L'intelligence et les valeurs

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'intelligence et les valeurs

Message par Invité le Lun 24 Aoû 2015 - 11:16

IL faut éviter de danser sur les braises

(la fée Braise)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et les valeurs

Message par oyans le Lun 24 Aoû 2015 - 12:08

AdrienPaolo a écrit:Par contre je suis ravis que mon sujet vous plaise !
il ne me plaît pas, il n'y a aucune preuve de fertilité imaginative.

oyans
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1634
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et les valeurs

Message par AdrienPaolo le Mar 25 Aoû 2015 - 20:02

Merci de ta bienveillante contribution
Si tu souhaites élargir le débat
Pourquoi de pas
Me montrer?

AdrienPaolo
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 79
Date d'inscription : 26/05/2015
Age : 33
Localisation : Nîmes

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et les valeurs

Message par Invité le Mer 26 Aoû 2015 - 12:56

-


Dernière édition par john johnson le Lun 31 Aoû 2015 - 10:18, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et les valeurs

Message par oyans le Mer 26 Aoû 2015 - 13:03

AdrienPaolo a écrit:Merci de ta bienveillante contribution
Si tu souhaites élargir le débat
Pourquoi de pas
Me montrer?
bonjour Adrien, tu me sembles un garçon sympathique et d'un très gros QI, et je pense que ton introduction veut développer l'idée que tu as et qui sommeille, le temps de lire les interventions des autres afin de mieux avancer ta propre vision, ma réponse est juste là pour que tu dévoiles ce que tu as derrière l'oreille. alors j'attends patiemment cela... Smile

oyans
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1634
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et les valeurs

Message par AdrienPaolo le Mer 26 Aoû 2015 - 14:21

Merci mon cher, quelque soit le degré de ta réponse j'ai décidé de la prendre positivement !

Je pense que ce qui m'a poussé à écrire ce fil c'est tout d'abord une frustration liée à la différence entre les valeurs de tout un chacun.

Certes je me suis mis au centre et j'ai déploré un peu naïvement ou aveuglément que je ne puisse penser moi aussi comme un écofriendlybobolover.

De part ce fait j'ai sciemment nié une réalité que je connais bien, nous somme tous différents et c'est ça qui crée cette vergence dans la force (avec les midichloriens)

Il y avait là une tentative égocentrique mais positive de recherche de soi.

Après j'ai posté ce fil pour en revenir à ce qui me passionne, les mécanismes de la pensée et de la persuasion. La manipulation et la rhétorique.  

Je lie en effet l'intelligence à la capacité à comprendre comment et quand intervenir pour manipuler les autres (comme ce que tu as fait avec ton message positif qui m'a permit de sortir de la défensive)

De là, je me demande le lien qu'il peut exister entre valeurs et intelligence. Si je part du prémisse que l'intelligence sert souvent la manipulation et la recherche de son intérêt je ne peux m'empêcher de penser que l'intelligence est en fait liée à tout ce qui a pu se faire de pire et de plus mal sur cette planète.

Je n'entends pas par là le bien et le mal, je ne dis pas que les gens à fort QI sont mauvais mais je dis que pour être vraiment mauvais il faut avoir un fort QI.

On pourrai me répondre que la relativité des valeurs que j'aime tant ne ferait que remettre en cause mon postulat, en effet, n'existant pas de bien ou de mal mais que des valeurs, des pulsions circonstanciées, cette discussion est par essence inutile.

Cependant en posant comme base que le système juridique et la construction de la société crée des valeurs (certes chronologiquement contingentes et en perpétuelle mutation), on peut dire que il pourrait exister un lien entre intelligence, QI et valeurs. La définition de mal absolu il y a 100 ans, 1000 ans ou 5000 ans ayant juste évolué avec le temps.

J'en arrive à me demander si justement l'intelligence ne te pousse pas à vouloir sortir des cadres et te pousser à exprimer ta créativité dans des choses inédites voir interdites. Des choses ayant un impact fort et différent et te donnant un puissance sur autrui.

"Les ignorants sont bénis, dans une société de débiles point de crimes"

Mais cette affirmation par son absolu est déjà dépassée et contredite.

Je pense qu'on est face à un processus systémique, avec comme pilier l'intelligence, les valeurs et l'éducation/histoire personnelle pour expliquer le mal (de sa pensée à son accomplissement)

Le fait que certaines religions vénéraient des dieux du mal comme défini à l'époque est je trouve très intéressant pour comprendre ce concept.

Après une fois revenue dans la vie réelle j'ai pas envie de tuer des petits chats pour collectionner et manger leur tête ni de saigner et de tuer en masse des millions de gens. J'ai juste du mal à gérer certaines fois ma frustration.

Smile

Une petite merveille :
https://www.facebook.com/NegroNews/videos/1070252982984723/

AdrienPaolo
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 79
Date d'inscription : 26/05/2015
Age : 33
Localisation : Nîmes

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et les valeurs

Message par oyans le Mer 26 Aoû 2015 - 14:33

AdrienPaolo a écrit:Merci mon cher, quelque soit le degré de ta réponse j'ai décidé de la prendre positivement !

Je pense que ce qui m'a poussé à écrire ce fil c'est tout d'abord une frustration liée à la différence entre les valeurs de tout un chacun.

Certes je me suis mis au centre et j'ai déploré un peu naïvement ou aveuglément que je ne puisse penser moi aussi comme un écofriendlybobolover.

De part ce fait j'ai sciemment nié une réalité que je connais bien, nous somme tous différents et c'est ça qui crée cette vergence dans la force (avec les midichloriens)

Il y avait là une tentative égocentrique mais positive de recherche de soi.

Après j'ai posté ce fil pour en revenir à ce qui me passionne, les mécanismes de la pensée et de la persuasion. La manipulation et la rhétorique.  

Je lie en effet l'intelligence à la capacité à comprendre comment et quand intervenir pour manipuler les autres (comme ce que tu as fait avec ton message positif qui m'a permit de sortir de la défensive)

De là, je me demande le lien qu'il peut exister entre valeurs et intelligence. Si je part du prémisse que l'intelligence sert souvent la manipulation et la recherche de son intérêt je ne peux m'empêcher de penser que l'intelligence est en fait liée à tout ce qui a pu se faire de pire et de plus mal sur cette planète.

Je n'entends pas par là le bien et le mal, je ne dis pas que les gens à fort QI sont mauvais mais je dis que pour être vraiment mauvais il faut avoir un fort QI.

On pourrai me répondre que la relativité des valeurs que j'aime tant ne ferait que remettre en cause mon postulat, en effet, n'existant pas de bien ou de mal mais que des valeurs, des pulsions circonstanciées, cette discussion est par essence inutile.

Cependant en posant comme base que le système juridique et la construction de la société crée des valeurs (certes chronologiquement contingentes et en perpétuelle mutation), on peut dire que il pourrait exister un lien entre intelligence, QI et valeurs. La définition de mal absolu il y a 100 ans, 1000 ans ou 5000 ans ayant juste évolué avec le temps.

J'en arrive à me demander si justement l'intelligence ne te pousse pas à vouloir sortir des cadres et te pousser à exprimer ta créativité dans des choses inédites voir interdites. Des choses ayant un impact fort et différent et te donnant un puissance sur autrui.

"Les ignorants sont bénis, dans une société de débiles point de crimes"

Mais cette affirmation par son absolu est déjà dépassée et contredite.

Je pense qu'on est face à un processus systémique, avec comme pilier l'intelligence, les valeurs et l'éducation/histoire personnelle pour expliquer le mal (de sa pensée à son accomplissement)

Le fait que certaines religions vénéraient des dieux du mal comme défini à l'époque est je trouve très intéressant pour comprendre ce concept.

Après une fois revenue dans la vie réelle j'ai pas envie de tuer des petits chats pour collectionner et manger leur tête ni de saigner et de tuer en masse des millions de gens. J'ai juste du mal à gérer certaines fois ma frustration.

Smile
j'atténuerais juste le principe de manipuler, l'intelligence au réel est l'application naturelle aux instincts, tu soulignes assez souvent le malaise des valeurs actuelles, on ne peut penser qu'au présent, si t'es OK, si ces valeurs n'induisent pas le comportement allant avec les faits, on ne peut alors que complexifier sa pensée pour qu'elle soit adéquat au milieu donc à sa survie, Blake dit les routes du génies sont celles des chemins torturés(au figuratif hein) la traduction exacte je ne l'ai plus en tête, mais il n'y a pas d'erreur. voilà accepter le réel c'est se plier aux exigences de l'humanité, tout en gardant sa façon d'être, aucun article de droit ne peut légiférer sur le comportement de l'individu propre à soi.

oyans
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1634
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et les valeurs

Message par Invité le Mer 26 Aoû 2015 - 22:29

john johnson a écrit:et bien !

J'ai adoré lire ce fil , énorme ! avec des commentaires de ce chère oico de toute beauté qui redonne foi en l'humanité !!!

...Vraiment oico , merci encore !

Après avoir été informer de ma douance je me suis dis que peut être j'y trouverais des gens intéressant sur ce forum non pas pour faire des sortit me faire des amis etc... , non juste me rassurer , me dire que tout le monde n'est pas aussi con et influençable que dans la vie de tout les jours , je avais tort de ... dire "peut être" .

C"est sûr.


Sûr.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et les valeurs

Message par Invité le Jeu 27 Aoû 2015 - 1:20

AdrienPaolo a écrit:Je lie en effet l'intelligence à la capacité à comprendre comment et quand intervenir pour manipuler les autres
Être en interaction, c'est par défaut déjà un peu manipuler les autres.

AdrienPaolo a écrit:De là, je me demande le lien qu'il peut exister entre valeurs et intelligence. Si je part du prémisse que l'intelligence sert souvent la manipulation et la recherche de son intérêt je ne peux m'empêcher de penser que l'intelligence est en fait liée à tout ce qui a pu se faire de pire et de plus mal sur cette planète.

S'adapter ?

AdrienPaolo a écrit:J'en arrive à me demander si justement l'intelligence ne te pousse pas à vouloir sortir des cadres et te pousser à exprimer ta créativité dans des choses inédites voir interdites. Des choses ayant un impact fort et différent et te donnant un puissance sur autrui.
Comment créer autrement qu'en sortant de sa zone de confort ? Le conatus de Spinoza... Et puis, si ton besoin c'est créer, forcément, il faut de l'inédit, sinon tu te feras chier.

AdrienPaolo a écrit:"Les ignorants sont bénis, dans une société de débiles point de crimes"
"Heureux les simples d'esprit". Mais simple d'esprit ne veut pas forcément dire "fou", mais penser simplement.

C'est quoi ton objectif dans la vie ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et les valeurs

Message par AdrienPaolo le Jeu 27 Aoû 2015 - 9:30

@oyans Bien sur que la vrai liberté s'est se laisser la possibilité de faire les bons et les mauvais choix. C'est ne pas se bloquer une voie parce qu'on dit qu'elle n'est pas bonne et c'est même explorer toutes les voies pour savoir de quoi est fait le monde.
Mais cette vie loin des sentiers battus n'a plus de contrôle et si le voyageur n'a plus de repère ça fait effectivement des gens qui font n'importe quoi.

@Aimant
Devenir un sage taoiste...

Repérer et m'amuser des gens qui emploient des mots comme bonté, universel, fraternité, liberté, égalité, humanisme, valeurs, écologie, socialisme, entraide, écoute, mutuel, respect...

Tous ces gens qui emploient des termes sans les comprendre dans l'unique but d'obtenir ce qu'ils désirent.

AdrienPaolo
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 79
Date d'inscription : 26/05/2015
Age : 33
Localisation : Nîmes

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et les valeurs

Message par oyans le Jeu 27 Aoû 2015 - 18:29

AdrienPaolo a écrit:@oyans Bien sur que la vrai liberté s'est se laisser la possibilité de faire les bons et les mauvais choix. C'est ne pas se bloquer une voie parce qu'on dit qu'elle n'est pas bonne et c'est même explorer toutes les voies pour savoir de quoi est fait le monde.
Mais cette vie loin des sentiers battus n'a plus de contrôle et si le voyageur n'a plus de repère ça fait effectivement des gens qui font n'importe quoi
Il y une nuance dans ce que je dis la liberté de soi ne dépend en rien de l'infrastructure, il est évident pour certains cas qu'il faille respecter ce qui est institutionnalisé, tes pensées n'appartiennent qu'à toi et le droit de regard du reste de la société n'a aucun droit d'influer sur ton comportement verbal, certes on peut considérer cela comme subversif, mais soyons honnête, en quoi une politique peu oublier ce genre de cas comme néfaste à l'ensemble des gens aujourd'hui à l'heure actuelle? le terme disparate profusion de fausses libertés intègre la dissolution de l'unité, il faut voir les choses telles qu'elles... le véritable problème est que concrètement quelqu'un puisse voir cela d'un ordre de faits, c'est à dire de la concrétisation d'un être ne sachant pas justement où se trouve la limite, c'est lui qui est responsable de ses actes.
dans une société qui ne recherche plus les causes où seuls les faits sont les conséquences.
en exemple l'amérique, on a le droit aux armes, l'arme n'est pas responsable du doigt qui s'appliquera à presser la détente pourtant c'est l'état qui est en cause, qui arrêtera l'état il n'est pas responsable réellement.
Combien de gens en france sont délaissés pour des causes liées à l'état?ils n'ont pas choisi d'être voyageur.
Pour ma part je travaille ce en quoi j'ai trouvé une vocation, tout travail mérite salaire,non? je peux te le dire que ce n'est vraiment pas le cas.

oyans
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1634
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et les valeurs

Message par Invité le Jeu 27 Aoû 2015 - 19:29

Adrien, tu écris: "Je n'entends pas par là le bien et le mal, je ne dis pas que les gens à fort QI sont mauvais mais je dis que pour être vraiment mauvais il faut avoir un fort QI"
Peut- être mais je pense que pour être vraiment mauvais, on peut être autre qu'avec un fort QI. On peut être vraiment con et vraiment très en colère (pour de multiples raisons, bonnes ou mauvaises). Un tueur en série, un violeur d'enfants, pas certaine qu'il lui faille être doté d'un fort QI. Etre frustré, sans doute, avoir un rapport à la règle et à l'interdit peu (ou pas) installé.
Mais il s'agit peut-être de distinguer la méchanceté de l'individu en tant que telle de l'étendue de son pouvoir de nuisance : dit autrement, un vrai méchant qui réussit à faire illusion et à être suivi par d'autres (moins méchants et sans doute beaucoup plus cons), peut-être a-t-il besoin d'être intelligent. Ou bien seulement charismatique (un hooligan, un faf qui organise sa petite bande pour aller péter la gueule des immigrés du coin, intelligent, pas sûr, brutal sans doute). Un vrai méchant qui met sur pied tout une organisation mafieuse, qui organise un système en anticipant de nombreux (voire tous les) cas de figure, lui je t'accorde qu'il a besoin d'avoir une intelligence au dessus de la moyenne.
Mais aussi: est-ce que le vrai méchant, c'est pas aussi le gros suiveur, le bourrin qui a l'impression que sa responsabilité est diluée sous prétexte qu'il est pas tout seul? On pourrait dire que son intention n'était pas initialement de faire le mal, qu'il a été le jouet de circonstances.

Tu écris également:
"J'en arrive à me demander si justement l'intelligence ne te pousse pas à vouloir sortir des cadres et te pousser à exprimer ta créativité dans des choses inédites voir interdites. Des choses ayant un impact fort et différent et te donnant un puissance sur autrui."
Si ta question c'est de savoir si le fait d'aimer avoir du pouvoir sur autrui, c'est être méchant, je ne crois pas.

Je n'ai pas lu tout le sujet, sans doute y a-t-il déjà eu des tentatives de définitions de ce qu'est la méchanceté, l'évolution de la notion au fil du temps, tout ça.
Pour ma part, si je réfléchis à ce que serait maintenant la "méchanceté", le mal, au regard de la société (je peux être méchant avec moi même et me faire du mal, mais ça me regarde), ce serait ce qui porte atteinte à l'intégrité physique, psychique d'autrui (ma liberté qui s'arrête là où...).
Que la personne qui en a une grosse (d'intelligence) veuille tester les limites, explorer, inventer, c'est certain. Qu'elle obtienne (ou recherche?) à avoir du pouvoir sur autrui, je n'irais pas pour ma part chercher du côté spécifiquement de l'intelligence (ni de la bêtise d'ailleurs), je dirais que ce ne sont pas là les critères discriminants. J'irais davantage voir du côté de la construction de la personnalité et tout ce qui est un peu psy (le gars ou la nana frustré-e- au taf ou dans telle situation sociale où on le/ la traite comme une merde, cette personne qui passe ensuite ses nerfs sur son mari, sa femme, le conjoint, laquelle personne passe ses nerfs sur le gosse lequel tape ou maltraite le chien). L'idée que la méchanceté donc ne serait pas nécessairement une composante de la personnalité mais le résultat là encore de circonstances (qui ferait que, par décompensation, on ferait le mal). Cela dit, dans ce cas là, il n'est plus question de "mal absolu". Simplement, on se retrouve à faire le mal.
Pour dire qu'on peut être/ se croire un(e) gentil(le) de gauche qui aime les animaux et se comporter méchamment (voire prendre du pouvoir sur autrui) parce qu'on est un peu/ beaucoup/ passionnément frustré (au sens large).
Ce sera ma contribution.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et les valeurs

Message par Invité le Ven 28 Aoû 2015 - 2:02

AdrienPaolo a écrit:Devenir un sage taoiste...
C'est ... sage ! Wink

AdrienPaolo a écrit:Repérer et m'amuser des gens qui emploient des mots comme bonté, universel, fraternité, liberté, égalité, humanisme, valeurs, écologie, socialisme, entraide, écoute, mutuel, respect...

Tous ces gens qui emploient des termes sans les comprendre dans l'unique but d'obtenir ce qu'ils désirent.
Salopiaud !! Laughing Laughing (blague)

Tu m'as fait rire là Wink

Il faut rire de tout. C'est extrêmement important. C'est la seule humaine façon de friser la lucidité sans tomber dedans.
Desproges.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et les valeurs

Message par AdrienPaolo le Ven 28 Aoû 2015 - 20:13

@oyans On part sur une nouvelle discussion là. La responsabilité de l'acte ou de la déviance (parce que je crois que c'est de ça que tu parles non?) est imputable à l'état peut être mais là on s'éloigne vraiment des hauts QI.
Je pense sincèrement que les réalités statistiques s'appliquent à tout le monde mais que les hauts QI peuvent s'en extraire !

@Magali93 Oui, ce mal là c'est la haine ordinaire de Desproges. Je pense que c'est assez difficile de différencier le mal du haut QI et du débile frustré dans les motivations. Mais dans les effets je pense que c'est là qu'on comprend la différence Smile

@Aimant J'aime mais je sais pas si c'est vraiment de Desproges ça, c'est sur le site officiel ? J'ai tout lu et tout entendu et j'avais pas entendu celle là ! http://www.desproges.fr/
Si c'est pas là c'est pas de lui !

AdrienPaolo
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 79
Date d'inscription : 26/05/2015
Age : 33
Localisation : Nîmes

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et les valeurs

Message par Invité le Ven 28 Aoû 2015 - 21:49

AdrienPaolo a écrit:Je pense sincèrement que les réalités statistiques s'appliquent à tout le monde mais que les hauts QI peuvent s'en extraire !
Intéressant. Qu'est-ce qui te fait penser cela ?

Je n'ai pas fouillé suffisamment pour savoir si c'est de lui. Mais ça lui est en général attribué alors ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et les valeurs

Message par AdrienPaolo le Sam 29 Aoû 2015 - 20:52

Et bien je pense que les hauts QI comme les autres sont soumis aux phénomènes sociaux et statistiques.
Cependant s'il prend conscience de sa différence et que cela en est bien l'explication, il peut par le pouvoir de sa pensée sortir de la prédétermination et du conformisme.
Et j'en reviens à ce que je disais avant, malheureusement, certaines personnes avec ce don ne mènent pas le même combat que moi...
Certains veulent détruire, d'autres construire, mais tous ont une capacité d'action positive ou de nuisance supérieure à tous les autres dans la société.

Je pense que ceux qui ont sorti la tête de la caverne ou peuvent le faire quand ils le souhaitent sont des rois dans ce monde mais ils doivent l'admettre, apprendre à utiliser leur talent et surtout assumer qu'ils sont supérieurs.

C'est terriblement difficile.

Sur quoi je vais monter ma petite armée privée de cerveaux en recrutant sur ce forum je crois.

Moi je suis né pour être leader et je vais vous conduire à la libération par la mort grandiose et médiatisée...

Non je déconne je vais juste gagner de beaucoup d'argent avoir beaucoup de femmes et d'enfants de ces femmes en même temps Smile

AdrienPaolo
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 79
Date d'inscription : 26/05/2015
Age : 33
Localisation : Nîmes

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et les valeurs

Message par Dame Seli le Sam 29 Aoû 2015 - 21:28

AdrienPaolo a écrit:
Sur quoi je vais monter ma petite armée privée de cerveaux en recrutant sur ce forum je crois.

Moi je suis né pour être leader

Ah merde, nous aussi ....

Dame Seli
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 543
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 49
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et les valeurs

Message par oyans le Sam 29 Aoû 2015 - 22:02

AdrienPaolo a écrit:@oyans On part sur une nouvelle discussion là. La responsabilité de l'acte ou de la déviance (parce que je crois que c'est de ça que tu parles non?) est imputable à l'état peut être mais là on s'éloigne vraiment des hauts QI.
Je pense sincèrement que les réalités statistiques s'appliquent à tout le monde mais que les hauts QI peuvent s'en extraire !

@Magali93 Oui, ce mal là c'est la haine ordinaire de Desproges. Je pense que c'est assez difficile de différencier le mal du haut QI et du débile frustré dans les motivations. Mais dans les effets je pense que c'est là qu'on comprend la différence Smile

@Aimant J'aime mais je sais pas si c'est vraiment de Desproges ça, c'est sur le site officiel ? J'ai tout lu et tout entendu et j'avais pas entendu celle là !  http://www.desproges.fr/
Si c'est pas là c'est pas de lui !
concrètement l'absence de valeurs déclenchent tout un état de faits, et ce que j'écris est subjectif, c'est mon avis... ne pas omettre de façon tacite, le rapport étroit entre causes et conséquences, si un HQI valide l'absence de moral valable à sa vision des choses cela m'interpelle, il s'implique à défavoriser ce qui lui est ressemblant juste par calcul, un mauvais calcul, si celui-là n'entraîne pas l'effet voulu, on ne peut pas céder à son seul désir, il dénie alors toutes responsabilités, hors si je ne me trompe pas, l'illusion n'est pas qu'un décorum et plagiée tel un acteur en une scène réelle de la vie, représentative d'un insensible artefact, tout en sachant que les conséquences elles, au bout du compte, seront authentiques... c'est digressif, étant donné que l'apport est d'ordre frauduleux, le bénéficiaire ne m'intéresse pas vraiment, peu importe l'inclus du talent,son bénéfice étrécit son champ d'objectivité, moins il y a apport sur le nombre...
Et je pense que l'absence de morale n'est en rien dépositaire forcément d'une contre-morale, selon la volonté objectif d'atteindre le but fixé, est le soin visé d'une intelligence médiane, tentant de s'apporter à lui, autant qu'aux autres... il y a quoi qu'on dise ou pense, une large part d'inconnus dont le quadrillage systématique sociétal n'empêche en rien l'émergence; une idée particulière peut être un apport de richesse plus grand, mais comment détecter cela, si on oblitère seulement son seul apport? on écrase, on réduit, une perte est banqueroute...
l'induction définitive d'un rôle par cet inclusif dogmatique détenteur et orienteur beaucoup trop stricte, étouffe une façon plus pérenne de développer un contentement intègre et déterminable dans le temps, si tu me suis?

oyans
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1634
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et les valeurs

Message par AdrienPaolo le Sam 29 Aoû 2015 - 22:41

oyans a écrit:concrètement l'absence de valeurs déclenchent tout un état de faits, et ce que j'écris est subjectif, c'est mon avis... ne pas omettre de façon tacite, le rapport étroit entre causes et conséquences, si un HQI valide l'absence de moral valable à sa vision des choses cela m'interpelle, il s'implique à défavoriser ce qui lui est ressemblant juste par calcul, un mauvais calcul, si celui-là n'entraîne pas l'effet voulu, on ne peut pas céder à son seul désir, il dénie alors toutes responsabilités, hors si je ne me trompe pas, l'illusion n'est pas qu'un décorum et plagiée tel un acteur en une scène réelle de la vie, représentative d'un insensible artefact, tout en sachant que les conséquences elles, au bout du compte, seront authentiques... c'est digressif, étant donné que l'apport est d'ordre frauduleux, le bénéficiaire ne m'intéresse pas vraiment, peu importe l'inclus du talent,son bénéfice étrécit son champ d'objectivité, moins il y a apport sur le nombre...
Et je pense que l'absence de morale n'est en rien dépositaire forcément d'une contre-morale, selon la volonté objectif d'atteindre le but fixé, est le soin visé d'une intelligence médiane, tentant de s'apporter à lui, autant qu'aux autres... il y a quoi qu'on dise ou pense, une large part d'inconnus dont le quadrillage systématique sociétal n'empêche en rien l'émergence; une idée particulière peut être un apport de richesse plus grand, mais comment détecter cela, si on oblitère seulement son seul apport? on écrase, on réduit, une perte est banqueroute...
l'induction définitive d'un rôle par cet inclusif dogmatique détenteur et orienteur beaucoup trop stricte, étouffe une façon plus pérenne de développer un contentement intègre et déterminable dans le temps, si tu me suis?



Et bah là mon pote t'as fais fort !
On est partis Smile

concrètement l'absence de valeurs déclenchent tout un état de faits, et ce que j'écris est subjectif, c'est mon avis...

Certes ...

ne pas omettre de façon tacite, le rapport étroit entre causes et conséquences, si un HQI valide l'absence de moral valable à sa vision des choses cela m'interpelle, il s'implique à défavoriser ce qui lui est ressemblant juste par calcul, un mauvais calcul, si celui-là n'entraîne pas l'effet voulu, on ne peut pas céder à son seul désir, il dénie alors toutes responsabilités, hors si je ne me trompe pas, l'illusion n'est pas qu'un décorum et plagiée tel un acteur en une scène réelle de la vie, représentative d'un insensible artefact, tout en sachant que les conséquences elles, au bout du compte, seront authentiques...

Oh bordel ça c'est du Proust Smile

Alors ...

Rapport entre causes et conséquences ok.

Il s'implique à défavoriser ce qui lui est ressemblant (les autres HQI? La morale ?) juste par calcul...  mais c'est un mauvais calcul parce qu'il n'entraine pas l'effet voulu. OK

Si tu cèdes au désir tu dénies responsabilité => ok

L'illusion n'est pas qu'un décorum et plagiée tel un acteur en scène réelle de la vie, représentative d'un insensible artefact, tout en sachant que les conséquences au bout du compte, seront authentiques...


Là je me demande si t'es pas en train de me prendre pour un américain. Après je dis que bon t'es gentil, je prends donc la chose au premier degré et essaye de comprendre ce style somme toute piquant.

c'est digressif, étant donné que l'apport est d'ordre frauduleux, le bénéficiaire ne m'intéresse pas vraiment, peu importe l'inclus du talent,son bénéfice étrécit son champ d'objectivité, moins il y a apport sur le nombre...

Certes tu digresses et deviens même obscur.. Satan sorts de ce corps... Le bénéficiaire de n'intéresses pas, même s'il apporte un petit quelque chose parce qu'il est subjectif et ? Moins il y'a apport sur le nombre ?

Et je pense que l'absence de morale n'est en rien dépositaire forcément d'une contre-morale, selon la volonté objectif d'atteindre le but fixé, est le soin visé d'une intelligence médiane, tentant de s'apporter à lui, autant qu'aux autres...

Certes tu peux manquer d'une morale mais pas forcément prôner une contre-morale... genre tu peux détester les pommes mais pas forcément faire campagne pour les poires...
La volonté objectif...
L'intelligence médiane souhaite apporter à lui autant qu'aux autres => Ok

il y a quoi qu'on dise ou pense, une large part d'inconnus dont le quadrillage systématique sociétal n'empêche en rien l'émergence; une idée particulière peut être un apport de richesse plus grand, mais comment détecter cela, si on oblitère seulement son seul apport? on écrase, on réduit, une perte est banqueroute...


Une large part d'inconnus dont le moule de la société n'empêche en rien l'apparition => oui
Une perte est banqueroute... bordel ce style...
Là je vois une critique de l'imposition de son avis par quelqu'un qui n'écoute pas les autres... Certes...

l'induction définitive d'un rôle par cet inclusif dogmatique détenteur et orienteur beaucoup trop stricte, étouffe une façon plus pérenne de développer un contentement intègre et déterminable dans le temps, si tu me suis?


La création et l'apport d'un rôle par cette idée dogmatique...

Mouai sur la fin c'est compréhensible, en gros mon pote tu me dis que je cherche trop à imposer mon idée... Puis tu essayes de me montrer que toi aussi tu peux utiliser des termes compliqués. Mais franchement j'ai du mal à suivre. Problème de logique, d'obscurs néologismes et d'utilisation syntaxique de la langue française pas très correcte.

Je pense à la fin de ce texte que 50% de chance que tu veuilles en fait que je te réponde en ayant rien compris à ton texte incompréhensible pour me ridiculiser finalement après avoir autant arguer de ma superbe. Que si mon ramage se rapporte à mon plumage etc... En gros, tuer un wanabe de plus, un petit malin qui se prends pour un haut QI et le ridiculiser devant cette cour.

J'ai beau relire, je pense pas m'être ridiculisé, certes j'ai répondu rapidement pour faire plaisir et parce que j'étais pris dans le "flow" mais je pense que j'ai essayé de garder une cohérence.

Haïssez moi, aimez moi, je suis fait pour être en haut les loulous

AdrienPaolo
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 79
Date d'inscription : 26/05/2015
Age : 33
Localisation : Nîmes

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et les valeurs

Message par oyans le Ven 4 Sep 2015 - 2:57

AdrienPaolo a écrit:
oyans a écrit:concrètement l'absence de valeurs déclenchent tout un état de faits, et ce que j'écris est subjectif, c'est mon avis... ne pas omettre de façon tacite, le rapport étroit entre causes et conséquences, si un HQI valide l'absence de moral valable à sa vision des choses cela m'interpelle, il s'implique à défavoriser ce qui lui est ressemblant juste par calcul, un mauvais calcul, si celui-là n'entraîne pas l'effet voulu, on ne peut pas céder à son seul désir, il dénie alors toutes responsabilités, hors si je ne me trompe pas, l'illusion n'est pas qu'un décorum et plagiée tel un acteur en une scène réelle de la vie, représentative d'un insensible artefact, tout en sachant que les conséquences elles, au bout du compte, seront authentiques... c'est digressif, étant donné que l'apport est d'ordre frauduleux, le bénéficiaire ne m'intéresse pas vraiment, peu importe l'inclus du talent,son bénéfice étrécit son champ d'objectivité, moins il y a apport sur le nombre...
Et je pense que l'absence de morale n'est en rien dépositaire forcément d'une contre-morale, selon la volonté objectif d'atteindre le but fixé, est le soin visé d'une intelligence médiane, tentant de s'apporter à lui, autant qu'aux autres... il y a quoi qu'on dise ou pense, une large part d'inconnus dont le quadrillage systématique sociétal n'empêche en rien l'émergence; une idée particulière peut être un apport de richesse plus grand, mais comment détecter cela, si on oblitère seulement son seul apport? on écrase, on réduit, une perte est banqueroute...
l'induction définitive d'un rôle par cet inclusif dogmatique détenteur et orienteur beaucoup trop stricte, étouffe une façon plus pérenne de développer un contentement intègre et déterminable dans le temps, si tu me suis?
Non adrien c'est une bonne analyse que tu as faite, sur la fin où tu sembles patauger dans le doute d'une mpauvaise compréhension de ta part et d'un développement trop succinct de la mienne, ta laissé en suspend sans trop savoir, alors tu rentres dans la défensive; mauvaise syntaxe, néologismes abscons et je ne sais quoi d'autres, tout ce que je peux te conseiller c'est de le relire dans la même que celle prise au début, le déclic n'est pas évident mais à un moment tu vas percuter d'emblée, il faut juste ne pas oublier le début et tu auras la fin...



Et bah là mon pote t'as fais fort !
On est partis Smile

concrètement l'absence de valeurs déclenchent tout un état de faits, et ce que j'écris est subjectif, c'est mon avis...

Certes ...

ne pas omettre de façon tacite, le rapport étroit entre causes et conséquences, si un HQI valide l'absence de moral valable à sa vision des choses cela m'interpelle, il s'implique à défavoriser ce qui lui est ressemblant juste par calcul, un mauvais calcul, si celui-là n'entraîne pas l'effet voulu, on ne peut pas céder à son seul désir, il dénie alors toutes responsabilités, hors si je ne me trompe pas, l'illusion n'est pas qu'un décorum et plagiée tel un acteur en une scène réelle de la vie, représentative d'un insensible artefact, tout en sachant que les conséquences elles, au bout du compte, seront authentiques...

Oh bordel ça c'est du Proust Smile

Alors ...

Rapport entre causes et conséquences ok.

Il s'implique à défavoriser ce qui lui est ressemblant (les autres HQI? La morale ?) juste par calcul...  mais c'est un mauvais calcul parce qu'il n'entraine pas l'effet voulu. OK

Si tu cèdes au désir tu dénies responsabilité => ok

L'illusion n'est pas qu'un décorum et plagiée tel un acteur en scène réelle de la vie, représentative d'un insensible artefact, tout en sachant que les conséquences au bout du compte, seront authentiques...


Là je me demande si t'es pas en train de me prendre pour un américain. Après je dis que bon t'es gentil, je prends donc la chose au premier degré et essaye de comprendre ce style somme toute piquant.

c'est digressif, étant donné que l'apport est d'ordre frauduleux, le bénéficiaire ne m'intéresse pas vraiment, peu importe l'inclus du talent,son bénéfice étrécit son champ d'objectivité, moins il y a apport sur le nombre...

Certes tu digresses et deviens même obscur.. Satan sorts de ce corps... Le bénéficiaire de n'intéresses pas, même s'il apporte un petit quelque chose parce qu'il est subjectif et ? Moins il y'a apport sur le nombre ?

Et je pense que l'absence de morale n'est en rien dépositaire forcément d'une contre-morale, selon la volonté objectif d'atteindre le but fixé, est le soin visé d'une intelligence médiane, tentant de s'apporter à lui, autant qu'aux autres...

Certes tu peux manquer d'une morale mais pas forcément prôner une contre-morale... genre tu peux détester les pommes mais pas forcément faire campagne pour les poires...
La volonté objectif...
L'intelligence médiane souhaite apporter à lui autant qu'aux autres => Ok

il y a quoi qu'on dise ou pense, une large part d'inconnus dont le quadrillage systématique sociétal n'empêche en rien l'émergence; une idée particulière peut être un apport de richesse plus grand, mais comment détecter cela, si on oblitère seulement son seul apport? on écrase, on réduit, une perte est banqueroute...


Une large part d'inconnus dont le moule de la société n'empêche en rien l'apparition => oui
Une perte est banqueroute... bordel ce style...
Là je vois une critique de l'imposition de son avis par quelqu'un qui n'écoute pas les autres... Certes...

l'induction définitive d'un rôle par cet inclusif dogmatique détenteur et orienteur beaucoup trop stricte, étouffe une façon plus pérenne de développer un contentement intègre et déterminable dans le temps, si tu me suis?


La création et l'apport d'un rôle par cette idée dogmatique...

Mouai sur la fin c'est compréhensible, en gros mon pote tu me dis que je cherche trop à imposer mon idée... Puis tu essayes de me montrer que toi aussi tu peux utiliser des termes compliqués. Mais franchement j'ai du mal à suivre. Problème de logique, d'obscurs néologismes et d'utilisation syntaxique de la langue française pas très correcte.

Je pense à la fin de ce texte que 50% de chance que tu veuilles en fait que je te réponde en ayant rien compris à ton texte incompréhensible pour me ridiculiser finalement après avoir autant arguer de ma superbe. Que si mon ramage se rapporte à mon plumage etc... En gros, tuer un wanabe de plus, un petit malin qui se prends pour un haut QI et le ridiculiser devant cette cour.

J'ai beau relire, je pense pas m'être ridiculisé, certes j'ai répondu rapidement pour faire plaisir et parce que j'étais pris dans le "flow" mais je pense que j'ai essayé de garder une cohérence.

Haïssez moi, aimez moi, je suis fait pour être en haut les loulous
j'avais noté adrien, ceci ne c'est pas affiché, je réitère, ton analyse du début est exact, il te reste à comprendre la fin en insérant ce que tu as compris du début, cela t'aidera à saisir le tout, ce n'est pas évident, tes invectives gratuites sont donc légitimes, mais tu peux si tu restse dans la même veine du début saisir la fin...

oyans
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1634
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et les valeurs

Message par AdrienPaolo le Ven 4 Sep 2015 - 10:02

Et ouai mais quand tu profites du sujet pour critiquer l'auteur du sujet du coup c'est difficile de discuter.

Ou alors... tu me critiquais pas... et je dois pas avoir le niveau pour parler le Oyans je crois...

Une invective gratuite sous entends que ma "supposition" était fausse, cependant si mes invectives sont légitimes elles ne sont plus gratuites. En effet le terme 'gratuite' sous entends que j'ai proposé cette option sans aucune raison. En gros que je t'ai attaqué pour rien. C'est un paradoxe.

Désolé mais je ressens une déchirante envie de revenir à la base des choses parce que j'ai l'impression que nous avons surtout un problème de communication.

Moi, je ne suis qu'amour si je me rends compte que tu n'avais pas pour projet de etc...

Peace Smile


AdrienPaolo
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 79
Date d'inscription : 26/05/2015
Age : 33
Localisation : Nîmes

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et les valeurs

Message par oyans le Mar 8 Sep 2015 - 18:13

AdrienPaolo a écrit:Et ouai mais quand tu profites du sujet pour critiquer l'auteur du sujet du coup c'est difficile de discuter.

Ou alors... tu me critiquais pas... et je dois pas avoir le niveau pour parler le Oyans je crois...

Une invective gratuite sous entends que ma "supposition" était fausse, cependant si mes invectives sont légitimes elles ne sont plus gratuites. En effet le terme 'gratuite' sous entends que j'ai proposé cette option sans aucune raison. En gros que je t'ai attaqué pour rien. C'est un paradoxe.

Désolé mais je ressens une déchirante envie de revenir à la base des choses parce que j'ai l'impression que nous avons surtout un problème de communication.

Moi, je ne suis qu'amour si je me rends compte que tu n'avais pas pour projet de etc...

Peace Smile

Adrien il y a mésentente, je donne juste mon point de vue, qu'est-ce que j'y gagnerais franchement, je pense qu'avoir des capacités ou facilités, sont des dons, pour favoriser une meilleure entente et c'est en cela que j'écrivais, j'ai même souligné que c'était subjectif de ma part justement pour ne pas créer de polémique, jamais j'ai dit, faut faire ou faut pas faire, on est libre de nos choix enfin si on veut...
j'ai franchement pas envie de prendre pour argent comptant ce genre d'anicroche, j'en ai souffert comme tous et donc il était à moi de décider si selon le contexte ma prise de position était solvable, cela ne regarde que moi.
un problème de communication non, un manque de confiance réciproque oui. la plupart des gens sont sur la défensive ou l'agressivité édulcorée d'un semblant de magouille, moi c'est pas dans mes gènes parce que au temps du pragmatisme c'est l'une des choses la plus inutile à vrai dire.
Mais les gens s'ennuient avant tout, que voulez-vous mon bon monsieur on ne refait pas le monde.

oyans
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1634
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et les valeurs

Message par mopopop le Sam 30 Jan 2016 - 8:10

Invité a écrit:Pour en revenir au sujet principal, pour moi les valeurs sont des limites a l'intelligence, je m'explique ; l'intelligence est d’après sa définition la capacité a intégrer le monde qui nous entour et faire des liens. Les valeurs sont des prémisses difficilement justifiable (bah oui car ce sont des prémisses) de ce fait on se ferme a la réflexion sur ces dites prémisses car on ne revient pas sur des prémisses sinon on doit revoir la totalité du modèle. Et c'est pour cela que l'on observe beaucoup d’absurdité, car les valeurs sont incohérente avec le monde.

Beaucoup de gens justifient leurs choix par leurs valeurs mais cela n'a aucun sens si les valeurs ne sont justifiables. Je comprends la nécessité d'avoir des certitudes mais s’éloigner des valeurs, ou au minimum comprendre les limites est une étape nécessaire dans le développement de l'intelligence.

Mais attention je parle ici de l'intelligence telle qu'elle est défini dans le dictionnaire, on peut étendre cette réflexion a l'intelligence du cœur (nom absurde) et se rendre compte que les valeurs ont l'effet inverse, car s'imposer la valeur "altruisme" impose de fait un cadre qui convient a l’échelle qualitative de l'intelligence du cœur.

Bonjour a tous ,je ne vois pas comment on peut faire pour s'imposer une valeur que ce soit l altruisme ou autre ..Si on se l'impose c'est qu'elle n'est pas en nous ,se serait donc vivre sous une contrainte morale, comme un bricolage humaniste,ou sous une dictature . La morale n 'est pas une verité en soi on ne peut pas prouvé l'altruisme ,pas plus que la bienveillance ou la générosité... la morale c'est une conviction pas une science .

mopopop
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 48
Date d'inscription : 26/01/2016
Age : 43
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et les valeurs

Message par mopopop le Sam 30 Jan 2016 - 8:17

AdrienPaolo a écrit:Et ouai mais quand tu profites du sujet pour critiquer l'auteur du sujet du coup c'est difficile de discuter.

Ou alors... tu me critiquais pas... et je dois pas avoir le niveau pour parler le Oyans je crois...

Une invective gratuite sous entends que ma "supposition" était fausse, cependant si mes invectives sont légitimes elles ne sont plus gratuites. En effet le terme 'gratuite' sous entends que j'ai proposé cette option sans aucune raison. En gros que je t'ai attaqué pour rien. C'est un paradoxe.

Désolé mais je ressens une déchirante envie de revenir à la base des choses parce que j'ai l'impression que nous avons surtout un problème de communication.

Moi, je ne suis qu'amour si je me rends compte que tu n'avais pas pour projet de etc...

Peace Smile

Salut Adrien je suis d'accord avec tout ce que tu ecrits ,je pense que les mots du langage doivent être dépassés de leur sens stricte et pour ton propos il faut plutôt écouter les impressions qu il nous procure du coup ça devient très intéressant .

mopopop
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 48
Date d'inscription : 26/01/2016
Age : 43
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'intelligence et les valeurs

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:35


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum