Nutrition

Aller en bas

Nutrition Empty Nutrition

Message par mmashoro le Ven 31 Juil 2015 - 15:53

Salut !

J'aurais aimé savoir s'il y avait ici des zèbres qui s'intéressaient à la nutrition ? De façon conceptuelle (ex : cycle de Krebs et tout...) ? De façon expérimentale (ex : tests diététiques de suppression, "régimes", etc...) ?

J'aimerais bien trouver des gens avec qui parler de ça parce que ça m'intéresse beaucoup depuis un bail, mais je peux pas trop en parler avec mes amis parce que ça les saoule à force Sad


Dernière édition par mmashoro le Dim 9 Aoû 2015 - 10:22, édité 1 fois
mmashoro
mmashoro

Messages : 350
Date d'inscription : 23/05/2015
Age : 28
Localisation : Vannes (Morbihan)

http://www.borispaing.fr

Revenir en haut Aller en bas

Nutrition Empty Re: Nutrition

Message par Invité le Ven 31 Juil 2015 - 16:00

Pour ma part c'est une bonne cure de raisins en automne lorsque je sens que mes compteurs biologiques ont besoin de se recaler à zéro. Ca me file la super patate, je perds quelques kilos au passage, tout de bon !

si ça intéresse: "le petit guide de la cure de raisins" de chez terre vivante.

Pour le reste, si possible que du bio, quitte à sabrer le budget loisirs, peu, très peu de viande.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Nutrition Empty Re: Nutrition

Message par TrippyTom le Ven 31 Juil 2015 - 17:29

Je m'y suis intéressé, beaucoup moins maintenant. Mais je te laisse là le meilleur article que j'ai lu sur le sujet : www .dcscience.net/2009/05/03/diet-and-health-what-can-you-believe-or-does-bacon-kill-you/ ¹.

Il illustre bien le problème de la nutrition en tant que science, aujourd'hui, à savoir que pour la plupart des aliments, aucune étude conservant un minimum d'éthique ne permettra jamais de conclure grand-chose sur leur intérêt ou leur dangerosité.
Et encore, de mémoire, il n'abordait pas les problématiques de validité entre la population étudiée et le reste du monde (au niveau génétique comme au niveau de la flore intestinale).

Le côté plus fondamental sur les mécanismes internes comme le cycle de Krebs (avec lequel je ne suis pas familier) est évidemment passionnant mais très difficile à traduire concrètement, même en admettant évidemment que les théories soit sûres à 100% : il y a trop d'interactions, pas forcément les mêmes selon les individus et leur régime.

Bref la nutrition c'est bien joli dans l'idée, mais en l'état actuel ça confine à la pseudo-science (à part pour quelques grandes conclusions générales — et encore). Ceci dit ça reste un sujet réel et intéressant à explorer, tant que tu gardes ça à l'esprit et que tu n'essaies pas de convaincre les gens des mérites d'un super régime sans pistaches ou enrichi en cacahuètes². Par exemple moi j'ai trouvé mes habitudes alimentaires qui marchent au poil (j'ai retrouvé mon poids de forme de mes 20 ans et je suis en parfaite santé), mais je me garderai bien d'extrapoler mon cas particulier.

¹ – désolé pour le paslien, j'ai pas encore le droit de poster de liens… Rolling Eyes Si j'y pense je reviendrais éditer le message plus tard.
² – Régimes que j'espère fictifs, mais honnêtement je serais plutôt surpris qu'en cherchant bien…

TrippyTom

Messages : 90
Date d'inscription : 28/07/2015
Age : 42
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Nutrition Empty Re: Nutrition

Message par mmashoro le Ven 31 Juil 2015 - 20:31

TrippyTom a écrit:Bref la nutrition c'est bien joli dans l'idée, mais en l'état actuel ça confine à la pseudo-science (à part pour quelques grandes conclusions générales — et encore).
Oui, je suis tout à fait d'accord : c'est d'ailleurs ça que je trouve très intéressant : c'est que c'est un domaine très neuf, en occident tout du moins (j'ai l'impression que les chintoques ils font de la modélisation statistique depuis 4000 ans mais il n'appellent pas ça comme ça).

TrippyTom a écrit:Ceci dit ça reste un sujet réel et intéressant à explorer, tant que tu gardes ça à l'esprit et que tu n'essaies pas de convaincre les gens des mérites d'un super régime sans pistaches ou enrichi en cacahuètes².
C'est ce qui me pose problème dans ma relation aux autres : c'est que le sujet m'intéresse tellement que j'aime beaucoup en parler, et je dis "untel dit ci untel dit ça" dans l'espoir d'avoir du répondant mais comme personne dans mon entourage n'a autant étudié le sujet que moi au final j'ai pas vraiment d'interlocuteur xD J'ai même des amis avec qui je vais devoir être dans la joute verbale parce que c'est ce qu'ils aiment eux, alors que moi ce qui m'intéresse c'est savoir et découvrir.

TrippyTom a écrit:Par exemple moi j'ai trouvé mes habitudes alimentaires qui marchent au poil (j'ai retrouvé mon poids de forme de mes 20 ans et je suis en parfaite santé), mais je me garderai bien d'extrapoler mon cas particulier.
Ouais, c'est aussi ça que je recherche (probablement parce que, intolérant au lactose depuis tout petit, j'ai vite compris l'intérêt des régime de suppression. Après, c'est aussi pas mal un prétexte pour m'y intéresser, ça resterait très stimulant intellectuellement même si ça n'avait aucune application pratique.

Merci pour le lien, je lis ça Smile

EDIT : Ah oui merci, c'était top ! Un peu dans le même style que Petit cours d'autodéfense intellectuelle j'imagine (pas encore lu). J'aime bien la conclusion :
http://www.dcscience.net/2009/05/03/diet-and-health-what-can-you-believe-or-does-bacon-kill-you/ a écrit:Sometimes I think we should say “I don’t know” rather more often.
mmashoro
mmashoro

Messages : 350
Date d'inscription : 23/05/2015
Age : 28
Localisation : Vannes (Morbihan)

http://www.borispaing.fr

Revenir en haut Aller en bas

Nutrition Empty Re: Nutrition

Message par fleurdesel le Ven 31 Juil 2015 - 22:59

Je m'y suis toujours interessée mais depuis de gros problème de santé, j'ai approfondi. J'avais envisagé des études de diététique mais j'ai été refroidie par le peu de boulot et surtout par le décalage entre le curriculum des études et les découvertes récentes sur le sujet.
Je ne connais pas le cycle dont tu parles néanmoins, mais si tu souhaites nous le présenter ^^

Côté régime : il vaudrait mieux pour moi éviter les produits laitiers totalement, mais gourmande, je persiste à petite dose et je garde les petits tracas liés. Le gluten: quand je suis en forme ca va, par contre si je suis en période d'insomnie, il vaut mieux que j'évite (acidité gastrique).
Et je suis aussi un régime très très particulier (j'oserais presque dire unique au monde Laughing Laughing ) excluant : le cacao, le sucre, le miel, les épinards, le romarin, le jaune d'oeuf, les tomates, le melon, le sésame, les légumineuses, la betterave, la cerise, la fraise et bien d'autres pour cause de non digestion sans colique de mon bébé allaité. Maintenant qu'il prend des probiotiques et qu'il est bien plus grand, j'ai droit à un carreau de chocolat noir par jour et une c à c de sucre, mais bon...
A propos de sucre, chez le médecin hier j'ai appris que je manquais de je ne sais plus quoi au niveau du métabolisme du sucre et que donc quand j'en consommais, je souffrais d'un trop plein de pensée.  J'ai donc compris pourquoi le régime drastique imposé par ma volonté d'allaiter me fait aller mieux.Laughing
fleurdesel
fleurdesel

Messages : 948
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 40
Localisation : Périgord

Revenir en haut Aller en bas

Nutrition Empty Re: Nutrition

Message par mmashoro le Ven 31 Juil 2015 - 23:47

fleurdesel a écrit:Je m'y suis toujours interessée mais depuis de gros problème de santé, j'ai approfondi. J'avais envisagé des études de diététique mais j'ai été refroidie par le peu de boulot et surtout par le décalage entre le curriculum des études et les découvertes récentes sur le sujet.
Ouais, j'étais intéressé par le BTS diététique aussi mais la formation avait l'air un peu légère au final.

fleurdesel a écrit:A propos de sucre, chez le médecin hier j'ai appris que je manquais de je ne sais plus quoi au niveau du métabolisme du sucre et que donc quand j'en consommais, je souffrais d'un trop plein de pensée.  J'ai donc compris pourquoi le régime drastique imposé par ma volonté d'allaiter me fait aller mieux.Laughing
Tiens c'est intéressant ça ! Tu saurais retrouver c'est quoi ? Vitamine B3 (niacine) ? Chrome ?

fleurdesel a écrit:Je ne connais pas le cycle dont tu parles néanmoins, mais si tu souhaites nous le présenter ^^
En vrai je connais presque pas le cycle de Krebs, je faisais juste du namedropping pour voir si des gens réagissaient  Embarassed Mais de ce que j'en comprends, c'est le cycle où se passent tout un tas de réactions chimiques relatives à la production d'énergie. Il y a quelques explications là dessus à 1h02m45s dans la conférence de Doug McGuff sur la biochimie du régime paléo.
mmashoro
mmashoro

Messages : 350
Date d'inscription : 23/05/2015
Age : 28
Localisation : Vannes (Morbihan)

http://www.borispaing.fr

Revenir en haut Aller en bas

Nutrition Empty Re: Nutrition

Message par fleurdesel le Sam 1 Aoû 2015 - 2:33

Je redemanderai à mon prochaine RV...dans un an...parce que je connaissais très vaguement le nom, qui m'évoquait plutôt des hormones.

Ha ha, tou è démasqué  Razz
J'espère que la vidéo est en français, je pourrais la visionner rapidement (pas de temps à consacrer pour les vidéo en anglais, ie pour lesquelles je ne peux pas faire autre chose en même temps) parce que le texte est rude pour moi (ça fait longtemps que je n'ai pas fait de chimie)
fleurdesel
fleurdesel

Messages : 948
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 40
Localisation : Périgord

Revenir en haut Aller en bas

Nutrition Empty Re: Nutrition

Message par mmashoro le Sam 1 Aoû 2015 - 9:29

Mince, désolé non c'est en anglais, sans sous-titres en plus Sad
mmashoro
mmashoro

Messages : 350
Date d'inscription : 23/05/2015
Age : 28
Localisation : Vannes (Morbihan)

http://www.borispaing.fr

Revenir en haut Aller en bas

Nutrition Empty Re: Nutrition

Message par TrippyTom le Sam 1 Aoû 2015 - 22:50

mmashoro a écrit:
C'est ce qui me pose problème dans ma relation aux autres : c'est que le sujet m'intéresse tellement que j'aime beaucoup en parler, et je dis "untel dit ci untel dit ça" dans l'espoir d'avoir du répondant mais comme personne dans mon entourage n'a autant étudié le sujet que moi au final j'ai pas vraiment d'interlocuteur xD J'ai même des amis avec qui je vais devoir être dans la joute verbale parce que c'est ce qu'ils aiment eux, alors que moi ce qui m'intéresse c'est savoir et découvrir.
Je comprends ce que tu veux dire, j'ai vécu ça aussi à ton âge. T'inquiètes, tu t'y feras Razz
J'imagine que sur des sujets un peu pointus comme ça, tu comprends bien qu'à moins de tomber par hasard sur un spécialiste de ta passion du moment, sans préparation personne ne va en savoir suffisamment pour te donner autre chose que son ressenti personnel et les quelques infos dont il se souvient sur l'instant. Même pas les plus intelligents, même pas toi en fait : si je viens sans prévenir te déballer de but en blanc toute ma science sur un langage de programmation obscur, tu risques de décrocher rapidement et de me prendre pour un sacré boulet… (Je grossis un peu le trait volontairement, oui.)
Donc il faut un peu vulgariser (excellent exercice de toute manière), y aller doucement en se rappelant qu'en face il n'y a pas forcément certaines connaissances qui peuvent te sembler évidentes (et adapter ton discours),  et si la personne en face n'y connaît rien se satisfaire de lui transmettre un peu ce que tu as appris (et qui sait, ça éveillera peut-être son intérêt ? Parfois pas sur le coup, mais une fois une idée dans la tête de quelqu'un elle peut faire son chemin). Même si tu n'apprends rien, c'est toujours agréable de parler de sa passion.
D'ailleurs une de mes meilleures soirées a été un dîner où j'étais en face d'un gars que j'avais jamais vu et que je n'ai plus revu ensuite : sa passion c'était les whiskys, il m'en a parlé pendant des heures et j'ai adoré, et je pense pouvoir dire qu'il était lui aussi content de sa soirée même si je ne lui ai strictement rien appris sur le sujet.
De toute façon ce phénomène est inévitable et pas limité aux activités intellectuelles. Dans le sport ou les jeux c'est la même chose, c'est génial quand tu as la chance d'avoir un ami qui a le même niveau que toi avec qui pratiquer, mais sinon on fait avec. D'autant qu'il vient généralement un moment où la différence de niveau se creuse…
Heureusement de nos jours y'a internet et des tas de forums où discuter avec d'autres passionnés.

TrippyTom

Messages : 90
Date d'inscription : 28/07/2015
Age : 42
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Nutrition Empty Re: Nutrition

Message par Carla de Miltraize VI le Dim 2 Aoû 2015 - 13:55

J'avais trouvé plus accessible comme explication pour le cycle de Krebs

http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/dico/d/biologie-cycle-krebs-696/
Carla de Miltraize VI
Carla de Miltraize VI

Messages : 5747
Date d'inscription : 10/07/2012
Age : 99
Localisation : Toulouse *** Se guérir de nos malaises de l’âme implique souvent une bonne dose d’humilité, d’accueil de la nature humaine et de sympathie envers autrui et surtout envers nous-mêmes. Daniel Desbiens

Revenir en haut Aller en bas

Nutrition Empty Re: Nutrition

Message par exozozio le Jeu 6 Aoû 2015 - 23:46

Woua sacré sujet! C'est un sujet super vaste la nutrition! Qu'est ce qui t'intéresse vraiment la dedans mmashoro?
Le côté purement biologique et les effets de la nutrition à un niveau cellulaire...? ou plutôt les effets de la nutrition sur le comportement, la santé physique, mentale, la psychologie, la régulation sociale...? Ou encore les régimes alimentaires, l'écologie, le côté pesticides, Monsanto ituticuanti? Ou encore autre chose?
Bref j'y vois en fait beaucoup de sujets. Hamster  
Pourrais tu préciser ta pensée pour calmer le hamster qui tourne dans ma tête stp?
exozozio
exozozio

Messages : 38
Date d'inscription : 08/05/2015
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Nutrition Empty Re: Nutrition

Message par mmashoro le Ven 7 Aoû 2015 - 15:07

exozozio a écrit:Qu'est ce qui t'intéresse vraiment la dedans mmashoro?
Le côté purement biologique et les effets de la nutrition à un niveau cellulaire...? ou plutôt les effets de la nutrition sur le comportement, la santé physique, mentale, la psychologie, la régulation sociale...?

Les effets de la nutrition sur le comportement, la santé physique, mentale, la psychologie.

La longue histoire de comment j'en suis venu à m'intéresser à la nutrition


J'ai fait un jeûne de 3 jours en décembre 2012. Je ne mangeais pas, buvais de l'eau, prenais un bain chaud tout les matins et allais marcher quelque chose comme 2h j'imagine sur la plage. J'ai découvert qu'il était possible pour moi de voir la vie en rose, d'être optimiste, de ne pas avoir de pensées excessives, de ne plus être frileux (au sens comme au figuré), d'être calme et énergique, etc... Ça a duré environ 15 jours après la sortie du jeûne.

En fait, moi et la nutrition c'est une longue histoire. Je suis né en 1990 et, très tôt, j'ai rejeté le biberon. Ma mère a donc consulté chez le docteur Nicolas Le Berre, qui venait de faire paraître son premier livre "Le lait : une sacrée vacherie ?", et j'ai donc eu droit à je sais pas quoi, une espèce de lait végétal que ma mère faisait elle même en faisant bouillir des trucs (amandes ? soja ?) puis en les pressant dans un torchon pour en extraire le "lait". Après, comme ça la saoulait, je suis passé à un lait de régime. Je sais pas trop c'était quoi, peut-être un truc sans lactose.

Bref, pendant les 18 premières années de ma vie, je mangeais pas comme tout le monde : j'étais "difficile". J'aimais pas tout ce qui était à base de porc (jambon, saucisson, etc.). J'aimais pas tout ce qui était fait à base de produits laitiers (à part le beurre). Autant vous dire que pour aimer la cuisine française, et a fortiori pour la cuisine bretonne, j'étais mal barré.

Puis vinrent les cours de SVT sur la nutrition en 5ème et, à peu près à la même époque, les petits fascicules (des A4 pliés en 3) sur la nutrition, édités par l'association de cardiologie française et distribués gratuitement dans une grande surface. Ça parlait de la pyramide alimentaire, des "3 produits laitiers par jour" etc. On pouvait en commander quelques uns en plus par courrier, et donc j'ai fait ça.

Vers 19 ans je commence à faire beaucoup de soirées bitures avec mes amis. Du coup, comme tout le monde vomissait et que c'était pas mal vu, je me disais "ok, je peux essayer de manger cette part de pizza, au pire je régurgite et c'est pas mal vu donc au pire je m'en fou non ?". Du coup mon alimentation s'est pas mal diversifiée depuis (pizzas, même avec jambon/emmental/mozzarella, bière, saucifflard, etc.).

Et puis le père d'un ami m'a parlé un jour de la crème Budwig du régime Kousmine, m'a prêté le bouquin. J'ai acheté les bouquins de Le Berre, été le voir en conférence. Lu pas mal de truc. J'ai regardé un docu sur Arte intitulé "Le jeûne une nouvelle thérapie". J'ai vu un tas de vidéos Youtube (Irène Grosjean, Thierry Casasnovas, Fruity Harmony, etc.). J'ai fait des tests diététiques : sans lactose, régime pseudo fruitarien, régime crudivore, manger des crudités, manger des céréales complètes (faible index glycémique), des graines germées, du pollen frais, sucrer ses boissons avec du miel, etc. etc. A chaque fois j'ai eu des nouvelles sensations. Je me suis intéressé à la médecine orthomoléculaire, parce que j'ai appris (tard) par ma sœur que son mal-être qui a été diagnostiqué en schizophrénie a commencé en seconde, alors qu'elle ne faisait à peu près qu'un repas par jour, celui du soir, souvent constitué de pain blanc / fromage et une pomme. Tout ça parce qu'un abruti lui avait dit qu'il trouvait qu'elle avait grossi.

Comment j'ai découvert le régime paléo


Bref, du coup là ça fait 1 mois que j'ai commencé le régime paléo. J'avais eu un peu vent de ça à un moment, mais je ne m'y étais pas attardé, en me disant "pfff, encore une connerie du style régime groupe sanguin". Je suis retombé dessus de la façon suivante : j'avais passé 1 à 2 semaines allongé dans mon lit, avec 0 motivation, à faire du bindge-watching de saisons de Scrubs. Je me sentais pire que jamais. Je me suis alors rappelé une petite video d'ASAP Science intitulée "Are you sitting too much?", et puis, par sérendipité et grâce aux suggestion Youtube, une vidéo de Mark Sisson où il montrait comment il avait aménagé les bureau de son entreprise pour faire en sorte que la station par défaut de ses employés soit debout. J'ai appliqué sa chez moi, en posant une petite table Ikéa sur mon bureau et en mettant un écran à hauteur de mes yeux, parce que des études relieraient les dystopies avec la posture : les violonistes sont plus souvent astigmates, les positions de lecture (inclinaison de la nuque, distance du livre) seraient en lien avec la myopie, etc. Voilà mon installation :
Nutrition Fc61hu
Notez le tapis de gym plié en 2 au sol : il permet de ne pas avoir mal aux talons même en geekant toute la journée.

Avec cette installation, j'ai constaté une meilleure concentration, traduite par de meilleurs scores à mes parties classées sur Leagues of Legend. Et puis ça a résolu un problème que je me posais depuis longtemps : l'envie de faire un travail plutôt intellectuel, mais le sentiment qu'il me faudrait une activité physique, tout en constatant que beaucoup de sports m'ennuyaient (à part ultimate frisbee, catamaran et tennis). Bonne nouvelle : être debout EST un effort physique ("statodynamique" je crois qu'on dit). Bref, aussitôt que j'ai eu installé ça, je me suis senti mieux.

Du coup je me suis dit : "il y a vraiment un truc là-dessous". J'ai regardé la conférence de Doug McGuff sur la biochimie des régimes paléos et l'élégance de son analyse des processus métaboliques (à 1h02) m'a estomaqué. Du coup j'ai eu vraiment envie d'essayé un régime paléo.

J'ai eu des hauts, des bas, mais globalement beaucoup moins que d'ordinaire. J'ai fait des erreurs, qui m'ont appris. Je n'ai plus le syndrome de la jambe sans repos (le fait de bouger sa jambe de haut en bas quand on est assis, qu'on s'ennuie et qu'on vient de consommer sucre ou alcool). Je trouve maintenant que la Leffe et la Grim sont des bières extrêmement sucrées et vraiment dégueulasses (alors que j'aimais ça). Boire 3 Leffe me déprime (le lendemain), boire 1 verre de rosé et 2 Grim me fait mal au bide (le soir même jusqu'au lendemain). En revanche, un petit vin sans sulfites (j'y suis intolérant), acheté 6€ la bouteille et bu avec des merguez grillées sur feu de camp ne me pose aucun problème. J'ai découvert que les galettes de sarrasin me font transpirer : j'en ai mangé un soir et le lendemain matin je transpirais en travaillant alors qu'il ne faisait pas plus chaud que la veille. Ça m'a permis de répondre à la question du patron du restau dans lequel je travaillais en 2013 : "vous avez chaud Boris ?", car je transpirais bien plus que mes collègues, des grosses goutes de sueur devaient probablement tomber dans les plats des clients, dégueulasse ! A cette époque, je consommais du sarrasin cuit comme du riz tous les jours vers 15h, CQFD.

Mon corps me parle


Bref, j'arrive à faire pas mal de déductions via essai / erreur. En voici quelques exemples :

  • miel dans café : état de cétose bien moins atteignable
  • bière => déprime et mal au bide
  • sarrasin => transpiration excessive
  • glucides (sucre raffiné, céréales) => excitabilité, difficulté à tenir en place et pensées excessives
  • Une part trop importante de protéines dans l'apport calorique global en macronutriment ne me met pas trop bien non plus (agressivité surtout je crois). Il faut rééquilibrer, de préférence avec des lipides, ou un peu de glucides
  • glucides seulement le soir => bien dormir
  • 0 glucide de toute la journée => insomnie (le corps a l'impression d'être affamé et ça le met dans un état de stress)
  • pas d'apport en vitamine C, parce que le jus d'orange est exclus du régime et était probablement ma source principale => état dépressif
  • pas plus de glucides que d'ordinaire après une séance de muscu où je suis allé jusqu'à la rupture musculaire sur quelques exercices (le moment où on ne peut plus pousser ou tirer) => temps de récupération long, difficulté à faire mon boulot (nettoyage chez un particulier)
  • les huiles de tournesol et de colza me provoquent des glaires


Qu'est-ce que je mange actuellement ?



  • Beaucoup d'oléagineux : noix, noix du Brésil, amandes émondées, purée d'amande, noix de cajou, noix de coco râpée
  • Beaucoup d’œuf : au plat, en omelette
  • Des sardines : je m'y suis mis récemment. Quand on les évide et qu'on les fait mariner, c'est délicieux. Très bon marché et riches en graisses, donc cool.
  • Du saumon : riche en graisse, mais rarement parce que c'est cher
  • D'autres poissons bien moins gras malheureusement
  • De la viande
  • Des fruits, parce que c'est l'été, que les mûres c'est gratuit, que des amis nous filent des prunes de leur jardin, que les trucs bleus sauvages là (bleuets ?) sont gratuits aussi
  • Des légumes
  • Du café, mais j'espère arrêter un jour
  • Des tisanes (fenugrec, sauge, romarin, thym) : j'achète les plantes vendues séparément (en BioCoop), parce que je crois que mon corps via le goût va m'orienter vers ce qui est bon pour lui, à condition que je lui présente des produits bruts. Je lui fait donc goûter les tisanes d'abord plante par plante puis je mélange mes préférées (c'est ma potion magique ^_^)


Je continue à faire des expériences et des découvertes, et je pense que mon régime actuel, s'il me convient bien globalement, sera sujet à mesure que j'apprends à quelques petits réglages minimes (manger plus de légumes crus, améliorer mes techniques de cuisson, par exemple) pour affiner un peu.


Dernière édition par mmashoro le Dim 9 Aoû 2015 - 22:57, édité 5 fois
mmashoro
mmashoro

Messages : 350
Date d'inscription : 23/05/2015
Age : 28
Localisation : Vannes (Morbihan)

http://www.borispaing.fr

Revenir en haut Aller en bas

Nutrition Empty Re: Nutrition

Message par exozozio le Ven 7 Aoû 2015 - 15:56

Ha merci je comprends mieux! Je trouve tout ça super intéressant et merci pour les références je jetterai un œil. Par contre cela me pause tout de même pas mal de questions, notamment sur les effets des "expériences nutritionnelles" tous azimuts sur la santé et la psychologie. Tu n'as pas peur qu'à long terme tout cela devienne plutôt nocif qu'autre chose? Tu t'es peut être déjà renseigné la dessus?  
D'un autre côté je me dis que ça doit être une excellente expérience à faire d'observer les effets de tel ou tel régime sur soi, et cela doit engendrer beaucoup de question sur l'identité non? Du genre : jusqu'à quel point l'expression "on est ce que l'on mange" peut apparaître exact? Si tout le monde mangeait exactement la même chose est-ce que les individus seraient beaucoup plus semblables? Est-ce que l'on peut retrouver des traits communs entre les végétariens, les végétaliens...? Et jusqu'à quel point changer de régime alimentaire peut faire changer une personne?
En même temps je trouve cela un peu dangereux avec un risque de diktat tyrannique de quoi manger, et la non prise en compte de tout plein d'autres facteurs source d'influence...
Bref... tout plein de questions comme d'hab Se tape la tête cont !
Sinon, tout ça me fait penser à une expérience à laquelle j'avais participé à la fac. Des doctorants cherchaient des cobayes pour faire une expé sur l'effet du jeûne sur les comportements coopératifs. Je me suis dis que ça pouvait être amusant et me suis proposée.
On était environ 5-6 personnes et on ne devait pas manger pendant 24h. Durant ces 24h on avaient des épreuves à réaliser en groupes (genre résolution de problème qui demandait de la coopération). On a eu 3 épreuves de groupe : une première en arrivant, une deuxième après 12h de jeûne et une troisième après 24h de jeûne.... Bref tout ça pour dire ben rien du tout puisque je n'ai jamais vu les résultats publiés! mouais  
Mais perso la première épreuve j'étais comme d'hab dans ce genre d'épreuve, après 12h de jeûne j'étais carrément irritable et n'avais plus du tout envie de coopérer Tu vas voir ta gueul et par contre après 24h de jeûne je m'en foutais totalement et je disais oui à tout Approuve ... en mode soumission totale!
exozozio
exozozio

Messages : 38
Date d'inscription : 08/05/2015
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Nutrition Empty Re: Nutrition

Message par mmashoro le Ven 7 Aoû 2015 - 16:13

exozozio a écrit:Par contre cela me pause tout de même pas mal de questions, notamment sur les effets des "expériences nutritionnelles" tous azimuts sur la santé et la psychologie. Tu n'as pas peur qu'à long terme tout cela devienne plutôt nocif qu'autre chose? Tu t'es peut être déjà renseigné la dessus?
Je pense que c'est moins dangereux que vivre avec une allergie ou intolérance cachée toute sa vie. Je crois le corps capable de bien supporter les excès et carences tant qu'elles restent limitées à de courtes périodes. Je fais confiance à mon corps pour m'envoyer des signaux, et à mon cerveau pour avoir l'intelligence d'écouter le feedback. J'essaye de rééduquer mes instincts (c'est très Nieztschéen comme approche ^_^). J'essaye de faire les bonnes déductions. Je crois en revanche que les signaux se taisent quand on habitue son corps à des choses nocives pour lui. Je cherche un parallèle. C'est un peu comme ne plus se sentir agressé par la publicité parce qu'elle est partout, ne plus se sentir mal quand on voit un clochard dans la rue parce qu'on vit à Paris et qu'on en croise tous les jours dans le métro, ou ne plus ressentir à quel point l'air était pollué à Montparnasse jusqu'à l'instant précis où on descend du train à Vannes. Quand on arrête un truc nocif pour soi, les céréales et légumineuses par exemple, qu'on s'habitue à une forme de bien être qu'on ne connaît pas et que, un jour, on fait un écart qui fait qu'on a mal au bide, on se dit : woua ! J'ai vécu avec ça pendant tout ce temps.


exozozio a écrit:D'un autre côté je me dis que ça doit être une excellente expérience à faire d'observer les effets de tel ou tel régime sur soi, et cela doit engendrer beaucoup de question sur l'identité non? Du genre : jusqu'à quel point l'expression "on est ce que l'on mange" peut apparaître exact? Si tout le monde mangeait exactement la même chose est-ce que les individus seraient beaucoup plus semblables? Est-ce que l'on peut retrouver des traits communs entre les végétariens, les végétaliens...? Et jusqu'à quel point changer de régime alimentaire peut faire changer une personne?
Oui, je crois que chacun est optimisé pour certains aliments et pas d'autres, et à instant t certains aliments, à un instant t+1 à d'autres. La médecine traditionnelle chinoise le sait très bien. La médecine ayurvédique aussi. En occident où, depuis que les hommes ont remplacé les femmes dans les postes de guérisseurs, on aime bien tout décortiquer, on cherche à guérir les vivants en observant les morts, et la modélisation statistique semble plus récente (les chinois en font depuis 4000 ans), on prendra la pleine mesure de l'alimentation sur la santé quand on saura faire de la nutrigénique.

Pour ce qui est du jeûne. Dans mon expérience, les 24 premières heures sont certainement les moins intéressantes. Si tu manges beaucoup de glucides et que tu as une vie plutôt sédentaire, ta réactivité enzymatique sera moins bonne et tu risques de te sentir pas optimal. Par la suite le corps s'adapte et régule la glycémie. L'état de cétose améliore tes capacités neuromusculaires (genre choper un frisbee). Aiguise les sens aussi, l'odorat et l'ouïe surtout.


Dernière édition par mmashoro le Ven 7 Aoû 2015 - 16:18, édité 1 fois
mmashoro
mmashoro

Messages : 350
Date d'inscription : 23/05/2015
Age : 28
Localisation : Vannes (Morbihan)

http://www.borispaing.fr

Revenir en haut Aller en bas

Nutrition Empty Re: Nutrition

Message par mmashoro le Ven 7 Aoû 2015 - 16:14

Pour les questions sur l'identité, oui, clairement : on se pose notamment pas mal la question de ce que mangeaient nos ancêtres, proches ou lointains, et en quoi on est adapté ou non au régime moderne occidental (riche en céréales et produits laitiers, tous deux consommés en proportions bien moindres voire nulles avant -10 000).
mmashoro
mmashoro

Messages : 350
Date d'inscription : 23/05/2015
Age : 28
Localisation : Vannes (Morbihan)

http://www.borispaing.fr

Revenir en haut Aller en bas

Nutrition Empty Re: Nutrition

Message par fleurdesel le Sam 8 Aoû 2015 - 2:57

Ce que tu dis sur un régime pour chaque personne me rappelle un article récent de "je-ne-sais-plus-quel-organisme-de-recherche" (CNRS ? INRA ?...) sur le microbiote et l'étonnement des chercheurs de constater que chaque individu avait un microbiote personnel, même si modifiable en partie par l'alimentation et si 3 grandes catégories pouvaient être faites. Je trouve ça passionnant tout ce qu'on découvre sur cet "univers" actuellement.

Sur les expériences sur soi, à un moment j'ai commencé à psychoter sur ce que je mangeais (à une époque où je ne dormais pas, explication plus bas), n'ayant pas les moyens de manger tout bio et ayant l'impression que j'allais m'empoisonner en mangeant des légumes conventionnels. Je mangeais donc beaucoup de céréales et légumineuses. J'allaitais ma fille à l'époque et j'avais conservé mon poids de forme.
Aujourd'hui, à cause de n°2, je ne peux plus manger de légumineuses, mais je ne psychote plus sur les légumes et nous avons un peu plus de moyens, donc je mange beaucoup de légumes : je suis à -2 kg sur mon poids de forme, mais intellectuellement et physiquement ça va beaucoup mieux que pour ma fille, et même qu'avant ma grossesse !
J'ai hâte de pouvoir réintroduire les légumineuses, parce que ça me manque, et maintenant aussi parce que tu indiques que cela a un effet négatif sur toi. Je sais que je ne peux pas attribuer mon état de santé lors de mes 2 allaitements seulement à l'alimentation, car je n'ai pas fait de nuit de plus de 2h d'affilé pendant 2 ans. Donc il faudra que je sois attentive à ça à la réintroduction !

En revanche pour le sucre, si je n'ai pas fait le lien dont m'a parlé le médecin avec les pensées qui tournent (en médecine chinoise c'est interessant, le ressassement c'est la Rate, et le goût associé à la Rate c'est le sucré), j'ai clairement remarqué qu'au niveau physiologique, si je mange une part de gateau/j pendant quelques jours, je me sens lourde, pataude, rouillée. Mais n'est-ce que le sucre ou l'ensemble de la combinaison gateau ? (ca ne me fait pas ça sur le pain par exemple, d'où mon incrimination du sucre)
fleurdesel
fleurdesel

Messages : 948
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 40
Localisation : Périgord

Revenir en haut Aller en bas

Nutrition Empty Re: Nutrition

Message par mmashoro le Sam 8 Aoû 2015 - 12:11

Oui intéressant tout ce que tu dis là !

Bah un gâteau c'est quand même super super chargé en glucides. Dans ma recette personnelle de cookies aux noix et pépites de chocolat, pour 24 cookies, je mets 120 g de sucre et 250 g de farine, ça fait donc 5g de sucre pur / cookie et ~10 g de farine / cookie, soir 7g de sucre. Du coup, au moins 12 g de sucres totaux / cookie. Tu rajoutes, les sucres du cacao, des cerneaux de noix. Le coté saveur toxique ("yang de yang") du chocolat, qui remonte le Qi à la tête.

Enfin bon, on pourrait chercher à analyser pourquoi c'est pas bon, mais c'est probablement plus rapide de s'observer pour se rendre compte de ce qui nous met mal et de ce qui nous met bien. Regarder la couleur de sa langue au réveil : l'enduit est-il blanc, jaune ou rose ? Prendre son visage en photo régulièrement, pour voir si on a le teint lumineux ou pas. Je fais ça en ce moment et je me rend compte que suivant les photos je me trouve plus ou moins beau, et que je me trouve plus beau quand j'ai l'air très éveillé, les yeux complètement ouverts plutôt que mi-clos. Bon, ça fait très narcissique, mais je fais ça pour surveiller ma santé, pas dans l'espoir d'être mannequin un jour xD

Après, c'est vrai que j'aime vraiment bien l'analyse de la MTC, parce que se poser la question des saveurs est vraiment intéressant. Je sais personnellement qu'en ce moment j'ai la peau sèche (c'est mon terrain aussi), et que c'est dû à ma trop forte consommation de café (amer yang). Bon, j'arrêterai un jour, là le contexte fait qu'il y en a toujours de fait et que c'est facile de le réchauffer, la force des habitudes tout ça...

Du coup si ça t'intéresse toujours la MTC, j'avais commencé à faire un tableau pour compiler ce que j'avais grapiller sur le net au sujet des natures et saveurs des aliments.
mmashoro
mmashoro

Messages : 350
Date d'inscription : 23/05/2015
Age : 28
Localisation : Vannes (Morbihan)

http://www.borispaing.fr

Revenir en haut Aller en bas

Nutrition Empty Re: Nutrition

Message par fleurdesel le Dim 6 Sep 2015 - 21:34

un reportage très intéressant sur les intestins sur Arte, où sont abordés les neurones et le microbiotes : à visionner cette semaine : Arte
fleurdesel
fleurdesel

Messages : 948
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 40
Localisation : Périgord

Revenir en haut Aller en bas

Nutrition Empty Re: Nutrition

Message par Invité le Dim 6 Sep 2015 - 21:51

perso je mange pas de sucre depuis 2002 et tout va bien Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Nutrition Empty Re: Nutrition

Message par mmashoro le Dim 6 Sep 2015 - 21:52

animalsinstinct a écrit:perso je mange pas de sucre depuis 2002 et tout va bien Smile
T'as raison ! C'est probablement la pire chose qui soit le sucre Very Happy
mmashoro
mmashoro

Messages : 350
Date d'inscription : 23/05/2015
Age : 28
Localisation : Vannes (Morbihan)

http://www.borispaing.fr

Revenir en haut Aller en bas

Nutrition Empty Re: Nutrition

Message par Invité le Lun 7 Sep 2015 - 17:54

Grave déjà j'ai un corps super mince sans rien faire juste en virant le sucre. Puis jamais de fatigue jamais de coup de barre cest fou

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Nutrition Empty Re: Nutrition

Message par fleurblanche le Ven 18 Sep 2015 - 22:52

Bref la nutrition c'est bien joli dans l'idée, mais en l'état actuel ça confine à la pseudo-science (à part pour quelques grandes conclusions générales — et encore). Ceci dit ça reste un sujet réel et intéressant à explorer, tant que tu gardes ça à l'esprit et que tu n'essaies pas de convaincre les gens des mérites d'un super régime sans pistaches ou enrichi en cacahuètes².
La nutrition est une science, pluridisciplinaire, à part entière. C'est loin d'être une pseudo-science, et c'est loin de se limiter au développement de "régimes".
Il n'y a pas que "quelques grandes conclusions générales"  qui sont valides, c'est un domaine très précis, en correlation directe avec la santé :
- la nutrition influe sur la santé ;
- la présence d'une maladie influe sur l'état nutritionnel.


Dernière édition par fleurblanche le Lun 21 Sep 2015 - 7:09, édité 1 fois
fleurblanche
fleurblanche

Messages : 4393
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 50
Localisation : Hémisphère sud

Revenir en haut Aller en bas

Nutrition Empty Re: Nutrition

Message par Philippe le Sam 19 Sep 2015 - 20:50

fleurblanche a écrit:La nutrition est une science, pluridisciplinaire, à part entière. C'est loin d'être une pseudo-science, et c'est loin de se limiter au développement de "régimes".
Il n'y a pas que "quelques grandes conclusions générales"  qui sont valides, c'est un domaine très précis, en correlation directe avec la santé :
- la nutrition influe sur la santé ;
- l'état de santé influe sur l'état nutritionnel.
Qu'est-ce que « l'état nutritionnel » ?
Philippe
Philippe

Messages : 2020
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 42
Localisation : Au pays du soleil et du vent... (Roussillon)

http://www.zebrascrossing.net/t329-grrroooaaaooo

Revenir en haut Aller en bas

Nutrition Empty Re: Nutrition

Message par fleurblanche le Lun 21 Sep 2015 - 7:08

Qui cherche trouve... Smile
fleurblanche
fleurblanche

Messages : 4393
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 50
Localisation : Hémisphère sud

Revenir en haut Aller en bas

Nutrition Empty Re: Nutrition

Message par GambleColor le Dim 10 Jan 2016 - 1:54

Bonsoir,

Je suis diététicien nutritionniste je viens tout juste de m'inscrire sur le forum et je tombe sur cette partie
Si je peux aider n’hésiter pas à me contacter

PS: j'ai pas lus toute la partie... ^^
GambleColor
GambleColor

Messages : 36
Date d'inscription : 10/01/2016
Age : 30
Localisation : Paris XIV

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum