Ephéméride

Page 3 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Ephéméride

Message par Ptérodactyle64 le Dim 11 Oct 2015 - 13:23


I love you

Dans l'antiquité égyptienne, l'uræus est le cobra femelle qui a pour fonction de protéger le pharaon contre ses ennemis. C'est également une puissante déesse, principalement incarnée par Ouadjet (cobra de Bouto). La déesse Ouret-Hékaou (serpent, ou lionne) la personnifie aussi.

Dans la mythologie égyptienne, l'uræus est encore l'œil de Rê (et sa fille), soit une déesse solaire. On le retrouve la plupart du temps représenté sur la coiffe de pharaon dont il est l'un des attributs. Généralement dressé sur le front, l'uræus peut aussi orner multiplement la couronne et les bandeaux royaux (voir le buste de Néfertiti). Il est parfois représenté gravé en relief sur les murs des temples funéraires



Dernière édition par Phar@on le Jeu 19 Jan 2017 - 12:44, édité 2 fois
avatar
Ptérodactyle64
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 770
Date d'inscription : 22/04/2015
Age : 36
Localisation : Pyrénées

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephéméride

Message par mrs doubtfull le Dim 11 Oct 2015 - 14:40

Nymphéa:


La pépinière fut fondée en 1875 par Joseph Bory Latour-Marliac pour la propagation, la culture et la commercialisation de nénuphars rustiques. Avant de mettre en place sa pépinière, Latour-Marliac avait trouvé une manière d'hybrider les nénuphars par un procédé qui est resté mystérieux. Le besoin existait car, à cette époque, le seul nénuphar résistant d'Europe était un nénuphar blanc. En croisant cette variété blanche avec d'autres variétés sauvages dont l'origine était d'Amérique et d'ailleurs, Latour-Marliac fut tout de suite capable de construire une collection de nénuphars dont la palette allait d'un jaune délicat au fuchsia jusqu'au rouge intense. 

En 1889, Latour-Marliac eut le sentiment que sa collection était assez importante pour être présentée à l'Exposition Universelle de Paris cette année-là ; aussi ses plantes d'un nouveau genre furent-elles dévoilées en même temps que la Tour Eiffel. Installés dans les jardins d'eau devant le Trocadéro, les nénuphars hybrides firent sensation et obtinrent le premier prix de leur catégorie. Plus important encore, ils attirèrent l'œil du peintre Claude Monet qui en fut émerveillé et tenu sous le charme. C'est cette expérience au Trocadéro qui l'inspira lorsqu'il construisit son jardin d'eau à Giverny.
Dimanche 11 octobre
"
avatar
mrs doubtfull
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 679
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 50
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephéméride

Message par Ptérodactyle64 le Lun 12 Oct 2015 - 12:35

12.10.2015

On en trouve autour des bassins des nénuphars... Tchao


Descente du gange
Mahabalipuram, Tamil Nadu, Inde.

avatar
Ptérodactyle64
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 770
Date d'inscription : 22/04/2015
Age : 36
Localisation : Pyrénées

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephéméride

Message par Ptérodactyle64 le Mar 13 Oct 2015 - 12:17

13.10.2015
Tchao



Garrett Augustus Morgan est le créateur du masque à gaz (13 octobre 1914)


Dernière édition par Phar@on le Jeu 19 Jan 2017 - 12:40, édité 1 fois
avatar
Ptérodactyle64
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 770
Date d'inscription : 22/04/2015
Age : 36
Localisation : Pyrénées

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephéméride

Message par mrs doubtfull le Mar 13 Oct 2015 - 17:39

1-chloro-2‑[(2‑chloroéthyl)sulfanyl]éthane

Gaz moutarde:
Tout change avec la première attaque au gaz moutarde lancée le 22 avril 1915 par les Allemands, sous la houlette de Fritz Haber, contre la ville belge d’Ypres qui abrite des troupes coloniales françaises et des unités canadiennes. A 5h du matin, alors que le vent souffle en direction des alliés, des fûts contenant de la chlorine sont ouverts à l’avant des lignes. Le gaz de couleur jaune-vert, et dont l’odeur forte lui vaudra le surnom de gaz moutarde, fera 5 000 morts et 15 000 victimes souffrant de lésions respiratoires et cutanées, ouvrant une brèche de 6km dans la ligne de front3. C’est le début de la « guerre des gaz ».
avatar
mrs doubtfull
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 679
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 50
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephéméride

Message par mrs doubtfull le Mer 14 Oct 2015 - 20:52

Mercredi 14 octobre

Les contes de Perrault illustrés par Gustave Doré.
Délicieusement terrifiant...




avatar
mrs doubtfull
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 679
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 50
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephéméride

Message par Ptérodactyle64 le Jeu 15 Oct 2015 - 15:17

15.10.2015



Hansel et Gretel ou Jeannot et Margot (en allemand Hänsel und Gretel), est un conte populaire figurant parmi ceux recueillis par les frères Grimm dans le premier volume des Contes de l'enfance et du foyer.

Le conte, l'un des plus célèbres parmi les contes merveilleux, met en scène un frère et une sœur perdus dans la forêt par leurs parents et qui, ensuite, se retrouvent aux prises avec une sorcière anthropophage.

contes de Grimm



Dernière édition par Phar@on le Jeu 19 Jan 2017 - 12:42, édité 1 fois
avatar
Ptérodactyle64
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 770
Date d'inscription : 22/04/2015
Age : 36
Localisation : Pyrénées

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephéméride

Message par mrs doubtfull le Ven 16 Oct 2015 - 7:30

Vendredi 16 octobre
"
Sorcières:
Ces femmes (et quelquefois leurs enfants, surtout s’il s’agissait de filles), appartenaient le plus souvent aux classes populaires. Une toute petite minorité d’entre elles pouvait être considérée comme étant d’authentiques criminelles (ce fut le cas de la Voisin, sous Louis XIV, par exemple) coupables d’homicide, ou de malades mentales. La grande majorité était au contraire de tous âges et de toutes conditions, et de diverses confessions religieuses, souvent sages-femmes ou guérisseuses. Leurs remèdes se basaient sur une pharmacopée traditionnelle, breuvages, infusions ou décoctions de racines et d’herbes, les « simples ». La population, essentiellement rurale, n’avait guère d’autre recours pour se soigner. Un moyen horrible de savoir si une femme était une sorcière consistait à la jeter nue à l’eau, les mains et pieds attachés ensemble pour l’empêcher de surnager. Une sorcière étant — en théorie — plus légère que l’eau, si elle flottait, elle était aussitôt repêchée et brûlée vive. Si elle se noyait, c’est qu’elle était morte innocente. H.P. Duer, professeur d’ethnologie allemand, dans son ouvrage Nudité et pudeur, estime que cette pratique, si choquante par l’exhibition qu’elle provoquait, fut peu utilisée. Mais il y a plusieurs textes et dessins démontrant que cela a existé plusieurs dizaines d’années au Moyen Âge.Les femmes des classes privilégiées échappèrent aux persécutions, même si le scandale éclaboussa parfois la Cour, comme ce fut le cas lors de l’affaire des poisons. On dit aussi que Catherine de Médicis n’hésitait pas à en utiliser pour éliminer quelques personnages politiquement gênants de son entourage (bien que ce ne soit pas historiquement prouvé).
avatar
mrs doubtfull
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 679
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 50
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephéméride

Message par Ptérodactyle64 le Ven 16 Oct 2015 - 12:16

16.10.2015



Anatomie:
Son aspect très particulier et très visible la rend difficile à confondre avec une autre espèce : un long corps noir mesurant dans les 20 cm, tacheté de jaune (parfois d'orange) à la peau luisante semblant huileuse. Elle se déplace lentement, d'une démarche pataude et a la particularité de pouvoir régénérer des parties perdues ou blessées de son corps très rapidement et de se défendre par la sécrétion d'une neurotoxine, le samandarin.
C'est un animal nocturne, muni de grands yeux noirs adaptés à la vision nocturne et crépusculaire[/spoiler]



Dernière édition par Phar@on le Jeu 19 Jan 2017 - 12:46, édité 1 fois
avatar
Ptérodactyle64
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 770
Date d'inscription : 22/04/2015
Age : 36
Localisation : Pyrénées

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephéméride

Message par Sneglia le Ven 16 Oct 2015 - 23:20

16 octobre 2015:


Portrait à la silhouette :


L’origine de l’art de l’ombre est très ancienne et certains le font remonter à la légende, racontée par Pline l'Ancien, de Dibutade fille du potier corinthien Boutadès, dessinant, sur le mur, pour garder son image, l’ombre de son amant qui s’en va. Le mythe fut considéré au début XVIIIe siècle comme l’origine de la peinture et donna lieu à de nombreux tableaux.

Les portraits dit « à la silhouette » apparurent à la fin du XVIIe siècle et au début du XVIIIe siècle.
Cet art, appelé aussi art de l'ombre et dont l'appellation se répandit dans de nombreux autres pays, tire son nom d’Étienne de Silhouette, contrôleur général des finances de Louis XV qui voulut restaurer les finances en taxant les privilégiés et les plus riches.
C'est parce qu'il était passionné par cette technique, utilisée comme portrait bon marché, que Silhouette lui donna son nom. Il avait pris l'habitude de faire asseoir ses invités près d'un écran de parchemin, les éclairant avec une lampe de sa propre conception et détourant leur ombre.


A partir des années 1700 et essentiellement au 19ème siècle les portraits à la silhouette sont devenus une forme populaire pour représenter des personnages. On se faisait faire faire une silhouette lors d’un mariage, comme souvenir d’une personne âgée ou encore comme représentations de personnes célèbres.
Une grosse part de son attrait était que c’était une façon rapide et pas chère de montrer quelqu’un comparé à de la peintures ou à d’autres techniques plus compliquées et plus détaillées.
Spoiler:






Bonus 1:


Very Happy


Bonus 2:


Des silhouettes d’animaux dans la nature

Nikolai Tolstyh poste sur son compte instagram (clic) des images de silhouettes d’animaux découpées dans une feuille blanche et tenue devant des fleurs ou des plantes dans la nature, les motifs et les textures des végétaux devant le corps des animaux.








Sneglia
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1109
Date d'inscription : 01/01/2014
Localisation : Dans ma tête...parfois...

http://sammensurium.dk/blog/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephéméride

Message par Ptérodactyle64 le Sam 17 Oct 2015 - 10:45

17.10.2015

Tchao



Henri Rousseau " Combat de Tigre et de Buffle":
Les Jungles :

C'est l'une des thématiques les plus fécondes du peintre qu'il poursuit jusqu'à sa mort.
Toujours dans une flore exubérante et totalement inventée (en témoignent les nombreux régimes de bananes qui pendent à chaque branche, ou la disproportion des feuillages), il met en scène des combats féroces entre un fauve et sa proie (sauf dans Tigre combattant un nègre), ou au contraire, un portrait plus apaisé d'un grand animal, comme dans les Singes farceurs. Ces animaux lui ont été inspirés par ceux de la ménagerie du jardin d'Acclimatation et par des revues.

Dans ses dernières « jungles », il a représenté des personnages (dans La Charmeuse de serpents et Le Rêve) en harmonie avec la nature. D'abord critiquées par leur manque de réalisme et leur naïveté, ses « jungles » seront plus tard reconnues comme des modèles par tous, d'où cette phrase de Guillaume Apollinaire lors du salon d'Automne où Rousseau exposa Le Rêve : « Cette année, personne ne rit, tous sont unanimes : ils admirent. »


Dernière édition par Phar@on le Jeu 19 Jan 2017 - 12:47, édité 1 fois
avatar
Ptérodactyle64
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 770
Date d'inscription : 22/04/2015
Age : 36
Localisation : Pyrénées

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephéméride

Message par Invité le Dim 18 Oct 2015 - 15:21


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephéméride

Message par Ptérodactyle64 le Dim 18 Oct 2015 - 16:48

18.10.2015

Tchao




avatar
Ptérodactyle64
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 770
Date d'inscription : 22/04/2015
Age : 36
Localisation : Pyrénées

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephéméride

Message par mrs doubtfull le Dim 18 Oct 2015 - 19:47

Dimanche 18 octobre

Le temps du rêve:
Presque toujours, l'art aborigène traditionnel se rapporte au Temps du rêve mythologique, qui remonte à plusieurs siècles si ce n'est plusieurs milliers d'années, dans une sorte de continuité historique où le présent et le passé ne cessent de se conjuguer et se réinventer. Un rêve "ancestral" va ainsi se développer et s'étoffer de la mémoire des nouvelles générations et des évènements marquants comme indiqué plus haut. Plusieurs puristes modernes affirment que si une œuvre n'a pas un côté spirituel, alors ça n'est pas du « vrai » art aborigène. Wenten Rubuntja, un peintre de paysages aborigène dit qu'il est difficile de trouver un art qui soit exempt de tout contenu spirituel :
« Quel que soit le type de peinture fait dans ce pays, elle appartient toujours au peuple, à tout le monde. C'est un culte, un travail, une culture. C'est un rêve. Il y a deux manières de peindre, et les deux sont importantes parce que c'est la culture. » — source The Weekend Australian Magazine, avril 2002
avatar
mrs doubtfull
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 679
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 50
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephéméride

Message par Ptérodactyle64 le Lun 19 Oct 2015 - 14:47

19.10.2015


c'est sorti certainement le 19/10/1931, l'extrait vidéo est sur youtube.

disney:
Mickey est au commande de sa propre radio amateur, nommée ICU (I See You) et émise depuis sa grange. Minnie et quelques amis l'aident en jouant des morceaux. La musique attire un chat qui décide de miauler dans le micro. Pluto qui écoute depuis sa niche part à sa poursuite. Mickey chasse le chat mais d'autres félins s'attaquent aux équipements radiophoniques puis courent à travers les musiciens poursuivis par Mickey, armé d'un balai, et par Pluto. La cavalcade génère beaucoup d'actions.


Dernière édition par Phar@on le Jeu 19 Jan 2017 - 12:48, édité 1 fois
avatar
Ptérodactyle64
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 770
Date d'inscription : 22/04/2015
Age : 36
Localisation : Pyrénées

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephéméride

Message par mrs doubtfull le Mar 20 Oct 2015 - 9:02

Mardi 20 octobre



Châtaigne vs marron:
"" /> 
avatar
mrs doubtfull
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 679
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 50
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephéméride

Message par Ptérodactyle64 le Mer 21 Oct 2015 - 0:54

21.10.2015

Inventeur de la dynamite:

Alfred Bernhard Nobel, né le 21 octobre 1833 à Stockholm (Suède) et mort le 10 décembre 1896 à San Remo (Italie), est un chimiste, industriel et fabricant d'armes suédois. Inventeur de la dynamite, il possédait l'entreprise d'armement Bofors. Dans son testament, il légua son immense fortune pour la création du prix Nobel. L'élément chimique nobélium a été nommé ainsi en son honneur.




c'est son anniversaire Science


Dernière édition par Phar@on le Jeu 19 Jan 2017 - 12:49, édité 1 fois
avatar
Ptérodactyle64
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 770
Date d'inscription : 22/04/2015
Age : 36
Localisation : Pyrénées

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephéméride

Message par mrs doubtfull le Jeu 22 Oct 2015 - 8:20

22 octobre 2015
Islande
avatar
mrs doubtfull
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 679
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 50
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephéméride

Message par Ptérodactyle64 le Ven 23 Oct 2015 - 19:58

23.10.2015



Le char solaire de Trundholm est un célèbre objet de bronze découvert en 1902 par un paysan dans le marécage de Trundholm à Odsherred, près de Nykøbing, en Zélande-du-Nord au Danemark.
L'objet a été daté du premier âge du bronze soit aux alentours de -1400.

On admet généralement aujourd'hui que ce char solaire est la représentation en miniature d'un char culturel que l'on promenait sur un parcours solaire-magique, comme nous l'indiquent les cultes de Nerthus en Allemagne du Nord et de Freyr en Suède.
La face dorée, située sur la droite du cheval, représenterait le parcours diurne du soleil d'est en ouest, l'autre face, sombre, le parcours nocturne. On soupçonnerait que le char était conduit par le soleil, mais également que le soleil pouvait être le char lui-même.


Dernière édition par Phar@on le Jeu 19 Jan 2017 - 12:50, édité 1 fois
avatar
Ptérodactyle64
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 770
Date d'inscription : 22/04/2015
Age : 36
Localisation : Pyrénées

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephéméride

Message par mrs doubtfull le Sam 24 Oct 2015 - 8:37

24 octobre 2015
Toits de Lyon:
et une petite tour octogonale (que l'on retrouve dans certains centres anciens de villages de la région)
avatar
mrs doubtfull
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 679
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 50
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephéméride

Message par Invité le Sam 24 Oct 2015 - 10:39





Un jour ils viendront dans vos villes
Ceux qui n'ont plus rien n'a perdre
Et poussés au fond de l'abîme
Par la haine et la déprime
Un jour ils viendront dans vos villes
Ceux qui n'ont plus rien à perdre

Et vous verrez, vous verrez,
La Rage au fond des coeurs
Les cris, les pleurs, la haine et la douleur
Et vous verrez, la Rage au fond des coeurs
Les cris, les pleurs, la haine et la douleur
La Rage, la Rage au fond des coeurs (bis)

Un jour ils viendront dans vos villes
Ceux qui n'ont plus rien à perdre
Ils iront lécher vos vitrines
A grands coups de barre à mine
Un jour ils sauront vous rappeler
Que tout ne peut s'oublier

Et vous verrez, vous verrez,
La Rage au fond des coeurs
Les cris, les pleurs, la haine et la douleur
Et vous verrez, la Rage au fond des coeurs
Les cris, les pleurs, la haine et la douleur
La Rage, la Rage au fond des coeurs (bis)

Tchao Nargue farao

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephéméride

Message par Ptérodactyle64 le Sam 24 Oct 2015 - 12:15

24.10.2015

Tchao



Tour de Saint Maubert Pauillac:

Le château Latour est mentionné dans les Chroniques de Froissart dès 1378. À cette époque, en pleine guerre de Cent Ans, la Tour de Saint-Maubert, place forte gardant l’estuaire, est tenue par les soldats pour le compte du Roi de France, siège remporté par l’armée anglo-saxonne qui enlève alors la forteresse et y installe une garnison.


Dernière édition par Phar@on le Jeu 19 Jan 2017 - 12:51, édité 1 fois
avatar
Ptérodactyle64
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 770
Date d'inscription : 22/04/2015
Age : 36
Localisation : Pyrénées

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephéméride

Message par Ptérodactyle64 le Dim 25 Oct 2015 - 14:05

25.10.2015

avatar
Ptérodactyle64
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 770
Date d'inscription : 22/04/2015
Age : 36
Localisation : Pyrénées

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephéméride

Message par mrs doubtfull le Lun 26 Oct 2015 - 7:48

ÔLundi 26 octobre 
Merci pour ce ballet volant....incroyable !
avatar
mrs doubtfull
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 679
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 50
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephéméride

Message par mrs doubtfull le Mer 28 Oct 2015 - 9:00


Mercredi 28 octobre, pluie.   
 Une des stations sur la route d'Edo à Kyôto, 500 km entre la cité shogunale et la capitale impériale.

HIROSHIGE:
Issu d’une famille de samouraïs, Andô Hiroshige (1797-1858) reçoit de son père la charge d’officier de la brigade des pompiers à la cour du shôgun, mais il perd ses deux parents dès 1809. Suivant ses aptitudes, il s’oriente très jeune vers le dessin, entre à l’âge de quatorze ans dans l’atelier de Toyohiro Utagawa (1773-1828), et joint dès 1812 le caractère hiro (du nom du maître) à son nom d’artiste. Durant ses années de formation (vers 1811-1830), il s’intéresse surtout à l’estampe de personnages, dans la tradition de ses aînés ; il produit des portraits de courtisanes, d’acteurs et de guerriers, des illustrations de livres, ainsi que des surimono pour des clubs de poésie. À partir des années 1830, il se tourne vers le paysage. C’est au retour d’une mission officielle, où il accompagne en 1832 le cortège du shogun sur la route du Tôkaidô, qu’il réalise sa fameuse série des Cinquante-trois relais du Tôkaidô (1833-1834), qui remporte un succès considérable et fait sa renommée ; il consacre alors à cette route d’autres séries, de formats différents. Il publie également, vers 1839, une série, commencée par Eisen, sur la route du Kisokaidô. Sa production énorme, comprenant plus de huit mille œuvres, le conduit à parcourir sans cesse le Japon, qu’il transfigure dans son art, où il conjugue réalisme et poésie. 
avatar
mrs doubtfull
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 679
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 50
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ephéméride

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum