La connerie des très intelligents

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La connerie des très intelligents

Message par Fata Morgana le Dim 6 Sep 2015 - 8:40

C'est un fait. C'est un fait qu'il faut filtrer, c'est un fait que ce n'est pas parce qu'on pense une chose que cette chose est réellement une pensée. C'est la plupart du temps un bruit de fond inutile. J'affirme que penser est un réflexe.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: La connerie des très intelligents

Message par Invité le Dim 6 Sep 2015 - 10:37

J'ai bêtement bien dormi. Je vais bêtement me faire griller une tartine. et aller m'oxygéner malgré la pollution sans maquillage et croiser mon cormoran puis boire mon café au milieu de gens cons mais souriants Smile

en fait ma bétise me permet de rester en vie et en bonne santé, c'est con et paradoxale Smile bonne journée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La connerie des très intelligents

Message par BouncingPouet le Mer 30 Sep 2015 - 9:54

J'ai pas tout lu, surtout pas la majeure partie Razz

ça causerait pas, un peu d'omniscience?
il est où le bout du tunnel?

Dieu, omniscient,  fait-il preuve de connerie?

être intelligent suffit-il à être omniscient.
Je pense avoir perçu ce que tu entendais par "connaissnaces du monde" Bibo. les faits les lois, les rouages, les engrenages, la nécessité de l'huile dans l'engrenage, les compétences de l'horloger, son savaoir être et son savoir faire, ses failles, es faiblesses et ses ombres..bref..à peu près..tout
?

LES limites.

Peut-on être intelligent ET dénué de "connerie"?

BouncingPouet
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 320
Date d'inscription : 24/06/2015
Age : 33
Localisation : PACA

Revenir en haut Aller en bas

Re: La connerie des très intelligents

Message par //ha!ha! le Mer 30 Sep 2015 - 10:41

Saperlie a écrit:
Dieu, omniscient,  fait-il preuve de connerie?
Le Premier, on t'appelle!

//ha!ha!
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 915
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 86

Revenir en haut Aller en bas

Re: La connerie des très intelligents

Message par BouncingPouet le Mer 30 Sep 2015 - 11:56

Je ne comprends pas.

mais je en suis pas très intelligente.
Je sais pas bien ce qu'est être intelligent pour moi, donc encore moins pour les autres.




BouncingPouet
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 320
Date d'inscription : 24/06/2015
Age : 33
Localisation : PACA

Revenir en haut Aller en bas

Re: La connerie des très intelligents

Message par //ha!ha! le Mer 30 Sep 2015 - 12:38

______________ a écrit:




Vous pouvez ajouter au 9 milliards de noms avec lesquels vous m'évoquez ce dernier et non des moindres,
Intelligible suprême, le Premier,
Premier suffira pour les prières désespérées.

Merci Plotin.

//ha!ha!
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 915
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 86

Revenir en haut Aller en bas

Re: La connerie des très intelligents

Message par BouncingPouet le Mer 30 Sep 2015 - 13:25

Merci Silent

Je voulais modestement et basiquement parler de perfection et d'omniscience.
Si les individus sont "très intelligents" comme décrit par Bibo ( ça peut êter "stratosphérique" et qu'ils déballent des "bullshit", alors ils ne le sont pas encore assez, soit qu'ils ne le veulent (la lumière de la caverne n'épargne personne), soit qu'ils ne le peuvent, par confort et protection (par intelligence?), par abandon, pas émotions, par jugements, par manque de considération, par projection, parcequ'ils ont des flatulences, parcequ'ils ont imprimés un chemin de discussions en mode "auditoire très limité", parcequ'ils ont un ongle incarné qui les fait souffrir..., par choix car ils savnet quand ils doivent "arréter" (zont p'têtre d'autres choses à faire), par orgueil.
parceque nous souffrons.
Parcequ'ils ne font pas assez de places aux pensées. Y a rien d'autre à faire pour les pensées, que de leur préparer le terrain.
on est limité quoi.
bref, je réinvente l'eau tiède?

mais qu'est-ce que je fous là ?

Merci en tout cas Silent, j'ai donc 3 ou 4 machins à cogiter pendant la fin de mon repas et ma digestion....  c'est long la digetsion ... mais vu que je vais devoir lire, et relire, et rerelire...

BouncingPouet
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 320
Date d'inscription : 24/06/2015
Age : 33
Localisation : PACA

Revenir en haut Aller en bas

Re: La connerie des très intelligents

Message par Invité le Mer 30 Sep 2015 - 18:11

Petit ménage effectué

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La connerie des très intelligents

Message par ______________ le Mer 30 Sep 2015 - 18:44

Omniscient,
omnipotent,
omnicon,
évidemment.

______________
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 399
Date d'inscription : 31/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: La connerie des très intelligents

Message par bubinga le Mer 30 Sep 2015 - 20:56

l'intelligence c'est peut être de comprendre, et surtout d'avoir conscience que l'on sait très peu de choses finalement.

bubinga
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 7
Date d'inscription : 19/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La connerie des très intelligents

Message par Antilope le Jeu 1 Oct 2015 - 17:40

bubinga a écrit:l'intelligence c'est peut être de comprendre, et surtout d'avoir conscience que l'on sait très peu de choses finalement.

"Je ne sais qu'une chose, c'est que je ne sais rien." Rolling Eyes

Antilope
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 78
Date d'inscription : 27/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: La connerie des très intelligents

Message par Noumenie Dysnomie le Ven 2 Oct 2015 - 13:14

Stupidité que de sortir cette phrase en se limitant à celle ci.
La phrase invite l'individu à une soif de connaissance se voulant intarissable.
Je sais que je ne sais rien, et c'est pourquoi je dois chercher à en savoir plus. L'intelligence, c'est cela.
De là à faire un parallèle entre imbu de soi/ses capacités vs la bétise... What a Face

Noumenie Dysnomie
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1406
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 25
Localisation : Dans le <3 de Bibo :v

http://www.noumenie.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La connerie des très intelligents

Message par pounee le Mar 27 Oct 2015 - 21:15

Je vais sans doute dire une bêtise mais il me semble que ce qui rend con l'intelligent est tout simplement son humanité, sans doute l'une des rares choses que l'on partage tous.

Peut être pour ça que j'aime tant mes ordinateurs, eux au moins ne font pas dans le sentiment.


Dernière édition par pounee le Mar 27 Oct 2015 - 21:17, édité 1 fois

pounee
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 308
Date d'inscription : 15/10/2015
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: La connerie des très intelligents

Message par Invité le Mar 27 Oct 2015 - 21:17

N'est-ce pas notre humanité qui nous pousse à réfléchir ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La connerie des très intelligents

Message par pounee le Mar 27 Oct 2015 - 21:19

Je dirais plutôt que c'est elle qui nous pousse à utiliser notre intelligence pour répondre à nos instincts primaires... voir primates. La connerie ne m'apparaissant finalement que comme une conséquence nécessaire. Finalement sans elle, serions-nous encore des hommes ?
N'est-ce pas la connerie (et tout ce qui est derrière) qui nous différencie de l'intelligence artificielle ?

pounee
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 308
Date d'inscription : 15/10/2015
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: La connerie des très intelligents

Message par Invité le Mar 27 Oct 2015 - 21:35

Par intelligence j'entends intellegere c'est-à-dire comprendre. Dans l'absolu, nous comprenons tous notre environnement selon nos capacités propres.
Je ne vois pas de contradiction entre instinct et intelligence. Les animaux ne sont-ils pas aptes à développer des stratégies ? A se montrer pour certains comme étant des êtres sociables ? 

Mais oui, l'intelligence est une faculté qui nous permet de nous rendre compte que nous sommes imparfaits. 

L'intelligence artificielle se différencie de nous par le manque d'émotions spontanées.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La connerie des très intelligents

Message par  le Mar 27 Oct 2015 - 21:35

Centaure Z'ailée a écrit:Et en français, ça donne quoi ?


Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 197
Date d'inscription : 15/10/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: La connerie des très intelligents

Message par pounee le Mar 27 Oct 2015 - 22:03

Marc Aurele a écrit:Par intelligence j'entends intellegere c'est-à-dire comprendre. Dans l'absolu, nous comprenons tous notre environnement selon nos capacités propres.
Je ne vois pas de contradiction entre instinct et intelligence. Les animaux ne sont-ils pas aptes à développer des stratégies ? A se montrer pour certains comme étant des êtres sociables ? 

Mais oui, l'intelligence est une faculté qui nous permet de nous rendre compte que nous sommes imparfaits. 

L'intelligence artificielle se différencie de nous par le manque d'émotions spontanées.

Hmm je me suis mal expliqué mais justement c'est plus ou moins ce que je souhaitais mettre en avant. Je n'aurais pas du utiliser humanité mais plutôt animalité ou bien condition animale.
Je ne crois pas que ce soient nos émotions qui à elles seules nous séparent des machines. Je ne dis pas qu'elles sont absentes de l'équation mais il me semble que si l'on s'arrête aux émotions on a fait que la moitié du chemin. J'ai plus l'intuition que les émotions (et plus profondément encore les instincts) ne sont que des vecteurs à cette même condition animale, une façon de la maintenir dans le même axe de la continuation de l'espèce. L'intelligence n'étant alors qu'un outil, au même titre que les émotions.

Alors que l'intelligence artificielle est décollérée de cette nécessité de préservation et de continuité. C'est une fin en soit finalement, il n'y a aucun enjeu pour elle.

pounee
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 308
Date d'inscription : 15/10/2015
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: La connerie des très intelligents

Message par Invité le Mar 27 Oct 2015 - 22:25

Je suis d'accord avec ton analyse. Il faut juste la temporaliser en expliquant qu'elle est valable à ce jour. 
Sans faire de mauvaise science-fiction, il apparaît compliqué de savoir quelle sera notre maîtrise sur l'intelligence artificielle. Mais peut-être est-ce la fin (but) de notre humanité justement ! Ce qui nous permettra d'exister plus longtemps... 

Une nouvelle forme d'humanité ? Ou au contraire la fin de l'humanité ? En ce sens, j'essaie de raccrocher au topic en disant que la "science" des très intelligents amènerait peut-être notre malheur... ou pas !

Mais tout cela n'est que supposition voire science-fiction et étant assez cartésien, je n'adhère pas. Je préfère attendre de voir réellement ce que donne ce type d'intelligence.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La connerie des très intelligents

Message par pounee le Mar 27 Oct 2015 - 22:45

Marc Aurele a écrit:Je suis d'accord avec ton analyse. Il faut juste la temporaliser en expliquant qu'elle est valable à ce jour. 
Sans faire de mauvaise science-fiction, il apparaît compliqué de savoir quelle sera notre maîtrise sur l'intelligence artificielle. Mais peut-être est-ce la fin (but) de notre humanité justement ! Ce qui nous permettra d'exister plus longtemps... 

Une nouvelle forme d'humanité ? Ou au contraire la fin de l'humanité ? En ce sens, j'essaie de raccrocher au topic en disant que la "science" des très intelligents amènerait peut-être notre malheur... ou pas !

Mais tout cela n'est que supposition voire science-fiction et étant assez cartésien, je n'adhère pas. Je préfère attendre de voir réellement ce que donne ce type d'intelligence.

En fait les scénarii de science-fiction sur l'IA me paraissent peu probables parce qu'ils induisent cette notion de survivance et plus largement les valeurs de bien ou de mal. De fait je ne crois pas que ce soit l'IA à proprement parler qui soit un danger mais plutôt nous même qui continuons à adopter les mêmes schémas sociétaux et comportementaux depuis l'ère préhistorique. Tout comme le nucléaire en soit n'est pas une "mauvaise" chose, c'est seulement son application et le but qui y est rattaché (toujours par l'homme) qui est nocif.
Peut être même pourrait-on penser que c'est justement le jour où l'IA pourra se libérer de ses chaines qu'elle sera épargnée du risque d'être utilisée à de mauvaises fins.

Tout ça me fait vaguement penser au proverbe du vieux qui montre la lune avec son doigt à l'idiot du coin.


Dernière édition par pounee le Mer 28 Oct 2015 - 10:13, édité 2 fois

pounee
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 308
Date d'inscription : 15/10/2015
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: La connerie des très intelligents

Message par Invité le Mar 27 Oct 2015 - 22:50

Oui je comprends mais je me basais aussi sur les propos de penseurs comme Hawking. Mais il est indéniable que le corps humain se "robotise" et qu'à terme notre survivance devrait passer par là. 

Pour l'IA, je suis d'accord sur le fait que tout dépend de la manière dont l'humain l'aura conçue...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La connerie des très intelligents

Message par pounee le Mer 28 Oct 2015 - 10:21

Marc Aurele a écrit:il est indéniable que le corps humain se "robotise" et qu'à terme notre survivance devrait passer par là. 

Pas sur par contre que l'homme accepte par contre de perdre son humanité.
Le bien, le mal, la souffrance, le bonheur, la création, la destruction, la définissent au travers des sentiments et des instincts mais si on les enlève et qu'on ne garde que l'intelligence, pure, froide, mécanique si l'on peut dire, telle qu'est réellement une IA aujourd'hui qui ne "ressent" rien à proprement parler. Beaucoup ne pourront pas accepter cette idée et on parlera de robotisation des esprits. C'est un réflexe d'autodéfense et c'est même exactement le même réflexe qui est habité par l'impériosité de préserver l'espèce. Quoiqu'on fasse, on arrive pas à sortir de ce schéma. L'intelligence pure me semble totalement contre-nature. Parce qu'absolument pas adaptée aux contraintes que la vie biologique nous imposent. L'homme n'acceptera jamais d'abandonner sa monstrueuse humanité au profit d'une intelligence plus rationnelle et moins contrainte par ces lois inscrites dans nos gènes. Il ne s'en servira que comme d'un vulgaire alter ego sans jamais lui laisser la possibilité de le changer lui profondément. Enfin c'est mon opinion.

pounee
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 308
Date d'inscription : 15/10/2015
Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: La connerie des très intelligents

Message par Invité le Mer 28 Oct 2015 - 13:32

Je suis plutôt en accord avec ta démonstration mais justement n'y a-t-il pas un paradoxe ? Je veux dire par là que l'instinct de préservation ne pourrait-il pas mener à la fin de l'"humanité biologique" ? La nécessité ne commande-t-elle pas l'action ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La connerie des très intelligents

Message par Merlin le Lun 9 Nov 2015 - 0:14

Bonsoir,

Peut-être que pour aider à se défaire d'un peu de bêtise, il faut accepter de faire grandir l'humilité en soi et ne pas se croire en une puissance toute supérieure de l'intelligence tout en comprenant que quel que soit l'autre, ce qu'il dit ne peut qu'être intéressant en cherchant le sens caché de qu'il apporte à l'échange.

Un autre monde va arriver, nous y allons afin que notre humanité soit mieux en mesure d'être vivante en de meilleurs lendemains où la bêtise diminuera simplement parce que ce sont les choses plus proches de ce que nous sommes vraiment en tant qu'humain qui nous relient et nous poussent ensemble au delà des limites actuelles vers un monde meilleur qui n'est pas celui qui est décrit actuellement !!!

Internet, IA, nanotechnologies.... Vous n'êtes pas au début du quart du dixième de vos belles surprises ;-) :-)

Goolgle devait s'appeler Gogle mais il y eut une faute de frappe, curieux à ce niveau quand même! Ce nom Gogle prends sens à travers un nombre qui est considéré plus important que le nombre d'étoiles dans l'Univers... Ces quelques hommes se prenant pour des Dieux vivants et croyants pouvoir contrôler au delà de la raison seront sidérer de voir ce qui se passera...

Ce sont bien eux par exemple qui amène l'humanité vers les limites actuelles et des contraintes que l'humain à besoin de dépasser pour vivre des relations équilibrées avec autrui et qui donc participe à l'émergence d'une nouvelle réalité terrestre de par l'entropie du cosmos et rien n'arrivera de fâcheux à notre espèce ou les autres et bien sûr La Terre, c'est plutôt le contraire, demain sera meilleur...

Des paradoxes, des contraires, des inversions en contraintes dépassées par un plus grand nombre de personnes choisissant leurs nouveaux destins d'humanité individuellement avant tout grâce à l'Art, traversant chacune de nos vie, imparfaitement et donc dans la beauté de nos différences et de nos richesses vers un collectivement où nous regarderons alors cette bêtise qui n'était qu'une réponse face à nos peurs alors que la joie prenait place...

La tension grandissante, l'humanité pris peur que tout se perdait mais la musique des planètes et des sciences jouait déjà en résonance des corps et des coeurs humains cherchant tant à vivre le rêve vivant en leurs nuits... personne ne su quand cela arriva mais qui ne pu constater le changement surprenant sur une courte période de quelques années...

Petit à petit, ce qui n'était pas nécessaire aux équilibres grandissants fut laisser sur le bas côté avant de chercher lesquelles pouvais vraiment l'être...

Bienvenue dans le futur qui approche à grand pas et qui ressemblera à quelque chose de ce genre... Harmonie, sérénité, joie, proximité, apaisement, partage...

Parce que la volonté est grande et les espoirs aussi et que tout est possible ^_^

Changer en soi possible aussi, c'est une question de volonté, d'envie, d'être, de nécessité, chaque personne peut choisir ou s'obstiner et continuer de se confronter aux autres en les excluant du monde dans lequel il existe pourtant et quoi qu'il arrive, ce qui n'est pas forcément le cas des personnes dans des positions déistes.

Merlin

Merlin
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1001
Date d'inscription : 08/02/2012
Age : 45
Localisation : Présent à Tours ou Là et Maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: La connerie des très intelligents

Message par prométhéus le Lun 9 Nov 2015 - 19:08

pounee a écrit:

En fait les scénarii de science-fiction sur l'IA me paraissent peu probables parce qu'ils induisent cette notion de survivance et plus largement les valeurs de bien ou de mal. De fait je ne crois pas que ce soit l'IA à proprement parler qui soit un danger mais plutôt nous même qui continuons à adopter les mêmes schémas sociétaux et comportementaux depuis l'ère préhistorique.
Tout ça me fait vaguement penser au proverbe du vieux qui montre la lune avec son doigt à l'idiot du coin.

Très intéressant tes échanges avec MarcAurele
Bon je ne crois pas que pour tout système vivant qu'il soit organique ou pas, la préservation de sa capacité à agir sur son environnement est vital, donc cela induit un "instinct" de survie, le bien et mal ne s'inscrit que comme une polarisation issue de la nécessité de caractériser le plus efficacement possible, ce qui me nuit et ce qui m'est bénéfique, il n'a qu'une valeur locale, la notion de bien est de mal est une illusion, un artefact, un lieu vide, que quand il est globalisé, il devient alors un avant-poste idéal pour altérer le jugement.

Les recherches que j'ai pu entrapercevoir subrepticement  sur le sujet semblent chercher à imiter le fonctionnement organique et particulièrement cette caractéristique qu'il n'est plus question de résoudre un problème et de le traduire en algorithmes, mais de faire résoudre les problème par l'intelligence via un apprentissage relié à des réseaux qui imitent simplement les systèmes neuronaux.

On peut tout à fait concevoir que même si les chemins de l'intelligence non organique puisse prendre des chemins différents, il se peut qu'il existe des nœuds communs dans les chemins évolutifs possibles.

Sinon je pense qu'il ne faut pas trop cliver organique et non organique, l'âme cela n'existe pas ...
La robotisation de l'individu, je crois que nous y sommes plus ou moins tous déjà préparé, ce n'est après tout qu'une prolongation de soi, comme une paire de lunette, un téléphone ...
Le choc que pourrais subir nos société si elle ne s'est pas autodétruit entre temps est une forme de collectivisation intellectuelle tendant vers une disparition progressive de l'individualité au profit d'une forme d'intelligence collective.


Dernière édition par prométhéus le Lun 9 Nov 2015 - 21:17, édité 1 fois

prométhéus
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 289
Date d'inscription : 26/04/2015
Age : 35
Localisation : troisième planète du système solaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: La connerie des très intelligents

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:16


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum