la novlangue en vigueur dans notre société libérale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la novlangue en vigueur dans notre société libérale

Message par ZYGOMATIC le Mar 18 Aoû 2015 - 18:32

voilà une vidéo de Franck Lepage m'interpelle: les effets de langage sur la transformation, de la pensée allez voir sur youtube si vous ne connaissez pas ce franck Lepage et ses "conférences gesticulées" mais il a raison :je vois de plus en plus dans ma vie quotidienne que l 'utilisation de la "négativité" est proscrite du langage , il faut positiver sous peine au mieux d'être un frustré au pire d'attirer à soi la négativité en fonction d'une espèce de loi d'attraction universelle en vigueur??
je dis ça parce que je suis entirèrement d'accord avec ce que dit Lepage; pas de négativité de la pensée =impossibilité de penser la contraction =négation de la dialectique (ce qui articule la pensée = ce qui rend possible la démocratie" vous me suivez?

d'où la réserve que j'émets parce que j'ai tenté un suivi chez une coach de vie qui pratique cette novlangue
"non, on ne peut pas écrire ça en termes négatifs ............positivons (avec carrefour je positive ) interdiction de formuler une pensée négative sous peine de voir arriver les pires calamités de la bible vous voyez le tableau? Tout doit être affirmé et positivé ,c'est la garantie du succès !!!!!
ma coach de vie est elle un agent double du néolibéralisme qui s'ignore,?

ZYGOMATIC
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 9
Date d'inscription : 22/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: la novlangue en vigueur dans notre société libérale

Message par Dame Seli le Mar 18 Aoû 2015 - 19:17

Une façon de ne pas affronter la réalité telle qu'elle est ?
Une sorte de politique de l'autruche ...

Dame Seli
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 543
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 49
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: la novlangue en vigueur dans notre société libérale

Message par Belletegeuse le Jeu 7 Jan 2016 - 23:29

Le referent bondissant de l éducation nztionale...
voir aussi le post sur la problématique.
Le questionnement la remise en question ne sont pas mal non plus histoire de ne pas penser ce qu on pense etre ce qu on edt et savoir ce qu on sait....

Belletegeuse
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 690
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 55
Localisation : Région parisienne et Saone et Loire

http://www.danielle.artblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: la novlangue en vigueur dans notre société libérale

Message par Pieyre le Jeu 7 Jan 2016 - 23:45

La novlangue libérale d'un point de vue économique, la novlangue progressiste d'un point de vue moral ?

Pieyre
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15240
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: la novlangue en vigueur dans notre société libérale

Message par CD_CD le Ven 8 Jan 2016 - 0:46

[[Hs juste en passant : dans sa lecture de la fiche de paye, y'a un truc sur lequel il a tort : le fait que, puisque les cotisations chômage sont une assurance, on devrait avoir un "retour"/pourquoi le récupérer. Ce n'est pas ça une assurance : une assurance, ça assure en cas de pépin, et ça fonctionne sur un système collectif (bon, après, j'ai pas dit que c'était bien géré, mais sur ce point de logique, il a tort). Fin du HS]].

Je n'ai pas trouvé la vidéo dont tu parles, zygomatic.

Bonne soirée.

CD_CD
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 587
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: la novlangue en vigueur dans notre société libérale

Message par Mag le Ven 8 Jan 2016 - 1:09

On trouve ces vidéos un peu partout il suffit de taper vidéo de Franck Lepage Wink

voici la page wiki où se trouvent les adresses de la scoop le Pavé
https://fr.wikipedia.org/wiki/Franck_Lepage

Mag
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3587
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 70

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Re: la novlangue en vigueur dans notre société libérale

Message par CD_CD le Ven 8 Jan 2016 - 1:10

Je demande précisément la vidéo à laquelle zygomatic fait référence, pas des vidéos de Franck Lepage de façon générale. (d'autant que j'en ai déjà vu un paquet (dont celle pour laquelle je pointe une incohérence en HS))

CD_CD
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 587
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: la novlangue en vigueur dans notre société libérale

Message par Mag le Ven 8 Jan 2016 - 1:14

OK, c'était pas clair pour moi Wink
Bonne soirée

Mag
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3587
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 70

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Re: la novlangue en vigueur dans notre société libérale

Message par Pieyre le Mer 8 Juin 2016 - 13:17

Est-ce que le fait de proscrire la négativité est vraiment si caractéristique du libéralisme économique ?

D'un point de vue logique, on pourrait se demander si une double négation (proscrire la négativité) est davantage une affirmation qu'une négation. Mais il est vrai que ce qui est dénoncé ici n'est pas théorisé, donc ne revendique pas une cohérence dans les termes.

Non, ce qui m'intéresse avant tout, c'est que la critique de la négativité déborde largement le cadre du libéralisme économique (sous la forme d'une acceptation de ce qu'on a appelé la pensée unique, à laquelle il fallait se soumettre plutôt que s'opposer). En effet, il touche aussi au libéralisme moral (relativisme, égalitarisme, humanitarisme, non-violence, c'est-à-dire ce qu'on appelle le politiquement correct).

Quand on n'est pas d'accord, on peut s'expliquer. Mais, dans la mesure où il ne s'agit pas forcément d'un défaut de précision ou de clarté de notre part, c'est que des convictions, voire des certitudes sont en jeu chez l'autre. Alors on oppose des faits qui réfutent les conceptions ou l'on en expose les failles logiques. C'est-à-dire qu'on se montre négateur des thèses d'autrui. Mais est-on négatif pour autant ?

Si une personne présente un fait A qui va dans le sens de son opinion et qu'on lui présente un fait B qui n'est pas compatible avec cette opinion, il ne s'agit pas vraiment de négativité : A et B sont des faits, voilà tout.

Si elle défend un raisonnement et qu'on démontre qu'il est faux, tout dépend de la façon dont on le démontre.

S'il s'agit d'un énoncé universel (tout ceci est cela), on peut présenter un contre-exemple (dans l'ordre logique, c'est comme avec les faits qui réfutent une thèse), qui n'est jamais qu'un exemple. La négativité ne réside alors que dans la prise en compte de son erreur par l'autre. C'est un renoncement nécessaire auquel on l'invite, pas un barrage qu'on lui oppose.

S'il s'agit d'un énoncé existentiel (il existe ceci tel que cela), là c'est plus embêtant.
Si le cadre dans lequel il apparaît est limité, on peut effectuer un raisonnement par l'absurde : admettons la proposition; alors, en fonction de déductions neutres (sans rien de positif ou de négatif), on aboutit à une absurdité. Là encore, la négativité n'est pas dans la démarche mais dans la prise en compte par l'autre de l'information qu'on ajoute à ce qu'il pense.
Si le cadre est trop large pour nos moyens (par exemple : Dieu existe), alors on peut demander que l'autre précise la forme de son énoncé (ici Dieu, ou l'existence), afin de mettre en évidence une incertitude quant à la formulation. Là encore, la négativité résidera dans la prise en compte de la non-positivité.

Avec tout ça, je pense qu'il est possible d'avoir une démarche négatrice de ce que l'autre pense tout en avançant uniquement des éléments positifs. Ce n'est qu'en les prenant en compte que l'autre devra s'apercevoir de la négativité inhérente à sa conception.

Maintenant, il est question ici uniquement de raisonnement. Je reconnais qu'en pratique il est important de pouvoir dire non. Si quelqu'un nous dit : « fais ! » il n'y a plus de raisonnement possible. Si l'on n'est pas d'accord, on lui dit non. N'est-ce pas le seul cas de négativité directe qu'on puisse envisager ?

Pieyre
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15240
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: la novlangue en vigueur dans notre société libérale

Message par ortolan le Lun 7 Nov 2016 - 13:36

Pour moi, un des exemples de la Novlangue est l'adjectif "sociétal", introuvable dans un dico avant l'an 2000. "Social" existe déjà pour ce qui a trait à la société, mais ça aurait donc une connotation syndicaliste ou socialiste malvenue dans une économie néo- ou ultra-libérale mondialisée. D'où peut-être l'apparition de ce néologisme...

ortolan
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1510
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: la novlangue en vigueur dans notre société libérale

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:22


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum