Bord(elle) de journal (yeah) le flux des flux, posée à la cafét de la gare. Game over... the rainbow :)

Page 1 sur 27 1, 2, 3 ... 14 ... 27  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bord(elle) de journal (yeah) le flux des flux, posée à la cafét de la gare. Game over... the rainbow :)

Message par Invité le Dim 19 Juil 2015 - 18:51

Veuillez patienter, je suis actuellement en cours d'écrire mes deux présentations d'hornormopensante et de normo pensante Smile





Ca finit par le début Smile


POURQUOI CERTAINS ZÈBRES QUITTENT-ILS ZEBRAS CROSSING ?


J'ai une théorie perso (une de plus) :

Parfois, on est mal à l'aise dans sa vie. La situation ne nous plait pas, on a envie de changer quelque chose. Et donc, on change quelque chose, pour voir si ça va mieux, ou au moins pour avoir une impression de contrôle de son destin.

Par exemple, si on est coincé dans un emploi que l'on a du mal à supporter, on a tendance à reporter le stress sur notre vie de couple, et on a plus de chance de rompre, et de chercher quelqu'un d'autre. Dans le même style, si notre vie de couple est un désastre, on est mal, et on peut plus facilement envisager de changer d'emploi, pour trouver un travail plus satisfaisant. En d'autres termes, on reporte nos insatisfactions et notre désir de changement sur un autre domaine.

Il est très facile de rompre avec le forum, et le forum peut être addictif, ou être source d'insatisfactions ou de blessures. Donc, quand cela ne va pas avec le forum, on rompt avec le forum, par départ ou autoban, et cela semble une décision rationnelle.

Mais je me dis que parfois on reporte sur le forum les problèmes et frustrations qu'on a ailleurs, et qu'on quitte le forum parce que c'est le truc le plus facile à quitter dans notre vie. Et ensuite, on se rend compte parfois que c'était une erreur, que le problème ne venait pas du forum, et on demande la levée de son autoban, ou on se réinscrit, parfois plusieurs fois.

par Lucle Mar 21 Jan 2014 - 18:35 Rechercher dans: Le forum, la modérationSujet: Pourquoi certains zèbres quittent-ils Zebras Crossing ?Réponses: 527Vues: 19373



http:

http://www.zebrascrossing.net/t24560-tu-l-as-su-a-l-age-adulte-quelles-competences-tu-as-developpees-quelles-limites-tu-as-croisees-avant-et-apres


Spoiler:


 Re: tu l'as su à l'âge adulte... quelles compétences tu as développées, quelles limites tu as croisées, avant et après...?

 par six s'if Aujourd'hui à 21:33

Re: tu l'as su à l'âge adulte... 

Tout à fait.

quelles compétences tu as développées, 

Tu voulais dire à partir de la découverte ? aucune en fait. J'ai retravaillé ma présentation et ça m'a fait penser à ton fil.


Si tu entendais le fait de se dire "je suis géniale" que vais je faire de tout ça, en fait j'avais déjà été géniale avant.... ou pas.


Pour passer par un autre biais, j'aurais tendance à dire à quelqu'un qui le découvrirait sur le tard, de tout d'abord s'adresser à son médecin pour le coté médical. Après avoir fait un peu le tour du sujet et voir en priorité à continuer sa vie en cours.


Donc pour les compétences, je vais voir à partir de maintenant, lesquelles j'ai, ce que je peux en faire et à mon avis surtout pour les autres  mais autrement et doucement.




En fait je n'ai pas eu le temps de m'occuper du tout de cette question. Il me semble qu'une "découverte" sur le tard est déjà une grosse charge en soi.

quelles limites tu as croisées, avant et après...?


Ca rejoint un peu ce que j'ai dit à la première question, car en fait j'ai envie de répondre à l'inverse, c'est plutôt plus aucune limite que j'ai croisée ! et je n'ai pas aimé  


on te sous entend quelque chose, tu cherches (ben oui forcément mais c'est sur "ça" que tu tombes et du coup tu cherches encore et encore et le "ça" il grandit il grandit alors qu'en plus tu l'avais "réduit, réduit tout au long de ta vie) 

et pour le peu que tu aies une tête chercheuse, et un peu de mémoire qui va avec, de fait 

ça part vers l'infini et non pas dans les sens mais plus dans plein de sens et avec beaucoup de sollicitations des sens 

(pour reprendre le terme de quelqu'un ici) 

et tu peux aussi du coup faire partir tout le monde dans tous les sens plutôt dans mon cas puisque j'étais plutôt un "phénomène connu" 

et j'ai donc plus eu la démarche inverse à savoir, m'accrocher aux limites que je m'étais fixée avant en attendant justement ma période de "l'entonnoir" (vers 40 ans) sachant qu'à 35 j'avais amorcé une période décidée de freinage me disant que me connaissant ça prendrait bien 5 ans. 

en fait les 5 ans ont été pris par cette découverte et les bouleversements que cela a provoqué dans ma vie (des bons comme des un peu plus mauvais), 

je n'avais que mon flocon en ski, je crois qu'on peut inventer le prix de l'"avalanche" et il est pour moi . et l'image du Pingouin me correspond bien pour cette période cela dit j'ai été un charmant pingouin. 

c'est du coup peut être maintenant ? car j'ai décidé de voir mon médecin (le revoir) en ayant bien remis ma situation professionnelle à une place stable que je vais peut être qui sait avoir des déceptions (j'en ai un gros doute que ça puise) ou découvrir des limites.

la découverte de ce "truc" comme je l'ai appelé à je pense développer ma capacité à arborer ? donc c'est plutôt mentalement que je me suis limitée en ayant la chance à mes yeux d'avoir toujours eu un cadre, des cadres, auxquels me référer, revenir mentalement avant de cesser des activités mentales qui partaient dans tous les sens.

je reviendrais du coup probablement poster ici. se découvrir "au dessus" quand tu aimes bien être en "dessous" c'est "je n'ai toujours pas de mot à mettre là dessus" puisque ça touche à tous les domaines, professionnels, affectifs, et des choses et des gens qui me tenaient fort à coeur dans le privé.

je me suis sentie mieux curieusement lorsque j'ai justement été "limitée" par la rencontre de deux psychiatres. je retrouvais presque ma "case" "on" et ma "case" "off".

et je vais redire dans ce fil que ce forum m'a permis aussi de pouvoir me poser de nouveau des limites, de découvrir des outils, des "trucs" des "moyens", des "infos", (entre autres) 

et qu'une personne croisée par hasard sur facebook pour réseauter restera pour moi un pilier de cette découverte 

car comme je l'avais lu le livre dans le livre de JSF, le doué s'oppose au cadre et doit en trouver qui tient (et je pense que moi dans l'opposition ça doit être pas mal à vivre pour quelqu'un d'autre surtout dans le cas d'une découverte comme celle ci et dans le contexte dans lequel je me trouvais (je pense que le contexte doit être rapidement analysé et replacé si on se découvre tardivement de façon à se placer un plan)


et ce monsieur qui de plus travaille dans le domaine de la santé et de surcroît à mon avis est doté de connaissances dans tous domaines hiérarchisés ainsi que le fait que d'être "doué" et semble t il mais ça me reste à définir ou pas (puisque je n'ai pas voulu justement le connaître en mode "douance" afin de préserver sa bulle) et de limiter un max les impacts sur lui aussi.

sinon j'ai découvert le fait de pleurer, une énorme capacité à relativiser non pas après les événements mais pendant  et puis aussi celle de me plaindre parfois, j'ai pas aimé non plus. j'ai peut être d'ailleurs découvert une grande capacité à geindre, gémir, m'énerver, avoir des coups sangs curieux, à détester des gens et à sortir de ces trucs.

comme si en fait tout ce que j'avais solutionné, travaillé, rangé volait en éclats et que je repartais de 0 sur des efforts sur des choses qui me sont personnelles et particulières.

si c'était à redécouvrir, je conseillerai à quelqu'un, quelqu'une de d'abord refaire son bilan perso sur sa vie, sur lui/elle si possible. sinon beaucoup de confirmations de choses qu'on trouvait incroyables que je sache faire, et que je trouvais normales 

j'ajoute d'ailleurs alors une compétence fantastique à me refermer, ce que je n'avais pas eu à faire depuis très très très très très très très longtemps.

sinon comme dit je ne suis pas têtue, je suis persistante, rigoureuse, je ne suis pas compliquée, je suis complexe, je le savais, je décomplexais dans les deux sens du terme  ou pas, et j'ai un caractère qui peut démontrer des trucs dans certaines situations que je n'aurai jamais pu penser de moi en ayant expérimenté déjà beaucoup.

ouais je repasserais ici, tu as bien de faire ce fil. si un ou une vit ceci à l'avenir, j'espère que ça pourra lui servir. (pour valoir ce que de droit )



du coup comme je préfère dire des conne.....bip bip bip, ça pourrait être un peu long.

et puis il faut que je fasse un tableau en mode "forum actif à moi toute seule".

http://www.zebrascrossing.net/t24970-essai-sur-une-differenciation-du-doue-et-du-tout-le-monde

et j'avais beaucoup posté là en arrivant dans la section Labo du Bonheur

http://www.zebrascrossing.net/t20341-plaisir-bonheur-j-ai-plus-de-temps-pour-etre-malheureux,

puisque ça correspond à ma mentalité de "jouer" dans la vie avec des tubes à "essais" pour gagner du temps et baigner dans de la sérénité le plus souvent possible.

Salut à toi (ou à vous ou à eux).

J'ai fait de l'espionnage ici de 2009 à 2013 suite à un mot "caméléon", 

du coup je suis devenue ninja, et ensuite j'ai écrit en suivant les  albino.

et j'ai mis des  pig cat santa sunny Sleep alien cyclops I love you tongue Idée Horreur Papy SOS Terreur Pété de rire Popcorn Chips Trèfle Guitare elephant partout.


Donc si tu penses que je semble avoir un soupçon d'intelligence, qui aurait été subitement découvert le jour de mes 40 ans, (si si Smile), en fait pas du tout, j'ai tout piqué ici  tongue

et j'ai voulu faire mon intéressante en mode "puzzle" en arrivant un 12 septembre Smile

12 septembre 2013 : 

http://www.zebrascrossing.net/t12664-me-voici-en-vrac-pour-l-instant

17 novembre 2014 : 

http://www.zebrascrossing.net/t19156-ancienne-venue-a-cet-endroit-mais-desormais-a-l-endroit-peux-pas-restee-en-vrac-toute-ma-vie

30 janvier 2015 : 

http://www.zebrascrossing.net/t20249-zebulonnette-en-mobylette

07 mai 2015 : 

http://www.zebrascrossing.net/t21708-ca-roule-ma-poule-avec-ou-sans-options


Je vais me relire et après je reviendrais faire ma présentation, quand je me serais mise d'accord ou pas avec moi même.


Je ne suis pas diagnostiquée, mais j'ai vu des personnes qui savent des choses et travaillent ..... dans le domaine médical (donc deux psychiatres connaissant la douance)....... donc...... 

Pourquoi je ne suis pas diagnostiquée ? 

- parce que je dois d'abord organiser une quête ?
- parce que quand on a été "déroutante" pour les autres pendant 39 ans, tu préfères attendre 45 ans parce que c'est plus drôle, 
non sérieusement parce qu'en fait, ça m'a déroutée moi ainsi que d'autres choses et qu'avant d'être intelligente, j'avais une vie... 

que j'ai souhaité continuer en bi routes du coup ?,



J'ai continué d'être "déroutante", "décalée", "déstabilisante", avant de mettre quelques mots dessus et trouver surtout un vocabulaire et reprendre un équilibre.

J'ai redoublé un paquet de classes parce que c'était sympa. D'autres moins. 
Je ne parle pas espagnol parce que je n'aimais pas la prof. 
J'ai excellé sur une formation scolaire courte (genre CAP/BEP) justement parce c'était court.

Je ne suis pas passionnée par la kougardise.

J'habite en France. J'adore la mer, j'ai adoré lire et mater des films à la file et écouter un milliard deux cents douze cds et rencontrer des gens.

J'ai eu la chance de travailler et encore aujourd'hui au même endroit durant plus de 20 ans mais là je suis en congés maladie longue durée sinon ça pouvait durer longtemps le fait de cette découverte. Je suis dans le domaine administratif où j'ai occupé plusieurs fonctions diverses qui m'ont appris beaucoup de choses et où j'ai pu rencontrer des personnes qui m'ont appris beaucoup de choses.

J'ai eu la chance provoquée de côtoyer des personnes de tous les milieux, ce qui peut être à mon avis m'a permis d'inventer ma langue afin de parfois pouvoir me rendre incompréhensible. Smile et j'ai eu la même non provoquée de pouvoir échanger de même ici. 

et j'ai eu la chance d'atterrir , de décoller, de déconner, de me recoller ou les 4 à la fois ici.

et voici. (ben oui parce que tu as dit que tu allais te relire et que j'avais déjà fait une présentation en fait, en vrac). ça peut déjà assez "flippant", de faire ce type de découvertes et surtout au contact de quelqu'un qu'on ne connaît pas donc voilà Smile

De plus, je n'ai pas d'enfants et je veille à ce que je dis et à qui je m'adresse car je pense que de par la façon dont j'ai vécu et je vis, je peux en fait "blesser" involontairement n'importe qui. 

"qui sort des sentiers battus, peut quand il s'exprime, remettre la vie de l'autre en chantier Smile"

Bienvenue chez moi.

(le visuel me parle plus : 

http://

www.zebrascrossing.net/t24687-la-communication-dans-tous-ses-supports-et-ses-insupportables

oui je sais un visuel qui parle plus, c'est bizarre mais bon c'est une expression verbale visuelle alors ? mais si y'a de verbe ?  Arrow)


http://

www.zebrascrossing.net/t2392-mode-d-emploi-du-forum


Dernière édition par six s'if le Mer 3 Fév 2016 - 13:59, édité 29 fois (Raison : et je suis un con, enfin une femme :))

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bord(elle) de journal (yeah) le flux des flux, posée à la cafét de la gare. Game over... the rainbow :)

Message par Invité le Lun 20 Juil 2015 - 10:34


La vraie liberté consiste à réaliser et accepter le fait qu'il n'existe pas de réponse parfaite. 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bord(elle) de journal (yeah) le flux des flux, posée à la cafét de la gare. Game over... the rainbow :)

Message par Invité le Mar 21 Juil 2015 - 7:25

http://www.leblogdesrapportshumains.fr/rythme-de-vie-2/
Comment peut-on évaluer sans se tromper si on est en harmonie avec son rythme de vie ?
"Voici littéralement une question que m’a posée tout récemment une fidèle lectrice du blog des rapports humains. Je profite d’ailleurs de l’occasion pour la remercier ainsi que vous tous qui m’envoyez régulièrement vos sujets toujours très intéressants et inspirants. Cette lectrice a donc réagi au billet sur mon aventure vers Saint-Jacques-de-Compostelle. Pour mémo, ce billet traitait du parallèle que je voyais entre le rythme de marche et le rythme de vie. Je vais donc tenter avec ce nouvel article de partager mon point de vue sur cette question et ainsi réaliser une sorte de “spin-off” de cette aventure qui m’a profondément transformé."

Connaître son fonctionnement, son rythme de vie demande du temps, parfois le temps de cette même vie. Quelques prises de conscience significatives peuvent néanmoins s’obtenir grâce à des périodes de remises en question, avec ou sans accompagnement (coaching, thérapie, lectures, voyages initiatiques, épreuves choisies ou subies, etc.). À mon sens, s’il y avait un premier pas à réaliser vers une meilleure connaissance de soi et de son rythme de vie, ce serait celui d’être à l’écoute de ses besoins.
Comment ? allez-vous me dire…

Ça tombe bien; un certain guide sur les besoins humains est justement disponible en téléchargement libre sur un certain blog des rapports humains :-). La petite bannière qui apparaît à droite de cette page vous permettra de l’obtenir (si elle a disparu, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier et elle apparaîtra de nouveau)

Seulement voilà, la connaissance ne fait pas l’expérience. Aussi, il me semble intéressant de mettre en lien ce que vous avez compris des besoins humains avec ce que vous vivez actuellement dans votre quotidien. Vous pouvez, par exemple, évaluer sur une échelle de 1 à 10 votre ressenti de satisfaction pour tel ou tel besoin et décider à partir de quel résultat il est grand temps d’opérer un changement, de réagir, de reprendre les rênes de votre vie; bref, de faire quelque chose.

Bien sûr, cela demandera de vivre différentes expériences et donc de sortir parfois de votre zone de confort. En même temps, peut-on parler de zone de “confort” quand certains de vos besoins fondamentaux sont insatisfaits et vous contraignent à rester dans une zone…inconfortable ?

Good question, isn’t it ?

Plus délicats à reconnaître que la satisfaction ou l’insatisfaction de ses besoins, les signaux faibles sont aussi un repère intéressant pour qui veut être en harmonie avec son rythme de vie.
Pour illustrer comment fonctionne un signal faible, je vous propose cette métaphore.

Imaginez que vous conduisiez votre voiture depuis quelques années en n’ayant aucun pépin. Un jour, alors que vous vous rendez au travail, vous entendez un léger bruit venant du moteur. Que faites-vous ? Êtes-vous du genre à attendre que ça passe tout seul, à aller jeter un œil sous le capot si vous avez quelques bases en mécanique ou allez-vous directement chez votre garagiste pour voir ce qu’il en est ?

Savoir repérer et évaluer les signaux faibles est une sacrée ressource pour éviter les ennuis et, de fait, rester dans son rythme de vie.

Une autre image venant tout droit de mon aventure sur le chemin de Compostelle;
Dès les premiers jours, je sentais un frottement sur mon petit orteil du pied gauche. Voici le signal. Qu’en ai-je fait ? Je l’ai repéré, mais ne l’ai pas évalué à sa juste mesure. En effet, ma seule action fut de mettre un peu plus de crème anti-frottement à cet endroit. Or, après quelques jours de marche, le signal “faible” s’est transformé en ampoules douloureuses. La célèbre phrase disant que “faire plus de la même chose conduit invariablement au même résultat… voire pire”, n’a jamais été aussi vraie. Du coup, un matin j’ai pris la décision de tailler ma chaussure pour laisser la place à mon petit orteil. L’action était radicale, mais le problème fut résolu.

Comme je le disais plus haut, repérer un signal faible n’est pas évident et il est très courant de passer à côté. En analyse transactionnelle, on appelle cela la méconnaissance du stimulus. Il y a tout un tas de raisons qui fait que nous sommes aveugles à ces signaux. Pour plus d’infos sur ces raisons et sur les méconnaissances en général, je vous invite à lire cet article écrit en 2013 : “l’art de faire l’autruche”.

Si nous revenons sur le titre de cet article, il apparaît à la fois la notion d’évaluation et la notion d’erreur. A mon avis, c’est déjà bousculer son rythme de vie que de ne pas laisser de place à l’erreur. Je pense que se tromper n’est pas un problème en soi. Ce serait plutôt ne pas tirer des enseignements de ses erreurs qui pourrait être problématique.

D’ailleurs, si nous considérons que partir à la découverte de soi-même et de son rythme de vie est une forme d’apprentissage, je ne connais aucun apprentissage qui soit exempt d’erreurs. Celles-ci font partie du processus essai → erreur → correction → nouvel essai → nouvelle erreur → nouvelle correction, → etc.
Sans ce “droit à l’erreur”, nous serions tous en train de marcher à quatre pattes pour nous déplacer. En effet, combien de fois sommes-nous tombés lorsque nous étions enfants en apprenant à marcher ?
Avant de terminer, je vous propose cette pensée d’Henry Ford :

Échouer, c’est avoir la possibilité de recommencer de manière plus intelligente








Je ne vais pas suivre à la lettre ni le chemin de Compostelle, mais je remarque que les newsletters que je reçois, qui ne sont pas compostées, sont assez synchronisées avec ce que je veux voir ajouter à mon raisonnement personnel jour après jour.

Chacun son chemin et son cheminement de réflexion plus ou moins lourd ou léger, l'important étant de se sentir en accord avec soi même.

Des années de mise en page de propos toujours bien plus intéressants que les miens est un fonctionnement qui m'aère de nouveau et me va bien. J'y reviens. Etre juste humain permet d'avancer encore et toujours avec simplicité.

Bonne journée.


Dernière édition par Nath (gahanzabgirl) le Mar 21 Juil 2015 - 7:30, édité 1 fois (Raison : et http://www.leblogdesrapportshumains.fr/5-strategies-pour-botter-le-c-de-calimero/)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bord(elle) de journal (yeah) le flux des flux, posée à la cafét de la gare. Game over... the rainbow :)

Message par Invité le Mer 22 Juil 2015 - 8:13




Il paraîtrait que l'unique différence fondamentale entre l'homme et la femme, 

c'est que l'un des deux se gratte les lucioles au réveil 

et que l'autre écoute celui qui se gratte les lucioles au réveil 

et même parfois (surtout) quand il joue de la gratte. 

Ca laisse tout de même beaucoup de portes ouvertes à toutes les fenêtres 

et quand il fait chaud, une bouffée d'air frais est toujours la bienvenue

comme la chaleur humaine dans un cœur où ce serait l'hiver parfois.

Il faut savoir se taper des barres l'été et mettre les points sur les i.

Le vent passe, les souvenirs restent, l'important reste donc de ne se faire que des bons souvenirs.

Y'aura toujours un arbre quelque part, celui qui finalement de permet de faire une pause, celui qui bizarrement te permet d'écrire quelque chose.

Je ne sais si le paradoxe est sale, mais il est et c'est bien.


Dernière édition par Nath (gahanzabgirl) le Mer 22 Juil 2015 - 8:21, édité 1 fois (Raison : En fait un gratteux ne dit pas : "J'arrive" mais "J'ariff" ? Mais quelle prétention...)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bord(elle) de journal (yeah) le flux des flux, posée à la cafét de la gare. Game over... the rainbow :)

Message par Invité le Ven 24 Juil 2015 - 9:39



Résilience.

Emotions positives.

Circuits. Les multiplier. 

On installe la résilience. 

Le cerveau : 

- circuits de tristesse
- circuits de joie.

L'objectif est de dévier l'émotion pour la faire changer de voie.

Les blessures de vie ont souvent imprimer des circuits qui font voir la vie sous un angle pessimiste.

Forcer le cerveau à aller ailleurs que là où il a l'habitude.

L'adulte surdoué, qui, malgré une vie complexe vit une vie qui lui convient, a compris intuitivement que rien n'est irréversible et que l'on peut ajuster le cours de sa vie.

Chopé je sais pas où en je sais plus quelle année.... (c'est le seul truc que j'ai gardé intéressant pour moi dans tout ce que j'avais du lire parce qu'on m'avait dit que je n'étais plus un être humain mais un truc dont il aurait fallu de suite que je sache ce qu'il était.... alors que j'étais depuis 40 ans....  I love you j'en aurai perdu mon coeur... qui suit bien sa  Arrow direction. Je préfère être et avancer, pour chercher qui je suis quand j'ai le temps, plutôt que l'inverse qu'on voulait d'un coup me faire faire.

Journal de bord (mais de quels bords, ça dépend Smile mais je préfère toujours ma base qui me permet de ne jamais me perdre dans tous les bords dans lesquels plus ou moins je dé borde Smile


Dernière édition par Nath (gahanzabgirl) le Ven 24 Juil 2015 - 10:03, édité 1 fois (Raison : Je dé bord (el !!!) j'omettais l'essentiel :) Bordel chacun peut être ce qu'il veut :) Non mais des fois, c'était quoi ce bordel ? :))

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bord(elle) de journal (yeah) le flux des flux, posée à la cafét de la gare. Game over... the rainbow :)

Message par louise le Ven 24 Juil 2015 - 10:01

Smile

louise
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1420
Date d'inscription : 18/10/2014
Age : 60

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bord(elle) de journal (yeah) le flux des flux, posée à la cafét de la gare. Game over... the rainbow :)

Message par Invité le Sam 25 Juil 2015 - 11:13

Bonjour, 

J'aime bien l'été par chez moi, le froid n'y est pas exactement le même qu'en hiver Smile





Dernière édition par Nath (gahanzabgirl) le Sam 25 Juil 2015 - 16:18, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bord(elle) de journal (yeah) le flux des flux, posée à la cafét de la gare. Game over... the rainbow :)

Message par Invité le Dim 26 Juil 2015 - 10:34



et quand on disait déjà devant, l'après, sans avoir qu'on le disait et dans de la zik ou en plus on n'est pas censée voir juste écouter, ben mince : 



si tu n'as pas compris, ne cherches surtout pas à comprendre, moi même je commence juste à comprendre, et je m'épargne de devoir expliquer pendant que je comprends ce que j'avais pas compris. 

Je m'accorde et surtout les bénéfices de conserver encore quelques doutes qui en ce sens sont des vacances.

sunny albino

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bord(elle) de journal (yeah) le flux des flux, posée à la cafét de la gare. Game over... the rainbow :)

Message par david50 le Lun 27 Juil 2015 - 19:17

Oh, New Order! Et les origines tu aimes aussi? :


david50
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4021
Date d'inscription : 16/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bord(elle) de journal (yeah) le flux des flux, posée à la cafét de la gare. Game over... the rainbow :)

Message par Invité le Lun 27 Juil 2015 - 19:55

david50 a écrit:Oh, New Order! Et les origines tu aimes aussi? :


Ce serait le même que celui ci ? j'étais sûre qu'on l'enverrait dans l'espace.



Je m'en doutais, dès que je lâche l'ombre de l'affaire.....on nous cache vraiment tout.

Spoiler:
Avec tout mon respect du au modo évidemment, 

"punaise pour une fois que je pensais avoir discuté un instant avec un homme intelligent. 
Tricheur ! 
En fait tu joues en "musical division" avec la "règle d'étroit d'esprit"  Very Happy. Mode parano activé  Razz"



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bord(elle) de journal (yeah) le flux des flux, posée à la cafét de la gare. Game over... the rainbow :)

Message par Invité le Mar 28 Juil 2015 - 9:55

Une journée à la fois 


Les différences. 

Les mises à distances. 

Les dossiers.

La pratique et la vie courante.

Comme si ma vie était une phrase bien linéaire où je mettais des mots ou pas, beaucoup ou pas, de base ou enrichi et madame synthétiseur qui ne synthétise pas du tout 

(car pour le faire il faut avoir connaissance d'un minimum de touches hein ! et connaître un peu la musique ou les musiques), 

elle vient te faire faire appel à plein de mots et elle fout un gros boxon dans toute ta phrase.

La théorie et la pratique. L'enseignement et l'enseigneur, (seigneur ou pas voire saigneur).

Vie courante, vie pratique, 

retomber sur ses pattes, fixer son équilibre, 

reposer ses priorités, identifier travail et loisirs, 

positionner contraintes et obligations et puis vivre, aller savourer les choses savoureuses.

le fil, celui de la vie, celui de la conversation.

et y poser son linge ou pas, ses pinces à linge.

je n'ai jamais eu la "tête dans le guidon" mais parfois le corps là mais les pensées en parallèle.

n'allait exploser éventuellement que les murs qui ont des failles, sinon c'est se fatiguer pour rien.

les gens, un peu comme des trains, tu les prends ou pas, tu fais un bout de route avec ou pas du tout ou un plus long.

alors une arborescence ça serait comme une bande de potes autour en fait, 

tu as ton plan de base, tu sais ce qui te fait du bien, du mal, tu sais où tu vas aller, et comment tu veux que ça soit, 

et tu "luttes" parfois plus ou moins contre "une bande de potes (de porte mentaux)", 

qui viennent s'incruster avec leurs idées, leurs besoins, leurs envies, leurs délires, etc.

je n'aurai donc écouté que moi et mes objectifs. sauf quand j'avais le temps.

faire la part des choses,
optimiser son temps, 
organiser, 
hiérarchiser ses pensées et ses activités,

avoir une cohérence et être cohérent soi même, 

apprendre le minimum de mots de la communication commune, je me disais hier qu'en fait la norme, ça aurait du s'appeler la "communité".

on m'avait que je venais au contact avec une besace, et bien punaise quelle besace et encore je ne mets la besace du passé ou alors ponctuellement si besoin est.

contrôler ? non diriger, orienter. j'ai eu un texto hier, pour tous les du passé, réponse : merci pour aujourd'hui.

je reste accrochée au fil d'aujourd'hui, 
j'évite les personnes qui tirent sur les fils du passé, j'ai donc toujours regarder, côtoyer si j'en ai eu la chance, des personnes qui me tirent vers le haut, ou vers l'avant.

et l'anticipation.

je n'ai pas pu évité des personnes qui m'auraient tirée vers le fond.

ta direction, ma direction, leur direction. "je suis sur la route, en déroute, me chanterait Telephone, mais je ne déroute que quand je veux.

et semble t il "gares à toi si tu me déroutes", moi même je n'étais pas au courant d'un ensemble de choses de moi sur ce sujet là.

croiser des personnes qui sont en conflit avec elles mêmes ou qui ne sont pas au clair avec leur passé et donc leur présent.

mettre de coté, dans la vie faire ses courses.

marcher, avancer, freiner, tourner à gauche ou pas, rester surtout à gauche par contre, prendre de gauche, ou coup de frein, ou bien ralentir.

se rendre compte qu'on fait des phrases qui englobent beaucoup de choses. ça me rappelle un pote qui avaient des cds pour faire plaisir.

la possibilité d'entrer en communication avec tout le monde. ne plus forcément le faire. prendre ou donner des petits bouts. des petites briques. pour chacun construire sa maison.

avoir un port d'attache mais parfois larguer les amarres pour aller n'importe où, mentalement ou physiquement.

aller à l'essentiel, capter l'essentiel. j'ai pu fait de jouer aux billes et aux petites voitures quand j'étais petite.

canaliser son ressenti, analyser ses sensations.

ah l'émo et puis surtout les mots.

recalée oui et encore merci monsieur. mais en fait j'avais déjà pris de gauche et en parallèle.

les biais, alors ils seraient cognitifs (merci zb), j'aurai contrôlé, dirigé des biais cognitifs pour ne pas me faire biaiser, j'aurai choisi mon circuit de formules ? hein ! ben voilà autre chose.

tout mettre dans des phrases, tout moi, toutes mes époques épiques ou pas, et hop, tu rebondis, tu rebondis pas ? on enclenche quoi ? sur le levier de vitesse ? la première, la cinquième tout de suite ? la marche arrière ? (ah non merci salut).

underground et souterrain.

Des mots dans un champ lexical de ta vie. Et alors ça te fait des codes. des codes de reconnaissance.

Génial je sais plein de choses qui ne servent à rien. Merci de me l'avoir fait remarquer et donc ? 

Mais on ne peut jamais te parler te parler sérieusement. et d'ailleurs j'avais quelque chose à te demander. ah ben tu vois que je vais bien de ne pas arriver au "sérieusement".

et de ne pas m'arrêter, me ralentir, aux choses que j'apprends sans le vouloir et sans en vouloir.

Mais quelle histoire. tout était rangé. les spécificités. alors. Alors ? ne vous en déplaise, je continue de tout remettre et au même endroit.

Un paquet d'emmerdes, et j'ai refusé qu'il m'impacte.

Parfois te donner tort c'est juste quelqu'un qui essaie de t'emmener chez lui, t'as vu à lui indiquer ta route qui ne passe pas prendre le café chez lui et qu'il n'a même pas le sucre que tu y mets. mais tu peux lui dire simer ou merci quand même.

des portes et des organisations. tu es dans ton magasin avec ton panier, ton caddie, c'est selon, et tu fais tes courses. tu prends, tu laisses, tu les fais avec quelqu'un qui comme toi veut faire un barbec ce soir ou pas, tu cours quand l'un voudrait te faire faire ses courses à sa place.

et l'affectif tu n'en parles jamais. ben si tu savais la meilleure que j'ai apprise ! Jim m'avait appris pour les portes de la perception mais alors j'avais pas croiser le Jim qui m'a appris pour les portes de l'affectif, alors pourquoi parler d'un sujet alors qu'on est pas dans le couloir en question ?

t'es particulière mais t'es banale. j'ai adoré le concept. ça a été castratif bizarre malsain. t'es haute mais redescends ! celui là m'a pas prise pour la mer (ou alors pour sa mère ?) 

tu avances ou tu recules, comment veux tu que je t'utilise ? ah c'était m'utiliser ? tu aurais du le dire, je t'aurai prévenu de suite que ça c'est pas possible, I'm not a sandwich "est ce N ou SF".

ben ma poule tu ponds plus d'oeufs, et surtout plus de neuf. ben c'est l'autre là, elle veut me changer de boîte d'oeufs et me ramener les siens tout pourraves, retournes jouer dans ta boîte à toi cocotte, on n'est pas dans le même poulailler, et chez toi y'a même pas de song, c'est nul.

la pâte à crêpes.


si, si, je te confirme que je sais la faire sans la recette, et que c'est un bon fonctionnement de vie. si tu mets pas les bons ingrédients et que tu ne les incorpores pas dans le bon ordre, déjà ça peut ne se mélanger mais en plus, ça te donnera pas un mélange homogène. 

si tu n'as pas une pâte à crêpes de base, tu vas retrouver avec n'importe quelle farine et qui pourrait te faire des grumeaux en plus.

la pet and elle ? Pourquoi Ne ferions nous pas Long là où j'aurai pu faire court ? ou alors je l'avais déjà fait.

Je ne sais plus. chouette, ça veut dire que je vais apprendre.

Devenir une encyclopédie, ça serait le signal qui dit, je n'ai rien à t'apprendre et je vais de plus tout te prendre. Ca voudrait dire : tu perds déjà ton temps.

Elle a voulu faire rentrer ses toiles dans mon réseau. Je connaissais déjà. Déjà vécu. 

J'étais déjà partie, j'étais déjà loin ou ailleurs. non non pas perchée, je suis pas un canari non plus.

Y'a malheureusement des personnes qui ont de sacrées araignées dans leur toile et elle tiendra jamais la route. "ils marchent dans la forêt, ils sont de plus en plus laid".

En fait j'ai fait tant d'efforts et en plus sans le savoir. on ne peut alors mesurer son parcours qu'en fonction de quelqu'un qui a été plus loin.

tu ne peux pas te fondre dans la masse comme un sucre dans une tasse, si tu connais pas un peu la tasse. et si en plus tu changes toujours de bistrots, t'as fini mon gars.

ce moment précis où je me suis dit : ben alors, il est rangé où le mode d'emploi de la vie. découvrir que tu avais là une demande, un wish impossible. 

mon coté bip bip a pris de gauche, y'a pas ? bon ok, je vais m'en faire un. et puis tiens d'ailleurs j'écrirai un bouquin que j'intitulerai : à la fille ou au petit gars que je n'aurai jamais, des Lucas, y'en a déjà plein.

Les circuits douloureux.

Alors eux ils m'avaient prévenu qu'ils étaient là. Squatteurs silencieux (ça va les gars ? c'est cool, on fait dodo depuis tout ce temps ?) 

Après tu peux raconter que si si tu peux être aussi une centrale électrique, la classe, ça va péter sur un cv ça. après atypique, électrique.... mais de mieux en mieux, c'est de pire en pire.

Bordel inside. 

y'a un gars qui m'a filé son 06 mais surtout rappeler une technique que j'utilise depuis toujours, prends de gauche. ranges le cuteur et prends plutôt le curseur, c'est beau non ? 

Tu rumines, ben non j'essaie de m'y retrouver dans ton bordel, celui que t'as foutu dans le bordel que je n'avais pas.

quel champ lexical tu m'inspires ? à quoi tu fais appel dans ma boutique à moi ? 

j'ai dit : j'ai trop compris de choses en même temps !

le parasitage.


mes pensées comme une radio. donc je ne sais si la vie est simple, mais la mienne est simple, (tu penses que tu es petit train, mais tu es grand train ?) non je suis grantrain de rentrer chez moi, dans la toile de MON réseau. 

si t'as eu une araignée parfois au plafond, cool raoul, mais des araignées dans tes placards, ne viens pas les faire chanter sur le fil de mes émissions.

vu d'ici, j'ai fait un sacré parcours de visite de radios, pas les mêmes émissions, pas les mêmes auditeurs. ça a sacrément varié. j'avais élargi mon supermarché.

mais c'était fait exprès. j'avais posé le fanion de "l'entonnoir". tu visualises l'objet "entonnoir" ?

ça ne devait pas être une "zone d'autant d'apprenti sage". et encore moins d'en apprendre sur mon passé. déjà qu'il ne m'intéresse plus depuis qu'il est passé.

Plus j'en sais


Plus j'en ai à raconter. je préfère la technique de l'inverse. tu traverses tout un tunnel. et puis t'arrives à un bout et là, on met des mots sur comment t'as traversé des maux, tes émo, 
mais comment veux tu ? et puis je peux te raconter tout ce que t'as vécu avec moi. et puis de tout façon je peux te raconter un peu de moi, ça fera un peu de nous, mais je veux garder du moi pour moi.

alors je n'aurais pas atteint le seuil de la douleur ? l'amarrer je l'ai dans le coeur.

est ce que je serai devenue un boudin car bouddha si c'est lui m’appellera ? 

vouloir m'emmener dans une direction où je ne retrouvais même plus mes projets. je devais aller faire du trek au Tibet moi je te signale.

et alors elle partit se brosser les dents (enfant de la pub).

Pour Nous Les plus belles journées sont celles qui commencent bien. C'est de la façon dont tu poses ton pied à terre en sortant de ton lit que tu fixes si tu vas prendre ton pied ou pas dans la journée.

et sortir ? mais pour faire ? ben justement, ne pas se poser la question et sortir, c'est dehors qui répondra à pourquoi t'es sortie, enfin chez moi c'est souvent comme ça.

(faut que je développe le concept TRON pour cette partie de ma vie. le sale haut, il n'avait même pas mis en images cet épisode de ma vie, et l'autre l'avait pas chanté, mais quelle histoire ? ah merde c'est la mienne ! surprise !)







Des fois "ça tourne, hein ?" (non mais casses toi, moi je tourne pas "nikotôt"





ah oui donc si je m'étais arrêtée à une crête j'aurai plus souvent croisé des crêtes hein ? mais quel paradoxe. un faux ? 

ou un tox ? à tous les Yann (qui m'ont pas forcément niquée) que j'ai pu croisé et qui par leurs riffs m'ont paradoxalement pas fait dérivée du moins de ma route et sans me juger sur quoi que ce soit et vice versa.

(ah les P.N : ça te foutrait la panne, là où ça urge). Je reste un bimouton mais bicéphale ? et alors une vie plutôt de joy car j'ai su faire les bonnes divisions ?)

mais quelle histoire ! 





See you or not (That's the only question). Bordel c'était simple et moi aussi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bord(elle) de journal (yeah) le flux des flux, posée à la cafét de la gare. Game over... the rainbow :)

Message par Phierd'ars le Mar 28 Juil 2015 - 12:23

Coucou Nath,
Pas sur d'avoir tout compris, mais j'aime bien ta façon d'écrire.

Phierd'ars
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 306
Date d'inscription : 09/04/2013
Age : 46
Localisation : banlieue Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bord(elle) de journal (yeah) le flux des flux, posée à la cafét de la gare. Game over... the rainbow :)

Message par Invité le Mar 28 Juil 2015 - 12:29

Phierd'ars a écrit:Coucou Nath,
Pas sur d'avoir tout compris, mais j'aime bien ta façon d'écrire.

Coucou Phierd, 

Pas grave qu'on se comprenne pas tout, plus on se lit, plus on s'écrit et parfois plus on se comprend et on ne peut se comprendre de suite et en tout.

J'aime beaucoup ton avatar, je m'en vais te lire (ce que tu as déjà écrit ici) et qui s'écrit ajouter au fil de ton raisonnement.

Je n'ai visité Lyon qu'une fois et de nuit en me perdant, c'était beau (mais sinon j'en mange lol)

Bienvenue ici si cela te sied.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bord(elle) de journal (yeah) le flux des flux, posée à la cafét de la gare. Game over... the rainbow :)

Message par Phierd'ars le Mar 28 Juil 2015 - 13:00

Merci pour mon avatar.
Il fait partie de la série d'autoportrait que j'avais fait lors de mon premier passage sur ZC.

Lyon est une très belle ville.
Néanmoins les gens y sont moins chaleureux que ceux du Nord.
L'intégration y est plus longue mais aussi parfois tout aussi intéressante.

Phierd'ars
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 306
Date d'inscription : 09/04/2013
Age : 46
Localisation : banlieue Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bord(elle) de journal (yeah) le flux des flux, posée à la cafét de la gare. Game over... the rainbow :)

Message par louise le Mar 28 Juil 2015 - 21:42

Très frustrée parce que je ne peux toujours rien visionner ni poster en vidéos. Sad

louise
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1420
Date d'inscription : 18/10/2014
Age : 60

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bord(elle) de journal (yeah) le flux des flux, posée à la cafét de la gare. Game over... the rainbow :)

Message par Invité le Mar 28 Juil 2015 - 21:56

louise a écrit:Très frustrée parce que je ne peux toujours rien visionner ni poster en vidéos.  Sad


La frustration s'évacue de suite en faisant autre chose. et quand ça reviendra, ça reviendra. (c'est de la Malice je crois, celui qui était plus lisse Smile mais pas tout le temps hein Smile


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bord(elle) de journal (yeah) le flux des flux, posée à la cafét de la gare. Game over... the rainbow :)

Message par Invité le Jeu 30 Juil 2015 - 9:24



Tu ne m'as pas manqué, tu ne pouvais rien m'apporter. et je ne te dois rien.

qui vient d'une histoire de cul s'y connait en histoires de  I love you



entre les deux y'a le "juste milieu" Wink tout est question de tempérance et de température. 

sur les tempêtes il faut faire des ratures. c'est plus fédérateur.










Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bord(elle) de journal (yeah) le flux des flux, posée à la cafét de la gare. Game over... the rainbow :)

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:06


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 27 1, 2, 3 ... 14 ... 27  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum