Le burn out parental

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le burn out parental

Message par Abonné absent le Sam 12 Sep 2015 - 13:54

Je ne suis pas trop du genre à "m'auto-diagnostiquer" (et je vais toujours vérifier mes doutes avec un médecin) mais je suis tombé aujourd'hui sur un 'concept' de burn out où je me suis dit "mince ! c'est tout à fait ce qui m'arrive".

Avant d'aller + loin, merci de lire
http://www.huffingtonpost.fr/liliane-holstein/la-depression-liee-au-fait-detre-parents_b_5886426.html
http://www.levif.be/actualite/sante/comment-venir-a-bout-du-burnout-parental/article-normal-361841.html

Ces deux articles se rapportent à Liliane Holstein (le premier est d'elle) et j'ai foncé acheter son bouquin. Very Happy

Questions:
- si vous pensez être dans une situation de 'burn out parental', que faites vous pour gérer ça ?
- si vous l'avez été, comment vous en êtes vous sortis ?

(parce que autant on peut démissionner de son job en cas de burn-out professionnel, autant "démissionner de chez soi", c'est un peu plus difficile, et en plus ça peut faire empirer la situation)

Abonné absent
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2028
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le burn out parental

Message par UK09 le Sam 12 Sep 2015 - 14:03

J'ai laissé mon fils à sa grand-mère et autres membres de ma famille pour deux semaines. Et j'ai été voir mon médecin et me suis reposé. J'ai réorganisé ma vie en donnant plus de poids à mes besoins et en étant plus régulier sur les règles établies à la maison. Après, j'ai la garde de petit en semaine, donc je suis parent h24; pas vraiment moyen de disperser la charge avec sa maman.

UK09
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 953
Date d'inscription : 28/07/2013
Age : 28
Localisation : La tête dans les nuages, les yeux dans un décolleté, de jolis yeux ou sur une paire de fesse, les pieds dans mes sandales, les mains sur un livre, du thé dans un thermos, sous un arbre quelque part dans Nantes. Ou entrain de faire l'imbécile avec mon fils.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le burn out parental

Message par Abonné absent le Sam 12 Sep 2015 - 14:16

UK09 a écrit:J'ai laissé mon fils à sa grand-mère et autres membres de ma famille pour deux semaines.
C'est sûr que quand tu peux faire ça c'est top ! Very Happy
Chez moi les grand-mères commencent à flirter avec les 90 balais et tu vas pas leur coller un ado en pleine crise dans les pattes.
Quand aux oncles et tantes, ils en ont rien à f... Colère rentrée Pour eux, c'est à chacun sa merde.

Ca existerait des "centres sociaux" où tu pourrais laisser tes gosses quelques semaines ?

Abonné absent
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2028
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le burn out parental

Message par UK09 le Sam 12 Sep 2015 - 14:30

Quelques semaines, non. Sinon, en colonie de vacances.

On peut aussi voir une assistante sociale. Si elle est compétente pour autre chose que rapporter à la PJJ, il y a toujours des réponses à trouver:
- suivis avec un spécialiste
- ateliers parentaux
- désignation d'une aide etc

Il y a aussi des associations de parents/ groupes de soutien qui peuvent être sympa.

UK09
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 953
Date d'inscription : 28/07/2013
Age : 28
Localisation : La tête dans les nuages, les yeux dans un décolleté, de jolis yeux ou sur une paire de fesse, les pieds dans mes sandales, les mains sur un livre, du thé dans un thermos, sous un arbre quelque part dans Nantes. Ou entrain de faire l'imbécile avec mon fils.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le burn out parental

Message par fleurdesel le Sam 12 Sep 2015 - 17:04

Il y a cet excellent livre aussi de Violaine Guéritault :
http://www.amazon.fr/fatigue-%C3%A9motionnelle-physique-m%C3%A8res-burn-out/dp/2738120369/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1442073709&sr=8-1&keywords=burn+out+maternel

Si j'ai bien compris ta situation financière n'est pas au top, tes enfants pourraient peut-être du coup bénéficier de l'accueil familial pour les vacances via le Secours Populaire. Ca fait des vacances à tout le monde comme ça ;-)

fleurdesel
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 576
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 37
Localisation : Aquitaine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le burn out parental

Message par fleurblanche le Mar 15 Sep 2015 - 0:05

ça tombe bien que tu aies ouvert ce sujet, Abonné Absent, je m'apprêtais à ouvrir un sujet intitulé "le burn out des soignants naturels ou aidants naturels". Ces soignants/aidants naturels sont, bien entendu, les membres de la famille, notamment les parents pour les enfants.

J'y ai pensé à cause du procès de cette femme qui a, malheureusement, mit fin aux jours de son enfant (âgé de 8 ans si je ne me trompe pas) lourdement handicapé. Les experts psychiatriques ont utilisé, au sujet de cette mère, les termes "maniaco-dépressive", 'délire"...
Je me suis alors demandé si ces experts étaient au courant que le burn out concerne, AUSSI et D'ABORD, les personnes prenant soin sur la durée d'un parent malade...

Je ne doute pas du professionnalisme des experts mandatés, mais j'ai été fortement surprise que ce diagnostic n'est pas été envisagé alors que le burn out des soignants naturels est si fréquent.

D'ailleurs, le cas de cette femme n'est pas le premier, il y a quelques temps un autre cas similaire avait été médiatisé. Et je me suis alors posée la question de l'accompagnement de toutes ces personnes impliquées dans les soins au long cours à un membre de la famille malade ou handicapé. Car si elles en sont arrivées à cette extrémité, on peut se demander à quel point ces mères ont manqué d'être soutenues émotionnellement, que ce soit par leur entourage proche ou par des spécialistes ?

Les parents dans cette situation sont-ils accompagnés, oui ou non ? (Dans mon expérience, cet accompagnement par des psychologues et des intervenants sociaux est censé être disponible, mais peut-être que l'accès n'y est pas facile ?)


Sinon, les solutions pour prévenir et gérer le burn out parental, UK09 en a bien parlé : réorganiser sa vie en prenant en compte ses propres besoins, se ménager du temps pour soi, avoir des loisirs, faire du sport...  Arrow  avoir une vie en dehors du statut de parent.

fleurblanche
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3571
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 48
Localisation : Hémisphère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le burn out parental

Message par Abonné absent le Mar 15 Sep 2015 - 7:21

Sans que ça soit allé jusqu'au burn-out à l'époque, la situation que tu décris me rappelle lorsque j'étais niveau IV de plongée et que j'allais "travailler" dans des "clubs" de plongée l'été. Je n'étais pas payé mais juste nourri et logé et j'avais les "plongées gratuites" en échange d'encadrer les clients, qui eux payaient une "petite fortune" pour avoir le droit d'aller sous l'eau. J'assurais leur sécurité comme une maman (ou un papa) veille sur ses petits, comme du lait sur le feu.
J'ai rarement ressenti de la reconnaissance de la part de ces plongeurs. Ils devaient sans doute s'imaginer que j'étais payé ou que j'adorais m'occuper d'eux. Donc j'ai fini par laisser tomber et me mettre à plonger tout seul, ce qui m'a fait passer très près d'y rester à jamais.
C'est là où j'ai arrêté cette activité.

Je veux dire qu'on peut, même si ça n'atteint, heureusement, pas toujours le même degré, étendre le problème à toutes les activités de bénévolat.
Alors que dans une entreprise, il y a des dirigeant et des exécutants. Et les dirigeants, comme ils veulent que l'entreprise soit pérenne, prennent soin que les exécutants aient un minimum de satisfaction dans leur job. (bon j'idéalise un peu mais l'idée est là)

Et donc je te rejoins sur la difficulté de trouver du soutien quand tu es un parent en difficulté. Comme j'en parlais avec une pro de la santé hier soir, depuis 5 ans j'ai trouvé facilement des soutiens pour prendre soin des membres de ma famille de façon individuelle mais aucun, à part une médiatrice familiale, n'a apporté la moindre aide globale à la famille. Donc on aide le parent en tant qu'individu, mais pas en tant que parent. Parce que, à moins que je n'ai pas compris quelque chose, je ne vois pas comment aider un parent sans rencontrer ses enfants et voir ce qu'on peut améliorer chez eux.
Un enfant n'est pas comme une voiture produite en série sur une chaîne de fabrication, il est unique, tout comme chaque individu, chaque parent. On peut éventuellement lui "coller des étiquettes" pour le "catégoriser" (et choisir ainsi plus facilement les 'réponses' à apporter).

Question solutions, effectivement ça rejoindrait la demande de mon ex pour qu'on passe en garde alternée. Afin qu'on équilibre mieux la charge de la contrainte entre nous deux. Pas sûr que ça soit beaucoup dans l'intérêt du gamin.

Abonné absent
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2028
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le burn out parental

Message par Dame Seli le Mer 16 Sep 2015 - 17:42

A mes yeux, la garde alternée n'est pas une solution pour "arranger" les parents !!!
C'est une solution pour équilibrer les enfants !!! (qui, pour rappel, n'ont rien demandé à personne ....)

C'est ainsi que mes enfants sont avec moi, une semaine sur deux.

L'idée c'est que les enfants puissent passer autant de temps avec un parent qu'avec l'autre, qu'il y ait le vécu du quotidien et pas seulement de partager des week-ends ensemble.

Dame Seli
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 543
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 49
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le burn out parental

Message par Abonné absent le Mer 16 Sep 2015 - 18:40

Il y a 5 ans leur mère avait demandé garde totale avec droit de visite tous les 15 jours, tandis que j'avais demandé la garde alternée.
Les enfants n'étant pas d'accord avec nos choix avaient demandé à rencontrer un avocat mais celle-ci les avaient découragé de se mêler du divorce de leurs parents.
Au final nous n'avions pas suivi le JAF (qui avait approuvé la demande de mon ex) et avions opté pour le choix des enfants qui était de passer tous leurs week-ends chez moi (parce qu'à l'époque ils me considéraient comme un "super papa" - dixit la médiatrice familiale).

Rapidement mon ex a considéré qu'au lieu de "droit de visite", j'étais soumis à une "obligation de garde", sauf les 2 ou 3 week-ends par an où sa mère à elle voulait voir nos enfants.

Aujourd'hui elle en a ras le bol de les avoir la semaine et est prête à "sacrifier" un week-end sur 2 pour avoir une semaine sur 2 à elle.
Les gamins ne bronchent plus par rapport à ses directives. Et je suis devenus pour eux un idiot.

Donc je crois qu'on est pas tout à fait dans le même paradigme que ton ex et toi, ce me semble... What a Face

Une amie me disait récemment, comme je lui demandais, que les femmes qui n'ont aucune considération pour la psychologie et les "besoins émotionnels" des autres étaient souvent des personnes centrées sur elles-mêmes. C'est manifestement le cas de mon ex.

Abonné absent
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2028
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le burn out parental

Message par Invité le Mer 16 Sep 2015 - 19:26

J'ai bien lu tes différentes questions abonné absent, sur les différents sujets, et je constate que je suis dans le même cas que damséli, et que je ne peux par conséquent pas tellement t'aider...garde alternée pour que fils partage du quotidien et des weekends avec les deux parents, dialogue constant pour les bricoles hebdomadaires. Chaque parent ayant par là même du temps pour faire d'autres trucs de célibataire.

Que tu sois par contre devenu un idiot aux yeux de tes enfants me pose question, il y a de la manip derrière tout ça, ou la situation telle qu'elle est ne leur convient plus ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le burn out parental

Message par Christelle le Mer 16 Sep 2015 - 20:37

Abonné absent, je sais de quoi tu parles : je fais ce que je peux faire de mieux pour mes enfants et heureusement que la garde alternée me permet de souffler car je m'investis à 200% pour eux, quand ils sont là et aussi quand ils ne sont pas là puisque je reporte tout un tas de trucs à faire pendant qu'ils les semaines où je ne les ai pas. S'occuper de ses enfants correctement est une tâche difficile de nos jours car on veut être présent au maximum pour eux.

Et toi en plus on te coupe l'herbe sous les pieds... Il est possible de maintenir un lien de qualité avec ses enfants, même quand on ne les a pas tout le temps, même quand quelqu'un parasite la situation ... après je ne connais pas toutes les données.
Ce qui est sûr c'est que tu peux avoir de l'aide de la part de notre société, il y a des lois prévues pour ça : tu peux demander simplement de l'aide, et un travail peut être mené chez toi, avec toi et tes enfants, leur mère aussi : http://www.adseaav.fr/AEMO.php (regarde surtout la sous-partie nommée AEMO administrative, c'est celle qui te concerne). J'ai travaillé avec des travailleurs sociaux qui faisaient ce boulot, ça m'a vraiment donné foi en notre système social (bon depuis j'ai appris qu'il fallait faire le tri mais bon ...)

Christelle
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 893
Date d'inscription : 06/03/2010
Age : 42
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le burn out parental

Message par CD_CD le Dim 1 Nov 2015 - 4:39

Abonné absent a écrit:
UK09 a écrit:J'ai laissé mon fils à sa grand-mère et autres membres de ma famille pour deux semaines.
C'est sûr que quand tu peux faire ça c'est top ! Very Happy
Chez moi les grand-mères commencent à flirter avec les 90 balais et tu vas pas leur coller un ado en pleine crise dans les pattes.
Quand aux oncles et tantes, ils en ont rien à f... Colère rentrée Pour eux, c'est à chacun sa merde.

Ca existerait des "centres sociaux" où tu pourrais laisser tes gosses quelques semaines ?


http://www.editions-jouvence.com/livre/ladolescence-autrement

CD_CD
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 587
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le burn out parental

Message par élyne le Dim 19 Juin 2016 - 8:06

Bonjour,
je suis tombée sur ce sujet hier qui m'a permis d'accompagner mon malaise de cette semaine.
J'ai me retrouve dans ce fonctionnement.
Je vis seule avec ma fille de 5ans et demi (c'est important ! )
Et je devine des petites choses qui ne vont pas pour elle, qu'elle évacué en me parlant mal, en répondant désagréablement, et sans écouter.  En temps normal j'ai pas de soucis d'autorité.  Je suosaprtixuloeremenr fatiguée depuis 3 semaines je me demande donc si ce n'est pas en lien ça les symptômes je les ressens. Je travaille sur moi.. mais même en dormant (comme je peux..) je ne récupère paset me sens aussi fatiguée le matin que le soir. J'ai un grand sentiment de culpabilité qui s'installe, de ne pas assurer, de mettre emportée (la j'ai plus d'énergie pour me fâcher. .. ça facilite..)
J'essaie de prendre sur moi ... mais ça me fait mal.. et cette  ulpabilite me ronge... j'ai passé 3 heures à pleurer de cette douleur, sans réussir à canaliser..

Je sais pas trop comment faire en liant le quotidien normalement ... si vous avez des pistes je sis preneuse!


élyne
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 124
Date d'inscription : 06/12/2015
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le burn out parental

Message par Le Don qui Chante le Dim 19 Juin 2016 - 9:31

Déja ne pas rester isolée. Et si tu peux en parler à ton médecin. C'est une chose à ne pas prendre à la légère car après les répercutions sont énormes. Comme un jeu de dominos mais du coté obscur de la force...

Et se ménager du temps pour toi. Surtout !!! Pour souffler et vivre. Te sentir femme en plus de maman, voir pire, de super maman. Et quand on vit seule, on veut tout assumer ce qui n'est pas possible.
Pour moi la première chose à faire est de prendre soin de soit.

Comme me l'a dit un pédiatre, comment vous voulez vous occuper correctement d'un enfant si vous n'êtes pas foutu de vous occuper de vous !!!
Ah oui, s'appuyer sur les parents si possible, voir même beaux -parents.
Je suis divorcé et je dépose de temps en temps mon enfant chez eux quand j'ai un soucis et que personne ne peut m'aider.
Les grands parents ne sont pas comme les parents !!!
Et là aussi je sais de quoi je parle. J'ai eu des parents très durs avec moi et en tant que grands parents, il sont géniaux.

Courage.

Le Don qui Chante
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1039
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le burn out parental

Message par Patate le Dim 19 Juin 2016 - 9:48

Salut Elyne !

Comme le dit Marcel : se tourner vers les autres, penser à soi.
J'ai eu une petite période comme cela avec Pataton : fatigue, sentiment de culpabilité et tout part à vau-l'eau...
Quasi impossibilité de faire garder mon minot dans cette période, je me sentais sans issue.
Alors, j'ai craqué chez la pédopsy qui nous recevaient régulièrement : littéralement j'ai pleuré comme un gros bébé en disant que je n'en pouvais plus, que Pataton n'aidait pas dans cette période en ayant un comportement "pénible" ^^
Pataton était là, la pédopsy lui demande son avis : pas de réponse.
Elle lui demande de s’asseoir : il fait la sourde oreille -> elle l'a mis à la porte du bureau !

Pourquoi, je te raconte cela (hormis qu'on s'en fout de la vie des autres Wink ) c'est pour illustrer le fait que c'est au(x) parent(s) d'initier le retour dans la bonne voie pour tous mais que l'enfant doit aussi y participer.
Nous sommes responsables de nos enfants (légalement et moralement parlant) mais ils sont aussi responsables de leur caractère/comportement, ne pas l'oublier !

La culpabilité ronge... et pourtant il faut lutter pour s'en défaire car personne ne peut être responsable de TOUT et de TOUS. Nous sommes humains, les erreurs nous guettent. Avoir conscience qu'il y a un problème, c'est déjà la moitié du chemin qui est parcouru : tu ne vas pas t'arrêter en si bon chemin !

Courage et réconfort.

Patate
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7622
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 43
Localisation : Paris

http://www.zebrascrossing.net/t12645-pourquoi-patate

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le burn out parental

Message par Le Don qui Chante le Dim 19 Juin 2016 - 10:06

Kikoo Patate. Surtout avec les enfants qu'on a c'est pas évidant !!!
Mais bon, je préfère mon enfant très éveillé à un molusque.

Autre petite anectodte, un pédo-psy m'a dit une fois;
Votre enfant vous forme en même temps que vous le formez.

J'explique.
Si l'enfant est compliqué, fais plein de bêtises, tu deviens méfiant sur lui, il te forme à être méfiant. Et comme tu le surveilles plus, lui il se sent fliqué et fait d'autres bêtises, tu le formes à contourner ta surveillance.

C'est compliqué d'éduquer. Et par moment il faut passer par un tiers.
Le tiers et neutre, d'ou l'histoire de Patate avec le pédiatre.
Il joue le rôle d'arbitre neutre pour les deux, enfant et parent.

Le Don qui Chante
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1039
Date d'inscription : 05/01/2016

https://rhesussocial.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le burn out parental

Message par élyne le Dim 19 Juin 2016 - 23:38

Merci pour cette approche !
Je pense en effet que je vais me faire aider.
Je vais tâcher de prendre du temps même si ce n'est pas si évident. (Fatigue, tâches ménagères. ...)
Et merci patate... de cette.ouverture vers l'idée ou en tant que patents nous ne sommes pas responsables de tout.
J'ai l'impression en effet que c'est un élément important.
Je vais travailler la.dessus. ...
et c'est terrible de ruminer ainsI. . Même si la fatigue limite la casse ces dernières heures... mais j'arrête jamais de penser, d'analyser , de chercher à comprendre pourquoi comment...
c'est ça aussi qui m'épuise. .
Merci marcel et patate!



élyne
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 124
Date d'inscription : 06/12/2015
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le burn out parental

Message par CD_CD le Dim 26 Juin 2016 - 10:54

élyne a écrit:Bonjour,
je suis tombée sur ce sujet hier qui m'a permis d'accompagner mon malaise de cette semaine.
J'ai me retrouve dans ce fonctionnement.
Je vis seule avec ma fille de 5ans et demi (c'est important ! )
Et je devine des petites choses qui ne vont pas pour elle, qu'elle évacué en me parlant mal, en répondant désagréablement, et sans écouter.  En temps normal j'ai pas de soucis d'autorité.  Je suosaprtixuloeremenr fatiguée depuis 3 semaines je me demande donc si ce n'est pas en lien ça les symptômes je les ressens. Je travaille sur moi.. mais même en dormant (comme je peux..) je ne récupère paset me sens aussi fatiguée le matin que le soir. J'ai un grand sentiment de culpabilité qui s'installe, de ne pas assurer, de mettre emportée (la j'ai plus d'énergie pour me fâcher. .. ça facilite..)
J'essaie de prendre sur moi ... mais ça me fait mal.. et cette  ulpabilite me ronge... j'ai passé 3 heures à pleurer de cette douleur, sans réussir à canaliser..

Je sais pas trop comment faire en liant le quotidien normalement ... si vous avez des pistes je sis preneuse!


La seule bonne piste que je connais est ici : https://fr.groups.yahoo.com/neo/groups/Parents_conscients

Bon courage.

CD_CD
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 587
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le burn out parental

Message par danslesétoiles le Dim 26 Juin 2016 - 16:25

xxx


Dernière édition par danslesétoiles le Mar 28 Juin 2016 - 20:03, édité 1 fois

danslesétoiles
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 353
Date d'inscription : 08/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le burn out parental

Message par ssof le Dim 26 Juin 2016 - 19:26

Ironie du sors : je sors à peine du coma pour réapparaître devant eux 4, je lis ce fil, mon mari déboule dans la pièce et me prend la tête avec le seul truc, le seul, vraiment y en a qu'un je vous assure, le seul truc donc que ma fille de ce2 n'arrive pas à faire !!!!!! P/.......de b.....de m......

Conversation :
moi : je peux te refiler le bébé s'il te plait
lui : c'est un bébé que j'ai toujours eu (on parle du truc hein pas de notre fille, faut pas pousser mémé hein...)
moi : ben donc tu peux faire ce que tu as toujours fait
lui : oui oui sans pb mais bon, moi je suis pas instit c'est toi l'instit donc je sais pas comment faire
moi : refoulant tout un tas de truc que j'ai envie de lui balancer dans la tronche depuis onze ans hier que nous sommes mariés, je réponds seulement ok
lui : il sort de la pièce, il est content
moi : je reste dans la pièce, je suis pas contente
moi : je lui envoie un mail avec un lien trouvé sur le net que j'ai même pas lu, mais qui traite en détail du sujet et qui me parait vaguement exploitable....

Ironique non ?

ssof
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 88
Date d'inscription : 12/12/2015
Localisation : nulle part

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le burn out parental

Message par ssof le Dim 26 Juin 2016 - 19:27

Si ça c'est pas une prise de conscience que je souffre moi aussi de burn out parental je veux bien m'appeler la reine d'angleterre...oops j'évite le sujet ces jours ci pardon

ssof
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 88
Date d'inscription : 12/12/2015
Localisation : nulle part

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le burn out parental

Message par ssof le Dim 26 Juin 2016 - 19:29

ah oui, le groupe parents conscient je connais c'est sympa Wink

ssof
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 88
Date d'inscription : 12/12/2015
Localisation : nulle part

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le burn out parental

Message par ssof le Dim 26 Juin 2016 - 19:34

marcel moreau tu as posté ça :
Comme me l'a dit un pédiatre, comment vous voulez vous occuper correctement d'un enfant si vous n'êtes pas foutu de vous occuper de vous !!!

Je plussoie, je suis instit et mère de trois enfants et bien je ne suis bonne que depuis quelques années lorsque j'ai enfin compris ça, dommage que j'ai pas eu le pédiatre de ton rejeton (ce mot, rejeton, quel horreur ce mot beurk...)....et la culpablilité pour les autres années d'avant je l'emm..........DE !!!! Et toc !

ssof
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 88
Date d'inscription : 12/12/2015
Localisation : nulle part

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le burn out parental

Message par ssof le Dim 26 Juin 2016 - 19:36

enfin quand même marcel, les plantes vertes et les molusques sont un mythe....ils n'existent que dans notre tête les jours où nous sommes débordées avec nos patatons (pardon patate mais pataton c'est tellllllement plus beau que rejeton....), faut pas encore pousser mémé là oh oh oh !!!

Ne pas rester isolé oui, mais bien choisir le médecin à qui on en parle:affraid: , le pédiatre cité plus haut oui, ma généraliste nononnnnnnnnn

ssof
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 88
Date d'inscription : 12/12/2015
Localisation : nulle part

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le burn out parental

Message par ssof le Dim 26 Juin 2016 - 19:42

essaie un truc tu me diras si ça a marché : Elyne et heu j'ai oublié qui avait posté en premier (la personne qui a un ado...) : aller à la médiathèque de votre ville, flaner, déambuler dans les rayons, laisser rejeton 1, 2 ou 3 déambuler à sa manière...

Et promettez moi s'il vous plait de revenir ici pour me dire si pour vous ça a marché, moi ça a marché, ça marche toujours pour l'instant, jusqu'au jour où je serai obligée de trouver autre chose si ça marche plus évidemment.

ssof
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 88
Date d'inscription : 12/12/2015
Localisation : nulle part

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le burn out parental

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:53


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum