De la Bretagne à la région parisienne, zèbre un jour, zèbre toujours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De la Bretagne à la région parisienne, zèbre un jour, zèbre toujours

Message par siskya92 le Jeu 30 Juil 2015 - 15:54

Bonjour a tous,
Je m'appelle Aurélie j'ai bientôt 28ans.
Je ne suis pas alcoolique, mais un peu en-rayée comme vous tous ici.
Je ne sais pas trop par quoi commencer ni comment me définir.
J'ai découvert ma "particularité" lors dune phase de bad, je regardais une de ces émissions à la con style "Vis ma vie". S'était sur un enfant surdoué dont la mère était totalement dépassée.
Au fur et a mesure du reportage je m'enervais petit a petit sur le comportement abhérent de la mère fasse a son enfant. Je me reconnaissais beaucoup en lui, dans sa façon d'etre, d'agir.
Puis est venue l'intervention de la psychologue spécialisée.
Moi pleine de préjugés sur ce mot "surdouée" qui pour moi exigeait une connaissance totale de tout sur tout ce qui n'est absolument pas mon cas, je tombe presque de ma chaise lorsqu'elle annonce contrairement a tout ce que l'on imagine ces enfants sont plus souvent en échec scolaire qu'autre chose. En temoigne mes fautes d'orthographe et mes bulletins scolaires je suis loin d'être un être parfaite. Mes lacunes ne m'ont pas empechée de decrocher mon master Wink
Dans les comportements que cette psy mentionnait javais vraiment l'impression qu'elle parlait de mon enfance.
Un peu sous le choc, mais honteuse a la fois doser imaginer que je puisse être moi aussi, un être dotée d'un QI "hors normes", j'ai demandée conseille a une amie ayant fait les tests.
Je les ai fais...
138 la première fois en sachant que fatiguée je ne prenais même pas la peine de réfléchir a certaines questions car elles m'ennuyaient.
Voyant le résultat j'ai voulu le refaire a suivre me disant que s'était impossible. Je le bacle et me retrouve avec 119.
Rassurée je me dis qu'un troisième va confirmer que je suis "normale". Bim 134.

Impossible pourtant d'y croire.
Alors je me suis renseignée sur le net. Lu quelques articles. Et me suis décidée a aller a la fnac acheter quelques bouquins sur le sujet. Ne les trouvant pas j'ai dut demandée en bafouillant que je les cherchais pour un ami (sincèrement débile je sais d'autant que la pauvre nana avait bien l'air de s'en foutre royalement)

Au final j'ai commencée a les lire et je n'ai pas réussi a les finir car je ne faisais pleurer.
Voilà maintenant 2ans et demi que je n'ai plus voulu ouvrir ces livres.
Parce que quelque part j'ai honte d'être ce que je suis.

Souvent je me dis que c'est génial, et que j'ai une chance incroyable d'avoir ce "don" d'être un caméléon.
Puis le lendemain j'en veux a la terre entière d'être ce que je suis car jamais il ne s'arrête de penser, réfléchir. Et depuis cette mise a jour, et le fait de mettre un mot sur qui j'etais a juste amplifier la situation. Retour dans le passé ma vie et mes échecs sont désormais un livre ouvert. Je comprends le pourquoi, le comment, les tenants et aboutissants, ce que ça a déclenchée en moi,... Mais ce que je n'arrive pas a accepter c'est que toute ma vie jusque la je pensais juste que si jetais si différente des autres s'était juste parce que j'etais folle. Donc que j'etais "malade" et que ça allait passer.
Mais ce n'est pas le cas, ça ne passera pas.

Je dois vivre avec, apprendre a le contrôler , apprendre a gérer mes émotions et ne plus débordée mais il y'a tellement a désapprendre et a réapprendre que je suis perdue et ne sais plus par quoi commencée .

Ma vie sentimentale est un echec, après 7 ans avec un pervers narcissique j'ai réussi a mextirpee de la relation et depuis avec cette nouvelle impossible de réellement me stabiliser dans une relation. Je suis instable emotionnelement je peux partir "loin" dans des "crises" pour des details dans l'incompréhension de l'autre, je demande beaucoup d'affection et d'attention , bien plus qu'un homme peut en donner sur le court terme c'est possible mais pas sur le long terme.
Souvent je dois mettre un terme a mes relations, parce quelles me rendent tristes et insatisfaites. Parfois intellectuellement, emotionnellement, sentimentalement ou tout simplement physiquement.

Au niveau du travail j'ai un grand leadership et des problèmes avec l'autorité ce qui m'ammene a être régulièrement en conflit avec ma hiérarchie car il m'est impossible d'être un gentil petit mouton muet.
J'ai demandée une rupture conventionnelle je signe mes papiers bientôt direction la case chômage après avoir été dégoutée de l'enseignenemnt (par l'éducation nationnale) puis du management par ma boite actuelle.


Du coup, forcée de constatée que je n'arrive pas a contrôler ce que je suis, j'ai décidée de m'inscrire ici, dans l'espoir de trouver du soutien, de l'aide, de la compréhension ou juste un peu de lecture afin de me sentir moins seule dans ce quotidien de "zèbre"

J'envisage d'aller voir une psy mais encore une fois, trop émotionnelle et déçue de mes précédentes visites je n'ai pas envie de tomber sur quelqu'un dont je vais decripter en 30sec que ma vie il s'en contre fou et qu'il/elle est juste la pour gagner son argent...

Sur cette longue présentation je vous laisse en espérant trouver ici quelques réponses a mon "problème"

siskya92
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 2
Date d'inscription : 30/07/2015
Age : 29
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la Bretagne à la région parisienne, zèbre un jour, zèbre toujours

Message par Yul le Jeu 30 Juil 2015 - 20:12

Bienvenue Smile

Heu, une petite question, quand tu parles des tests que tu as fait... une fois, deux fois, trois fois... c'était dans quelles conditions?

Yul
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3940
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 32
Localisation : Dieppe

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la Bretagne à la région parisienne, zèbre un jour, zèbre toujours

Message par siskya92 le Ven 31 Juil 2015 - 23:43

Chez moi via internet
Je n'ai jamais été les faire chez une psy

siskya92
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 2
Date d'inscription : 30/07/2015
Age : 29
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la Bretagne à la région parisienne, zèbre un jour, zèbre toujours

Message par Galeocerdo le Dim 15 Nov 2015 - 20:35

Pourquoi ne pas avoir essayé le psy?

Galeocerdo
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 105
Date d'inscription : 02/06/2015
Age : 23
Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la Bretagne à la région parisienne, zèbre un jour, zèbre toujours

Message par Kreach le Dim 15 Nov 2015 - 22:02

Bonjour,

Le temps qui passe est pénible quand on tend vers une vie paisible et qu'on constate tant de différences (et donc d'échecs (amoureux, travail, etc.))... C'est plus dur, c'est peu évident de s'y faire.
Le fait d'être ou de se sentir sur-efficient (j'aime bien ce terme si finalement) ne doit pas forcément amener à tout apprendre et désapprendre... Juste le savoir et de malgré tout tenter d'établir un contexte satisfaisant malgré la difficulté...

Kreach
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 140
Date d'inscription : 28/10/2015
Age : 28
Localisation : Montagnes.

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la Bretagne à la région parisienne, zèbre un jour, zèbre toujours

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:00


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum