Le fond mais pas la forme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le fond mais pas la forme

Message par xouvi le Dim 28 Juin 2015 - 16:50

Tic tac, (c'est l'aiguille)

Salut à tous!

Ca parle beaucoup de QI ici! J'aime pas ces histoires de QI

J'ai pas tout suivi sur le concept zèbre, mais je pense avoir quelques rayures!

Depuis marmot, ça raisonne un peu fort avec ce qui se passe autour de moi, les yeux ouverts, à l'affût, les questions, en pagaille

Je me rappelle être hyperactif depuis toujours

Scolarité post bac catastrophique

Socialement, ne pas piger les gens, ou peut être les piger trop? Je gratte trop fort, aller au fond, des histoires, des comportements, j'aime savoir qui se tient face à moi. Un mot:inadapté. Pour aller bien, je dois faire semblant, garder les chevaux. Pas sauter partout, pas dire tout ce que j'ai en tête, je passe mon temps à brider, mon énergie, ou mes pensées...

Pour l'école: Tout et tout. Médecine, puis bio, puis économie, bref, fiasco, l'ennui, et le fiasco

Le sport: Tout et tout. à l'excès, les entraînements pharaoniques, 4 à 5 heures de cardio, pendant des années

Sprint, basketball, gym (les anneaux), muscu de rue, natation, boxe

J'ai tout essayé, tout combiné

Rien ne fatigue cet enfer, l'enfer c'est se battre avec soi, "abdique salop" "ah mince c'est moi!"

26 ans, mal de corps, comme un vieillard, mal au corps d'énergie, le comble

Enchaîner les humeurs, comme les états émotionnels

amour ou colère

Doux ou très violent

Je suis excès

Blabla,

Pour vivre? Musica

Guitare Jazz, reconversion pianistique, et batteristique (ouh le vilain mot!)

J'adore les langues, j'adore apprendre,

J'aime les ambiances, les détails, la photo, le visuel, l'harmonie

Apprendre, apprendre, les gens, les langues, apprendre, dévorer la vie, dévorer les sens


Pendant des années mon refuge étaient le sport, et la fête

Heureusement je n'ai jamais bu, je crains la drogue, car je crains mes excès

Au sport suivaient les nuits blanches

Toujours dernier debout

Las de mon énergie, je rêvais qu'on m'assomme, quitter mon corps, ou me le réapproprier, arrêter de penser, arrêter la machine

Souvent je rends les gens fous

Mon énergie est très très communicative

En bien ou mal

Trop influant, malgré moi


Le sentiment directeur de ma vie est l'ennui

Les gens m'ennuient

Mes études m'ont ennuyé

Rien ne va vite

Tout est lent

Tout est long

Quand je fais de la musique, je m'emmerde

Quand je baise, je m'emmerde

J'arrive peu à sortir de ma tête, j'arrive peu à vivre tout simplement

J'ai essayé et j'essaie encore de garder l'ouverture d'esprit d'un enfant, socialement ça ne passe plus, j'ai grandi, je ne peux pas courir partout, danser quand je le désire, oser tout le farfelu qui passe par ma tête

Dans mes relations, j'ai toujours l'impression de me servir des gens, d'en savoir ou voir plus qu'eux

Je crois avoir croisé quelques zèbres durant mon existence, mais bizarrement, d'avoir des gens comme moi en face de moi ne me rassure pas!!

Je ne pense pas que les zèbres sont foncièrement bons, être intelligent, comprendre avant les autres, c'est avoir une longueur d'avance


Les zèbres de l'intellect m'effraient

Quand je me confronte à des zèbres penseurs

J'ai envie de leur couper la tête

C'est rassurant! haha

Non quand même pas...

Mais...

Derrière les petits yeux malins, le calme apparent, je sens le cerveau qui bout

et je n'aime pas ça

Entre malins, ça ne me réussit pas...

Sortir de ma tête, je veux sortir de ma tête

Habiter mon corps, comment c'est en dedans? Quelle température il fait? Est ce que je peux m'y sentir bien?

Arrêter de penser, juger, décortiquer

J'ai l'impression que les zèbres s'entretiennent dans cette direction

Penser, pour tirer le meilleur profit, de la vie et des autres

Me direz vous, je me trompe?

Je viens ici

Avec l'envie de rencontrer

D'autres centrales nucléaires

(un de mes surnoms, c'est dire...)


J'attends pas le concours de zèbre. Ni les questions qui vont avec: "es tu sûr de ton intelligence? De combien est ton QI"?

Clairement, et c'est le titre,

J'ai le fond, un fouillis de fond, mais pas la forme

J'ai pas vos plumes messires zèbres

Lire c'est mettre une forme à l'enfer. J'aurais dû lire plus. Ecrire. Penser. Encore et encore. Ne pas m'arrêter. Pas laisser le feu gagner les étages.


J'aimerais bien des retours

De zèbres actifs

Des zèbres qui ont broyé du noir, qui voient le soleil maintenant, ou les soleil(s)?

Des zèbres de corps et d'âme

Je ne cherche pas à être une merveille d'adaptation

Les groupes m'emmerdent

Je me suis trop adapté

J'ai trop fait semblant

Et j'en ai marre

Marre des réflexions

Marre des "t'es différent"

J'ai pas envie de rentrer dans mon crâne

D'avoir des petits yeux malins

Derrière mes Rayban

Et de tirer profit

de la vie

agencer les idées

pour avoir ce que je veux

ça m'emmerde


BREF

C'est un peu brut

Vous m'excuserez

Pas de rayures mais des carreaux, est ce que le style dérangera ici?

Peut être suis je plus punk que zèbre?


En espèrant que vous n'ayez pas peur des crêtes (ins)






xouvi
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 13
Date d'inscription : 28/06/2015
Age : 28
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond mais pas la forme

Message par poèterouge le Dim 28 Juin 2015 - 18:22

Salut et bienvenu. Il y a toutes sortes de Z no soucy.

poèterouge
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 462
Date d'inscription : 05/10/2012
Age : 45
Localisation : Corse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond mais pas la forme

Message par Doom666 le Dim 28 Juin 2015 - 19:23

Bonsoir à tous,
Pour sûr ma bonne dame, faut voir c'te bande d'indiens qu'y a là-d'dans... Dent pétée Dent pétée
Bienvenue parmi nous. L'intelligence n'est pas une fatalité, tu verras. Pas mal, ta présentation en forme de calligramme énergétique. Wink
Cordialement.
Alain.

Doom666
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 631
Date d'inscription : 23/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond mais pas la forme

Message par Atlasovaste le Dim 28 Juin 2015 - 21:28

Bienvenue xouvi.

Le terme zèbre est problématique.

digression : zèbres et QI:
En théorie, à la base, il est simplement synonyme de HQI.
Après on peut aussi l'interpréter comme "personne intelligente", "personne hypersensible", "personne hyperémotive", "personne intelligente avec problèmes d'adaptation", "personne ayant des problèmes d'adaptation parce qu'elle est hypersensible".
Le truc relou de tous ces concepts, — en plus que les gens les emploient indifféremment sous le terme "zèbre" ! —, est que soit on ne sait pas les caractériser très précisément (hypersensible, intelligence émotionnelle), soit leur définition même pose problème (intelligence).

Le QI a tellement de limites conceptuelles et méthodologiques qu'il laisse beaucoup plus de doutes qu'il n'apporte de certitudes. Mais il a le mérite d'exister, d'être établi depuis pas mal de décennies, d'être mesurable et d'avoir quelques travaux de recherche à son actif, raison pour laquelle il peut servir de base à quelques discussions ici.

Après, se servir du QI pour essayer de comprendre un peu mieux les choses (ce qui est pas évident cf. supra), ce n'est pas dire que le QI est la mesure de toute chose et que QI = intelligence (je ne me souviens pas avoir vu quiconque le soutenir ici, même si statistiquement il doit forcément y en avoir 2 ou3 qui le pensent...).

Sinon, il y a toute sortes de gens ici, y compris des pas intelligents, des illuminés dans le mauvais sens du terme, des trolls et des pédants.
Y a aussi des malins, des puits de sagesse, des rebelles, et des cools.

Quant aux centrales nucléaires, j'en ai rencontré (dont un qui me racontait que pour lui aussi c'était une souffrance que tous les autres gens aillent aussi lentement...), mais c'est pas le modèle le plus courant... Very Happy

(et sinon, si j'ai à peu près bien compris ce que tu viens chercher ici, fais une recherche pour "tigre" sur le forum, peut-être que ça te parlera).

Atlasovaste
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 107
Date d'inscription : 15/11/2013
Localisation : Aperpèthe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond mais pas la forme

Message par Air Marty le Dim 28 Juin 2015 - 22:02

Welcome,

également sport-addict jusqu'à plus soif (natation, vélo, course à pied, marathon, compétition, jusqu'à des courses comme l'Iron Man) le pire c'est que j'étais bon là dedans (sans parler le travail de décortiquer la théorie de l'entraînement, la diététique, etc...).

Centrale nucléaire elle est pas mal celle là (je dis ça mais ça doit pas être marrant tous les jours).


Dernière édition par Air Marty le Mar 30 Juin 2015 - 8:21, édité 1 fois

Air Marty
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 9
Date d'inscription : 27/06/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond mais pas la forme

Message par Princeton le Dim 28 Juin 2015 - 22:36

Salut,

Belle présentation, j'aime le fond autant que la forme, directe et honnête. Je me suis bien reconnu dans tes propos, l'ennui, l'excès, la soif insatiable qu'est la curiosité, la recherche de nouvelles expériences, les études diverses et chaotiques, et puis souvent des périodes de dépense énergétique intenses, comme pour évacuer ce trop-plein, cet excès, qui revient, encore, sans cesse, inépuisable mais épuisant et pesant, comme une énergie brute qui ne sait plus où donner de la tête, qui ne sait plus où donner du corps. Et puis on a le même âge. Bienvenue sur le forum en tout cas ! A+

Princeton
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1282
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 28
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond mais pas la forme

Message par Vladimir Vissotsky le Lun 29 Juin 2015 - 2:07

Yes!!!
Le QI est un concept vaseux... l'imagerie cérébrale serait plus pertinente.
Mais bref, il faut que l'être humain se définisse...
Et tente par cela de limiter sa vie.
Un QI figé à vie !!! Tu imagines la loose.
Et encore... et encore...

Quand je fais de la musique, je m'emmerde
Quand je baise, je m'emmerde

Moi c'est cela qui me choque !!!
La musique est une vie.
Et la baise, c'est vitale. Comment se sentir en vie si dans l'action là plus essentielle (je parle d'essence, le truc qui succède l'existence selon Sartre, le philosophe, pas le département !!!) tu t'emmerdes.
Ben non, la baise, c'est la quintessence de la vie.
L'orgie qui fait que l'on respire et ne tombe pas plus bas que l'on est.
Et l'autre, dans la chaleur de nos bras que l'on sens monter en chaleur, frissonner non pas de froid mais d'envie, le regard qu'on te lance, les mots, les souffles, les râles, le réveil dans des bras aimés, et plus encore la voix qui te berce dans le sommeil, cela est vital.
Car l'on est humain et non plus animal.

amour ou colère

Doux ou très violent

Je suis excès
Le bel âge ou l'on ne calcule pas sa vie en Euros. Ou l'on se contente d'être dans une vérité, celle de se sentir en vie. Cultive cela.

Sortir de ma tête, je veux sortir de ma tête

Habiter mon corps, comment c'est en dedans? Quelle température il fait? Est ce que je peux m'y sentir bien?

Arrêter de penser, juger, décortiquer

J'ai l'impression que les zèbres s'entretiennent dans cette direction

Penser, pour tirer le meilleur profit, de la vie et des autres

Me direz vous, je me trompe?
Tu ne te trompes pas. Ici on est dans une savane ou les chacals sont rois.
Et si ce n'est que par toi et pour toi, personne ne pourra t'aider.
La vie et le monde sont devant toi.

Peut être suis je plus punk que zèbre?
Yessssssssssssssssssssssssssssss

Punk power:

Punk power a écrit:

Vladimir Vissotsky
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 30
Date d'inscription : 28/06/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond mais pas la forme

Message par Poisson pas pané le Lun 29 Juin 2015 - 12:01

Salut.
Ça fait du bien aussi un peu d'art brut. Direct.



Poisson pas pané
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 351
Date d'inscription : 25/04/2015
Age : 32

http://guylaineregnier.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond mais pas la forme

Message par xouvi le Mar 30 Juin 2015 - 0:18

Merci pour l'accueil!

Merci poèterouge

Haha Doom,

"c'te bande d'indiens", ça sonne!
Pour le calligramme il est un peu grossier, pas moyen de dessiner un soleil...!

Atlasovaste, merci pour la définition zèbre & QI, j'accroche définitivement pas au concept QI, quant aux zèbres quel est le modèle le plus courant ici?
La centrale que tu connais était sombre ou soleil? Dans l'humeur, l'énergie?

Air Marty et Princeton, est ce que vous arrivez à trouver un semblant d'équilibre? Une formule qui marche?

Princeton, je pense qu'habiter Paris n'aide pas, quand j'y vais quelques jours, je deviens juste fou, l'énergie qu'elle brasse est immense. T'arrives à te poser? A souffler?

Vladimir, l'imagerie pour se rendre compte des échanges entre les aires?
Le QI c'est figé? Si d'un test à l'autre on progresse? Impossible?

Pour la musique, quand je joue, souvent je pense, je veux dire je pense à côté, à autre chose. Des souvenirs, des gens, des images. Je suis pas là. Je suis pas dans l'instrument, ni dans les doigts.
Pour le sexe même problème.
J'espère rencontrer une partenaire avec qui je pourrai aller lentement. Le but étant de rester connecté.
J'ai que des très vieux souvenirs de connexion. Avec ma première copine.
Pour le reste, trop cérébral, loin dans ma tête, les pensées dévient, je m'emmerde, je me bride, comme le reste.
Je pense que la musique et le sexe ont la même forme, je cherche l'authenticité, si le partage n'est pas total, la confiance qui va avec, alors je ne peux pas vibrer avec l'autre. C'est très frustrant.
Faire la quête à la vie, sans le sexe, c'est juste impossible. J'ai accès à une dimension, assez étrange. Sage avant l'âge. Et malgré moi.
Ca reviendra je pense... (j'espère!)

Que veux tu dire par "Ou l'on se contente d'être dans une vérité, celle de se sentir en vie. Cultive cela."

Que je dois rester dans mes excès? Tant que je les vis? Que je les ressens?

J'aime pas les chacals. J'aime bien la bonté. Même si comme dirait un ami:
"qu'est ce qu'on veut sauver, sinon nos putains de gueules, de l'oubli, de la solitude, du manque?"

Est ce que quand je tends la main à une mamie, j'espère qu'on me la tendra à mon tour? Des fois je me demande...

(Didier Super il est zèbre?)

Poisson pas pané, merci!


Petite question, pour ceux qui savent, beaucoup de zèbres ici sont suivis? Par des psy et tout le tralala?












xouvi
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 13
Date d'inscription : 28/06/2015
Age : 28
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond mais pas la forme

Message par Invité le Mar 30 Juin 2015 - 9:32

Bienvenue xouvi!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond mais pas la forme

Message par ShineFlower le Mar 30 Juin 2015 - 9:47

Bienvenue Very Happy

ShineFlower
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3505
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 57
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond mais pas la forme

Message par Air Marty le Mar 30 Juin 2015 - 10:14

xouvi a écrit:Air Marty et Princeton, est ce que vous arrivez à trouver un semblant d'équilibre? Une formule qui marche?
Je vais te faire une réponse de Normand...ou et non...

Je me suis donné à fond dans le sport (oh tiens une occupation supplémentaire c'est cool ça fait passer le temps) ça tombait bien (et sans doute ce n'était pas anodin) car mon couple n'allait pas très bien à l'époque donc j'ai désinvesti mon couple pour m'éclater dans le sport (solution de facilité tu me diras pour un zèbre qui fuit les rapports humains c'est toujours plus facile d'esquiver).

En terme de ressenti physique c'était vraiment bien car la maitrise de mon corps, ma santé, ma forme en terme d'hygiène de vie était au top, par contre côté couple c'était pas la panacée, d'ailleurs j'ai fini par divorcer, un divorce pas forcément lié à cet investissement mais c'était un tout.

Donc pour répondre à ta question l'équilibre dur de le trouver, je le recherche de nouveau aujourd'hui.

J'ai arrêté le sport pendant plusieurs année ce qui n'était pas forcément une bonne idée, maintenant j'essai de reprendre à mon rythme car c'est primordial d'avoir pour moi cette activité physique et ce pour plusieurs raisons : tout d'abord l'hygiène de vie, pendant que je fais du sport mon cerveau se défragmente ça permet de ranger le bordel et surtout la fatigue physique qui permet de mettre le corps et l'esprit en sourdine et ça c'est pas mal (bon j'avoue il y a peut-être aussi un paramètre dopamine qui entre en ligne de compte).

Air Marty
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 9
Date d'inscription : 27/06/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond mais pas la forme

Message par Vladimir Vissotsky le Mar 30 Juin 2015 - 11:20

Ou l'on se contente d'être dans une vérité, celle de se sentir en vie. Cultive cela."
Air Marty illustre ce que je veux dire par son précédent post.
Elle a évacué une réalité, celle de son couple, pour se centrer sur une autre. Pour elle c'est ce qui l'a maintenue en vie.
Quand un problème a été résolu (pour le peu qu'il le soit), elle s'est tourné vers l'autre.
Elle donne aussi le hic du hoc à cela. S'enfermer dans sa vérité sans comprendre qu'il n'y en a pas d’intrinsèque. Qu'elle est fragmentée.

Le sport était une vérité, son couple une autre, etc...
Et comme elle n'a pas su les lier les unes aux autres, elle a divorcé.
Ce qui en soit n'est qu'un détail dans sa vie car cela ne l'a pas tué.
Cela l'a remise en phase avec d'autres vérités.
Garde des enfants, partage des biens, et toutes les joies du divorce.

Bref, je pense juste que la plupart des gens se fourvoient en pensant maîtriser leur vie alors qu'ils contrôlent pas leurS vieS.
Ils pensent que leurs actions sont les meilleures pour un problème posé mais ils n'extrapolent pas ce problème en le projetant dans le futur. Et finalement, comme si ils jouaient à la marelle, ils vont de problèmes en problèmes.

Que je dois rester dans mes excès? Tant que je les vis? Que je les ressens?
Non, je ne pense pas.
A force d'être dans l'excès on ressent moins les choses.
Fait l'amour 10 fois dans la journée, la dixième fois sera moins fun que la première.
Par contre pour moi, la troisième ou la quatrième sera la plus tripante, c'est une mise en route.
Pour moi l'excès doit être dans la finalité que l'on donne à chaque chose, pas dans les moyens utilisés.
C'est compliqué.

Je veux éliminer un ennemi, je ne vais pas balancer l'arme nucléaire sur lui. Les dégâts seraient trop important et je toucherai d'autres personnes. Par contre je peux déclarer la guerre à outrance et tous mettre en place dans ma vie quotidienne pour le combattre.
J'apporte un café aux autres pas à lui.
J'ignore cette personne lors des réunions.
Et quotidiennement j'essaye toutefois de tenter une réconciliation qui va dans le sens global que je donne à mes actions.
Ne plus réfléchir individuellement, ni collectivement totalement, être dans une zone médiane ou l'on sait que l'individu est la seule chose qui compte mais que c'est les autres qui lui donnent sa valeur par le regard qui lui tendent.

Est ce que quand je tends la main à une mamie, j'espère qu'on me la tendra à mon tour? Des fois je me demande...
Moi si je tends la main à une mamie je n'attends rien d'elle. Je le fais pour moi et par moi.
Et si on m'aide je ne dis jamais merci. Cela ne sert à rien car l'autre n'a pas été forcé de le faire, il l'a fait en toute conscience.
Le merci, c'est pour l'effort ou la gêne...


Vladimir Vissotsky
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 30
Date d'inscription : 28/06/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond mais pas la forme

Message par Air Marty le Mar 30 Juin 2015 - 12:27

Vladimir Vysotsky a écrit:Air Marty illustre ce que je veux dire par son précédent post.
Elle a évacué une réalité (...)

Il ça suffira Cool

Air Marty
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 9
Date d'inscription : 27/06/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond mais pas la forme

Message par Air Marty le Mar 30 Juin 2015 - 16:09

Vladimir Vysotsky a écrit:Air Marty illustre ce que je veux dire par son précédent post.
Elle a évacué une réalité (...)

Il ça suffira Cool

Air Marty
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 9
Date d'inscription : 27/06/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond mais pas la forme

Message par Major Tom le Mer 1 Juil 2015 - 15:24

...


Dernière édition par Major Tom le Jeu 2 Juil 2015 - 21:56, édité 1 fois

Major Tom
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 13
Date d'inscription : 29/06/2015
Age : 43
Localisation : agglomération lilloise (59)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond mais pas la forme

Message par Phierd'ars le Mer 1 Juil 2015 - 16:18

Bonjour Xouvi,

J'aime beaucoup ta présentation. Je m'y retrouve.
Je ne comprends pas non plus cette notion de QI parce qu'à mon avis, ceux qui ont une mesure valable n'ont pas de problème.

Le côté, je ne suis pas là même quand je veux : cela me parle;
Je fais de la musique, mais je m’entraîne pas, je m'engage pour une cause mais je suis en retrait...

Pas encore trouvé la solution pour être vraiment là à faire ce que j'ai décidé de faire.
Alors je me laisse porter, les autres décident pour moi.

A bientôt.
Philippe

Phierd'ars
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 306
Date d'inscription : 09/04/2013
Age : 46
Localisation : banlieue Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond mais pas la forme

Message par Princeton le Mer 1 Juil 2015 - 16:36

xouvi a écrit:Air Marty et Princeton, est ce que vous arrivez à trouver un semblant d'équilibre? Une formule qui marche?

Princeton, je pense qu'habiter Paris n'aide pas, quand j'y vais quelques jours, je deviens juste fou, l'énergie qu'elle brasse est immense. T'arrives à te poser? A souffler?

Salut,

Trouver je ne sais pas, mais je cherche. Enfin je ne cherche pas tant un équilibre qu'une manière de dépenser cette énergie dans des voies ou des canaux qui me plaisent et qui ont un sens pour moi.

Tu as bien deviné, j'en ai marre de Paris, et j'ai pour projet de déménager. L'hyperesthésie n'aide pas à vivre dans une ville comme Paris et j'ai tendance à me fatiguer rapidement quand je suis trop longtemps à l'extérieur. J'y suis resté si longtemps parce que c'est ma ville d'origine et celle où j'ai grandi.

Petite question, pour ceux qui savent, beaucoup de zèbres ici sont suivis? Par des psy et tout le tralala?

Oui, je le suis depuis plus d'un an maintenant, et c'est probablement la meilleure décision que j'ai prise de ma vie.

A bientôt ! :-)

Princeton
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1282
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 28
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond mais pas la forme

Message par Atlasovaste le Mer 1 Juil 2015 - 18:17

A mon avis, on a tous des préjugés sur le QI au départ. Et puis on peut commencer à trouver ça intéressant quand on se renseigne dessus. Pour moi, le déclic a été de comprendre qu'on mesure plusieurs types de capacités différentes, et que des écarts entre ces capacités permettent de définir un profil.

Le QI n'est pas si basique et réducteur que l'image qu'on peut s'en faire.

C'est pas le lieu pour débattre du QI... mais c'est quand même un des instruments utilisés par les psys qui vont diagnostiquer si vous avez un fonctionnement spécifique côté "surefficience mentale" ou si votre spécificité/problème est autre, ou plus complexe. Vlad, c'est pas parce que le QI est plus ou moins figé que l'être humain derrière est figé.
Le QI est loin d'être si vaseux que ça, il ne faut juste pas lui faire dire autre chose que ce qu'il prétend mesurer. C'est quasiment la seule donnée un tant soit peu tangible qui témoigne d'une réalité d'un fonctionnement différent.

On est d'accord que le QI ne mesure pas l'intelligence (à défaut d'une définition unanimement établie de l'intelligence). Pour aller plus loin que ça dans les spéculations, faut pas jeter bébé avec l'eau du bain, et attendre d'avoir pu passer un WAIS avant d'avancer des jugements dessus.
Mais bref...

xouvi, j'ai vu la centrale nucléaire à 3 IRL, c'est quelqu'un de très sympa et positif, mais avec des comportements de fuite en avant je trouve. Trop de bars, trop de pintes, mais on dirait qu'il a atteint sa limite et qu'il ait décidé de se calmer. Ce qui est salutaire Wink Je suis pas familier du fonctionnement des centrales, mais j'aurais tendance à croire qu'il vaut mieux éviter la surchauffe Very Happy

Le type le plus courant de personnes ici ? Incontestablement des gens plutôt introvertis et hypersensibles. Les généralités qu'on peut faire s'arrêtent là à mon avis...

Perso je n'emploie pas le terme zèbre car comme je t'ai dit, je trouve qu'il ne veut rien dire.
Certains se présenteront hyperactifs, aspies, hyperémotifs, hypersensibles, insensibles, HQI, synesthètes, optimistes, pessimistes, dépressifs, ex-dépressifs, bipolaires, "intuitifs-réceptifs" ou antisectaires rationalistes, gays, bis, hétéros, féministes ou antiféministes, cérébraux, anxieux, inadaptés sociaux ou extravertis, et je trouve ça nettement plus parlant.
Ainsi je sais tout de suite qui est la personne quand elle se décrit (et, si c'est un "intuitif-réceptif", je peux m'enfuir...  Téléportation  )

A mon avis il n'y a aucun point commun entre tous ces gens a priori. "Zèbre" donne un faux sentiment d'appartenance.

Atlasovaste
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 107
Date d'inscription : 15/11/2013
Localisation : Aperpèthe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond mais pas la forme

Message par xouvi le Sam 4 Juil 2015 - 15:37

Merci pas parfaite!
Merci fleur qui brille!

Salut Air Marty! J'ai une question bête, pourquoi "oui et non" est une réponse de Normand? (pour moi oui et non c'est plutôt une réponse d'humain)
Donc tu parviens, dans le sport, à ce point de chute où tu te sens fatigué?
Mon problème est que je ne l'atteins jamais.
Ni dans le sport, ni dans le sexe, ni dans la musique, ni dans rien.
Pour moi le sport n'est pas un facteur équilibrant. Juste une soupape. Sortir le trop plein.
Pourquoi tu as arrêté le sport? Décision? Manque de temps? J'ai aussi diminué le volume de mes entraînements ainsi que leur fréquence, et je crois que je le regrette...!
Ne trouves tu pas dangereux à terme de désinvestir un domaine (ton couple à l'époque) pour en investir un autre?

Salut Vladimir, qu'est ce que tu appelles "contrôler noS vieS"?
Qu'est ce qu'une vérité fragmentée? La somme des équilibres/vérités qu'on trouverait dans chacun de nos domaines d'actions, de pensées? Se comprendre soi? Comprendre les autres? Ou simplement savoir se placer?
Qu'est ce que tu entends par "l'excès doit être dans la finalité que l'on donne à chaque chose, pas dans les moyens utilisés."?

Ici l'ennemi c'est moi. Comme pour beaucoup de gens sûrement?

J'aime bien ta vision des choses. Tu prônes (il me semble), l'équilibre, la relativité.
J'ai un fonctionnement et une approche très dichotomique. Dans un total opposé.

J'aime ou j'exècre. Je juge. Je condamne. Gravement. Et ça me dessert constamment. J'ai du mal à accepter qu'il n'y a ni gentil, ni méchant, qu'on essaie juste de sauver sa peau, de trouver la justesse dans la relation à soi et aux autres.

J'essaie de m'entourer de gens qui pensent comme toi, pour adoucir mes angles, les contours, rendre ma forme plus malléable. Le puis-je? Je ne sais pas... Est ce que je dois le faire? Je ne sais pas non plus... S'adapter pour ne pas casser, se courber, suivre un mouvement, essayer...

Quand tu aides la mamie, est ce que tu as pour dessein de rendre ce monde meilleur? Est ce que ton action s'arrête à l'instant? Ou est ce que tu te projettes? Est ce que tu te sens gentil ou normal?

Bref, ça en fait des questions!

Salut Philippe,
qu'entends tu par "ceux qui ont une mesure valable n'ont pas de problèmes"? Qu'est ce que tu mets derrière "problèmes"?

Pourquoi se laisser porter par les autres? Tu ne penses pas que ça vient aussi de l'éducation, plus que du caractère? Est ce que tes parents ont choisi pour toi? Je n'ai pas ce problème quant au choix de ce que je veux faire ou ne pas faire, j'ai surtout un souci de présence, d'habiter l'instant.

N'est ce pas un maux d'époque? Ce clivage, entre corps et esprit? Je suis ici et ailleurs, à qui j'écris sur ce forum? Dans quel espace temps? Est ce que j'ai une forme, une apparence. Qu'est ce que dirait Descartes sur le XIXème siècle?!
Je pense pas que la technologie ne nous aide trop à retrouver l'unité.

J'ai vu personne plus dans l'instant que les papys paysans qui regardent un arbre, qui prennent un bain de soleil en regardant pousser leurs salades.

Maintenant on a le temps de faire la quête à la vie, plutôt qu'à la survie. Y'a un truc qui a changé. Je pense.

Salut Princeton, comment se traduit ton hyperesthésie, qu'est ce que tes yeux cherchent?

La vile attise, terriblement, raz de marée humain, aussi semblables qu'ovnis les uns pour les autres.

Pour moi l'incompréhension est totale. La connexion inexistante. Je vois pas le lien.

Y'a que quand je vois les gens ivres que j'ai l'impression qu'ils arrivent à se piger, la petite révolution en marche, nocturne, éphémère.

Sinon la ville c'est bon que pour se perdre. Est ce que c'est l'âge? La culture? L'époque?

Tu comptes déménager où?

Qu'est ce que t'apportes le psy? Tu sens la différence?

Salut Atlasovaste,
La seule chose qui résulte du QI est un chiffre, comment ce seul chiffre peut traduire de différentes capacités, d'une spécificité de raisonnement?

Oui la surchauffe c'est pas bon. J'ai connu que ça je crois.

J'aime bien ton expression "la fuite en avant", comment on fuit en avant?

J'ai l'image d'un type qui se casse la gueule en courant, et qui continue de courir pour ne pas tomber, un truc assez effrayant haha

Comment, "diable", peut on être hypersensible et introverti?

Comment les gens peuvent déprimer et dormir? être en colère et dormir? ressentir fort, et n'exprimer rien?

A quel moment le corps peut à ce point se soumettre à ce calme apparent?

Quel lynchage psychologique, insidieux, transforme un enfant expressif, en un ado lunatique, en un adulte stoïque?

Quelle tempête se cache?

Est ce que c'est ça être adulte?

Est ce que je couve un syndrome de Peter Pan?

C'est incompréhensible pour moi.

J'ai croisé un ami qui m'a dit hier

"y'a 2 types de gens, ceux qui se battent pour les émotions, et ceux qui se battent contre les émotions"

j'ai le sentiment de faire partie des premiers, et depuis toujours,

et que 99% des gens face à moi, font partie de la deuxième catégorie.

Bizarrement, tout comme lui. J'absorbe ce qu'il appelle "la violence".

La violence des gens.

La violence de ces visages inexpressifs, statiques, qui, pourtant, cachent en eux (j'espère) autant de questions que celles que je me pose, autant de doutes, de peurs, de "pourquoi?", de solitude...

Mais le masque persiste


Qu'est ce que tu appelles "intuitif-réceptif"? Pourquoi il faut fuir?


Merci les Z









xouvi
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 13
Date d'inscription : 28/06/2015
Age : 28
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond mais pas la forme

Message par Atlasovaste le Sam 4 Juil 2015 - 22:25

xouvi a écrit:
Salut Atlasovaste,

-Lut xouvi !

xouvi a écrit:
La seule chose qui résulte du QI est un chiffre, comment ce seul chiffre peut traduire de différentes capacités, d'une spécificité de raisonnement?

Pas un, mais quatre indices : compréhension verbale, vitesse de traitement, raisonnement perceptif, mémoire de travail.
Tu peux avoir des forces dans des domaines et des faiblesses ailleurs.
C'est quand quelqu'un m'a dit ça que je suis passé de "han le QI c'est juste pour se la péter" à "ah mais tiens ça a l'air intéressant en fait".

xouvi a écrit:
Oui la surchauffe c'est pas bon. J'ai connu que ça je crois.  
Il y a deux méthodes principales de refroidissement pour une centrale : par air et par eau.  alien

xouvi a écrit: J'aime bien ton expression "la fuite en avant", comment on fuit en avant?
J'ai l'image d'un type qui se casse la gueule en courant, et qui continue de courir pour ne pas tomber, un truc assez effrayant haha  
Oui, c'est rigolo je ne me le représentait pas comme ça, mais c'est exactement ça : continuer de courir pour pas se péter la gueule.
C'est une expression qui veut dire, en gros, continuer de faire la même chose toujours plus pour ne pas avoir à s'arrêter réfléchir et constater l'étendue des dégâts...

xouvi a écrit:
Comment, "diable", peut on être hypersensible et introverti?  

Perso de ma place d'introverti je trouve ça rigolo que tu dises ça, pour moi ça coule de source Smile
Je dirais que ça vient principalement de deux facteurs :
1) un inné : hypersensibilité implique dans certains cas faculté à être totalement absorbé par l'observation d'un phénomène. Appelons ça contemplation...
2) un acquis : Difficulté à communiquer ses pensées aux autres ce qui amène un renfermement progressif.

xouvi a écrit:
A quel moment le corps peut à ce point se soumettre à ce calme apparent?  
Ca ne fait probablement pas que du bien au corps, c'est certain.
Maintenant ça ne lui fait pas forcément que du mal non plus.

xouvi a écrit: Quel lynchage psychologique, insidieux, transforme un enfant expressif, en un ado lunatique, en un adulte stoïque?  
Je sais que c'est un question rhétorique mais la morale, les convenances, les moqueries, la soumission à la norme.

xouvi a écrit:Quelle tempête se cache?
Est ce que c'est ça être adulte?  
Etre vraiment adulte c'est beaucoup plus que ça.
Maintenant être "adulte", avec des guillemets, selon la société, ça peut aller d'avoir du poil au bras à avoir un carnet de chèques, en passant par être soumis et poli ou bien agressif et dominateur.
Maintenant, si tu veux mon avis, ce serait une erreur de croire que tous les gens en apparence calme se prennent pour des adultes.
Calme et sérieux se ressemblent en apparence seulement...

xouvi a écrit:Est ce que je couve un syndrome de Peter Pan?
Ca n'aurait rien de très surprenant... Wink
Dans l'hypothèse, tu aurais plein d'amis ici !

xouvi a écrit:
J'ai croisé un ami qui m'a dit hier
"y'a 2 types de gens, ceux qui se battent pour les émotions, et ceux qui se battent contre les émotions"
j'ai le sentiment de faire partie des premiers, et depuis toujours,
et que 99% des gens face à moi, font partie de la deuxième catégorie.

C'est aussi ce que me disait centrale nucléaire.
Maintenant c'est un ressenti, donc loin de moi l'idée de le remettre en question, mais je serais vous je me méfierais des conclusions que ça induit.
En particulier, tous les gens calmes ne le sont pas pour les mêmes raisons.
Autre exemple, pour parler de moi, j'ai le sentiment de contrôler mes affects, de pas trop m'exprimer, d'être timide, secret. Ca ne veut pas dire que je me bats contre mes émotions.
Tout comme toi je m'insurge contre le manque de prise en compte de l'émotion dans la société.
Si on se croise et que tu crois que je suis sans émotions parce que je ne les exprime pas... ce serait assurément un terrible malentendu. Smile

xouvi a écrit: Bizarrement, tout comme lui. J'absorbe ce qu'il appelle "la violence".

La violence des gens.

La violence de ces visages inexpressifs, statiques, qui, pourtant, cachent en eux (j'espère) autant de questions que celles que je me pose, autant de doutes, de peurs, de "pourquoi?", de solitude...

Mais le masque persiste  

J'ai un problème comparable mais en symétrique.
N'exprimant pas tant que ça mes sentiments sur mon visage, je pensais que tout le monde était comme moi et cherchait juste une occasion de dialoguer avec les autres et exprimer ce qu'il gardait renfermé. Maintenant j'ai compris que les gens (je parle des gens dans la rue par exemple) n'ont pas forcément la même attente que que moi de communiquer.
Mais je pense que ce serait une erreur de croire, à l'inverse, que tout le monde est fermé juste parce qu'il n'en a rien à foutre de rien. Toute généralité est fausse à un certain niveau.
"La violence" de ces visages inexpressifs, c'est une projection que tu fais... j'admets très bien que ce soit une souffrance très réelle, vu ce que m'en a raconté centrale.
Je constate qu'en effet notre société repose sur une dichotomie ce que j'exprime / ce que je pense.

Les gens comme toi ont peut-être moins intériorisé cette séparation-là.
Essaie de te dire que les gens n'y peuvent rien, que pour eux c'est normal et qu'il n'ont rien contre toi ou ne cherchent pas à t'empêcher de vivre...
Dis-toi aussi que pour les introvertis, c'est un coût et un effort de s'exprimer, pas une façon naturelle de vivre et de s'exprimer qui les fait forcément se sentir bien...

xouvi a écrit:
Qu'est ce que tu appelles "intuitif-réceptif"? Pourquoi il faut fuir?

Sujet sensible. (lol).
J'espère ne froisser personne en disant que c'est une façon rassurante (et valorisante) de se nommer qu'ont ceux qui croient au paranormal.
Eh oui des études auraient montré que le QI n'a aucune influence sur la croyance au paranormal, ce qui est bien triste.
Je suis moi-même ouvert à un tas d'hypothèses farfelues. Mais faut pas pousser... un exemple ici : http://www.zebrascrossing.net/t21646-carnets-de-j-krishnamurti-mardi-19-mai-19h15-paris-14eme#946420

Atlasovaste
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 107
Date d'inscription : 15/11/2013
Localisation : Aperpèthe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond mais pas la forme

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:18


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum