Problèmes émotionnels, la plus nulle de la terre en communication

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Problèmes émotionnels, la plus nulle de la terre en communication

Message par Petite Fleur le Lun 31 Aoû 2015 - 11:35

Bonjour,

Disclaimer: attention post chiant à lire, où je geins, si vous n'aimez pas les geignards, ne surtout pas lire, je n'écris pas toujours dans ce style tordu, à part quand j'essaye de m'auto-analyser.

Je suis nouvelle ici, et quand j'ai vu cette rubrique, ça m'a fait un peu peur.

ça veut dire que les discussions sont un peu âpres ici?
C'est tout ce à quoi j'aurais bien voulu échapper de l'extérieur de l'enclos.

J'ai beaucoup de difficultés relationnelles, des difficultés de communications.
Par exemple, l'une de mes difficultés de communication, c'est que j'exprime mes idées avec trop de cœur.

Je suis plutôt une personne ouverte je pense, je me reconnais le droit de changer d'avis, je me reconnais aussi le droit d'être faillible, d'avoir tort,
mais au moment où j'exprime une idée, je m'aperçois que bien que dans ma tête cette idée ne soit pas une vérité absolue, car je laisse la porte ouverte au revirement, et je pense que mes idées sont en perpétuelles évolution, car je les rééxamine quand j'ai de nouvelles données, je les exprime d'une manière qui peut donner l'impression que je ne souffre pas la contradictions. En réalité, j'accepte très bien la contradiction, mais ça ne m'empêche pas de m'engager dans un débat pour essayer de confronter mes arguments.

Je pense qu'on peut très bien être d'avis opposé sur certains sujets, et beaucoup s'apprécier. Et ayant toujours été une sorte d'originale, j'ai assez l'habitude de n'avoir pas forcement les mêmes idées que tout le monde, c'est pour a que ça ne me fait rien que des gens ne soient pas du même avis que moi, ça ne baisse pas l'estime que j'ai d'eux, même si je peux être parfois un peu passionnée dans le débat  pirat

Je ne sais pas si certains vont comprendre ce que je veux dire.

Je souffre beaucoup quand on me renvoie l'image d'une personne qui veut imposer ses idées, je veux convaincre, oui, avec passion quelques fois, mais imposer, non, ça ne m'intéresse pas.  affraid

ça me tourmente beaucoup que je n'arrive pas à m'exprimer sans faire passer des impressions qui sont tellement éloignées de ce que je voudrais faire passer.

Je suis sûre et certaine que dès que je me mettrais à débattre dans ce forum, vu ma maladresse d'expression, je vais encore être confrontée à ce problème, et je vais encore finir en larmes et déprimée pour 3 jours. Je ne sais pas comment faire, j'en arrive à être vraiment lasse de vivre parfois.
D'autant plus que les débats et les échanges d'idées, j'aime ça, ça me stimule intellectuellement, mais je ferais tout simplement mieux d'apprendre à me taire quand on me demande mon avis, de dire que j'ai pas d'avis.

Y a aussi ça, je suis complètement déséquilibrée au niveau émotionnel, quand je vois que j'ai échoué dans la communication, ça me mine le moral pendant plusieurs jours, et les gens sont d'autant plus choqués de voir avec quel excès selon eux je réagis. Mais oui, mais j'y peux rien. J'ai déjà essayé de relativiser à chaque fois, mais émotionnellement, c'est comme une vague de douleur qui me submerge, après j'ai l'air d'une personne qui joue la comédie, ou qui aime se faire passer pour une victime, j'en suis sûre. pale

Est-ce que quelqu'un comprend même vaguement ce que je ressens, ou éventuellement partage un peu de mes difficultés?
J'en ai vraiment marre d'être comme ça, et j'ai déjà essayé des millions de fois de changer  bounce
Je crois que je ne suis tout simplement pas faite pour la communication humaine, ça doit être ça?

Le dernier exemple en date, j'étais sur un forum, une personne voulait se suicider, et m'a raconté tous les traumatismes qu'elle a subit, et elle disait que rien en pourrait soigner ses multiples problèmes traumatiques, alors moi j'essayais de l'aider, et je lui ai sorti ce que je savais concernant l'EMDR, et j'insistais sur le fait que, dans certains cas (j'ai bien précisé), on pouvait guérir les traumatismes, que ça valait la peine d'essayer, car on a réussi à faire entrer en résilience des personnes qui avaient subi des viols de guerre, par cette méthode, donc, ça valait la peine d'essayer, de ne pas se suicider, pour essayer, si d'autres avaient guéris, il y avait peut-être une chance.

Ben, j'ai fini par me faire insulter par tout le monde parce que je voulais imposer mon idée à la personne suicidaire, alors que dans ma tête, tout ce que je voulais, c'est aider la personne, l'empêcher de se suicider. Résultat,  presque deux semaines à broyer du noir après toutes ces insultes, et vraiment dégoûtée d'essayer d'aider les autres, comme d'habitude. Et si j'essaye de faire comprendre aux autres que j'ai vraiment été blessée (j'en arrivais à trembler), ben on ne me croit pas, on trouve que j'en fais trop, et que je me victimise. Mais moi j'ai vraiment été triste d'essayer d'aider et de me prendre des insultes en retour, ça m'a choquée.

Ne vous moquez pas svp, mais soyez sincères (en y mettant les formes) si vous trouvez que mes réactions sont ridicules. Je profite de l'anonymat pour raconter ces problèmes honteux et bizarres. Je suis une vraie éponge pour les problèmes des autres, et la moindre réflexion qu'on me fait, c'est comme si elle était multipliée par 1000, vraiment marre d'être comme ça, j'attends même plus des gens qu'ils aient suffisamment pitié de moi pour essayer de prendre un peu de gant, ça ne vient à l'idée de personne. Je comprends d'autant moins que je ne supporte pas de blesser les autres (quand je m'en rends compte), je comprends pas que pour les autres ça ne représente rien du tout.

J'ai envie de signer "la chouineuse" Embarassed

Petite Fleur
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 18
Date d'inscription : 31/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes émotionnels, la plus nulle de la terre en communication

Message par Invité le Lun 31 Aoû 2015 - 11:48

bonjour Petite Fleur,
je ne risque pas de me moquer, malheureusement je fonctionne de la meme facon ( sauf que je ne pleure pas, je déprime, je suis en colère, je somatise...) mais là je me soigne. Enfin j'essaye. Bref tu n'es pas toute seule, on est au moins deux ( et je soupçonne le troupeau de cacher quelques autres zébres du meme acabit)!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes émotionnels, la plus nulle de la terre en communication

Message par Petite Fleur le Lun 31 Aoû 2015 - 12:01

Je dirais pas que je suis heureuse que nous soyons au moins deux, car ça ne me fait pas plaisir pour toi. Mais je te remercie de ta réponse !


Comment te soignes-tu? J'ai essayé, rien à faire pour enlever cette stupide sensibilité, je suis capable d'être "traumatisée", lol, parce que quelqu'un m'a supprimée sur Facebook.
Tu vois, si quelqu'un vient en face de moi et me raconte ça, je lui dirais: tu vois pas que c'est complètement disproportionné comme réaction?

J'ai beau être lucide, le torrent émotionnel se manifeste quand même.

ça t'arrives aussi de constater qu'il y a une différence entre l'intention de ton message, et la façon dont il a été reçu.
J'ai facilement tendance à sortir toute ma science dans tous les sujets, et je m'intéresse à peu près à tout, ça a vite fait de saouler tout le monde. Y a à peu que le sport qui m'intéresse pas, mais j'ai ma "petite théorie" sur tout à force d'essayer d'en avoir une.
Je conçois que ça puisse irriter n'importe qui. En plus, j'ai tendance à creuser les sujets quand je commence à m'ennuyer parce que je trouve la conversation trop superficielle, j'ai besoin d'être stimulée intellectuellement en permanence.

Pour mettre ça en situation, imaginons qu'on parle d'un sujet complètement anodin, et ben, au bout d'un moment, je vais te trouver une polémique sur le sujet, ou je vais t'en faire une analyse alors que tu m'as rien demandé (lol  Laughing)  ou je vais le dévier sur une théorie fumeuse dont j'ai le secret, ce qui fait que tout le monde a l'impression que je saute du coq à l'âne, et qu'ils ne suivent pas forcément les trucs tortueux qui font le lien pour moi.

Je suis complètement lucide, j'intellectualise tout au lieu de prendre les choses simplement, mais je ne peux pas m'en empêcher.
Je pense que si je me rencontrais, je n'arriverais pas à me supporter au bout d'un moment Suspect

Petite Fleur
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 18
Date d'inscription : 31/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes émotionnels, la plus nulle de la terre en communication

Message par Ereen le Lun 31 Aoû 2015 - 13:27

Petite Fleur a écrit:
Je suis nouvelle ici, et quand j'ai vu cette rubrique, ça m'a fait un peu peur.
ça veut dire que les discussions sont un peu âpres ici?

Moi aussi je me suis posée cette question la première fois xD

et du coup... en fait, il faut se faire une idée par soi -même ! certaines personnes ici sont franchement pas fréquentables ^^ Razz
(lis un petit peu les personnes et tu te rendras très vite compte de qui est à peu près sympa, les autres bah, ... tant pis pour eux ^^)

Petite Fleur a écrit:
J'ai beaucoup de difficultés relationnelles, des difficultés de communications.
Par exemple, l'une de mes difficultés de communication, c'est que j'exprime mes idées avec trop de cœur.

Seulement savoir "prendre en compte" ton interlocuteur devrait t'aider à progresser sur ce chemin... (terme supra-vague, comment faire... en fait il y aurait beaucoup de choses à en dire mais je ne saurais pas trop dans quel ordre ni même si je suis en fait capable d'expliquer clairement^^)

"je laisse la porte ouverte au revirement, et je pense que mes idées sont en perpétuelles évolution,
on peut très bien être d'avis opposé sur certains sujets, et beaucoup s'apprécier.
une personne qui veut imposer ses idées, je veux convaincre, oui, avec passion quelques fois, mais imposer, non, ça ne m'intéresse pas.  affraid
ça me tourmente beaucoup que je n'arrive pas à m'exprimer sans faire passer des impressions qui sont tellement éloignées de ce que je voudrais faire passer.
maladresse d'expression,
Je ne sais pas comment faire
Y a aussi ça, je suis complètement déséquilibrée au niveau émotionnel
J'en ai vraiment marre d'être comme ça, et j'ai déjà essayé des millions de fois de changer  bounce
Je crois que je ne suis tout simplement pas faite pour la communication humaine, ça doit être ça?"


Etre toi-même. Et faire attention aux autres.

Hypersensibilité, beaucoup de personnes ici ne peuvent que comprendre... tempêtes de l'esprit, yo-yo émotionnels...

Tu es normale. Tu es telle que tu es. Tout sera plus facile quand tu te seras acceptée.

Petite Fleur a écrit:
dans ma tête, tout ce que je voulais, c'est aider la personne  

Faire attention aux autres, c'est finalement beaucoup plus complexe que ça en a l'air. Ou en fait beaucoup plus simple, selon le point de vue... Ca commence par leur poser des questions. Souvent, on a envie d'aider les autres. Mais la question ici par exemple dans l'annectode que tu décris, est, en premier : cette personne voulait-elle être aidée ?

Si elle voulait bien être aidée (réponse positive), de quelle manière voulait-elle bien être aidée (question à poser).

Ensuite faire ses proposition, selon ce que tu as à donner... , la personne prend, ou prend pas... !!

On peut pas décider à la place de la personne... (difficile à s'imposer au début, mais l'intération aux autres se fait j'ai vraiment l'impression dans ce genre de lâcher-prise... l'autre existe, il est lui aussi tel qu'il est!!, il décide pour lui selon ses propres principes, sur lesquels on a pas prise du tout, tout ça lui appartient, apprendre à le respecter...)

Petite Fleur a écrit: Je profite de l'anonymat pour raconter ces problèmes honteux et bizarres.

Pouah pouah pouah, pas de ça chez nous Wink

Petite Fleur a écrit: J'ai essayé, rien à faire pour enlever cette stupide sensibilité

Ta stupide sensibilité, il faut la prendre telle qu'elle est, en entier, car elle est toi. Le premier boulot c'est réellement parvenir à s'accepter Smile
Comrpendre son propre fonctionnement, l'assumer. Déjà juste ça, ça aide à se mettre dans un meilleur rapport aux autres.

Ensuite vient le rapport aux autres. Et là, l'étude n'a pas de fin ^^ Razz

Tu n'es PAS la plus nulle de la Terre en communication ! (déjà à en voir ton post où tu décris de manière très claire les problèmes que tu rencontres, avec beaucoup de lucidité, et une volonté de remise en question, d'envie de progression...)

Tu as juste pas encore appris ...  Smile

Punaise, j'aurais aimé qu'on me dise ça clairement un jour ^^

Ereen
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 384
Date d'inscription : 16/05/2015
Age : 26
Localisation : Rhône-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes émotionnels, la plus nulle de la terre en communication

Message par Stauk le Lun 31 Aoû 2015 - 13:50

Petite Fleur a écrit:
Je souffre beaucoup quand on me renvoie l'image d'une personne qui veut imposer ses idées, je veux convaincre, oui, avec passion quelques fois, mais imposer, non, ça ne m'intéresse pas.  affraid
J'ai vécu ça.

Petite Fleur a écrit:
ça me tourmente beaucoup que je n'arrive pas à m'exprimer sans faire passer des impressions qui sont tellement éloignées de ce que je voudrais faire passer.
Ouais. C'est pas facile.

Petite Fleur a écrit:
Je suis sûre et certaine que dès que je me mettrais à débattre dans ce forum, vu ma maladresse d'expression, je vais encore être confrontée à ce problème, et je vais encore finir en larmes et déprimée pour 3 jours.
 Ne cherche pas a débattre sur ce forum, si tu dis quelque chose, n'attends pas de réponses (dans un débat). J'ignore ce qu'on vient y chercher pour y revenir tous régulièrement, mais "débattre" n'est vraisemblablement pas dans la liste de l'immense majorité. A fortiori si es susceptible de vivre une expérience négative quand des énergumènes viennent démonter chacun de tes propos de manière que je qualifierait de fort peu civile (voir même complètement con, ne mâchons pas nos mots).


Petite Fleur a écrit: Je ne sais pas comment faire, j'en arrive à être vraiment lasse de vivre parfois.
Il n'y a pas de lien direct entre cette lassitude, et les difficulté conversationnelles. L'équilibre chimique de corps (dont l'esprit est une composante) est tout un art. C'est presque toujours possible d'aller bien. Parfois ça demande de devenir très observateur, et de faire des choix qu'on aurait pas envisagé (aka "sortir de sa zone de confort")

Petite Fleur a écrit:D'autant plus que les débats et les échanges d'idées, j'aime ça, ça me stimule intellectuellement, mais je ferais tout simplement mieux d'apprendre à me taire quand on me demande mon avis, de dire que j'ai pas d'avis.
Il y a un peut être un travail à faire pour trouver des personnes qui te stimulent, et t'apportent leur capacité à rebondir sur tes propos (dans mon expérience, c'est rarissime de trouver, faut profiter de la chance quand elle se présente, si elle se présente).


Petite Fleur a écrit:Est-ce que quelqu'un comprend même vaguement ce que je ressens, ou éventuellement partage un peu de mes difficultés?
Oui.

Petite Fleur a écrit:J'en ai vraiment marre d'être comme ça, et j'ai déjà essayé des millions de fois de changer  bounce  Je crois que je ne suis tout simplement pas faite pour la communication humaine, ça doit être ça?
Peut être. On est pas tous égaux devant ce besoin fondamental. Heureusement tu n'es pas la seule à être handicapée ! Et puis même chez ceux qui n'ont pas ce(s) problème(s), tu trouveras (rarement) des gens qui vont être intéressés par ce coté mystérieux et exotique.


Petite Fleur a écrit: Mais moi j'ai vraiment été triste d'essayer d'aider et de me prendre des insultes en retour, ça m'a choquée.
Les forums demandent de développer une résilience particulière. Souvent en ayant une base amicale fiable et sûre à l'extérieur, sur laquelle s'appuyer quand on vacille sous les coups. Sinon on prend un risque pour sa santé.

Petite Fleur a écrit:  je comprends pas que pour les autres ça ne représente rien du tout.
Faut prendre les gens comme ils sont. Accepter que certains nous blessent, et qu'on a aussi vite fait de les éviter. Découvrir parfois là où on s'y attends le moins, que d'autres (ou parfois les même que les premiers, mais c'est assez rare) nous font du bien. Des rencontres nous fatiguent. D'autres nous laissent à  ne plus savoir quoi foutre de toute cette énergie.

Stauk
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4978
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes émotionnels, la plus nulle de la terre en communication

Message par Petite Fleur le Lun 31 Aoû 2015 - 17:21

Je vous remercie de vos réponses qui ont l'intelligence du cœur.
La seule qui est vraiment importante je trouve.
Et je suis contente de voir que je ne suis pas complètement un monstre, si j'avais posté ça sur un forum d'internet autre, je n'aurais eu des gens qui se sentent concernés peut-être que dans des forums pour dépressifs ou pour hypersensibles, dans un autre forum, il y aurait eu moins de chance.

Je suis un peu déçue si certains se comportent comme des rustres ici, les égos doivent être pires ici qu'ailleurs, ça paraît logique, sans doute aussi des fois pour décompenser, mais ça fait bizarre si on rencontre des gens ici qui n'ont pas d'empathie, et qui sont purement dans l'intellectualisation.

Je verrais bien, mais j'ai peur de me prendre des clashes.

Oui, je pense que les gens qui aiment croiser un peu le fer intellectuellement sont rares, et peut-être qu'ils pensent automatiquement qu'on veut imposer ses idées, car c'est comme ça qu'ils fonctionnent.
Tu dis qu'il faut savoir si la personne veut être aider, oui c'est très juste, mais j'ai le syndrome de la super infirmière qui va sauver tout le monde. Quand j'aide d'autres personnes, en plus d'avoir l'impression de comprendre beaucoup de leurs ressentis, comme je me vois facilement en eux, inconsciemment c'est sans doute qu'en essayant de les aider, je m'aide.
Mais on s'aperçoit vite que d'essayer d'aider les autres, c'est rarement positif, on t'utilises comme un mouchoir, quand on n'a pas franchement de l'hostilité peut-être parce que tu leur rappelles qu'ils se sont faibles devant toi, j'en sais rien, en tout cas, ça te revient souvent dans le nez, et je suis pas la seule à avoir constater cela.

J'ai jamais su comment je pourrais utiliser cette "intelligence de la sensibilité" d'une manière utile, et pas seulement négative pour moi. J'ai jamais su non plus utiliser le fait que je pensais différemment des autres non plus d'une manière positive.

Mon autre gros défaut, qui me rend insupportable, c'est que j'ai tendance à toujours étaler ma "science" sur tous les sujets, parce qu'il y a vraiment peu de sujets auxquels je ne me sois pas intéressée et sur lesquels je n'ai pas dévoré plusieurs livres ou tenté un peu d'étudier. J'ai toujours une petite théorie perso sur tout, parce qu'en plus de me concentrer sur un sujet, il faut que j'essaye de l'assimiler en ayant des réflexions personnelles dessus. Et je vois aussi souvent des fils conducteurs entre des sujets qui paraissent des fois très éloignés.
On me reproche d'être trop dispersée, et c'est vrai, je commence à étudier quelque chose, et puis je passe à autre chose, et puis je reviens à la première "étude", parce que j'ai le cerveau en ébullition en permanence, résultat, je n'avance vraiment sur rien, je ne suis vraiment calée sur rien.

Dans les conversations que j'ai, c'est pareil, au bout d'un moment, je m'ennuie parce que je trouve la conversation trop superficielle, alors il faut que je trouve une polémique sur le sujet (en général ça n'intéresse personne), ou il faut que j'essaye de faire une analyse, ou bien il faut que je fasse le lien avec un autre sujet, et mes interlocuteurs pensent que je vais du coq à l'âne.

Je suis vraiment pas plus intelligente que les autres, mais j'ai une curiosité incroyable, j'aimerais vivre 1000 ans pour pouvoir tout étudier.

A l'école, je m'ennuyais beaucoup, parce que je trouvais tout le temps que les sujets n'étaient pas assez creusés. Sûrement que ma vie la tête dans les bouquins (maintenant internet a souvent remplacé le papier) est une façon de fuir le monde, mais c'est la seule chose qui me procure un vrai plaisir, c'est comme ça que je me nourris du monde.

Je ne sais pas comment gérer tout ça, je suis terriblement inefficace, ce serait tellement mieux que j'arrive à me concentrer sur quelque chose, mais au bout d'un moment hop, une autre chose passionnante m'arrive sous les yeux.
J'ai rien fait de ma vie, et je suis dans l'échec pratiquement à tous les niveaux. J'ai pas eu les sous non plus pour faire des études, je pense que ça m'aurait forcée à rester concentrée sur un sujet un minimum.

Petite Fleur
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 18
Date d'inscription : 31/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes émotionnels, la plus nulle de la terre en communication

Message par Petite Fleur le Lun 31 Aoû 2015 - 17:30

Sur certains sujets, j'ai quand même parfois un avis bien tranché, je le reconnais. (pas immuable mais tranché)

Je rajoute ça par souci d'honnêteté.

Petite Fleur
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 18
Date d'inscription : 31/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes émotionnels, la plus nulle de la terre en communication

Message par ISIS75 le Jeu 3 Sep 2015 - 18:29

hello petite fleur. Peut-être qu'effectivement n'étais-tu tout simplement pas sur "un bon site" ?

ISIS75
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1534
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes émotionnels, la plus nulle de la terre en communication

Message par //ha!ha! le Jeu 3 Sep 2015 - 21:48

.


Dernière édition par Didoudou le Ven 11 Sep 2015 - 20:04, édité 1 fois (Raison : Nouvelle ligne éditoriale)

//ha!ha!
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 915
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 86

Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes émotionnels, la plus nulle de la terre en communication

Message par AlphaZ le Jeu 3 Sep 2015 - 23:32

Bonsoir Petite Fleur, nous avons les mêmes soucis en commun! C'est d'ailleurs exactement les décalages que tu décris, et le fait qu'ils me posaient de vrais problèmes existentiels, qui m'ont menée à la découverte de la notion de zébritude.

Je n'ai jamais compris comment on pouvait être à la fois "la plus nulle de la terre en communication" (voui voui, nous sommes ex-aequo!^^), et celle qu'on envie tellement j'ai des facilités à me lier avec les gens (dans un premier temps du moins,après ça se complique)... Il y a un gros gros paradoxe.
En lisant ça et là des textes sur "le HP" (et notamment le HPE), j'ai découvert qu'effectivement, les choses ont souvent beaucoup plus d'importance (et donc de conséquences) pour moi que pour les gens qui m'entourent... et qu'essayer de changer ce comportement (ce que je tente de faire depuis longtemps) reviendrait à me nier.
Ces lectures ont été un choc salutaire, qui m'a ouvert les portes du mur infranchissable dans lequel j'étais en train de me fracasser la tête. Un nouvel éclairage sur les gens, leurs réactions, et les miennes.
Je suis encore en réflexion sur le sujet, c'est encore trop récent, mais pour ma part, c'est peut-être le côté absolu de mes valeurs, l'absence de "hiérarchisation" véritable dans mes relations, qui mènent à ces obstacles entre les autres et moi. Peut-être aussi une piste de réflexion pour toi?





AlphaZ
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 84
Date d'inscription : 19/07/2015
Age : 36
Localisation : Bout du monde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes émotionnels, la plus nulle de la terre en communication

Message par fleurblanche le Ven 4 Sep 2015 - 0:54

Des livres portant sur la communication (couple, famille, groupe, collègues, etc.) pourraient aider. Il me semble qu'il y en a beaucoup sur le marché.

fleurblanche
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3572
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 48
Localisation : Hémisphère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes émotionnels, la plus nulle de la terre en communication

Message par Scureuil le Lun 14 Sep 2015 - 15:38

Tu n'es pas seule ici, ça c'est certain, que ce soit pour la difficulté de communiquer ou pour l'insatiable curiosité, que ce soit pour être une éponge à savoir ou à émotions.

Pour aider les autres, j'ai mis beaucoup de temps à comprendre que souvent, ce n'est pas vraiment une réponse ou une solution qui est attendue, mais surtout une écoute.

C'est difficile de garder toujours certaines choses pour soi, et arriver à mettre des mots sur une situation, et la partager avec d'autres qui ne te jugent pas, ça fait du bien.

Scureuil
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 38
Date d'inscription : 10/09/2015
Age : 40
Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas

Re: Problèmes émotionnels, la plus nulle de la terre en communication

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:08


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum