte au cas ou...
Après le surinvestissement de cette capacité fait que même dans un environnement protégé l'habitude reste.

Ça vous parle?

cocotte en papier
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 13
Date d'inscription : 17/03/2013
Age : 30
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Hyperperceptivité" dans vos relations interpersonnelles, ça vous parle?

Message par Pluie venteuse le Ven 26 Fév 2016 - 0:28

Eh oui que ça me parle !!

Aussi, depuis toujours, je me retrouve à "ressentir" les autres, parce que oui, tout part d'un ressenti, plus ou moins précis, que je rationalise tant bien que mal pour en tirer une information viable.
Au départ, je ressentais seulement les choses, je cernais une personne en moins de deux juste en la "captant", je ne sais pas si vous voyez...

Seulement, je n'ai pas cru en cette "capacité" si je puis dire, du coup je l'ai niée et ai essayé de rationaliser absolument tout. C'est aussi là que j'ai commencé mon travail d'observation de pointe pendant les cours de récréation, et j'imitais : je voulais essayer de m'intégrer, et ça a très bien marché !! La plupart des personnes m'appréciaient pour... ce que je n'étais pas, au final : j'étais une sorte de robot caméléon maniaque du contrôle, même ma manière de dire bonjour, je la contrôlais. J'ai eu une vie sociale très active durant cette période, je prenais presque ça comme un entraînement, en clair...

Cependant je n'étais pas complètement moi même, bien que je le pensais... Ce que je faisais finalement, c'était juger les gens en rationalisant le ressenti, ressenti qui s'est estompé... Et donc j'ai perdu de mon hyperperceptivité à un moment donné, jusqu'à ce que je comprenne tout ce que m'a fait perdre cette rationalisation : la complexité d'une personne ne peut pas être décrite par des mots, la sensation d'un personne à un moment donné ne peut pas forcément s'expliquer par quelque chose de très précis, il n'y a pas de pourquoi ni de comment il y a, simplement il y a. Et j'ai compris que cette rationalisation, je l'avais aussi appliquée à moi-même... Bref. Maintenant ça va bien, je me fie au ressenti, je le "prends" à l'authentique sans forcément l'exploiter (en tout cas j'essaie, j'ai pris de mauvaises habitudes...) : je comprends ainsi beaucoup mieux les personnes et c'est très enrichissant.

Voilà voilà pour la petite histoire !! Smile

Pluie venteuse
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 51
Date d'inscription : 13/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Hyperperceptivité" dans vos relations interpersonnelles, ça vous parle?

Message par Slafka le Ven 26 Fév 2016 - 11:03

cocotte en papier a écrit:

Je me suis rendu compte il y a peu de temps que si je m'amusais à percevoir et à analyser toutes ces informations provenant de l'autre c'était simplement par peur des gens.
En effet surinvestir cette capacité d'empathie n'est que le moyen de mettre l'autre à nu et ainsi se protéger d'un éventuel danger. J'ai eu cette capacité de voir au travers des gens très tôt dans l'enfance. Je pense que par peur des autres, peur de ne pas savoir ce que l'on attend de moi, peur de ne pas plaire, peur du jugement à l'école ou bien à la maison parce que je me sentais déjà en décalage et un peu à côté de la plaque, j'ai développer cette capacité à lire les autres pour savoir comment moi je devais me comporter.



Serait-ce une sorte de procédé de sociophobe ? Il y a de ça, certainement, la sociophobie aidant largement. Je suis d'accord que, ce qui paraît au début comme une lucidité divine ou une empathie humaniste, revêt avec le temps les habits du self-défense pour discréditer ses adversaires potentiels avec ses quatre vérités. Ou, comme tu dis aussi, décortiquer les gens permet de lire en eux les quatre vérités sur soi, puisqu'on a très peu d'autre retours sur soi par d'autres moyens.

Mais si on se laisse aller, ses habitudes acérées se transforment en attaques d'interprétation/jugement permanentes par rapport à tout, les collègues, la famille, les politiques, la météo... combien de fois ai-je entendu que je devais mettre de l'eau dans mon vin, pour me prévenir du mauvais chemin du râleur chronique.

Slafka
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 277
Date d'inscription : 25/06/2015
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Hyperperceptivité" dans vos relations interpersonnelles, ça vous parle?

Message par cocotte en papier le Ven 26 Fév 2016 - 13:19

Oui je vois, j'essaye d'utiliser cette capacité à seule fin d'aider mes amis ou moi-même à éclaircir une situation ou un comportement donné qui pose problème. Ça évite les pertes d'énergie et de monter en pression Smile
Il faut rester lucide sur sa propre personne et ne pas tomber dans le piège de la perception sélective qui selon notre humeur ou la période de vie que l'on traverse peut nous amener à ne regarder que ce qui cloche et alimente une révolte sur tout, certes légitime mais non contrebalancée par l'examen aussi de ce qui va bien.

Pour ma part les seuls moments où j'ai des difficultés à me maitriser c'est lors d'un conflit où la colère me submerge, cette capacité à voir clair peut devenir une arme dangereuse je préfère alors exploser le premier objet à ma portée ou partir si je sens que j'ai envie d'anéantir l'autre en lui balançant ses quatre vérités. Je ne pourrais plus me regarder dans la glace si je le faisais, je préfère passer pour une hystérique qui ne sait pas se maitriser Wink
Mais je me "soigne" et ce comportement n'est plus d'actualité  (enfin j'espère...)

cocotte en papier
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 13
Date d'inscription : 17/03/2013
Age : 30
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Hyperperceptivité" dans vos relations interpersonnelles, ça vous parle?

Message par Slafka le Ven 26 Fév 2016 - 15:11

cocotte en papier a écrit:

Pour ma part les seuls moments où j'ai des difficultés à me maitriser c'est lors d'un conflit où la colère me submerge, cette capacité à voir clair peut devenir une arme dangereuse je préfère alors exploser le premier objet à ma portée ou partir si je sens que j'ai envie d'anéantir l'autre en lui balançant ses quatre vérités. Je ne pourrais plus me regarder dans la glace si je le faisais, je préfère passer pour une hystérique qui ne sait pas se maitriser Wink


Ce qui n'enlève pas la part de vérité aux interprétations qu'on se fait sur les gens, surtout lorsque ceux-ci passent par mille ruses pour ne pas se faire démasquer. D'un autre côté, beaucoup de gens ont besoin d'être secoués par la vérité crue qu'on leur balance pour ré-atterrir dans la réalité des choses qu'ils voient pas. Ca pose d'ailleurs toujours le dilemme si on doit "ménager" ces gens, en leur épargnant le moindre choc, ou bien les fusiller sauvagement avec du sang qui gicle de partout. Ou bien canaliser son énergie sur autre chose.

Slafka
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 277
Date d'inscription : 25/06/2015
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Hyperperceptivité" dans vos relations interpersonnelles, ça vous parle?

Message par cocotte en papier le Ven 26 Fév 2016 - 16:12

On peut dire les choses pour provoquer un déclic de manière réfléchie, sous le coup de la colère c'est rarement pour le bien d'autrui Wink
Puisque nous sommes si clairvoyants, on devrait savoir intuitivement quand l'autre est en demande de se faire botter les fesses pour avancer ou pas. Malheureusement, il y a souvent de l'agacement à le voir répéter des schémas nocifs ou bien d'être dans le déni permanent et dans la plainte et cela parasite grandement l'intuition.
Mais de voir une personne agir ainsi me remet souvent à ma place et je me dis que moi aussi j'ai parfois ce genre de comportements, ça permet de rester humble et tolérant face aux autres. Par contre si on est en désaccord avec ce qu'ils font et que ça atteint notre sphère privée alors il faut se positionner. On ne changera pas quelqu'un qui chie dans la colle s'il ne le veut pas mais dans ces cas là on dit qu'on ne cautionne pas et on s'en va. Canaliser son énergie sur autre chose quoi Wink



cocotte en papier
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 13
Date d'inscription : 17/03/2013
Age : 30
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Hyperperceptivité" dans vos relations interpersonnelles, ça vous parle?

Message par Slafka le Ven 26 Fév 2016 - 17:28

Mais sur quoi, dit-il en se pinçant la lèvre inférieure... ah, si seulement je savais. Smile

Slafka
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 277
Date d'inscription : 25/06/2015
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Hyperperceptivité" dans vos relations interpersonnelles, ça vous parle?

Message par cocotte en papier le Ven 26 Fév 2016 - 18:20

La question qui tue... Je n'ai pas la réponse non plus... et pourtant je cherche! Comme quoi la clairvoyance à ses limites! Wink
(D'ailleurs cette problématique donne peut-être envie à certains de mes amis de me secouer mais j'ai de la chance ils sont plutôt du genre à me ménager ). ;D

cocotte en papier
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 13
Date d'inscription : 17/03/2013
Age : 30
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Hyperperceptivité" dans vos relations interpersonnelles, ça vous parle?

Message par Slafka le Ven 26 Fév 2016 - 18:52

Hmmm... peut-être rester naturel, sans artifice, du spontané 100% bio, mais ce n'est pas une occupation, encore moins un métier. Pour la question pro, être psychologue ou travailler avec des enfants... en tout cas, là où le contact avec les gens est très proche et sincère, sans déformation ni calcul.

Peut-être peu importe ce qu'on fait, éboueur ou rat de bureau chiant sans intérêt ni créativité, pourvu qu'on reste naturel et honnête avec soi-même.

Slafka
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 277
Date d'inscription : 25/06/2015
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Hyperperceptivité" dans vos relations interpersonnelles, ça vous parle?

Message par cocotte en papier le Ven 26 Fév 2016 - 19:53

Ce n'est pas une occupation mais c'est déjà beaucoup parce que ça demande d'aller à l'encontre de ce que nous propose la société et ça amène parfois à un déploiement d’énergie considérable pour contrer toutes ses influences.

Pour le boulot oui, si on des capacités à cerner l'autre autant les utiliser pour la bonne cause, il fût un temps où j'étais en master de psycho et je pense m'y replonger un de ces quatre.

Et puis observer l'humain, comprendre comment il fonctionne, percer à jour tous ses mystères c'est passionnant. Je ne m'en lasse pas, il suffit de ne pas s'y perdre et de s'analyser autant qu'on analyse les autres sinon à mal se connaître on finit par biaiser notre jugement de l'autre.


cocotte en papier
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 13
Date d'inscription : 17/03/2013
Age : 30
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Hyperperceptivité" dans vos relations interpersonnelles, ça vous parle?

Message par Slafka le Dim 28 Fév 2016 - 10:49

cocotte en papier a écrit:

Et puis observer l'humain, comprendre comment il fonctionne, percer à jour tous ses mystères c'est passionnant. Je ne m'en lasse pas, il suffit de ne pas s'y perdre et de s'analyser autant qu'on analyse les autres sinon à mal se connaître on finit par biaiser notre jugement de l'autre.


Il ne faudrait pas non plus que ça atteigne le niveau d'une obsession, hein, d'un psychose. Il y a un temps pour le juger et il y a un temps pour le faire. Trop enfermé dans le juger, je me juge et je juge les autres, on finit pas perdre la jauge de la réalité, n'est-ce pas ? Smile

Slafka
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 277
Date d'inscription : 25/06/2015
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Hyperperceptivité" dans vos relations interpersonnelles, ça vous parle?

Message par Pluie venteuse le Lun 29 Fév 2016 - 23:02

Une personne est elle-même très complexe, et ne se résume pas à une série de jugements.

Je vais prendre une image : Selon moi, une personne est telle une couleur, qui est en fait un mélange d'une infinité de couleurs.
Lorsqu'une personne se présente face à nous, elle ne nous montre qu'une couleur faisant partie de sa couleur, une couleur de son spectre si vous préférez.
Juger directement quelqu'un, c'est juger la couleur qu'elle nous présente, pas SA couleur. L'art est de percevoir SA couleur, comprenant toutes les autres couleurs qui compose cette personne. Cela se fait par le ressenti, une sorte d'intuition... Il s'agit de percevoir ce qui s'émane de cette personne dans sa neutralité totale, non ce qu'elle nous montre, même le plus indirectement possible. Il ne s'agit donc plus de penser mais de ressentir dans un premier temps.

Seulement une fois que l'on a perçu sa couleur, on peut se permettre de juger la personne : on sera ainsi beaucoup plus proche de la vérité, on comprendra davantage l'individu en question, et cela sera bien moins épuisant pour vous.

En tout cas c'est mon point de vue, je n'essaye pas d'imposer quoi que ce soit, je peux comprendre que cela puisse sembler assez abstrait.

J'espère m'être suffisamment bien exprimée...

Pluie venteuse
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 51
Date d'inscription : 13/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Hyperperceptivité" dans vos relations interpersonnelles, ça vous parle?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:54


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum