Repasser "le" test, quand, comment, pourquoi

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Repasser "le" test, quand, comment, pourquoi

Message par BouncingPouet le Mer 9 Sep 2015 - 11:24

Pas trouvé de post à ce sujet.
Me semble que ça en questionne certains, que d'autres ont en effet "repassé" le test (raisons diverses)
- test passé dans l'enfance
- résultats hétérogènes ou atypiques
- doutes,  conditions de la 1ère passation
- questionnement sur le test en lui même, la plasticité etc


Impressions? retour d'expériences?

BouncingPouet
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 320
Date d'inscription : 24/06/2015
Age : 33
Localisation : PACA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repasser "le" test, quand, comment, pourquoi

Message par meï le Mer 9 Sep 2015 - 12:52

ben je 'lai repassé si on veut mais pas du totu dans les mêmes circonstances que le premier wais 3 fait en 2007 (celui là pour vérifier un éventuel haut potentiel suite aux bilans de mes enfants et l'effet de surprise qui a suivi...)..
le premier avait étt fait le noeud au ventre, très angoissée.le résultat a été une vraie surprise et a même été suivi d'un petit suivi psy durant env 6 mois le temps de remettre en place ce qui en découle (revisitation de sa vie...etc.)

le second c'etait un wais 4 passé en 2012 dans le cadre de mon bilan pour le SA (asperger) au CRA.pas trop angoissée (moins) et surtout on ne cherchait pas les mêmes choses.
mais les résultats ont été sensiblement semblables.(j'ai perdu en verbal mais toujours >130.)

personnellement j'ai perçu la " remise a jour" du wais 4 vis à vis du 3 [size=10](et me dit qu'aujourd'hui si on repasse le 3 on a vraiment des points en plus a cause de l'effet "vieillot"....donc je ne comprends pas du tout les psys de ceux a qui on a fait passer un wais 3 recemment, ils ont des résultats biaisés.....et franchement des dizaines de pts en trop! Rolling Eyes les psys devraient se former un minimum et ne pas tout faire pour les sous (et les gens devraient faire attention où ils vont, et arreter de dire "meuh c'est pareil" ..parce que non pas du tout!!!) .bref.passons..)

mais je ne l'ai pas repassé volontairement pour révérifier" ou autre.juste que l'occasion s'est faite de nouveau.
j'ai payé le premier wais, en libéral, et pas le second en hopital.(avec une neuropsy.)

meï
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1247
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 43
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repasser "le" test, quand, comment, pourquoi

Message par BouncingPouet le Mer 9 Sep 2015 - 16:36

Merci meï, tu as donc du le repasser sans chercher à.

La psy m'a fait passé le 3, groupé avec des test mémoires/attention... ça a duré 3h. J'ai l'impression d'un gouffre émotionnel, thymique, intellectuel et cognitif entre la moi de l'époque et celle que je suis aujourd'hui. Si j'y retourne, je serais plus attentive et exigeante sur la neuropsy.
Fantasme possible mis à part, je l'ai passé dans des conditions désastreuses.


carrément, des "dizaines" de point d'écart entre le 3 et le 4?
tu as noté des résultat similaire sur le total pourtant.

"effet vieillot" ? (..je verrai si je repasse^^)

BouncingPouet
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 320
Date d'inscription : 24/06/2015
Age : 33
Localisation : PACA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repasser "le" test, quand, comment, pourquoi

Message par nanaille le Jeu 10 Sep 2015 - 21:52

L'effet Flynn se caractérise pas une augmentation de 0.3 point par an, donc au mieux c'est 3 points toutes les décennies.

nanaille
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 116
Date d'inscription : 18/06/2015
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repasser "le" test, quand, comment, pourquoi

Message par BouncingPouet le Ven 11 Sep 2015 - 9:31

Bonjour nanaille.
oui pour l'effet Flynn, c'est pour ça que je demande précisions.
Meï tu as peut-êter un pti coté marseillais ? ^^

par contre, j'ai déjà lu à plusieurs endroits des remarques du type de celle de Meï au sujet du décalage entre le W3 et le W4 , ce qui pourrait laisser croire à un pti soucis du coté du W3^^ et ferait peut-être cogiter ceux qui l'ont passés...
ets-ce une "rumeur" pour encourager à le repasser...?
ou une impression tout a fait subjective des repasseurs ?
ou pas subjective, après tout ... du recul est pris, une meilleure maitrise de son fonctionnement, une amélioration de mise en oeuvre de ces capacités, sa confiance, conduirait à porter un tel regard sur le premier test passé?

L'évolution et de la variabilité du résultat pour un même individu semble délicat à aborder. Je comprends qu'il faille faire preuve de prudence à ce sujet.



BouncingPouet
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 320
Date d'inscription : 24/06/2015
Age : 33
Localisation : PACA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repasser "le" test, quand, comment, pourquoi

Message par meï le Ven 11 Sep 2015 - 10:29

Saperlie a écrit:Bonjour nanaille.
oui pour l'effet Flynn, c'est pour ça que je demande précisions.
Meï tu as peut-êter un pti coté marseillais ? ^^

par contre, j'ai déjà lu à plusieurs endroits des remarques du type de celle de Meï au sujet du décalage entre le W3 et le W4 , ce qui pourrait laisser croire à un pti soucis du coté du W3^^ et ferait peut-être cogiter ceux qui l'ont passés...
ets-ce une "rumeur" pour encourager à le repasser...?
ou une impression tout a fait subjective des repasseurs ?
ou pas subjective, après tout ... du recul est pris, une meilleure maitrise de son fonctionnement, une amélioration de mise en oeuvre de ces capacités, sa confiance, conduirait à porter un tel regard sur le premier test passé?

L'évolution et de la variabilité du résultat pour un même individu semble délicat à aborder. Je comprends qu'il faille faire preuve de prudence à ce sujet.


evuidement que si on fait le 3 en période de validité non! rien a dire.

mais le faire aujourd'hui, a dix ans du 4, non! c'est impossible!

et franchement, je suis certaine que le 3 biaise bien plus que de 3 points en moyenne.

un article dans l'ouvrage "aider ls enfants surdoués en difficulté" (s tordjmann) disait en substance que une etude avait été faire entre els wisc 3 et 4, qui administrés a des enfants alors que le 4 etait en vigueur faisait gagner une douzaine de points en moyenne aux resultats du wisc 3!!! pas rien.je suis sure qu'on est dans ces eaux la avec le wais.(ressenti perso.)
les questions du wais 3 sont vieillotes, restent "plus abordables" que celles du 4.
(ex j'ai eu 150 en verbal au 3..et 133 au 4! )

meï
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1247
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 43
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repasser "le" test, quand, comment, pourquoi

Message par Invité le Ven 11 Sep 2015 - 11:05

Saperlie a écrit:
- test passé dans l'enfance
- résultats hétérogènes ou atypiques
- doutes,  conditions de la 1ère passation
- questionnement sur le test en lui même, la plasticité etc

Bonjour Saperlie,

Je l'ai fait !
Et je ne le regrette pas du tout.
Ce n'est pas tant le résultat qui m'intéressait, mais les conditions de passation ET les compétences de la psy.

Première passation avec une psy non zèbre et non consciente des enjeux psychiques (non pas sur les résultats façon "j'en suis" ou "je n'en suis pas" mais sur l'implication d'une éventuelle zébritude, à mon âge, sans avoir rien soupçonné ni avoir été préparée à rien... mais lucide sur tout...).
Je me suis retrouvée avec des résultats contradictoires (des résultats hétérogènes avec un "oui" dit oralement, mais la sensation d'un "non" sur le bilan).
Un bilan... indigent, presque indigne (ce que m'a confirmé la seconde psy, d'autant plus étonnée qu'elle connaissait la première psy).

Bref : j'avais l'impression d'avoir été prise, malgré moi, dans une espèce de maelström complètement hallucinant, coincée par des "copines" qui m'auraient mis une pression terrible en me disant "mais si, mais si, mais si, tu en es, tu vas voir).

A ceci près que : la psy en question ne m'a pas du tout aidée à gérer l'après.
Ses mots m'avaient scotchée net ! "Vous êtes tellement lucide sur votre cas que vous n'avez pas besoin d'aide" (alors que je pleurais des litres, non stop, depuis les tests).
Résultat : deux ans d'errance (certains diront : "crise identitaire"), avec un passage fracassant par ici.
Et la colère, extrêmement forte, d'avoir été flouée, d'être victime d'une "mode".

J'ai donc repassé le test avec la psy qui fait "référence" ou "autorité" dans ma zone géographique.
Elle-même zèbre (cela ne fait aucun doute à mes yeux, vu sa capacité d'anticipation et d'analyse).
En 1 heure elle avait capté ma personnalité.
Elle a été d'une maturité et d'une bienveillance inouïes.
A chaque fois que je me dispersais, elle me demandait gentiment de me concentrer.
Sa manière de formuler les consignes était extrêmement claire et, surtout, complète.
Cela a changé ma manière d'aborder certains éléments des tests.

Et si les résultats obtenus sont les mêmes (hétérogènes avec QIT non calculable = pour moi, donc, non hpi), j'en suis ressortie avec un sentiment de "sérieux" et de "professionnalisme". Ainsi qu'avec certains conseils simples et clairs.

C'est précisément ce que j'étais venue chercher.

Aujourd'hui, je suis apaisée et très à l'aise avec le résultat final.
Tout va bien.

Spoiler:
Mais toujours en colère contre la cohorte d'accompagnants en tous genres qui jouent les apprentis sorciers.

Conclusion : si vous sentez que vous devez repasser les tests avec une autre personne, je vous encourage à le faire.
L'enjeu psychique en vaut la chandelle financière.
Renseignez-vous sur les psys et suivez vos intuitions.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Repasser "le" test, quand, comment, pourquoi

Message par BouncingPouet le Ven 11 Sep 2015 - 11:27

Fabuliotte, c'ets un peu l'impression que j'ai....
les consignes pendant le test... le flou intersidéral, par exemple, pour me rassurer et me mettre en confiance elle minimisait les consignes " oui 1 mot c'est très bien, ça fonctionne bien sur"... bon ben du coup, et si le but était d'être synthétique... d'évaluer l'esprit de synthèse quasi à l'extrème... alors que.. c'est tout l'inverse (et le synthétique c'pas mon truc hein^^). idem pour la notion de "temps". j'aurais du "bosser " les test avant, pas m'entraîner mais le comprendre. j'étais dans l'urgence à l'époque
errance, un jour presque convaincu, l'autre dans le rejet...
Oui, avoir quelque chose de calir et irgoureux.


meï : du coup c'est un peu hard pour les diagnostiqués limites avec le WAIS 3...

et si l'écart est à ce point ... toutes les passations des versions précédentes pourraient être remises en cause. Il faudrait donc bien considérer et spécifier l'année de passation à coté du chiffre^^

Je vais me dépêcher de passer le 4 avant le 5 du coup? ^^

que de relativité.

BouncingPouet
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 320
Date d'inscription : 24/06/2015
Age : 33
Localisation : PACA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repasser "le" test, quand, comment, pourquoi

Message par Invité le Ven 11 Sep 2015 - 12:18

Saperlie a écrit:j'étais dans l'urgence à l'époque

La première fois j'étais dans un état d'épuisement très avancé.
La deuxième fois j'étais... émue (souvenir de la fois d'avant terrorisée à l'idée de basculer dans un monde dont j'ignorais tout), mais zen, en confiance et peu préoccupée par les résultats.
Les résultats globaux (les grandes tendances) sont les mêmes.

La clarté des consignes et la neutralité de la psy ont, elles, eu une réelle influence sur l'un des subtests.

Bon courage.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Repasser "le" test, quand, comment, pourquoi

Message par nikko76 le Ven 11 Sep 2015 - 12:48

J'ai passé la WAIS R il y a 16 ans. (pour rendre service à une amie, qui, alors, préparait un stage en dess de psycho et voulait se familiariser avec l'outil...) Le test avait confirmé le surdon.  
Depuis que j'ai passé cette wais, on a eu deux nouvelles versions...la III et la IV. Franchement, je vois pas trop ce que cela changerait de la repasser....
maintenant, ce n'est qu'un chiffre. Et sincèrement, je vois plein de gens autour de moi qui n'ont sans doute pas un QI aussi élevé et que je trouve plus intelligents que moi...



Dernière édition par nikko76 le Ven 11 Sep 2015 - 13:34, édité 1 fois (Raison : post pas assez "modeste" ou pseudo modeste.)

nikko76
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 359
Date d'inscription : 29/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repasser "le" test, quand, comment, pourquoi

Message par BouncingPouet le Ven 11 Sep 2015 - 13:10

En effet nikko, je ne pense pas que les concernés ou futurs, repassent un Wais just for fun, surtout quand ils n'ont pas de gros pb identitaires.

La pseudo "fausse modestie", pendant paradoxal de la lucidité, semble "symptomatique".
et même si le sujet est plus qu'intéressant, je ne pense pas qu'il soit vraiment question d'intelligence ici.

BouncingPouet
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 320
Date d'inscription : 24/06/2015
Age : 33
Localisation : PACA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repasser "le" test, quand, comment, pourquoi

Message par meï le Ven 11 Sep 2015 - 20:04

de toute evidence ,les "chiffres" ne sont jamais "sacro saints" mais bien des outils techniques à relativiser.
l'analyse du pro compte bien plus.(si bien choisi!!)

par ex, l'outil wppsi pour les tout petti, amènent souvent les enfants hpi a des QI (outils) de très hauts niveau, pourquoi, parce que les etalonnages ne sont aps fait comme celui du wais par ex, et le test en lui meme moins "complet", moins fiable.
donc, souvent des parents de totu peti tdisent avoir des petis thqi (>145 ) ce qui semble etre recurrent avec le wppsi.
hors des que le meme enfant passe au wisc on change parfois radicalemnt de categorie meme si le hpi reste la.(le plus souvent)
test different, etalonnage different, etc, les qit >130 se font legion, et les > 145 bien plus rares!

donc ex,un parent d'enfant en maternelle qui rarivera avec un qit chiffre de 147 totu fier, et un autre parent d'un primaire de 8 ans, arrivera avec un qit 135 se dira "mon gamin est moins intelligent que le sien"..eben non, ca n'a rien a voir.la, les outils different, et le qit outil est très très relatif (en ce qui concerne le wppsi surtout, le wisc restant plus fiable.)

attention donc à ca...
par ex des adultes qui otn apssé des tests totu petit, peuvent se dire "'j'ai un QI très très elevé" et ne pas en avoir la sensation
et bien oui, car sil repassaient le wais ils auraient quelque chose de different, certes pas forcememnt non hpi, mais dans une categorie en dessous (>125/130..)..(enfin ça arrive que le qit reste très elevé bien sur.)

d'ou la relativité des outils, du temps, des personnes (psys testeurs aussi, certains vont "biaisés" les resultats par leur non formation ou l'inverse..analyse aussi...) etc etc.
c'est un ressenti totu à fait personnel, lié a mes années de benevolat avec une asso (8 ans) et ma formation et relations ds ce domaine.ca ne sont pas des choses qui s'ecrivent,; se cadrent, existent dans les bouquins, c'est du ressenti eau fil des années et des liens.(et des experiences.)
apres, chacun est libre d'avior son avis. Wink

l'ideal etant de ressentir bien le pro qui fait passer le test(idealement un reconnu pour la douance.) sinon on doute toujours.
et d'utiliser 'loutil en vigueur. Wink

meï
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1247
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 43
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repasser "le" test, quand, comment, pourquoi

Message par nikko76 le Ven 11 Sep 2015 - 20:26

Obsession des mesures, à laquelle j'ai cédé dans le post que j'ai finalement édité....c'est marrant, quand même cette obsession, qui renvoie à la "performance" : se placer sur une échelle, plus ou moins haut....être "grand" (j'observe cela chez les petits, à la maternelle, avec les mamans qui balancent : "Ah ! Le mien, il est grand pour son âge ! Il fera 1M90 à l'âge adulte..." le tout dit d'un air très satisfait.... ne parlons pas  de la longueur du pénis : j'ai découvert des sites où les hommes balancent la photo de leur queue avec leurs mensurations "moi la mienne elle fait 19 cm...." "Désolé, gars, j'en ai une de 21 cm..."
Etrange, quand même : je parle même pas de l'injonction à la réussite, dans certaines familles : "il faut que tu sois le premier de la classe ! " Sacré  pression, à laquelle ( j'en connais quelques cas,) quelques enfants ne résistent pas... (burn out, rejet de la performance qui obsède les parents, ou encore suicide...Me souviens d'une camarade brillante au lycée, bac C avec mention  bien, prépa à hoche derrière, réussite de centrale lyon et supélec. A 21 ans, elle a lâché son école d'ingé et est devenue coiffeuse ;-) )    
Je me rappelle surtout d'un psychanalyste, lors d'une conférence à l'école de médecine, sur Paris : "Il y a beaucoup de parents qui veulent que leur enfant soit le meilleur en classe....
Le problème, c'est que dans une classe, il n'y en a toujours qu'un, de meilleur...cela fait donc beaucoup de déçus !!! tandis qu'être quelqu'un de "bien" (dévoué, altruiste, généreux, à l'écoute des autres...) c'est nettement plus accessible...et peut-être, au fond, plus intéressant  ?"
Passons encore sur la réussite matérielle : "Tu ne gagnes que 1600 euro par mois ? et tu roules en 306 ? Ah, mon pauvre....."  Et le gars en question, effectivement mieux payé, roulant en BMW flambant neuve, de baver devant son directeur marketing, gros con méprisant, hautain, condescendant, qui approche le degré zero de la culture, mais roule en porsche cayenne. Laissez moi rire !!!
Malheureusement, la course à la perfomance domine notre société....
Pour moi, tout cela, c'est de la m...qu'on nous fourre dans la tête. Une façon d'alimenter l'égolâtrie de l'homme post-moderne

nikko76
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 359
Date d'inscription : 29/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repasser "le" test, quand, comment, pourquoi

Message par Invité le Ven 11 Sep 2015 - 20:39

Je suis en partie d'accord avec ton post nikko, mais si pour certains avoir une réponse claire et formalisée permet de continuer à cheminer et à s'autoriser, à se revaloriser par ce biais là (qui est un vecteur comme un autre).. pourquoi pas non?
toi qui est psy, quand tu accompagnes des gens, tu sais bien qu'il faut passer par certaines étapes pour arriver parfois aux mêmes conclusions, que chacun doit trouver son sentier...pour arriver à ses conclusions personnelles
J'ai connu des gens ici pour qui le fait d'avoir un chiffre leur a permis de s'autoriser à reprendre des études par exemple, et à croire en leur capacité de réussite alors que bien sûr c'était évident qu'ils étaient brillants, mais ils avaient une estime pourrie d'eux même, et avaient besoin d'un miroir pour se revaloriser intellectuellement .. c'est pas rien je trouve.. ça peut être une étape pour regagner confiance en soi, oser et réussir donc ensuite se détacher du côté chiffre (ou pas, certains ne s'en détachent jamais bien sûr)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Repasser "le" test, quand, comment, pourquoi

Message par nikko76 le Ven 11 Sep 2015 - 21:09

Je suis d'accord avec toi, la belette. Le "chiffre" peut aider. Je fais à l'occasion passer des bilans mémoires pour rassurer des patients qui craignent d'avoir Alzheimer...cela les rassure . Il faut le voir comme un moyen, pour rebondir. Moi même, cela m'a aidé, quand j'étais beaucoup plus jeune : en demi échec, rejeté par mes camarades de classes, dévalorisé par mon père....de savoir, qu'en fait, j'étais, en terme de perfs cognitives/intellectuelles, très largement au dessus de ma moyenne, m'a fait du bien.... d'aileurs, peut être un peu trop, car je me la suis ensuite un peu "pété"  (ce qui est particulièrement stupide, à'en pas douter !!! Rolling Eyes )

PS : je précise : c'est marrant, du reste : tu as 16 ou 17 ans... tu te prends pour un abruti fini, te demande si tu pourras jamais avoir ton bac, et encore plus faire des études supérieures..et t'as un psy qui te dit que tu es extrêmement intelligent, l'autre qui te dit que tu es probablement un surdoué, et un dernier qui t'annonce que ton score sur ce type de tests te place dans les 3 ou 4 premiers pour mille de la population. C'est sûr que cela gonfle un peu le narcissisme...

nikko76
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 359
Date d'inscription : 29/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repasser "le" test, quand, comment, pourquoi

Message par BouncingPouet le Lun 14 Sep 2015 - 13:54

plus que "repasser" le test, oui évidemment c'est l'avis rigoureux et construit d'un psy compétent que je cherche.

Je travaille depuis un an (et depuis 6 moi avec un thérapeute) sur les aspects pas forcément "HP/HQ". J'ai compris, débloqué un tas de chose.. Je en regrette pas. Je me dis que j'ai beaucoup avancé là dessus, et peut-être que si ça avait été orienté "Z" tout de suite, je serai passé à côté, au moins temporairement.
mais ... on butte et on boucle. De jolies théories, que je veux bien comprendre, des mode d'emploi et d'action...mais non, ça match pas avec moi....
ça élargit encore plus le champ des possibles... comme si la boule n'avait pas assez de facette déjà.
Oui, même si mon psy actuel et d'autres me reconnaissent volontiers dans ce flou HPI, j'ai besoin d'une firmation officielle, con ou in.
c'est comme ça. Ma confiance est tellement souvent au ras des pâquerettes, que même quand l'intuition est là mon "rabaisse toi" n'est jamais bien loin.
Et oui on  a besoin d'étiquettes, besoin de trier, relier, discriminer, d'avoir des repères.
En tout cas moi j'en ai grandement besoin, encore.

ET oui aussi l'Ego qui parle (faut pas s'foutre de l"Ego, parceque sans lui, pas de moi) et que crotte, non sensation d'injustice, de reflet beaucoup trop biaisé. ou alors je suis la reine de la compensation, dans les 2 cas, chui pas trop con, voilà de quoi me rassurer^^

évidement le repasser.... c'est un peu "tricher"?
bon après tout ceux qui manipulent des chiffres du soir au matin... entre autres exemple

le plaisir de l'expérience aussi est là. Voir le résultat repetita de ce monument qu'est le "QI" pour certains. me confronter à ça, en apprendre plus.

mille et une petites routes vers l'auberge^^.


MErci pour vos témoignages


Dernière édition par Saperlie le Lun 14 Sep 2015 - 14:10, édité 1 fois

BouncingPouet
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 320
Date d'inscription : 24/06/2015
Age : 33
Localisation : PACA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repasser "le" test, quand, comment, pourquoi

Message par Invité le Lun 14 Sep 2015 - 14:02

Saperlie a écrit:plus que "repasser" le test, oui évidemment c'est l'avis rigoureux et construit d'un psy compétent que je cherche.

Oui, c'est le plus important.


Saperlie a écrit:évidement le repasser.... c'est un peu "tricher"?

Oui et non.
Repasser serait tricher, si l'on pouvait le faire autant de fois que l'on veut.
Les psys recommandent d'attendre au minimum 1,5 à 2 ans (cela suppose d'être honnête, de dire qu'on a déjà passé le test).
Ce ne sont pas des connaissances, que l'on teste, mais des compétences.
Même si, en théorie, on peut "se préparer".
Mais à quoi bon, si l'on veut être honnête avec soi-même.

C'est se préparer, qui est tricher.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Repasser "le" test, quand, comment, pourquoi

Message par BouncingPouet le Lun 14 Sep 2015 - 14:52

c'est quoi se préparer ?

une fois sortir d'une inhibition intellectuelle, travailler sa logique, apprendre à faire confiance à son intuition, se frotter à des choses qui nous rebutaient, refaire copain avec les nombres, travailler à se détacher de son stress pour être efficace...

rien n'est tout blanc ou tout noir...

non évidemment, je ne passe pas mon temps à faire des "exercice d'entraînements".
mais après tout..pourquoi pas..., travailler sa mémoire, son observation .. depuis mes début ici je me pose aussi cette question.
La suffisance serait intelligence? Dans l'absolu, ça n'en resterait pas moins qu'un instantané des capacité cog au moment du test...
A la moindre vue de ce type d'exercice, j'ai cette tite voie qui se pointe, vade retro. Va savoir, après l'avoir enfin repassé, je me l'autoriserai si j'y trouve plaisir et entretien intellectuel^^

même si ça pèsera toujours sur la conscience (biais possible du bis), c'est tout de même beaucoup moins lourd que d'errer ad vitam....
car il y, j'ai toujours, cette crante du rejet, du "déménagement" e,core et encore... plus j'attends, plus ça va être lourd de le surmonter, plus je vais être dans l'évitement, plus je serai mal.
Ou pas, je suis bien après tout ici.

oui j'ai attendu, cela va faire 1,5 an que je l'ai passé.
fichtre que c'ets passé vite. je pense commencer à être prête à affronter ça de nouveau, plus sereine, ayant bataillé et vaincu quelques démons^^


BouncingPouet
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 320
Date d'inscription : 24/06/2015
Age : 33
Localisation : PACA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repasser "le" test, quand, comment, pourquoi

Message par Perdue le Lun 14 Sep 2015 - 20:26

Bien que je ne sois pas zèbre, je pense que Saperlie a raison lorsque elle dit que se préparer, c'est travailler sa logique, se frotter à des choses qui nous rebutaient ect...

Il n'a pas longtemps je croyais que j’étais la plus nulle en logique et lorsque j'ai essayé des tests de logique sur le net, Oh miracle !
Je ne suis vraiment pas nul en logique, pas la meilleur mais loin d’être la dernière, du coup ça m'a un peu réconcilié avec ça. Après si un jour je passe un test (je suis surement TDAH, donc je le passerai peut-etre, mais pour confirmer le diagnostique du TDAH pas pour une eventuelle zebritude) et qu'on me dit que j'ai un résultat hétérogène, ben c'est clair que je le repasserai pas.

De plus, je pense que même en se préparant ardemment, on ne peut pas reussir un test de QI comme ca.
Et franchement quel est l’intérêt de tricher ? Faut vraiment être bizarre.


Perdue
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 28
Date d'inscription : 01/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repasser "le" test, quand, comment, pourquoi

Message par Invité le Lun 14 Sep 2015 - 20:44

Perdue a écrit:
De plus, je pense que même en se préparant ardemment, on ne peut pas reussir un test de QI comme ca.
Et franchement quel est l’intérêt de tricher ? Faut vraiment être bizarre.


En France, aucun intérêt.
Pour envisager un coup de pouce pour l'admission dans certaines universités étrangères... ça peut servir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Repasser "le" test, quand, comment, pourquoi

Message par Perdue le Lun 14 Sep 2015 - 21:31

Ah, je ne savais pas concernant les universités étrangère.

Perdue
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 28
Date d'inscription : 01/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repasser "le" test, quand, comment, pourquoi

Message par loupiotte le Sam 26 Sep 2015 - 0:08

.........


Dernière édition par loupiotte le Jeu 8 Oct 2015 - 0:57, édité 1 fois

loupiotte
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 78
Date d'inscription : 28/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repasser "le" test, quand, comment, pourquoi

Message par Yul le Sam 26 Sep 2015 - 1:54

Invité a écrit:
Saperlie a écrit:plus que "repasser" le test, oui évidemment c'est l'avis rigoureux et construit d'un psy compétent que je cherche.

Oui, c'est le plus important.


Saperlie a écrit:évidement le repasser.... c'est un peu "tricher"?

Oui et non.
Repasser serait tricher, si l'on pouvait le faire autant de fois que l'on veut.
Les psys recommandent d'attendre au minimum 1,5 à 2 ans (cela suppose d'être honnête, de dire qu'on a déjà passé le test).
Ce ne sont pas des connaissances, que l'on teste, mais des compétences.
Même si, en théorie, on peut "se préparer".
Mais à quoi bon, si l'on veut être honnête avec soi-même.

C'est se préparer, qui est tricher.


Je ne comprend pas pourquoi "préparer" un test de QI serait "tricher"?

D'une part : le test, c'est une évaluation du QI à un moment T dans des conditions particulières... car il faut être clair, personne ne connaît son QI. On ne connaît que le QI qui a été diagnostiqué par une tierce personne au moment où on a été testé. C'est donc un QI "minimum" que l'on connaît, on sait qu'on a "au moins" tant de point sur l'échelle de Weschler ou de Catell.. Du coup, est-il mal de chercher à optimiser les conditions de passage de test?
Bon, évidemment, il ne faut pas oublier l'effet Flynn, donc ce que je dis sur le QI n'est pas tout à fait vrai... dans l'absolu, il faudrait faire une conversion du score WAIS3 pour un résultat WAIS4, ou vice-versa...

D'autre part : tout le monde "triche". Les subs étant ce qu'ils sont, regarder un documentaire TV, regarder qui veut gagner des millions, lire, ouvrir une encyclopédie, jeter un coup d'oeil sur wikipedia, aller à l'école.... et puis, en fonction du contexte socio-cultruel aussi... tout ça, c'est du pain bénis pour notre culture G, notre apprentissage de l'arithmétique, etc... donc, si on suit le concept, dès qu'on commence à apprendre, dès notre plus jeune âge, on commence à "tricher".

Bref.... le repasser, c'est simplement le repasser, et avoir un nouveau diagnostique, correspondant à l'analyse d'un psy à une date précise.... et quand on enquête sur quoi que ce soit, avoir des sources différentes à croiser, finalement, c'est plutôt bien...

Yul
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3940
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 32
Localisation : Dieppe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repasser "le" test, quand, comment, pourquoi

Message par Stauk le Sam 26 Sep 2015 - 3:45

Yul a écrit: et quand on enquête sur quoi que ce soit, avoir des sources différentes à croiser, finalement, c'est plutôt bien...

http://www.ina.fr/video/PUB3784184049/snep-cassette-audio-2-titres-video.html

Stauk
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4978
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repasser "le" test, quand, comment, pourquoi

Message par JCVD le Sam 26 Sep 2015 - 4:01

Je n'en vois absolument pas l'intérêt.

JCVD
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4042
Date d'inscription : 03/03/2013
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Re: Repasser "le" test, quand, comment, pourquoi

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 8:00


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum