En essayant de rester simple...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

En essayant de rester simple...

Message par Lighter le Sam 25 Juil 2015 - 2:43

Bonjour,

Je me lance comme tous l'ont fait déjà avant moi, cherchant un peu de réconfort dans ce monde.

J'en suis arrivé à un stade de ma vie où ce que je ressens au quotidien est un panaché de sentiments négatifs : tristesse profonde, solitude, désespoir, découragement, colère, culpabilité, peur quasi viscérale de ne pas trouver ma place ici (sur Terre). J'ai toujours été très empathique face à l'être humain, je crois en son potentiel mais ce que j'ai réellement vécu jusqu'à présent en sa compagnie n'a fait que ronger petit à petit ma foi en sa capacité à se dépouiller de son aveuglement, en sa capacité à intégrer qu'il est lui-même la cause de son mal-être entretenu par ses illusions, et surtout (le pire à mes yeux) en sa capacité à déployer son principe de volonté pour orienter sa vie. Très certainement que j'ai moi aussi sombré dans cet aveuglement, la différence est que pour ma part, je pense être très conscient de mon propre comportement. Évidement je suis aussi conscient que ma "lucidité" dépend de ma condition humaine, donc tout est relatif.
En gros, la plupart des choses m'échappent quand même.

Je suis assailli au quotidien par un questionnement existentiel, métaphysique, une recherche permanente de sens au bordel innommable que je perçois autour de moi et en moi en permanence (plus avec mon coeur qu'avec ma tête).
J'ai bien essayé de suivre un chemin tout tracé, d'écouter les conseils des professeurs, de la famille (qui ne vient pas de la même planète que moi), et même de mon entourage, de "mes amis".
Tout ce que j'ai toujours fait allant dans ce sens ne m'a jamais apporté une once de plénitude.

A côté de ça je suis hyper curieux, tout m'intéresse, mais pour creuser vraiment un sujet il me faut un minimum de passion, sinon je ne vais pas bien loin Razz
Mon sentiment de solitude est fortement lié au fait que j'ai l'impression de ne trouver aucun écho dans ce monde qui soit à la mesure de mes aspirations profondes.
Je m'intéresse énormément à la psychologie, à la philosophie (je préfère philosopher à ma manière, en partant de mes propres expériences et non de doctrines apprises dans les bouquins), et surtout je suis passionné par "la spiritualité", (c'est un mot bien pauvre pour décrire le domaine qui m'intéresse). J'aime comprendre le sens des choses, à quoi je sers ? C'est quoi d'être humain ? Quelle est ma vraie nature ? C'est quoi aimer ? etc, mais ce que je veux arriver à faire c'est de comprendre ça avec le coeur, pas avec la tête. J'aime l'astrologie aussi (vais faire des études la dedans l'année prochaine), tout ce qui touche à l'ésotérisme (numérologie, tarot, alchimie...). J'aime énormément écouter de la musique, car c'est un des seuls moyens que j'ai trouvé pour me reconnecter à mon essence.
Est-ce que quelqu'un me comprends ? alien

Oue, en fait le gros problème de ma vie c'est que je me sens comme beaucoup, incompris. Je veux pas juste dire que "je me sens incompris". Je veux dire que je me sens "PROFONDEMENT INCOMPRIS". Le mot ne fait pas la différence mais pour moi elle est essentielle.
Et je crois que c'est du à l'amas d'expérience que je traine de mon passé. Chaque fois que j'ai voulu exposer mon point de vue, on m'a taxé d'intello, de philosophe, d'utopiste, de bisounours, de fanstasque, etc. Je passe en permanence pour un fou, et même quand je vais voir mon psy et que je tente de lui expliquer mon point de vue sur la vie et l'amour, j'ai bien conscience que tout ceci est perçu comme du charabia et du superflu alors que pour moi c'est l'essentiel de la vie !! Même les gens que je côtoie ne s'intéresse pas à ça, chaque fois que je tente d'avancer mon point de vue ou un sujet qui traite d'une chose existentielle, je sens d'emblée le malaise en face et le désintérêt... Alors je coupe court à mon expression car je trouverai stérile de forcer le dialogue. C'est très handicapant pour moi car je ne me sens jamais comblé de mes échanges, j'ai l'impression que je donne de mon écoute attentive aux autres alors que rien de ce qu'ils racontent ne m'intéresse mais qu'en face on n'est pas capable de faire pareil pour moi. Je ne comprends pas pourquoi si peu de gens s'intéressent réellement à l'Amour, pourquoi si peu se demandent qu'est-ce que c'est d'aimer réellement, et pourquoi si peu ont la volonté de comprendre et de s'améliorer sur des choses essentielles...
J'aime cette phrase de Léon Tolstoï : "Everyone thinks of changing the world but no one thinks of changing himself".

J'ai l'impression que tous sont affairés à leur train train quotidien et s'en contentent sans se poser de questions. Mais comment faire ça ?? Je ne pourrais jamais faire ce qu'ils font et cela me panique car je me demande bien comment je vais m'en sortir pour trouver mon épanouissement...

Cette solitude est usante, je cultive en moi l'espoir de trouver enfin un miroir en ce monde (des gens qui me comprendront, même un tout tout petit peu) pour enfin pouvoir me reconnaître moi-même...
Je me suis longtemps dit qu'il faudrait arriver à faire sans, mais aujourd'hui après maintes tentatives qui se sont soldées par un échec et qui ont abouti à un immense sentiment de frustration et d'amertume, j'ai compris que de toujours tout contenir en soi, mentalement, émotionnellement, et de toujours présenter aux autres l'image qu'ils attendent de moi pour ne pas avoir à me battre, est juste invivable et injuste. C'est comme un puit sans fond, qui personnellement m'a mené jusqu'à la maladie nerveuse.

Quand je me relis un peu, j'ai l'impression de m'être beaucoup plaint, d'être un petit pleurnicheur égocentrique Shocked
C'est fou comme c'est dur de faire passer un message qui vient du coeur, d'etre transparent, d'etre authentique, je suis tellement perdu moi-même dans cet océan de petites vérités éparses, que je ne sais plus trop où se trouve la mienne.

Je crois que si je raconte tout ça, et que je tiens à mettre le doigt sur tant de négativité en moi, c'est pour être certain de bien me faire comprendre (et encore que, j'ai beaucoup de mal) et puis c'est qu'au fond de moi j'ai un puissant espoir, gros comme le Soleil, de pouvoir trouver un endroit quelque part, visible ou invisible, qui me permettrait d'envoyer balader tout ça d'un bon coup de coeur, et enfin de pouvoir exister dans l'Amour, la compréhension, le partage, la liberté.

Merci à vous si vous avez eu la force de tenir jusqu'à la dernière ligne, vous ne pouvez imaginer combien cette attention est précieuse à mes yeux Wink

Je vous souhaite à tous une bonne journée/bonne soirée.

sunny I love you

Lighter
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 3
Date d'inscription : 06/03/2015
Age : 23
Localisation : Saint-Martin d'Hères

Revenir en haut Aller en bas

Re: En essayant de rester simple...

Message par Invité le Sam 25 Juil 2015 - 6:48

Bienvenue, je te rassure, tu ne donnes pas du tout l'air d'être un pleurnicheur égocentrique. Tu exprimes juste tes pensées. Je partage beaucoup de ces pensées d'ailleurs et lorsqu'on est différent, on est souvent seuls. Tu trouveras beaucoup de gens intéressants ici Smile


Dernière édition par Dreamy le Sam 25 Juil 2015 - 21:14, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: En essayant de rester simple...

Message par Ayla le Sam 25 Juil 2015 - 7:13

Bonjour Lighter.
Bienvenu sur ZC.

Reçu 5 sur 5. 

De pouvoir exprimer ses profondeurs permet de les comprendre. Puis de composer avec.

Cette solitude est usante, je cultive en moi l'espoir de trouver enfin un miroir en ce monde (des gens qui me comprendront, même un tout tout petit peu) pour enfin pouvoir me reconnaître moi-même...

Pas évident en effet de trouver des miroirs qui reflètent ces fonds de la manière dont tu les fais scintiller. Mais pas impossible.

Je crois que si je raconte tout ça, et que je tiens à mettre le doigt sur tant de négativité en moi, c'est pour être certain de bien me faire comprendre (et encore que, j'ai beaucoup de mal) et puis c'est qu'au fond de moi j'ai un puissant espoir, gros comme le Soleil, de pouvoir trouver un endroit quelque part, visible ou invisible, qui me permettrait d'envoyer balader tout ça d'un bon coup de coeur, et enfin de pouvoir exister dans l'Amour, la compréhension, le partage, la liberté.

Selon ce que l'on cherche à en faire,  mettre des mots sur des sentiments douloureux, ce n'est pas être négatif. Pas de lumière sans obscurité. Pas de chaleur sans froid. Pas d'amour sans haine. Pas de courage sans peur... 
Si on ne reconnait ni la nuit, ni le brouillard, ni le vent, ni le soleil, ni la chaleur...comment comprendre le monde dans lequel on vit?

Illusoire par contre d'envoyer balader les ténèbres. Amour, compréhension, partage, liberté peuvent fleurir en acceptant que mauvaises herbes et broussailles animent aussi ton coeur et qu'elles font partie de la Vie, en luttant moins contre leur existence, mais plutot en s'assurant, comme un bon jardinier qu'elles n'envahissent pas les graines semées dans ton jardin.

Merci pour ces résonances profondes matinales^^

Ayla
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 557
Date d'inscription : 30/09/2014
Age : 31
Localisation : Ici et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: En essayant de rester simple...

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:54


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum