Enfant précoce et relations à l'école et au collège, votre expérience?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Enfant précoce et relations à l'école et au collège, votre expérience?

Message par Invité le Ven 3 Juil 2015 - 14:51

lechalote a écrit:Ah ça oui! Heu...pas tout le temps, mais pas loin  Cocard
Quality over quantity Wink

lechalote a écrit:Bouhouhou  Calimero  (ouais j'ai cliqué sur + de smileys et ça m'éclate!)
affraid  Shocked  Idea  Horreur  facepalm  

Pas sûr Perplexe ...  Papy  Idée

Sois cool ! Dent pétée  Pété de rire  Passionné  Bave

Si tu me lances ... Razz  albino

lechalote a écrit:Merci  Amis  Top les deux liens. Je pense à l'hypnose d'ailleurs, car mon nouveau chef est un vrai malade, et j'ai beau savoir qu'il ne peut rien me faire, y'a un truc dans mon bide ou ailleurs qui n'a pas pigé ça...Cette fois, je ne veux pas me barrer parce que je le vois très peu, et que j'ai vécu ça, donc je SAIS (dans mon cerveau seulement malheureusement) qu'il n'a de prise sur moi que si je le veux bien. Et nos 7 mn de communication /semaine devraient être gérables sans xanax...
Tu en as peur ? Généralement, les intestins noués, c'est parlant Wink .

J'ai fait un burnout. Quand je suis revenu au taf, je n'arrêtais pas de dire non. Poliment, et parfois très directement. Mon chef m'a félicité à l'entretien annuel suivant. A croire qu'il aimait se faire rembarrer.

lechalote a écrit:C'est vrai !N'empêche, je déteste qu'on utilise ses petits privilèges pour sa pomme. Comme faire monter sa fille de 14 ans la moitié du temps dans le spectacle d'une classe de CM1 et la faire applaudir une heure. Ou être responsable du service scolaire et se croire tout permis. Ou être CPE et avoir un fils harceleur. Ou être chef et défouler ses névroses sur les autres.  Groumph
Les autres ne pensent pas comme toi. Tes limites ne sont pas leurs limites ... Est-ce injuste si tu es une "zèbre" ? Razz Wink

lechalote a écrit:Nan, nan. Il m'a dit que la moyenne était bien supérieure à la moyenne nationale  Se tape la tête cont
La moyenne de ? l'environnement, ou de ta fille ?

lechalote a écrit:Hourra !
cheers Wink

Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant précoce et relations à l'école et au collège, votre expérience?

Message par lechalote le Ven 3 Juil 2015 - 15:23

Aimant a écrit: Si tu me lances ... Razz  albino


J'adore! Mon préféré c'est quand même celui là  Crazy je ne peux pas le voir sans me marrer!

Aimant a écrit:
lechalote a écrit:Merci  Amis  Top les deux liens. Je pense à l'hypnose d'ailleurs, car mon nouveau chef est un vrai malade, et j'ai beau savoir qu'il ne peut rien me faire, y'a un truc dans mon bide ou ailleurs qui n'a pas pigé ça...Cette fois, je ne veux pas me barrer parce que je le vois très peu, et que j'ai vécu ça, donc je SAIS (dans mon cerveau seulement malheureusement) qu'il n'a de prise sur moi que si je le veux bien. Et nos 7 mn de communication /semaine devraient être gérables sans xanax...
Tu en as peur ? Généralement, les intestins noués, c'est parlant Wink .

J'ai fait un burnout. Quand je suis revenu au taf, je n'arrêtais pas de dire non. Poliment, et parfois très directement. Mon chef m'a félicité à l'entretien annuel suivant. A croire qu'il aimait se faire rembarrer.

Oui, il me fait peur. La folie me fait peur, depuis toujours. Et je sais qu'il adore qu'on l'envoie balader, mais je peux pô (fait dire que ce qu'il me dit est tellement débimle qu'à chaque fois je reste coite). D'où l'hypnose, des fois que ça marche...

Aimant a écrit:
lechalote a écrit:C'est vrai !N'empêche, je déteste qu'on utilise ses petits privilèges pour sa pomme. Comme faire monter sa fille de 14 ans la moitié du temps dans le spectacle d'une classe de CM1 et la faire applaudir une heure. Ou être responsable du service scolaire et se croire tout permis. Ou être CPE et avoir un fils harceleur. Ou être chef et défouler ses névroses sur les autres.  Groumph
Les autres ne pensent pas comme toi. Tes limites ne sont pas leurs limites ... Est-ce injuste si tu es une "zèbre" ? Razz Wink

Tssss...one point.  mouais J'aime pô admettre que j'ai tort. Mais c'est naze, c'est naze, c'est naze!  Scrogneugneu !

Aimant a écrit:
lechalote a écrit:Nan, nan. Il m'a dit que la moyenne était bien supérieure à la moyenne nationale  Se tape la tête cont
La moyenne de ? l'environnement, ou de ta fille ?

L'environnement. Paraît qu'il est très bon (tous les parents avec qui j'ai parlé sont catastrophés du niveau en comparaison de leurs enfants plus âgés). et donc la moyenne de ma fille est très bien dans cet environnement exceptionnel, tu pense. facepalm

lechalote a écrit:Hourra !
Aimant a écrit:cheers Wink

Very Happy

Pour Toi

lechalote
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 103
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant précoce et relations à l'école et au collège, votre expérience?

Message par Invité le Sam 4 Juil 2015 - 14:08

Comment vas-tu aujourd'hui ?

lechalote a écrit:J'adore! Mon préféré c'est quand même celui là  Crazy je ne peux pas le voir sans me marrer!
Merde ! Je ne savais pas que ZC avait une photo de moi !! affraid confused Wink

Perso, c'est celui-là : afro

lechalote a écrit:Oui, il me fait peur. La folie me fait peur, depuis toujours. Et je sais qu'il adore qu'on l'envoie balader, mais je peux pô (fait dire que ce qu'il me dit est tellement débimle qu'à chaque fois je reste coite). D'où l'hypnose, des fois que ça marche...
Je ne suis pas certain que l'hypnose soit le meilleur truc dans ton cas. Je lis autre chose, de plus fondamental pour toi. Mais quoiqu'il en soit, tu risques de douiller, à cause de ce fondement.

lechalote a écrit:Tssss...one point.  mouais J'aime pô admettre que j'ai tort. Mais c'est naze, c'est naze, c'est naze!  Scrogneugneu !
Ce n'est pas une histoire de point, ni d'avoir raison ou tort. Tu as raison. Le tout est de comprendre pourquoi tu as raison Smile

lechalote a écrit:L'environnement. Paraît qu'il est très bon (tous les parents avec qui j'ai parlé sont catastrophés du niveau en comparaison de leurs enfants plus âgés). et donc la moyenne de ma fille est très bien dans cet environnement exceptionnel, tu pense.  facepalm
Si tous les parents sont catastrophés, alors il ne faut pas chercher plus loin. Wink

lechalote a écrit:Pour Toi
Merci Smile
Long hug

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant précoce et relations à l'école et au collège, votre expérience?

Message par lechalote le Sam 4 Juil 2015 - 16:06

Aimant a écrit:Comment vas-tu aujourd'hui ?

Chaud. Je pense installer un transat chez Picard et faire un après-midi free ice cream pour ma fille.  Yahoo !

C'est adorable de demander. Ca me fait penser à...dans un livre d'Alexandre Jollien, il écrit comment, au cours de ses années passées ans un établissement spécialisé, ce "comment vas tu d'un copain" qui pouvait à peine parler prenait une place incroyable, et comme il était ému que cet ami pourtant très fortement handicapé puisse sincèrement s'inquiéter pour lui. C'était pour le comment vas-tu sincère  Smile  J'aimerais laisser ce cerveau au placard, mais plutôt bien. J'ai objectivement une vie plutôt merveilleuse, j'aimerais ne pas me la gâcher bêtement.
Et toi? Comment vas-tu?


Aimant a écrit:Je ne suis pas certain que l'hypnose soit le meilleur truc dans ton cas. Je lis autre chose, de plus fondamental pour toi. Mais quoiqu'il en soit, tu risques de douiller, à cause de ce fondement.

Tu m'intéresses. Dis moi. C'est sincère, pour une fois je ne suis pas sur la défensive. Tu te doutes que j'ai largement étudié le sujet dans tous les sens. Mon problème concret aujourd'hui, ce sont les mots qui collent à la tête. Je voudrais pouvoir être avec mon chef et entendre "blablablabla" au lieu des mots ineptes qu'il dit à mon sujet. Si ça n'était pas mon chef, je me contenterais de dire "Je ne comprends pas ce que tu racontes", et je tournerais les talons. Mais là, je dois écouter ce crétin doublé d'un fou furieux en faisant semblant d'être attentive et sans lui faire bouffer son PC. Ca me mine. Et même temps, c'est con, vu que je compte retrouver un autre job loin de ce toxique très vite (il est vraiment connu comme le loup blanc sur le marché).

Tout ça est carrément off topic, mais je ne sais pas comment on fait. C'est "spoiler c'est ça?

lechalote
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 103
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant précoce et relations à l'école et au collège, votre expérience?

Message par Lyanah le Sam 4 Juil 2015 - 17:54

Je n'ai pas tout lu, c'est beaucoup pour moi (alors que j'adore lire...) mais voilà mon expérience.

En maternelle, j'avais une copine ou deux, mais je préférais être dans ma bulle. J'appréciais les activités manuelles, ou le moment où, quand la classe était trop agitée, l'instit nous faisait asseoir devant nos tables et poser la tête sur nos bras croisés. Moments bénis de la journée ^^

En primaire, je n'avais pas beaucoup de relations avec mes camarades de classe. J'avais une amie étrangère à qui j'apprenais à parler correctement français (son accent était à couper au couteau ^^), puis une autre amie qui était ma voisine de classe. ça s'arrêtait là.

Au collège, j'avais un petit groupe de copines, mais je me rendais bien compte que j'étais "différente". J'ai fini une année scolaire en étant le mouton noir du bahut, j'avais juste une copine qui me parlait. J'ai fait avec.
Dans mon deuxième collège, je me suis fait une "amie-fusion" avec qui je suis restée jusqu'en terminale, et au lycée j'ai eu quelques très bons amis avec qui je m'entendais vraiment. Mais dans ma tête j'étais toujours un peu à part et s'ils n'étaient pas là, c'était pas bien grave. Je ne pensais pas spécialement à eux pendant les vacances, comme si je savais très bien que les relations étaient éphémères.

En résumé... des relations superficielles, et je ne cherchais pas à approfondir (l'amie-fusion, c'était elle qui a fusionné, moi je m'en serais passée :p). Et ça m'allait très bien ! ^^
(ça a changé depuis : j'ai des relations plus profondes, mais sans prise de tête Very Happy )

Lyanah
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 470
Date d'inscription : 12/11/2014
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant précoce et relations à l'école et au collège, votre expérience?

Message par lechalote le Sam 4 Juil 2015 - 19:24

Lyanah a écrit:
Je n'ai pas tout lu, c'est beaucoup pour moi (alors que j'adore lire...)


Oui, ce qui précède est un peu pénible, on a beaucoup disgressé  Laughing

Lyanah a écrit:mais voilà mon expérience.

En maternelle, j'avais une copine ou deux, mais je préférais être dans ma bulle. J'appréciais les activités manuelles, ou le moment où, quand la classe était trop agitée, l'instit nous faisait asseoir devant nos tables et poser la tête sur nos bras croisés. Moments bénis de la journée ^^

En primaire, je n'avais pas beaucoup de relations avec mes camarades de classe. J'avais une amie étrangère à qui j'apprenais à parler correctement français (son accent était à couper au couteau ^^), puis une autre amie qui était ma voisine de classe. ça s'arrêtait là.

Au collège, j'avais un petit groupe de copines, mais je me rendais bien compte que j'étais "différente". J'ai fini une année scolaire en étant le mouton noir du bahut, j'avais juste une copine qui me parlait. J'ai fait avec.
Dans mon deuxième collège, je me suis fait une "amie-fusion" avec qui je suis restée jusqu'en terminale, et au lycée j'ai eu quelques très bons amis avec qui je m'entendais vraiment. Mais dans ma tête j'étais toujours un peu à part et s'ils n'étaient pas là, c'était pas bien grave. Je ne pensais pas spécialement à eux pendant les vacances, comme si je savais très bien que les relations étaient éphémères.

En résumé... des relations superficielles, et je ne cherchais pas à approfondir (l'amie-fusion, c'était elle qui a fusionné, moi je m'en serais passée :p). Et ça m'allait très bien ! ^^
(ça a changé depuis : j'ai des relations plus profondes, mais sans prise de tête Very Happy )
Donc pas de souffrance si je te lis? Je vais en prendre de la graine pour mes filles Smile

lechalote
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 103
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant précoce et relations à l'école et au collège, votre expérience?

Message par Invité le Dim 5 Juil 2015 - 13:03

lechalote a écrit:Chaud. Je pense installer un transat chez Picard et faire un après-midi free ice cream pour ma fille.  Yahoo !
Héhé Smile . Pas mieux !

lechalote a écrit:C'est adorable de demander. Ca me fait penser à...dans un livre d'Alexandre Jollien, il écrit comment, au cours de ses années passées ans un établissement spécialisé, ce "comment vas tu d'un copain" qui pouvait à peine parler prenait une place incroyable, et comme il était ému que cet ami pourtant très fortement handicapé puisse sincèrement s'inquiéter pour lui. C'était pour le comment vas-tu sincère  Smile
Smile

lechalote a écrit:J'aimerais laisser ce cerveau au placard, mais plutôt bien. J'ai objectivement une vie plutôt merveilleuse, j'aimerais ne pas me la gâcher bêtement.
Pense à un truc qui te fait plaisir alors Smile

lechalote a écrit:Et toi? Comment vas-tu?
Très bien, merci Smile . Chaudement, aussi Smile

lechalote a écrit:Tu m'intéresses. Dis moi. C'est sincère, pour une fois je ne suis pas sur la défensive. Tu te doutes que j'ai largement étudié le sujet dans tous les sens. Mon problème concret aujourd'hui, ce sont les mots qui collent à la tête. Je voudrais pouvoir être avec mon chef et entendre "blablablabla" au lieu des mots ineptes qu'il dit à mon sujet. Si ça n'était pas mon chef, je me contenterais de dire "Je ne comprends pas ce que tu racontes", et je tournerais les talons. Mais là, je dois écouter ce crétin doublé d'un fou furieux en faisant semblant d'être attentive et sans lui faire bouffer son PC. Ca me mine. Et même temps, c'est con, vu que je compte retrouver un autre job loin de ce toxique très vite (il est vraiment connu comme le loup blanc sur le marché).

Tout ça est carrément off topic, mais je ne sais pas comment on fait. C'est "spoiler c'est ça?
Je me doute que tu l'as étudié Smile . Moi aussi, mais pas pour moi.

Je ne le vois pas comme étant hors sujet. C'est le rapport à l'autorité, et dire non à l'autorité. Pourquoi entendre les mots ineptes de ton chef ? Tu peux lui dire non. Tu risques quoi, d'autant plus que tu veux changer de taf ?

Relis ce post, et vois tes réactions en face de l'autorité de l'école. C'est un peu le même principe.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant précoce et relations à l'école et au collège, votre expérience?

Message par Lyanah le Lun 6 Juil 2015 - 12:31

lechalote a écrit:Donc pas de souffrance si je te lis? Je vais en prendre de la graine pour mes filles  Smile

Non, je n'ai pas souffert de mes relations.
A part en fin de 5è où tout le collège m'a lâchée pour une phrase mal comprise. Même si j'étais déjà seule avant, là j'étais pestiférée (à part pour une fille de ma classe et une d'une autre classe, qui m'aimaient "comme je suis", selon leurs propres mots <3 )
S'il n'y avait pas eu les gestes de violence envers moi, je n'en aurais pas plus souffert que ça.

J'ai passé une grande partie de ma scolarité à côté de mes pompes, puis en dépression (que personne n'a voulu voir, c'est l'adolescence, vous comprenez).
Mais je n'ai pas été blessée ou souffrante de la qualité et quantité de mes relations, ça non Smile


Ah j'y pense, au niveau "relations", il y a aussi... les profs !! Ben oui quand même ! Alors avec eux, c'était encore particulier. En général, ils me fichaient la paix, j'étais une élève parmi d'autres, de niveau moyen (je ne me montrais pas, pour pas avoir d'ennuis avec les autres élèves) ou moyen-bas (parce que j'avais pas appris à apprendre et que ça me faisait suer de toute façon, une fois que j'avais changé de bahut). Mais moyen quoi. Deux ou trois de mes profs voulaient vraiment m'aider et semblaient me regarder autrement, et je les soupçonne fortement d'être zèbres (chacun à leur manière et avec leur caractère, mais plus j'y pense et plus c'est flagrant). Mince, j'ai l'impression d'avoir déjà dit ça, c'est perturbant.

Au final, quand j'avais des soucis avec un prof, c'était que toute la classe avec un souci avec. Donc... Ouais en fait pourquoi j'en parle ? ^^

lechalote a écrit:Mais là, je dois écouter ce crétin doublé d'un fou furieux en faisant semblant d'être attentive et sans lui faire bouffer son PC. Ca me mine.

Mince, j'ai peur de me retrouver très très vite dans précisément ce genre de situation... Mais c'est pas l'heure pour moi d'aborder le sujet :p

Lyanah
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 470
Date d'inscription : 12/11/2014
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant précoce et relations à l'école et au collège, votre expérience?

Message par lechalote le Lun 6 Juil 2015 - 18:46

Bon quand même, ça n'a pas l'air d'avoir été facile...
Je me souviens qu'adulte, à peu près à ton âge, la psy m'avait demandé si j'avais été une enfant dépressive...et j'avais été incapable de lui répondre tout en me disant que c'était pas impossible.
Comme une absence à soi-même, assez totale.
Alors, les relations avec les autres, pour ce que j'étais écoutée chez moi, je les enterrais profond comme un truc normal avec lequel j'allais quand même pas bassiner les adultes. Surtout que j'avais "tout pour être heureuse".
Je crois aussi que dans "l'enfance", tout semble normal si on ne vous dit pas le contraire. Mais comme maintenant je ne trouve plus rien normal (parce qu'il me semble qu'avec un peu de bon sens, on pourrait remettre les choses en place sans trop de difficulté, ça demanderait juste un peu d'écoute et de remise en question de la part des adultes, on y survit), je passe mon temps à poser des bombes un peu partout quand il s'agit de mes enfants et que ça va trop loin dans la bêtise Groumph

lechalote
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 103
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant précoce et relations à l'école et au collège, votre expérience?

Message par Lyanah le Lun 6 Juil 2015 - 19:05

lechalote a écrit:Je crois aussi que dans "l'enfance", tout semble normal si on ne vous dit pas le contraire.

Et tout doit sembler normal si on nous dit que c'est normal. Que c'est "partout pareil", "pour tout le monde pareil". Mais puisque c'est "partout pareil", pas la peine de raconter les soucis qu'on a eus. Les lunettes cassées ? Je me suis empêtrée dans mes lacets. J'avais qu'à bien les fermer, oui, c'est sûr. (Pas d'inquiétude, je n'étais pas tabassée par mes camarades de classe, c'était une bousculade qui a eu lieu deux fois et s'est terminée chez le proviseur, qui m'a officieusement et discrètement donné raison après que j'ai donné un coup de pied dans le tibia de quelqu'un qui avait essayé de me taper. Je me souviens de l'énorme vague de reconnaissance lorsqu'il m'a convoquée en pleine heure de classe pour me demander si tout allait bien, et que j'ai pu retourner, souriante, en cours, sous les regards dégoûtés de ceux qui s'étaient pris des heures de colle ^^ Bref.)

Etant adulte, j'ai aussi abandonné l'avis des psy. Trois consultés, trois qui me disent que "c'est normal tout ça, y'a pas de souci, tout le monde ressent ça, vous allez bien ne vous inquiétez pas". Si je consulte c'est que je ressens que quelque chose ne va pas, non ?

Si les adultes voulaient bien un peu plus écouter les enfants, que ce soient la famille, les amis de la famille, les profs, les encadrants divers et variés... Mais non, les adultes (en général) considèrent les enfants comme des "adultes pas finis". Qui doivent donc apprendre ce que c'est qu'être adulte, et vivre avec des normes d'adultes. S'ils ne fonctionnent pas comme des adultes, c'est qu'ils n'ont pas fini de grandir, donc il faut "corriger" ça.

Je ne sais pas comment j'agirai lorsque j'aurai des enfants. Qu'ils soient eux aussi zèbres ou pas... mais ça risque d'être folklo ^^

Lyanah
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 470
Date d'inscription : 12/11/2014
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant précoce et relations à l'école et au collège, votre expérience?

Message par lechalote le Lun 6 Juil 2015 - 20:47

Lyanah a écrit:
lechalote a écrit:Je crois aussi que dans "l'enfance", tout semble normal si on ne vous dit pas le contraire.

Et tout doit sembler normal si on nous dit que c'est normal. Que c'est "partout pareil", "pour tout le monde pareil". Mais puisque c'est "partout pareil", pas la peine de raconter les soucis qu'on a eus. Les lunettes cassées ? Je me suis empêtrée dans mes lacets. J'avais qu'à bien les fermer, oui, c'est sûr. (Pas d'inquiétude, je n'étais pas tabassée par mes camarades de classe, c'était une bousculade qui a eu lieu deux fois et s'est terminée chez le proviseur, qui m'a officieusement et discrètement donné raison après que j'ai donné un coup de pied dans le tibia de quelqu'un qui avait essayé de me taper. Je me souviens de l'énorme vague de reconnaissance lorsqu'il m'a convoquée en pleine heure de classe pour me demander si tout allait bien, et que j'ai pu retourner, souriante, en cours, sous les regards dégoûtés de ceux qui s'étaient pris des heures de colle ^^ Bref.)

Etant adulte, j'ai aussi abandonné l'avis des psy. Trois consultés, trois qui me disent que "c'est normal tout ça, y'a pas de souci, tout le monde ressent ça, vous allez bien ne vous inquiétez pas". Si je consulte c'est que je ressens que quelque chose ne va pas, non ?

Si les adultes voulaient bien un peu plus écouter les enfants, que ce soient la famille, les amis de la famille, les profs, les encadrants divers et variés... Mais non, les adultes (en général) considèrent les enfants comme des "adultes pas finis". Qui doivent donc apprendre ce que c'est qu'être adulte, et vivre avec des normes d'adultes. S'ils ne fonctionnent pas comme des adultes, c'est qu'ils n'ont pas fini de grandir, donc il faut "corriger" ça.

Je ne sais pas comment j'agirai lorsque j'aurai des enfants. Qu'ils soient eux aussi zèbres ou pas... mais ça risque d'être folklo ^^
Je suis heureuse de te lire (malgré ce que tu as vécu, à ce titre, pardon...parce que oui, ce sont de vraies agressions, j'allais dire salpe@$^£ries) et je te confirme, adulte quand on est plus d'accord.... (et aussi pour les psys..) c'est folko  Bublegum  On en reparlera avec plaisir  Very Happy

lechalote
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 103
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant précoce et relations à l'école et au collège, votre expérience?

Message par Nono la No-Life le Mar 8 Déc 2015 - 18:58

Mes relations sociales de la joie :
J'ai sauté ma troisième classe il y a 15 jours et je me suis retrouvée en troisième contre l'avis de mes amies.
Sinon, voulant remplir ma tête de connaissance, je fais des cours optionnels le midi ce qui fait que j'ai peu de temps pour manger et pour parler à mes amies, ce qui aide niveau vie sociale. Chaque jour, je me retrouve 1h20 dans un bus. Il y a des personnes avec qui je m'entends bien (dont des zèbres) mais qui me parle peu ou qui parte au milieu de la discussion. Et à la récré, je me fais attaquer tout les jours par des personnes qui m'attaquent pour me poser des questions. >>
Par contre au primaire j'étais assez populaire et respectée.

Nono la No-Life
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 7
Date d'inscription : 05/11/2014
Localisation : Dans un monde parallèle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant précoce et relations à l'école et au collège, votre expérience?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:26


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum