Comment savoir si on n'est pas juste un idiot qui se croit intelligent ?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Re: Comment savoir si on n'est pas juste un idiot qui se croit intelligent ?

Message par bepo le Sam 10 Oct 2015 - 13:02

Oui j'ai l'impression qu'au delà des termes on est d'accord.

La mesure du potentiel exact est une quête. Le QI est un premier indice qui permet d'éclairer les choses, et d'essayer de pallier les discordances entre potentiel tel que supposé et constatation.

Mais dans la vie pratique, il s'agit bien de "faire avec", dans un cadre donné, et ce qui compte c'est ce qu'on en fait.
Et se focaliser sur le potentiel, c'est oublier de chercher à ce qu'il s'exprime.

Du coup est ce qu'être un idiot qui se croit intelligent correspondrait exactement à ceci : confondre potentiel (ressenti ou mesuré, peu importe [PS puisque l'on se contente de se figurer ou pourrait mener un potentiel mesuré, cela se rapproche d'un potentiel ressenti]) et réalité.

PS2 en fait je me rend compte que ce que je dis là n'est qu'une émanation de la douloureuse tentative d'abandon du mythe de la toute puissance, que l'on a tous connu enfant . Qui s'accompagne d'ailleurs du sentiment intime d'être éternel, sentiment qui nous accompagne à chaque instant... La restriction de soi ou la fin n'est qu'un concept qu'on envisage pas vraiment.
Ou alors on utilise en tant que béquille le concept de l'âme, non mesurable, et éternelle.

bepo
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2561
Date d'inscription : 14/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment savoir si on n'est pas juste un idiot qui se croit intelligent ?

Message par griboo le Sam 10 Oct 2015 - 14:58

..


Dernière édition par griboo le Jeu 7 Avr 2016 - 9:59, édité 2 fois

griboo
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 43
Date d'inscription : 07/10/2015
Localisation : bonne question !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment savoir si on n'est pas juste un idiot qui se croit intelligent ?

Message par bepo le Mar 13 Oct 2015 - 14:26

Effectivement il faut réussir à trouver un équilibre entre la motivation qui pousse toujours à aller plus loin, et les capacités à le faire réellement. Quand je dis capacités je pense aux capacité physiques psychiques pourquoi pas relationnelles aussi, etc.

Par contre je ne suis pas sur que la chercher dans le regard des autres, ainsi que tu le décris, soit en soi la solution. Je me dis qu'il existe aussi des gens pourvu d'une avidité d'amour insatiable, ou d'admiration. Donc du coup les dérapages sont aussi possibles dans ce domaine.

Qui plus est toutes nos capacité sont voués à décliner.. un jour. Donc apprendre à juguler son appétit sera bel et bien une nécessité. Y compris en ce qui concerne le regard des proches. Il se modifie forcément avec le temps et c'est d'ailleurs heureux pour la santé psychique des suivants.

Mais je pense effectivement que lorsqu'on est jeune et vif d'esprit, il est difficile de trouver des repères convaincants et ainsi de se construire tout en apprenant aussi à freiner. Apprendre à se satisfaire dépend grandement de la sensation d’effort que l'on a ressenti. Cela devrait laisser une empreinte dans notre caboche et aider à réguler l'appétence de nouveauté.
Je me dis que quand tout a été trop facile, cette empreinte est absente, et seule la griserie du toujours plus persiste en point de mire, déconnectée des stimulus régulateurs.
Pour faire une métaphore automobile bien lourde, quand lors de ton apprentissage tu n'as jamais rencontré la nécessité de freiner, le seul levier de commande que tu envisages est l'accélérateur. Et seule la vitesse te donne envie de conduire. Donc tu risques soit la sortie de route par excès de vitesse, soit la déprime à 30 à l'heure.

bepo
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2561
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 48

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum