Bord(elle) de journal (yeah) le flux des flux, posée à la cafét de la gare. Game over... the rainbow :)

Page 27 sur 27 Précédent  1 ... 15 ... 25, 26, 27

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Bord(elle) de journal (yeah) le flux des flux, posée à la cafét de la gare. Game over... the rainbow :)

Message par Invité le Mar 16 Fév 2016 - 12:11


EFFICACITÉ PERSONNELLE


A voir :





  • Vie pro / vie perso: un équilibre est-il possible?

  • Gestion du temps

  • Coaching: idées reçues et retours d'expérience

  • Gestion des mails

  • Travailler en réseau

  • Travailler à domicile: le rêve se confronte à la réalité

  • J'ai testé les bureaux virtuels sur internet












Je me prends trop la tête: que faire?





  • Entreprise
     

  • RH / Management
     

  • Efficacité personnelle



 Par Marie-Madeleine Sève, publié le 15/02/2016 à 05:00 , mis à jour à 17:50


63% des jeunes adultes et 52% des quadras sont touchés par l'overthinking, selon les travaux du professeur de psychologie américain Susan Nolen-Hoeksema.
 

"J'aurais pu...", "Dans un sens..., mais dans l'autre... ". En cogitation permanente, vous avez l'art de vous compliquer la vie, certain(e) que le pire s'annonce ou est déjà arrivé. Les conseils du coach Brigitte Durruty, pour contrer ces pensées.



"Tu ne te rends pas compte! Moi, ce que je vis au bureau, c'est différent !". C'est souvent ainsi que l'individu qui se torture les méninges, apostrophe son entourage. On dit de lui qu'il "coupe les cheveux en quatre", "voit midi à 14 heures" ou se fait "des noeuds au cerveau". Il est une victime de l'overthinking ou rumination mentale. Un mal qui toucherait 63% des jeunes adultes et 52% des quadras selon les travaux du professeur de psychologie américain Susan Nolen-Hoeksema (1). Les overthinkers se plaignent beaucoup, re-tricotent des idées éparses, brassant le passé et le présent, doutes intimes et angoisses. Jusqu'au-boutistes, crispés sur des détails, ils peinent à nuancer, à renoncer à leurs exigences. Voici quatre situations courantes et des remèdes efficaces. 


1. Une surcharge de travail vous déstabilise



"Ca y est, le boss me rajoute des éléments à inclure dans mon rapport ! Où les intégrer ? Je vais être obligé de tous recommencer. Et ce dossier à avancer, j'en fais quoi ? Je vais devoir appeler la nounou...". Votre organisation professionnelle et personnelle s'effondre. Comment tout caser, puisque les délais, eux, ne bougent pas ? Perfectionniste, vous voulez tout faire bien mais vous refusez d'accepter que tout mener de front est impossible. Vous échafaudez mille et une solutions acrobatiques pour vous en sortir - sans toutefois bouger - et bâtissez une usine à gaz pour parfaire ce fichu rapport. 




Que faire? 1/ Imaginez ce que vous diriez à un ami qui vous raconterait être empêtré dans une telle situation. "Ce n'est pas réaliste, tu ne peux pas faire en une heure ce qui est en prend deux ! Ni sacrifier toutes tes soirées." 2/ Revoyez vos priorités et demandez au patron ce qui est pour lui le plus important ET le plus urgent. 3/Faites-vous aider. 


2. Une décision difficile à prendre vous perturbe



"Jean est un très bon candidat pour cette mission, mais Zoé est bien aussi. Lui, il est malin, réactif, efficace. Elle, elle est rigoureuse, ponctuelle, douée pour les contacts. Ah, j'aimerais bien avoir toutes ces qualités en un seul !". Vous vous triturez l'esprit, coincé dans vos hésitations, projetant avec l'un, puis avec l'autre, tous les scenarios possibles d'intégration dans l'équipe et de façon de travailler. Du coup, vous optez pour recevoir un 3ème candidat... et c'est pire. Vous êtes en quête d'un idéal absolu, inatteignable. 







Que faire? Prenez un papier et un crayon pour lister, sur 4 colonnes : 1/ Les avantages et les inconvénients à ne pas décider. Exemples, je ne prends pas de risque, je peux éplucher d'autres CV mais je serai réprimandé. 2/ Les avantages et les inconvénients à décider. Exemples, je donne sa chance à un candidat, l'équipe sera vite au complet mais je peux me tromper sur le profil, etc. Prenez 5 à 10 minutes à cet exercice, il vous apaisera. Et vous en serez d'autant plus lucide pour trancher. 3/ Interrogez un non spécialiste de votre métier, par ses questions directes, il simplifiera le sujet. 


3. Vous n'osez pas assumer une envie



"J'aimerais bien animer la prochaine réunion, mais si j'interpelle mon chef, il va refuser, me dire que je suis trop jeune dans le service, que je me laisserai déborder, et puis on va se moquer, critiquer...". Vous faites les questions et les réponses. Et vous tournez en rond, incapable de démarcher votre n+1, en toute simplicité. 
Que faire? 1/ Listez, comme au point précédent, les avantages et inconvénients à demander ou à ne pas demander. 2/ Notez vos émotions sur un papier, pour laisser sortir les mots "toupie" qui circulent en boucle dans votre cerveau "Si j'avais su... il faut...". Vous purgerez ainsi vos peurs, hontes, regrets et agacements divers. 
>> LIRE AUSSI. Confiance en soi: comment contrer ces pensées qui vous freinent 


4. Une demande obscure vous trouble



Vous recevez le mail d'un gros client. "Je voudrais vous voir de toute urgence demain !". Et c'est la boîte à interprétations qui s'ouvre. "S'il écrit ça, c'est qu'il n'est sûrement pas content. Il va nous retirer le chantier. Robert n'est pas à la hauteur. Il a dû lui forcer la main et enjoliver nos prestations. Je savais que je ne pouvais pas compter sur lui. J'aurais dû plus le contrôler. Je vais présenter de plates excuses. Et s'il ne m'écoute pas ? Je serai ridicule". En trois minutes chrono, vous êtes devenu scénariste, acteur et réalisateur d'un film que vous êtes seul à tourner. Stop ! 
Que faire? 1/ Fermez le mail et partez faire un tour. Ou passez à une autre tâche, en changeant de contexte vous prendrez du recul. 2/ Relisez le message et restez-en au factuel. Le terme "urgent" ne dit rien de plus que le client est pressé. 3/ Visualisez que vous écoutez votre discours intérieur sur un disque. Les mêmes phrases reviennent "j'aurais dû", "il a encore fait ça...". Représentez-vous un débit de voix rapide ou lent, un volume tonitruant ou faible. Peu à peu, vous dominerez ces pensées envahissantes. 
 

+ Plus d'actualité sur : Gestion du temps



  • Quel type de procrastinateur êtes-vous?
  • Sept démons qui vous font perdre un temps fou
  • Pour gérer son temps, à chacun son agenda







-20160216-[Voir_003OL3T]-[RB2D106H001JE8VP]-20160216053300#comments_form]Publier votre commentaire-20160216-[Voir_003OL3T]-[RB2D106H001JE8VP]-20160216053300#comments_item]Voir les 0commentaires





 -20160216-[Voir_003OL3T]-[RB2D106H001JE8VP]-20160216053300#]Signaler une faute d'orthographe, une erreur dans l'article, un bug
0 COMMENTAIRe



  • -[256]-[adbox553e6106ee362idt256]-[11]--[4]--&type=AT&url=http://franchise.lexpress.fr/]FRANCHISE avec Observatoire de la franchise

  • -[256]-[adbox553e6364bea59idt256]-[11]--[4]--&type=AT&url=http://immobilier-entreprise.lexpansion.lexpress.fr/annonce.php]IMMOBILIER ENTREPRISES avec BureauxLocaux

  • -[256]-[adbox535fc9bba0c30idt256]-[11]--[4]--&type=AT&url=http://immobilier.lentreprise.lexpress.fr/]FONDS DE COMMERCE avec Agorabiz

  • -[256]-[adbox535fca371d326idt256]-[11]--[4]--&type=AT&url=http%3A%2F%2Femprunt-entreprise.lentreprise.lexpress.fr%2Fentreprise]PRÊTEZ AUX PME avec Unilend

  • -[256]-[adbox559500f37ffd6idt256]-[11]--[4]--&type=AT&url=http%3A%2F%2Femploi.lexpress.fr%2Fcarriere%2Foffre-emploi]OFFRES D'EMPLOI avec Jobintree


Une erreur de psy du travail et tu passes de "géniale rigoureuse" à "ruminant" Smile J'avais bien fait de faire cette formation il y a longtemps où "je ne me laisse pas faire".
Il ne faut pas confondre "faux self" et "professionnalisme". et j'ai bien fait de démontrer qu'un trait de personnalité personnel n'a rien à voir avec une maladie pathologie. Faire la part de soi, la part des choses et dissocier.

Le cerveau est tout de même bien foutu. J'aime bien rendre service et faire plaisir, et je sais, j'aurai pu faire une très jolie vache Smile "mais non, je n'ai pas envie :"

Ma douance est un cadeau, on n'en fait pas du jour au lendemain un fardeau et on ne fait pas de moi du jour au lendemain un "boulet" Smile

Structurer son cerveau autant qu'on peut et avoir et évoluer dans le plus de structures possibles.

Et bien dissocier fonctionnement demandé et fonctionnement créatif. Psychologue c'est un travail sérieux. Ca n'est pas gardienne de vaches Smile On ne peut rien faire "rentrer dans l'ordre" sans ordre. Le cerveau est bien fichu, le monde aussi.

Dissocier, hiérarchiser mes pensées, bien placer chaque chose dans chaque domaine, bien veiller ses ingrédients en équilibre pour faire sa pâte à crêpes mentale.

On ne joue pas à super mario bros ou à pacman, sur un plateau de Tétris. On n'a pas besoin du prochain Scénario pour Spilberg là où on fait des pots de yaourts.

L'association d'idées, et faire des liens c'est bien. Quand c'est fait au bon endroit, au bon moment.

Il ne faut pas gâcher son potentiel. Tout ce que je sais, ça s'apprend. Je trouve la vie bien structurée, ça permet de faire les choses en pallier, sans avoir à trier mentalement, c'est tout prêt, c'est tout posé. J'ai du vouloir trouver le fonctionnement de moi avant de trouver le fonctionnement de tout.

Et je ne sais comment, avoir un fonctionnement en arborescence plutôt qu'un essaim d'abeilles sur la tête.

Gagner du temps sur le temps. Je continue un "tuillage" pour ne toujours pas mélanger les choses. Bien compartimenter. Je veillais à voir si on me regardait dans les yeux, ou si on regardait mes fesses. J'ai bien fait de veiller aussi à si on me regardait ou si on regardait mon potentiel.

Des bons référents, des bons "tuteurs de résilience". J'ai pas eu le "cul" entre deux trucs. Soit j'ai trouvé un truc, soit j'ai un truc en plus. Je sais pas où. Un trieur. Et des compartiments en visuel. Ce qui permet de mettre bien chaque chose à sa bonne place.

Ca doit être pour ça cette impression avec ses bouquins. C'est bel et bien un fonctionnement. Il est bien écrit cette différence, où on peut, je peux me mettre à la place ou comprendre quelqu'un qui lui ne pourra pas. Ca fait un peu comme si y'avait deux plateaux d'échecs, voire trois, voire plus je sais pas. Il ne faut pas mélanger les parties sinon toutes les qualités que l'on a, on les fusille Smile

Est ce qu'il n'y a pas de hasards, il est des rendez vous, pas de coïncidence. ? ben oui mais des rendez vous ça se prend, ça se provoque. Je trouvais curieux d'avoir à débattre de mon expérience personnelle. J'ai toujours pu plus ou moins la refiler. Et celui ou celle qui ne l'a pas voulue, ne l'a pas eue.

De fait je peux doubler ma théorie de l'entonnoir. J'ai travaillé ma vie et moi en mode "entonnoir".

L'erreur est humaine, elle m'a fait du mal, mais c'était une personne, un jour, une fois. J'aime bien que les choses soient bien à leur place. J'ai un trait de personnalité. J'irais peut être étudier la question. Ce que l'on fait de son trait de personnalité on le choisit. Enfin moi je l'ai choisi. J'ai toujours été un électron libre. Mais respectueux. De moi et des autres.

Je suis une boule à facettes. C'est chouette de pouvoir au fur et à mesure mettre des mots sur ces facettes. Ca n'empêche de fonctionner avec une seule si besoin et pour ne pas se faire de mal.

Etre un bisounours avec soi même. Ben non on peut pas lire dans ma tête. On peut appréhender comment je fonctionne parfois mais ce qui est à moi est à moi.

J'ai pas aimé du tout qu'on me parle d'un truc comme ça du jour au lendemain là où ça n'était pas le moment, l'endroit, la chose à faire. Je n'ai pas aimé du tout me demander il y a deux ans je crois en été comment je devais alors me comporter avec un petit bouchon de 4 ans. Parce que ça me faisait me voir autrement. Alors que je me connais.

J'ai aussi toujours été un peu quand je veux, un "poteau indicateur", "les pages jaunes". Je ne sais pas tout, mais peut être oui je sais où ça se trouve. De fait ça a pu donner l'impression.... mais je suis une "gagneuse de temps" et j'ai mon coté "feignasse". J'ai pas lu Spinoza pour faire mon choix entre le "bien" et le "mal".

J'ai besoin de rectifier et de dire, car on m'a donné un temps, (enfin on a essayé quel courage Smile mais aussi quelle perte de temps Smile) de me donner le sentiment que j'aurai être "instrumentalisé". C'était pas très gentil ça Madame. Alors non, l'analyse que je ne vous ai pas demandé et que vous n'aviez pas à faire à cet endroit là, je l'ai refusé en bloc. J'ai apparemment répondu à des questions que les gens mettront leur vie à se poser. Pas sûre. J'ai juste un vécu, une expérience professionnelle que j'ai eu la chance d'avoir, des expériences personnelles. Je vous souhaite la même chose Smile et qui sait peut être un jour on en reparlera. ou pas.

Je n'avais jamais eu à me demander si je n'allais pas mettre la brouille à un gamin de 4 ans. Parce que vous avez vu un potentiel et que ce n'était pas cela qu'il fallait regarder.

Il est bien écrit dans un de ses bouquins, qu'un doué peut avoir acquis de nombreuses connaissances, mais à fond les manettes. J'ai eu la chance de connaître des doués, (je classifie pas) tellement doués qu'ils ont fait sauter des objections, là où je leur disais mon fait d'être impressionnée. Humbles. Je ne sais pas pourquoi j'insistais pour le dire tout de même. J'ai trouvé. Je ne voulais pas faire "sauter" la vie de l'autre, ses efforts, son travail, son parcours.

C'est sûrement d'ailleurs ce qui m'a claquée. Ben oui mais j'ai déjà une vie, et elle passe vite, j'ai choisi ma direction tôt il y a longtemps, ça me fatigue d'avance d'aller faire 4/5/10 ans d'études pour valider un potentiel de çi, ou d'aller passer des tests.

Il ne faut pas tout mélanger. et pas tout faire en même temps. J'en reviens à mon histoire de "cors au pied" (oui je sais faut toujours que je mette de la musique partout  Wink). Je peux marcher 4 h mais j'ai quand même comme tout le monde des "cors au pied".

Il doit vraiment exister une "frustration" pour un doué, toute cette partie qui n'est pas vue. J'ai du mettre ça il y a longtemps dans "laisses tomber, il/elle comprend rien". C'est bien de pouvoir encore mieux compartimenter ce que l'autre ne comprend pas, ne cerne pas. De fait ça permet de communiquer quand même.

Je trouvais curieux de pouvoir de quelqu'un : "là il déborde". J'ai bien fait de monologuer parfois pour ne jamais me perdre. Me noyer. Oui mais t'es ceci, t'es cela, ben non Smile Ton syndrôme de l'imposteur, je n'en veux pas. Celui là je l'ai pas. Smile

Faux self et atypisme. Ah ben oui j'ai été chez les punks moi monsieur mais j'ai pas fait de crête. Je ne devais pas vouloir faire une grande carrière de "punk". Mais j'ai pour eux beaucoup de respect. Et ils m'ont appris plein de choses de "punk" Smile

Avoir son identité basique, c'est important. Ca permet de poser vite fait "tout ce qu'on n'est pas". et ça aboutit à l'échange. Vite. Ou on se rendre compte qu'on a rien à échanger, à partager, et c'est pas grave.

Etre différent, ce n'est pas une maladie, ni une pathologie, pouvoir diverger non plus. Pouvoir philosopher non plus. Et une pensée pour mon Arnaud, sur sa tombe il est écrit : nous sommes de nobles épicuriens qui poussons la philosophie jusqu'à l'ivresse.

Je n'aime pas le mot "caméléon". Il est fourre tout. Et moi on me fourre pas sans mon autorisation. Smile

Je trouve enfin une trame. De classement, qui ne blesse, ni d'un coté ni de l'autre. C'est personnel et mon avis mais du coup je trouve rigolo de me dire que toute ma vie, j'ai donc placé des "culs". Eh oui. J'ai du avoir les deux chaises.

Ah ben oui on m'en a listé des trucs. Mais une critique ou un compliment. Sans la solution, ça sert à rien.

Il est bien dit dans un des bouquins : si on vous dit quelque chose qui est de votre trait de personnalité.... allez y, vous êtes reconnus sur une de vos facettes. Sinon laissez tomber.

Je n'ai pas aimé devoir m'interroger sur des sujets que je trouve sensibles. voire même sur des sujets que je trouve importants. Je trouve très bien que des personnes compétentes se collent sur ces sujets. Chacun son rôle, sa fonction, son intelligence, ses études, ses passions, ect. Et j'aime bien dire chaque chose en son temps. Chacun ses origines aussi, son passif, son destin.

Et l'inconscient fait je trouve très bien son travail. Le mien a fait le sien. Le fait d'aller y farfouiller, il farfouille très bien tout seul. Ma vie est formidable. J'ai trois tonnes de bons souvenirs, de rencontres, de "merdes" aussi Smile C'est ma vie, mon histoire. Mon parcours, mon chemin, lisse ou pas lisse. 

Evidemment là où moi j'ai vu des potentiels, des intelligences, des gens. Des personnes y ont vu, voire même placé un intérêt. Je trouve curieux que des personnes aillent mettre leur nez dans des choses qu'ils ne maîtrisent pas. Mais bon chacun fait ce qu'il veut. Evidemment que je peux ranger les données de la tête de quelqu'un, ça me rassure Smile

Mais je sais où se range les livres dans une bibliothèque. Je n'ai pas une vie de douée ou de pas douée. J'ai du côtoyer trop de musiciens, d'ingé son, d'intermittents du spectacle, de geeks, bref tout plein de personnes talentueuses qui ont fait de leur talent un travail ou un loisir.

Ca me prenait la tête à fond de ne plus pouvoir classer les subtilités. Et ça a pu me chiffonner ce gars qui me dit : parlons échecs. ok. et puis on joue. et puis je gagne et il se vexe Smile  Arrow Il faut savoir, Loulou, c'est toi qui a voulu jouer. Si t'es pas d'accord avec toi même euh, je peux rien faire pour toi et avec toi, moi Loulou.

Mon empathie s'est éclatée comme une petite folle. J'avais pu pataugé à m'y retrouver avec ceux/celles qui n'en ont pas. Je me suis retrouvée à patauger avec ceux/celles qui en ont. 

Comme quoi hein, un poteau indicateur, ou les pages jaunes, c'est quand même bien utile. refaire le monde c'est marrant. trouver des trucs pour l'améliorer c'est chouette. mais le porter tout seul ou le refaire tout le temps, c'est chiant c'est méga chiant et c'est méga lourd.

Il est écrit que le doué tient à sa douance. Ben non c'est pas ça je crois, il tient à sa particularité et il a raison.

Me reprovoquer tout ce que j'avais résolu madame et tenter de me faire alors remettre en question toutes les personnes que j'ai eu la chance de croiser pour le faire, c'était pas bien Madame. Je ne sais pas si c'était volontaire ou pas, mais c'est votre problème avec vous, pas le mien. Je conçois tout à fait que vous ayez pu me trouver méprisante, mais bon des personnes qui ont exploré leur sujet mieux bien que vous, n'ont pas du tout eu cette sensation avec moi.

J'ai une vie où je ne représente que moi. J'ai un boulot et je représente par contre. Un mauvais psy ça peut te bloquer à vie. un bon psy ça peut te débloquer d'un coup. J'aurai peut être été un bon ceci, un bon cela.

Y'a un coté aussi chiant chez les comme ci que chez les comme ça. Ca prouve bien que c'est un trait de personnalité. et un fonctionnent différent. Des deux cotés on ne m'a pas parfois laisser parler. Pour ajouter dans mon petit propos, des références que j'ai pas, des théories que j'ai pas eu besoin de lire pour mon choix de vie à moi, des critiques qui n'avaient rien à voir.

J'ai de suite dit à la maman de mon "petit bouchon" d'aller voir sur internet (ici ?) et quand je le croise, puisqu'il m'a fait son petit kiff de petit cul. évidemment si des gamins de 4 ans me font le coup du charme, j'avais plutôt intérêt à revoir ma position de "non kougar". et quand il veut me démontrer A + B que l'ampoule du couloir elle est cassée, avec toute ma tendresse, je lui explique, que à 4 ans il n'a pas besoin de s'en préoccuper. On m'a dit que l'école ça se passe super bien. Et quand sa maman m'a dit : ben oui mais il écoute pas, donc je crie des fois dessus, je lui ai dit : pas sûre que ça fonctionne, je suis pas pro, je suis que moi, mais tentes le coup de t'asseoir.

De fait pour régresser, en fait maintenant j'ai plutôt : mise à niveau si besoin.

je suis contente de pas avoir tout mélanger parce que. je ne prends pas des places qui ne sont pas les miennes, je ne prends pas des responsabilités qui ne sont pas les miennes. et c'est bien. je sais que ma sensibilité particulière est très efficace à certains endroits, je sais que c'est non pas un défaut mais une faiblesse, une fragilité entre d'autres lieux, d'autres places.

Tout le monde est perfectible. Je crois que j'ai eu il y a longtemps des problèmatiques d'inversion des rôles. Ca doit pour ça peut être que j'aime bien tout ce que j'aime bien. Ca permet justement que ça se reproduise pas. ca permet d'avancer. Ca a du me permettre de vivre ma vie.

C'est tout à fait ça, pas des défauts, éventuellement des fragilités. Tout le monde en a.

Comme tout le monde a en gros les mêmes étapes dans la vie. Tout le monde n'a pas le  même Tétris au départ. Je préfère encore me dire que je me suis éclatée à Tétris, plutôt que de me demander si j'ai résolu des traumas : je préfère me marrer en me disant que j'ai bloqué les toillettes parce qu'il fallait que je finisse ma partie, plutôt que de me dire : ah, je résous des traumas dans les WC moi ? Cela dit un de mes ex qui me disait : mais allez ouvres je dois faire pipi. J'aurai pu lui répondre : peux pas je suis en pleine résolution de traumas.

J'aime bien Boris Cyrulnik, parce que je me pigiais pas affectivement parfois. Il a écrit : parlez d'amour au bord du gouffre. Ben oui mais si y'a des gens qui n'y vont jamais au bord du gouffre ? cela dit je vais peut être lui écrire du coup en mode "vahiné je suis gonflée" pour lui dire "oui mais gouffre, Boris, t'es phénoménal, mais.... tu pouvais pas plutôt dire "jolie vallée avec un juke box et des fleurs ?". T'as fait un peu de Renan Luce. Pourquoi passer par le bord du falaise ? ah ben oui t'as pas pensé que tout le monde voyait pas pareil ? donc du coup soit tu passes pour un grand poète neurologue à ces heures perdues, soit pour un taré qui place l'amour dans le chantage ?

Je suis bien contente de m'être placée de moi même de mon choix, de mon plein gré, dans une position où je me retrouve dépassée (même ce mot là y'a un problème, il dit pas bien : c'est dépassé mode noyé et on va se trouver un maître nageur ? ou c'est dépassé mode critique : ça veut dire que t'es un naze qui sait pas te gérer ?) donc moi je l'ai pris dans le sens : si tu trouves des personnes que tu juges mieux que toi et en capacité de t'apprendre des choses, vas y. Je suis contente d'être au bon moment tombé mais en provoquant les choses, en faisant une action, sur une personne qui m'a aidée à reprendre une méthode petits pas, là où je m'étais mise dans une méthode grands pieds Smile

Mais c'est pas le truc dont on dit : aller se fourrer dans des trucs, je ne me fourre pas non plus (il faut une limite à l'autonomie, quand même, enfin voyons, n'heurtons pas ma sensibilité. Smile) c'était autre chose. c'était un concours de circonstances.

J'ai triché à Tetris sans le faire exprès et ça aurait pu me gâcher toute ma partie. Le respect ça se situe dans le fait de pas se sentir autorisé à mettre ses pieds sur la table de salon de la personne chez qui on va.

Les deux cotés sont chouettes. j'ai des salons où je peux claquer mes pieds sur la table sans dire bonjour, et j'ai des salons où ça me fait du bien de dire bonjour et de forcer mes pieds à ne pas se claquer sur la table.

Je suis contente 

(ouais je suis souvent contente Smile des fois je m'auto gonfle avec tout ce contentement qui dégouline, comme ces scènes d'amour de bisous ultra pornographiques du coup où on se demandait pourquoi je me mettais un oreiller devant les yeux quand j'étais petite (si si j'ai été un petit cul et un petit bouchon en tracteur qui joue au billes Wink), 

moi je sais euh.) 

en fait non je suis jamais contente, mais je vais toujours vers le contentement, je me sens mieux quand je suis contente, je suis au mieux de moi même, je trouve qu'y aller, c'est déjà presque y être),

je pense sans savoir pourquoi d'avoir trouvé ma place, une place qui du coup m'a permis de me trouver moi.

Parce qu'évidemment, je veux moduler mon propos. J'ai bien dit à cette autre dame qui me disait : on le laisse en mode roue libre. euh oui faites lui confiance, écoutez le, laisses le être bizarre. Smile mais aides le à être enfant. et donnez lui des outils pour classer ses mondes. des trames, des codes, des pistes de réflexion.

Qu'il puisse devenir un bon "chieur" si c'est sa personnalité, à "super pas chiant" si c'est plus son truc.

Je suis contente de pouvoir refaire mes déclarations. Et pas avoir à faire celles des autres. C'est différent d'être pas d'accord et de l'exprimer là où ça peut se faire et de ne pas être en accord avec soi même ou jamais avec personne.

Si on t'écoute pas là, va le dire là où t'écoutes ? Si ce que tu fais là ça va chier, va le faire là où ça sert ?

Me démolir le cerveau en m'auto collant des étiquettes négatives non merci très peu pour moi. Je pense que le monde est bien foutu. J'ai vu autant des doués que des pas doués réussir à s'y construire une vie, et à la vivre. Après oui j'ai un bel esprit critique Smile mais j'ai toujours préféré l'utiliser là où il a toute sa place.

La douance tu la vois tout simplement dans un test du programme télé. si tu réponds dans les questions même si tu trouves ça con, t'es pas doué, et si tu rajoutes des lignes ou des options, t'es doué. c'est con hein ? Smile

Je vais pouvoir rappeler ma prof pour lui dire que c'était gentil quand elle m'a laissée 4 cours d'affilée faire mon exposé sur "Mémoires d'une jeune fille rangée" mais qu'en fait non, parce que au fond elle a pris du temps d'enseignement précieux pour les autres.

C'est bizarre hein ? et tout ça ça m'est venu d'une fermeture éclair. (entre plein d'autres choses et questions pertinentes posés ici qu'on n'aurait pas pensé à me poser ailleurs, oui je sais on ne les a pas posées qu'à moi) (oui je sais on va passer que je vois des braguettes parfois, tant pis hein, faut lacher du lest des fois sinon on n'en sort plus) si ta fermeture éclair elle est cassée, tu ne peux pas fermer ton pantalon.... (et hop là t'as celui qui me dit ben c'est évident (doué ou pas) et puis t'as celui qui comprend....

et plein de choses mais moi j'ai café et ben Smile bonne journée Smile je suis un truc du milieu. Smile donc DTC ça me va bien quand même. chouette il ne va y avoir rien de grave à ce que je raconte qu'une copine un jour m'a permis de regarder et la boum 2 et un film où tout le monde allait attraper un rhume dis donc Smile là devait déjà se situer "la part des choses". Y'avait DTC et aussi DTC Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bord(elle) de journal (yeah) le flux des flux, posée à la cafét de la gare. Game over... the rainbow :)

Message par Invité le Mar 16 Fév 2016 - 12:37




Reprise : un jour j'irai voir une psy pour doués avec toi Smile 
et je comprendrais mieux pourquoi j'ai joué au cocker  il est plus que temps, nous sommes à l'air du "poke" Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bord(elle) de journal (yeah) le flux des flux, posée à la cafét de la gare. Game over... the rainbow :)

Message par Invité le Mar 16 Fév 2016 - 16:45

http://videos.leparisien.fr/video/desert-in-the-city-paris-videe-de-ses-habitants-12-02-2016-x3rqwjj




http://www.comment-economiser.fr/15-lieux-incroyables-que-vous-pouvez-visiter-gratuitement.html (sur le net)


le doué peut voyager sans bouger, c'est vrai. (bon des fois il bouge Smile)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bord(elle) de journal (yeah) le flux des flux, posée à la cafét de la gare. Game over... the rainbow :)

Message par offset le Mer 17 Fév 2016 - 14:53

Pour Toi


Bisous

offset
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6768
Date d'inscription : 11/11/2013
Localisation : virtuelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bord(elle) de journal (yeah) le flux des flux, posée à la cafét de la gare. Game over... the rainbow :)

Message par Invité le Mer 17 Fév 2016 - 15:00

offset a écrit:Pour Toi


Bisous
Very Happy Very Happy I love you I love you Razz Razz Wink Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bord(elle) de journal (yeah) le flux des flux, posée à la cafét de la gare. Game over... the rainbow :)

Message par Invité le Mer 17 Fév 2016 - 23:57

offset a écrit:Pour Toi


Bisous

Marceline Desbordes-Valmore





1786 - 1859

Très estimée par Charles Baudelaire, cette femme poète, dont Balzac admire aussi le talent, fut surnommée Notre-Dame-des-Pleurs en raison des deuils successifs qu'elle dut affronter. Toute sa poésie en est le reflet. Son mari lui laisse publier ses poèmes d'amour mais sait qu'il n'en est pas l'inspirateur. Paul Verlaine saluera dans l'œuvre de Desbordes-Valmore la richesse des formes, parmi lesquelles l'invention du vers de onze syllabes. La Bibliothèque de la ville de Douai (Nord), où elle est née, porte aujourd'hui son nom.


(rhhhhhhhhhhhaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa L'ASPIRATEUR  Very Happy)


[size=46]Je ne sais plus, je ne veux plus [size=32]Marceline Desbordes-Valmore[/size][/size]



Je ne sais plus d’où naissait ma colère ;
Il a parlé... Ses torts sont disparus.
Ses yeux priaient, sa bouche voulait plaire :
Où fuyais-tu, ma timide colère ?
Je ne sais plus.

Je ne veux plus regarder ce que j’aime.
Dès qu’il sourit, tous mes pleurs sont perdus.
En vain, par force ou par douceur suprême,
L’amour et lui veulent encor que j’aime ;
Je ne veux plus.

Je ne sais plus le fuir en son absence ;
Tous mes serments alors sont superflus.
Sans me trahir, j’ai bravé sa présence ;
Mais sans mourir supporter son absence,
Je ne sais plus !



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bord(elle) de journal (yeah) le flux des flux, posée à la cafét de la gare. Game over... the rainbow :)

Message par Invité le Jeu 18 Fév 2016 - 0:05

Spoiler:



C'est un complot Smile
J'ai donc aussi un syndrome "Obélisque", ça doit encore être phallique Smile mais bon il est modéré car je suis petite donc j'ai du tomber dedans mais pas de trop haut Smile


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bord(elle) de journal (yeah) le flux des flux, posée à la cafét de la gare. Game over... the rainbow :)

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:15


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 27 sur 27 Précédent  1 ... 15 ... 25, 26, 27

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum