L'amour et le génie des femmes ?

Page 6 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Lun 7 Sep 2015 - 10:52

ionestal a écrit:Ma pauvre nath... le génie des femmes, c'est de finir par obtenir tout ce qu'elles veulent... c'est du reste pour ça qu'elles ont obtenu:
- Le Feu (parce-que madame à froid)

Penser à aller m'acheter mon Damart

- Une maison chauffée et douillette (parce-que madame aime le confort)

Il faut que j'y pense, tu as raison.

- Un lave linge et un lave vaisselle (parce-que madame en a marre de se fatiguer)

Aussi.

- Un travail salarié (parce-que madame veut faire comme son idole)

Ca j'ai. Mais mon idole est musicien, donc raté ma vie.

- La garde des enfants (parce-que faut pas déconner)

Ca je n'ai pas fait.

- Des nounous et des garderies (parce-que c'est bien gentil les mômes, mais bon)

Ca je fais des fois.

- Des utérus artificiel (parce-que enfanter, au fond, c'est handicapant)

C'est vrai, que devient mon utérus ? pas eu de nouvelles depuis un moment. Gonflé d'ailleurs, même pas une carte postale.

- L'extinction des mâles (parce-que finalement, ils servent à rien)

Toujours éteindre la lumière avant de quitter la pièce, et rabaisser la cuvette surtout.


- La dégénérescence de l'humanité (parce-que Sophia est têtue, elle refuse obstinément d'utiliser un mâle pour procréer)

Les grands mots c'est dans mon programme de 2025.


- La fin du monde (parce-que tout a une fin, même l'ambition féminine).

Depuis qu'on m'en parle, je mange des glaces avant la fin du monde, du coup je grossis Smile


Dernière édition par Nath le Lun 7 Sep 2015 - 10:53, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par //ha!ha! le Lun 7 Sep 2015 - 10:54

.


Dernière édition par Didoudou le Ven 11 Sep 2015 - 19:39, édité 1 fois (Raison : Nouvelle ligne éditoriale)
//ha!ha!
//ha!ha!

Messages : 915
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 89

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Lun 7 Sep 2015 - 10:55

ionestal a écrit:
Nath a écrit:Tu es donc un homme ?

Oui ben oui, je sais on dirait pas comme ça...

Nath a écrit:et c'est donc tout ce que tu as obtenu comme conclusions pour ta vie ?

Non non, mais il est intéréssant de reconnaître le rôle prépondérant des femmes dans la marche du monde, rôle souvent ignoré, voir soigneusement occulté, non pas par les méchants patriarches (qui sont certes, trop contents de s'attribuer tous les mérites, mêmes les pires atrocités), mais par les femmes elle-mêmes, qui préfèrent rester dans l'ombre des puissants, à l’abri de la vindicte populaire...

Donc tu es un homme dans l'ombre d'un forum ? sous pseudo ? c'est ça ? mais je dois te croire juste parce que ? je vais y réfléchir. Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Lun 7 Sep 2015 - 10:59



Désolée j'ai pas compris la question. Quel "monsieur"? et la réponse à quelle question? (j'ai raté une page?)[/quote]


En fait je souhaiterais plutôt entamer une relation affective avec un homme. donc....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Lun 7 Sep 2015 - 11:00

ionestal a écrit:
Nath a écrit:Donc tu es un homme dans l'ombre d'un forum ? sous pseudo ? c'est ça ? mais je dois te croire juste parce que ? je vais y réfléchir. Smile

Ne me croyez pas ! comme diraient les ummites...  Moi, je ne suis dans l'ombre que parce-que la modération m'a foutu au cachot (je suis un dissident politique du forum).

Chez le dentiste aussi Smile là je te crois.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par //ha!ha! le Lun 7 Sep 2015 - 11:00

.


Dernière édition par Didoudou le Ven 11 Sep 2015 - 19:39, édité 1 fois (Raison : Nouvelle ligne éditoriale)
//ha!ha!
//ha!ha!

Messages : 915
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 89

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par //ha!ha! le Lun 7 Sep 2015 - 11:04

.


Dernière édition par Didoudou le Ven 11 Sep 2015 - 19:39, édité 1 fois (Raison : Nouvelle ligne éditoriale)
//ha!ha!
//ha!ha!

Messages : 915
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 89

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Lun 7 Sep 2015 - 11:04

Je suis réveillée (mais j'ai appris hier qu'on ne devait pas parler de soi, alors je vais essayer d'utiliser des généralisations comme préconisdé).
Lorsque les femmes se lèvent le matin et qu'on leur a bien la tête hier, elles ont envie de péter la g... de tout le monde.
J'ai bon, là?
J'ai écrit une demande d'auto ban définitive mais avant de valider cette demande (un modo sympa m'a confirmé qu'il y avait des personnes bien relou -même s'il l'a dit beaucoup mieux) et que je pouvais réfléchir.
Je le fais, mais avant, j'ai deux trois trucs à direr.
D'abord, des chiffres, heuin, parce qu'ici, d'aucuns semblent ne jurer que par cela, les chiffres (sauf lorsqu'ils énoncent des vérités sans fondement qui nient des recherches dans le domaine des sciences humaines ou des pratiques qui datent de plus d'un siècle, mais eux c'est pas pareil, oui je m'adresse à vous EFF, sachez que vous faites ch... un bon nombre de personnes sur ce site -dont moi- depuis des mois et des mois, non, mais comme ça c'est dit, hein!)à. Les chiffres, ça me concerne (là, ça va être difficile de généraliser, vous allez voir pourquoi), c'est que j'ai 40 ans passés, que je fais des études depuis plus opu moins toujours dans ma vie, et que j'ai 148 de QI. Je sais, c'est tabou, on n eparle pas de ça, mais un moment, les personnes qui ne peuvent pas entendre les arguments et qui ressassent leurs idées oiseuses ("la psychanalyse est une non science", bah non mon coco, ça c'est dans ta tête et dans celles de ceux et celles qui croient que pour exister 'faut dire le contraire, mais sache que c'est aussi la logique -somme toute assez pulsionnelle- d'un enfant à partir du moment où il apprend à dire non... mets ton manteau/ non; mange ça/ non, juste pour dire non, pour exister)
Comme écrit plus haut (mais tu as changé de pseudo, je me perds), ça pue le malheur tout ça et l'impuissance.
On est fort, hein, tout seul devant son ordi, à crier des vérités (mais attention: vérité scientifiques) tout seul dans son salon.
L'intelligence, si l'on dit (comme cela se fait, j'invente pas) que c'est la capacité d'adaptation, bah, moi, là, je vois comme un problème (en termes d'intelligence).
Je ne peux que constater (avec mes 148 de QI, mais j'ai compris que certains ne comprennent QUE l'arrogance, hein, alors vas-y pour l'arrogance) que peut-être certains certaines ne comprennent pas ce que j'écris...
Ne pas pas comprendre des notions telles que respect, non violence, débat démocratique en respectant une certaine éthique (l'attaque de l'adversaire au tennis à coups de raquettes une fois passé au dessus du filet n'est plus dans le jeu). Il semble que ces règles de fonctionnement des échanges dans le respecte de l'autre ne seblent pas pertinente à certains, certaines et que tous les coups sont bons (le but étant: d'avoir raison, de mettre des coups bas, que son fil soit bien alimenté avec un nombre de pages satisfaisant comme ça on en parle en soirée: moi je suis celui/ celle qui a lancé tel sujet, ça fait treize pages qu'il y a des échanges très intéressants, je suis très contente -sous entendu "de moi"- ,c'est très intéressant.... bah non, c'est pas très intéressant, au fond, les gens qui tiennent des propos de comptoirs, qui disent des trucs entendus mille fois Y COMPRIS PAR MA CONCIERGE).
Mais je m'égare, hein, je vais essayer de revenir au sujet: certaines femmes avec 148 de QI acceptent difficilement qu'on leur parle à des gamines débiles "tu te trompes", "tu t'es fait avoir", "tu as tort", etc. Que ce soit des hommes (ou des êtres de sexe masculin, je me fais une haute opinion des hommes) ou des femmes.
Les femmes avec 148 de QI aiment bien ce qui leur semble faire grandir l'humanité (déjà pas bien en point) mais force leur est de constater que l'humanité (partout, certaines avaient fait l'hypothèse que ce serait différent sur un site de précoces, mais pas du tout, c'est la même histoire) est faite de gens avec un égo à la fois sous et sur dimensionné dimensionnés, que c'est ça et seulement ça qui régit les rapports, sans considération pour l'humain.
Dans les sports de combat, y a ça, le respect de l'autre (des règles);, dans le sport, au foot même (pas dans les tribunes, hein), mais là, bah non.
Les gens sont médiocres, je ne vous apprends rien. Pas intelligents (le coeur, tu sais ce truc dont tu ne te sers pas, toi lecteur que ces lignes énerve, l'intelligence du coeur fait cruellement défaut à bon nombre de personnes).
Merci à ceux et celles qui m'ont envoyé quelques messages sympas (en MP, tu sais, pas pour frimer, pour faire le beau trop cool, non juste comme ça parce que les gens qui parviennent à se soucier de la peine des autres, ça existe). Y a pas que des pourris , hein. Y a aussi des gens qui parvienennt à ne pas être d'accord, et à rester dans le lien. D'autres encore (plus forts) qui acceptent les remarques négatives et qui réajustent leur propos pour un véritable échange (prends note, EFF, hein, )

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Lun 7 Sep 2015 - 11:12

La comptabilité affective
AZLYGHT ♦ 2 AOÛT 2015 ♦ 1 COMMENTAIRE

J’ai commencé mon travail sur la répartition des tâches domestiques dans les couples hétérosexuels où l’homme est au foyer avec la conviction que les relations amoureuses (ou même à caractère affectif) sont traversées par des rapports de pouvoir, qui fait pencher la balance en faveur de l’un ou de l’autre[1]. La notion de « ressources », théorisée par Blood et Wolfe[2], m’a semblé une façon éclairante de désigner ce qui m’apparaissait comme une évidence : dans une relation, l’argent, le statut social, le sentiment d’attachement du partenaire, le réseau amical ou familial… sont autant de poids qui peuvent permettre à un conjoint de faire pencher la balance en sa faveur et d’être en position de force par rapport à l’autre. Il ne s’agit pas de dire que le conjoint qui est en position de force impose quoi que ce soit à l’autre, mais de mettre en lumière que le premier est plus susceptible d’infléchir les décisions conjugales en sa faveur.

Par exemple, dans le film L’auberge espagnole, au sein du couple de Français (Jean-Michel et Anne-Sophie) que le héros rencontre à l’aéroport, toutes les ressources semblent détenues par l’homme : il est médecin et a obtenu un poste à Barcelone, alors qu’Anne-Sophie n’a pas de réelle formation (du moins, à la connaissance du spectateur), ni de carrière professionnelle, ni de projet. Il détient donc l’apport de ressources monétaires, mais aussi le prestige lié à l’exercice d’un métier valorisé et une forme de stabilité professionnelle. De plus, Anne-Sophie déclare qu’elle a décidé d’épouser Jean-Michel dès l’instant où elle a posé les yeux sur lui, alors que ce dernier ne semble pas avoir éprouvé d’attirance particulière envers elle lorsqu’ils se sont croisés. Jean-Michel semble donc bénéficier de la dépendance affective qu’Anne-Sophie éprouve à son égard. Ces facteurs conjugués conduisent à l’installation du couple à Barcelone, pour le plus grand plaisir de Jean-Michel, où Anne-Sophie ne connait personne, n’a rien à faire et dont elle ne parle pas la langue. Bref, les ressources dont disposaient Jean-Michel lui ont permis de faire adopter une décision conjugale qui est à son avantage, et qui accroit encore la dépendance (matérielle et affective) d’Anne-Sophie à son égard. Certes, c’est leur décision à tous les deux, mais Jean-Michel avait toutes les cartes en main.

Cette vision du monde, le fait qu’on puisse voir une lutte dans les relations amoureuses, là où il ne devrait y avoir qu’harmonie et abnégation, fait parfois tiquer mes interlocuteurs quand le sujet vient sur le tapis. Pourtant, ce que l’idéologie du don et du désintérêt[3] (selon laquelle il ne saurait y avoir de calculs au sein du couple) camoufle, certaines expressions le laisse transparaitre : « il/elle vaut mieux que lui/elle », « il/elle est trop bien pour lui/elle ». De même, on parle souvent de « s’investir » dans une relation. S’investir, c’est consacrer du temps, éventuellement de l’argent, de l’énergie, s’attacher au ou à la partenaire sur le plan affectif, mais aussi faire des compromis et parfois prendre des décisions qui rendront la sortie de la relation plus difficile. Si on investit, c’est bien qu’on y place des ressources. Et on n’investirait pas si on n’espérait pas un retour sur investissement, au moins sous la forme d’émotions positives, et de retours d’ascenseurs, de réciprocité. Même si on ne tient pas de comptes amoureux, je ne crois pas qu’une relation puisse fonctionner avec des dons qui ne vont que dans un seul sens. Les dons faits par l’un et l’autre conjoint n’ont pas forcément à être de la même nature (« j’ai fait la vaisselle ce midi, j’attends que tu la fasses ce soir »), il suffit qu’il y ait des dons réciproques qui donnent le sentiment à chacun que la relation est équilibrée (« j’ai passé les vacances dans ta famille, en échange j’attends que tu me laisses décider des films qu’on va regarder dans les semaines à venir »).

Bref, on nous apprend (et peut-être davantage aux femmes qu’aux hommes dans les couples hétérosexuels ?) que pour qu’une relation fonctionne, il faut faire des compromis. Jusque-là, ça semble assez intuitif. Pendant longtemps, ça me semblait la façon normale de mener une relation : faire des efforts, taire des désirs mineurs lorsqu’ils ne coincidaient pas avec ceux de mon partenaire. Par exemple, je suis une introvertie : sortir, rencontrer ou voir des gens que je ne connais pas ou peu et/ou avec lesquels je n’ai pas beaucoup d’affinités représente un effort important pour moi. Quand mon partenaire me demande si je préfère sortir ou rester à la maison, les pénates l’emportent haut la main. Cependant, ce n’est pas le cas de la plupart des personnes que j’ai fréquentées. Aussi, il m’est arrivé de sortir alors que je n’en avais pas vraiment envie, pour faire plaisir à mon partenaire, , en espérant que j’aurais un « joker » pour un soir où je n’aurais vraiment pas envie de mettre le nez dehors, ou que je déciderai du programme de la soirée suivante. Rien que du très normal jusqu’à présent (à part mon asociabilité, qui est heureusement très anecdotique pour ce qui nous occupe ici).

Et puis j’ai rencontré un homme féministe adepte du consentement. Il m’a fait expérimenter un contrat relationnel un peu différent. Avec lui, je me sens libre de faire ce que je désire, et uniquement ce que je désire. Si je n’ai pas envie de le voir pendant un moment, il me suffit de le lui dire, et mon désir (ou plutôt mon absence de désir) est accepté. Pas de pressions verbales ou émotionnelles, pas de remise en question de sa validité  ou de sa légitimité, pas de représailles, aucune réaction négative. Tout au plus il va me demander si quelque chose ne va pas, au niveau personnel ou de la relation, mais pas dans le cadre d’un tribunal affectif ; plutôt à titre informatif ou pour voir si quelque chose doit être amélioré dans la relation. Et il ne se contente pas d’accepter mes désirs sans y apposer de filtre émotionnel, il s’enquiert aussi régulièrement de ce dont j’ai envie.

Bien sûr, tout ça peut sembler assez basique : aucune relation amoureuse n’est supposée reposer sur la coercition ou la contrainte. Cependant, le modèle fusionnel admis comme étant la forme légitime de la relation amoureuse incite l’individu à criminaliser l’expression de désirs contraires à ceux du ou de la partenaire, à les refouler, à faire des compromis. Et réciproquement, à mal prendre l’expression ou l’existence de désirs discordants des nôtres chez le ou la partenaire, à les assimiler à de l’égoïsme ou une forme de rejet. Et c’est logique dans un contrat relationnel du compromis : si vous faites des efforts et que votre partenaire n’en fait pas, ou moins, ou sur des choses qui ne comptent pas à vos yeux, il est normal d’être froissé.

Toujours est-il qu’avant de rencontrer ce féministe, je ne m’étais jamais rendue compte à quel point le compromis empoisonnait mes relations. Il ne s’agissait pas d’un sentiment de malaise global qui m’empêchait d’apprécier ces relations, loin de là. Mais d’efforts en compromis, une part non-négligeable du temps que je consacrais à mes relations amoureuses se trouvait entaché d’une petite zone d’ombre, d’une petite contrainte que j’avais accepté d’endosser.

Je n’irais pas jusqu’à écrire que mettre le consentement (je ne parle pas seulement du consentement sur le plan sexuel, évidemment indispensable) au centre du contrat de la relation est une petite révolution, mais c’est quand même incroyablement libérateur. J’apprécie davantage ce que je fais avec mon partenaire, car je ne donne que ce que j’ai envie de donner (et pas ce que j’ai envie ET ce que je me force à lui donner). Je sais que si je refuse de faire quelque chose, cela ne pèsera pas sur la relation et mon partenaire n’en sera pas chagriné. Et les refus éventuels de mon partenaire de faire telle ou telle chose, je les vis mieux que dans mes relations précédentes, puisque je ne les perçois pas comme une remise en cause de son affection pour moi, mais simplement l’expression d’un désir, à un instant T. Ce qui ne m’empêche pas de prendre sur moi et de faire des efforts, des compromis, mais ils me paraissent plus légers, parce qu’ils ne m’apparaissent plus comme une obligation implicite.

Dans les milieux féministes, on est très sensible à la question du consentement dans les relations sexuelles, et encore une fois c’est indispensable, quand on voit par exemple que le fait de pousser une femme à avoir des relations sexuelles, en lui faisant consommer une grande quantité d’alcool ou en jouant sur sa sidération (par la technique du « naked man », tragiquement popularisée par How I met Your Mother), n’est pas qualifié comme un viol dans les représentations. Cependant, je regrette qu’on ne promeuve pas l’importance du consentement de manière plus large, dans la vie sociale en général. En tant qu’introvertie, j’ai parfais été entrainée à faire des choses, ou du moins lourdement incitée à en faire, dont je n’avais pas vraiment envie (bien sûr, rien d’aussi grave que d’être victime d’un viol) ; et ce le plus souvent au nom de mon propre bien. Des choses qui nécessitaient de ma pat un effort bien dérisoire aux yeux de mes camarades, et même des miens. Mais fréquenter un adepte du consentement, et en constater les bénéfices en termes de bien-être, m’amène à reconsidérer la question. Et si on faisait du consentement la valeur centrale des relations, plutôt que le compromis ?

[1] Même si on peut supposer que ce déséquilibre relatif peut évoluer avec le temps, ou n’est pas systématiquement en défaveur du même conjoint selon l’aspect de la relation qu’on regarde.

[2] Blood Robert O., Wolfe Donald M., Husbands and Wives. The dynamics of married living, the free press, Illinois, 1960

[3] Henchoz Caroline, Le couple, l’amour et l’argent – la construction conjugale des dimensions économiques de la relation amoureuse, L’Harmattan (coll. « Questions sociologiques »), 2009

https://systemececilia.wordpress.com/2015/08/02/la-comptabilite-affective/


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par //ha!ha! le Lun 7 Sep 2015 - 11:21

.


Dernière édition par Didoudou le Ven 11 Sep 2015 - 19:39, édité 1 fois (Raison : Nouvelle ligne éditoriale)
//ha!ha!
//ha!ha!

Messages : 915
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 89

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par feministator le Lun 7 Sep 2015 - 11:41

Et c'est là que j'interviens (enfin, que je reviens), pour noircir un peu ce (énieme) tableau idylique dressé par une femme, de son point de vue égoïstes, et qui fait subrepticement encore passer l'homme pour les responsables des malheurs du monde.

Alors un peu de justice : Cette « comptabilité », ce sont principalement les femmes qui l'instaurent, et c'est assez logique et facile à comprendre pourvu qu'on remonte à la genèse. Les femmes attendent des hommes qu'ils pourvoient à leurs besoins (et à celui de leur progéniture), et de fait, cet instinct commercial, de « l'échange de bon procédé » est une stratégie usité depuis des millénaires, de manière toute à fait instinctive, voir carrément affiché… On peut penser à la prostitution par exemple. (ah ouais faut pas me chercher hein). L'homme, (et j'en suis navré) est d'avantage dans le don (on s'entend hein, on parle de portrait général : les hommes sont tout à fait égoïstes aussi), du moins, jusqu'à un certain point, c'est à dire jusqu'à ce qu'il comprenne (consciemment ou non) cette stratégie féminine, et qu'il s'adonne donc finalement lui-même à ce « commerce ». Une femme, d'ailleurs, n'hésitera jamais à ressortir un « vieux dossier » pour faire valoir son « droit », c'est à dire, sa « créance » vis à vis du monsieur désobéissant… Le monsieur, lui, quand il a « donné », il oublie assez rapidement, ça ne l'intéresse que peu de « compter les points » (au bout d'un moment il les comptes quand-même, parcequ'il se rend compte que putain, ça commence à bien faire), si il donne, c'est qu'il avait envie de donner, point barre. Ce qui est original, c'est qu'on commence à voir apparaître des comportement de la part des femmes, toujours comptables, mais situé dans la culpabilité, du genre « ho mon dieu, c'est horrible, mon mec m'a payé un voyage aux Bahamas, ça me fout vraiment mal à l'aise »… La demoiselle, toujours dans sa logique commerciale, n'arrive que difficilement à gérer (et comprendre) que le mâle donne, tout simplement parce que ça lui fait plaisir, et que finalement, elle n'a pas à culpabiliser ou a se sentir en « détresse » par ce dont qu'elle juge embarrassant : L'homme veut être avec la femme, la femme n'a pas les moyens de se payer le voyage, l'homme paye le voyage à madame pour que madame reste avec monsieur : quoi de plus naturel ? Oui c'est naturel pour un homme, mais pour une femme, c'est le signal perturbant qu'elle va devoir « donner en retour au moins autant que ça »...

Merci de votre attention.

feministator

Messages : 1
Date d'inscription : 07/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Dame Seli le Lun 7 Sep 2015 - 11:42

J'ai écrit une demande d'auto ban définitive

Ah nan hein Magali !!!!


Dernière édition par Dame Seli le Lun 7 Sep 2015 - 11:44, édité 1 fois (Raison : manquait un mot ....)
Dame Seli
Dame Seli

Messages : 543
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 52
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Lun 7 Sep 2015 - 11:48

Bah si (mais je sais plus si je veux cliquer sur le lien...) mais c'est tellement difficile, éprouvant toute cette bêtise ambiante, je veux dire, je le vis vraiment mal (plus personne ne sait de quoi il est question, d'ailleurs, mais juste exister, là, noircir des lignes, c'est lassant). Peut-être devrai-je me cantonner au forum des THQI et celui à forte modération... Merci Dame Seli <3

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Dame Seli le Lun 7 Sep 2015 - 11:52

Magali :
Spoiler:
je t'ai envoyé un mp
Dame Seli
Dame Seli

Messages : 543
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 52
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par //ha!ha! le Lun 7 Sep 2015 - 11:57

.


Dernière édition par Didoudou le Ven 11 Sep 2015 - 19:37, édité 1 fois (Raison : Nouvelle ligne éditoriale)
//ha!ha!
//ha!ha!

Messages : 915
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 89

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Lun 7 Sep 2015 - 12:02

Didoudou a écrit:Aïe... dans le forum des THQI, on parle de les femmes comme Erik parle de les hommes?

Qu'est ce donc ? Les sigles ne me parlent pas et peuvent avoir plusieurs significations selon celui qui les utilisent.

Peux tu éclairer ma lanterne ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Lun 7 Sep 2015 - 12:03

feministator a écrit:Et c'est là que j'interviens
Merci de votre attention.

Merci de ton avis. Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par //ha!ha! le Lun 7 Sep 2015 - 12:04

.


Dernière édition par Didoudou le Ven 11 Sep 2015 - 19:38, édité 2 fois (Raison : Nouvelle ligne éditoriale)
//ha!ha!
//ha!ha!

Messages : 915
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 89

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Lun 7 Sep 2015 - 12:05

Didoudou a écrit:C'est les hipster du test de QI.
Z'ont un forum dans le forum.

Ca ne répond pas à ma question sur un sujet dont tu parles ici.
Donc hormis une position géographique ?


Dernière édition par Nath le Lun 7 Sep 2015 - 12:05, édité 1 fois (Raison : Faut vraiment que je pense à faire un texte avec QI dedans moi :))

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par //ha!ha! le Lun 7 Sep 2015 - 12:06

.


Dernière édition par Didoudou le Ven 11 Sep 2015 - 19:38, édité 1 fois (Raison : Nouvelle ligne éditoriale)
//ha!ha!
//ha!ha!

Messages : 915
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 89

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Lun 7 Sep 2015 - 12:08

Didoudou a écrit:T --->  très

Je progresse à grands pas, merci à toi Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Lun 7 Sep 2015 - 12:09

Didoudou a écrit:C'est les hipsters du test de QI.
Z'ont un forum dans le forum.

http://www.zebrascrossing.net/f35-thqi

A ne pas confondre avec les TTTHQI, parce qu'il n'y a que JCVD dedans, du coup, il n'a pas de forum.


Je souhaitais plutôt ta réponse en fait, puisque tu entamais ce sujet sur ce fil.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Pieyre le Lun 7 Sep 2015 - 12:10

Magali93 :
Dans tout ce que je lis, je comprends que pour chacun, l'autre (l'homme, la femme qu'on désire) représente un danger, à la fois qu'on recherche et que l'on veut éviter à tout prix (avec diverses stratégies de dissuasion).
Non, ce n'est pas tout à fait mon cas. Tout ce qui est important dans la vie représente sans doute un danger. Ainsi je suis assez jaloux de mon indépendance et se mettre en couple implique de consacrer du temps et de l'énergie à le faire vivre. Mais si l'on choisit une personne capable de comprendre ce qu'on attend, et dont on puisse comprendre aussi les attentes, il ne doit pas être si difficile de faire des compromis qui ne lèsent ni l'un ni l'autre. Dans mon cas cela n'a pas toujours bien marché, mais je ne désespère pas d'apprendre de mes erreurs.

Pieyre

Messages : 20532
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Lun 7 Sep 2015 - 12:12

Spoiler:
Penser à chercher la définition de hipters, ajouté à roadster, qui sait pourrais je échanger avec les autres ? ça rime avec mystère, le suspense est à son comble chouette Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Lun 7 Sep 2015 - 12:15

Pieyre a écrit:
Magali93 :
Dans tout ce que je lis, je comprends que pour chacun, l'autre (l'homme, la femme qu'on désire) représente un danger, à la fois qu'on recherche et que l'on veut éviter à tout prix (avec diverses stratégies de dissuasion).
Non, ce n'est pas tout à fait mon cas. Tout ce qui est important dans la vie représente sans doute un danger. Ainsi je suis assez jaloux de mon indépendance et se mettre en couple implique de consacrer du temps et de l'énergie à le faire vivre. Mais si l'on choisit une personne capable de comprendre ce qu'on attend, et dont on puisse comprendre aussi les attentes, il ne doit pas être si difficile de faire des compromis qui ne lèsent ni l'un ni l'autre.

Dans mon cas cela n'a pas toujours bien marché, mais je ne désespère pas d'apprendre de mes erreurs.


Le couple serait pour toi faire des erreurs à deux ?
Tu me conseillerais donc de travailler sur la prise de risques à deux ? et qui sait de parler alors des risques d'erreurs que l'on prend en début d'une relation ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par //ha!ha! le Lun 7 Sep 2015 - 12:16

.


Dernière édition par Didoudou le Ven 11 Sep 2015 - 19:38, édité 1 fois (Raison : Nouvelle ligne éditoriale)
//ha!ha!
//ha!ha!

Messages : 915
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 89

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Lun 7 Sep 2015 - 12:18

Didoudou a écrit:desencyclopedie.wikia.com/wiki/Hipster

En fait tu es un GPS du forum ? Smile

Puis je me permettre de te demander si dans la vie réelle, tu as un imper plein de poches dont tu sors des liens ? dans une conversation ?
Columbo ? Inspecteur Gadget ? c'est toi ? Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Lun 7 Sep 2015 - 12:22

Magali, tes accusations à l'encontre d'EFF ne reposent pas sur un socle argumentaire suffisamment solide. Tes procédés sont dignes de, heu... (attends, ça va me revenir), de féministes hystériques qui, heu... (punaise, j'avais pourtant noté ça quelque part !). Non franchement, ne quitte pas le forum pour des broutilles pareilles !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par //ha!ha! le Lun 7 Sep 2015 - 12:23

.


Dernière édition par Didoudou le Ven 11 Sep 2015 - 19:38, édité 1 fois (Raison : Nouvelle ligne éditoriale)
//ha!ha!
//ha!ha!

Messages : 915
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 89

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Pieyre le Lun 7 Sep 2015 - 12:26

Nath :
Le couple serait pour toi faire des erreurs à deux ?
Tu me conseillerais donc de travailler sur la prise de risques à deux ? et qui sait de parler alors des risques d'erreurs que l'on prend en début d'une relation ?
Moins on emploie le verbe être, mieux notre pensée se porte. Disons que souvent se mettre en couple, comme dans tout projet de vie important, implique de faire des erreurs de part et d'autre. Certains sont sans doute très lucides dès le début, d'autres ont besoin de plus d'expérience.

« L'expérience est une école où les leçons coûtent cher, mais c'est la seule où les insensés peuvent s'instruire. » — Benjamin Franklin

Pieyre

Messages : 20532
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Lun 7 Sep 2015 - 12:30

Nath a écrit:En résumé, l'amour et les différentes notions qui l'entourent (la fidélité, l'importance de la famille, la confiance, la protection et l'autorité patriarcales...) sont des créations féminines au nom d'une Humanité harmonieuse et bienveillante, associant les deux facettes (masculinité et féminité) dans un souci de complémentarité.
J'avoue ne pas être totalement d'accord.

Il faut être deux pour aimer. Je le verrai plutôt comme une co-création du coup.

Nath a écrit:Non seulement les femmes sont des facteurs d'amélioration de l'homme (encore une fois, ce grand sauvage), mais elles sont également des facteurs d'amélioration de l'Humanité toute entière.
Tout comme l'homme est un facteur d'amélioration de la femme, donc de l'Humanité toute entière.

Ça existe les hommes qui aiment bien se voir améliorer par les femmes, si si Smile . Et inversement Wink

Nath a écrit:L'amour ou le génie des femmes...
Qui ne peut aller qu'avec le génie des hommes ...

Vous vous prenez la tête pour des conneries ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par //ha!ha! le Lun 7 Sep 2015 - 12:30

.


Dernière édition par Didoudou le Ven 11 Sep 2015 - 19:35, édité 1 fois (Raison : Nouvelle ligne éditoriale)
//ha!ha!
//ha!ha!

Messages : 915
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 89

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Lun 7 Sep 2015 - 12:34

Spoiler:
Faut vraiment que je pense à aller dragouiller Erik plus sérieusement, il fait le fantôme : ouh, il sait faire appel à la modération et ne sembles laisser personne indifférent et il sait ce qu'est un paquet de lessive

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Pieyre le Lun 7 Sep 2015 - 12:42

Magali93 :
Ce qui dérange ces dames, c'est qu'on les fasse rentrer de force dans des statistiques et autres tendances générales
Mais les statistiques, ce n'est pas ça ! Au contraire, si l'on part d'un grand nombre d'individus, c'est pour en extraire un modèle d'individu, dont on sait qu'il représente une abstraction. Il est donc normal qu'on ne se reconnaisse pas bien dans le modèle. Simplement, quand les échantillons représentatifs donnent toujours le même modèle, cela veut dire qu'on peut établir des corrélations avec d'autres modèles, et prévoir des comportements en moyenne.
Là où ça se gâte il est vrai, c'est quand, à partir des corrélations, on peut établir une causalité. En ce cas, appartenir à un modèle de l'homme implique que tel mécanisme agisse en nous. Mais, là non plus cela ne nous enferme pas. Dire qu'un mécanisme agit ne signifie pas qu'on lui donne tous la même expression.

(est-ce qu'on dit, nous les femmes , que les hommes ici, là, sur ce fil, pas en général, au café du commerce, avec les copines au téléphone, avec leur mère, non là, maintenant, les vraies femmes rayées qui passent leur dimanche comme les hommes de ce forum à participer à des sujets pour essayer de comprendre un peu qqch, de se faire entendre aussi un peu, est-ce qu'on dit les hommes en général sont ça, çi...?)
D'après mon expérience, oui. Mais cela ne me gêne pas.


Dernière édition par Pieyre le Lun 7 Sep 2015 - 12:43, édité 2 fois (Raison : orthographe)

Pieyre

Messages : 20532
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Lun 7 Sep 2015 - 12:42

Pieyre a écrit:
Nath :
Le couple serait pour toi faire des erreurs à deux ?
Tu me conseillerais donc de travailler sur la prise de risques à deux ? et qui sait de parler alors des risques d'erreurs que l'on prend en début d'une relation ?
Moins on emploie le verbe être, mieux notre pensée se porte. Disons que souvent se mettre en couple, comme dans tout projet de vie important, implique de faire des erreurs de part et d'autre. Certains sont sans doute très lucides dès le début, d'autres ont besoin de plus d'expérience.

« L'expérience est une école où les leçons coûtent cher, mais c'est la seule où les insensés peuvent s'instruire. » — Benjamin Franklin

Employer le futur pour deux êtres c'est plutôt chouette comme conception non ? L'idée de faire des bêtises à deux me paraît sympathique, résoudre des problèmes ensemble, plus que de faire des erreurs, et se soutenir à les éviter aussi.

Si tu me permets, je suis dans ce cas heureuse de n'être point trop aller à l'école (enfin si beaucoup, longtemps, mais pas haut ni loin Smile), j'ai donc fait des économies et éviter, me dis tu donc des personnes insensées ? qui s'y rendaient donc pour se trouver un sens dans tous les sens du terme, afin de se définir une direction de vie ? mon idée d'aller dragouiller près de la bibliothèque universitaire est donc bonne, il faudrait que j'en trouve une pour "vieux" étudiants comme moi cela dit.

(et là je me dis que sortir Franklin où si mon souvenir est correct, il est le personnage clé d'un dessin animé et aussi une tortue.....)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par machozor le Lun 7 Sep 2015 - 12:48

Evidemment les hommes n'ont aucun mal à dire "les hommes" et ajouter quelconque qualificatif derrière, y compris les pires qualificatifs... Ce, pour les raisons que j'ai déjà évoqué précédemment. C'est assez dingue que ce soit si difficile pour LES FEMMES de le comprendre et de l'admettre...

machozor

Messages : 4
Date d'inscription : 07/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Lun 7 Sep 2015 - 12:51

machozor a écrit:Evidemment les hommes n'ont aucun mal à dire "les hommes" et ajouter quelconque qualificatif derrière, y compris les pires qualificatifs... Ce, pour les raisons que j'ai déjà évoqué précédemment. C'est assez dingue que ce soit si difficile pour LES FEMMES de le comprendre et de l'admettre...

Je n'ai pour ma part aucun mal à dire les ZOBS (pardon j'ai un rhume) Smile
Je trouve ça fou aussi mais bon ça fait longtemps donc il faut savoir avancer et débloquer de certains sujets, non ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par //ha!ha! le Lun 7 Sep 2015 - 13:00

.


Dernière édition par Didoudou le Ven 11 Sep 2015 - 19:36, édité 1 fois (Raison : Nouvelle ligne éditoriale)
//ha!ha!
//ha!ha!

Messages : 915
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 89

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par machozor le Lun 7 Sep 2015 - 13:03

Didoudou a écrit:Les hommes que tu connais sont supers chelous.

A mon avis c'est toi qui connaît des hommes chelous... a moins que tu n'en connaisse pas vraiment (et que tu te les fabule), tout simplement.

machozor

Messages : 4
Date d'inscription : 07/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par //ha!ha! le Lun 7 Sep 2015 - 13:05

.


Dernière édition par Didoudou le Ven 11 Sep 2015 - 19:36, édité 1 fois (Raison : Nouvelle ligne éditoriale)
//ha!ha!
//ha!ha!

Messages : 915
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 89

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Pieyre le Lun 7 Sep 2015 - 13:10

En résumé, l'amour et les différentes notions qui l'entourent (la fidélité, l'importance de la famille, la confiance, la protection et l'autorité patriarcales...) sont des créations féminines au nom d'une Humanité harmonieuse et bienveillante, associant les deux facettes (masculinité et féminité) dans un souci de complémentarité. Non seulement les femmes sont des facteurs d'amélioration de l'homme (encore une fois, ce grand sauvage), mais elles sont également des facteurs d'amélioration de l'Humanité toute entière.
L'amour ou le génie des femmes...
Comme l'ont déjà indiqué Proutazor et Aimant, il y a forcément complémentarité et co-création, même si on peut sans doute attribuer un rôle spécifique à chaque sexe. L'homme a modelé la femme et réciproquement la femme a modelé l'homme. Cela correspond au principe de la sélection sexuelle.

Mais, constituer une société ne consiste pas en un jeu d'invention sans contraintes. La première forme de sélection naturelle, c'est celle qui correspond à la survie. Et pour la société c'est également vrai. Si une organisation sociale s'est perpétuée au cours des siècles et des millénaires, c'est qu'elle a pu répondre efficacement à son environnement et aux contrecoups de son propre développement. Et toutes les formes d'organisation qui ont été essayées n'ont sans doute pas survécu.

Ainsi je pense que le fait d'attribuer un rôle spécifique aux hommes et aux femmes a été une source de complexité (au sens positif) qui était favorable à la survie des groupes humains. L'égalité telle que la défendent les féministes n'est envisageable que dans une civilisation très évoluée, sans doute plus évoluée que ce qu'on a jamais vu.

Pieyre

Messages : 20532
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par machozor le Lun 7 Sep 2015 - 13:10

Didoudou a écrit:Bien sûr, ça doit être ça.
Je leur demanderai un test génétique pour vérifier leur chromosomes, des fois y'a des anomalies physiques, et c'est peut-être des femmes.

C'est certain que, vu ce qui a l'air d'être ton caractère et tes opinions... "les hommes", tu dois les faire assez rapidement fuir... donc il reste ce qui reste. Mais on attend toujours que nous expose tes expériences et tes témoignages en la matière, on comprendra ainsi peut-être mieux pourquoi ce que je dis, te semble si étranger à ta réalité.

machozor

Messages : 4
Date d'inscription : 07/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par //ha!ha! le Lun 7 Sep 2015 - 13:11

.


Dernière édition par Didoudou le Ven 11 Sep 2015 - 19:36, édité 1 fois (Raison : Nouvelle ligne éditoriale)
//ha!ha!
//ha!ha!

Messages : 915
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 89

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par machozor le Lun 7 Sep 2015 - 13:12

Didoudou a écrit:Bah, tu te plantes en beauté ^^

Peut-être, mais on attend toujours que tu nous explique la vie... donc fais toi plaisir, moi, ça m'intéresse figure toi.

machozor

Messages : 4
Date d'inscription : 07/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par //ha!ha! le Lun 7 Sep 2015 - 13:21

.


Dernière édition par Didoudou le Ven 11 Sep 2015 - 19:36, édité 1 fois (Raison : Nouvelle ligne éditoriale)
//ha!ha!
//ha!ha!

Messages : 915
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 89

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par elbortares le Lun 7 Sep 2015 - 13:27

Je parle entre autre de moi oui, je m’inclus dans les statistiques, c'est bien naturel. Mais puisque tu n'es pas d'accord, et qu'apparemment, je m'incluerais un peu trop dans les statistiques, je t'en prie, parles nous des hommes... puisque tu les fréquente beaucoup, puisque tu les connais, moi je suis curieux de savoir ce que tu as à dire à ce sujet... t'as forcément des trucs à m'apporter, même si tu raconte des conneries, n'aie donc point peur et lâche toi. (par contre, pour dire autre chose que "nous sommes tous si différents", merci, parce-que ça, c'est pas du tout original).

elbortares

Messages : 11
Date d'inscription : 07/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par //ha!ha! le Lun 7 Sep 2015 - 13:34

.


Dernière édition par Didoudou le Ven 11 Sep 2015 - 19:37, édité 1 fois (Raison : Nouvelle ligne éditoriale)
//ha!ha!
//ha!ha!

Messages : 915
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 89

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par elbortares le Lun 7 Sep 2015 - 13:36

Didoudou a écrit:Je ne saurais pas desquels te parler. Ceux avec lesquels je m'entends, ami d'enfance, pote de fac, famille, collègues du sport?

Mais qui tu veux, commence parce qui te botte, ce qui te tient à coeur ou ce qui t’énerve, ce que t'aime, ce que t'aime pas... c'est pas grave, moi je fais le tri après.

Didoudou a écrit:Si le courant passe, c'est qu'on a des choses en communs, que ce soit des passions, des références communes, et même type de vécu.

Non non, mais c'est pas un témoignage ça, c'est pas une opinion, c'est un poncif...

elbortares

Messages : 11
Date d'inscription : 07/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Lun 7 Sep 2015 - 13:39

Pieyre a dit :

Ainsi je pense que le fait d'attribuer un rôle spécifique aux hommes et aux femmes a été une source de complexité (au sens positif) qui était favorable à la survie des groupes humains. L'égalité telle que la défendent les féministes n'est envisageable que dans une civilisation très évoluée, sans doute plus évoluée que ce qu'on a jamais vu.




https://books.google.fr/books?id=at-FMQS1m-IC&pg=PA60&lpg=PA60&dq=survivre+%C3%A0+deux+affectif&source=bl&ots=NNp0xFj1eD&sig=2n4W5ZD1vO0X5APHmq-meYOKXsA&hl=fr&sa=X&ved=0CDQQ6AEwA2oVChMIr76c7OjkxwIVRzkUCh1c6Q_M#v=onepage&q=survivre%20%C3%A0%20deux%20affectif&f=false


"Auteur(s)
Pierre Mongeau, Jacques Tremblay

Collection
Hors collection

Résumé
L'idée maîtresse de cet ouvrage est que l'ensemble des comportements individuels ainsi que les multiples aspects de l'expérience subjective, les sensations physiques, les émotions, les pensées, les rêves, etc., peuvent être interprétés comme étant au service de la survie de l'individu, et que ces comportements et expériences sont aussi assujettis au maintien et au développement de leurs propres conditions de survie. Éclectique par ses emprunts et fonctionnaliste dans ses explications, le modèle de la personne qui y est présenté réunit des notions issues de différents courants et écoles de pensée.

En pratique, il propose une certaine valorisation de l'inconfort, car l'inconfort ressenti - lorsque la personne s'éloigne de son niveau habituel de bien-être ou de mal-être - peut indiquer une occasion de développement de ses manières d'être habituelles. Ce modèle permet aussi de donner un sens aux comportements parfois étranges et paradoxaux de la personne. Il conduit, par exemple, à penser qu'une personne tendue cherchera à maintenir sa tension, car se détendre vraiment pourrait constituer un risque pour la survie de ses manières habituelles de chercher à se détendre.

Un ouvrage propre à son époque. À la manière de la psychanalyse qui répondait à un certain esprit victorien, comme le béhaviorisme qui correspond à une époque où bien des dimensions de la vie humaine étaient occultées, comme l'humanisme qui reflète l'esprit des années 1960 où tout était possible, peut-être cet ouvrage reflète-t-il, en cette ère de mondialisation et de fin des grandes idéologies, l'esprit d'un temps où chacun cherche à assurer ses conditions de survie."

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 280x0_10



Intéressant, merci pour l'idée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par //ha!ha! le Lun 7 Sep 2015 - 13:43

.


Dernière édition par Didoudou le Ven 11 Sep 2015 - 19:37, édité 1 fois (Raison : Nouvelle ligne éditoriale)
//ha!ha!
//ha!ha!

Messages : 915
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 89

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 6 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par elbortares le Lun 7 Sep 2015 - 13:44

Didoudou a écrit:J'aime les personnes curieuses, qui s'intéressent à différents domaines, activités. Qui me surprennent, qui ont toujours une réflexion que je n'attendais pas.
Les personnes qui savent s'énerver lorsqu'ils le faut, montrer les dents ou les poings, et qui savent aussi relativiser et rire à d'autres moments.
Ou parfois, y'a cette personne bizarre, presque caricaturale, qui attire de la sympathie de par son étrangeté.Mais c'est peut-être plus une forme de curiosité, mêlée de pitié.
Mais ce sont des traits généraux, je ne pourrais pas faire une liste générale de ce qui me plaît chez les autres.

Ce que j'attendais, c'est que tu parle des hommes, pas que tu m'écrive la section "shopping list" de ta fiche Adopteunmec ...

elbortares

Messages : 11
Date d'inscription : 07/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum