La complainte de la fille-écureuil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La complainte de la fille-écureuil

Message par Scureuil le Ven 11 Sep 2015 - 15:42

Coucou,

je suis un peu perdue, et une amie m'a conseillé de faire un tour sur ce forum. Je ne sais pas si je suis une zèbre, une licorne ou une ornithorynque, probablement les trois, je sais juste que je suis différente, et ça depuis toujours (toujours = depuis très longtemps, c'est un peu flou avant l'âge de deux mois...). Du coup, une présentation un peu décousue.

J'ai 39 ans, même si vers cinq ans j'ai dû atteindre mon âge de maturité. Depuis j'ai surtout acquis de l'expérience pour gérer mon environnement, mais j'ai l'impression d'avoir gardé le même esprit qu'à l'époque, la même approche du monde.

J'étais toujours solitaire, à part un ami à la fois, avec qui je parlais beaucoup. Genre beaucoup-beaucoup. Ca se retrouve encore aujourd'hui, le temps ne compte plus lorsque l'échange est intéressant... J'ai un humour à moi, je suis horrible avec mon abus de jeux de mots et de double-sens.

J'ai essayé le camp des filles, mais ce n'était pas une bonne idée socialement, du coup j'ai fait comme les garçons. Pendant des années. Et des années. Ca n'a pas marché. Je n'étais pas crédible en mec. Genre pas du tout. Ce n'est que récemment que j'ai regardé ma transidentité en face, et pris les choses en main. Je suis aussi bi/pansexuelle, mais bon, je préfère les femmes. Plus normales, compréhensibles. Enfin je trouve. Par contre pour la communication c'est compliqué, avec tout le monde. Si la personne n'est pas explicite, je ne comprends pas...

Au début j'étais pure ambidextre - je dessinais des deux mains, ce qui était le plus pratique sur le moment. Lorsque j'ai vu qu'utiliser la main gauche était spécial et compliquait les choses (il y avait une gauchère dans la classe,) j'ai fortement limité. Maintenant je ne sais pas. Probablement un peu des deux, plus ambisenestre qu'ambidextre on dira... Mais comme pour les accords, je fais au plus proche. Même si avoir une main inoccupée me trouble au plus haut point. Du coup je mange parfois comme une écureuil...

J'aime bien les histoires. Toutes les histoires. Entrer dans d'autres mondes, voir les inventer. Du coup je lis beaucoup, et j'ai fait du jeu de rôle sur table. J'adore jouer plein de personnages différent.e.s, penser comme elleux. Peu importe l'univers, l'époque, que ce soit une paysanne un peu rustre ou une duchesse pilote de battlemech, une démone de la paresse ou une paladine hobbit, je peux être qui je veux... Ca m'a permis d'avoir un exutoire, ou je trouvais une bouffée de fraîcheur.

A l'école j'avais de la facilité. Je me suis toujours enquiquinée, du coup je prenais un peu d'avance. En maths, en français, en tout. Ensuite j'ai compris que vouloir trop en faire ce n'était pas une bonne idée socialement, et que concrètement ça ne m'apportait rien. Et je n'ai plus rien fait, même si ça suffisait largement. Je n'ai commencé à étudier qu'en école d'ingénieurs, et encore, ce n'était pas pour moi. La technique chez moi part de l'intuition, du coup, dans ce cadre rigide, j'en bavais. Et la mémoire. Je peux comprendre plein de chose, mais me souvenir des mots... Formation d'informaticienne de gestion, je faisais les choses un peu à l'envers (programme puis schéma,) mais ça s'est bien passé. Je peux être ultra-chaotique ou ultra-ordonnée, je peux paraître paresseuse mais je peux abattre des tâches qui semblent insurmontable.

Professionnellement, ça été un peu compliqué, en particulier pour trouver un travail. J'ai une formation un peu atypique, pas très titrée, mais pourtant sachant de quoi je parle. Ce que je sais c'est qu'une fois entrée dans un travail, c'est différent. Un stage a débouché sur un job d'été, un service civil de trois mois s'est prolongé en trois ans, etc. Par contre un peu naïve, du coup, pas vraiment dans l'aisance.

Dans le domaine informatique, je suis polyvalente, que ce soit pour un problème logique compliqué, la bureautique, le graphisme, l'audio, les réseaux... A force de curiosité sur tout (on m'a surnommée Wikipedia au travail...), ben du coup je suis rarement perdue. Et si je vois quelqu'un qui galère, j'essaye de lui donner les clefs pour s'en sortir. Je suis naturellement passée d'analyste à architecte logiciel, étant en mesure d'identifier les motifs de code, les éléments à généraliser, les éléments d'architectures / les outils manquants, et étant la seule qui osait reprendre les milliers de lignes de codes de plusieurs développeurs pour simplifier / organiser tout ça.  

L'informatique marche bien pour moi. La programmation est un moyen d'être créative (j'aime beaucoup écrire,) tout en restant proche de la logique. J'ai souvent des approches qui surprennent tout le monde, je suis à la fois la plus expérimentée, celle qui sais identifier intuitivement les problèmes actuels et à venir, celle qui sais tout court, la sage, et celle qui repousse les limites, la gamine à l'esprit un peu fou, la tête brûlée de l'équipe.

Il m'arrive d'exploser des tests de QI (tout comme des tests aspie/spectre autistique), mais j'ai des gros doutes sur la pertinence de résumer la diversité humaine en quelques chiffres, basés sur quelques (dizaines / centaines) d'outputs. En tout cas je ne sais pas qui ou ce que je suis, et c'est compliqué de fonctionner, et ben, si ça peut être une piste, pourquoi pas?

Scureuil
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 38
Date d'inscription : 10/09/2015
Age : 40
Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas

Re: La complainte de la fille-écureuil

Message par Plume de Chat le Ven 11 Sep 2015 - 20:18

Tiens ! Une informaticienne suissesse...A moins que ce soit une suissesse informaticienne !  What a Face
Bienvenue à toi parmi les nombreux objets que comporte la classe "Zèbre"...

Pas mal de choses m'ont parlé dans ton témoignage !


Scureuil a écrit:
J'ai 39 ans, même si vers cinq ans j'ai dû atteindre mon âge de maturité. Depuis j'ai surtout acquis de l'expérience pour gérer mon environnement, mais j'ai l'impression d'avoir gardé le même esprit qu'à l'époque, la même approche du monde.

je n'ai pas tellement vieilli à l'intérieur non plus ! je ne sais pas comment on fait, on a dû oublier de m'implanter une option. A la maternelle je me posais aussi déjà un tas de questions. Pourquoi l'univers, pourquoi la vie, pourquoi une frontière entre moi et les autres. A l'école primaire je restais dans mon coin à regarder les autres se courir après et rigoler pour n'importe quoi et je me disais : "mais comment peuvent-ils être aussi insouciants alors qu'ils peuvent mourir d'un instant à l'autre ?" "Savent-ils qu'ils sont constitués d'un peu de matière avec plein de vide entre ?"

Scureuil a écrit:

J'étais toujours solitaire, à part un ami à la fois, avec qui je parlais beaucoup. Genre beaucoup-beaucoup. Ca se retrouve encore aujourd'hui, le temps ne compte plus lorsque l'échange est intéressant... J'ai un humour à moi, je suis horrible avec mon abus de jeux de mots et de double-sens.

J'ai essayé le camp des filles, mais ce n'était pas une bonne idée socialement, du coup j'ai fait comme les garçons. Pendant des années. Et des années. Ca n'a pas marché. Je n'étais pas crédible en mec. Genre pas du tout. Ce n'est que récemment que j'ai regardé ma transidentité en face, et pris les choses en main. Je suis aussi bi/pansexuelle, mais bon, je préfère les femmes. Plus normales, compréhensibles. Enfin je trouve. Par contre pour la communication c'est compliqué, avec tout le monde. Si la personne n'est pas explicite, je ne comprends pas...

J'étais aussi toujours en binôme. Les groupes, ce n'est pas du tout mon truc ! Eventuellement 3 personnes, maximum 4. Au-delà, je ne sais plus comment et quand prendre la parole, je n'arrive pas à en placer une et je reste silencieuse, en dehors du coup. Je n'ai jamais su m'imposer face aux "grandes gueules". Par contre je ne regardais pas du tout le sexe de la personne, je recherchais avant tout un échange intellectuel et spirituel. Ca m'a valu pas mal de déconvenues avec des hommes qui basculaient direct en mode "séduction" (voire "drague lourde")  en face d'une représentante du sexe opposé. J'étais déçue à chaque fois.

Gamine, ça ne passait vraiment ni avec les filles (c'est sûr que quand on s'intéresse à l'informatique, à l'astronomie, la médecine, etc...au lieu de penser à plaire aux garçons), ni avec les garçons (plus intéressants intellectuellement en général mais trop brutes et trop axés compétition).
Trop décalée à chaque fois. Ca ne collait qu'avec certains individus "à part".
Je suis assez androgyne de physique et de mental, mais ma vie amoureuse est "dans la moyenne" : je suis mariée, 2 enfants, une maison, un chat et tout le tralala...

Scureuil a écrit:
A l'école j'avais de la facilité. Je me suis toujours enquiquinée, du coup je prenais un peu d'avance. En maths, en français, en tout. Ensuite j'ai compris que vouloir trop en faire ce n'était pas une bonne idée socialement, et que concrètement ça ne m'apportait rien. Et je n'ai plus rien fait, même si ça suffisait largement. Je n'ai commencé à étudier qu'en école d'ingénieurs, et encore, ce n'était pas pour moi. La technique chez moi part de l'intuition, du coup, dans ce cadre rigide, j'en bavais. Et la mémoire. Je peux comprendre plein de chose, mais me souvenir des mots... Formation d'informaticienne de gestion, je faisais les choses un peu à l'envers (programme puis schéma,) mais ça s'est bien passé. Je peux être ultra-chaotique ou ultra-ordonnée, je peux paraître paresseuse mais je peux abattre des tâches qui semblent insurmontable.

L'ennui à l'école, c'est un supplice. Jour après jour, heure après heure, seconde après seconde. Pendant des années. Pourtant en primaire j'étais en double niveau. Mais ce n'était pas forcément beaucoup plus complexe dans le niveau d'au dessus. Je pense que pour ne pas m'ennuyer, j'aurais dû sauter 2 classes. Par contre j'étais obligée de performer à l'école car ma mère me mettait une pression d'enfer.
J'ai aussi longtemps pris de l'avance. Au début de l'année, je m'enfilais toutes les leçons dans toutes les matières, et après je me laissais porter par le courant. Le jour où je n'ai plus pu le faire (grosse fatigue et dépression  à 16 ans dûes à du harcèlement scolaire depuis des années) je me suis retrouvée dans les élèves "moyens"... Crying or Very sad

Je suis d'accord : comprendre un concept, c'est une chose, le retenir et pouvoir le restituer, c'en est une autre.  clown

J'ai également fait des études en informatique de gestion. Un Bac+2 suivi de 2 ans de fac (que j'ai ratés). J'aurais mieux fait d'aller en école d'ingé moi aussi. Apparemment, mon niveau me l'aurait permis de justesse, mais je n'ai pas osé. Le système "fac" n'était pas du tout fait pour moi.


Scureuil a écrit:
Professionnellement, ça été un peu compliqué, en particulier pour trouver un travail. J'ai une formation un peu atypique, pas très titrée, mais pourtant sachant de quoi je parle. Ce que je sais c'est qu'une fois entrée dans un travail, c'est différent. Un stage a débouché sur un job d'été, un service civil de trois mois s'est prolongé en trois ans, etc. Par contre un peu naïve, du coup, pas vraiment dans l'aisance.

Alors là, à part la naïveté, c'est exactement le contraire pour moi. A peine embauchée, mes employeurs se demandaient comment ils pourraient bien se débarrasser de moi. J'étais archi nulle ! Une vraie catastrophe. Du coup, j'ai essayé de me réorienter dans la compta mais c'était encore pire. L'un d'eux m'a dit "Vous feriez mieux de faire des enfants et de rester à la maison, car bosser, c'est pas votre truc !". Conseil que j'ai suivi durant une bonne dizaine d'années.  Razz

Scureuil a écrit:
Dans le domaine informatique, je suis polyvalente, que ce soit pour un problème logique compliqué, la bureautique, le graphisme, l'audio, les réseaux... A force de curiosité sur tout (on m'a surnommée Wikipedia au travail...), ben du coup je suis rarement perdue. Et si je vois quelqu'un qui galère, j'essaye de lui donner les clefs pour s'en sortir. Je suis naturellement passée d'analyste à architecte logiciel, étant en mesure d'identifier les motifs de code, les éléments à généraliser, les éléments d'architectures / les outils manquants, et étant la seule qui osait reprendre les milliers de lignes de codes de plusieurs développeurs pour simplifier / organiser tout ça.  

L'informatique marche bien pour moi. La programmation est un moyen d'être créative (j'aime beaucoup écrire,) tout en restant proche de la logique. J'ai souvent des approches qui surprennent tout le monde, je suis à la fois la plus expérimentée, celle qui sais identifier intuitivement les problèmes actuels et à venir, celle qui sais tout court, la sage, et celle qui repousse les limites, la gamine à l'esprit un peu fou, la tête brûlée de l'équipe.

Je m'incline bien bas devant ton expertise !  Se prosterne
Tu sembles être très reconnue dans ta profession.
Perso, je me suis redécouvert une passion pour le développement il y a un an de cela, et je vais m'y remettre à fond bientôt par le biais d'une formation. "La beauté du code" me manquait, finalement ! Mon mari est expert C#.Net et on partage énormément depuis que je m'y suis remis. On vit une complicité maximale !  Amis

Scureuil a écrit:
Il m'arrive d'exploser des tests de QI (tout comme des tests aspie/spectre autistique), mais j'ai des gros doutes sur la pertinence de résumer la diversité humaine en quelques chiffres, basés sur quelques (dizaines / centaines) d'outputs. En tout cas je ne sais pas qui ou ce que je suis, et c'est compliqué de fonctionner, et ben, si ça peut être une piste, pourquoi pas?

Avec un bon 170 à l'aspi-test et mon relationnel "spécial" depuis toute petite, je me pose des questions également sur un éventuel trouble autistique...
Au final, j'en suis venue à la conclusion de mon "alienitude". alien J'attends que la soucoupe revienne me chercher mais ils traînent; Je ne sais pas ce qu'ils fabriquent en chemin ! Perplexe

Plume de Chat
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 185
Date d'inscription : 08/01/2013
Age : 43
Localisation : Là où les cigognes se disent bonsoir

Revenir en haut Aller en bas

Re: La complainte de la fille-écureuil

Message par Invité le Ven 11 Sep 2015 - 20:31

Salut Smile

Bienvenue parmi nous Smile

J'aime beaucoup ta présentation Smile

En espérant que tu trouves ton chemin, ce que j'ai l'impression à te lire est une issue plus que probable.

A bientôt Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La complainte de la fille-écureuil

Message par Fab. Fabrice le Ven 11 Sep 2015 - 20:35

Bienvenue Very Happy

Et aujourd'hui, à part tes lignes de code ?

Fab. Fabrice
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 681
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 47
Localisation : Entre Moules-Frites et Huitres-Melon

Revenir en haut Aller en bas

Re: La complainte de la fille-écureuil

Message par Dame Seli le Ven 11 Sep 2015 - 21:43

Bienvenue !

Dame Seli
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 543
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 49
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: La complainte de la fille-écureuil

Message par KerDgon le Ven 11 Sep 2015 - 23:40

Bienvenue Codeuse .... Hello Wolrd !!!

KerDgon
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 65
Date d'inscription : 09/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: La complainte de la fille-écureuil

Message par Ardel le Sam 12 Sep 2015 - 3:01

Bienvenue, Scureuil ! cheers

Présentation très agréable, merci ! J'espère bien que tu nous feras partager d'autres de tes histoires. Je suis pour ma part très bon pour les écouter, pas mauvais pour les répéter, pas terrible pour les inventer ...

PS : Tu codes aussi des deux mains ? Si la blague est nulle, c'est par pure jalousie : depuis que je connais le mot "ambidextre", je rêve de l'être. Pis je me doute bien que tu ne tapes pas d'une main ... Bref Smile

_________________
"Qui pense peu, se trompe beaucoup." - Léonard de Vinci
Ma présentation     Charte ZC-mode d'emploi     Règles du groupe "signatures"

Ardel
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3830
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 28
Localisation : Rennes

http://www.zebrascrossing.net/t10090-six-mois-apres-mon-inscript

Revenir en haut Aller en bas

Re: La complainte de la fille-écureuil

Message par Petite Perle Givrée le Sam 12 Sep 2015 - 7:21

Long hug Coucouuuuu! Bienvenuuuuue!

Je suis persuadée que tu feras ton chemin dans ce forum en zigzaguant allègrement entre les quelques trolls (il y en a forcément mais dieu merci il n'y a pas que ça), et que bientôt tu seras beaucoup plus incollable que moi sur un sujet dont je suis certaine qu'il te concerne effectivement.

Et puis plus on est de suissesses plus on rit hein! Faut bien grandir les rangs de notre petite Helvétie virtuelle. (Bah oui tant qu'à revendiquer ses différences, ici la suissitude est une différence alors j'aime avoir des gens du même bord un peu, mais on est un petit groupe d'irréductibles helvètes. Razz )

Bref, ENJOY! cheers Des bisous!

Petite Perle Givrée
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 373
Date d'inscription : 25/06/2014
Age : 31
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: La complainte de la fille-écureuil

Message par Scureuil le Jeu 22 Oct 2015 - 13:16

Salut à toustes,

une petite mise à jour depuis la dernière fois. Après discussion avec ma psy (psychiatrie obligatoire pour toute transition... autant en profiter), elle a pu me diriger vers quelqu'un à même de me faire passer le WAIS IV.

Je ne suis pas trop fan de certains aspects du test, une mauvaise vue peut influencer fortement certains résultats (vitesse, recherche de détails manquants), tout comme des problèmes de motricité fine (vitesse), d'ouïe ou de traitement auditif (plusieurs sous-tests dont ceux de mémoire). L'évaluation de vitesse est également biaisée en faveur d'une latéralisation droite.

Je n'étais pas vraiment au top côté santé, et il y avait ces quelques petits handicaps, mais résultats sans appel, je suis bien zèbre, et le fait que je sois particulièrement décalée par rapport à la médiane explique déjà pas mal de trucs.

Contente d'avoir découvert ce forum et commencé à explorer cette voie grâce à une amie au zèbredar efficace.

(...et je code de toutes les mains à disposition).

Scureuil
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 38
Date d'inscription : 10/09/2015
Age : 40
Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas

Re: La complainte de la fille-écureuil

Message par Petite Perle Givrée le Jeu 22 Oct 2015 - 20:08

"Zèbredar"... Razz mouahahaha

Petite Perle Givrée
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 373
Date d'inscription : 25/06/2014
Age : 31
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: La complainte de la fille-écureuil

Message par Plume de Chat le Jeu 22 Oct 2015 - 21:17

Scureuil a écrit:
(...et je code de toutes les mains à disposition).

What a Face What a Face What a Face

...et une codeuse décalée de plus...
(me suis mise au Java entre temps)

Il doit y en avoir un tas par là !

Ca "rox" ! Rock



Félicitations pour le test +++ ! Pour ma part, jamais osé essayer... Radioactif
Y'a une médiane ? Où ça ?


Plume de Chat
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 185
Date d'inscription : 08/01/2013
Age : 43
Localisation : Là où les cigognes se disent bonsoir

Revenir en haut Aller en bas

Re: La complainte de la fille-écureuil

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:55


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum