Dyscalculie

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Dyscalculie

Message par Tomate le Mar 31 Oct 2017 - 10:21

Bonjour à tous,

quelques précisions sur ce sujet :

Souvent, on regroupe sous le terme "dyscalculie" différentes difficultés. Il faut distinguer la dyscalculie et le trouble du raisonnement logique.

Le trouble du raisonnement logique vient toucher une ou plusieurs des structures logiques nécessaire à la compréhension, la "logique mathématique" et la construction du nombre.
Un exemple : savoir ranger des choses par taille, savoir classer/trier des informations par critères, etc etc. Si ces structures logiques sont touchées, on a donc des répercussions en compréhension (de problèmes bien sûr, mais parfois même de consignes complexes, ou grammaire), mais aussi en maîtrise du calcul.

La dyscalculie est le trouble du calcul, sans trouble du raisonnement logique (évidemment, on peut présenter les 2, trouble du raisonnement + du calcul...)
La dyscalculie peut-être de 2 types : primaire ou secondaire.
La primaire : c'est ce qu'on appelle la "numérosité" qui va être touchée : difficultés à estimer une quantité, à comprendre le code (savoir que "quatre" (à l'oral) correspond à "4" à l'écrit et correspond à * * * * ou @@@@), etc etc. Et bien sûr cela impacte sur les stratégies de calcul, etc.
La secondaire : la numérosité est bonne, mais le trouble du calcul est consécutif à une autre pathologie : un TDAH, une dyslexie, dyspraxie, dysphasie...

Le diagnostic se posera après passage de tests spécifiques chez un orthophoniste.
En fonction de votre diagnostic, les aides seront donc bien différentes...
pour un trouble du raisonnement logique, par exemple, on va privilégier la reformulation de consignes, l'utilisation de dessin, schéma, pour améliorer la compréhension.
Pour une dyscalculie, on mettra en place différentes techniques pour comprendre/mâitriser le calcul, et on apprendra à utiliser correctement une calculatrice, des grilles de calcul, etc etc.

Les personnes qui diagnostiquent, rééduquent, et donne des moyens de compensation sont les ORTHOPHONISTES. N,hésitez pas à demander la prescription d'un bilan à votre médecin traitant. C'est en plus remboursé par la sécu!

Enfin, au niveau scolarité, avec un dossier constitué (par bilan orthophonique, dossier scolaire spécifique, passage devant médecin scolaire, ...) il est possible d'obtenir des aides.
- présence d'un AVS, auxilliaire de vie scolaire, qui aidera au travail en classe
- autorisation des aides spécifiques comme calculatrice, grilles, tables de multiplication
- tiers temps pour les examens, brevet, bac...

Enfin, pour la question du "blocage" en mathématiques, cette matière souffre d'une très mauvaise image : soit on est bon, "une tête", soit on est nul "je n'ai pas la bosse des maths". Pas d'entre deux. Dès lors qu'une personne présente des difficultés spécifiques en calcul, elle perd très vite confiance en elle, et tombe dans un cercle vicieux, la peur de se tromper entraînant l'erreur, et ainsi de suite. Il n'est pas rare que l'on conseille aux "dys" en tout genre de consulter un psychologue, mais c'est peut-être encore plus marqué chez les dyscalculiques. De la sophrologie, ou de l'hypnose thérapeutique aide également.

Donc pour résumer, si vous suspectez des difficultés spécifiques en raisonnement, et/ou calcul, chez vous ou votre enfant
1) médecin traitant pour la prescription
2) bilan orthophonique de raisonnement logique et domaine numérique
3) éventuellement bilans complémentaires à la demande de l'orthophoniste
- rééducation possible
- adaptations scolaires possibles.
- suivi psychologique possible


avatar
Tomate
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 187
Date d'inscription : 01/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dyscalculie

Message par Souffledautomne le Mar 31 Oct 2017 - 11:58

Bonjour,


Je remercie de tout cœur Tomate pour toutes ces informations précises! Bravo !

avatar
Souffledautomne
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 66
Date d'inscription : 22/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Le mètre-étalon de l'intelligence N'EST PAS LE CHIFFRE !!!!!! Mais qu'est-ce donc alors...

Message par Mia Le Chat le Sam 30 Déc 2017 - 11:39

Sylbao a écrit:Ce serait logique qu'une majorité de dyscalculiques aient un faible quotient intellectuel puisque la dyscalculie correspond à des difficultés d'apprentissage et de compréhension des mathématiques, qui sont justement une grande composante du QI (qui à l'origine servait à déceler le retard scolaire).
Est-ce qu'avoir des difficultés dans un domaine signifierait que les capacités sont là, mais qu'elles ne sont pas exploitées (autrement dit qu'un dyscalculique ait un haut-potentiel) ? Il me semble que ça tient surtout de l'interprétation et de la théorie...

Oui Sylbao, je crois que tu as raison pour l'atteinte au QI via un blocage // chiffres. Voici mon témoignage à l'appui de ce que tu dis.

J'ai passé la Wais le mois dernier, l'année de mes 40 ans, en sachant pertinemment que j'allais obtenir un résultat qui ne correspondrait en rien à ce que je suis car j'ai un très grave blocage avec les chiffres (peut-être dyscalculique, je ne sais pas ?), et cette aversion a eu raison de mon évaluation, une fois de trop. J'espérais peut-être un miracle : que le résultat chiffré me donne enfin une légitimité dans ce que je suis.

J'avais vraiment besoin de faire ce bilan sur moi après 40 ans de cogitation, de rejet, de désespoirs, sur mon "aliénitude" qui m'a toujours exclue de facto des groupes, de "ma" famille, éloignée de mes parents à défaut d'une vraie interface de compréhension... Tout ce que j'étais déjà éloignait les autres : tous mes intérêts, toutes mes indignations. Je lisais, j'écrivais et je comptais dès l'âge de 4 ans, puis patatras, la directrice de ma maternelle a convoqué ma mère et lui a reproché le fait que je sache déjà lire. Donc, j'ai appris à faire semblant de ne pas savoir par la suite pour me "mettre à niveau". J'ai aussi développé un faux-self important afin de surnager au milieu des autres. Au CP, début des années 1980, il y avait une méthode globale en maths, puis l'année d'après re-patatras, l'éducation nationale a changé de méthode. Je ne comprenais déjà rien aux ensembles (aucun sens pour moi), mais j'ai encore moins compris l'autre logique (les chiffres assemblés qui forment d'autres "objets" invisibles). Je savais pourtant compter normalement avant cette catastrophe, mais il y eut une cristallisation du blocage à ce moment-là, et je le porte toujours actuellement comme un fardeau. Mes parents n'y ont rien compris, ils pensaient juste que "je n'aimais pas les maths", or si je ne les aimais effectivement pas du tout, c'est à cause du fait qu'elles n'ont jamais eu de sens pour moi et qu'elles m'effraient de ce fait. En gros, si 2 + 2 font 5, cela ne me dérange pas du tout car tout ce bazar correspond à une abstraction toute relative et non à une vérité que je ressens intérieurement. Je ressens bien plus les mots, avec une charge de nuances infinies, de couleurs, d'émotions, de souvenirs, de parfums, de formes qui leur sont liées ou confondues.

Bref, la neuropsy m'a collé un 107 de QI tout en me disant zèbre, et cela me pose un très gros problème, car cela peut remettre en cause 2 choses :

- la validité du test, qui est uniquement basé sur l'intelligence des chiffres et non sur un schéma comportement global de la personne
- la validité du diagnostic zèbre dans mon cas comme dans beaucoup d'autres

Tant que le paradigme sera le chiffre, encore combien de zèbres laissés sur le carreau ?

Personnellement, 107 = zèbre me dérange énormément. C'est comme un koan japonais que l'on n'est pas amené à résoudre. Or, c'est de ma compréhension qu'il s'agit... et je me sens encore plus perdue qu'avant ! Moi qui voulais juste savoir... Je suis en colère et très fatiguée contre moi-même et contre mon incapacité à communiquer de manière lisible avec ce monde étrange... No
avatar
Mia Le Chat
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 36
Date d'inscription : 14/12/2017
Age : 41
Localisation : Sud

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum