Naturopathie, slow cosmétique - les recettes de grand-mère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Naturopathie, slow cosmétique - les recettes de grand-mère

Message par Invité le Dim 16 Aoû 2015 - 18:15

Bon je n'ai pas trouvé de sujet déjà ouvert là dessus, mais suite à une autre discussion, je me dis que peut-être, nous pourrions être plusieurs à être intéressés.

Depuis plusieurs années, j'ai décidé de revoir mes habitudes de consommation et d'essayer de trouver des réponses locales, naturelles et écologiques à mes besoins quotidiens.

En ce moment, j'explore la "slow cosmétique" notamment en m'appuyant sur les travaux de Julien Kaibeck http://www.lessentieldejulien.com/cest-qui-julien/

Le principe en quelques mots: ne pas renoncer à ses habitudes d'hygiène et de soin, mais les adapter en utilisant moins, mieux et opter de préférence pour les options locales.

Depuis quelques temps, j'ai monté mon petit laboratoire (dans ma cuisine) pour bidouiller mes petites formules. J'envisage à long terme d'en faire un métier.

Je voudrais maintenant élargir ce principe à tous les aspects de mon quotidien, sans pour autant rejeter totalement les avancées scientifiques et le progrès, mais en l'utilisant à bon escient et en me questionnant en permanence sur les conséquences réelles.

Venez partager vos recettes de grand-mère.

Je reviens vous donner les miennes quand j'aurai mis de l'ordre dans mes fiches.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Naturopathie, slow cosmétique - les recettes de grand-mère

Message par Invité le Dim 16 Aoû 2015 - 18:20

Pour commencer, la petite liste qui ne quitte jamais mon sac à main quand je fais mes petites courses, de tout ce qui ne doit pas se trouver dans la composition pour que je juge le produit "acceptable"

• Des silicones (polluants, occlusifs) :
dimethicone, amodimethicone, dimethiconol, cyclopenthasiloxane, cyclohexasiloxane, et tout ce qui finit par -icone ou -siloxane.


• Des quats (similaires aux silicones) :
behentrimonium chloride, behentrimonium methosulfate, cetrimonium chloride, guar hydroxypropyl trimonium chloride, et tout ce qui finit par -monium chloride et -methosulfate ainsi que -propyldimethylamine.

• Des huiles minérales (polluantes, occlusives, toxiques) :
paraffin, petroleum wax, mineral oil, crystalline wax, paraffium liquidum, petroleum, petrolatum...

• Des conservateurs dangereux (toxiques, nocifs à la santé) :
propylparaben, methylparaben, ethylparaben, et tout ce qui finit par -paraben
Mais aussi le butylphenyl methylpropional, hexyl cinnamal,le methylisothiazolinone (= biocide , puissant conservateur qui remplace le paraben), l'octylisothiazolinone (= biocide , agent conservateur) et le methylchloroisothiazolinone (= conservateur cancérigène).

• Des tensioactifs agressifs (irritants pour la peau) :
sodium lauryl sulfate, sodium laureth sulfate, ammonium lauryl sulfate, ammonium laureth sulfate...
Le lauryl éther sulfate de sodium ou laureth sulfate de sodium, est un détergent et surfactant ionique fort, couramment utilisé en biochimie et biologie moléculaire. C'est un des nombreux dérivés de l'huile de palme (dont la production est le principal responsable de la déforestation en Indonésie).

• Des PEG et autres composés éthoxylés (nocifs, toxiques) :
Ceteareth-12, Ceteareth-20, Laureth-10, Laureth-16, PEG 150 distearate, PEG-2 hydrogenated castor oil, PEG-32 stearate... Et tout ce qui contient le suffixe -eth suivi d'un nombre ou d'un chiffre, les PPG
*Sorbitol esters = actif humectant
*Caprylyl glycol= actif émollient

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Naturopathie, slow cosmétique - les recettes de grand-mère

Message par Invité le Dim 16 Aoû 2015 - 18:22

Ben y en a plein:
commençons par le dentifrice:
blanc de Meudon
huile de coco ou eau comme on veut comme liant
HE de menthe poivrée et HE de tea tree (avant je mettais aussi sauge mais apparemment l'HE de sauge n'est pas recommandée dans tout un cas de cas donc je préfère ne pas risquer)
un tout petit pot qui dure une semaine, ça prend 1 minute a réaliser
1 fois par mois je rajoute un petit peu de bicarbonate pour blanchir. Il ne faut pas en mettre a chaque fois parceque c'est tout de même abrasif pour l'émail.

Par contre je n'appelle pas ça des recettes de grand-mères mais des recettes d'avenir Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Naturopathie, slow cosmétique - les recettes de grand-mère

Message par Invité le Dim 16 Aoû 2015 - 18:36

Merci je vais essayer ça Very Happy

Sinon l'huile de coco, je sais pas comment je pourrais m'en passer. Elle me sert pour tout.

Bon alors voilà, petite recette de déodorant, inspirée du blog Antigone XXI

La recette de base

100 g. [ 1/2 cup ] d’huile de noix de coco liquide*
60 g. [ 1/4 cup ] de bicarbonate de soude (ultra fin)
40 g. de fécule [ 1/4 cup ] ou d’arrow-root
10 gouttes d’huile essentielle de lavande officinale
10 gouttes d’huile essentielle de palmarosa

Je remplace les HE de lavande et de palmarosa (que je n'aime pas trop) par du tea tree et du romarin.
J'utilise systématiquement l'arrow root car les traces blanches avec la fécule, c'est pas glam quand même.
Je rajoute 20 ml d'HV de jojoba + 10 g de cire de candellila pour avoir un mélange plus solide qui peut être moulé.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Naturopathie, slow cosmétique - les recettes de grand-mère

Message par Invité le Dim 16 Aoû 2015 - 18:37

@Animal....
De quelle sauge parles-tu? Quels sont les risques encourus auxquels tu fais allusion avec l'HE de sauge? Et où la trouves-tu?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Naturopathie, slow cosmétique - les recettes de grand-mère

Message par DuChampignonPauvreSotte!! le Dim 16 Aoû 2015 - 18:41

J'ai fais aussi une annee de BTS cosmétologie, ma conclusion est celle de Minynj : sortons du chimique redécouvrons les recettes de nos ancêtres.
Perso le dentifrice ca fait longtemps que j'ai arreté, cest bourré de fluor ca encrassé la glande pinéale, ca endort les consciences ( cest la molécule chimique de la soumission, ca a été testé durant la seconde guerre mondiale par les nazis et Apres guerre comme par hasard tout le monde a été nourri au colgate, donc urgence débarrassez vous de ces merdes)
Pour les dents cest argile, charbon super activé, oil pulling cest a dire faire macérer dans sa bouche 20minutes de l'huile vegetale, coco, carthame, graine de nigelle à mâcher pour en extraire l'huile, et on crache à la fin. Ne pas mélanger l'argile et l'huile, cest soit l'un soit l'autre. On peut se confectionner des pâtes a base de poudre d'argile, de bicarbonate de soude ( pas trop! Corrosif pour l'email à terme)

Pour ma peau, je considère quelle absorbe tout donc je n'y depose que ce que j'accepterai de mettre dans ma bouche, cest a dire je me lave (+gommage) au bicarbonate de soude uniquement, puis je m'enfuis d'huile de coco, la plus fine et la plus "aqueuse" de toutes les huiles, c'est celle qui pénètre le mieux, et Apres je passe une couche au choix d'huile vegetale diverses en fonction des effets recherché. Par exemple, sur les articulations nuque coudes poignets genoux chevilles pieds de l'huile de sésame, utilisée en Inde en médecine Ayurvedique, elle a la propriété de prévenir les rhumatismes et l'arthrose ( à condition de pas se bourrer de produits laitiers hyper acidifiant, et je mange des orties elles sont minéralisantes et assure l'´elasticité des cartilages)
Huile de carotte excellente en ete pour prevenir le vieillissement cutanée du au soleil,
Huile d'olive sur les seins et les hanche fessés car elle contient vitE qui assure élasticité de la peau et rattrape les vergetures.

Pour mes cheveux je lave uniquement au bicarbonate, ils sont propres, beaux et forts. Une fois par semaine je les enduit d'huile de coco ca les nourrit et les garde souple forts et brillants, tout doux au toucher, et de l'huile de ricin qui a la propriété de les gainer, de les épaissir et surtout ca les fait pousser tres vite!! Cette huile est tres visqueuse, si vous voulez en retirer tous les bienfaits et surtout pouvoir l'appliquer correctement il faut vraiment passer la coco avant. La coco agira comme un passeur, elle accroche le ricin et fait pénétrer au cœur de la fibre capillaire. Un bon massage a 10 doigts du cuir chevelu avec tout ca sur la tete, et à vous la pure crinière de zèbre mesdames!

Pour les zhommes, ca evite la calvitie pensez-y et surtout virez vos shampoing classiques qui agressent et ne donnent pas envie aux cheveux de rester sur votre tete!

DuChampignonPauvreSotte!!
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 49
Date d'inscription : 15/08/2015
Localisation : Pays Cathare

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naturopathie, slow cosmétique - les recettes de grand-mère

Message par Invité le Dim 16 Aoû 2015 - 18:45

apparemment la sauge officinale peut être toxique pour le système nerveux. Je pense que ce n'est pas le cas de la sauge sarclée mais c'est à vérifier. Je ne suis pas une experte je glane mes informations d'un site à l'autre ou dans des bouquins. Donc dans le principe, quand j'ai un doute je m'abstient. C'est le cas de la sauge.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Naturopathie, slow cosmétique - les recettes de grand-mère

Message par Invité le Dim 16 Aoû 2015 - 18:53

Argh le BdS pour mes cheveux c'est pas possible pale j'ai essayé, j'ai cru que j'allais finir chauve.

Ce qui marche bien pour moi c'est la poudre de jujubier (Sidr) mais j'aimerais bien trouver une alternative plus locale.
J'ai lu que la farine de pois chiche contenait des saponines, il faut que j'essaie.
Pour me coiffer:
Lait d'avoine, huile de coco, miel et mélasse noire en après-shampoing
Gel d'aloé Vera
Gel de lin (que je fais moi meme avec les graines)
Huile de coco et de jojoba.

Je me lave au savon saponifié à froid type lait d'ânesse (le BdS pareil, essayé, pas convaincue)

Recette anti calvitie et anti pelliculaire testée sur mon paternel:
Infusion de poudre de brahmi et de bringaraj + HE de romarin, à appliquer en friction sur le cuir chevelu.
Et exit HEAD N Shoulders et compagnie.

Je ne colore plus mes cheveux qu'avec des plantes tinctoriales depuis 2 ans: j'utilise le henné, l'indigo, le katam, la Garance et les baies de sureau pour planquer les cheveux blancs qui ont commencé à s'incruster quand j'avais 15 ans.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Naturopathie, slow cosmétique - les recettes de grand-mère

Message par Invité le Dim 16 Aoû 2015 - 18:55

Mais t'arrives à mâcher la graine de Nigelle DuChampignon?

Non parce que je dois un peu être une chochotte mais déjà en infusion c'est compliqué alors mettre les graines dans ma bouche comme ça huuuuuuuu!  No

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Naturopathie, slow cosmétique - les recettes de grand-mère

Message par Invité le Dim 16 Aoû 2015 - 19:02

@Animal...
Oui, effectivement la composition de la sauge officinale n'est pas la même que celle de la sauge sclarée. Le mieux étant de demander avis à un pharmacien pour éviter de mal choisir ses produits. Il y en a encore qui s'y connaisse en phyto.
Attention aussi à l'HE de menthe poivrée avec les enfants (Risque de spasme laryngé).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Naturopathie, slow cosmétique - les recettes de grand-mère

Message par Invité le Dim 16 Aoû 2015 - 19:02

Merci pour les infos, je vais essayer l'huile de ricin, mais j'essaye de consommer local alors l'huile de coco je finis celle que j'ai puis je voudrais ne pas en racheter, il y a quoi comme alternative locale (local peut-être un peu élargi à l'Europe)?

Ah merci beaucoup cuicui, je vais peut-être m'en tenir au tea tree alors.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Naturopathie, slow cosmétique - les recettes de grand-mère

Message par Invité le Dim 16 Aoû 2015 - 19:04

animal non répertorié a écrit:Merci pour les infos, je vais essayer l'huile de ricin, mais j'essaye de consommer local alors l'huile de coco je finis celle que j'ai puis je voudrais ne pas en racheter, il y a quoi comme alternative locale (local peut-être un peu élargi à l'Europe)?

Je crois que l'huile d'olive a des propriétés pénétrantes moindres mais quand même intéressantes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Naturopathie, slow cosmétique - les recettes de grand-mère

Message par DuChampignonPauvreSotte!! le Dim 16 Aoû 2015 - 19:22

Les graines de nivelles? Les toutes petites noires, oui cest tres facile à mâcher, il faut au préalable 2 minutes les enduire de salive et puis clac clac sous les molaires, elles sont fines et s'ouvrent facilement.
Tu les bois en infusion? Jamais testé, j'en mange et je me nettoie avec mais pas pensée a l'infu.

Tu mets du gel de graine de lin dans tes cheveux? Ca fait quoî? Je connais cette graine, j'en consomme fraîchement moulue, et parfois dans le pain que je fais avec des graines de pavot mais je ne connaissais pas l'application cosmétologie, ca m'intéresse d'en savoir davantage.
Merci pour ton lien sur Julien

Au fait précédemment jai dit que le BdS est corrosif pour l'email oups le terme exact est abrasif, et en plus ca avait deja ete dit.

DuChampignonPauvreSotte!!
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 49
Date d'inscription : 15/08/2015
Localisation : Pays Cathare

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naturopathie, slow cosmétique - les recettes de grand-mère

Message par Invité le Dim 16 Aoû 2015 - 19:26

Oui la nigelle ou cumin noir. Je trouve le goût terriblement fort. 
Je la bois en infusion contre le SPM. 

Les graines de lin je les fait bouillir 10 minutes dans de l'eau puis je filtre. Le gel récupèré est hydratant et fixant, ça remplace le gel coiffant (j'ai une vraie jungle bouclée sur la tête donc j'ai besoin d'un peu de contrôle)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Naturopathie, slow cosmétique - les recettes de grand-mère

Message par DuChampignonPauvreSotte!! le Dim 16 Aoû 2015 - 23:20

A ok cest pour faire du gel, cool. Perso j'en mets pas mais c'est bon a savoir,
SPM tu veux dire le truc de fille bien relou mensuel? Wink

DuChampignonPauvreSotte!!
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 49
Date d'inscription : 15/08/2015
Localisation : Pays Cathare

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naturopathie, slow cosmétique - les recettes de grand-mère

Message par Invité le Dim 16 Aoû 2015 - 23:34

DuChampignonPauvreSotte!! a écrit:A ok cest pour faire du gel, cool. Perso j'en mets pas mais c'est bon a savoir,
SPM tu veux dire le truc de fille bien relou mensuel? Wink

Ouais, ça Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Naturopathie, slow cosmétique - les recettes de grand-mère

Message par DuChampignonPauvreSotte!! le Lun 17 Aoû 2015 - 11:07

Alternativesante.fr/dents/l-imposture-des-dentifrices-au-fluor

Je n'arrive pas à mettre de lien. Quand je fais un copié collé d'un site, comme certains ici arrivent a le faire, moi ça me relance toujours sur la page de mon message, je clique 10 fois sur envoyer mais ça ne l'édite jamais....
Comment vous faites pour mettre un lien tout simple dans vos post?

DuChampignonPauvreSotte!!
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 49
Date d'inscription : 15/08/2015
Localisation : Pays Cathare

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naturopathie, slow cosmétique - les recettes de grand-mère

Message par ErikFromFrance le Lun 17 Aoû 2015 - 11:29

https://www.sciencebasedmedicine.org/fluoride-still-not-poisoning-your-precious-fluids/

Colère rentrée

ErikFromFrance
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2860
Date d'inscription : 10/04/2014
Age : 38
Localisation : Roci Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naturopathie, slow cosmétique - les recettes de grand-mère

Message par Stauk le Lun 17 Aoû 2015 - 13:38

On peut créer des déodorants efficaces sans sels d'aluminiums ??

http://blogs.lexpress.fr/styles/aparte-beaute/deodorant-sans-aluminium-la-longue-liste-de-mes-tests-et-avis-produit/


-Le déodorant crème Soapwalla: Là encore, je lui ai consacré un billet à lire ici -parce qu’il le vaut bien. L’un des plus bluffants jamais testés, à la composition entièrement naturelle (comme quoi, ça existe!). Malheureusement pour moi et mes aisselles pénibles, les huiles essentielles se sont avérées irritantes sur le moyen terme.

-Le déodorant crème Schmidt’s Fragrance Free, 100% naturel: une très jolie découverte que je dois à l’e-shop Rose et Nadine. Minismaliste, ce déodorant qui se présente sous forme de beurre à prélever avec une petite spatule puis à faire chauffer entre les doigts avant de l’appliquer sur l’aisselle, se compose d’une poignée d’ingrédients: beurre de karité, bicarbonate de soude, poudre d’Arrow-root, beurre de cacao, vitamine E, extrait de Houblon. Pas de parfum ni huiles essentielles dans cette version cousine de quelques autres formulations plus odorantes. En gros, sur le papier, il semblait avoir tout bon. Et il a eu tout bon! Pendant plus d’un mois et demi. Je l’ai utilisé tout l’été: en rando sous le soleil corse, lors d’une balade équestre dans le maquis pentu de l’île de Beauté, sur la plage par 35°C, rien à redire, pas une odeur de transpiration. Puis, d’un jour à l’autre, sans crier gare, il a commencé à me coller des plaques sous l’aisselle gauche. Juste sur celle-là. J’ai donc arrêté de m’en servir, puis j’y suis revenue, quelques jours plus tard, le temps que tout rentre dans l’ordre. Même problème, au bout de 24h seulement. Je n’ai toujours pas compris d’où cela peut venir. Et quelle frustration quand je pensais ENFIN tenir le bon! Cela dit, de plus en plus de gens en font l’éloge, sans avoir rencontré le moindre problème, comme Marion du blog Cosmétiques et alors? ainsi qu’une collègue qui ne jure plus que par lui.

-Le cas particulier de la pierre d’alun: je ne vous la refais pas, j’ai écrit un long avis sur ce hit du naturel sur le blog. Outre le fait qu’au final, aujourd’hui, on ne sait rien sur son innocuité par rapport aux sels d’alu chimiques (parce que oui, la pierre d’alun fait bien partie de la famille des aluminiums, même si « non chimique »), elle m’a quand même sacrément ravagé asséché les aisselles sur le long terme. Dommage, elle s’est pourtant avérée très efficace  (pas d’odeurs).




Pour l’instant, je suis retournée à mon bon vieux Dove AVEC sels d’alu -allez-y, jetez-moi des cailloux!

Stauk
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4978
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naturopathie, slow cosmétique - les recettes de grand-mère

Message par Invité le Lun 17 Aoû 2015 - 13:47

Stauk a écrit:On peut créer des déodorants efficaces sans sels d'aluminiums ??

http://blogs.lexpress.fr/styles/aparte-beaute/deodorant-sans-aluminium-la-longue-liste-de-mes-tests-et-avis-produit/


-Le déodorant crème Soapwalla: Là encore, je lui ai consacré un billet à lire ici -parce qu’il le vaut bien. L’un des plus bluffants jamais testés, à la composition entièrement naturelle (comme quoi, ça existe!). Malheureusement pour moi et mes aisselles pénibles, les huiles essentielles se sont avérées irritantes sur le moyen terme.

-Le déodorant crème Schmidt’s Fragrance Free, 100% naturel: une très jolie découverte que je dois à l’e-shop Rose et Nadine. Minismaliste, ce déodorant qui se présente sous forme de beurre à prélever avec une petite spatule puis à faire chauffer entre les doigts avant de l’appliquer sur l’aisselle, se compose d’une poignée d’ingrédients: beurre de karité, bicarbonate de soude, poudre d’Arrow-root, beurre de cacao, vitamine E, extrait de Houblon. Pas de parfum ni huiles essentielles dans cette version cousine de quelques autres formulations plus odorantes. En gros, sur le papier, il semblait avoir tout bon. Et il a eu tout bon! Pendant plus d’un mois et demi. Je l’ai utilisé tout l’été: en rando sous le soleil corse, lors d’une balade équestre dans le maquis pentu de l’île de Beauté, sur la plage par 35°C, rien à redire, pas une odeur de transpiration. Puis, d’un jour à l’autre, sans crier gare, il a commencé à me coller des plaques sous l’aisselle gauche. Juste sur celle-là. J’ai donc arrêté de m’en servir, puis j’y suis revenue, quelques jours plus tard, le temps que tout rentre dans l’ordre. Même problème, au bout de 24h seulement. Je n’ai toujours pas compris d’où cela peut venir. Et quelle frustration quand je pensais ENFIN tenir le bon! Cela dit, de plus en plus de gens en font l’éloge, sans avoir rencontré le moindre problème, comme Marion du blog Cosmétiques et alors? ainsi qu’une collègue qui ne jure plus que par lui.

-Le cas particulier de la pierre d’alun: je ne vous la refais pas, j’ai écrit un long avis sur ce hit du naturel sur le blog. Outre le fait qu’au final, aujourd’hui, on ne sait rien sur son innocuité par rapport aux sels d’alu chimiques (parce que oui, la pierre d’alun fait bien partie de la famille des aluminiums, même si « non chimique »), elle m’a quand même sacrément ravagé asséché les aisselles sur le long terme. Dommage, elle s’est pourtant avérée très efficace  (pas d’odeurs).




Pour l’instant, je suis retournée à mon bon vieux Dove AVEC sels d’alu -allez-y, jetez-moi des cailloux!

Elle a peut-être développé une forme d'allergie. Ce n'est pas parce que le produit a une composition naturelle/bio etc qu'il est dépourvu d'allergène. 
En plus dans sa compo il n'y a aucun conservateur. Donc en fonction de la façon dont elle l'a conservé (remarque je dis "elle" mais ça peut être un homme) il a pu se développer des bactéries ou des champignons. 

Bon vais voir le débat sur le fluor.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Naturopathie, slow cosmétique - les recettes de grand-mère

Message par Stauk le Lun 24 Aoû 2015 - 15:18


Stauk
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4978
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Naturopathie, slow cosmétique - les recettes de grand-mère

Message par Invité le Lun 7 Sep 2015 - 20:24

Marguerite a écrit:Merci pour les infos, je vais essayer l'huile de ricin, mais j'essaye de consommer local alors l'huile de coco je finis celle que j'ai puis je voudrais ne pas en racheter, il y a quoi comme alternative locale (local peut-être un peu élargi à l'Europe)?

Ah merci beaucoup cuicui, je vais peut-être m'en tenir au tea tree alors.

Voilà un article intéressant sur les propriétés des huiles.
http://lilylacurly.wix.com/curlyaunaturel#!The-truth-about-oils/c1rfl/55e2e99b0cf29a3653bbdeed

Les alternatives à l'huile de coco seraient donc: huile de noyau d'abricot, olive, amande douce, argan. Il faudrait rechercher dans l'absolu les huiles ayant un fort taux d'acides gras à chaine courte, un fort taux de saturé, et un faible taux de polyinsaturés.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Naturopathie, slow cosmétique - les recettes de grand-mère

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:19


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum