L'effet Dunning-Kruger : quand les dupes se dopent à l'ego

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Pensez-vous honnêtement surestimer votre potentiel ?

27% 27% 
[ 18 ]
14% 14% 
[ 9 ]
15% 15% 
[ 10 ]
9% 9% 
[ 6 ]
3% 3% 
[ 2 ]
12% 12% 
[ 8 ]
20% 20% 
[ 13 ]
 
Total des votes : 66

L'effet Dunning-Kruger : quand les dupes se dopent à l'ego

Message par Kadjagoogoo le Jeu 13 Aoû 2015 - 19:10

Je discutais avec une amie (elle aussi zèbre - c'est important) d'un phénomène hélas banal et déplorable, que j'avais résumé ainsi :
Kadjagoogoo a écrit:C'est fou, quand même : qu'est-ce qu'ils ont tous, à se croire "artistes", à se prétendre "écrivains" ou "philosophes" alors que, sincèrement, ils sont on ne peut plus insipides et dénués d'univers et de profondeur. Je dis même pas ça méchamment, en réaction à mes propres déconvenues, frustrations ou par jalousie ; pas d'amertume ici. C'est un constat beaucoup plus global : les personnes les plus créatives, sensibles et/ou intelligentes que j'aie croisées dans ma vie n'auraient jamais songé un instant à s'autoproclamer "artiste", "poète", "écrivain", "penseur'... Tous ceux qui l'ont fait, sans exception ou presque : une belle brochette de baltringues. Et je compléterais mon propos avec cette précision redondante : ce que je dis là est encore plus vrai lorsqu'on parle de douance, ce creuset des mythos.

Bon, c'est quand même une énième contrariété qui m'a fait en venir à ce sujet : une sinistre interaction, sur un site de rencontre, avec une "future écrivaine" à qui j'avais cru faire plaisir en écrivant une belle page soignée - pas trop dégueulasse, à tout le moins. Poète
A cette missive, la future Virginia Woolf a répondu, en substance : "Bon, déjà, j'ai envie te dire : sois bref ! Ça m'a trop saoulée, ta page de littérature, là !..."
Huh
mouais

OK, je sais : n'est pas Proust qui veut, et "Qui oblige fait des ingrats." Mais quand même, fuck ! Colère rentrée Se tape la tête cont

Ma pote commente :
Nan mais les auteurs à la manque, ça veut rien dire, hein ! je dis ça, ayant bossé avec des gens qui se prétendent traducteurs et qui bitent pas deux mots d'anglais même à l'écrit...

Et puis, surtout, elle m'envoie un lien : Effet Dunning-Kruger

Ooh boy... Basketball
Passionné



Donc :
Les moins compétents dans un domaine surestiment leur compétence alors que les plus compétents auraient tendance à sous-estimer leur niveau de compétence.
Et :
Charles Darwin a écrit:L'ignorance engendre plus fréquemment la confiance en soi que ne le fait la connaissance.
Une étude expérimentale qui vient valider le propos darwinien : voilà qui m'intéresse au plus haut point. Une étude qui éclaire cette surestimation typiquement occidentale (il en irait autrement en Asie) de sa compétence intrinsèque lorsque celle-ci est médiocre, voire faible.

Mon amie de renchérir, pertinemment :
Moi, depuis que j'ai compris ce truc, je travaille à m'affirmer, en n'écoutant pas la voix en moi qui considérerait ces démonstrations comme outrancières, et en la contrebalançant par une qui, en méthode Coué, me répète que oui, c'est ce que je vaux, et que, oui je peux même bluffer un petit peu, fut-ce un jeu de dupes au travers duquel mon interlocuteur perce... Reste que la seule confiance qu'il faut pour oser faire de telles revendications est en elle-même prisée, en réalité.
« oui oui oui, XXX aime XXX, oui oui oui elle est talentueuse, oui oui oui, ses faiblesses elle sait rebondir dessus, les combler et en apprendre. » (Car non, il ne s'agit pas de l'aveugle conviction que je saurais "tout sur tout".)
« Fake it until you make it », disent les anglophones.
C'est ce grand-écart de l’esbroufe qu'osent sans difficulté les cons par-dessus le gouffre qui les écarte des qualités qu'ils revendiquent, alors que nous nous tétanisons face au petit pédiluve qui nous sépare de qualités auxquelles nous pourrions pourtant facilement prétendre, si ce n'est tout de suite, dans un futur proche, adaptables et rapides à apprendre que nous sommes !

Voilà. J'ai pas trouvé d'autre topics sur ce passionnant sujet, un effet pernicieux qui vient hélas brouiller les cartes en arasant les différences entre compétence (réelle) et incompétence (avérée).
Et comment ne pas croire qu'il est particulièrement à l'oeuvre, ce phénomène de brouillage de la donne, sur un tel forum, où les notions de compétence, de potentiel, de confiance en soi et d'objectivité (et de subjectivité) sont omniprésentes et si sujettes à interprétation personnelle ?...Non désolé
Les dupes sont-ils parmi nous ? Ninja
avatar
Kadjagoogoo

Messages : 899
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Lyon (Dabrowski Point)

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'effet Dunning-Kruger : quand les dupes se dopent à l'ego

Message par nikko76 le Jeu 13 Aoû 2015 - 20:23

Très drôle, ce post !
Je ne surestime pas mes compétences, dans mon domaine - loin s'en faut !!! - et ne pense pas du tout que cela signifie que je suis, au fond, plus compétent que la moyenne de mes collègues.... Je me trouve juste "moyen bon". Sans fausse modestie.

nikko76

Messages : 629
Date d'inscription : 29/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'effet Dunning-Kruger : quand les dupes se dopent à l'ego

Message par Kadjagoogoo le Ven 14 Aoû 2015 - 11:12

Merci pour ton témoignage, Nikko ! Impec !

Kadjagoogoo a écrit:Voilà. J'ai pas trouvé d'autre topics sur ce passionnant sujet, un effet pernicieux qui vient hélas brouiller les cartes en arasant les différences entre compétence (réelle) et incompétence (avérée).
Bon, je m'étais apparemment un peu avancé :
http://www.zebrascrossing.net/t22831-comment-savoir-si-on-n-est-pas-juste-un-idiot-qui-se-croit-intelligent
http://www.zebrascrossing.net/t22448-ses-propres-limites-intellectuelles
http://www.zebrascrossing.net/t17194-exceptionnel-comme-tout-le-monde?highlight=exceptionnel

Merci au bon samaritain ayant éclairé ma lanterne par MP. Dieu merci, il n'est jamais question de l'édifiant et fascinant effet Dunning-Kruger dans ces différents topics redondants... Le mien garde donc son originalité et son intérêt, voire sa prévalence. Twisted Evil Dédain
avatar
Kadjagoogoo

Messages : 899
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Lyon (Dabrowski Point)

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'effet Dunning-Kruger : quand les dupes se dopent à l'ego

Message par ErikFromFrance le Ven 14 Aoû 2015 - 11:38

avatar
ErikFromFrance

Messages : 2870
Date d'inscription : 11/04/2014
Age : 40
Localisation : Roci Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'effet Dunning-Kruger : quand les dupes se dopent à l'ego

Message par Invité le Ven 14 Aoû 2015 - 13:12

Semblerait que ca soit un probleme occidental, les asiatiques ayant l'effet inverse, pour moi le probleme vient de l'education pitoyable et de l'apologie de la betise que l'on peut faire dans nos societe.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'effet Dunning-Kruger : quand les dupes se dopent à l'ego

Message par Xill le Sam 15 Aoû 2015 - 9:58

Je suppose que ta "future écrivaine" aurait préféré un échange plus direct, type Sand - de Musset

Xill

Messages : 31
Date d'inscription : 04/08/2015
Age : 39
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'effet Dunning-Kruger : quand les dupes se dopent à l'ego

Message par Kadjagoogoo le Mar 18 Aoû 2015 - 17:08

Xill a écrit:Je suppose que ta "future écrivaine" aurait préféré un échange plus direct, type Sand - de Musset
Tu veux sans doute dire par là que, plutôt que de me gâcher dans l'écriture, je ferai mieux de m' "offrir une séance de ça-va-ça-vient avec une pauvre petite devotchka fraîche levée" ?... Rolling Eyes
Le contact a depuis été - naturellement - rompu avec la "future écrivaine", n'importe comment.

Des éléments, encore, pour étayer ce vaste et troublant sujet :

Bertrand Russell a écrit:Le problème du monde, c’est que les imbéciles sont présomptueux et les gens intelligents bourrés de doutes.
Idea

Et un MP reçu que je me permets de partager (avec le consentement tacite de son auteur) car je trouve dommage de ne pas soumettre à la communauté ce désir d'éclairage - que je ne suis d'ailleurs pas capable de satisfaire moi tout seul  Non désolé  :

des sources que j'ai trouvé intéressantes :

philosophie-spiritualite.com/cours/theorie11.htm

philosophie-spiritualite.com/cours/consc_aperceptio.htm

__________________________

Que penses-tu de l'idée selon laquelle nous serions incapables de douter réellement ? Que réfléchir au sens où on l'entend habituellement n'existe pas ? Que l'analyse se fait malgré nous, et que l'on prend la conscience pour le chef d'orchestre : qu'on croit avoir compris au moment où l'on se formule une idée, alors qu'en réalité on ne peut se formuler une idée que parce qu'on a déjà compris ?

On ne peut pas évaluer soi-même son niveau d'intelligence parce qu'on analyse avec ce même niveau d'intelligence, alors qu'est-ce que cela voudrait dire douter ? Il faudrait avoir plusieurs personnes ayant des avis différents en soi qui débattraient honnêtement. On interroge ce que l'on sait déjà et éventuellement on se repasse le film du moment où on a compris, mais ressasser des idées ne change pas ce qu'on pense d'elles ; au mieux, se les formuler encore et encore permet de mieux nous définir ce que nous mettons derrière certains mots et est un entrainement à la grammaire qui structure le fil des idées. Cela peut aussi relever d'un travail de cartographie pour savoir où en sont nos idées (et comment elles sont reliées), car, même après redéfinition et grammaire améliorée, rien ne dit qu'il soit évident de savoir précisément ce que l'on pense. Ce travail pourrait être utile si on n'est pas encore capable de se formuler une idée du fait d'une ou plusieurs de ces lacunes (définition, grammaire, cartographie), mais à part ça qu'est-ce que cela pourrait bien vouloir dire "réfléchir", "douter" ?

"C'est un sujet compliqué que de parler de concevoir ses propres limites vu que pour bien les percevoir, dans l'idéal, on aurait besoin d'un surplus d'intelligence par rapport à soi-même que l'on a précisément pas."

Avez-vous une idée là-dessus ?

Se penser intelligent, est-ce que ça a un sens si on n'est pas acteur de ce qu'on pense, si on attribue des causes après-coup sans discernement ? Et si tout ce qu'on pouvait faire c'était d'être attentif à ce que l'on pense, et être une oreille avisée qui, à force d'écouter et de remonter le fil des idées, est capable de voir ce qui détermine les pensées aussi bien que les choix, et qu'il y a une logique (les connexions établies par l'expérience) qui n'est pas celle inventée sur le moment pour avoir l'impression d'être la conscience à l'origine du fil des idées ?

Si ça vous tente d'y réfléchir... Perso, je m'y perds un peu. Smile
avatar
Kadjagoogoo

Messages : 899
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Lyon (Dabrowski Point)

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'effet Dunning-Kruger : quand les dupes se dopent à l'ego

Message par ☘fishcake☘ le Mar 18 Aoû 2015 - 22:27

Ravis de te revoir kadjagoogoo.
avatar
☘fishcake☘

Messages : 178
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 28
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'effet Dunning-Kruger : quand les dupes se dopent à l'ego

Message par Invité le Mar 18 Aoû 2015 - 23:07

Entièrement d'accord ! Ils se prennent tous pour des écrivains, poètes, philosophes quand ils ne font que plagier Musso, Onfray etc...
Moi au moins je suis une vraie ! non mais...

Sinon, sans plaisanterie, Hugo jeune disait "je serais chateaubriand ou rien" . Hugo se prenait déjà pour un écrivain...
Comment un écrivain, poète, philosophe etc advient t-il si il ne pense pas l'être ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'effet Dunning-Kruger : quand les dupes se dopent à l'ego

Message par Kadjagoogoo le Mer 19 Aoû 2015 - 18:10

@xikiti : oh, te revoilà par ici, l'ami ! J'espère que tu es désormais revenu des galères et autres avaries ; bref, que ton été aura été propice pour un nouveau départ. Wink
Tiens, d'ailleurs, tu voudrais devenir écrivain, n'est-ce pas ! Ton intervention sur ce topic est donc très appréciable ! Impec !

Hey Juda a écrit:Hugo jeune disait "je serais chateaubriand ou rien" . Hugo se prenait déjà pour un écrivain...
Comment un écrivain, poète, philosophe etc advient t-il si il ne pense pas l'être ?
Très juste. Disons que c'est l'humilité qui distingue, généralement, ceux qui sont appelés à faire carrière dans l'art, la littérature ou la philosophie ; l'humilité qui préside à leur destinée, à leur geste essentiel.
Hugo affichait certes là une remarquable impudence, mais cette intransigeance, toute adolescente (je voulais être Lénine - rien que ça ! - quand j'ai découvert le bonhomme, à 16 ans), s'inscrit peut-être inconsciemment dans la logique de cet aphorisme bien connu, qu'on attribue souvent à Oscar Wilde :« Il faut toujours viser la lune, car même en cas d'échec, on atterrit dans les étoiles. » Le même Wilde qui disait encore, dans la même veine : « La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit. »

Après, Rimbaud et Picasso, pour ne citer qu'eux, furent des enfants-apprentis-élèves humbles et consciencieux, apprenant scrupuleusement leurs fondamentaux - Rimbaud excellant dans ses versions latines ; Picasso dessinant d'admirables dispositions pour le dessin académiques. Ils sont bien appris leurs disciplines respectives pour mieux la désapprendre ensuite et s'envoler vers leur propre langage, neuf et inouï, en toute liberté.

Le prétention qui distingue les incompétents vaniteux réside peut-être là : ils ne songeront pas un instant avoir besoin d'un tel apprentissage pour socle de leur art. Ils feront l'économie d'une telle modestie, ignorant ses vertus libératoires. Ils ne visent que le court terme, et leur trajectoire le leur rendra bien. Une dernière citation éclairante, de Nicolas Boileau, extrait de son Art poétique, qui traite a priori de création littéraire, mais que je trouve fort adéquat pour résumer cette idée du temps qui est la seule aune propre à mesurer le degré et la qualité de ce que nous produisons (jusque dans nos liens affectifs, même) :
Le temps respect peu ce que l'on fait sans lui.
Hâtez-vous lentement et sans perdre courage
Vingt-fois sur le métier remettez votre ouvrage
Polissez-le sans cesse et le repolissez ;
Ajoutez quelques fois et souvent effacez.
avatar
Kadjagoogoo

Messages : 899
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Lyon (Dabrowski Point)

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'effet Dunning-Kruger : quand les dupes se dopent à l'ego

Message par Traockl le Mer 19 Aoû 2015 - 18:50

Sorry mais... comment peut-on être imposteur et le savoir ... par définition si on l'est c'est qu'on est persuadé de ne pas être Z. donc pas non plus un imposteur... pareil pour l'autre extreme, comment "ne pas se surestimer" en disant "laisse tomber, je suis validé de partout, tu peux pas test !" peut être que tu déchire tout oui mais jusqu'à quel point ? est-ce que ca correspond réellement à tes capacité et ne les dépasse pas ? ...
j'ai pas voté ya rien qui correspond.

Seul un témoin pourrait dire si oui ou non nous nous surestimons ou non ou bien si c'est l'inverse ...

On me dit beaucoup que je manque d'estime de moi et/ou de confiance en moi.
pourtant je m'aime plutot bien et me trouve déjà pas mal intelligent (dans mes notions de l'intelligence) est ce que ca veut dire que je me sous estime et donc si encore meilleur que ce que je pense ?
Ou bien est-ce que l'image que je renvoi aux autres fait croire que je m'estime moins que ce qui se passe en réalité ?
avatar
Traockl

Messages : 1870
Date d'inscription : 06/10/2013
Age : 32
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'effet Dunning-Kruger : quand les dupes se dopent à l'ego

Message par Carla de Miltraize V le Mer 19 Aoû 2015 - 20:33

On n'arrête pas de me dire que je me sous-estime, je vais augmenter mes tarifs !

avatar
Carla de Miltraize V

Messages : 5554
Date d'inscription : 10/07/2012
Age : 100
Localisation : Toulouse *** Se guérir de nos malaises de l’âme implique souvent une bonne dose d’humilité, d’accueil de la nature humaine et de sympathie envers autrui et surtout envers nous-mêmes. Daniel Desbiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'effet Dunning-Kruger : quand les dupes se dopent à l'ego

Message par Kadjagoogoo le Jeu 20 Aoû 2015 - 11:45

Traockl a écrit:Sorry mais... comment peut-on être imposteur et le savoir ... par définition si on l'est c'est qu'on est persuadé de ne pas être Z. donc pas non plus un imposteur... pareil pour l'autre extreme, comment "ne pas se surestimer" en disant "laisse tomber, je suis validé de partout, tu peux pas test !" peut être que tu déchire tout oui mais jusqu'à quel point ? est-ce que ca correspond réellement à tes capacité et ne les dépasse pas ? ...
j'ai pas voté ya rien qui correspond.
Merci à toi de pointer là un dysfonctionnement dans mon sondage, que j'ai déploré a posteriori, trop tard hélas, une fois que les gens avaient commencé à voter. En effet, mon intention de départ avec ce sondage a finalement dérivé vers un aberration, un paradoxe que fait dire aux votant le contraire de ce que la question prétend leur faire dire. J'en suis navré, mais pas moyen de corriger cela à présent. Non désolé

Par contre, pour le reste, je n'en démords pas : l'effet ici décrit et dénoncé est vérifiable, et plus particulièrement sur ce forum biaisé. Je vais partagé ici un commentaire reçu ce dimanche, suite à un échange substantiel, de la part d'une soi-disant "zèbre" ici inscrite et auto-revendiquée HP :

Le fait est que je garde un "arrière goût" de complexité avec tout cet "assaisonnement" d'analyses, un sentiment désagréable comme quelque chose qui va à l'encontre de mon aspiration à la simplicité.
Suspect

Ma réponse, passablement goguenarde et consternée :

Kadjagoogoo a écrit:Entre "zèbres" supposés, je me suis peut-être senti de lâcher la bride à ma "complexité". Navré pour l'indigestion [« "assaisonnement" d'analyses »] et le malaise ainsi involontairement provoqués.
Non désolé

Et cette nuit encore, en compagnie d'une autre "zèbre" (moins sûre d'elle, celle-là, et non-testée, là encore), je me suis encore vu enjoindre à plus de "simplicité", moins de "complexité", à "cesser de réfléchir autant" ("Dans la vie, faut pas se poser trop de questions !") pour laisser une plus grande place à la spontanéité, aux élans naturels, aux mouvements vitaux, patin couffin.

On ne m'enlèvera pas de l'esprit que de pareils appels à la mise en veille du cerveau ("la seule machine qui ne s'use pas lorsqu'on s'en sert !") ne peuvent pas émaner de véritables zèbres. Non : il faut avoir éprouver le vertige de "la lucidité, cette inimaginable tour de force" (comme disait Cioran, et affirmait encore : "Le malheur veut qu'une fois lucide, on le devienne toujours davantage : nul moyen de tricher ou de reculer.") pour comprendre que faire machine-arrière relève de la gageure improbable. Autant tenter de résoudre la quadrature du cercle ! Non désolé

Traockl a écrit:Seul un témoin pourrait dire si oui ou non nous nous surestimons ou non ou bien si c'est l'inverse ...

On me dit beaucoup que je manque d'estime de moi et/ou de confiance en moi.
pourtant je m'aime plutot bien et me trouve déjà pas mal intelligent (dans mes notions de l'intelligence) est ce que ca veut dire que je me sous estime et donc si encore meilleur que ce que je pense ?
Ou bien est-ce que l'image que je renvoi aux autres fait croire que je m'estime moins que ce qui se passe en réalité ?
Très juste. A l'instar de cette confirmation/infirmation émanant d'un témoin extérieur, je crois en la prévalence de cette validation du HP : celui du regard d'un proche lui-même concerné par la douance et qui vous accompagne depuis si longtemps qu'il ne saurait se tromper tout à fait au sujet de votre propre zébritude. C'est ainsi que tous les tests du monde ne sauront m'éclairer mieux sur mon (haut) potentiel que la validation officieuse de ma meilleure amie, elle-même officiellement diagnostiqué enfant, qui m'a dit, avec toute la bienveillance et la tendresse des évidences que l'on assène en se faisant l'impression d'enfoncer une porte ouverte, après dix ans d'une relation elle-même basée sur le substrat de l'arborescence, de hyperesthésie, de la synesthésie, de la synchronicité et autres manifestations corroboratives du HP, alors même que je me défendais d'appartenir au troupeau (ma conscience de la malédiction que cela impliquait aussi, ce prix à payer pour la bénédiction d'être différent) : "Allons, tu sais bien, au fond de toi, que nous sommes pareils à ce niveau. Cesse de te voiler la face. Wink "
avatar
Kadjagoogoo

Messages : 899
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Lyon (Dabrowski Point)

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'effet Dunning-Kruger : quand les dupes se dopent à l'ego

Message par Sélène-Nyx le Jeu 20 Aoû 2015 - 12:32

Il y a des "limites" à l'effet Dunning-Kruger, puisqu'il ne se vérifierait pas dans certaines populations:

Wiki: a écrit:    Néanmoins, les études sur l'effet Dunning-Kruger ont surtout été réalisées sur des Occidentaux. Une étude sur des sujets est-asiatiques suggère que dans ce cas un effet inverse (sous-estimation de sa propre valeur, et motivation pour s'améliorer) pourrait être à l’œuvre
Cet effet pourrait par ailleurs être la cause principale (jusqu'à 30%) d'erreur de diagnostics médicaux
  30% d'erreurs médicales?? Quelle explication?
avatar
Sélène-Nyx

Messages : 2248
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'effet Dunning-Kruger : quand les dupes se dopent à l'ego

Message par Invité le Jeu 20 Aoû 2015 - 12:49

Kadjagoogoo a écrit:
Les dupes sont-ils parmi nous ? Ninja


Les dupes sont-ils autres que vous...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'effet Dunning-Kruger : quand les dupes se dopent à l'ego

Message par Kadjagoogoo le Jeu 20 Aoû 2015 - 13:54

Sélène-Nyx a écrit:Il y a des "limites" à l'effet Dunning-Kruger, puisqu'il ne se vérifierait pas dans certaines populations:

Wiki: a écrit:    Néanmoins, les études sur l'effet Dunning-Kruger ont surtout été réalisées sur des Occidentaux. Une étude sur des sujets est-asiatiques suggère que dans ce cas un effet inverse (sous-estimation de sa propre valeur, et motivation pour s'améliorer) pourrait être à l’œuvre
Cet effet pourrait par ailleurs être la cause principale (jusqu'à 30%) d'erreur de diagnostics médicaux
  30% d'erreurs médicales?? Quelle explication?
Dans la note de bas de page qui nous renvoie à un court article américain, on peut lire :
Reverso a écrit:La grande majorité des diagnostics médicaux est faite en utilisant des processus cognitifs automatiques et efficaces, et ces diagnostics sont corrects la plupart du temps.
Cet examen analytique concerne les exceptions : les cas où ces processus cognitifs échouent et le diagnostic final est manqué ou faux. Nous soutenons que des médecins (physiciens) sous-estiment généralement la probabilité que leurs diagnostics soient faux et que cette tendance à la suffisance est liée à des facteurs tant intrinsèques que renforcés de façon systémique. Nous présentons un examen complet de la littérature disponible et du courant de pensée liés à ces questions/publications. L'examen couvre l'incidence et l'impact d'erreur diagnostique, des données sur la suffisance du médecin/physicien comme une cause contribuant aux erreurs, les stratégies visant à améliorer l'exactitude de la détermination diagnostique et des recommandations pour la recherche future.
Il est en effet troublant de voir que, dans cette étude sur l'effet Dunning-Kruger, visant précisément à démontrer la suffisance des testés incompétents, il nous faut envisager que les résultats sont eux-même biaisés par la suffisance des testeurs - que l'on peut logiquement croire compétents, eux ! Non désolé
Une vertigineuse mise en abîme...

οἶος a écrit:
Kadjagoogoo a écrit:
Les dupes sont-ils parmi nous ? Ninja
Les dupes sont-ils autres que vous...
Merci pour cette intervention qui fait bien avancer le Schmilblick, monsieur le borgne au royaume des aveugles. cyclops
avatar
Kadjagoogoo

Messages : 899
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Lyon (Dabrowski Point)

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'effet Dunning-Kruger : quand les dupes se dopent à l'ego

Message par Yul le Jeu 20 Aoû 2015 - 14:18

Je me demande ce qu'en penseraient Woody Allen et Steve Jobs Perplexe
avatar
Yul

Messages : 4065
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 34
Localisation : Dieppe

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'effet Dunning-Kruger : quand les dupes se dopent à l'ego

Message par Invité le Jeu 20 Aoû 2015 - 14:21

Kadjagoogoo a écrit:
οἶος a écrit:
Kadjagoogoo a écrit:
Les dupes sont-ils parmi nous ? Ninja
Les dupes sont-ils autres que vous...
Merci pour cette intervention qui fait bien avancer le Schmilblick, monsieur le borgne au royaume des aveugles. cyclops

De rien colonel,
faites attention vous marchez dans la merde.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'effet Dunning-Kruger : quand les dupes se dopent à l'ego

Message par ☘fishcake☘ le Jeu 20 Aoû 2015 - 15:20

On ma demandé? Donc je répond. Moi j'ai mit du temps à me rendre compte que ce que j'écrivais était mal construis. Je croyais que écrire était une chose sans règles. Il ma fallu du temps pour peser mes mots. C'est depuis que j'ai lu des livres sur le sujet que j'ai sus optimisé mes phrases. Et le résulta est concluant. Pour te montré kadjagoogoo je te met un texte re-écrit que tu connais déjà par MP. Par contre se croire fort, fanfaronné, n'a rien a voir avec l'écriture, c'est la personnalité égocentrique, ou au contraire un manque de confiance en soi qui nous pousse à apporté une "preuve" qu'on est a l’égal des autres, voir mieux. Et pour finir j’ajouterais que les écrivains publié n'écrivent pas forcement bien.
avatar
☘fishcake☘

Messages : 178
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 28
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'effet Dunning-Kruger : quand les dupes se dopent à l'ego

Message par Invité le Jeu 20 Aoû 2015 - 17:18

Pour ça qu'on les publie, banane.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'effet Dunning-Kruger : quand les dupes se dopent à l'ego

Message par ☘fishcake☘ le Jeu 20 Aoû 2015 - 17:46

oioc: Quand tu lis "Christine" de Stephan King ou encore "Poker d'âmes" de Tim Powers tu a perdu ton temps. En plus je suis fan de Stephan King. Je sais pas si c'est le traducteur ou ci c'était un "livre pognon" mais c'est surement le livre le plus nulle que j'ai lus. Et je l'es juste acheté par ce que c'était King. Je fait aussi partis d'une association jeune-écrivain et j'ai vu des talent incroyable ce découragé car il ne trouvait pas d'éditeur.
avatar
☘fishcake☘

Messages : 178
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 28
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'effet Dunning-Kruger : quand les dupes se dopent à l'ego

Message par Sélène-Nyx le Jeu 20 Aoû 2015 - 17:47

Kadjagoogoo a écrit:
Reverso a écrit:La grande majorité des diagnostics médicaux est faite en utilisant des processus cognitifs automatiques et efficaces, et ces diagnostics sont corrects la plupart du temps.
Cet examen analytique concerne les exceptions : les cas où ces processus cognitifs échouent et le diagnostic final est manqué ou faux. Nous soutenons que des médecins (physiciens) sous-estiment généralement la probabilité que leurs diagnostics soient faux et que cette tendance à la suffisance est liée à des facteurs tant intrinsèques que renforcés de façon systémique. Nous présentons un examen complet de la littérature disponible et du courant de pensée liés à ces questions/publications. L'examen couvre l'incidence et l'impact d'erreur diagnostique, des données sur la suffisance du médecin/physicien comme une cause contribuant aux erreurs, les stratégies visant à améliorer l'exactitude de la détermination diagnostique et des recommandations pour la recherche future.
Il est en effet troublant de voir que, dans cette étude sur l'effet Dunning-Kruger, visant précisément à démontrer la suffisance des testés incompétents, il nous faut envisager que les résultats sont eux-même biaisés par la suffisance des testeurs - que l'on peut logiquement croire compétents, eux ! Non désolé
Une vertigineuse mise en abîme...

    Cela nous oblige à une sérieuse remise en cause ... Comme quoi, les études scientifiques, dont les résultats sont sans cesse remis en cause, eux, au fur et à mesure que la connaissance évolue (souvent grâce aux technologies de plus en plus précises, telles l'IRM), ne sont pas toujours à considérer comme des "preuves" irréfutables.
avatar
Sélène-Nyx

Messages : 2248
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'effet Dunning-Kruger : quand les dupes se dopent à l'ego

Message par ☘fishcake☘ le Jeu 20 Aoû 2015 - 18:48

Je n'avais pas vu que j’étais hors sujet. Par fainéantise je n'est lu que le titre, le début du sujet et le second poste. Viva proscratina...

Je me sous-estimé avant. Depuis que je développe mon estime je me sens plus compétant. Mais aussi plus heureux. Je n'avais rien fait de toutes ma vie: Je n'avais même pas de travail, pas de diplôme, pas de femme. Je me croyais capable de rien et ceci rendait ma vie sans intérêt. Comme la vie ne servait à rien, je voulais en finir (mais je n'était pas dépressif). Depuis que j'ai pris confiance en moi j'ai monté une entreprise et je vais, puisse qu'on parle de ça, sortir un livre. Et kadjagoogoo a un extrais en MP. J'espère qui va aimer. Moi ça ne me dérangerais pas de lire ces texte, même ci, est j'en doute fort, c'est mal écrit.
avatar
☘fishcake☘

Messages : 178
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 28
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'effet Dunning-Kruger : quand les dupes se dopent à l'ego

Message par Invité le Jeu 20 Aoû 2015 - 19:23

xikiti a écrit:oioc: Quand tu lis "Christine" de Stephan King ou encore "Poker d'âmes" de Tim Powers tu a perdu ton temps. En plus je suis fan de Stephan King. Je sais pas si c'est le traducteur ou ci c'était un "livre pognon" mais c'est surement le livre le plus nulle que j'ai lus. Et je l'es juste acheté par ce que c'était King. Je fait aussi partis d'une association jeune-écrivain et j'ai vu des talent incroyable ce découragé car il ne trouvait pas d'éditeur.

Chais pas lis pas ça.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'effet Dunning-Kruger : quand les dupes se dopent à l'ego

Message par Alpha Tauri le Mar 13 Fév 2018 - 14:04

UP !
Je pense que ce sujet gagne à être connu, et je n’avais pas lu les critiques le concernant, intéressant...
avatar
Alpha Tauri

Messages : 468
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 31
Localisation : La maison du bonheur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum