L'amour et le génie des femmes ?

Page 3 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Dim 6 Sep - 15:59

"Le langage interne d'une femme est tout à fait incompatible et incompréhensible pour un homme, tel que tu viens brillamment de le démonter [...] aucun homme n'est capable de comprendre ou d'interpréter ce charabia... ça a peut-être du sens pour toi, mais pour un homme, c'est de l'art moderne"
Je te crois (hélas)
Ok, on lui demande pas. Mais je propose qu'on imagine pas lui expliquer non ce qu'elle pense, ce qu'elle fait, plus du coup, car l'explication sera forcément à côté, non?
Bah, on n'est pas rendu...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par proutazor le Dim 6 Sep - 16:00

Magali93 a écrit:Est-ce que, plus largement (pour essayer de sortir de cette dichotomie enfermante homme/ femme)

Non, car cette dichotomie existe... que tu ne veuille pas l'admettre, ma foi...

proutazor

Messages : 47
Date d'inscription : 05/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Dim 6 Sep - 16:01

Sinon, proutazor, pas d'inquiétude : Ariane, Thésée ensuite l'abandonne sur une plage (il s'est pas mis la corde au coup)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Dim 6 Sep - 16:03

Ah, ha, les femmes ne sont pas très courageuses, elles refusent le débat.

Féministo-genriste, une sous-catégorie des femmes induite par la sous-catégorie hoministo-stéréotypiste. Aussi inintéressant que des généralisations qui ne parlent de personne mais tiennent à vérifier que chacun va bien rester chez soi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Dim 6 Sep - 16:06

dichotomie: séparation nette en deux, coupé en deux, subdivision binaire, "Écart, différence entre deux réalités considérées dans un rapport antagonique. " (wiki), "Division de quelque chose en deux éléments que l'on oppose nettement : Dichotomie entre la raison et la passion." (larousse). Je ne nie pas qu'il y ait des différences homme/ femme, je refuse cette partition binaire qui pour moi empêche toute rencontre (il yt aurait homme versus femme) qui me ferait perdre tout espoir de vivre à nouveau une histoire d'amour avec un homme. Après, ce n'est pas grave si on n'est pas d'accord.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par proutazor le Dim 6 Sep - 16:08

inkakurrpa a écrit:Féministo-genriste, une sous-catégorie des femmes induite par la sous-catégorie hoministo-stéréotypiste.

non, juste un produit de la culture féministe qui domine depuis 30 ans, qui s'accompagne tout naturellement du mythe de "l'hoministo-stéréotypiste patriarcalo-staliniste" qui veut vous faire rentrer dans des méchantes cases... autant vous dire que ça n'a vraiment plus rien d'original de nos jours tant cette mascarade a prouvé sa bêtise.

proutazor

Messages : 47
Date d'inscription : 05/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Dim 6 Sep - 16:10

Certes. D'ailleurs je ne suis pas féministe. J'ai horreur des cases.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par //ha!ha! le Dim 6 Sep - 16:10

.


Dernière édition par Didoudou le Ven 11 Sep - 17:42, édité 1 fois (Raison : Nouvelle ligne éditoriale)
//ha!ha!
//ha!ha!

Messages : 915
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 89

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Pieyre le Dim 6 Sep - 16:13

Magali93 :
Je ne nie pas qu'il y ait des différences homme/ femme, je refuse cette partition binaire qui pour moi empêche toute rencontre (il yt aurait homme versus femme) qui me ferait perdre tout espoir de vivre à nouveau une histoire d'amour avec un homme
Bah, on peut fonctionner différemment et être parfaitement complémentaires, non ?
Le problème à mon avis, c'est que les hommes et les femmes ne sont pas complémentaires relativement au mode de vie moderne, c'est-à-dire que leur nature est restée assez en arrière.

Pieyre

Messages : 20532
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par proutazor le Dim 6 Sep - 16:15

Magali93 a écrit:je refuse cette partition binaire qui pour moi empêche toute rencontre (il yt aurait homme versus femme) qui me ferait perdre tout espoir de vivre à nouveau une histoire d'amour avec un homme. Après, ce n'est pas grave si on n'est pas d'accord.

Vous gérez cette dichotomie comme bon vous semble. Je ne vous ai pas dit que la communication entre homme et femme était impossible, je vous dis simplement qu'elle s'arrête nécessairement à une certaine limite faute d'un langage véritablement commun et que la pire chose qu'un homme puisse faire pour essayer de comprendre les femmes, c'est de leur demander ce qu'elles ont dans la tête... l'homme se débrouillera nettement mieux en tentant d'apprivoiser par ses propres moyens d'analyse cette étrange machine très compliquée qui requière des ajustements constants...

proutazor

Messages : 47
Date d'inscription : 05/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Dim 6 Sep - 16:17

Didoudou a écrit:Il me semble surtout que les femmes sont un peu basiques, elles veulent se marrer un peu et passer du bon temps.
Bon, tu m'diras, les hommes aussi.

Ben oui  Very Happy

(Faut que je pense aux petits machins qui sourient, sinon mon ton peut laisser croire que je suis sérieuse quand je ne le suis pas, ou l'inverse, je ne sais plus, c'est toujours un peu mélangé faut dire, donc je comprends qu'on puisse ne pas s'y retrouver, mais bon, là je blaguais aussi, j'aime bien les blagues sur les femmes et les hommes, ça marche toujours.)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Dim 6 Sep - 16:24

" la pire chose qu'un homme puisse faire pour essayer de comprendre les femmes, c'est de leur demander ce qu'elles ont dans la tête... l'homme se débrouillera nettement mieux en tentant d'apprivoiser par ses propres moyens d'analyse cette étrange machine très compliquée qui requière des ajustements constants..." Oui, Thésée tout seul. C'est une manière de voir, la vôtre, partagée par d'autres je pense, chez les hommes comme chez les femmes d'ailleurs (ce n'est pas la mienne, de vision, vous l'aurez compris).

"Bah, on peut fonctionner différemment et être parfaitement complémentaires, non ?" Je ne sais plus trop, là, tout à coup! Disons que pour moi, si on ne peut pas se parler - ce qui semble en effet le plus souvent être le cas- si y a pas de mots, pas de complémentarité possible (mais cela me regarde, j'en parlerai à la personne avec laquelle je travaille à mon introspection )

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Dim 6 Sep - 16:24

proutazor a écrit:Vous gérez cette dichotomie comme bon vous semble. Je ne vous ai pas dit que la communication entre homme et femme était impossible, je vous dis simplement qu'elle s'arrête nécessairement à une certaine limite faute d'un langage véritablement commun et que la pire chose qu'un homme puisse faire pour essayer de comprendre les femmes, c'est de leur demander ce qu'elles ont dans la tête... l'homme se débrouillera nettement mieux en tentant d'apprivoiser par ses propres moyens d'analyse cette étrange machine très compliquée qui requière des ajustements constants...

Mais s'il n'y a pas de langage commun, c'est que les systèmes de références ne le sont pas non plus, donc comment un homme pourrait apprivoiser une femme qui lui semble très compliquée avec des moyens d'analyse qui ne se basent pas sur le même système de référence (par analogie, donc) ? Ce n'est pas logique. Vous me direz, la logique n'est pas ce qui régit le mieux les relations interpersonnelles, mais il me semble que le langage est encore ce qu'on fait de mieux pour s'apprivoiser entre être humains.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Dim 6 Sep - 16:26

inkakurrpa ++ (et merci, je commençais à désespérer)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Dim 6 Sep - 16:26



La aussi ils parlent de la symétrie

(je dois acheter un chien et l'appeler Lassie ?)

Spoiler:
, j'ai rangé mon éventuel génie pour faire ma lessive, c'est dimanche Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Pieyre le Dim 6 Sep - 16:27

Didoudou :
Il me semble surtout que les femmes sont un peu basiques, elles veulent se marrer un peu et passer du bon temps.
Bon, tu m'diras, les hommes aussi.
Oui et non.

La façon d'être basique des hommes et des femmes, tout comme leur façon d'être complexe n'est pas la même.

Pieyre

Messages : 20532
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par proutazor le Dim 6 Sep - 16:31

inkakurrpa a écrit:Mais s'il n'y a pas de langage commun, c'est que les systèmes de références ne le sont pas non plus, donc comment un homme pourrait apprivoiser une femme qui lui semble très compliquée avec des moyens d'analyse qui ne se basent pas sur le même système de référence (par analogie, donc) ?

En faisant du "rétro-engineering"... Après, y'en a des plus doués que d'autres, des plus déterminés que d'autres. La plupart des hommes se contentent de comprendre que (vulgairement) "ce que femme veut, dieu le veut"... alors ils "managent"...

inkakurrpa a écrit:Ce n'est pas logique. Vous me direz, la logique n'est pas ce qui régit le mieux les relations interpersonnelles, mais il me semble que le langage est encore ce qu'on fait de mieux pour s'apprivoiser entre être humains.

Le langage est le pire chausse trappe qui existe en matière de communication, puisque comme vous dites: si les systèmes de références ne sont pas les mêmes, en fait les deux personnes utilisent les mêmes mots, les même phrases et les mêmes expressions pour décrire deux mondes totalement différents: ils ne se comprennent qu'en apparence...

proutazor

Messages : 47
Date d'inscription : 05/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Dim 6 Sep - 16:43

Rétro-engineering ? C'est-à-dire ?

Je suis d'accord que le langage peut être la pire chausse-trappe ; mais il ne l'est pas nécessairement, ni fatalement. Et ce n'est pas parce que les systèmes de références ne sont pas les mêmes qu'il ne peut pas y avoir de communication. Sinon, personne ne pourrait jamais parler à personne. Ce qui est intéressant, c'est de découvrir un monde différent, justement. Il peut y avoir apparence de compréhension, mais je pense que ça n'arrive que si on reste sur l'idée qu'on ne peut pas se comprendre vraiment, ou bien encore qu'on tient tellement à ses stéréotypes hommes/femmes (qui ont pour moi une fonction identitaire trop importante, et à laquelle on renvoie aussi bien les hommes que les femmes en permanence, et en-dehors point de salut), qu'on joue un rôle.

Mais il arrive aussi qu'on se rencontre, et que bizarrement la communication soit possible. Et on n'est tellement pas habitué que c'en est flippant, d'une certaine manière, parce que là, fini de rigoler, on est en prise directe avec soi et avec soi par rapport à l'autre et tous les référentiels ne sont d'aucune aide. A mon avis, c'est bien plus là qu'est la raison de la non-communicabilité et du jeu des apparences.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par proutazor le Dim 6 Sep - 16:53

inkakurrpa a écrit:Rétro-engineering ? C'est-à-dire ?

Ben, comme c'est marqué dans la wikipédia...

wikipedia a écrit:La rétro-ingénierie, ou ingénierie inverse ou inversée, est l'activité qui consiste à étudier un objet pour en déterminer le fonctionnement interne ou la méthode de fabrication. On parle également de rétroconception. Le terme équivalent en anglais est reverse engineering.
[...]
Suivant la nature de l'objet et l'objectif poursuivi, on a recours à différentes méthodes et techniques. Pour des objets physiques, il est possible de démonter le système jusqu'à un certain point pour en analyser les constituants. En électronique et en informatique, la démarche peut être celle de l'étude d'une boîte opaque : on isole l'objet à étudier, on détermine les entrées et les sorties actives. On essaie ensuite de déterminer la réponse du système en fonction des variations du signal ou des signaux en entrée.

inkakurrpa a écrit:Je suis d'accord que le langage peut être la pire chausse-trappe ; mais il ne l'est pas nécessairement, ni fatalement.

C'est souvent le cas... surtout quand on commence à parler "politique intime"... "passe moi le sel", ça va, en général on se comprends sans trop de risque...

inkakurrpa a écrit:Et ce ne sont pas parce que les systèmes de références ne sont pas les mêmes qu'il ne peut pas y avoir de communication. Sinon, personne ne pourrait jamais parler à personne.

Les gens peuvent se parler entre eux sur des notions et des références clairement partagées sans ambiguïté, si je vous dit "Ghostbusters", vous savez de quoi je parle (si tant est que vous ayez vu ou entendu parlé du film). Dans les faits, pour ceux qui (comme moi) ont la chance d'avoir une certaine acuité en matière d'indexicalité des individus, on est très vite effrayé par la masse de conversations qui tout en ayant l'air de parler du même sujet, se réfèrent en fait pour chaque interlocuteurs à des notions parfois très différentes, et le tout, sans que les interlocuteurs eux-même en aient conscience... Pour éviter ça, il faut en général en passer par un plus ou moins long parcours de "phasage" avec l'interlocuteur, pour s'arrurer de son propre entendement des mots, s'assurer, finalement, que chacun parle de la même chose. La plupart des gens, tout à fait inconscients de ce problème, parlent et emploient des mots en considérant (à tort) par défaut que leurs interlocuteurs en ont le même entendement... ça mène à une masse monumentale de "malentendus".

proutazor

Messages : 47
Date d'inscription : 05/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Dim 6 Sep - 16:58

oui, et pour lever les malentendus, demander à l'autre le sens qu'il met derrière ce mot, ce que ça implique pour savoir de quoi on parle ensemble, pour se mettre d'accord sur le sens qu'on accorde aux mots, plutôt que de te tenir pour acquis (tout seul dans sa tête) le fait qu'il / elle dit ça et que ça veut dire ça ou ça, nécessairement. Parce que c'est là qu'arrive le malentendu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Dim 6 Sep - 17:40

proutazor a écrit:Ben, comme c'est marqué dans la wikipédia...

Oui, d'accord, mais ce qui m'intéresse aussi, en dehors de la définition de Wikipedia, c'est de savoir comment vous appliquez le processus à une femme qui vous semble compliquée. Là, on dirait plutôt de la robotique Very Happy
Et puis on retombe sur le même problème de base : interprétation de la réponse selon le référentiel de l'ingénieur ; à un signal d'entrée interprété selon le référentiel du système. C'est efficace ?

proutazor a écrit:Les gens peuvent se parler entre eux sur des notions et des références clairement partagées sans ambiguïté, si je vous dit "Ghostbusters", vous savez de quoi je parle (si tant est que vous ayez vu ou entendu parlé du film). Dans les faits, pour ceux qui (comme moi) ont la chance d'avoir une certaine acuité en matière d'indexicalité des individus, on est très vite effrayé par la masse de conversations qui tout en ayant l'air de parler du même sujet, se réfèrent en fait pour chaque interlocuteurs à des notions parfois très différentes, et le tout, sans que les interlocuteurs eux-même en aient conscience... Pour éviter ça, il faut en général en passer par un plus ou moins long parcours de "phasage" avec l'interlocuteur, pour s'arrurer de son propre entendement des mots, s'assurer, finalement, que chacun parle de la même chose. La plupart des gens, tout à fait inconscients de ce problème, parlent et emploient des mots en considérant (à tort) par défaut que leurs interlocuteurs en ont le même entendement... ça mène à une masse monumentale de "malentendus".

Oui. Dans une relation sociale, ça peut ne pas avoir d'importance ; dans une relation plus importante, le "phasage" demande déjà qu'on soit d'accord pour le faire mutuellement, et c'est peut-être là que ça coince, car prendre la parole comporte toujours une part de risque. Et jouer un rôle, ou dire quelque chose pour quelque chose d'autre, tenter de faire dire à l'autre ce qu'on veut entendre, sont des moyens de limiter le risque ou de le faire porter par l'autre. Je pense qu'on le fait tous à un moment où un autre. Tout dépend du risque qu'on est prêt à prendre ; jusqu'où on peut aller vers ses profondeurs.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Dim 6 Sep - 17:45

Pieyre a écrit:
Didoudou :
Il me semble surtout que les femmes sont un peu basiques, elles veulent se marrer un peu et passer du bon temps.
Bon, tu m'diras, les hommes aussi.
Oui et non.

La façon d'être basique des hommes et des femmes, tout comme leur façon d'être complexe n'est pas la même.


Une vidéo ? un résumé ? un pavé ? quelques moments forts sur ce sujet ? Des résumés en pavé de vidéos que tu as vu sur ce sujet ? des résumés que tu te serais fait ? si oui tu peux écrire là : (je lirais)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par //ha!ha! le Dim 6 Sep - 18:11

.


Dernière édition par Didoudou le Ven 11 Sep - 17:41, édité 1 fois (Raison : Nouvelle ligne éditoriale)
//ha!ha!
//ha!ha!

Messages : 915
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 89

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par proutazor le Dim 6 Sep - 18:19

inkakurrpa a écrit:Oui, d'accord, mais ce qui m'intéresse aussi, en dehors de la définition de Wikipedia, c'est de savoir comment vous appliquez le processus à une femme qui vous semble compliquée. Là, on dirait plutôt de la robotique  Very Happy

C'est le même principe. Malheureusement (quoi que c'est assez fascinant en fait) nous sommes des êtres "cybernétiques"... fais de chair et de sang, incroyablement complexes, mais "cybernétiques". Donc comment on "rétro-ingénierie" les femmes (ou les hommes), et bien comme avec un ordinateur: on clic sur un bouton, il se passe ça, on clic sur un autre bouton, il se passe autre chose... le système vous envoie un message, vous cliquez "oui" il se passe ça, vous cliquez "non" il se passe autre chose... Vous draguez une femme, elle vous ignore, vous l'envoyez chier, elle se jette sur vous... au bout d'un moment pouvez dresser au moins un listing des réponses (outputs) communes et récurrentes selon les "inputs", et au fur et à mesure, vous arrivez à dessiner un "circuit" de la manière dont le machin fonctionne...

inkakurrpa a écrit:Et puis on retombe sur le même problème de base : interprétation de la réponse selon le référentiel de l'ingénieur ; à un signal d'entrée interprété selon le référentiel du système. C'est efficace ?

Dans un premier temps, on s'en moque, ce qui compte, c'est de savoir qu'un input A engendre un output X et qu'un input B engendre un output Y... ça permet au moins de "manoeuvrer" un peu. Après, si vraiment le sujet nous passionne, ben on approfondie, on affine, on tente de reconstituer l'ensemble du système, on recherche sa "genèse", éventuellement, on pique des plans à l'ingénieur (dame nature)...

inkakurrpa a écrit:Oui. Dans une relation sociale, ça peut ne pas avoir d'importance ;

Je vais vous dire, même dans les relations sociales les plus banales, ça génère un foutoir pas croyable l'air de rien... c'est d'ailleurs souvent le problème de nos chers "zèbres", qui ne font souvent aucun effort pour cerner l'indexicalité d'autrui. Ca pose moins de problème entre des gens dits "normaux", mais entre un gen "normal" et un gen "pas normal", ce genre de comportement engendre très vite de lourds problèmes de communication, qui n'est pas forcément du au fait que le "gen normal" est complètement con... ça peut être le zèbre, qui ne fait aucun effort et persiste à ignorer la subjectivité de l'autre.

inkakurrpa a écrit:dans une relation plus importante, le "phasage" demande déjà qu'on soit d'accord pour le faire mutuellement, et c'est peut-être là que ça coince, car prendre la parole comporte toujours une part de risque.

Non mais vous savez, c'est pas si compliqué que ça de se phaser, suffit d'appliquer le proverbe chinois "Celui qui pose une question risque cinq minutes d'avoir l'air bête, celui qui ne pose pas de question restera bête toute sa vie."... Et dieu sait que bien des gens on peur d'avoir l'air bête en demandant "qu'entend tu par là ?" ou "je ne comprends pas ce que tu veux dire, explique mieux". Ceci dit, je vous confirme que moi-même, il m'est arrivé qu'on me reproche de toujours trop préciser certaines évidences dans mon discours, récoltant un classique "tu me prends pour une conne ?" (c'est souvent les femmes qui s'en offusquent, ne me demandez pas pourquoi, je serais capable de vous l'expliquer), alors qu'il ne s'agit de ma part que de clarifier les choses, tout à fait conscient qu'une ambiguïté est possible (alors que cette possible ambiguïté n'existe pas pour l'autrE, qui conçois son monde comme unique et partagé par l'univers tout entier [comme ça doit être reposant]).

inkakurrpa a écrit:Et jouer un rôle, ou dire quelque chose pour quelque chose d'autre, tenter de faire dire à l'autre ce qu'on veut entendre, sont des moyens de limiter le risque ou de le faire porter par l'autre.

Ayant effectivement pour but que l'univers se plie à sa volonté, et afin que le monde extérieur corresponde à l'image que le sujet en souhaite à l'intérieur. Je suis néanmoins au regret de vous dire que c'est une des choses qui différencie les hommes et les femmes dans leur rapport à l'AUTRE. Mais j'en conviens, il arrive même aux hommes de vouloir faire dire "au monde" ce qu'ils ont envie d'entendre, typiquement: Le boson de Higgs... fantasme de scientifiques, validant le dit "modèle standard", que les scientifiques ont tout fait pour "trouver" (fusse via un protocole expérimental douteux)... mais chez les hommes, ça s'exprime moins dans les relations interpersonnelles: les femmes en revanche, cherchent systématiquement à faire DIRE aux hommes, ce qu'elles ont envie d'entendre, et à faire en sorte que l'homme SOIT ce qu'elles en imaginent et ce qu'elles en veulent: C'est la thématique classique des femmes qui essayent de "changer" leurs hommes ou qui découvrent, au bout d'un moment que "merde, j'ai finalement pas réussi à en faire mon héro comme je voulais, il ne vaut donc rien, ce foutu garçon"... (on est dans la thématique, j'en profite hein)

inkakurrpa a écrit:Je pense qu'on le fait tous à un moment où un autre. Tout dépend du risque qu'on est prêt à prendre ; jusqu'où on peut aller vers ses profondeurs.

Heu, ouais là je sais pas de quoi vous parlez... par exemple.

proutazor

Messages : 47
Date d'inscription : 05/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par //ha!ha! le Dim 6 Sep - 18:41

.


Dernière édition par Didoudou le Ven 11 Sep - 17:41, édité 1 fois (Raison : Nouvelle ligne éditoriale)
//ha!ha!
//ha!ha!

Messages : 915
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 89

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par proutazor le Dim 6 Sep - 18:55

Didoudou a écrit:@Proutazor
Bon, avec tes enquêtes, est-ce que tu arrives à pécho du coup?

Non... si j'avais un autre tempérament, je serais peut-être éventuellement redoutable, mais en l’occurrence je suis ce que je suis. Et en tout premier lieu, "pécho", ça m'intéresse pas, c'est un sport à part le "péchoage" c'est de la vente, du marketing. Pour pécho, il faut collectionner les râteaux, baratiner comme un vendeur d'aspirateur, et il vaut mieux avoir une belle gueule et faire de la muscu. Comme j'ai pas du tout envie de faire de la muscu, que mes compétence en matière de commercial sont, anti-commerciales, et que me prendre des râteaux ça vexe mon orgueil de mâle...

proutazor

Messages : 47
Date d'inscription : 05/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Pieyre le Dim 6 Sep - 18:59

Didoudou :
Ouais, et même la façon qu'ont les femmes d'être basiques n'est pas la même que celle des autres les femmes.
Pour les hommes, même chose. J'ai vu des basiques dont la base étrange ne correspondait pas à celle des autres les hommes.
Mais il doit y avoir plusieurs espèces de femmes et d'hommes, d'après les premières analyses. Nous devrions mener une étude sur le sujet.
Prenons un petit modèle, forcément réducteur, mais qui apporte au moins une structure sur laquelle on peut réfléchir. Imaginons des cubes et des boules de tailles et de couleurs aléatoirement réparties. Bon, eh bien les cubes sont tous différents et les boules sont toutes différentes, certes. Mais il y a tout de même une différence remarquable entre les cubes et les boules, qui dépend non seulement de leur apparence mais de ce qu'on en fait. S'il s'agit de faire rouler les boules, ça va tout seul. Mais pour les cubes c'est plus difficile.

Pieyre

Messages : 20532
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par //ha!ha! le Dim 6 Sep - 19:16

.


Dernière édition par Didoudou le Ven 11 Sep - 17:41, édité 1 fois (Raison : Nouvelle ligne éditoriale)
//ha!ha!
//ha!ha!

Messages : 915
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 89

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par proutazor le Dim 6 Sep - 19:20

Didoudou a écrit:@Pieyre
Disons que je pourrais faire un groupe composé par exemple toi et proutazor, puis un autre groupe hommes, avec bidule et trucmuche.
Ensuite, faire différent groupes de femmes, machine et chose d'un côté, et truchose et dudule de l'autre.
Et, il est tout à fait possible, que le groupe "bidule et trucmuche" soit plus proche du groupe "machine et chose" que du groupe "proutazor et pieyre"  et qu'ils se comprennent mieux.

En sociologie et en psychologie, une théorie des ensembles bien comprise admet que les hommes et les femmes sont deux groupes bien distincts et que toute tentative de les faire se confondre via des considérations de pseudo-ressemblances superficielles qui se veulent "profondes" est une erreur... Et en tout premier lieu, on remarquera que si le groupe des femmes à un entendement bien particulier de la théorie des ensembles sociaux sexués (qui fait qu'elle a fortement tendance à tout atomiser, et ne considérer le sexe que comme une variable de superficialité), les hommes, eux, en ont un autre...

proutazor

Messages : 47
Date d'inscription : 05/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par //ha!ha! le Dim 6 Sep - 19:23

.


Dernière édition par Didoudou le Ven 11 Sep - 17:41, édité 1 fois (Raison : Nouvelle ligne éditoriale)
//ha!ha!
//ha!ha!

Messages : 915
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 89

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par proutazor le Dim 6 Sep - 19:27

Didoudou a écrit:Tu dis des conneries, faire passer ça pour de la "sociologie", ça ne marche pas avec moi Wink

Je n'ai pas étudié la sociologie à l'école, c'est un fait... et je ne vous proposerais même pas de quelconque études scientifiques comme EFF le ferait par exemple, je suis un gros rustre.

Didoudou a écrit:Mais j'vois bien que la discussion est impossible entre nous deux, proutazor. Mais ce n'est pas à cause de notre kiki respectif.

Mais si, c'est tout à fait possible de discuter, mais ne comptez pas sur moi pour adhérer à votre vision des choses (que je connais, puisque non seulement je l'ai étudié, mais en plus, je sais d'où elle provient, en dehors du matraquage féministe [qui fait que même certains hommes finissent par la partager]), et sachez par ailleurs que j'imposerais la mienne coûte que coûte sur ce sujet précis Smile

proutazor

Messages : 47
Date d'inscription : 05/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Dim 6 Sep - 19:34

Didoudou a écrit:@Pieyre
Disons que je pourrais faire un groupe composé par exemple toi et proutazor, puis un autre groupe hommes, avec bidule et trucmuche.
Ensuite, faire différent groupes de femmes, machine et chose d'un côté, et truchose et dudule de l'autre.
Et, il est tout à fait possible, que le groupe "bidule et trucmuche" soit plus proche du groupe "machine et chose" que du groupe "proutazor et pieyre"  et qu'ils se comprennent mieux.


Mais pourquoi n'aies je point pensé à faire ce fil avant ? rien que pour lire ça,
bon je reprends à vous lire, Résumé de l'action : Pieyre a la boule au pied, Proutazor a rapporté les apéricubes, bidule et trucmuche, machine et chose ont les manettes du baby en main et ........................ but Smile

(Qu'est ce qu'on lit dans la vie pour penser à se pseudoifier "Proutazor ?" Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Dim 6 Sep - 19:34

Spoiler:
study

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par //ha!ha! le Dim 6 Sep - 19:34

.


Dernière édition par Didoudou le Ven 11 Sep - 17:42, édité 1 fois (Raison : Nouvelle ligne éditoriale)
//ha!ha!
//ha!ha!

Messages : 915
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 89

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par proutazor le Dim 6 Sep - 19:35

Nath a écrit:(Qu'est ce qu'on lit dans la vie pour penser à se pseudoifier "Proutazor ?" Razz

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 51YXDmQcvoL._SX336_BO1,204,203,200_

proutazor

Messages : 47
Date d'inscription : 05/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par proutazor le Dim 6 Sep - 19:40

Didoudou a écrit:
Nous, les femmes, te souhaitons une bonne soirée. Nous allons manger.
On pourra peut-être blaguer ensemble sur d'autres sujets, ce sera déjà bien.

Vous n'êtes donc même pas curieuse de cette différence fondamentale qui fait qu'une femme accepte "d'atomiser" son environnement social, tandis que les hommes forment bien plus volontiers des groupes généraux qu'il ne saurait mélanger sur quelques bases superficielles ? Il ne vous intéresse donc même pas de savoir pourquoi les femmes croient pertinemment que la seule différence que les hommes perçoivent entre eux et l'autre sexe, sont les différences d'ordre anatomiques, tandis qu'elles refusent d'admettre qu'elles ont un cerveau structurellement différent de celui des mâles, alors que les mâles, eux, persistent à leur expliquer en long, en large et en travers que "non bordel, c'est pas pareil, et c'est pas une question de nichons !"... hu ?

proutazor

Messages : 47
Date d'inscription : 05/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Dim 6 Sep - 19:41

" la thématique classique des femmes qui essayent de "changer" leurs hommes ou qui découvrent, au bout d'un moment que "merde, j'ai finalement pas réussi à en faire mon héro comme je voulais, il ne vaut donc rien, ce foutu garçon"
C'est sûr que ça existe, ça.
Y a aussi la femme qui a cru voir un homme extra en tel homme, elle lui tend cinquante perches pour qu'il se décide à agir comme s'il était effectivement un homme chouette, aimant, tout ça (héros... comme vous y allez, tout de même) puis, elle finit par se dire qu'elle a dû faire erreur, qu'elle a rêvé le type bien et en effet, se détourne. Vous écriviez par exemple que vous cherchiez à faire peur, à dissuader les femmes (si j'ai bien compris), à avoir deux couches de protection (le masque et dessous le masque l'enceinte de fortification). Alors, ce ne serait pas "il ne vaut rien, ce foutu garçon", ça pourrait être (je ne sais pas, c'est une hypothèse, et comme votre propos me parle particulièrement, je projette sur ce que je lis ma compréhension, dans mon système, tout ça) "bah, je veux bien jouer à cache cache, mais là j'ai compté jusqu'à un milliard, je cherche, je cherche, je ne te trouve pas, j'arrête de jouer, il fait nuit, je vois plus rien, j'ai un peu peur -on joue dans la forêt dois-je te le rappeler- j'ai l'impression en fait que t'es plus là, que ça fait longtemps que je joue toute seule, je rentre". Crois le ou pas, oh pardon, croyez-le ou pas, souvent les femmes croient aux hommes, elles n'attendent pas que les hommes deviennent des héros, qu'ils deviennent qqn d'autre, elles ont la bonté de voir, d'avoir reconnu en eux déjà des héros (s'ils osaient être qui ils sont pour de vrai, s'ils ne trahissaient pas celui qu'ils s'étaient juré qu'ils seraient un jour, ce type formidable).
Vous écriviez donc Proutazor que vous cherchiez à faire peur, que c'était labyrinthique, que vous étiez égoïste, clairement vous ne cherchez pas à vous vendre (ou bien, méthode révolutionnaire incomprise du grand public). Et une femme, 'faudrait qu'elle vous aime ainsi, je veux dire, dans ces conditions? Mais j'ai peut-être mal compris. Moi je dirais qu'elle ne cherche pas à vous changer dans le fond (elle a vu le type extraordinaire que vous étiez, en regardant par la meurtrière, à un moment où votre masque avait glissé), mais elle veut bien que vous vous comportiez comme un homme sympa, gentil.
Vous êtes déjà un héros (remember: Thésée)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Dim 6 Sep - 19:46

"j'imposerais la mienne coûte que coûte sur ce sujet précis"
Bah faites vous plaisir. Il restera sans doute quelques hommes pour vous lire, c'est bon de se retrouver entre amis. :-)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Pieyre le Dim 6 Sep - 19:52

Didoudou :
Disons que je pourrais faire un groupe composé par exemple toi et proutazor, puis un autre groupe hommes, avec bidule et trucmuche.
Ensuite, faire différent groupes de femmes, machine et chose d'un côté, et truchose et dudule de l'autre.
Et, il est tout à fait possible, que le groupe "bidule et trucmuche" soit plus proche du groupe "machine et chose" que du groupe "proutazor et pieyre"  et qu'ils se comprennent mieux.
Je suis assez d'accord avec ça. Mais, attention : pour rassembler des personnes censées se comprendre mieux, il faut forcément choisir des critères de ressemblance qui conviennent.

C'est tout le problème de la catégorisation d'un ensemble d'objets a priori disparates. On choisit quelques critères qui nous paraissent discriminants (au sens neutre bien sûr), on établit certaines corrélations, puis on rejette certains critères ou l'on ajoute d'autres, de sorte que les catégories présentent en leur sein des corrélations les plus hautes possible et entre elles des corrélations les plus basses possible.

Mais il peut se faire, en fonction des critères choisis, qu'il y ait plusieurs répartitions en catégories assez distinctes. C'est que pour définir une telle répartition, notamment entre des systèmes complexes comme les êtres humains, on a généralement en vue un certain type de fonctionnement des individus qui nous intéresse.

Si l'on s'intéresse à l'évolution de l'humanité, notamment à sa perpétuation, la catégorisation entre hommes et femmes va s'imposer.
Si maintenant on s'intéresse à la situation matérielle des individus humains, on aura une catégorisation différente, avec des strates sociales comprenant à la fois des hommes et des femmes.

Mais si, dans les deux cas, on étend le nombre de critères en étudiant le fonctionnement des catégories et leurs interactions, la catégorisation entre hommes et femmes va présenter des corrélations généralement favorables au renforcement de sa définition, alors que celles des classes sociales va se révéler beaucoup moins stable, donc susceptible de rendre compte d'un nombre moins important de comportements sociaux.

Pieyre

Messages : 20532
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Dim 6 Sep - 20:00

Magali93 a écrit:"j'imposerais la mienne coûte que coûte sur ce sujet précis"
Bah faites vous plaisir. Il restera sans doute quelques hommes pour vous lire, c'est bon de se retrouver entre amis. :-)

Je suis une fille Smile L'échange sert à s'enrichir et surtout sur ce sujet, pas de finir par un "qui à raison". chacun expose librement son avis.

S'affirmer n'est pas un défaut. Vouloir modifier l'avis de quelqu'un à mes yeux un peu plus en fait. Cela dit celui qui n'apprécie pas ne lit pas, ça serait comme de se forcer à lire un bouquin dont le sujet ne plaît pas.....

(je ne comprends pas pourquoi les personnes se relèvent des bouts de phrases comme ça, ça arrive beaucoup ici sur ce forum).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par //ha!ha! le Dim 6 Sep - 20:02

.


Dernière édition par Didoudou le Ven 11 Sep - 17:42, édité 1 fois (Raison : Nouvelle ligne éditoriale)
//ha!ha!
//ha!ha!

Messages : 915
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 89

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par proutazor le Dim 6 Sep - 20:03

Magali93 a écrit:Vous écriviez par exemple que vous cherchiez à faire peur, à dissuader les femmes (si j'ai bien compris) à avoir deux couches de protection

Mes masques de carnaval ne me servent pas à me protéger, mais à "m'extérioriser", ce sont autant de "personae" qui me permettent de m'exprimer dans le monde extérieur. C'est ce que la plupart des gens font, juste moi je le fais un peu plus consciemment que les autres...

Magali93 a écrit: (le masque et dessous le masque l'enceinte de fortification). Alors, ce ne serait pas "il ne vaut rien, ce foutu garçon", ça pourrait être (je ne sais pas, c'est une hypothèse, et comme votre propos me parle particulièrement, je projette sur ce que je lis ma compréhension, dans mon système, tout ça) "bah, je veux bien jouer à cache cache, mais là j'ai compté jusqu'à un milliard, je cherche, je cherche, je ne te trouve pas, j'arrête de jouer, il fait nuit, je vois plus rien, j'ai un peu peur -on joue dans la forêt dois-je te le rappeler- j'ai l'impression en fait que t'es plus là, que ça fait longtemps que je joue toute seule, je rentre". Crois le ou pas, oh pardon, croyez-le ou pas, souvent les femmes croient aux hommes, elles n'attendent pas que les hommes deviennent des héros, qu'ils deviennent qqn d'autre, elles ont la bonté de voir, d'avoir reconnu en eux déjà des héros (s'ils osaient être qui ils sont pour de vrai, s'ils ne trahissaient pas celui qu'ils s'étaient juré qu'ils seraient un jour, ce type formidable).

Qu'est-ce que vous vous prenez la tête, c'est incroyable...

Magali93 a écrit:Vous écriviez donc Proutazor que vous cherchiez à faire peur

Parfois, j'aime bien... en fait, je préfère me faire passer pour pire que je ne suis en réalité (j'ai une peur panique de décevoir) [putain ce forum va finir par tout savoir de mes convolutions psychiques]

Magali93 a écrit:que c'était labyrinthique, que vous étiez égoïste, clairement vous ne cherchez pas à vous vendre (ou bien, méthode révolutionnaire incomprise du grand public).

je vous confirme, je déteste me vendre... en fait, j'ai une sainte horreur de tout ce qui ressemble de près ou de loin à du commerce.

Magali93 a écrit:Et une femme, 'faudrait qu'elle vous aime ainsi, je veux dire, dans ces conditions?

Heu ouais c'est à peu près ça... Mais rassurez vous, je sais pertinemment que ça ne marche pas Smile

Magali93 a écrit:Mais j'ai peut-être mal compris.  Moi je dirais qu'elle ne cherche pas à vous changer dans le fond (elle a vu le type extraordinaire que vous étiez, en regardant par la meurtrière, à un moment où votre masque avait glissé), mais elle veut bien que vous vous comportiez comme un homme sympa, gentil.
Vous êtes déjà un héros (remember: Thésée)

Ouais, mais, la raison principale de mes "échecs", c'est pas tellement toutes ces histoires compliquées... La raison principale, c'est que j'en ai pas rencontré une qui m'a véritablement donné envie "d'y aller", et que donc ça a tourné très logiquement à la foirade... Après, à chaque histoire "son cas" et ses névroses spécifiques dans le déroulé de la foirade, mais c'est limite du détail ça.

proutazor

Messages : 47
Date d'inscription : 05/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Dim 6 Sep - 20:10

Didoudou a écrit:
proutazor a écrit:
Vous n'êtes donc même pas curieuse de cette différence fondamentale qui fait qu'une femme accepte "d'atomiser" son environnement social, tandis que les hommes forment bien plus volontiers des groupes généraux qu'il ne saurait mélanger sur quelques bases superficielles ? Il ne vous intéresse donc même pas de savoir pourquoi les femmes croient pertinemment que la seule différence que les hommes perçoivent entre eux et l'autre sexe, sont les différences d'ordre anatomiques, tandis qu'elles refusent d'admettre qu'elles ont un cerveau structurellement différent de celui des mâles, alors que les mâles, eux, persistent à leur expliquer en long, en large et en travers que "non bordel, c'est pas pareil, et c'est pas une question de nichons !"... hu ?


Non. Toi et moi ne vivons pas dans le même monde, et ce n'est pas important.

et de plus pas si grave. Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Dim 6 Sep - 20:16

"Qu'est-ce que vous vous prenez la tête, c'est incroyable..." oui, je confirme (je prends aussi la tête des autres). Remarque venant de normaux pensants, je m'étais quasi habituée. Ici, c'est pas rassurant (sur mon aptitude à entrer en relation).

"en fait, je préfère me faire passer pour pire que je ne suis en réalité (j'ai une peur panique de décevoir)" oui, c'est sûr, c'est une bonne méthode pour ne pas décevoir (pour ne pas être approché non plus, mais THE femme for you sera peut-être elle-même qqch comme une héroïne capable de ne pas se laisser intimider par vos faux semblants).

Magali93 a écrit:
Et une femme, 'faudrait qu'elle vous aime ainsi, je veux dire, dans ces conditions?


Heu ouais c'est à peu près ça... Mais rassurez vous, je sais pertinemment que ça ne marche pas Smile

ça ne me rassure pas plus que ça, c'est ballot pour vous que ça ne marche pas. Peut-être que celle avec laquelle vous aurez véritablement envie d'y aller, bah celle-là, ça marchera!

"c'est pas tellement toutes ces histoires compliquées.." oui, je sais, je fais compliqué (alors que la réalité est simple), on me l'a souvent dit.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Dim 6 Sep - 20:22

proutazor a écrit:C'est le même principe. Malheureusement (quoi que c'est assez fascinant en fait) nous sommes des êtres "cybernétiques"... fais de chair et de sang, incroyablement complexes, mais "cybernétiques". Donc comment on "rétro-ingénierie" les femmes (ou les hommes), et bien comme avec un ordinateur:  on clic sur un bouton, il se passe ça, on clic sur un autre bouton, il se passe autre chose... le système vous envoie un message, vous cliquez "oui" il se passe ça, vous cliquez "non" il se passe autre chose... Vous draguez une femme, elle vous ignore, vous l'envoyez chier, elle se jette sur vous... au bout d'un moment pouvez dresser au moins un listing des réponses (outputs) communes et récurrentes selon les "inputs", et au fur et à mesure, vous arrivez à dessiner un "circuit" de la manière dont le machin fonctionne...

Mais ça n'évite pas les erreurs d'interprétation, tout ça. Si j'en reviens au point de départ de ma question sur le retro-engineering, toute la complexité réside dans le déphasage entre la réaction et ce que dit l'intéressée de ce qu'elle a en tête. Là vous choisissez de faire confiance à la réaction. Ceci étant, entre la parole et les actes, il est vrai qu'il vaut mieux faire confiance aux actes, de mon point de vue. Donc, oui, c'est pas trop con, si on en reste à un fonctionnement basique, genre la drague. Encore que...


proutazor a écrit:Non mais vous savez, c'est pas si compliqué que ça de se phaser, suffit d'appliquer le proverbe chinois "Celui qui pose une question risque cinq minutes d'avoir l'air bête, celui qui ne pose pas de question restera bête toute sa vie."... Et dieu sait que bien des gens on peur d'avoir l'air bête en demandant "qu'entend tu par là ?" ou "je ne comprends pas ce que tu veux dire, explique mieux". Ceci dit, je vous confirme que moi-même, il m'est arrivé qu'on me reproche de toujours trop préciser certaines évidences dans mon discours, récoltant un classique "tu me prends pour une conne ?" (c'est souvent les femmes qui s'en offusquent, ne me demandez pas pourquoi, je serais capable de vous l'expliquer), alors qu'il ne s'agit de ma part que de clarifier les choses, tout à fait conscient qu'une ambiguïté est possible (alors que cette possible ambiguïté n'existe pas pour l'autrE, qui conçois son monde comme unique et partagé par l'univers tout entier [comme ça doit être reposant]).

Je n'ai pas dit que c'était compliqué, juste qu'il fallait un accord mutuel. Si on vous reproche de trop préciser, c'est que l'autre n'est pas en phase, ou bien que vous êtes terriblement tâtillon. Mais c'est souvent aussi les hommes qui s'offusquent, quand c'est une femme qui précise, ne me demandez pas pourquoi, hein...

proutazor a écrit:Ayant effectivement pour but que l'univers se plie à sa volonté, et afin que le monde extérieur corresponde à l'image que le sujet en souhaite à l'intérieur. Je suis néanmoins au regret de vous dire que c'est une des choses qui différencie les hommes et les femmes dans leur rapport à l'AUTRE.

Exact. Je vous ai fait dire ce que je pensais bien que vous alliez dire Laughing Non, mais c'est trop facile, aussi.

proutazor a écrit:Mais j'en conviens, il arrive même aux hommes de vouloir faire dire "au monde" ce qu'ils ont envie d'entendre, typiquement: Le boson de Higgs... fantasme de scientifiques, validant le dit "modèle standard", que les scientifiques ont tout fait pour "trouver" (fusse via un protocole expérimental douteux)... mais chez les hommes, ça s'exprime moins dans les relations interpersonnelles: les femmes en revanche, cherchent systématiquement à faire DIRE aux hommes, ce qu'elles ont envie d'entendre, et à faire en sorte que l'homme SOIT ce qu'elles en imaginent et ce qu'elles en veulent: C'est la thématique classique des femmes qui essayent de "changer" leurs hommes ou qui découvrent, au bout d'un moment que "merde, j'ai finalement pas réussi à en faire mon héro comme je voulais, il ne vaut donc rien, ce foutu garçon"... (on est dans la thématique, j'en profite hein)

Non, pas systématiquement. En essayant de systématiser ou de typiser, c'est bien vous qui voulez faire plier le monde à une vision clivée qui ne tient qu'à une forme du discours (je sens que je vous perds, là).

Mais ça existe, et ça m'énerve personnellement quand je le constate, parce que c'est vraiment quelque chose que je ne comprends pas. Et il y a des hommes qui cherchent à faire dire aux femmes ce qu'ils veulent entendre dans leurs relations interpersonnelles, au lieu de simplement dire ce qu'ils ont à dire, eux. Ce qui est le même principe. Le silence aussi est une bonne technique, couramment pratiquée.

Vous remarquerez que vous appliquez aux femmes les mots "sytématiquement", "typiquement", quand vous êtes beaucoup plus nuancé sur les réactions des hommes. Ce qui invalide votre démonstration, par ailleurs.

proutazor a écrit:Heu, ouais là je sais pas de quoi vous parlez... par exemple.

J'aurais dû parier. Disons qu'on quitte le monde masculin de la robotique action/réaction pour le monde féminin de spykologi. Yin et yang, tout ça Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par proutazor le Dim 6 Sep - 20:24

Magali93 a écrit:oui, c'est sûr, c'est une bonne méthode pour ne pas décevoir (pour ne pas être approché non plus, mais THE femme for you sera peut-être elle-même qqch comme une héroïne capable de ne pas se laisser intimider par vos faux semblants).

Oui mais en plus de ça, il faut qu'elle me plaise, alors bon. ( oui parce-qu’en plus de pas aimer les râteaux, j'aime pas en mettre non plus. )

Magali93 a écrit:ça ne me rassure pas plus que ça, c'est ballot pour vous que ça ne marche pas. Peut-être que celle avec laquelle vous aurez véritablement envie d'y aller, bah celle-là, ça marchera!

Oui enfin en même temps, vous savez, j'ai aussi appris que ma solitude me sied plutôt bien et que je n'ai rien d'un caractère facile même je suis pas si horrible que ce pourquoi j'aime me faire passer, et je fini par ne plus être très beau-gosse avec l'age. Tout bien pesé, j'ai admis la possibilité de finir ma vie seul assez sereinement, et qu'à la limite, en fait, je suis juste pas fait pour vivre autrement que seul...

proutazor

Messages : 47
Date d'inscription : 05/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Dim 6 Sep - 20:29

"Et il y a des hommes qui cherchent à faire dire aux femmes ce qu'ils veulent entendre dans leurs relations interpersonnelles, au lieu de simplement dire ce qu'ils ont à dire, eux. Ce qui est le même principe. Le silence aussi est une bonne technique, couramment pratiquée" Bonne technique, bonne technique, j'ai l'impression que c'est une technique infaillible pour faire péter les plombs, la nana devient comme folle: CQFD (cette femme est folle, j'ai bien fait de rien lui dire). D'un certain point de vue, oui, une bonne technique dans la mesure où elle permet de valider ce que l'observateur (celui quiu garde le silence, ne prends pas en charge une parole qui dit "je", je dis qu'il reste en observation, en extériorité), donc l'observateur obtient voulait (et à la fois craignanit) de vérifier (sa représentation préalable du monde et le rôle que les femmes y jouent... Pour cet exemple, mais je pense que ça vaut pour tout le monde)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par proutazor le Dim 6 Sep - 20:30

inkakurrpa a écrit:
Vous remarquerez que vous appliquez aux femmes les mots "sytématiquement", "typiquement", quand vous êtes beaucoup plus nuancé sur les réactions des hommes. Ce qui invalide votre démonstration, par ailleurs.

Mais ça, c'est parce-que j'aime bien forcer le trait sur les choses qui m'énervent le plus... sorte de variante du "je prêche le faux pour avoir le vrai". J'aime bien qu'on me contredise, si il y'a du "corps".

proutazor a écrit:J'aurais dû parier. Disons qu'on quitte le monde masculin de la robotique action/réaction pour le monde féminin de spykologi. Yin et yang, tout ça Laughing

Yin Yang je connais, y'a pas de problème, mais j'ai pas pigé à quoi vous faisiez référence.

proutazor

Messages : 47
Date d'inscription : 05/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Dim 6 Sep - 20:37

Magali93 a écrit:
oui, c'est sûr, c'est une bonne méthode pour ne pas décevoir (pour ne pas être approché non plus, mais THE femme for you sera peut-être elle-même qqch comme une héroïne capable de ne pas se laisser intimider par vos faux semblants).


Oui mais en plus de ça, il faut qu'elle me plaise, alors bon. ( oui parce-qu’en plus de pas aimer les râteaux, j'aime pas en mettre non plus. )

The femme for you, je n'imaginais pas qu'elle puisse ne pas vous plaire (c'est pas seulement une sauveuse trop forte héroïne, c'est aussi à vos yeux une bombasse).

Mettre des râteaux, moi je trouve ça sein. C'est propre et sans bavure, on perd pas son temps. j'aime bien qu'on m'en mette aussi (façon de parler, bien sûr, mais entre un râteau qu'on me met pas, le truc qui traîne, on s'en sort pas, ça fait comme ce vieux chewing gum collé sous la semelle de ton espadrille l'été, des fils dégueu partout, donc entre pas de râteau et un bon râteau à la fraîche, qui te laisse libre (eh oui), mon choix est vite fait; même si en vrai, on te le donne pas le choix, c'est qqch de subi.) Voilà typiquement le genre de choses qui devraient être dites.
Mais bon, c'est un autre sujet 'd'ailmleurs, pourquoi évoquez-vous cela, le fait de ne pas aimer mettre des râteaux, j'y pense...?)

Une solitude sereine, ouais, c'est peut-être ça le vrai truc, au final.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Pieyre le Dim 6 Sep - 20:39

proutazor :
Je vais vous dire, même dans les relations sociales les plus banales, ça génère un foutoir pas croyable l'air de rien... c'est d'ailleurs souvent le problème de nos chers "zèbres", qui ne font souvent aucun effort pour cerner l'indexicalité d'autrui. Ca pose moins de problème entre des gens dits "normaux", mais entre un gen "normal" et un gen "pas normal", ce genre de comportement engendre très vite de lourds problèmes de communication, qui n'est pas forcément du au fait que le "gen normal" est complètement con... ça peut être le zèbre, qui ne fait aucun effort et persiste à ignorer la subjectivité de l'autre.
Au passage, merci pour le terme d'indexicalité.
Pour ma part, je reconnais que, dans les discussions intellectuelles, notamment sur les forums, j'ai tendance à utiliser beaucoup de termes en fonction de ma propre définition. Souvent je précise mais pas toujours. Il faudrait sans doute me poser des questions pour bien comprendre. Je suis bien disposé à répondre mais les questions ne viennent pas toujours.

Ceci dit, je vous confirme que moi-même, il m'est arrivé qu'on me reproche de toujours trop préciser certaines évidences dans mon discours, récoltant un classique "tu me prends pour une conne ?" (c'est souvent les femmes qui s'en offusquent, ne me demandez pas pourquoi, je serais capable de vous l'expliquer), alors qu'il ne s'agit de ma part que de clarifier les choses, tout à fait conscient qu'une ambiguïté est possible (alors que cette possible ambiguïté n'existe pas pour l'autrE, qui conçois son monde comme unique et partagé par l'univers tout entier [comme ça doit être reposant]).
Ah ah ah ! Là je me reconnais assez précisément dans mes relations de personne à personne, notamment avec les femmes.

les femmes en revanche, cherchent systématiquement à faire DIRE aux hommes, ce qu'elles ont envie d'entendre, et à faire en sorte que l'homme SOIT ce qu'elles en imaginent et ce qu'elles en veulent
En effet, il m'est arrivé d'être un peu exaspéré par le fait qu'une femme avec qui j'avais une relation (que par ailleurs j'estimais beaucoup) me dise souvent des choses comme : toi qui est comme ceci, tu dois aimer cela... Je ne m'y reconnaissais pas et j'avais l'impression qu'elle m'enfermait dans une représentation qu'elle avait construite de moi, sans pour autant de volonté délibérée; c'était plus simple sans doute pour elle.

Pieyre

Messages : 20532
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

L'amour et le génie des femmes ? - Page 3 Empty Re: L'amour et le génie des femmes ?

Message par Invité le Dim 6 Sep - 20:42

"Je ne m'y reconnaissais pas et j'avais l'impression qu'elle m'enfermait dans une représentation qu'elle avait construite de moi, sans pour autant de volonté délibérée; c'était plus simple sans doute pour elle."
Tout pareil, avec changement de pronoms personnels ("elle" devient "il") (je ne rappelle pas que "magali" est un prénom féminin, je fais l'hypothèse que "Pieyre" est un prénom masculin, on est d'accord, là?!)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum