Philosophie de comptoir de la vie

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Re: Philosophie de comptoir de la vie

Message par I am so sure le Dim 4 Juin 2017 - 16:50

Spoiler:

La France n’est pas mûre


Le processus politique en cours est un processus lent né il y a 25 ans (Macron avait alors 14 ans) et il n’est pas près de s’arrêter.



Frédéric Marc
Cadre culturel

Le culte de Macron qui s’empare des médias et, ici même, d’auteurs respectables comme Philippe Bilger va probablement durer aussi longtemps que durent les amourettes adolescentes. Au terme de macronlâtrie, je préfère celui de macronolâtrie, qui contient la notion de « chronolâtrie », néologisme utilisé en son temps par Maritain et qu’il définissait comme « une fixation obsessionnelle sur le temps qui passe ».

Le vieux philosophe du Paysan de la Garonne ajoutait : « Être dépassé, c’est le schéol. Est-ce qu’un auteur dépassé a pu dire quelque chose de vrai ? Après tout, ce n’est pas inconcevable ; mais ça ne compte pas, parce que, étant dépassé, ce qu’il a dit n’existe plus. Cette chronolâtrie entraîne de vastes sacrifices humains, en d’autres termes elle comporte une composante masochiste. […] Sous une forme ou sous une autre, c’est toujours l’adoration de l’éphémère, soit pour être dévoré par lui, soit pour accepter les yeux fermés ce qu’il a engendré. »

Que n’aurait-il dit, aujourd’hui, des médias et des politiques ?

La fixation obsessionnelle sur le temps qui passe fait oublier à trop de commentateurs l’élémentaire hauteur philosophique qui permet de relativiser les questions d’actualité. Il résulte de cette frénésie chronolâtre non seulement un manque de discernement et de capacité d’analyse mais, surtout, elle nous oblige à rester figés sur les petites histoires qui font le beurre des médias.

À cette hauteur de vue, et quand on ressasse les événements qui ont marqué notre Histoire (grande et petite) ces dix dernières années, on réalise que ce que vit la France répond à une logique méta-historique. En d’autres termes, une partie grandissante de la France répond à sa vocation.



Des voix se sont élevées, quelques barrières sont tombées, d’autres se sont dressées, des partis politiques se sont effondrés.
Dans les temps hyper-médiatiques que nous vivons, personne n’échappe à cette maladie chronolâtre. Un œil fixé sur les statistiques, l’autre sur Facebook ou Twitter, les écrans tiennent en laisse nos neurones.

Où est l’urgence ? Comme le dit très justement Christophe Guilluy sur Causeur.fr, le processus politique en cours est un processus lent né il y a 25 ans (Macron avait alors 14 ans) et il n’est pas près de s’arrêter.

On sera tous d’accord ici pour dire que la France décline, mais pour être née au XIIIe siècle, je peux vous dire qu’elle n’a jamais cessé de dégringoler depuis la décadence scolastique et la Renaissance.

Je reviens de Bretagne, où des amis m’ont fait découvrir le chantier de la Vallée des Saints, qui est une colline. Ce chantier de granit fascinant dont personne ne parle m’a plongé dans un abîme de méditation sur le temps qui passe.

Que pèseront, dans quelques décennies, dans quelques siècles, les grimaces crispées du très stalinien commissaire Aphatie face aux géants de granit bretons de plusieurs tonnes à côté desquels les statues de l’île de Pâques sont de pâles figures païennes ?

Que pèseront les rires sardoniques du très hystérique Ruquier face à l’armée des saints Erwan, Eodez, Kaduan et autres Riwanon de quatre mètres de haut qui seront 100 en 2018 ?

Aphatie et Ruquier ? Un « pouvoir en secondes », aurait dit Céline.

Le chronolâtre moderne, qui vit dans l’adoration de l’éphémère, dit « tout, tout de suite, où je veux, quand je veux ».

À en juger d’après les réactions « droitistes » de certains analystes ou critiques de ce bord-ci de l’appareil médiatique, on doit admettre que la France n’est pas encore mûre. Pour retrouver son âme perdue ou momentanément oubliée, il faut qu’elle souffre encore. Il faut, comme je l’ai déjà dit, « boire Macron jusqu’à la lie ».

Alors, mais alors seulement, des forces venant de droite ou de gauche mais ne se revendiquant ni de droite ni de gauche pourront se coaliser pour une véritable reconquista, une reconquête des cœurs qui, au train où vont les choses, pourrait aboutir en quelques années. Alors la France tombera comme un fruit mûr dans les mains de « celles et ceux » qui auront eu la patience d’attendre.
http://www.bvoltaire.fr/france-nest-mure/
.

Je ne suis pas prête à ne citer que des bouts de tout, j'aurai peur de dénaturer le propos Razz et là on peut faire une reprise de Mitsouko "je me sens pas prête" mais là n'est pas le sujet.. encore que, la musique adoucit les morues, moeurs (pour cela que je suis pas prête au smartphone non plus... merci ! de me laisser spoiler..)

I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 9985
Date d'inscription : 06/09/2016

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de comptoir de la vie

Message par I am so sure le Dim 25 Juin 2017 - 16:31

Spoiler:

Spoiler:
Spoiler:
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 9985
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de comptoir de la vie

Message par I am so sure le Mar 27 Juin 2017 - 12:10

Spoiler:
http://fr.wikihow.com/faire-face-%C3%A0-une-personne-qui-tente-de-vous-contr%C3%B4ler


Dernière édition par I am so sure le Dim 30 Juil 2017 - 14:33, édité 1 fois
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 9985
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de comptoir de la vie

Message par I am so sure le Mer 28 Juin 2017 - 18:47

Spoiler:


âne other brick to the zébre


Dernière édition par I am so sure le Dim 30 Juil 2017 - 14:33, édité 1 fois
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 9985
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de comptoir de la vie

Message par I am so sure le Ven 30 Juin 2017 - 21:25

http://www.europe1.fr/insolite/video-il-entre-en-pleine-course-sur-un-circuit-avec-sa-voiture-2155991

Ca c'est un peu quand un lele doué ne laisse pas aller le dit normo pensant jusqu'au bout de sa réflexion même quitte à se tromper.... Razz et il va peut être chercher pendant des heures pourquoi les gens ils sont pas contents, il est venu participer et donner un coup de voiture main pourtant... Razz

Dans la même lignée j'ai commencé à avoir le même problème avec en plus les vilains z'enfants des vilains z'autres alors que j'en ai pas fait comme je peux traverser vite fait au rouge si y'a pas de voiture, sauf que là non, sinon les enfants des autres, va savoir pourquoi, il préfère faire comme une adulte  Razz comme moi plutôt que comme leurs propres parents... victimes de complot contre moi, tout le temps, liguons nous Razz
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 9985
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de comptoir de la vie

Message par I am so sure le Mar 25 Juil 2017 - 18:07

https://books.google.fr/books?id=9xz3AgAAQBAJ&pg=PT43&lpg=PT43&dq=reparer+son+narcisse&source=bl&ots=Y0ZRqHbJBY&sig=TsBxyxnvhEjVmtUL80H4iIcSPKw&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwiPjNz256TVAhXKalAKHTlJBnkQ6AEIWjAJ#v=onepage&q=reparer%20son%20narcisse&f=false
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 9985
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de comptoir de la vie

Message par I am so sure le Sam 29 Juil 2017 - 19:06

Spoiler:
https://www.odilejacob.fr/catalogue/sciences/neurosciences/serenade-pour-un-cerveau-musicien_9782738129291.php

Comment la musique stimule-t-elle notre cerveau ? Édith Piaf et Louis Armstrong peuvent-ils nous aider à supprimer les effets du temps et à combattre le vieillissement ? De quelle manière Mozart, ou un riff de guitare électrique, agit-il sur notre mémoire ?
Pour Pierre Lemarquis, la musique existe avant le langage et lui survit dans notre cerveau. Née des émotions, elle module notre humeur, développe nos compétences, renforce les liens sociaux et peut même provoquer des orgasmes !
Amateurs ou professionnels, et quel que soit notre âge, nous possédons tous un cerveau musical qui ne demande qu’à nous aider au cours de notre existence. Tentons de mieux le connaître, et apprenons à le développer !

Pierre Lemarquis est neurologue. Membre de la Société française de neurologie, de la Société de neurophysio-logie clinique de langue française et de l’Académie des sciences de New York, attaché d’enseignement d’étho-logie à l’université de Toulon-La Garde, il est aussi l’auteur de Portrait du cerveau en artiste qui est un grand succès.

Spoiler:
Oui, les proportions harmonieuses d’un tableau ou d‘une sculpture induisent un sentiment de bien-être. Oui, les couleurs agissent sur nos émotions, notre créativité, notre concentration, voire notre force physique. Oui, la musique a le pouvoir de soulager la douleur et de stimuler la mémoire.

Les philosophes ont les premiers pressenti l’impact du beau et des créations artistiques sur le cours de notre existence, sur notre humeur, notre état d’esprit et notre santé. Leurs thèses sont désormais confirmées par les neurosciences, qui nous révèlent comment notre cerveau et, par là, notre corps entrent en résonance avec la beauté.

Et si l’art pouvait vraiment aider chacun de nous à vivre mieux et plus longtemps ?
https://www.odilejacob.fr/catalogue/psychologie/psychologie-generale/portrait-du-cerveau-en-artiste_9782738128287.php

Spoiler:
Premières lignes

La musique peut constituer une braise de résilience au cours du vieillissement normal et pathologique car le cerveau musical existe, il présente une plasticité qui persiste chez l’âgé et au début d’une maladie d’Alzheimer. Il apparaît avant le langage et lui survit. La musique représente un moyen de communication non verbal qui agit sur les émotions et active la mémoire et les processus cognitifs....
Plan de l'article

Le cerveau musical existe
Exploration du cerveau musical
Aphasie sans amusie
Amusie sans aphasie
Étude du cerveau sain : du Clavier bien tempéré à l’Ave Maria de Gounod
Une plasticité qui persiste chez l’âgé
Plasticité du cerveau musical
Plasticité persistante du cerveau vieillissant
De la musique avant toute chose
Phylogenèse
Ontogenèse
De la musique après toute chose ?
La musique, braise de résilience
Émotions et musique
L’amygdale vous veut du bien
Mémoire, émotions et musique
Cognition et musique
Glenn Gould et la cognition motrice
L’art du tango
Effet Lazare et adaptations cérébrales
Effet Mozart
Une musicothérapie « active »
Musique et conscience de soi
Résilience
https://www.cairn.info/reminiscences--9782749212876-p-143.htm
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 9985
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de comptoir de la vie

Message par I am so sure le Dim 30 Juil 2017 - 14:32

Spoiler:

https://www.babelio.com/livres/Isou-Les-manifestes-du-Soulevement-de-la-Jeunesse-1950/817236

Isidore Isou
ISBN : 2847611959
Éditeur : AL DANTE (09/07/2004)

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Rejetant les expressions vagues de " destin ", de " génération ", d'" instinct " ou de " dialectique ", Isidore Isou fonde sur la jeunesse l'idée d'une économie dynamique, libérée des systèmes politiques classiques. " Nous appelons Jeune, quel que soit son âge, tout individu qui ne coïncide pas encore avec sa fonction, qui s'agite et lutte pour [...] arriver à une autre situation et à un autre genre de travail dans le circuit économique, car il maîtrise et hait le rôle que lui offre le marché existant. " Rédigés entre 1950 et 1966, ces manifestes, qui annonçaient la plupart des revendications dont se sont nourris les événements de 1968 dans de nombreux pays, gardent, 50 ans plus tard, un réel intérêt politique. " Si la jeunesse ne se sauve pas, elle perdra le monde.

(quatrième de couverture)

-------------------------------------------------------

Va t on apprendre que même les Bisous doivent être QI, al dente ? suspens...
---------------------------------------------------------------------------------------------



C'est celui qui était zarbi, ça devait me parler de jeunesse, pour que je me retrouve chez "Muse" en plus, à lire en vieille, pour me rendre compte qu'en fait celui qui l'avait écrit était celui que j'avais écouté en boucle étant jeune... mais c'est qui ce gars qui mélange mes époques et mes raisonnements ? et puis d'abord comment il le sait ? et je n'ai pas donné mon autorisation pour la sortie de ce livre ? mais c'est quoi ce bordel ? tout fout le camp...


Comment mettre en phrases ? une impression de sur calquages ? mais de pas tout à pareils mais un peu quand même sur certains points ? est ce qu'on tranche la vie (à coups de sous entendus) pour arriver un moment à faire du classement par "pans" ? en les mélangeant ou intégrant les uns ou autres pour voir ce que ça donne ? comme ça en jetant un coup d'eil vu d'après ?

Punaise il manque vraiment des trucs sur Internet, c'est qui leur secrétaire ? ça va pas du tout, elle a pas eu son Cap Bep, ça mélange parfois tellement les onglets que j'en ai oublié de ronger mes ongles.
----------------------------------------------------------------------------------------


Map et puis toi... parce qu'il semblerait que pour faire des associations d'idées, il faut des associés qui eux aussi ont des idées, enfin bon moi je suis partie de la base où y'a que moi qui en est et qu'on n'a pas attendu après moi avant d'en avoir ...

avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 9985
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de comptoir de la vie

Message par I am so sure le Lun 31 Juil 2017 - 22:06




http://www.fredzone.org/un-ovni-tournoyant-a-ete-apercu-dans-le-ciel-des-cornouailles-003
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 9985
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de comptoir de la vie

Message par I am so sure le Jeu 3 Aoû 2017 - 16:30

Spoiler:

8 signes que votre ego est hors de contrôle et comment l’apprivoiser

de Claire C. | 30 décembre 2015 8 commentaires
     


8 signes que votre ego est hors de contrôle et comment l’apprivoiser

 
L’Ascension est l’expansion de la conscience, et l’ego, s’il prend le dessus, contraindra cette expansion.

Quand peut-on dire que l’Ego a pris le dessus ? Il existe des signes. Nous nous mettons à juger les autres, nous pensons qu’ils ont tort, nous devenons la victime de quelqu’un, on nous fait du mal et, nous en faisons aux autres.

L’ego est un corps nécessaire à l’existence sur Terre. Cet article ne traite pas de comment «s’en débarrasser», «le tuer » ou quoi que ce soit de ce genre. Mais il traite de comment ne pas le laisser prendre le dessus.
Quelques exemples de prise de contrôle par l’ego.

Récemment, un de mes amis a subi une mauvaise passe dans son voyage de découverte. Il avait le sentiment qu’il devait trouver sa propre vérité et mener les autres vers sa vérité. Les détails sont personnels, aussi je ne les dévoilerai pas. Cependant, je tiens à mentionner ce cas particulier, car c’est quelque chose que LA PLUPART D’ENTRE NOUS vivra.

Essentiellement, ce qui se passe est que nous nous retrouvons drapés de notre propre importance. Particulièrement si notre vocation est celle du leadership, de l’enseignement ou de la diffusion, comme c’est le cas de mon ami.

La vocation de diriger comme leader peut être très puissante et s’accompagne du pouvoir. Le pouvoir est la capacité de faire. La personne qui détient le pouvoir a la capacité de faire ce qu’elle veut. C’est une chose positive. Le pouvoir, dans le royaume du spirituel et de l’illumination s’accompagne d’une grande responsabilité. La responsabilité est la capacité de réagir. Ce qui revient au pouvoir.

Dans le contexte actuel de l’éveil, les gens sont avides de jouer les meneurs d’âmes. Ceci, bien sûr, est contradictoire en soi. Les personnes qui recherchent le leadership cherchent simplement au mauvais endroit. Tout le propos de l’illumination et de l’ascension est que la personne ne regarde pas en dehors d’elle-même, ne demande pas aux autres d’apporter des réponses.

Je ne dis pas qu’une personne ne devrait pas chercher la sagesse auprès de maîtres contemporains ou disparus, au contraire. Plus la personne s’expose à la sagesse des siècles passés, mieux c’est. Cependant, à la fin, elle aura besoin de se tourner vers son être intérieur et de faire l’expérience de sa complétude; il lui faudra trouver ce qui est vrai pour elle.

Mon ami a chuté, mais vraiment chuté. Il m’a contactée pour obtenir des réponses, se demandant ce qui se passait, pourquoi cela lui était arrivé. Ma réponse: regarde à l’intérieur. Reste centré sur ton cœur et fais le calme dans ton esprit.

Il se sentait mal d’avoir laissé les gens dans sa «vérité» laquelle s’était révélée n’être rien de plus qu’un brouhaha égocentrique.   Nul besoin de se sentir mal. Les gens sont tous, sans exception, des êtres divins. Si un ou plusieurs de ces êtres divins décide de suivre une autre personne sur le chemin de leur croissance spirituelle, une connexion existe bel et bien ici, tout comme les leçons à apprendre. Il n’y a pas de victimes dans la vie.

Et vous savez quoi ? La plupart des gens ne se rendraient même pas compte qu’ils sont en train de faire une erreur. La plupart des gens avancent et vivent leur vérité au mépris de celle des autres pour le restant de leur vie. Ce n’est pas le cas de mon ami.

Signes qui indiquent que l’ego est en train de prendre le dessus :


Nous affirmons que les autres ont tort :

«tu as tort à ce sujet, ça ne marche pas comme ça.»
«Non, ce n’est pas ça du tout.»
«Si tu fais ça, tu es complètement idiot.»
«NON, tu n’as pas eu une bonne vie; tu as eu une vie pourrie, une vie horrible. Une vie de souffrances. Ce n’est pas une bonne vie.»

J’ai entendu quelqu’un dire tout ça dans une conversation.

Lorsque nous affirmons que les autres ont tort, nous atrophions leur être. C’est une manière de les abattre et de les détruire. À force d’affirmer que les autres ont tort, ils en viennent à sombrer dans la dépression ou pire encore.

On est blessé…

Récemment, j’ai parcouru des milliers de kilomètres pour apprendre à mieux connaître une personne en particulier. Cette femme est quelqu’un que j’admire et pour laquelle je ressens beaucoup d’affection. Lorsque je suis arrivée là-bas, au bout de quelques heures, elle m’a tout simplement signifié qu’il n’y avait pas de place pour moi ni dans son espace, ni dans son esprit, ses pensées ou ses sentiments. C’était honnête de sa part mais la vérité fait très mal. Voilà, j’étais là, toute disposée à la recevoir. J’avais dépensé des centaines de dollars pour être là, voyagé plusieurs heures pour être là et je lui avais donné la clé de mon espace, de mes pensées et de mon cœur; et voilà ce qui m’arrive… En réalité, c’est quelqu’un que je ne connais pas vraiment.

C’est notre ego qui s’attend à être attendu, accepté, accueilli et aimé. C’est notre ego qui recherche validation, approbation et admiration. C’est notre ego qui s’attend à trouver quelque chose ici bas, chez une autre personne, quelque chose que nous devrions rechercher en nous-mêmes. Mais lorsque nous faisons ça, nous renonçons à  trop de POUVOIR.

NE DONNEZ PAS VOTRE POUVOIR et ne soyez pas si attaché à vos propres VÉRITÉS; cela vous empêche de voir celles des autres, lesquelles sont aussi justes et aussi valables. Mais ne repoussez pas les autres pour vous protéger. Nous sommes ici pour interagir, communiquer, faire l’expérience de la proximité, de l’amitié, de l’amour, de la connexion.

Tout ce qui diminue notre conscience, par l’action du jugement, nous blesse; en faisant plaisir aux autres plutôt que d’être nous-mêmes, en doutant de nous-mêmes, en disant que les autres ont tort, ou en se sentant important, etc., sont là, très probablement, les signes que l’ego prend le dessus.

Recherchez l’humilité, l’ouverture d’esprit; autorisez-vous à être vulnérable et permettez à la vie de vous enseigner comment grandir, évoluez et ascensionnez vers le niveau suivant de votre conscience. Ne devenez jamais invulnérable au point que personne ne puisse vous blesser ou vous indiquer sur quoi vous devez travailler pour grandir encore plus.

Par Inelia Benz

8 signes que votre ego est hors de contrôle et comment l’apprivoiser :

1. Vous êtes trop catégorique dans vos jugements avec les autres

Nous portons tous des petits jugements sur nous-mêmes et les autres. C’est une caractéristique évolutive qui, lorsqu’elle est utilisée correctement, nous aide à rester en bonne compagnie et en vie. Mais lorsque vous devenez trop catégorique dans vos jugements, et même pire, cancanier, alors vous avez des problèmes avec votre ego. Votre ego démesuré essaie de vous stimuler au détriment des autres. Au lieu de cela, laissez tomber les jugements et devenez la meilleure version de vous-même.

2. Vous n’avez pas de patience.

Une personne impatiente a forcément un ego surdimensionné. Ils savent ce qu’ils veulent et ils le veulent maintenant. Souvenez-vous que parfois, vous devez juste attendre. Tout ira bien. La patience est une vertu.

3. Vous vous plaignez et débattez en permanence.

Se plaindre et débattre est très bien. C’est la façon dont nous décidons ce que nous voulons dans la vie, ce que nous voulons changer, et comment nous regroupons les gens autour des idées. Mais si vous vous contentez de critiquer les gens et de débattre sans relâche, votre ego est probablement surdimensionné. Au lieu de débattre chaque petite idée ou croyance, commencez à laisser passer les petites choses.

4. Vous êtes trop sur la défensive.

Vous avez du mal à reconnaître vos faiblesses. Nous avons tous des problèmes et des points faibles. Cela ne devrait pas être une surprise. Lorsque votre ego est surdimensionné, vous ne pouvez pas commencer à travailler sur ces choses et vous vous mettez sur la défensive dès que quelqu’un vous le fait remarquer. Au lieu de cela, écoutez attentivement ce qu’ils ont à dire pour vous améliorer…

5. Vous parlez mal de vous-même.

On pense que c’est quelque chose qu’un ego surdimensionné ne ferait jamais, mais en réalité c’est une sorte d’outil impressionnant de l’ego. Quand vous parlez mal de vous, les attentes des gens sont moins grandes. Puis, quand vous finissez par faire mieux que ce à quoi les gens s’attendent, les gens pensent que vous êtes génial ! Yes ! Mission accomplie pour l’ego surdimensionné. Mais au lieu d’essayer de diminuer vos attentes, essayez d’être honnête sur les résultats que vous vous attendez à avoir. Ou essayez de ne pas avoir d’attentes du tout.

6. Vous ne pouvez pas vous excuser.

Peu importe ce que vous faites, vous ne reconnaissez pas le mal que vous avez fait et ne dites pas que vous êtes désolé. C’est parce que l’ego surdimensionné ne veut pas être blessé. C’est probablement l’habitude la plus difficile à changer et de loin. Tout ce que vous pouvez faire pour que cela change, est de présenter vos excuses lorsque c’est nécessaire.

votre ego

7. Vous vous comparez en vous croyant supérieur aux autres

Se comparer est quelque chose que tout le monde fait. Peu importe la classe sociale, à un moment ou à un autre, on se retrouve à faire des comparaisons, presque instinctivement. Pourtant, si comparer des peintures ou des aliments avant de procéder à un achat s’avère la plupart du temps judicieux, se comparer à autrui fait en revanche partie des choses qui nous empêchent d’être heureux.

Pour contrer cela, rappelez-vous qu’entre vous et la personne avec qui vous vous comparez, il y a bien trop de différences dans ce que vous avez vécu, et trop de choses que vous ignorez à propos d’elle. Il est donc inutile de vouloir se comparer, alors cessez-de le faire.

8. Vous ruminez le passé ou vous anticipez l’avenir

La rumination mentale est un véritable fléau. Cela peut devenir un état pathologique qui conduit à la maladie de l’âme et à celle du corps.

Pour ne pas devenir victime de la paralysante rumination, nous devons pleinement accueillir, quel qu’il soit, heureux ou malheureux, agréable ou douloureux, l’événement qui se présente et le vivre instantanément, de bout en bout, en nous-mêmes.

Source : La Presse Galactique.  et  themindunleashed.org.

Claire C.
http://www.espritsciencemetaphysiques.com/votre-ego.html
La presse galaktic c'est celle avec un mot en hic sur la plaque avec le dauphin ? Tu te fais des fois avec deux plaques, du chocolat marbré ou pas ? tu les poses en mode chéquier d'abord...
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 9985
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de comptoir de la vie

Message par I am so sure le Sam 12 Aoû 2017 - 14:28

Spoiler:

Attention et Liberté
11 Août 2017
Par Camille Loty Malebranche


Sur le plan moral et spirituel, la plus grande victoire garantie à l’homme contre les pulsions et attractions fortes tangibles ou intangibles qui le sollicitent idéellement ou sensuellement, c’est la transcendance qui le rend impassible face à des ennemis toujours vainqueurs quand il les affronte. La transcendance est l’arme humaine de l’indifférence stratégique, invincible face aux forces du mal.  



L’attention est captage ou fixation. Dans le premier cas, elle est involontaire et imposée; dans le second, elle est voulue et choisie. D’abord, disons que l’attention est minimalement la faculté qu’a la conscience même animale d'être captée (affectée) ou de se fixer sur un objet du monde. Si l’animal était dépourvu d’attention, un prédateur par exemple, n’aurait pas pu poursuivre et chasser sa proie ni un mâle ne saurait comment suivre assidûment telle femelle de son choix, pour la copulation. L’animal n’aurait pas pu être dressé non plus, sans un niveau certain d’attention. Par contre, seule la conscience évoluée et pour soi de l’Homme est passible de cette attention subie, qui peut être captée jusqu’à la corruption, la hantise, l’obsession compulsive par une idée, un objet, une conscience plus forte qui le hante ou au contraire, choisir de se fixer sur un sujet intérieur ou un objet (externe) pour soit dominer soit être volontairement imprégnée.



Nous apprenons tous par l’attention que notre entendement porte sur ce que nous voulons savoir. Cela, c’est la dimension cognitive de l’attention. Par ailleurs, le vocable est aussi utilisé pour évoquer la considération, l’estime amicale voire amoureuse que nous donnons à autrui. Ces sortes d’attentions sont saines et en général, sans danger. Par contre, l’attention, sous ses dehors de neutralité, comporte un aspect de compulsion, où le sujet humain se retrouve envahi par des sollicitations d’une manifestation intérieure ou extérieure à lui et qui, malgré lui et parfois, sans qu’il s’en aperçoive, le capte et le domine. L’homme, en effet, perd son autocontrôle, sa liberté, chaque fois que quelqu’un ou quelque chose arrive à capter son attention jusqu’à l’appréhender. Si en phénoménologie, la perception de quelque chose, en fait prendre conscience par le sujet pour qui l’être perçu, existe à posteriori de sa saisie, au sens métaphysique, l’Esprit de l’homme est littéralement subjugué par ce qui possède son attention et ainsi accapare sa conscience. Accorder de l’attention mentale à quelque chose ou quelqu’un, c’est aménager sa sujétion par rapport à lui.  Car l’attention est énergie forte qui édifie ou détruit, crée, vivifie ou tue selon qu’elle soit libre et pleinement maîtrisée ou asservie et captée.



L’un des plus grands combats de l’Homme, tient de sa capacité affinée à maîtriser ce à quoi, il porte son attention. Car l’attention engendre des affects qui poussent à la cogitation, l’action, la réaction, ces instances humaines de la définition morale de soi, ces champs du mérite et du démérite.



L’attention au mauvais est la voie pavée aux séductions et subornations du monde, ces armes de destruction de la juste spiritualité.



Fixer son attention sur le bien et l’élévation mentale, est un travail sur soi auquel nous échouons souvent, collés à la poussière et à l'hyperévidence de la matière par notre matérialité corporelle avec les besoins, les impulsions, les attractions propres à la vie somatique...



Heureux l’homme qui travaille à choisir et à dominer les forces sollicitantes, les capteurs d’attention qui le motivent et le déterminent en pensée et action!



Heureux l’Esprit qui contrôle, maîtrise sciemment et consciemment la direction qu’il imprime à ses attentions qu’il accorde.



CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Copyright © CAMILLE LOTY MALEBRANCHE - Blog INTELLECTION -  2016

Politique de Reproduction

Les textes du Blog INTELLECTION peuvent être reproduits, en tout ou en partie, gratuitement, à condition d'indiquer clairement la source http://intellection.over-blog.com/, avec lien actif vers notre site. Dans le cas de la reproduction sur un support autre qu'Internet, la mention de l'adresse du Blog INTELLECTION (http://intellection.over-blog.com/) est exigée.

http://intellection.over-blog.com/article-attention-et-liberte-110554807.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 9985
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de comptoir de la vie

Message par I am so sure le Mar 15 Aoû 2017 - 14:20

http://tempsreel.nouvelobs.com/rue89/rue89-rue89-culture/20161209.RUE5973/elle-a-traduit-hamlet-avec-google-traduction-et-c-est-rigolo.html
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 9985
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de comptoir de la vie

Message par I am so sure le Mer 16 Aoû 2017 - 11:54

http://www.philolog.fr/est-ce-un-devoir-pour-lhomme-detre-cultive/

http://www.philolog.fr/presentation-du-chapitrele-reel-lexperience/
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 9985
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de comptoir de la vie

Message par I am so sure le Dim 8 Oct 2017 - 15:43

Spoiler:
Psychologie environnementale
La psychologie environnementale, appelée parfois l’écopsychologie, est « l'étude des interrelations entre l'individu et son environnement physique et social, dans ses dimensions spatiales et temporelles »1. Elle s'intéresse aussi bien aux effets des conditions environnementales sur les comportements, cognitions et émotions de l’individu qu’à la manière dont celui-ci perçoit ou agit sur l'environnement.
Sommaire  [masquer]
1 Des origines à nos jours
2 Les cadres environnementaux
3 Le contexte des relations Individu-Environnement
4 De l’analyse à l’intervention
5 Notes
6 Voir aussi
6.1 Bibliographie
6.2 Articles connexes
Des origines à nos jours[modifier | modifier le code]
La psychologie environnementale s'est pour partie formalisée dans les années 1970 (Ittelson, Proshansky, Rivlin, et Winkler, 19742), et correspond à la prise de conscience, dans des domaines aussi divers que l'architecture, l’anthropologie, l’urbanisme ou la psychologie, de la nécessité de prendre en compte la dimension humaine dans l’aménagement de l’environnement.
La psychologie environnementale s'est créée à partir et autour d'une demande sociale sur deux axes principaux: les questions architecturales et urbaines d'une part, et les problématiques liées à l'écologie et à l'évolution des écosystèmes d'autre part.
Les spécialistes de l'environnement et les psychologues ont réalisé à la fois l'importance de l'environnement et la nécessité d’intégrer les aspects psychologiques dans l'aménagement et la protection de l'environnement.
La psychologie environnementale repose sur une meilleure compréhension et prise en compte des interrelations complexes qui se tissent entre l'individu et son environnement, qu'elles soient conscientes ou non. Ce principe relationnel, décliné en termes d'interaction ou de transaction, fournit le cadre d'analyse. En tant qu’acteur, l’individu perçoit, ressent, se représente et se projette dans « son » environnement, de manière positive ou négative selon les cas. Cet environnement, avec ses particularités réelles ou fantasmées, la manière dont il est investi et façonné par l’individu participe de l’identité de l’individu et d'un groupe, et donne signification à leur comportement.
L’environnement n’est pas ici considéré comme un simple décor environnant l'individu ou le groupe, ni même uniquement comme source de services écologiques, mais pour ses aménités et aussi pour les peurs inconscientes qu'il peut susciter (peur du loup, peur du noir, peur du sauvage et de l'incontrôlé..). Il n’est pas uniquement composé d’éléments matériels : l’individu y est continuellement présent que ce soit de manière effective ou virtuelle. Et pour les animistes et la plupart des cultures traditionnelles, c'est aussi un monde d'esprit et riches d'une symbolique complexe.
Les cadres environnementaux[modifier | modifier le code]
La psychologie environnementale « considère la relation à l’espace et au vivant qui nous entoure comme un système d’interdépendances complexes dans lequel le rôle et la valeur de ceux-ci sont notamment déterminés par la perception et l’évaluation subjective dont un lieu, un animal, une plante, un paysage.. est l’objet » (Ittelson, 1978)3. C’est :
une psychologie de notre relation à l'altérité (minérale et non-vivante avec l'eau, l'air, les roches) ou vivante (la faune et la flore, domestiquées ou non, la complexité des agrosystèmes et écosystèmes)
une psychologie de notre relation au mystère du vivant (la mer où l'on ne peut vivre, l'environnement nocturne que nos sens appréhendent mal..)
une psychologie de l'espace-temps, dans la mesure où elle analyse les perceptions, les attitudes et les comportements de l'individu en relation explicite avec le contexte physique et social dans lequel il évolue dans le temps.
On peut ainsi distinguer quatre niveaux de référence sociaux-spatiaux :
le Micro-environnement, l’espace privatif (logement, poste de travail) concerne l’individu et la sphère familiale.
le Méso-environnement, l’environnement de proximité partagé (espaces semi-publics, habitat collectif, quartier, lieu de travail, parcs, espaces verts) concerne les relations interindividuelles et les collectivités de proximité.
le Macro-environnement, les environnements collectifs publics (villes, villages, campagne, paysage) concerne l’individu dans sa relation à la collectivité : communautés, habitants, agrégat d'individus.
l’Environnement global, l'environnement dans sa totalité (l’environnement construit et l’environnement naturel, les ressources naturelles), concerne la population, société dans son ensemble.
Cette distinction permet de comprendre et d’analyser la relation individu-environnement en termes de rapport à l’environnement dans ses dimensions physiques et de préciser les rapports à autrui que chacun de ces différents niveaux impliquent. En effet, les problèmes mis en jeu diffèrent selon l’échelle spatiale et temporelle à laquelle on se place, et en conséquence aussi, les modalités d’intervention et les filtres que la psychée (culture, expérience personnelle..) place entre soi, le groupe et la réalité environnementale.
Le contexte des relations Individu-Environnement[modifier | modifier le code]
L'individu et le groupe modifient sans cesse leur environnement, et l'environnement et ses modifications rétroagissent sur le comportement et l'état d'esprit de l'individu. L'environnement procure l'eau, l'air et la nourriture qui nous sont vitales, mais aussi du sens et de l'identité, en situant l'individu socialement, économiquement et culturellement, il véhicule des significations. Nous façonnons, et de plus en plus, et de plus en plus vite, l'espace construit et notre environnement, et « cet espace construit nous signifie en retour qui nous sommes et ce que nous devons faire » (Getzel, 1975)4. Le contexte environnemental, objet de perceptions, d'attitudes, et de comportements déployés en son sein, nécessite la prise en compte de la dimension temporelle (Perla Serfaty, 2002 5, Moser & Uzzell, 20026). La relation à un espace donné est, au-delà du présent, tributaire de son passé et du futur. Les lieux ont un passé qui contribue à son interprétation actuelle7, et un futur qui est susceptible de nous guider dans nos actions à travers nos représentations anticipatoires. Les systèmes d'interactions/transactions entre l’individu et l'environnement intègrent aussi bien son expérience que ses projets, ses représentations et ses actions, et s'inscrivent donc dans la temporalité. La capacité de l’individu à se projeter dans le futur prend toute son importance au regard des analyses des conditions d'adoption de comportements écologiques8. Les références au temps sont présentes de manière récurrente en psychologie environnementale. Des auteurs comme Perla Serfaty (2003)9 Altmann et Rogoff (1987)10, Proshansky (1987)11, Werner et al., (1992)12 et Perla Serfaty,1994, 1985, 1984 13 y font expressément référence. Se référant aux dimensions sociales et culturelles la psychologie environnementale considère que l’individu, dans sa relation avec les différents espaces est conditionné par le contexte culturel et social dans lequel il évolue, son histoire et ses aspirations vis-à-vis de cet espace14 . En d’autres termes, la relation de l’individu avec l’environnement ne peut se comprendre que si l’on tient compte à la fois des contextes culturels et sociaux dans lesquels cette relation s’actualise, l’histoire aussi bien collective qu’individuelle qui conditionne les pratiques des lieux privés ou publics15, les perceptions et comportements ainsi que les besoins et aspirations particulières. Cette interaction sera également tributaire de la projection de l’individu dans le futur, toujours en relation avec l’environnement avec lequel l’individu est en interaction.
Schéma Wiki.jpg
Ainsi quel que soit le niveau environnemental avec lequel le sujet interagit, l’ensemble de ces facteurs détermine la manière dont l’individu va percevoir et agir dans cet environnement.
De l’analyse à l’intervention[modifier | modifier le code]
Un objectif de la psychologie environnementale est d'identifier les processus qui régulent et médiatisent la relation de l’individu à l’environnement, en mettant en évidence les perceptions, attitudes, évaluations et représentations environnementales d’une part, et d’autre part, les comportements et conduites environnementales qui les accompagnent. De ce fait, elle s'intéresse aussi bien aux effets des conditions environnementales sur les comportements et conduites humaines qu’à la manière dont l'individu perçoit ou agit sur l'environnement. Bien que les analyses puissent prendre comme point de départ aussi bien l'individu que certains aspects physiques (bruit, pollution, aménagement) ou sociaux (densité, hétérogénéité de population) de l'environnement, elles débouchent souvent, au-delà de la mise évidence des incidences particulières de ces aspects, sur une explication interrelationnelle et systémique, dans la mesure où les facteurs physiques et sociaux sont inextricablement liés dans leurs effets sur la perception et le comportement de l'individu (Altman et Rogoff, 1987)10. L'environnement est vécu à travers l'action; il a une valeur symbolique, esthétique et multimodale (tous les sens sont concernés simultanément). Les transactions continues de l'homme avec son environnement mettent en évidence le caractère actif de la personne, qui transforme son cadre de vie, l'approprie et entretient avec lui une relation dynamique16.
Aux différents niveaux d'analyse, les espaces privés, les territoires partagés, la sphère publique et la relation à l’environnement global, l’intervention s’opère de manière complémentaire sur l’environnement physique, en contribuant à l’aménagement du cadre environnemental bâti ou naturel, et sur l’environnement social au moyen de l’ingénierie socio-environnementale (Moser et Weiss, 2003)17. Elle consiste essentiellement à :
mettre l’accent sur la dimension humaine dans les projets et réalisations concernant l’environnement, et
chercher à mieux comprendre les comportements et attitudes des personnes vis-à-vis de l’environnement.
Elle permet ainsi de proposer des plans d’action et des aménagements adéquats. Souvent, les espaces construits ne sont pas utilisés pour les fins initiales prévues lors de leur planification. Devant la nécessité d’une évaluation par les usagers pour les rendre plus efficaces, certains architectes et spécialistes de l'aménagement font appel à la psychologie environnementale qui met alors en œuvre les méthodes de la POE (Post-Occupancy Evaluation).
Notes[modifier | modifier le code]
↑ Moser, G., & Weiss, K. Espaces de vie: aspects de la relation homme-environnement, Armand Colin, Paris, 2003
↑ Ittelson, W.H., Proshansky, H.M., Rivlin, L.G. et Winkel, G.H. (1974). An introduction to environmental psychology. New York: Holt, Rinehart and Winston.
↑ Ittelson, W.H. (1978). Environmental perception and urban experience. Environ. Behav. 10, pp. 193–214.
↑ Getzels, J.W. (1975). Images of the Classroom and Visions of the Learner. in: T.G. David and B.D. Wright (Eds.) Learning Environments, Chicago: University of Chicago Press.
↑ Serfaty-Garzon, P. (2002). Chez soi. Les territories de l’intimité. Paris, Armand Colin
↑ Moser, G. & Uzzell, D. (2002). Environmental psychology. in: Millon, T., & Lerner, M.J. (Eds.), Comprehensive Handbook of Psychology, Volume 5: Personality and Social Psychology, New York: John Wiley & Sons.
↑ Korosec-Serfaty, P. Le public et ses domaines. Contribution de l’histoire des mentalités à l’étude de la sociabilité publique et privée. Espaces et Sociétés, no 62-63, 1991, p. 29-63.
↑ Pol, E.; Castrechini, A.; Di Masso, A. (2010). Développement durable: attitudes, compétences et cohesion sociale. In Karin Weiss et Fabien Girondela (eds) Psychologie et développement durable Éditions In Press (95-118)
↑ Serfaty-Garzon, P. (2002). Chez soi. Les territories de l’intimité. Paris, Armand Colin, pp. 181-236
↑ a et b Altman, I. & Rogoff, B. (1987). World-views in psychology: trait, interactional, organismic and transactional perspectives, in: D. Stokols and I. Altman (Eds.) Handbook of Environmental Psychology. New York: Wiley, Vol. 1 pp. 7-40.
↑ Proshansky H.M. (1987). The field of environmental psychology: securing the future. In D. Stokols and I. Altman (Eds.) Handbook of Environmental Psychology. New-York: Wiley, Vol.2, pp. 1467-1488.
↑ Werner, C.M., Altman, I. & Brown B.B. (1992). A transactional approach to interpersonal relations: physical environment, social context and temporal qualities. Journal of Social and Personal Relationships, 9, 297-323.
↑ Korosec-Serfaty, P. (1994) Dwelling, place making, and the experience of transition and relocation; Korosec-Serfaty, P. (1985) Experience and Use of the Dwelling, in I. Altman and C. Werner, Human Behavior and the Environment, Vol. 8 : Home Environments, New York, Plenum Press, pp. 65-86; Korosec-Serfaty, P. (1984) The Home, from Attic to Cellar, Journal of Environmental Psychology, 4, pp. 303-321
↑ Perla Korosec-Serfaty (1985). Experience and Use of the Dwelling. in Irwin Altman and Carol M. Werner, Home Environments Human Behavior and Environment. Advances in Theory and Research.Volume 8. New York, Plenum Press, pp.65-86
↑ Korosec-Serfaty, P. "La grand'place. Identité et pratiques quotidiennes d'un espace public urbain." Éditions du CNRS, Paris, 1985 et 1999.
↑ Serfaty-Garzon, P. (2002) L’Appropriation. In M. Segaud et al. Dictionnaire de l'habitat et du logement. Paris, Armand Colin. pp. 27-30
↑ Moser, G. & Weiss, K. (2003). Espaces de vie: Aspects de la relation homme-environnement. Paris : A. Colin, Collection « Regards », 402p.
Voir aussi[modifier | modifier le code]
Bibliographie[modifier | modifier le code]
Moser, G. Psychologie environnementale: La relation homme-environnement. Bruxelles: de Boeck, 2009
Morval, J. La psychologie environnementale. Montréal, Presses de l’Université de Montréal, 2007
Serfaty-Garzon, P. Chez soi. Les territoires de l'intimité, Armand Colin, Paris, 2003
Serfaty-Garzon, P. Enfin chez soi ? Récits féminins de vie et de migration, Bayard Service Édition et Bayard Canada, Paris et Montréal, 2006.
Serfaty-Garzon, P. Un chez-soi chez les autres (direction), Bayard Canada, Montréal, 2006
Pol, E. (2006). Mixité, Homogéneité et ghettoïsation dans la construction d'un chez-soi ailleurs. Observations sur l'expérience des migrations sur de courtes et de grandes distances. Dans Perla Serfaty-Garzon (Direction) Un Chez-soi chez les autres. Montreal, Bayard Canada, (199-269)
Weiss, K., & Marchand, D. Psychologie sociale de l'environnement, Presses universitaires de Rennes, 2006.
Pol, E. (2006). Blueprints for a History of Environmental Psychology (I): From First Birth to American Transition. Medio Ambiente y Comportamiento Humano Medio Ambiente y Comportamiento Humano 7 (2) 95-113. (ISSN 1576-6462)
Pol, E. (2007) Blueprints for a History of Environmental Psychology (II): From Architectural Psychology to the challenge of sustainability. Medio Ambiente y Comportamiento Humano Medio Ambiente y Comportamiento Humano 8 (1) 1-28 (ISSN 1576-6462)
Moser, G. & Weiss, K. Espaces de vie: Aspects de la relation homme-environnement. Paris : A. Colin, 2003.
Fischer, G. N. Psychologie sociale de l'environnement, Privat, Toulouse, 1992
Pol, E. (1993). Environmental Psychology in Europe. From Architectural Psychology to Green Environmental Psychology. London (UK). Ashgate.
Lévy-Leboyer, C. Psychologie et environnement, PUF, Paris, 1980
Moles, A., & Rohmer, E. Psychologie de l'espace, Casterman, Paris, 1977
Korosec-Serfaty, P. Appropriation de l'espace (direction). Actes de la 3e IAPS, Éditions CIACO, Université de Louvain-La-Neuve, 1976
L'habitat et la culture, article d'Amos Rapoport, L'Ecologiste no 20, sept-oct-nov. 2006, p. 28-30
Rapoport, A. Culture, architecture et design Paris, InFolio, 2003
Weiss, K., & Girandola, F. (2010). Psychologie et développement durable. Paris: InPress.
Marchand, D., Depeau, S., & Weiss, K. (2014). L'individu au risque de l'environnement: regards croisés de la psychologie environnementale. Paris: InPress.
Articles connexes[modifier | modifier le code]
Enrichissement environnemental
Psychologie
Environnement, Biosphère
Écologie
Sociopsychologie
Double contrainte
Analyse systémique, écosystème
Considération des conséquences futures

https://fr.wikipedia.org/wiki/Psychologie_environnementale
---------------------------------------------------------

Enrichissement environnemental

Un rongeur n'est pas stimulé par un environnement de vie en cage, cela affecte négativement ses capacités cérébrales, particulièrement les connexions synaptiques.
L’enrichissement environnemental étudie comment le cerveau est affecté par la stimulation de ses centres de perception causé par tout ce qui l'entoure (y compris les opportunités d'interactions sociales). Le cerveau, dans un environnement plus riche et stimulant, a un nombre plus important de synapses, et les dendrites dans lesquelles elles résident sont plus complexes. Cet effet est d'autant plus important durant la phase de neurodéveloppement, mais persiste néanmoins à un degré moindre pendant l'âge adulte. Cette augmentation de synapses génère également une activité synaptique plus importante, ce qui augmente également la taille et le nombre des cellules gliales actrices de l'influx nerveux. La vascularisation augmente également et fournit donc aux neurones et aux cellules gliales plus d'énergie. La neuropile (neurones, cellules gliales et capillaires combinés ensemble) a donc plus d'expansion et rend le cortex cérébral plus épais. Il peut alors également se créer plus de neurones (chez les rongeurs du moins).
Les recherches sur des animaux montrent qu'un environnement plus stimulant peut aider dans le traitement et la restauration d'une grande variété de maladies cérébrales telles la sénilité et la maladie d'Alzheimer, là où un déficit de stimulation handicape justement le développement cognitif.
Les recherches effectuées sur des cas humains suggèrent qu'un déficit de stimulation (déprivations tel par exemple le fait d'être orphelin) retarde et contrarie le développement cognitif. Ces recherches ont également mis en évidence que les plus hauts niveaux d'éducation (qui ont simultanément de la stimulation cognitive par eux-mêmes et comprenant des gens engagés dans des activités cognitives de haut niveau) ont une résilience plus élevée pour leurs aptitudes cognitives contre les effets de l'âge et de la démence.
Sommaire  [masquer]
1 Recherches originelles
2 Synapses
2.1 Transmission synaptique
2.2 Complexité des dendrites
2.3 Activité et consommation d'énergie
2.4 Stimulation de l'apprentissage moteur
2.5 Transmission maternelle
2.6 Neurogénèse
3 Mécanisme
4 Résilience et récupération
5 Humains
6 Localisation des modifications du cortex cérébral
6.1 Déprivation par des institutions
6.2 Réserve cognitive et résilience
7 Bibliographie
8 Références
9 Annexes
9.1 Articles connexes
9.2 Lien externe
Recherches originelles[modifier | modifier le code]
Donald O. Hebb découvre en 1947 que les rats élevés en tant qu'animaux domestiques résolvent mieux les problèmes que les rats élevés en cages1. Cette recherche n'a bien entendu pas analysé le cerveau ni les facteurs d'environnements positifs ou négatifs. La recherche dans ce domaine va démarrer en 1960 avec la comparaison de rats individus en cages standards et ceux placés dans des cages équipées de jouets, échelles, tunnels et pouvant jouer ensemble sur leur roue. Cela va amener à découvrir que les environnements stimulants affectent l'activité ses cholinestèrases (des enzymes)2. Ce travail mena en 1962 à découvrir que l'enrichissement de l'environnement augmente le volume du cortex cérébral3. En 1964, il est découvert que ceci est provoqué par l'épaississement du cortex cérébral et l'amélioration des synapse et cellules gliales4,5.
Démarrant également aux alentours de 1960, Harry Harlow étudie les effets de la déprivation maternelle et sociale sur les petits de singes rhésus (une forme de déprivation de stimulus environnementaux). Ceci établit l'importance de la stimulation sociale sur le développement des aptitudes cognitives de base mais aussi sur le développement émotionnel6.
Synapses[modifier | modifier le code]
Transmission synaptique[modifier | modifier le code]
Les rats élevés dans un environnement enrichi ont un cortex cérébral plus épais (3,3-7 %) qui contient 25 % desynapses en plus5,7L'effet d'un environnement enrichi sur le cerveau se produit si cette exposition a lieu directement après la naissance8, mais décline par après5,7,9, y compris pendant l'âge adulte10. Quand le nombre de synapses augmente chez l'adulte, leur nombre reste élevé même quand les adultes sont remis dans un environnement de fortune pour une trentaine de jours 10 suggère qu'une telle augmentation du nombre de synapses n'est pas nécessairement temporaire. Néanmoins, l'augmentation du nombre de synapses a été observé comme se réduisant avec l'âge11,12. La stimulation n'affecte pas seulement les synapses via la pyramide neurale (l'axe principal reliant les neurones dans le cortex cérébral) mais aussi les cellules stellaires (qui sont habituellement des interneurones)13. Cela peut même aller jusqu'à agir sur les neurones en dehors du cerveau, dans la rétine14
Complexité des dendrites[modifier | modifier le code]
L'enrichissement de l'environnement influe sur la complexité et la longueur du secteur des dendrites (contentant les systèmes de synapses). Les niveaux supérieurs d'embranchement des dendrites sont alors augmentés13,15, ainsi que sur leur longueur comme chez les jeunes animaux16.
Activité et consommation d'énergie[modifier | modifier le code]
Les synapses chez les animaux élevés en environnement stimulant montre des évidences d'augmentation d'activité synaptiques17. Les synapses ont également tendance à être plus grandes18. Cette augmentation de la consommation d'énergie dans les cellules gliales et dans la capillarité locale qui fournissent aux synapses l'augmentation d'énergie.
Le nombre de cellules gliales par neurone augmente de 12-14 %5,7
Il y a une corrélation directe entre la zone d'influence des cellules gliales et l'augmentation des synapses de 19 %19
Le volume du noyau des cellules gliales pour chaque synapse augmente de 37,5 %17
Le volume observé de mitochondries par neurone est 20 % plus élevé17
Le volume du noyau des cellules gliales de chaque neurone est plus grand de 63 %17
La densité capillaire augmente20.
Les capillaires sont plus larges (4,35 µm contre 4,15 µm pour les valeurs de contrôle)17
Une distance plus courte se crée entre tous les acteurs de la neuropile et une capilarité plus dense(27,6 µm contre 34,6 µm)17
Cette énergie permet de relier que les modifications de la neuropile sont responsables de l'augmentation du volume cérébral, essentiellement par densification (l'augmentation en nombre de synapses signifiant difficilement en soi une augmentation de volume).
Stimulation de l'apprentissage moteur[modifier | modifier le code]
Une partie des effets de l'enrichissement de l'environnement est de fournir des possibiités complémentaires d'acquérir des capacités motrices. Des recherches sur les aptitudes acrobatiques des rats montrent que cet enrichissement favorise également l'augmentation du nombre de synapses21,22.
Transmission maternelle[modifier | modifier le code]
L'enrichissement durant la grossesse a des effets sur le fœtus tel l'accélération du développement de la rétine23.
Neurogénèse[modifier | modifier le code]
L'enrichissement de l'environnement peut également mener à la formation de neurones (du moins chez les rats)24 mais également renverser un phénomène de pertes de neurones dans l'hippocampe ainsi que les désordres mémoriels à la suite d'un stress chronique25. Cependant, une étude montre que la neurogenèse hippocampique n'est pas nécessaire pour les effets comportementaux de l'enrichissement de l'environnement 26. Des recherches actuelles démontrent que d'une part nous pouvons augmenter nos capacités cérébrales physiques à tout âge sauf probablement dans le néocortex mais les gains les plus importants semblent avoir lieu jusqu'à l'âge de 10 ans, jusqu'à 16 % de gains complémentaires observés chez les sujets stimulés27.
Mécanisme[modifier | modifier le code]
L'enrichissement de l'environnement influe sur les l'expression des gènes dans le cortex cérébral et l'hippocampe ce qui détermine la structure neuronale28. Au niveau moléculaire, il arrive que cela génère l'augmentation de concentration des neurotrophines NGF, NT-329,30, et des modifications dans le BDNF31,32. Ceci altère l'activation des neurones cholinergiques 30, 5-HT33, et des récepteurs adrénergiques34.Un autre effet est d'augmenter les protéines telle la synaptophysine (Protéine à quatre hélices transmembranaires de la membrane des vésicules synaptiques stockant les neuromédiateurs, phosphorylée par des tyrosine-kinases, son rôle est encore mal connu) et le PSD-95/DLG4 (densité synaptique sur le gène DLG4) envers les synapses35,36.L'augmentation du nombre de neurones peut être liée à des changements dans le facteur de croissance de l’endothélium vasculaire37. Le mécanisme se laisse décrire comme une synergie biologique où certains éléments ne servent que de catalyseurs alors que d'autres se stimulent réciproquement.
Résilience et récupération[modifier | modifier le code]
Des recherches sur les rats suggèrent que l'enrichissement de l'environnement peut réduire les désordres des capacités cognitives voire améliorer celles-ci quand elles sont causées par diverses conditions et désordres neurologiques:
Sénilité38, (aussi chez les chiens39)
maladie d'Alzheimer40
Chorée de Huntington41
maladie de Parkinson42
Accident vasculaire cérébral (AVC)43
Lésions chroniques de la moelle épinière44
Amblyopie45
Syndrome de Rett46
Autisme47
Lutte contre les dépendances aux drogues, telles la cocaïne dans le cadre d'une grossesse48,49,50
Syndrome d'alcoolisation fœtale51,52
Saturnisme53,54
Stress de Carence affective maternelle55,56,57
Négligence vis-à-vis de l'enfant depuis la maltraitance jusqu'à l'abandon moral58
Humains[modifier | modifier le code]
Bien que la majorité des recherches sur l'influence de l'environnement aient été menées sur des rongeurs, des effets similaires ont été observés sur des primates59, et affecteront donc de manière manière semblable le cerveau humain. En tous les cas, des recherches directes sur les synapses humaines sont limitées car requiérant une étude histologique du cerveau. Malgré tout, un lien a été déterminé entre le niveau d'éducation et une complexité plus grande des épines dendritiques à la suite d'autopsies comprenant l'étude du cerveau60.
Localisation des modifications du cortex cérébral[modifier | modifier le code]
L'IRM détecte une expansion localisée du cortex cérébral après l'apprentissage par des personnes de tâches complexes telles que la lecture en miroir (dans ce cas, le lobe occipital droit du cortex61, jongler avec 3 balles (milieu du lobe temporal de chaque côté et l'intraparietal sulcus postérieur gauche62) et quand des étudiants en médecine révisent intensément pour les examens (partie latérale et postérieure des deux lobes pariétaux du cortex63. De tels changement dans la matière grise peuvent être liés à des changements dans le nombre de synapses, dus à l'augmentation des cellules gliales mais aussi à l'expansion de la vascularisation rendue nécessaire par l'augmentation des besoins en énergie.
Déprivation par des institutions[modifier | modifier le code]
Les enfants qui subissent un appauvrissement des stimulations par un confinement sans interaction sociale ou sans personnes de confiance dans des orphelinats de mauvaise qualité montrent un retard sévère dans le développement de leurs capacités cognitives et sociales64. 12 % d'entre eux s'ils sont adoptés après l'âge de 6 mois montrent de l'autisme léger à sévère vers l'âge de 4 ans65. Certains enfants dans des orphelinats où les conditions sont déplorables risquent même de ne pas arriver à prononcer de mots intelligibles pour l'âge de deux ans et demi, alors qu'un an en unité de soins permet à ces enfants de récupérer quasiment toute leur capacité66. Des désordres dans d'autres capacités cognitives apparaissent aussi après une adoption chez la majorité des enfants adoptés après l'âge de 6 mois67.
De tels enfants montrent malheureusement des comportements observés lors des expérimentations animales, montrant des différences cérébrales en comparaison d'enfants ayant vécu dans des milieux classiques plus stimulants. Ils ont réduit leur activité cérébrale dans le cortex préfrontal, amygdale, hippocampe, cortex temporal et tronc cérébral68. Ils montrent également un développement moindre des connexions entre leur matière blanche et les différentes autres parties du cortex cérébral, en particulier le uncinate fasciculus (partie de la matière blanche qui se connecte au système limbique tel l'hippocampe)69.
De même, la simulation d'enfants prématurés par massage accélère la maturité de leur activité cérébrale observée à l'EEG et leur acuité visuelle. Tout comme ce qui est observé chez les animaux par un enrichissement en IGF-1( hormones peptidiques ayant une structure chimique semblable à celle de l'insuline)70.
Réserve cognitive et résilience[modifier | modifier le code]
Une autre source de preuves de l'effet de la stimulation par l'environnement sur le cerveau humain est le niveau d'éducation d'une personne ainsi que la réserve cognitive (une mesure de la résistance du cerveau aux désordres des aptitudes cognitives, le fait de pouvoir revenir rapidement à la situation de stabilité et de pleine récupération de ses facultés après des traumas variés est appelé résilience). Ce ne sont pas seulement de hauts niveaux d'éducation combinés à une recherche d'expériences variées mais cela se corrèle également avec des personnes engagées dans activités de développement intellectuel71. Plus une personne a reçu d'éducation tant dans sa variété que sa profondeur, moins les effets de l'âge se font sentir72,73, le risque de démence recule74, l'activité de matière blanche s'intensifie75, moins d'accidents cérébro-vasculaires observés à l'IRM76, moins de cas d'Alzheimer observés77,78, et influe sur les risques de commotions cérébrales79. Les effets de l'âge et le risque de démence sont également moindres chez les personnes effectuant régulièrement des tâches cognitives complexes80. Le déclin des aptitudes cognitives par épilepsie peut également être en relation avec le degré d'éducation de la personne81.
Bibliographie[modifier | modifier le code]
Diamond, M. C. (1988) Enriching Heredity: Impact of the Environment on the Anatomy of the Brain. Macmillan USA (ISBN 978-0029074312).
Jensen, Eric (2006) Enriching the Brain: How to Maximize Every Learner's Potential. San Francisco, CA: Jossey-Bass. (ISBN 0-7879-7547-Cool.
Renner, M. J. Rosenzweig, M. R. (1987) Enriched and Impoverished Environments: Effects on Brain and Behavior. New York: Springer (ISBN 978-3540965237).
Références

.../...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Enrichissement_environnemental

------------------------------------------------

Considération des conséquences futures
image illustrant la psychologie Cet article est une ébauche concernant la psychologie.
Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.
La considération des conséquences futures (on conserve l'acronyme anglais CFC), est un trait de personnalité défini comme la mesure de la capacité des individus à prendre en considération les conséquences futures possibles de leur comportement actuel, et dans quelle mesure ils sont influencés par les conséquences imaginées1. Les individus qui ont des scores élevés sur une échelle comme celle des CFC se concentrent sur les implications futures de leur comportement, alors que ceux qui sont classés en bas de l'échelle des CFC se concentrent plus sur leurs besoins présents et leurs préoccupations immédiates2. Il existe une adaptation française de l'échelle des CFC3.
Références[modifier | modifier le code]
↑ Strathman, A., Gleicher, F., Boninger, D.S. & Edwards, C. S. (1994) The consideration of future consequences: Weighing immediate and distant outcomes of behavior. Journal of Personality and Social Psychology, 66, 742-752.
↑ Orbell, S., & Kyriakaki, M (2008). Temporal framing and persuasion to adopt preventive health behavior: Moderating effects of individual differences in consideration of future consequences on sunscreen use. Health Psychology, 27, 770-779.
↑ Demarque, C., Apostolidis, T., Chagnard, A. & Dany, L. (2010) Adaptation et validation française de l'échelle de perspective temporelle "Consideration of future consequences" (CFC), Bulletin de psychologie 2010/5, 509, 351-360.
Articles connexes[modifier | modifier le code]
Psychologie environnementale
Personnalité

https://fr.wikipedia.org/wiki/Consid%C3%A9ration_des_cons%C3%A9quences_futures



Dernière édition par I am so sure le Mar 31 Oct 2017 - 14:31, édité 1 fois
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 9985
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de comptoir de la vie

Message par I am so sure le Mar 31 Oct 2017 - 14:30

https://fr.calameo.com/read/000973609cc32e96793cb
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 9985
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de comptoir de la vie

Message par I am so sure le Ven 3 Nov 2017 - 15:20

https://lapasserelle-2vie.com/facteur-cheval-opiniatrete/
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 9985
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de comptoir de la vie

Message par I am so sure le Dim 5 Nov 2017 - 15:18

Spoiler:

5 raisons pour lesquelles on tombe amoureux
7 septembre 2017 olivier  0 Comment


*L’amour nous rendent entiers.

Le philosophe grec, Platon, a partagé dans The Symposium: «Selon la mythologie grecque, les humains ont été créés à l’origine avec quatre bras, quatre pattes et une tête à deux faces. Craignant leur pouvoir, Zeus les divise en deux parties distinctes, les condamnant à passer leur vie à la recherche de leurs autres moitiés. Il est donc possible que nous passions notre vie à la recherche de notre autre moitié. Quand nous tombons amoureux, il semble que nous nous retrouvions avec une partie de nous-mêmes. Nous commençons à voir des choses incroyables car, en quelque sorte, nous les avons manqués.

*L’amour nous appelle à être la meilleure version de nous-mêmes.

Dans un article sur PsychologieToday, Mari Buti, décrit le phénomène de l’amour romantique. « Je pense que l’amour nous amène à des fréquences de la vie humaine que nous pourrions trouver difficile d’accéder autrement. Il s’ouvre à quelque chose de plus transcendant que le flux ordinaire de la vie, en nous convoquant précisément à une édition différente (et potentiellement plus intéressante) de nous-mêmes. « En d’autres termes, l’amour nous soulève à l’extrême compassion. Nous en sommes mieux à cause de cela. L’intensité de sentir l’amour et donner de l’amour forme nos personnalités pour être de meilleurs humains, ce qui nous éloigne de la banalité à l’extraordinaire. Rien n’est impossible lorsque nous sommes embrassés par la lumière de l’amour.

*L’amour diminue la peur du monde.



Quand nous sommes amoureux quand on a l’impression de pouvoir conquérir n’importe quoi. Nous ne sommes plus seuls en prenant des mesures difficiles. Avoir un partenaire facilite les choses. Là où il y a de l’amour, il ne peut y avoir de peur. Ils ne peuvent pas vivre simultanément. L’amour est une fréquence de vibration élevée. La peur est inférieure. Quand nous tombons amoureux, nous lâchons l’anxiété. Le véritable amour n’a pas de limites. Dans une matière physiologique, la peur est dirigée par le cortisol qui augmente la dépression tandis que l’amour est conduit par l’ocytocine (l’hormone de l’amour) qui réduit le stress et la peur. L’amour nous transforme simplement en un autre état d’être spirituel. Grâce aux émotions de la luxure, du pardon, du don, de la compassion, de la bonté, de l’empathie et d’autres, cela nous catapulte de suivre nos passions.

*L’amour infuse nos vies avec sens.

Nous sommes génétiquement créés pour partager l’amour. Par l’amour, nous procrions. Nous sommes amoureux de nos enfants, de nos animaux domestiques, de nos conjoints, de nos parents et de la vie. L’amour nous donne un sens. L’amour romantique nous dynamise avec les possibilités, les rêves et le sage que nous pouvons conquérir n’importe quoi. L’amour efface tous les obstacles alors que nous nous soumettons à sa mystique. Une vie sans amour n’est pas une vie qui vaut la peine d’être vécue. Il guérit un cœur brisé. Cela nous oblige à donner de nous-mêmes lorsque nous manquons de force. C’est plus qu’une émotion. Cela nous tourne à l’envers, le côté droit vers le haut, et en cercles et tout en sentant le pouvoir de la confiance et de la foi. L’amour est là pour nous donner. La seule chose qu’il nous demande c’est de continuer à l’explorer.

*L’amour est une drogue.

Selon la psychologue Dr. Rachel Needle, professeur agrégé d’Expériences Cliniques à l’Université du Sud à West Palm Beach, la substance chimique telle que l’ocytocine, la dopamine et d’autres hormones ont été trouvées comme des rôles clés dans les émotions humaines, les expériences et les comportements associés à amour. «Tomber amoureux est associé à une augmentation de l’énergie, au rétrécissement de l’attention mentale, parfois aux mains en sueur, à la légèreté, au cœur de course et à beaucoup de sentiments positifs. Il y a une composante physique qui est additive au haut qui vient de tomber amoureux. Nous sommes physiquement câblés pour en vouloir plus. Nous l’avons envie et une fois que nous l’avons expérimenté, nous ne pouvons pas vivre sans ça. Dans son point le plus bas, il provoque une dépression, une anxiété et d’autres symptômes de sevrage semblables aux médicaments essentiels.

http://psycho-bien-etre.fr/5-raisons-lesquelles-on-tombe-amoureux/
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 9985
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de comptoir de la vie

Message par I am so sure le Lun 6 Nov 2017 - 23:56

http://www.lattice.cnrs.fr/IMG/pdf/GSchrepferThesePdf.pdf

374 pages et pas une seule image. Les théseux, qu'est ce que ça parle... Arrow Razz
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 9985
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de comptoir de la vie

Message par I am so sure le Jeu 9 Nov 2017 - 2:29

Spoiler:

En 2045, l’homme deviendra immortel dans notre monde

Publié par jlduret sur 7 Novembre 2017, 16:50pm
Catégories : #Cyborg
En 2045, l’homme deviendra immortel dans notre monde
Nous approchons le moment où les ordinateurs vont devenir non seulement intelligents, mais bien plus intelligents que nous les humains.
Quand cela se produira, l’humanité – nos corps, nos esprits, notre civilisation – en sera totalement et pour toujours transformée.

Ce n’est pas de la science-fiction. Le très sérieux magazine The Time consacre un très long article à cette transformation radicale à venir et à cette thèse connue sous le nom de singularité. Le mot singularité lui-même a été emprunté à l’astrophysique. Il décrit un point dans l’espace-temps – par exemple dans un trou noir – où les règles de la physique ordinaire ne s’appliquent plus.

Cette théorie de la singularité appliquée à l’espèce humaine qui va transcender son corps et son esprit est portée par quelqu’un considéré comme un des plus grands génies scientifiques de notre temps Ray Kurzweil.

Il est décrit comme un «impitoyable génie» par le Wall Street Journal et comme une «machine à penser» par Forbes. Selon ses calculs, la fin de la civilisation telle que nous la connaissons se produira dans 35 ans.

Sous son impulsion, l’Université de la Singularité (Singularity University) a été fondée il y a trois ans. Elle est abritée par la NASA et l’un de ses principaux sponsors est Google. Le cofondateur de Google, Larry Page, y est intervenu l’année dernière.

Tout part du constat que les ordinateurs sont de plus en plus rapides et puissants et que cette évolution ne se ralentit pas… au contraire.

Cela signifie qu’à un moment proche ils seront capables de faire des choses comparables à l’intelligence humaine. Toute cette puissance et cette vitesse vont être à même d’émuler tout ce que nous avons dans le cerveau y compris la conscience, c’est-à-dire pas seulement de faire des calculs ultra rapides et composer de la musique, mais conduire des voitures, écrire des livres, prendre des décisions éthiques, juger de la qualité d’une peinture…

Si on comprend et admet cette perspective, et Ray Kurzweil et d’autres personnes très brillantes sont convaincues qu’elle est imminente, alors tout devient possible.

Il n’y a aucune raison de penser que les ordinateurs vont cesser de devenir encore plus puissants.

Il est impossible de prédire le comportement de ces intelligences surhumaines avec qui nous devrons un jour partager la planète.

Mais les théories ne manquent pas :

Peut-être allons-nous fusionner avec ces machines et devenir des cyborgs surper-intelligents utilisant des ordinateurs pour augmenter nos capacités.
Peut-être que l’intelligence artificielle nous permettra de prolonger notre vie indéfiniment.
Peut-être que nous deviendrons de purs esprits et vivront à l’intérieur de ces machines.
Peut-être les ordinateurs se retourneront contre leurs créateurs et annihileront l’humanité.
Il y a une chose que toutes ces théories ont en commun: la transformation de notre espèce en quelque chose qui ne sera jamais plus l’humanité que nous connaissons aujourd'hui.

source : http://www.slate.fr/
---------------------------------------------------------------------------------------------



avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 9985
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de comptoir de la vie

Message par I am so sure le Jeu 9 Nov 2017 - 22:00

http://diaporama.grazia.fr/27692250/people/harcelement-a-hollywood-les-hommes-aussi-en-sont-victimes-870620#xtor=EREC-3345
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 9985
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de comptoir de la vie

Message par I am so sure le Ven 10 Nov 2017 - 18:13

http://next.liberation.fr/livres/2017/11/09/francois-sarano-les-cachalots-peuvent-nous-reapprendre-les-vertus-du-temps-libre-et-de-l-inutile_1609092
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 9985
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de comptoir de la vie

Message par I am so sure le Sam 11 Nov 2017 - 16:33

Déterminisme, hasard, chaos, liberté.
www.annales.org/archives/x/poinc.doc
Déterminisme, hasard, chaos, liberté. ... Introduction. Le déterminisme absolu ou « Laplacien ». L'idée du déterminisme a une longue histoire et des sens variés.
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 9985
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de comptoir de la vie

Message par I am so sure le Mar 19 Déc 2017 - 13:19

avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 9985
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de comptoir de la vie

Message par I am so sure le Mer 20 Déc 2017 - 14:44

Tu veux dire que des géomatrémathéticiens mettraient aussi du désordonné dans les abysses ?

Cette découverte pourrait remettre en question toutes les courbes des toboggans des gosses dans les parcs ?

Va falloir recruter du personnel et en période de fêtes en plus !
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 9985
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de comptoir de la vie

Message par Invité le Mer 20 Déc 2017 - 17:33

Manger ou être manger, vaut mieux ne pas manger tout seul

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Philosophie de comptoir de la vie

Message par I am so sure le Jeu 21 Déc 2017 - 13:15

http://www.etrecreateur.com/tag/se-sentir-vivant/


----------------------------------------------------------

avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 9985
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum