Amour et résilience ?

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Amour et résilience ?

Message par Invité le Mer 9 Sep 2015 - 10:32

Aimant a écrit:Salut Smile

Floralys a écrit:Comment un enfant non résilient peut il se relever d'un trauma..
Pareil que Nath, pour moi c'est dans le sujet. Merci Smile

En étant confronté à un résilient qui lui montre comme faire confiance, puis la suite ?


Je pense que si un enfant a vécu des choses et peut échanger avec un enfant ou un adulte qui a vécu les mêmes choses, il a déjà la possibilité d'avoir un exemple, une façon de se sortir d'un trauma. Evidemment si cet enfant n'a à sa portée que des personnes qui le traumatise à nouveau de la même façon, je pense qu'il restera traumatisé à vie.

Exemple bête : si on m'avait dit que je dois tourner toute ma vie autour d'un rond point, et que ça me fait mal, j'aurai quand même arrêter de tourner pour arrêter d'avoir mal. Probablement que pendant qu'on me disait : continues de souffrir, c'est la vie, je lisais Boris qui me faisait du bien, et qui me fournissait des outils que j'ai utilisé et qui m'ont permis de moins/pas souffrir. Que ça s'appelle comme si ou comme ça apparemment m'a fait ni chaud ni froid.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour et résilience ?

Message par Invité le Mer 9 Sep 2015 - 10:43

Floralys a écrit:Je dirai qu'il faut être résilient pour pouvoir aimer et être aimer sainement. Je ne parle pas que de l'amour-couple mais de l'amour envers ses proches, sa famille, l'amour pour la vie.


Des personnes de mon entourage m'ont donnée des définitions de l'amour avec lesquelles je ne suis pas d'accord. Je ne fais pas les mêmes choses que ces personnes par amour et je n'ai pas non plus la même définition de ce qui est sain pour moi. Si des personnes pensent m'aimer sainement selon leurs critères, qu'elles m'aiment. Libre à moi d'être aimée et d'aimer selon mes critères à moi. Il est des modèles que je n'ai pas voulu suivre. copier. calquer. cela fait qu'il y a des personnes qui m'aiment et d'autres non. tant mieux. de toute façon je n'ai pas le temps d'avoir plusieurs comportements différents pour être aimée de tous en fonction de leurs critères différents, et je n'ai pas le temps d'aimer tout le monde et de m'y retrouver selon leurs critères différents.
ça me laisse beaucoup de temps pour être heureuse tout ça. et pour ce qui est des personnes qui ressentent l'amour différemment de moi, libre à elles, mais libre à moi de ne pas le ressentir de la même façon. si une personne voit de l'amour dans un cadeau qu'on leur offre, 
j'ai pris le droit de ne pas y voir l'affection dont j'ai besoin, par exemple. 
j'ai pour ma part vu beaucoup d'amour dans ce cas chez ce monsieur inconnu qui a pris le temps d'écrire des livres que j'ai pu lire et qui m'ont permis de me sentir bien (alors même qu'il ne me connaît pas et que mon nom ne figure pas dans ses bouquins). pour ma part j'aime donc ce monsieur Smile


Dernière édition par Je te l'avais dit :) le Mar 10 Mai 2016 - 21:39, édité 1 fois (Raison : j'avais pris deux fois le droit... le droit.... du coup le gauche n'était pas content)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour et résilience ?

Message par Invité le Mer 9 Sep 2015 - 10:49

Fab. Fabrice a écrit:Tu penses lier ta reconstruction à la construction d'une relation amoureuse, relation amoureuse béquille ?

Ouhaou, dommage pour la relation, non ?

En fait je pense que je n'aurai pas pu avoir de relation saine si je ne m'étais pas reconstruite de relations malsaines. Et que si j'avais vécu des relations en fonction du premier soi disant modèle d'amour que j'ai vu, j'aurai alors souffert plus d'une fois et dans toutes les relations que j'ai eues.

il n'y a donc pas de dommage pour la relation puisque les relations que j'ai eu n'ont jamais pour but de me construire. si tel était ton propos et que je l'ai bien compris. ouhaou j'ai eu de la chance Smile je te remercie de l'avoir souligné.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour et résilience ?

Message par Invité le Mer 9 Sep 2015 - 10:50

Floralys a écrit:Merci pour ton partage. C'est un sujet qui m'intéresse tout particulièrement.

Merci de ton intérêt et si cela peut te servir aussi dans tes relations affectives, tu m'en vois ravie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour et résilience ?

Message par Invité le Mer 9 Sep 2015 - 10:59



_____________________________________________________________

Dans le lien ci-joint une étude clinique psychologique basée sur le WISC III / Test des contes / Rorschach + dessin du tuteur de résilience : lien

Objectif : valider ou invalider quatre hypothèses quant à :
- la variété plus ou moins étendue quant à l'utilisation de mécanismes de défense,
- la richesse de l'espace imaginaire afin de s'adapter,
- la qualité de la mentalisation,
- la rencontre avec un tuteur de résilience auprès de qui s'identifier,

Et vérification de l'impact quant à la capacité de résilience. Résilience qui est définie comme un processus dynamique adaptatif de négociation du risque via la tolérance à la vulnérabilité.

Attention, cette étude de par son spectre réduit n'a pas vocation à généraliser les conclusions (clairement indiqué dans le document). Les conclusions de cette étude doivent être lues dans leur ensemble (4 pages du pdf). Les faire ressortir ici ne me parait pas pertinent.

_____________________________________________________________

J'ai trouvé ce document très intéressant à lire, notamment en tant que parent moi-même. Par contre, que de souffrances exprimées par des enfants ....... Sad[/quote]

Hello. Merci à toi pour cet apport sur ce fil. Je ne peux par contre te répondre plus que :

ah c'était ça que le monsieur m'a montré les fameuses taches mais c'est si loin que je m'en souviens plus. en tous les cas j'ai trouvé ce monsieur bien sympathique, ces taches rigolotes bien qu'aussi noirs que les dessins que je faisais pour lesquels j'ai du voir ce monsieur plutôt que pouvoir aller m'amuser avec mes copains.

Il m'a en tout cas et je ne m'en souviens plus, donner des trucs qui ont fait qu'après j'ai pu faire tous mes dessins en couleur. Je n'ai pas étudié en long en large ce phénomène. j'ai juste retenu que lorsque des personnes me donnent envie de dessiner en couleur, c'est positif pour moi, et quand ils me donnent envie de pleurer et de dessiner en noir, c'est négatif. comme cette technique a toujours bien fonctionné et qu'elle fonctionne encore, j'en ai fait la théorie de la "couleur".

Je n'ai donc ni le bagage suffisant ni les outils ni les termes pour te suivre sur ton raisonnement, mais j'ai un coloriage et des crayons de couleur Smile et étant désormais adultes je sais que quand je les prête à un enfant, ça le met en joie plus que si je le mettais une baffe en lui expliquant que peut être ça devrait pas lui faire mal. Ca me suffit pour la vie que j'ai et que je mène.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour et résilience ?

Message par Mayaa le Mer 9 Sep 2015 - 12:18

Le sujet m'intéresse particulièrement parce que j'étais à la base ce qu'on appelle un enfant "non résilient" et que j'ai vécu un "trauma" à 21 ans, qui a été dévastateur et très difficile à "soigner".. Je pense avoir aujourd'hui fait la résilience de ce trauma mais il reste quelques résidus de mes carences d'enfant.

C'est la raison pour laquelle je me demandais comment ces enfants non résilients, devenus adultes, pouvaient se reconstruire malgré ces carences, se construire ce fameux "cocon".
avatar
Mayaa
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 61
Date d'inscription : 03/09/2015
Age : 34
Localisation : Du côté de la mer...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour et résilience ?

Message par Invité le Mer 9 Sep 2015 - 13:53

Salut Smile

Nath a écrit:Merci à toi pour cet apport sur ce fil.
Je t'en prie Smile . S'il peut aider, tant mieux Smile

La suite.

Long hug



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour et résilience ?

Message par Invité le Mer 9 Sep 2015 - 14:00

Aimant a écrit:Salut Smile

Nath a écrit:Merci à toi pour cet apport sur ce fil.
Je t'en prie Smile . S'il peut aider, tant mieux Smile

La suite.

Long hug



Faudrait peut être que je te dragouille aussi toi, tu m'as l'air non pas d'avoir le bras long mais les deux Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour et résilience ?

Message par Invité le Mer 9 Sep 2015 - 14:24

Spoiler:

Nath a écrit:Faudrait peut être que je te dragouille aussi toi
Oseras-tu seulement ? Razz Wink

Nath a écrit:tu m'as l'air non pas d'avoir le bras long mais les deux Wink
J'ai le bras trèèèèèèèès long, et les deux ! Wink (une histoire de résilience Wink )

Tu vas voir que ça va finir par parler de cerveaux c't'histoire là Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour et résilience ?

Message par Invité le Mer 9 Sep 2015 - 15:54

Spoiler:

Aimant a écrit:
Nath a écrit:Faudrait peut être que je te dragouille aussi toi
Oseras-tu seulement ? Razz Wink



Suspense Smile



Nath a écrit:tu m'as l'air non pas d'avoir le bras long mais les deux Wink
J'ai le bras trèèèèèèèès long, et les deux ! Wink (une histoire de résilience Wink )


Tu vas voir que ça va finir par parler de cerveaux c't'histoire là Wink

Suspense aussi Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour et résilience ?

Message par Invité le Mer 9 Sep 2015 - 16:23

Spoiler:
J'hésite entre deux ... Allez ...

Laisse donc pense dans sa bulle. Sus !  Razz Wink

Chiche ?!  Chips

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour et résilience ?

Message par Invité le Mer 9 Sep 2015 - 23:21

[quote="Aimant"]
Spoiler:
J'hésite entre deux ... Allez ...

Laisse donc pense dans sa bulle. Sus !  Razz Wink

Chiche ?!  Chips

Spoiler:
Je m'y colle dans la vie réelle. Smile et ça va dans le bon sens. comme quoi il est important de poser et de suivre ses objectifs je pense, du moins c'est ce qui me va bien.

et effectivement mettre en action le programme que l'on s'est collé est important. Smile

Je vais pouvoir être peinarde autrement dans ma nouvelle bulle. et n'avoir pas comme tu l'indiques besoin de penser pour y être tranquille et apaisée comme je l'avais pensé. J'ai eu beaucoup de chance encore cette fois ci. Smile et suivre comme tu le soulignais le bon tuteur de résilience Smile

et de ton coté tout se passe comme tu le souhaites ?  en tout cas coté jeux de mots, je vois que tout se passe bien  Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour et résilience ?

Message par Invité le Jeu 10 Sep 2015 - 12:26

Spoiler:

Nath a écrit:Je m'y colle dans la vie réelle. Smile et ça va dans le bon sens.
Impec !

Nath a écrit:comme quoi il est important de poser et de suivre ses objectifs je pense, du moins c'est ce qui me va bien. et effectivement mettre en action le programme que l'on s'est collé est important. Smile
La mise en action, c'est le début de la résilience Smile

Nath a écrit:Je vais pouvoir être peinarde autrement dans ma nouvelle bulle. et n'avoir pas comme tu l'indiques besoin de penser pour y être tranquille et apaisée comme je l'avais pensé. J'ai eu beaucoup de chance encore cette fois ci. Smile et suivre comme tu le soulignais le bon tuteur de résilience Smile
Ce n'est pas bon, une bulle qui dure trop longtemps. Nécessaire temporairement peut-être, mais contreproductif quant à cette résilience je trouve.

Après, rien ne vaut l'expérience en conscience. Malheureusement parfois  Tomates ...

Nath a écrit:et de ton coté tout se passe comme tu le souhaites ?
Je vais plutôt bien, merci Smile . Vivement le weekend ! Smile

Nath a écrit:en tout cas coté jeux de mots, je vois que tout se passe bien  Wink
Tant mieux Smile . Une histoire de dec' odeur, cent doutes Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour et résilience ?

Message par Invité le Ven 4 Déc 2015 - 15:56



Dernière édition par Je te l'avais dit :) le Mar 10 Mai 2016 - 17:02, édité 1 fois (Raison : oh oui mon panda, dans l'ascenseur en apesanteur, je me demande où il va finir .. par hasard... à l'insu de mon plein gré (et pourquoi que le grès ? y'a la porcelaine aussi ? ..)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour et résilience ?

Message par Saltymbanque le Ven 4 Déc 2015 - 18:10

merci pour ce sujet intéressant Smile
avatar
Saltymbanque
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1906
Date d'inscription : 15/03/2015
Localisation : in the sky with diamonds

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour et résilience ?

Message par ISIS75 le Mar 10 Mai 2016 - 16:17

Mayaa a écrit:Le sujet m'intéresse particulièrement parce que j'étais à la base ce qu'on appelle un enfant "non résilient" et que j'ai vécu un "trauma" à 21 ans, qui a été dévastateur et très difficile à "soigner".. Je pense avoir aujourd'hui fait la résilience de ce trauma mais il reste quelques résidus de mes carences d'enfant.

C'est la raison pour laquelle je me demandais comment ces enfants non résilients, devenus adultes, pouvaient se reconstruire malgré ces carences, se construire ce fameux "cocon".

certains deviennent délinquants (sociopathes), d'autres psychotiques, d'autres restent entre les deux (borderlines), il y a aussi ceux qui deviennent pervers narcissiques (dans ce cas, ils se servent de leur sens de la manipulation et de leur charme pour se construire leur "cocon" comme tu dis, qu'il soit moral ou matériel), les déprimés existentiels, les dépressifs chroniques... Perso, je pense qu'un vrai surdoué non manipulateur s'en sort toujours et plutôt bien, sauf problèmes somatiques graves.
avatar
ISIS75
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2505
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour et résilience ?

Message par Fab. Fabrice le Mar 10 Mai 2016 - 21:20

ISIS75 a écrit:
Mayaa a écrit: je me demandais comment ces enfants non résilients, devenus adultes, pouvaient se reconstruire malgré ces carences, se construire ce fameux "cocon".

certains deviennent délinquants (sociopathes), d'autres psychotiques, d'autres restent entre les deux (borderlines), il y a aussi ceux qui deviennent pervers narcissiques (dans ce cas, ils se servent de leur sens de la manipulation et de leur charme pour se construire leur "cocon" comme tu dis, qu'il soit moral ou matériel), les déprimés existentiels, les dépressifs chroniques... Perso, je pense qu'un vrai surdoué non manipulateur s'en sort toujours et plutôt bien, sauf problèmes somatiques graves.

Donc ces enfants non résilients, devenus adultes ne peuvent au fond pas se construire ce fameux "cocon" de façon viable sur le long terme ( j'entend par viable, qui ne dérape pas à un moment ou ne procure pas un faux bonheur, un confort négatif ou autre état qu'on ne se souhaites pas même si il est parfois difficile de décider d'en sortir, ce qui sous entend qu'être pat-tique-border-PN-Manip. empêche la viailité à mon sens)

La capacité, forte ?, de résilience est associée au fait d'être Z ( même si ce n'est "pas que")

( C'est 'marrant' j'ai un exemple frappant de ces deux points, en une seule histoire mais je en sais pas si c'est "généralisable")
avatar
Fab. Fabrice
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1328
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 48
Localisation : Entre Moules-Frites et Huitres-Melon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour et résilience ?

Message par ISIS75 le Mer 11 Mai 2016 - 1:20

il y aurait des degrés d'atteinte dans le trouble de la personnalité limite (ce qui est logique) et une personne borderline peut aussi s'en sortir pas si mal au final si elle est aidée, notamment par sa famille et que son trouble guérit ou se stabilise (il parait que si on guérit, c'est vers les 40 ans, si ma mémoire est bonne. Idem pour la psychopathie.).
avatar
ISIS75
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2505
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour et résilience ?

Message par Invité le Mer 11 Mai 2016 - 1:36

Hello 

Il y aurait un age de guérison ? Alors là je n'ai pas saisi le concept ? Et sinon quel est le rapport avec l'amour et la résilience ? de plus dans le domaine affectif ?

Le but était à la base de passer outre et de construire, non pas justement de décortiquer un par un tous les troubles possibles dans ce fil consacré aussi à l'affectif.

Je me permets de le recentrer car je le souhaitais constructif et orienté positif et ciblé dans le domaine du couple et de la relation amoureuse

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour et résilience ?

Message par Invité le Mer 11 Mai 2016 - 1:37

Je te l'avais dit a écrit:

J'y vois des liens et vous ?

 Je vois des liens entre la résilience, la construction ou la reconstruction de soi et le fait de construire une relation affective 
Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour et résilience ?

Message par Invité le Mer 11 Mai 2016 - 1:44

La résilience est la capacité pour un individu à faire face à une situation difficile ou génératrice de stress. En psychologie, le concept de résilience ou « l'art de naviguer entre les torrents », est introduit en France par Boris Cyrulnik.







Il n'y a pas de question d'age, de "guérison", ceci n'est pas un fil médical, je ne suis ni psy, ni psychiatre, ni médecin pour partir dans ce fil dans de la psycho approfondie par les uns et les autres et par moi même.  Very Happy et sur d'autres sujets que celui de la résilience, exposée non pas par moi (surtout pas) mais par un spécialiste, et discuter de la possibilité de rebondir dans la vie. Pas de creuser justement en arrière et dans le détail.  Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour et résilience ?

Message par Invité le Mer 11 Mai 2016 - 1:55

ISIS75 a écrit:
Mayaa a écrit:Le sujet m'intéresse particulièrement parce que j'étais à la base ce qu'on appelle un enfant "non résilient" et que j'ai vécu un "trauma" à 21 ans, qui a été dévastateur et très difficile à "soigner".. Je pense avoir aujourd'hui fait la résilience de ce trauma mais il reste quelques résidus de mes carences d'enfant.

C'est la raison pour laquelle je me demandais comment ces enfants non résilients, devenus adultes, pouvaient se reconstruire malgré ces carences, se construire ce fameux "cocon".

certains deviennent délinquants (sociopathes), d'autres psychotiques, d'autres restent entre les deux (borderlines), il y a aussi ceux qui deviennent pervers narcissiques (dans ce cas, ils se servent de leur sens de la manipulation et de leur charme pour se construire leur "cocon" comme tu dis, qu'il soit moral ou matériel), les déprimés existentiels, les dépressifs chroniques... Perso, je pense qu'un vrai surdoué non manipulateur s'en sort toujours et plutôt bien, sauf problèmes somatiques graves.


Ce n'est pas tout à fait ce que j'appellerai un champ lexical de l'amour.... et l'indication d'un chemin pour avoir la possibilité de résilier et de s'en sortir et d'avancer Very Happy.... (Pitié Smile Merci d'avance Smile)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour et résilience ?

Message par ISIS75 le Mer 11 Mai 2016 - 2:13

Fab. Fabrice a écrit:Tu penses lier ta reconstruction à la construction d'une relation amoureuse, relation amoureuse béquille ?

Ouhaou, dommage pour la relation, non ?
j'ai un peu compris ça aussi...
avatar
ISIS75
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2505
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour et résilience ?

Message par Cléomênia le Mer 11 Mai 2016 - 8:42

@ISIS75 : Sources stp ?

ISIS75 a écrit:il y aurait des degrés d'atteinte dans le trouble de la personnalité limite (ce qui est logique) et une personne borderline peut aussi s'en sortir pas si mal au final si elle est aidée, notamment par sa famille et que son trouble guérit ou se stabilise (il parait que si on guérit, c'est vers les 40 ans, si ma mémoire est bonne. Idem pour la psychopathie.).
avatar
Cléomênia
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 644
Date d'inscription : 07/02/2016
Age : 39
Localisation : Au merveilleux pays d'Oz

Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour et résilience ?

Message par Invité le Mer 11 Mai 2016 - 10:45

Je te l'avais dit a écrit:
Fab. Fabrice a écrit:Tu penses lier ta reconstruction à la construction d'une relation amoureuse, relation amoureuse béquille ?

Ouhaou, dommage pour la relation, non ?

En fait je pense que je n'aurai pas pu avoir de relation saine si je ne m'étais pas reconstruite de relations malsaines. Et que si j'avais vécu des relations en fonction du premier soi disant modèle d'amour que j'ai vu, j'aurai alors souffert plus d'une fois et dans toutes les relations que j'ai eues.

il n'y a donc pas de dommage pour la relation puisque les relations que j'ai eu n'ont jamais pour but de me construire. si tel était ton propos et que je l'ai bien compris. ouhaou j'ai eu de la chance Smile je te remercie de l'avoir souligné.


Je l'avais expliqué ici que ce n'était pas le cas.... Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Amour et résilience ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum