Lisez tout, ou ne lisez rien.

Page 6 sur 23 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 14 ... 23  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Lisez tout, ou ne lisez rien.

Message par ♡ Kiss 4 ever ♡ le Sam 4 Juin 2011 - 11:28

Salut !

C'est joli je trouve !



♡ Kiss 4 ever ♡
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 369
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 30
Localisation : Paris

http://www.facebook.com/?ref=home#!/profile.php?id=1780322196

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lisez tout, ou ne lisez rien.

Message par ♡ Kiss 4 ever ♡ le Dim 5 Juin 2011 - 19:41

Si on remplace "le principal actionnaire de la compagnie" (et sa mauvaise santé) par "Manou" (et j'espère une meilleure santé), alors je signe des deux mains.



5 avril 1930

Le principal actionnaire de la compagnie, qui souffre toujours de quelque part, pris soudain de je ne sais quelle lubie, dans l'intervalle de je ne sais quelle maladie, a voulu avoir un portrait de groupe des employés du bureau. C'est ainsi qu'avant-hier, nous nous sommes tous alignés, sur les indications d'un photographe à l'humeur enjouée, contre la rambarde d'un blanc sale qui sépare, de son bois fragile, la grande salle du petit bureau du patron Vasquès. Au milieu, Vasquès en personne; aux deux ailes, en suivant une répartition d'abord bien définie, puis indéfinie, des diverses catégories présentes, les autres êtres humains qui se retrouvent ici tous les jours, en chair et en os, et poursuivent des buts étriqués dont le sens ultime est un secret connu des Dieux seuls.

En arrivant aujourd'hui au bureau, un peu en retard et, à vrai dire, ayant déjà oublié l'épisode statique des deux photographies qu'on avait prises, j'ai trouvé un Moreira exceptionnellement matinal et l'un de nos représentants penchés avec délectation sur des choses noirâtres que j'identifiai aussitôt, non sans un certain émoi, comme les premières épreuves. Il n'y avait, en fait, que deux tirages d'une seule photo, la plus réussie.

J'ai subi le choc de la vérité quand je me suis vu là, puisque, naturellement, c'est moi que j'ai cherché en premier lieu. Je ne me suis jamais fait une très haute idée de mon aspect physique, mais jamais je ne l'avais vu aussi nul que sur cette photo, en comparant ma figure aux autres, connues par cœur, dans cet alignement d'êtres tellement quotidiens. J'ai l'air d'un jésuite fruste. Mon visage, maigre et sans expression, n'a pour lui ni intelligence, ni intensité, ni quoi que ce soit qui le hisse au-dessus des eaux stagnantes des autres visages. Les eaux stagnantes - que non! On trouve là des visages réellement expressifs. Le patron Vasquès est parfaitement rendu, avec sa large figure, joviale et dure, son regard ferme, et sa moustache rigide complétant le tableau.

L'énergie, l'astuce de l'homme - si banales, en somme, et répétées à des milliers d'exemplaires à travers le monde - sont néanmoins inscrites sur cette photo comme sur un passeport psychologique. Les deux représentants sont admirables; le caissier est bien également, mais il se trouve à moitié caché derrière l'épaule de Moreira. Et lui, Moreira! Mon chef Moreira, quintessence de la monotonie, de la continuité, est infiniment plus vivant que je ne le suis! Même le garçon de bureau - je m'en fais la remarque sans pouvoir réprimer un sentiment dont je voudrais me persuader que ce n'est pas de l'envie -, même lui possède des traits affirmés, une expression directe qui domine infiniment, de son franc sourire, mon insignifiance, ma nullité de sphinx de bazar.

Que veut dire tout cela? Quelle est donc cette vérité qu'une simple pellicule révèle, sans erreur possible? Quelle est donc cette réalité dont un froid objectif peut témoigner? Qui suis-je, pour être ainsi? Et pourtant... Mais cette insulte de l'ensemble! «Vous êtes très réussi», me dit soudain Moreira. Et il ajouta, en se tournant vers le représentant: «C'est notre petit camarade tout craché, hein?» Et l'autre d'approuver, avec une bonne humeur amicale qui m'envoyait à la poubelle.


♡ Kiss 4 ever ♡
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 369
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 30
Localisation : Paris

http://www.facebook.com/?ref=home#!/profile.php?id=1780322196

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lisez tout, ou ne lisez rien.

Message par Manou le Dim 5 Juin 2011 - 21:22

Very Happy

Manou
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1894
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 48
Localisation : Pas loin de Paname

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lisez tout, ou ne lisez rien.

Message par ♡ Kiss 4 ever ♡ le Mer 8 Juin 2011 - 8:50

Depuis longtemps je voulais corriger cette phrase inexacte qui figure dans ma présentation :

♥ ♪ ♫ ★ KISS ★ ♫ ♪ ♥ a écrit:En fait, je suis en manque de découverte d'univers nouveaux et merveilleux. Il me faudrait trouver une planète à explorer, ou fille qui soit une planète à elle toute seule. Il y aussi la lecture, c'est vrai, les films, pour revivre cela. Mais je n'aime que ça, aller là où personne ne va. Eprouver cette sensation d'être le premier homme sur une autre terre.



Voici ce que je voulais vraiment écrire :

En fait, je suis en manque de découverte d'univers nouveaux et merveilleux. Il me faudrait trouver une planète à explorer, ou fille qui soit une planète à elle toute seule. Il y aussi la lecture, c'est vrai, les films, pour revivre cela. Mais je n'aime que ça, aller là où personne ne va. Eprouver cette sensation d'être un autre homme sur une première terre.



Cela via la citation suivante :

Antoine de Saint Exupéry a écrit:"Voyager, c'est avant tout changer de chair."


De toute façon, ce n'est plus trop d'actualité, vu qu'avec Zebras Crossing, je l'ai trouvé ce super univers.

D'ailleurs, je l'ai également rencontrée, la fille qui est une planète à elle toute seule.

♡ Kiss 4 ever ♡
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 369
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 30
Localisation : Paris

http://www.facebook.com/?ref=home#!/profile.php?id=1780322196

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lisez tout, ou ne lisez rien.

Message par Fata Morgana le Mer 8 Juin 2011 - 10:15

Tu n'as qu'à naître de nouveau...

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lisez tout, ou ne lisez rien.

Message par ♡ Kiss 4 ever ♡ le Mer 8 Juin 2011 - 10:26

Je me contenterai, pour l'instant, avec les autres membres, d'apprendre à faire "co-naissance"...

Smile

♡ Kiss 4 ever ♡
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 369
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 30
Localisation : Paris

http://www.facebook.com/?ref=home#!/profile.php?id=1780322196

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lisez tout, ou ne lisez rien.

Message par Bliss le Jeu 9 Juin 2011 - 15:29

Un p'tit coucou en passant sunny

Bliss
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 12125
Date d'inscription : 11/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lisez tout, ou ne lisez rien.

Message par ♡ Kiss 4 ever ♡ le Ven 10 Juin 2011 - 13:58

Un tour de force, c'est un peu comme résoudre une quadrature du cercle, dépasser un paradoxe, réconcilier des contraires dans un au-delà magnifique.

Par exemple, sur ce forum :

Renouveler sans cesse son pseudonyme mais demeurer identifiable entre mille.

Acquérir une IDENTITE UNIQUE, le tout à travers des identités multiples.

Trouver ce qui vous surprendra et vous déboussolera, constituant DU MÊME COUP un REPERE pour me reconnaître !

Mon identité se situe au delà de tel ou tel pseudonyme : elle est dans le décalage, dans l'étonnement qu'il fait naître.

Mon véritable pseudo n'est pas une suite de lettres, c'est une sensation, un sentiment, à la fois d'imprévu, d'inattendu, et de complicité amusée.

C'est en ce sens qu'il me correspond vraiment, mieux que n'importe quel autre choix que j'aurai pu faire.





Jeudi Samedi Février
Maria Elena
THQI+
Seize Amis
Pale Blue Eyes
Lankhor
Rody et Mastico
06 ** ** ** **
♥ ♪ ♫ ★ KISS ★ ♫ ♪ ♥
Boîte de réception




♡ Kiss 4 ever ♡
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 369
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 30
Localisation : Paris

http://www.facebook.com/?ref=home#!/profile.php?id=1780322196

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lisez tout, ou ne lisez rien.

Message par Clemelle le Ven 10 Juin 2011 - 14:28

moi j'dirai juste, merci l'avatar qui lui, reste fidèle ! Wink

Clemelle
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 986
Date d'inscription : 28/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lisez tout, ou ne lisez rien.

Message par Invité le Ven 10 Juin 2011 - 14:33

Quel mégalo, ce Phiphi ! Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lisez tout, ou ne lisez rien.

Message par ♡ Kiss 4 ever ♡ le Ven 10 Juin 2011 - 14:43

Mon avatar, c'est une bouée.
Pour que personne ne se noie.

Et puisque le seul homme à la mer, c'est moi, c'est aussi la bouée qu'on jette quand il y a un "mégalo".

yyyiiiiiiii

♡ Kiss 4 ever ♡
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 369
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 30
Localisation : Paris

http://www.facebook.com/?ref=home#!/profile.php?id=1780322196

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lisez tout, ou ne lisez rien.

Message par Invité le Ven 10 Juin 2011 - 14:46

Mégalo... mais qui sait brasser, heureusement !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lisez tout, ou ne lisez rien.

Message par ♡ Kiss 4 ever ♡ le Ven 10 Juin 2011 - 16:10

Kiss Zebras C. ?

♡ Kiss 4 ever ♡
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 369
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 30
Localisation : Paris

http://www.facebook.com/?ref=home#!/profile.php?id=1780322196

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lisez tout, ou ne lisez rien.

Message par Invité le Ven 10 Juin 2011 - 16:23

Assez d'essais !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lisez tout, ou ne lisez rien.

Message par ♡ Kiss 4 ever ♡ le Jeu 16 Juin 2011 - 16:48



Ferrari Testarossa







♡ Kiss 4 ever ♡
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 369
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 30
Localisation : Paris

http://www.facebook.com/?ref=home#!/profile.php?id=1780322196

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lisez tout, ou ne lisez rien.

Message par ♡ Kiss 4 ever ♡ le Ven 17 Juin 2011 - 0:06



Philippe...la scène est surréaliste: on pénètre dans un bâtiment de béton rébarbatif, style architectural d'inspiration stalinienne. un couloir long et désertique à vous en inspirer les plus belles fusillades. tout semble vide car chacun est à sa place; derrière chaque porte, des cargaisons d'élèves, l'oreille tendue. Ailleurs, autre part, je suis, dans une salle informatique miraculeusement vide. ici ce message me submerge; ici, c'est le troisième endroit où je traîne mon fardeau de bonheur et j'en viendrais presque à aimer l'endroit lui-même..ça c'était le bulletin médicalo-psychique de la journée, telle qu'elle commence. Ne m'en veux pas de ne pas être à la hauteur des derniers messages. Ce texte reflète, ou non plutôt il éclaire parfaitement nombre de discussions que j'ai pu avoir. Pour moi, il explique l'impossibilité d'écrire, le dégoût qui surgit à s'entendre dire "je" inévitablement, le dégoût à s'identifier à quoi que ce soit, comme à s'en distinguer, la difficulté à croire que c'est à moi que tu t'adresses réellement..la salle se remplit... une paralysie désolée de ce message.


1983 : "L'âge moderne était hanté par la production et la révolution, l'âge post-moderne l'est par l'information et l'expression. On s'exprime, dit-on, dans le travail, par les "contacts", le sport, les loisirs, à telle enseigne qu'il n'est bientôt plus une seule activité qui ne soit affublée du label "culturel". Ce n'est même plus un discours idéologique, c'est une aspiration de masse dont le dernier avatar est l'extraordinaire foisonnement des radios libres. Nous sommes tous des disc-jockeys, des présentateurs et des animateurs: branchez la F.M., vous êtes pris par un flot de musiques, de propos hachés, d'interviews, de confidences, de "prises de paroles" culturelles, régionales, locales de quartier, d'école, de groupes restreints. Démocratisation sans précédent de la parole: chacun est incité à téléphoner au standard, chacun veut dire quelque chose à partir de son expérience intime, chacun peut devenir un speaker et être entendu. Mais il en va ici comme pour les graffitis sur les murs de l'école: plus ça s'exprime, plus il n'y a rien à dire, plus la subjectivité est sollicitée, plus l'effet est anonyme et vide. Paradoxe renforcé encore du fait que personne au fond n'est interressé par cette profusion d'expression, à une exception non négligeable il est vrai: l'émetteur ou le créateur lui-même. C'est cela précisément le narcissisme, l'expression à tout-va, la primauté de l'acte de communication sur la nature du communiqué, l'indifférence aux contenus, la résorption ludique du sens, la communication sans but ni public, le destinateur devenu son principal destinataire. D'où cette pléthore de spectacles, d'expositions, d'interviews, de propos totalement insignifiants pour quiconque et qui ne relèvent même plus de l'ambiance: autre chose est en jeu, la possibilité et le désir de s'exprimer quelle que soit la nature du "message", le droit et le plaisir narcissique à s'exprimer pour rien, pour soi, mais relayé, amplifié par un médium. Communiquer pour communiquer, s'exprimer sans autre but que de s'exprimer et d'être enregistré par un micropublic, le narcissisme révèle ici comme ailleurs sa connivence avec la désubstantialisation post-moderne, avec la logique du vide."

♡ Kiss 4 ever ♡
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 369
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 30
Localisation : Paris

http://www.facebook.com/?ref=home#!/profile.php?id=1780322196

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lisez tout, ou ne lisez rien.

Message par ♡ Kiss 4 ever ♡ le Ven 17 Juin 2011 - 0:44

Zèbrette qui s'ignore a écrit:

Ils ont des cols relevés,
des chemises à rayures,
portent des vestes cintrées,
des pin’s à leurs chaussures,
et la raie sur le côté
complète la parure.
Les cheveux sont bouclés
pour la désinvolture
les garçons des beaux quartiers
cultivent la caricature.


Filles en ballerines
Trottinent
D’un doigt de fée
Dans leurs jeans
Dandinent
Leurs corps légers
Ambiance soupline
Câlinent
Leur peau satinée
Les filles des beaux quartiers
Prennent les mimes
De leurs poupées.



♡ Kiss 4 ever ♡
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 369
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 30
Localisation : Paris

http://www.facebook.com/?ref=home#!/profile.php?id=1780322196

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lisez tout, ou ne lisez rien.

Message par ♡ Kiss 4 ever ♡ le Ven 17 Juin 2011 - 3:11



Durant les 24 heures précédents mon test de QI du 2 Mai 2011, je me suis concentré.

La concentration est un état de grâce qui se déroule hors-les-mots. Il se caractérise par une maîtrise absolue de votre corps et de votre esprit, d'ailleurs à leurs capacités optimales, et réunis pour l'occasion. Ils ne font plus qu'un. En effet, la concentration est pour moi le retour à une harmonie fondamentale dans la gestion d'un effort en cours ou à venir, en particulier sur la longueur. Il s'agit d'affronter les événements comme un marathon, et si posséder un cap est nécessaire, vous devez à l'instar d'un sportif, ou d'un étudiant sur une longue période d'examens, prendre les "matchs", ou les "épreuves", les unes après les autres. Avancez kilomètre par kilomètre, en évitant de regarder le chemin parcouru ou la distance qu'il vous reste à parcourir, ou alors en restant extrêmement concentré sur l'effort en cours, sinon vous risquez de signer votre arrêt de mort. L'un des signes de la concentration est la capacité que vous aurez à vous endormir quand vous le voulez, et à vous réveiller à l'heure que vous voulez, sans avoir besoin de réveil.


Comprenez-bien que la concentration, si elle n'est pas un relâchement définitif, n'est pas du tout pour autant une stupide tension stressée du loser qui se crispe pour être "concentré concentré chui concentré". Par exemple, nul n'est plus concentré à l'école que l'élève qui écoute son professeur en dessinant machinalement sur la marge de son cahier, se laissant ainsi pénétré par les paroles de l'enseignant. Tandis que le flippé de la vie, qui voudrait, en serrant les poings, les dents, et en fixant l'instituteur, tout retenir parce que là il serait soi-disant "concentré", ne retiendrait juste rien de la leçon. C'est simultanément, la présence à soi et l'absence à soi qui caractérisent cet état sublime.


J'ai donc débranché, internet, mon téléphone, j'ai pris un loong bain, la veille au matin, j'ai repéré le chemin, et je suis allé voir mon amoureuse la veille au soir, j'ai enfilé des vêtements de vacancier-collégien dans lesquels je me sentais parfaitement à l'aise, je n'ai pas pris de montre, de sac, bref, j'ai fait le vide des tensions inutiles pour faire le plein d'influx nerveux.

Lorsque la première question du test m'a été posée par la psycholoque, ma barre verte de SIMS était pleine : le zèbre qui était en moi allait pouvoir s'exprimer.

Et puis, depuis 24 heures toujours, j'avais eu la compagnie mentale de l'ultime élément nécessaire à ma concentration, je veux bien sûr parler d'une mélodie qui "nourrit" ce fameux flux existentiel, en physique on parlerait d'énergie (haut) potentielle.





♡ Kiss 4 ever ♡
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 369
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 30
Localisation : Paris

http://www.facebook.com/?ref=home#!/profile.php?id=1780322196

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lisez tout, ou ne lisez rien.

Message par ♡ Kiss 4 ever ♡ le Ven 17 Juin 2011 - 14:43



"Quand on me frappe, il ne faut pas me rater, car je ne suis pas le genre de blessé à louper son agresseur."



"La femme d'écrivain est la seule femme qui, lorsqu'elle fait l'amour à son écrivain, ne fait pas l'amour avec un livre. La groupie d'écrivain baise avec des mots, la femme d'écrivain avec un homme. La groupie veut baiser la femme d'écrivain à travers l'écrivain, mais, à travers lui, la femme d'écrivain baise toutes les groupies de son écrivain également."

♡ Kiss 4 ever ♡
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 369
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 30
Localisation : Paris

http://www.facebook.com/?ref=home#!/profile.php?id=1780322196

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lisez tout, ou ne lisez rien.

Message par ♡ Kiss 4 ever ♡ le Sam 18 Juin 2011 - 13:36






"Les quatre murs de cette pauvre chambre sont pour moi, tout à la fois, cellule et distance, lit et cercueil. Je connais mes moments les plus heureux lorsque je ne pense à rien, ne veux rien, ne rêve à rien, perdu dans une torpeur de végétal fictif, de simple mousse poussant à la surface de la vie. Je savoure sans amertume la conscience absurde de n'être rien, l'avant-goût de la mort et de la disparition".


"Je pense bien souvent que ce ne sont pas les pensées qui sont trop profondes pour les larmes, mais les larmes qui sont trop profondes pour les pensées"


"Ombre obscure et fugitive d'un arbre citadin, son léger de l'eau tombant dans un bassin plaintif, vert du gazon régulier - jardin public dans le semi-crépuscule-, vous êtes en ce moment l'univers entier pour moi, car vous êtes le contenu plein et entier de ma sensation consciente. Je ne désire rien d'autre de la vie que la sentir se perdre, au long de ces soirées imprévues, au milieu d'enfants inconnus et bruyants qui jouent dans ces jardins, confinés dans la mélancolie des rues qui les entourent, et couverts, au delà des hautes branches des arbres, par la voûte du vieux ciel où recommencent les étoiles".


"L'art est l'expression de soi-même luttant pour parvenir à l'absolu"


"Mon âme est un orchestre caché. Je ne sais de quels instruments il joue et résonne en moi, cordes et harpes, timbales et tambours : je ne me connais que comme symphonie. "

♡ Kiss 4 ever ♡
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 369
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 30
Localisation : Paris

http://www.facebook.com/?ref=home#!/profile.php?id=1780322196

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lisez tout, ou ne lisez rien.

Message par ♡ Kiss 4 ever ♡ le Sam 18 Juin 2011 - 13:37






"Nous avons tous deux vies :
la vraie, celle que nous avons rêvée dans notre enfance, et que nous continuons à rêver, adultes, sur un fond de brouillard ;
la fausse, celle que nous vivons dans nos rapports avec les autres, qui est la pratique, l'utile, celle où l'on finit par nous mettre au cercueil."



"Roule, grande boule, fourmilière de consciences, terre, roule, teintée d'aurore, chapée de crépuscule, d'aplomb
sous les soleils, nocturne,
roule dans l'espace abstrait, dans la nuit à peine éclairée,
roule..."


"Je m'irrite du bonheur de tous ces gens qui ne savent pas qu'ils sont malheureux. Leur vie humaine est remplie de faits qui constitueraient une série de tourments sans fin pour une sensibilité véritable. Mais comme leur vraie vie est purement végétative, ce qu'ils subissent passe sur leur tête sans toucher leur âme, et leur existence, en fin de compte, ne peut être comparée qu'à celle d'un homme affligé d'une rage de dents, mais héritier aussi d'une grosse fortune - cette authentique fortune de vivre sans même s'en apercevoir."



"Le poète supérieur dit ce qu’il ressent vraiment, le poète moyen ce qu’il décide de ressentir et le poète inférieur ce qu’il croit devoir ressentir."


"Les poètes n’ont pas de biographie. C’est leur oeuvre qui est leur biographie."

♡ Kiss 4 ever ♡
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 369
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 30
Localisation : Paris

http://www.facebook.com/?ref=home#!/profile.php?id=1780322196

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lisez tout, ou ne lisez rien.

Message par ♡ Kiss 4 ever ♡ le Sam 18 Juin 2011 - 13:39





"La conscience de l’inconscience de la vie est le plus vieil impôt payé à l’intelligence."


"J'ai passé ces derniers mois à passer ces derniers mois. Rien d’autre, un mur d’ennui surmonté de tessons de colère."


"Le Monde ne s’est pas fait pour que nous pensions à lui. (Penser, c’est être malade des yeux)."


"Pauvres diables qui avez toujours faim : faim d’un repas, faim de célébrité, faim des desserts de la vie."


"La vie est une hésitation entre une exclamation et une interrogation. Dans le doute, on met un point final."


"L'univers est son propre rêve."




♡ Kiss 4 ever ♡
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 369
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 30
Localisation : Paris

http://www.facebook.com/?ref=home#!/profile.php?id=1780322196

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lisez tout, ou ne lisez rien.

Message par ♡ Kiss 4 ever ♡ le Sam 18 Juin 2011 - 13:40





"Je vous écris aujourd'hui, poussé par un besoin sentimental - un désir aigu et douloureux de vous parler. Comme on peut le déduire facilement, je n'ai rien à vous dire. Seulement ceci - que je me trouve aujourd'hui au fond d'une dépression sans fond. L'absurdité de l'expression parlera pour moi.

Je suis dans un de ces jours où je n'ai jamais eu d'avenir. Il n'y a qu'un présent immobile, encerclé d'un mur d'angoisse. La rive d'en face du fleuve n'est jamais, puisqu'elle se trouve en face, la rive de ce côté-ci; c'est là toute la raison de mes souffrances. Il est des bateaux qui aborderont à bien des ports, mais aucun n'abordera à celui où la vie cesse de faire souffrir, et il n'est pas de quai où l'on puisse oublier. (...)

En ces jours de l'âme comme celui que je vis aujourd'hui, je sens, avec toute la conscience de mon corps, combien je suis l'enfant douloureux malmené par la vie. On m'a mis dans un coin, d'où j'entends les autres jouer. Je sens dans mes mains le jouet cassé qu'on m'a donné. Aujourd'hui, 14 mars 1916, à neuf heures dix du soir, voilà toute la saveur, voilà toute la valeur de ma vie.

Dans le jardin que j'aperçois, par les fenêtres silencieuses de mon incarcération, on a lancé toutes les balançoires par dessus les branches, d'où elles pendent maintenant; elles sont enroulées tout là-haut; ainsi l'idée d'une fuite imaginaire ne peut même pas s'aider des balançoires, pour me faire passer le temps.

Tel est plus ou moins, mais sans style, mon état d'âme en ce moment. Je suis comme la Veilleuse du Marin, les yeux me brûlent d'avoir pensé à pleurer. La vie me fait mal à petit bruit, à petites gorgées, par les interstices. Tout cela est imprimé en caractères tout petits, dans un livre dont la brochure se défait déjà.

Si ce n'était à vous, mon ami, que j’écris en ce moment, il me faudrait jurer que cette lettre est sincère, et que toutes ces choses, reliées hystériquement entre elles, sont sorties spontanément de ce que je me sens vivre, être. Mais vous sentirez bien que cette tragédie irreprésentable est d’une réalité à couper au couteau – toute pleine d’ici et de maintenant, et qu’elle se passe dans mon âme comme le vert monte dans les feuilles.

Voilà pourquoi le Prince ne régna point. Cette phrase est totalement absurde. Mais je sens que les phrases absurdes donnent une intense envie de pleurer.

Il se peut fort bien, si je ne mets pas demain cette lettre au courrier, que je la relise et que je m’attarde à la recopier à la machine pour inclure certains de ses traits et de ses expressions dans mon Livre de l’intranquillité. Mais cela n’enlève rien à la sincérité avec laquelle je l’écris, ni à la douloureuse inévitabilité avec laquelle je la ressens.

Voilà donc les dernières nouvelles. Il y a aussi l’état de guerre avec l’Allemagne, mais, déjà bien avant cela, la douleur faisait souffrir. De l’autre côté de la vie, ce doit être la légende d’une caricature bon marché.

Cela n’est pas vraiment la folie, mais la folie doit procurer un abandon à cela même dont on souffre, un plaisir, astucieusement savouré, des cahots de l’âme – peu différents de ceux que j’éprouve maintenant.

Sentir, de quelle couleur cela peut-il être ?

Je vous serre contre moi mille et mille fois, vôtre, toujours vôtre."




♡ Kiss 4 ever ♡
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 369
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 30
Localisation : Paris

http://www.facebook.com/?ref=home#!/profile.php?id=1780322196

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lisez tout, ou ne lisez rien.

Message par ♡ Kiss 4 ever ♡ le Dim 19 Juin 2011 - 1:58



Sully a écrit:



Bleus ou noirs, tous aimés, tous beaux,
Des yeux sans nombre ont vu l'aurore ;
Ils dorment au fond des tombeaux,
Et le soleil se lève encore.


Les nuits, plus douces que les jours,
Ont enchanté des yeux sans nombre ;
Les étoiles brillent toujours,
Et les yeux se sont remplis d'ombre.


Oh ! qu'ils aient perdu le regard,
Non, non cela n'est pas possible !
Ils se sont tournés quelque part
Vers ce qu'on nomme l'invisible ;


Et comme les astres penchants
Nous quittent, mais au ciel demeurent,
Les prunelles ont leurs couchants,
Mais il n'est pas vrai qu'elles meurent.


Bleus ou noirs, tous aimés, tous beaux,
Ouverts à quelque immense aurore,
De l'autre côté des tombeaux,
Les yeux qu'on ferme voient encore.





♡ Kiss 4 ever ♡
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 369
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 30
Localisation : Paris

http://www.facebook.com/?ref=home#!/profile.php?id=1780322196

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lisez tout, ou ne lisez rien.

Message par ♡ Kiss 4 ever ♡ le Dim 19 Juin 2011 - 2:15






♡ Kiss 4 ever ♡
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 369
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 30
Localisation : Paris

http://www.facebook.com/?ref=home#!/profile.php?id=1780322196

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lisez tout, ou ne lisez rien.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:04


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 23 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 14 ... 23  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum