Le mal dominant ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Le mal dominant ?

Message par Invité le Sam 5 Sep 2015 - 14:46

http://nicolas.gueguen.free.fr/Articles/Cerveau&Psycho-43-2011.pdf

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par ErikFromFrance le Sam 5 Sep 2015 - 15:24

Il y a quelques titres de topics que tu viens de lancer qui semblent intéressants. Mais devant une offre si pléthorique, il y a confusion et démoralisation : impossible de consacrer de l'attention à tant de sujets qui arrivent d'un seul coup.
ErikFromFrance
ErikFromFrance

Messages : 2871
Date d'inscription : 11/04/2014
Age : 40
Localisation : Roci Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Dame Seli le Sam 5 Sep 2015 - 17:00

Prends les un par un, selon celui qui te parle le plus, là, tout de suite.
Dame Seli
Dame Seli

Messages : 543
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 52
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par //ha!ha! le Sam 5 Sep 2015 - 17:44

.


Dernière édition par Didoudou le Ven 11 Sep 2015 - 19:58, édité 1 fois (Raison : Nouvelle ligne éditoriale)
//ha!ha!
//ha!ha!

Messages : 915
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 89

Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par //ha!ha! le Sam 5 Sep 2015 - 18:09

.


Dernière édition par Didoudou le Ven 11 Sep 2015 - 19:58, édité 1 fois (Raison : Nouvelle ligne éditoriale)
//ha!ha!
//ha!ha!

Messages : 915
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 89

Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Invité le Sam 5 Sep 2015 - 18:12

C'est vrai que c'est bizarre leur truc ! Il y a comme qui dirait 66% de chances qu'il y ait une erreur !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Invité le Sam 5 Sep 2015 - 18:18

Et vous corrigez tous les articles ? ou parfois vous avez un avis sur le sujet ?

on est dans le couple et la relation amoureuse là

donc je n'ai pas bien compris votre avis si je rencontre un mâle dominant ? je dois lui dire qu'il y a des erreurs dans les articles ? lui en sortir d'autres ? lui développer une thèse ? ou je l'épouse ? Smile

et sans y mettre le QI ? aussi ? Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par //ha!ha! le Sam 5 Sep 2015 - 18:32

.


Dernière édition par Didoudou le Ven 11 Sep 2015 - 19:52, édité 1 fois (Raison : Nouvelle ligne éditoriale)
//ha!ha!
//ha!ha!

Messages : 915
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 89

Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Invité le Sam 5 Sep 2015 - 18:41

Didoudou a écrit:Je rigolais juste de cet article, qui ne me semble pas bien sérieux.
Mais je sais bien que ce n'est qu'une base pour discuter de ressentis communs etc.
Je m’éclipse.

ou qui sait pour permettre à des personnes d'aller rigoler avec un/une partenaire. et d'éviter de le faire avec des personnes pas marrantes Smile

Bienvenue à toi sur ce forum et qui sait si tu as un article ultra sérieux pour entamer le sujet, n'hésites pas Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Invité le Sam 5 Sep 2015 - 18:56

Dame Seli a écrit:Prends les un par un, selon celui qui te parle le plus, là, tout de suite.

Où un jour .....
Ca n'est pas une interrogation écrite. Rompez Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Yul le Sam 5 Sep 2015 - 18:58

Perplexe

Le mal dominant ? Tailleleaders


Non désolé
Yul
Yul

Messages : 4069
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 34
Localisation : Dieppe

Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Element 115 le Sam 5 Sep 2015 - 19:05

Yul a écrit:Perplexe
Le mal dominant ? Tailleleaders

Tiens c'est marrant, ils ont mit Hitler, Churchill, et ils ont oublié De Gaulle.... 1m96 le gaulois... petit Obama, petit...

Element 115

Messages : 1
Date d'inscription : 05/09/2015

Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Christelle le Sam 5 Sep 2015 - 19:07

Intéressant ton article, Nath. A de nombreux point de vues il aborde des thématiques auxquelles je suis attentive.

Pourquoi as-tu modifié le titre ? Juste pour le plaisir du jeu de mots ou parce que tu as une idée négative de la domination du mâle, voire de la domination en règle générale ?

De mon côté, je me demande surtout si les mâles dominants en sont pour autant heureux ? Est-ce un but en soi de dominer ?

Si je me réfère à ma propre expérience, j'ai un certain côté dominant que j'ai longtemps utilisé, même s'il a pu être parfois mise en veilleuse (entre autres dans les relations de couple, cf "les rituels du divorce"). Ce côté dominant, je m'en sers aujourd'hui pour moi-même et mes enfants si je veux obtenir quelque chose qu'il est plus facile à obtenir de cette manière.

Cependant, dans mes relations amicales et amoureuse je préfère tellement découvrir l'autre ... car dominer ça veut aussi dire ne pas laisser de place à l'autre, et donc de se priver de sa découverte ... se priver de la richesse du moins dominant ... se couper d'une grande majorité de personnes
Christelle
Christelle

Messages : 895
Date d'inscription : 06/03/2010
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Invité le Sam 5 Sep 2015 - 19:13



Pourquoi as-tu modifié le titre ? Juste pour le plaisir du jeu de mots ou parce que tu as une idée négative de la domination du mâle, voire de la domination en règle générale ?

Déformation professionnelle de classement : ça faisait :

Relation amoureuse/mal dominant (et le raccourci du jeu de mots qui devait permettre d'enclencher sur le fait qu'une relation avec ce type de personnes puisse faire mal....

De mon côté, je me demande surtout si les mâles dominants en sont pour autant heureux ? Est-ce un but en soi de dominer ?

Découvrant ma surdouance, ça a automatiquement répondu non pas à une question que je ne me posais plus mais immédiatement expliqué, confirmé que les machos et moi... j'avais eu raison sans savoir pourquoi de ne jamais donné suite...

(tiens je viens de comprendre pourquoi quelqu'un m'a dit que je parlais à plusieurs niveaux, en fait je hiérarchise ma comm en utilisant mon métier ?)


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Yul le Sam 5 Sep 2015 - 19:17

Element 115 a écrit:
Yul a écrit:Perplexe
Le mal dominant ? Tailleleaders

Tiens c'est marrant, ils ont mit Hitler, Churchill, et ils ont oublié De Gaulle.... 1m96 le gaulois... petit Obama, petit...

Le mal dominant ? Nouvel10
Yul
Yul

Messages : 4069
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 34
Localisation : Dieppe

Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Invité le Sam 5 Sep 2015 - 19:22

Yul Smile j'attends donc ta théorie sur la relation affective avec un homme politique avec impatience Smile

surtout si tu parles de sa gaule ....

excellent

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Yul le Sam 5 Sep 2015 - 19:45

Perplexe

On pourrait au hasard se pencher sur les cas de Danièle Mitterrand, Valérie Trierweiler, Anne Sinclair, Hilary Clinton ou de Veronica Lario, on dégagera peut-être une tendance?
Yul
Yul

Messages : 4069
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 34
Localisation : Dieppe

Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Pieyre le Sam 5 Sep 2015 - 20:01

Christelle :
Cependant, dans mes relations amicales et amoureuse je préfère tellement découvrir l'autre ...
Entre quelques personnes sereines ayant un projet de vie en commun et qui s'apprécient sur le plan de l'estime ou plus encore de l'affection, et avec beaucoup de tolérance au moins d'un côté, c'est envisageable. Mais sinon il me semble que c'est trop vague pour garantir un échange satisfaisant. D'ailleurs je parle d'échange, parce que la découverte, c'est moins positif me semble-t-il. Connaître mieux n'est pas forcément plaisant, ni ne conduit forcément à aimer mieux.

car dominer ça veut aussi dire ne pas laisser de place à l'autre, et donc de se priver de sa découverte ... se priver de la richesse du moins dominant ... se couper d'une grande majorité de personnes
Ce n'est pas si évident pour moi là non plus. Un dominant dirait sans doute que pour bien dominer il est utile de bien connaître chacun afin de lui attribuer une place selon les relations qu'il entend entretenir avec lui.

Pieyre

Messages : 20532
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Invité le Sam 5 Sep 2015 - 20:02

Yul a écrit:Perplexe

On pourrait au hasard se pencher sur les cas de Danièle Mitterrand, Valérie Trierweiler, Anne Sinclair, Hilary Clinton ou de Veronica Lario, on dégagera peut-être une tendance?


Tu devrais en faire un fil. Ton idée est géniale. Les relations affectives des personnalités politiques ou comme tu le vois....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Christelle le Sam 5 Sep 2015 - 20:15

Pieyre a écrit:
Christelle :
Cependant, dans mes relations amicales et amoureuse je préfère tellement découvrir l'autre ...
Entre quelques personnes sereines ayant un projet de vie en commun et qui s'apprécient sur le plan de l'estime ou plus encore de l'affection, et avec beaucoup de tolérance au moins d'un côté, c'est envisageable. Mais sinon il me semble que c'est trop vague pour garantir un échange satisfaisant. D'ailleurs je parle d'échange, parce que la découverte, c'est moins positif me semble-t-il. Connaître mieux n'est pas forcément plaisant, ni ne conduit forcément à aimer mieux.

car dominer ça veut aussi dire ne pas laisser de place à l'autre, et donc de se priver de sa découverte ... se priver de la richesse du moins dominant ... se couper d'une grande majorité de personnes
Ce n'est pas si évident pour moi là non plus. Un dominant dirait sans doute que pour bien dominer il est utile de bien connaître chacun afin de lui attribuer une place selon les relations qu'il entend entretenir avec lui.

Je comprends les nuances que tu apportes Pieyre :
entre la domination et la soumission il y a l'assertivité. Et encore, ça peut aussi être vu comme une forme de domination (c'est peut-être ce que tu veux dire, d'ailleurs), mais finalement c'est bien ce dernier mode de relations que je préfère ...

Christelle
Christelle

Messages : 895
Date d'inscription : 06/03/2010
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Pieyre le Sam 5 Sep 2015 - 20:55

En effet, je pense que dans ce concept pas si clair pour moi d'assertivité il y a un rapport à la domination, non pas dans le but d'asservir l'autre mais au moins dans l'intention de le recadrer quand il adopte une posture de domination qui ne nous convient pas, ou simplement de s'en affranchir.

Aussi je ne placerais pas cette posture assertive en parallèle avec la domination et la soumission, mais plutôt comme une façon de s'accommoder de la domination. C'est en particulier ce qu'on peut remarquer chez certains animaux, où, à côté des dominants et des dominés, existent des individus qui parviennent à s'affirmer sans se soumettre. Ainsi dans le modèle Hamelin chez les rats. Aussi je dirais qu'ils ont quelques traits de dominants mais qu'ils ne cherchent pas à dominer.

Heureusement, chez les humains, il y a d'autres postures envisageables pour les individus qui, tout en étant épris de liberté, n'ont pas suffisamment de force pour s'affirmer directement.
Ainsi Laborit défend la possibilité de la fuite. Encore faut-il qu'on puisse s'accomplir dans le retrait relativement au schéma de domination. Ainsi peut-on penser qu'un talent particulier (scientifique ou artistique notamment) qui nous permet de nous affirmer relativement aux dominants tout en limitant le plus possible l'incidence d'un tel schéma.

Mais je ne crois pas que la plupart des gens puissent échapper au fait d'avoir à combattre pour obtenir et se garantir certains avantages ou bien d'avoir à se soumettre, disons au mieux selon une servitude volontaire.

Pieyre

Messages : 20532
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Invité le Dim 6 Sep 2015 - 0:11

En réponse à la question : non, pas le mal dominant.

Dominant est vu comme un "gros mot". Perso, je dis qu'il faudrait plus de personnes dominantes.

Notion d'intention. L'article confond un peu dominant et dominateur : lien
Extraits
Dominer pour ne pas être dominé, dévorer pour ne pas être dévoré. Ainsi agit le dominateur : il cherche à envahir le territoire de ses semblables pour agrandir le sien et soumet tous les plus faibles que lui.

Le dominant, lui, fait respecter son territoire et respecte celui des autres. Il a du charisme et de l’assurance, sa confiance et son estime lui permettent de repousser quiconque l’envahit et il ne craint donc personne.

Un dominateur est un dictateur et un dominant est un leader.

Merci à qui de droit ...

__________________________________________

Le dominant domine, de fait. Le dominateur domine, par la contrainte.
Le dominant en impose. Le dominateur s'impose.
Le dominant révèle les autres. Le dominateur se révèle.
Le dominant à confiance en lui. Le dominateur n'a pas confiance en lui.
Le dominant a une estime de lui "juste et normale". Le dominateur à une estime de lui au raz des pâquerettes.

Dominant, ça en jette. Dominateur, ça craint.

et cetera, et cetera ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Dame Seli le Dim 6 Sep 2015 - 0:21

Dominant, ça en jette. Dominateur, ça craint.

Bravo !
Dame Seli
Dame Seli

Messages : 543
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 52
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Fab. Fabrice le Dim 6 Sep 2015 - 0:39

Dire non à un dominateur tue son pouvoir, parfois plus dificile de gérer un dominant , non ?
Fab. Fabrice
Fab. Fabrice

Messages : 1328
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 50
Localisation : Entre Moules-Frites et Huitres-Melon

Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Pieyre le Dim 6 Sep 2015 - 9:31

De mon côté, je ne considère pas le terme de dominant dans un sens positif ou négatif relativement à une conception de la morale ou au fonctionnement psychique de la personne.

Alors, la distinction indiquée entre dominant et dominateur ne me convient pas complètement, parce que ces mots ont déjà une forme qui détermine leur sens. L'emploi de dominant comme substantif dérive d'un participe présent, ce qui correspond à une domination réelle ou potentielle, mais avec un caractère durable. Un dominateur, c'est plutôt quelqu'un qui aime ou qui veut dominer. Le premier correspond plutôt à une situation de domination, le second plutôt à un trait de caractère. C'est-à-dire qu'ils ne s'opposent pas directement : on peut être dominant et dominateur.

À cet égard, on peut reprendre le modèle Hamelin :

« Ce qui est plus intéressant, c'est que les tailles relatives des groupes et sous-groupes restent constantes. En effet, systématiquement, sur un groupe de 6 rats, on observe après quelques jours 3 rats transporteurs et 3 rats non-transporteurs. Parmi les rats transporteurs, on décèle un rat autonome et 2 rats ravitailleurs.

Ces proportions sont conservées même lorsque on met en présence des rats préalablement différenciés. Si on dispose dans une cage 6 rats qui se sont révélés être des rats ravitailleurs dans une expérience précédente, alors que les rats pourraient se contenter de tous plonger, une nouvelle structure sociale caractérisée par les mêmes profils et les mêmes tailles relatives émerge. »

Cela signifie que la relation de domination, si elle dépend du caractère des individus, est aussi conditionnée par la situation rencontrée et les rapports de force qui s'y manifestent.
Dans la situation décrite chez les rats, on pourrait dire que les individus non-transporteurs sont dominants et dominateurs, mais que l'individu autonome est dominant (tout au moins potentiellement) mais pas dominateur. Quant aux deux individus ravitailleurs, ils sont clairement dominés, mais il n'empêche qu'ils peuvent avoir un côté dominateur qui n'attend qu'une situation favorable pour se manifester.

Pieyre

Messages : 20532
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Dame Seli le Dim 6 Sep 2015 - 11:47

Fab. Fabrice a écrit: plus dificile de gérer un dominant , non ?

Le dominant a-t-il besoin d'être géré ?
Ou qu'entends-tu par "gérer" ?
Dame Seli
Dame Seli

Messages : 543
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 52
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Dame Seli le Dim 6 Sep 2015 - 11:49

on peut être dominant et dominateur.

Je ne pense pas que le dominant ait besoin, même en fonction de la situation, de devenir dominateur.
Le dominateur n'a pas une grande estime de lui-même, au fond, d'où le recours à ce type de comportement.
Le dominant EST dominant, il est lui-même.

Dame Seli
Dame Seli

Messages : 543
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 52
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Fab. Fabrice le Dim 6 Sep 2015 - 12:01

Non, il n'en à pas besoin, c'est celui qui est en face qui peut en avoir besoin , cad :

Le dominer sans qu'il ne s'en rende compte, qu'il continu à se croire dominant et à se comporter, croit-il, comme tel en toute liberté, c'est une des possibilité ...
Fab. Fabrice
Fab. Fabrice

Messages : 1328
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 50
Localisation : Entre Moules-Frites et Huitres-Melon

Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Pieyre le Dim 6 Sep 2015 - 12:03

Dame Seli, si l'on s'en tient à la caractérisation proposée par Aimant, je veux bien. Mais c'est cette caractérisation que je conteste, parce que c'est un découpage de la réalité humaine qui n'est que psychologique. Or il y a aussi des situations diverses de domination, ou tour à tour nous pouvons occuper toutes les places.

Pieyre

Messages : 20532
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Dame Seli le Dim 6 Sep 2015 - 12:05

@Fab.Fabrice
Ah je ne pense pas qu'un dominant se laisse dominer ....
Et je ne crois pas non plus qu'on puisse lui faire croire quoique ce soit quant à lui/elle-même.

Un(e) dominant(e) (je rajoute le féminin !) n'est pas dans un rôle, ou une attitude choisie ; il/elle EST.
Ce n'est pas qu'il/elle "croit" qu'il/elle domine, c'est un état de fait.

Et pourquoi voudrais-tu le/la dominer ?

Dame Seli
Dame Seli

Messages : 543
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 52
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Dame Seli le Dim 6 Sep 2015 - 12:08

Pieyre a écrit:Dame Seli, si l'on s'en tient à la caractérisation proposée par Aimant, je veux bien. Mais c'est cette caractérisation que je conteste, parce que c'est un découpage de la réalité humaine qui n'est que psychologique. Or il y a aussi des situations diverses de domination, ou tour à tour nous pouvons occuper toutes les places.

Parce qu'il y aurait une réalité humaine qui ne serait pas psychologique ?

Nous pouvons sans doute occuper des places différentes, mais on EST ou on n'EST PAS dominant.
Ce n'est pas un choix, c'est effectivement un trait de caractère.
Se positionner en tant que dominant n'est pas une réaction de défense.

Dame Seli
Dame Seli

Messages : 543
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 52
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Pieyre le Dim 6 Sep 2015 - 12:14

Il y a une réalité humaine, au sens des expériences vécue par les individus, qui est sociale : il y a des rôles à jouer, des places à occuper, etc.

Par ailleurs, il m'est arrivé de me sentir pas du tout dominant dans des circonstances où je n'étais pas à l'aise. Pourtant, quand je me suis retrouvé devant une classe, sans préparation, je me suis tout de suite senti bien dans le rôle de l'enseignant. La domination était fortement conditionnée par la connaissance et le désir d'enseigner. Mais je reconnais que je paraissais sans doute moins dominant quand il s'agissait de faire la discipline.

Pieyre

Messages : 20532
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Dame Seli le Dim 6 Sep 2015 - 12:20

Il y aurait un rapport de domination dans le rôle d'enseignant?????
Dame Seli
Dame Seli

Messages : 543
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 52
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Pieyre le Dim 6 Sep 2015 - 12:25

Clairement, oui, comme dans celui de parent, de chef au travail, etc. Et puis de l'homme dans le couple, mais là c'est plus discutable.

Je pense qu'une personne est dominante dès lors qu'elle détient un pouvoir ou un savoir qui lui permet d'imposer ses choix ou ses vues.

Pieyre

Messages : 20532
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Dame Seli le Dim 6 Sep 2015 - 12:30

Je ne te rejoins pas Pieyre.
Etre dominant(e), c'est être, pas avoir.

Avoir un pouvoir ou un savoir et s'en servir sur les autres, c'est être dominateur/trice, pas dominant(e) ....
Dame Seli
Dame Seli

Messages : 543
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 52
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Pieyre le Dim 6 Sep 2015 - 12:38

Être et avoir, ce n'est pas si opposé selon moi. Quelle différence en effet entre être fort et avoir de la force, entre être savant et avoir un savoir ?

Pour moi, la véritable différence réside entre être et avoir d'une part et faire de l'autre.

Si nous différons, c'est sans doute parce que je considère ce qu'on est de façon relative, c'est-à-dire que nous le manifestons en tenant compte de l'évaluation que nous faisons de ce que nous sommes et de ce que sont les autres.

Ainsi je peux considérer qu'une personne A sera dominante relativement à B mais dominée relativement à C.
De même A sera dominante relativement à B dans un contexte mais dominée par cette dernière dans un autre contexte.

Pour cela, encore faut-il que celui qui est dominant dans certaines circonstances accepte d'être dominé dans d'autres, ce qui n'est sans doute pas évident pour certains caractères, voire impossible en cas de rigidité extrême.
Ainsi il est fréquent qu'un dominant (et dominateur) au sens du pouvoir veuille s'imposer aussi sur le plan du savoir, et qu'il supporte mal d'être dominé sur ce plan.

Pieyre

Messages : 20532
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Dame Seli le Dim 6 Sep 2015 - 12:42

Si nous différons, c'est sans doute parce que je considère ce qu'on est de façon relative, c'est-à-dire que nous le manifestons en tenant compte de l'évaluation que nous faisons de ce que nous sommes et de ce que sont les autres.

Oui, ça doit être là que nos ressentis divergent.

Pour moi, on n'est pas de façon relative.
On est.

Ce qui n'empêche pas ensuite de s'adapter à une situation ou à un(e) interlocuteur/trice.
Mais le "qui on est" est immuable.
Dame Seli
Dame Seli

Messages : 543
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 52
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Fab. Fabrice le Dim 6 Sep 2015 - 12:46

Dame Seli a écrit:@Fab.Fabrice
Ah je ne pense pas qu'un dominant se laisse dominer ....
Et je ne crois pas non plus qu'on puisse lui faire croire quoique ce soit quant à lui/elle-même.

Un(e) dominant(e) (je rajoute le féminin !) n'est pas dans un rôle, ou une attitude choisie ; il/elle EST.
Ce n'est pas qu'il/elle "croit" qu'il/elle domine, c'est un état de fait.

Et pourquoi voudrais-tu le/la dominer ?



Ah, si bien sur, si il n'en à pas conscience, rien ne t'empéche de le téléguider, tu semble lui préter d'office la plus grande intelligence, or cela n'est pas dit

( il tente de ne pas se laisser dominer en cas d'affrontement, si il perçoit la lutte de domination)


Il/elle n'est dominant que dans un contexte donné, tu change le contexte il ne se retrouve pas forcément dominant ( par exemple quand un dominant supérieur à lui apparait...), la réponse à ton pourquoi est de le dominer tout en le laissant en place ( si c'est frontal, la solution est toujours la perte ou la victoire mais avec effacement/disparition de l'un ou l'autre car c'est inacceptable pour un/une dominant)
Fab. Fabrice
Fab. Fabrice

Messages : 1328
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 50
Localisation : Entre Moules-Frites et Huitres-Melon

Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Pieyre le Dim 6 Sep 2015 - 12:54

Dame Seli, l'être immuable, ce n'est pas un peu calviniste comme conception ? Quoi que nous fassions, nous serions comme prédestinés par ce que nous sommes ?

Au contraire, j'ai l'impression que ce que j'ai fait, en combinaison avec mon évolution propre, m'a rendu un peu plus dominant sur certains plans, qui touchent au savoir bien sûr mais aussi à la présence physique, à la décision, etc. Bon, je sais que c'est et que ce sera limité s'il s'agit de confrontations directes. C'est sans doute que je n'ai pas une grande taille, la mâchoire carrée ni de fortes arcades sourcilières !

Maintenant je ne conteste pas que ce que nous sommes et même ce que nous serons est extrêmement conditionné, que ce soit de façon innée ou bien en fonction de notre identité sociale, notamment de nos groupes d'appartenance.

Pieyre

Messages : 20532
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Christelle le Dim 6 Sep 2015 - 13:06

D'accord avec toi Pieyre, sur la relativité de la domination, en général, et sur l'assertivité qui peut aussi être une manière de dominer.

Dame Séli, effectivement en enseignant et en éduquant, on est obliger d'endosser le rôle du dominant. On est pas pour autant dominateur (quoi que certaines situations peuvent aussi l'imposer).

Selon ton modèle basé sur l'expérience de Hamelin, Pieyre, on peut donc se retrouver aux place A, B ou C en fonction de la situation. Ce qui effectivement m'est déjà arrivé. Mais la place C aujourd'hui, je pense que je me pourrais pas sauf admettons en cas de nécessité ou bien encore sous la contrainte (donc je ne pourrais pas) .

L'assertivité peut être un choix de comportement, elle peut aussi être une manière de dominer puisqu'elle est enseignée dans les cours de management.
Christelle
Christelle

Messages : 895
Date d'inscription : 06/03/2010
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Kate63 le Dim 6 Sep 2015 - 13:11

Conclusion de l'article : les hommes sont statistiquement dominants et les femmes dominées. Les femmes qui présentent des caractères de dominants ont statistiquement plus de garçons que celles qui présentent des caractères de dominées.

WHAT ????

"Quand ces femmes ont passé ces te s t s , ell e s
n’ ava i ent pas en core eu d’en f a n t s . Quand elles en
ont eu ultéri eu rem en t , on en regi s trait le sexe de
l ’ enfant que l’on com p a rait au score de dom in
a n ce de la mère éva lué avant la gro s s e s s e . Il est
a pp a ru que les femmes les plus dom i n a n tes on t
eu stati s ti qu em ent plus de ga r ç ons et les fem m e s
les moins dom i n a n tes plus de fill e s ."

Non mais c'est complètement absurde !! Le sexe de l'enfant est déterminé par le chromosome "sexuel" donné par le père qui peut être X ou Y, et non par celui donné par la mère, qui sera toujours X ! (là dessus, en version simplifiée : http://www.cite-sciences.fr/archives/francais/ala_cite/expo/tempo/defis/FAQ/q2rep04.html)

Du coup, je ne vois vraiment pas comment le fait que la femme soit "dominante" pourrait avoir une influence biologique sur le sexe de ses enfants ! Alors à moins que l'on me prouve que ces femmes ont un milieu "hostile" aux spermatozoïdes porteurs du chromosome "sexuel" X (je ne vois pas trop comment ce serait possible...), je ne vois pas du tout le lien !!!
Kate63
Kate63

Messages : 47
Date d'inscription : 02/08/2015
Age : 26
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Invité le Dim 6 Sep 2015 - 13:15

[quote="Christelle"]D'accord avec toi Pieyre, sur la relativité de la domination, en général, et sur l'assertivité qui peut aussi être une manière de dominer.

Dame Séli, effectivement en enseignant et en éduquant, on est obliger d'endosser le rôle du dominant. On est pas pour autant dominateur (quoi que certaines situations peuvent aussi l'imposer).


Tout en respectant un cadre, une structure, des règles communes. je différencie pour ma part, représentant l'autorité (d'autres personnes par la sienne) de dominant Smile sinon tout enfant se ferait tapé dessus tous les jours ..... selon le bon vouloir d'une seule personne. Je n'entends aucun enfant dire je vais voir mon dominateur Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Christelle le Dim 6 Sep 2015 - 13:16

Et pour revenir à l'article de base posté pour Nath, ayant baigné dans l'interaction sociale hier, je puis affirmer que spontanément, et au premier abord, j'ai une préférence pour les hommes grands, à la mâchoire carrée, etc, que je les remarque tout de suite. Mais que finalement je vais avoir plus de facilité à entrer en contact avec des hommes d'une taille plus moyenne.

En réalité j'entre plus facilement en contact avec les hommes souriants et avenants... Certains hommes grand se conduisent vraiment en dominants et alors que je les vois très vite, il me m'attirent pas.

Il y a peut être aussi une question de regard : il est beaucoup plus facile pour moi je parle de données physiques) d'avoir un échange de regards avec un homme dont la taille se rapproche de la mienne. Je peux être à l'origine de l'échange de regards, comme le sentir pour facilement. Question d'accessibilité ?

Christelle
Christelle

Messages : 895
Date d'inscription : 06/03/2010
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Fab. Fabrice le Dim 6 Sep 2015 - 13:17

c'est quoi les n'enfants ?
Fab. Fabrice
Fab. Fabrice

Messages : 1328
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 50
Localisation : Entre Moules-Frites et Huitres-Melon

Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Christelle le Dim 6 Sep 2015 - 13:18

Kate63 a écrit:
Du coup, je ne vois vraiment pas comment le fait que la femme soit "dominante" pourrait avoir une influence biologique sur le sexe de ses enfants ! Alors à moins que l'on me prouve que ces femmes ont un milieu "hostile" aux spermatozoïdes porteurs du chromosome "sexuel" X (je ne vois pas trop comment ce serait possible...), je ne vois pas du tout le lien !!!

La femme a une influence inconsciente sur le choix du sexe.
Christelle
Christelle

Messages : 895
Date d'inscription : 06/03/2010
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Invité le Dim 6 Sep 2015 - 13:20

bon en tout cas ça me confirme que machos ou machottes, je continue d'éviter pour avoir des relations affectives sereines, c'est pas ce qui me conviendra.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Dim 6 Sep 2015 - 13:26

Je n'ai pas compris l'histoire de la symétrie ?

_________________
IMPERATOR•KALTHU•CAESAR•DIVVS
Pour plus d'infos cliquez là -> Appel tigres XXX Règles de courtoisie XXX pour les nouveaux XXX C'est quoi les Tigres ? <-
Darth Lord Tiger Kalthu
Darth Lord Tiger Kalthu

Messages : 20454
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 40
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Ayla le Dim 6 Sep 2015 - 13:30

Non mais c'est complètement absurde !! Le sexe de l'enfant est déterminé par le chromosome "sexuel" donné par le père qui peut être X ou Y, et non par celui donné par la mère, qui sera toujours X ! (là dessus, en version simplifiée : http://www.cite-sciences.fr/archives/francais/ala_cite/expo/tempo/defis/FAQ/q2rep04.html)

Du coup, je ne vois vraiment pas comment le fait que la femme soit "dominante" pourrait avoir une influence biologique sur le sexe de ses enfants ! Alors à moins que l'on me prouve que ces femmes ont un milieu "hostile" aux spermatozoïdes porteurs du chromosome "sexuel" X (je ne vois pas trop comment ce serait possible...), je ne vois pas du tout le lien !!!

Dans mes souvenirs de ce que j'ai pu lire, étudier...(désolée, la flemme d'aller chercher les sources de mes infos)

L'ovule sélectionnerait le spermatozoïde qu'elle laisse franchir dans sa zone pellucide.

Le ph interne plus ou moins acide interférerait sur la mobilité des spz X ou Y, ayant des sensibilités différentes à ce même ph.



Ayla
Ayla

Messages : 562
Date d'inscription : 30/09/2014
Age : 34
Localisation : Ici et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Invité le Dim 6 Sep 2015 - 13:37

et dans le cadre d'une interaction affective avec un homme, pour savoir s'il est macho et si il me fera du mal je dois penser à lui demander son :

"Le ph interne plus ou moins acide interférerait sur la mobilité des spz X ou Y, ayant des sensibilités différentes à ce même ph" et lui parler de mes ovules.


et lui demande si il a une scie "Métrie ?" ça ça sera pour mes meubles à monter je suis seule avant qu'il souhaite qui sait me monter sur les meubles ?

là j'avance Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le mal dominant ? Empty Re: Le mal dominant ?

Message par Pieyre le Dim 6 Sep 2015 - 13:49

Christelle :
Selon ton modèle basé sur l'expérience de Hamelin, Pieyre, on peut donc se retrouver aux place A, B ou C en fonction de la situation. Ce qui effectivement m'est déjà arrivé. Mais la place C aujourd'hui, je pense que je me pourrais pas sauf admettons en cas de nécessité ou bien encore sous la contrainte (donc je ne pourrais pas) .
Oui, mais ce modèle (dont j'attendais que quelqu'un conteste sa validité pour les humains) correspond à une situation particulière, où il y a une forte contrainte en effet, celle que reprend en la transposant aux hommes et aux femmes une expérience très intéressante : Différentiation sociale en situation de confinement physique et social. Pour une fois j'ai regardé les vidéos. Elles sont courtes et pédagogiques.

Pieyre

Messages : 20532
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum