Comment reprendre ma vie en main ?

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment reprendre ma vie en main ?

Message par Oscania le Lun 22 Juin 2015 - 13:27

Bonjour à tous,

Seule avec moi-même dans un hôpital psychiatrique après ce burnout qui couvait depuis longtemps, j’en profite pour faire le point sur moi, sur ma vie, sur mes relations avec les autres … Peut-être cela me permettra-t-il d’avancer … Qui sait ?

Un mal-être permanent depuis toujours (alors que « j’ai tout pour être heureuse », comme on me le répète depuis des années), qui s’est accentué avec le temps jusqu’à me faire tomber dans une dépression dont je n’arrive plus à sortir. Plus de goût à rien, plus envie de rien, plus envie de voir personne, juste envie de dormir pour ne plus ressentir ce mal-être. Jusqu’à finir par me dire que le suicide était la seule issue … pour ne plus penser, pour ne plus rien ressentir …

Des moments ou des situations (trop rares) qui me procurent un sentiment de sérénité et de bien-être (voire d’euphorie) intenses, me faisant sortir de ma dépression de manière fulgurante, avant de retomber ensuite de manière toute aussi fulgurante dans la dépression. Au point que la recherche de ces sensations d’euphorie, de bien-être et de sérénité est devenue chez moi une quête permanente, quitte à oublier tout le reste, quitte à oublier les autres … Je suis comme une droguée en manque qui ferait tout pour avoir sa dose d’euphorie, de sérénité et de bien-être. Quand ces sensations n’arrivent pas, s’ensuit un sentiment de frustration intense.

Des émotions intenses, envahissantes, que je ne peux m’empêcher d’extérioriser au point d’exaspérer mon entourage qui se sent envahi, ne comprend pas, m’évite et s’éloigne. Une réussite, un événement positif dans ma vie me rend complètement euphorique, alors, je ne peux m’empêcher de l’exprimer, avec tellement de force, que cela passe pour un manque de pudeur, un manque d’humilité, de la prétention. Inversement, un événement négatif me terrasse tellement que je ne peux m’empêcher de faire part de mon désarroi à mon entourage et je passe alors pour quelqu’un de négatif, de pessimiste qui voit le verre à moitié vide (et non à moitié plein) …

Un besoin d’intensité dans mes relations.

Une sensibilité à fleur de peau et une empathie très forte qui font qu’aujourd’hui, je suis devenue incapable de regarder le journal télévisé ou d’apprécier la région dans laquelle je vis (trop de grisaille, trop de chômage, trop de pauvreté, trop de misère et de précarité autour de moi), incapable de supporter un environnement familial pesant (cris et disputes des enfants, ton autoritaire de mon mari, difficultés financières). Tout cela m’affecte, au point de plomber mon quotidien et d’entretenir ma dépression. Alors je me mets à rêver d’une vie sereine, pourquoi pas dans une autre région, plus avenante, avec de beaux paysages, dans une région ensoleillée (parce que je suis très sensible à la météo et à ce que je vois, ce que je sens ou ce que j’entends), moins touchée par la crise (parce que je suis très sensible aux ambiances et à l’environnement). Mais ma lucidité me rappelle à l’ordre : on ne change pas de région comme ça, surtout quand on tient compte des autres paramètres de la vie (enfants, boulot, famille, réseau social (même s’il est plus que restreint aujourd’hui), etc.) !!! Alors je me remets à me sentir mal, me sentant prisonnière de ma vie …

Un manque de confiance en moi, depuis toujours, qui s’accentue quand je me sens dévalorisée ou pas reconnue à ma juste valeur.

Une impression permanente que je ne vais jamais y arriver face à des challenges importants (examens, objectifs commerciaux, etc.) donnant aux autres l’impression que je suis toujours négative ou pessimiste ou, dans le milieu professionnel, que je me plains tout le temps pour qu’on me mette des objectifs moins élevés, au détriment des autres …

Une impression constante de ne pas être comprise.

Une difficulté à m’intégrer en société, à me faire des amis, à trouver ma place dans un groupe (ce qui fait dire aux autres que je ne fais pas d’effort pour m’intégrer, que je suis « asociale » ou « autiste »).

Une difficulté à m’intéresser et à participer aux sujets de conversation en société.

Une aversion pour les sports d’équipe ou le travail en équipe.

Un besoin profond de m’isoler, mais en même temps la peur d’être seule.

Un besoin d’avoir sans cesse de nouveaux projets à mener. Sans nouveaux projets, j’ai l’impression de mourir.
Workaholic, je travaille, beaucoup, trop même (actuellement 75-80 heures par semaine), au point d’en oublier tout le reste.

Un cerveau qui tourne en permanence et une incapacité à prendre du temps pour moi, du temps pour me détendre, du temps pour les autres (alors que je le voudrais).

Des difficultés à m’endormir et des réveils nocturnes fréquents (parce que j’ai trop de choses dans la tête).

Des oublis concernant les tâches du quotidien (ce qui exaspère mon entourage qui me demande si je ne suis pas atteinte d’Alzheimer), des oublis concernant les préoccupations de mon entourage (ce qui fait dire aux autres que je ne m’intéresse pas à eux et que je ne pense qu’à moi), alors que c’est tout simplement parce que j’ai trop de choses dans la tête …

Des questionnements incessants sur le sens de la vie, sur le sens de ma vie, sur tout …

Un parcours universitaire et professionnel atypique avec des changements de voies et d’orientations et des revirements à 360°. Des études faites en grande partie par correspondance car j’avançais plus vite et mieux seule dans ma chambre d’étudiante qu’assise sur les bancs de la fac. Incapacité à réviser en groupe pour les examens, ce qui me faisait passer pour quelqu’un qui « se la jouait perso » et qui n’aidait pas les autres alors que j’avais de bons résultats et que je comprenais tout (oui … je comprenais tout … mais je ne savais pas expliquer aux autres mon raisonnement). Incapacité à rester plus de 4 ans au sein d’une même société. Besoin irrésistible de « m’échapper » et de passer à autre chose quand le business n’est plus excitant ou que je m’ennuie.

Des addictions : il y a eu la cigarette, puis l’alcool, puis la cigarette électronique, le coca zéro, Internet, les chewing-gums (qui me permettent d’éviter de me ruer sur la nourriture), mais aussi addictions à des personnes (celles qui me procurent un sentiment de bien-être ou qui me permettent de me sentir « quelqu’un »), au point de devenir envahissante pour ces personnes et de les perdre, addiction à des lieux et à des ambiances …

Somatisation extrême face à la moindre difficulté.

Incapacité à vivre dans l’instant présent.

Ces derniers mois, terrassée par de nombreuses émotions négatives intenses, entrecoupées par de rares émotions positives intenses, j’ai vraiment eu l’impression de devenir folle ou d’être complètement névrosée. Je passais du très bas au très haut en un rien de temps et du très haut au très bas en un rien de temps également, épuisant les seules personnes qui me soutenaient (et ne sont plus là aujourd’hui) et m’épuisant moi-même.

Après des années de thérapies, je viens de découvrir à 42 ans, ce qui causait tout ce mal-être et toute cette confusion dans ma tête. C’est comme si je rassemblais d’un coup toutes les pièces d’un puzzle … Bonne nouvelle : je ne suis ni folle ni névrosée ni bipolaire, ni maniaco-dépressive. Mais, pour autant, je ne suis pas sortie de l’auberge …

Je viens de découvrir, tardivement, que j’étais un « Haut Potentiel ». Mon QI a été évalué à 142 alors que j’étais en plein burnout, ce qui laisse supposer un QI plus élevé si j’avais été en pleine possession de mes moyens …

Je suis venue sur ce forum parce que je suis encore sous le choc de l'"annonce" et que je suis en recherche d'aide pour essayer de mieux vivre ma vie ... Et peut-être trouver la sérénité après laquelle je cours en vain depuis ma jeunesse.

Le comble, c'est que cette "annonce" survient au moment où j'ai pris la décision de "changer de vie" (divorce entre autres) ... Et aujourd'hui, je me demande si j'ai pris la bonne décision. Ne suis-je pas tout simplement en train de courir après un "idéal" qui n'existe pas ??? Mon mari y voit là une chance de me "récupérer" ... Je suis complètement perdue ...

Merci d'avance.

Oscania
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 69
Date d'inscription : 22/06/2015
Age : 44
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reprendre ma vie en main ?

Message par Wild Bill Kelso le Lun 22 Juin 2015 - 14:03

Eh beh :-) !
Bonjour et bienvenue, Oscania.
Tu aurais pu être l'enseigne lumineuse du club "ZEBRES" si ce dernier avait existé, tant tu cumules les particularités (et les souffrances) qui sont attachées à cette particularité cognitive.
Je ne suis pas bien vieux moi-même sur le forum mais ce que j'y ai lu jusqu'à maintenant te donnera assurément des clés pour reprendre ta vie en main, comme tu le demandes.

Wild Bill Kelso
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 28
Date d'inscription : 15/04/2015
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reprendre ma vie en main ?

Message par ShineFlower le Lun 22 Juin 2015 - 20:27

Bienvenue Oscania dans la savane Zèbre et au plaisir de te lire. Tous mes vœux de bonheur et de reussite dans ta vie. Un ange

ShineFlower
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3505
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 57
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reprendre ma vie en main ?

Message par hugob le Lun 22 Juin 2015 - 21:38

Hello Oscania,
Bienvenue à toi =)
Moi cela à commencé à aller beaucoup mieux quand je me suis rendu compte que je n'étais pas un cas isolé de la science. Et savoir que l'on est pas le seul à avoir se ressentiment cela m'a beaucoup aidé. Après ce qui a fonctionner pour moi c'est une thérapie en ayant la volonté de voir à travers sois sans retenue en allant chercher ces peurs et être honnête avec sois mêm. Et aussi je dirais que le mieux c'est de sortir de sa zone de confort. le premier pas est le plus dur je te l'accorde et quand on est au fond on ne voit que du noir, mais si tu t'accroches pour aller chercher ce rayon de lumière alors...
J'espère que tu compléteras la phrase le rapidement Wink

hugob
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 41
Date d'inscription : 26/03/2015
Age : 27
Localisation : 92300

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reprendre ma vie en main ?

Message par Doom666 le Mar 23 Juin 2015 - 6:02

Bonjour à tous,
Bienvenue parmi nous et courage, accroches-toi, maintenant que tu sais ce que tu es, les choses devraient aller un peu mieux.
Cordialement.
Alain.

Doom666
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 627
Date d'inscription : 23/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reprendre ma vie en main ?

Message par Invité le Mar 23 Juin 2015 - 8:49

Salut Oscania Smile

Bienvenue parmi nous Smile .

Je te souhaite de remonter la pente. L'agir est un bon moyen, avec des objectifs simples au départ. Offre toi de la bienveillance Smile

Oscania a écrit:Je suis venue sur ce forum parce que je suis encore sous le choc de l'"annonce" et que je suis en recherche d'aide pour essayer de mieux vivre ma vie ... Et peut-être trouver la sérénité après laquelle je cours en vain depuis ma jeunesse.
Qu'est-ce pour toi, la sérénité ?

Oscania a écrit:Le comble, c'est que cette "annonce" survient au moment où j'ai pris la décision de "changer de vie" (divorce entre autres)  ... Et aujourd'hui, je me demande si j'ai pris la bonne décision. Ne suis-je pas tout simplement en train de courir après un "idéal" qui n'existe pas ??? Mon mari y voit là une chance de me "récupérer" ... Je suis complètement perdue ...
Peut-être y a-t-il un lien Razz Wink . Ta vie passée est-elle si "mauvaise" au point que tu veuilles en faire table rase ?

Courage ! Smile

Au plaisir de te lire Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment reprendre ma vie en main ?

Message par Oscania le Mar 23 Juin 2015 - 9:41

Merci pour vos messages d'encouragement.

Je suis à la recherche d'un psy spécialisé dans les adultes HP. J'habite du côté de Lille. Si l'un d'entre vous a des adresses, cela m'intéresse.


Oscania
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 69
Date d'inscription : 22/06/2015
Age : 44
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Toute seule ... et complètement perdue ...

Message par Oscania le Dim 5 Juil 2015 - 16:00

Je me sens si seule, si désespérée, si incapable d’avancer aujourd’hui … J’ai besoin d’écrire ce que je ressens … faute d’avoir quelqu’un autour de moi qui puisse m’écouter et me comprendre …

C’est le chaos autour de moi, le vide le plus complet … Plus de « vraie famille », plus de vrais amis, quasiment plus de réseau social … Et, je n’en reviens pas … depuis que je sais que je suis une zébrette (à peine un mois), je sais que c’est moi qui ai occasionné ce désastre qu’est ma vie aujourd’hui !

J’ai fondé une famille il y a 16 ans avec un homme que j’ai aimé … Au fil du temps, nos relations se sont dégradées … Je crois qu’il ne me comprenait pas vraiment, ça l’irritait et, inconsciemment, il s’est mis à me dévaloriser … Difficile pour moi qui n’ai déjà pas une grande confiance en moi … Je passe les détails … De plus en plus, j’ai ressenti mon couple, ma famille comme un obstacle à mes envies, mes projets, mon épanouissement, mes rêves de bonheur et de sérénité (ah … la sérénité … à l’époque, je ne savais pas que je ne la trouverai jamais !) Je regardais avec envie les autres couples, les autres familles, les gens qui réussissaient dans la vie et qui avaient l’air sereins, et je voulais être comme eux … imaginant que ces gens n’avaient pas tous les problèmes que j’avais … (Je sais aujourd’hui qu’ils en avaient sûrement, des problèmes, mais qu’ils étaient capables de les mettre de côté … pour profiter pleinement des bonnes choses que la vie leur offrait, faire bonne figure en société … et revenir à leurs problèmes en temps voulu).

J’ai donc décidé de divorcer … de prendre ma liberté … pour pouvoir faire ce que je voulais, quand je le voulais, avec qui je le voulais … pour laisser libre cours à mes envies sans devoir me justifier … pour pouvoir réaliser mes projets sans me poser la question de savoir s’ils étaient compatibles avec ceux de mon mari …

Mais aujourd’hui, après 3 ans de questionnements incessants, d’aller-retours, je n’ai toujours pas finalisé mon divorce et je ne sais plus où j’en suis !

J’ai eu une relation avec un homme que je connaissais depuis 3 ans. Je suis tombée folle amoureuse de lui. Emportée par ce flot d’émotions positives, j’ai eu la force d’avancer dans mon divorce. Mais la force de mes sentiments et l’intensité de mes émotions ont fait peur à cet homme. Je devenais trop envahissante pour lui qui veut être libre comme l’air. Il a fui. C’était il y a 2 mois …

La même semaine, j’ai perdu les 2 seules amies que j’avais (je n’en avais que 2 parce que j’ai toujours eu du mal à me faire des amies …). Je connaissais l’une depuis 17 ans, l’autre depuis 12 ans. Je leur confiais tout. Je leur faisais part de mes questionnements, de mes états d’âmes, de mes émotions positives, négatives, etc …

Elles en ont eu marre. Elles m’ont reproché de ne pas les écouter (effectivement, je l’ai compris après, avec tout ce que j’avais dans la tête, j’étais en mode « veille » comme le décrit si bien Jeanne Siaud-Facchin dans «Trop intelligent pour être heureux »), de ne pas avancer (je divorce ? je ne divorce pas ?), d’être toujours négative (et si je prends telle décision … il risque de se passer ça ou ça … et je ne pourrais pas le supporter), de vivre mes relations amoureuses comme une adolescente de 15 ans, etc. etc. Elles m’ont reproché de leur pomper toute l’énergie qu’elles avaient et de ne rien leur donner de positif en retour.

La semaine suivante, me sentant tellement seule, tellement inutile, j’ai fait une tentative de suicide, seule dans un hôtel, loin de chez moi, lors d’un déplacement professionnel ... Alcool + médicaments … Je me suis ratée … Je me suis juste réveillée dans un état lamentable le lendemain à 17h.

J’ai essayé de reprendre ma vie tant bien que mal … en luttant contre le burnout (car en plus, j’ai un métier qui m’oblige à travailler et voyager 75 heures par semaine).

Peu de temps après, sur les conseils d’une de mes connaissances professionnelles, j’ai accompagné mon fils (qui est difficile à gérer) chez un psychologue pour lui faire passer un test de QI … Positif … On m’a conseillé de passer ce test … Positif … J’ai alors commencé à lire sur le sujet … J’ai compris beaucoup de choses …

Et j’ai compris pourquoi j’étais toute seule aujourd’hui …

Au bout du rouleau, j’ai fait un burnout et me suis retrouvée hospitalisée en hôpital psy.

A l’hôpital, j’ai essayé de remettre mes idées en ordre … J’ai repris contact avec l’une de mes amies … Par e-mail d’abord … Je lui ai parlé de ma tentative de suicide … Je me suis excusée pour le mal que je lui avais fait … J’ai tenté de lui expliquer tout ce qui avait causé notre « rupture »… Elle n’a pas compris …

J’ai entendu des choses dures « De toute façon, tu as toujours VOULU être différente », « maintenant tu viens te VANTER d’être surdouée », « encore un nouveau sujet pour te permettre de te mettre en avant », « et de toute façon, je ne te crois pas quand tu dis que tu as fait une tentative de suicide, ce n’est pas ton genre, d’ailleurs, tu n’as même pas eu de lavage d’estomac » …

Ce matin, je décide de reprendre contact avec l’autre amie par sms. Je lui demande comment elle va et lui dis qu’elle me manque … Je n’ai pas eu de réponse … Je n’aurai même pas eu la possibilité d’aborder le sujet de ma zébritude avec elle … Et, le pire, c’est que je sais que l’autre amie s’en est chargée en le présentant à sa manière avec toutes les critiques qu’il faut …

Aujourd’hui, je me demande si j’ai bien fait de passer ce test et de me rendre compte de ce que j’étais … Au moins, avant, j’avais l’espoir de trouver un jour cette « sérénité » si longtemps recherchée, l’espoir de me créer un cercle d’amis, un réseau social digne de ce nom, l’espoir de trouver enfin un métier épanouissant, etc. Ça me permettait de me relever pour avancer … Aujourd’hui, je me rends compte que je cours depuis toujours après un « idéal » qui n’existe pas … qui ne peut pas exister car, pour qu’il existe, il faudrait que je sois une autre personne, pas une zébrette avec toutes ces émotions envahissantes, avec cette sensibilité exacerbée aux ambiances et à l’environnement, avec ces questionnements incessants, avec ce besoin permanent de refaire le monde, avec cette insatisfaction permanente, avec ces angoisses et avec cette incapacité à faire face aux contraintes de la vie et aux contrariétés !

Et aujourd’hui je me pose encore et toujours la même question … Dois-je vraiment divorcer ? OK. Je n’aime plus mon mari, il n’y a plus rien entre nous, on s’engueule tout le temps … Mais au moins j’ai une maison agréable dans un bel environnement, j’ai le réseau social de mon mari (faute d’avoir mes propres amis et mon propre réseau social), j’ai quelqu’un qui gère quand je me retrouve burnoutée à l’hôpital, … Ne dois-je pas tout simplement me contenter de ce que j’ai et arrêter de rêver à une vie meilleure qui n’arrivera peut-être jamais et ce d’autant plus vues les circonstances (plus de réseau social et plus d’amis pour passer de bons moments et qui pourraient me permettre de rencontrer quelqu’un d’autre) ???

Je suis perdue et ça me rend malade d’en être réduite à étaler ma vie sur un forum et à échanger virtuellement …

Oscania
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 69
Date d'inscription : 22/06/2015
Age : 44
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reprendre ma vie en main ?

Message par zelle le Dim 5 Juil 2015 - 17:38

Nous sommes quelques uns à étaler notre vie sur ce forum. Wink
Et cela aide même si ce n'est pas parfait. Effectivement tu as un lieu et tu es entourée, pour le moment c'est protecteur à sa façon.

Tu sais tu peux développer ici ce qui en retourne pour ton couple, cela t'aidera probablement. Smile


zelle
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1037
Date d'inscription : 27/03/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reprendre ma vie en main ?

Message par Doom666 le Dim 5 Juil 2015 - 18:17

Bonsoir à tous,
Je suis d'accord avec Zelle, tu fais bien t'écrire ici. Je pense que personne ne te jugera. J'ai lu, tu as toute ma compassion et j'espère sincèrement que tu dépasseras tout ceci. Je me vois assez mal te conseiller mais je peux (comme d'autres le feront sans doute aussi) t'écrire ce que m'inspirent tes mots.
La première impression est qu'en fait, tu réponds toi-même à tes questions mais qu'il te manque le courage d'affronter l'inconnu ou la peur de perdre un certain confort. Maintenant le choix est assez simple le confort et être malheureuse ou bien le saut vers l'inconnu en prenant des risques.
J'en suis à mon 3éme mariage et je pense que ce sera le dernier. A chaque divorce, on perd des choses (beaucoup d'argent aussi), on culpabilise à mort à cause des enfants mais, au final, on se dit qu'on a choisi la moins mauvaise solution (à défaut de la bonne). Pour info, mon dernier divorce m'a aussi coûté un fils mais je pense que je referais le même choix même en sachant.
Ceci étant dit, personne ne vit à ta place, par conséquent personne ne peut te dicter tes choix.
Quant à tes amies, il me semble évident qu'elles ne sont pas HPI. C'est dur à dire mais je crois que tu peux faire un trait dessus. Je me suis rendu compte que les amis que j'avais vraiment gardés (et comme toi, il y en a peu) sont plus ou moins zèbres.
Dernière chose, je l'avais déjà écrit mais il me semble bien que le fait de savoir ce que l'on est et que des semblables existent apaise et donne un peu plus de sens à cette vie, à défaut d'en donner au monde dans lequel nous vivons.
En espérant t'avoir aidé une chouillette. Wink
Cordialement.
Alain.


Dernière édition par Doom666 le Dim 5 Juil 2015 - 20:33, édité 1 fois

Doom666
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 627
Date d'inscription : 23/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reprendre ma vie en main ?

Message par Oscania le Dim 5 Juil 2015 - 20:29

Bonsoir Zelle, bonsoir Alain,
Merci pour vos messages ... Effectivement, c'est évident, mes amies ne sont pas HPI. Mais je ne pouvais pas le savoir vu que je ne savais pas moi-même que je l'étais ... Je voyais bien que je fonctionnais différemment mais j'essayais de m'adapter ... Avec les difficultés que j'ai traversées ces 3 dernières années, je pense que j'en avais trop dans la tête et que je n'ai plus réussi à m'adapter ... alors elles ne m'ont plus comprises et les explications que je leur ai données ont amplifié le décalage entre nous ... C'est bon de savoir qu'il y a d'autres personnes comme moi mais je me demande où les trouver à part sur ce forum ??? On est tellement peu nombreux ... Et avec une vie sociale réduite à peau de chagrin, les possibilités deviennent infimes. Même si j'ai besoin souvent de m'isoler pour me ressourcer, j'ai aussi besoin d'une vie sociale et surtout d'intensité dans mes relations ... C'est idiot mais depuis que j'ai reconstitué le puzzle, j'ai l'impression de devoir tout recommencer à zéro mais en tenant compte de nouveaux paramètres auxquels je ne suis pas habituée ... Et je ne sais pas par où commencer ...

Oscania
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 69
Date d'inscription : 22/06/2015
Age : 44
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reprendre ma vie en main ?

Message par Doom666 le Dim 5 Juil 2015 - 20:35

Re,
Pour un puzzle, il est recommandé de commencer par faire le cadre. Wink
Tu peux trouver tes semblables ici ou chez Mensa. C'est ce que je fais.
Bonne soirée.
Cordialement.
Alain.

Doom666
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 627
Date d'inscription : 23/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reprendre ma vie en main ?

Message par licorneau le Dim 5 Juil 2015 - 21:41

Bonsoir oscania.

Le divorce, la solitude, la difficulté à assumer la liberté et tant de choses encore. Le courage d'êtresoi

Approfondis tes connaissances sur le pourquoi de tes différences et accepte de perdre pour gagner de devenir encore et toujours. Ce qui ne veut pas dire tout abandonner ou tout changer.


C'est lors d'un jeu que j'ai écrit ceci, car nous avons notre langage, nos tic toc verbeux, nos espoirs, nos inquiétudes.

Comme d'autres avant lui  ayant bu le TIPEH,
Il comprend qu'il était  pour tous bien trop typée.
Il sait qu'elle est hyper, son émotivité,
comme toutes découvertes, en serre et dépitées.
Il était ennuyé de l'amour  laminaire,
car souvent c'était lui, au coin, le lampadaire.
Il a cheminé, de Casimir à Dabrowski,
Il a appris bien seul dans la vie comme au ski.
pas encore mais demain , W.A.I.S
Et il rit et  gémit et un jour il fait "YES".
qu'il maitrise le test, il est THQI,
mais qu'il  doute, qu'il hésite, c'est le M.B.T.I.
sortir des habitudes?
Vivre sa zébritude ?
d'être seul c'est assez,
Il s'inscrit sur ZC.
Choisi son avatar, sous un air de faux elfe,
le temps le changera, chassera son faux self.
Il va vite et lit tout, vit les accords toltèques,
Fachin Adda et d'autres, toutes en vidéothèque.
Que les mots à l'écran soient par trop irréels?
Nait alors un besoin, la rencontre IRL.
Les étoiles? les chemins? la vie? les neurosciences?
Il bois toutes paroles, tous sourires, en conscience.
Revient  derrière l'écran et c'est l'abandonnite,
je suis, j'existe, vous aime, j'ai un  cœur dynamite.
Peut s'adonner aux rites ou s'allier a la meute,
S'auto-analyser, voire le thérapeute.
Un autre va tester, trouver l' ennéagramme,
pour ma part c'est loupé, j'm'est couché à deux grammes.
Que vienne pour un temps, l'élection en modo,
Il sera détesté, par les quasi modos.
Marie en étoile jaune sous un amour pervers,
Bien trop pops elle était, ils l'ont mise à l'envers.
l'asparagus aussi, sans un bannissement.
le Zèbre jamais n'imite et nie hennissement.

Bienvenue et courage.


Dernière édition par licorneau le Dim 5 Juil 2015 - 22:02, édité 6 fois

licorneau
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1443
Date d'inscription : 02/07/2014
Localisation : A l'arrière du front, entre mes oreilles.

http://www.zebrascrossing.net/t22633-revisions-d-un-homme-parmi-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reprendre ma vie en main ?

Message par Oscania le Dim 5 Juil 2015 - 21:49

Doom666 a écrit:Re,
Pour un puzzle, il est recommandé de commencer par faire le cadre. Wink
Tu peux trouver tes semblables ici ou chez Mensa. C'est ce que je fais.
Bonne soirée.
Cordialement.
Alain.

Oui mais ça reste du virtuel ... Moi j'ai besoin de voir des gens ... de partager des moments intenses avec eux ... ces moments qui procurent de la sérénité parce qu'on se sent à sa place ...

Oscania
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 69
Date d'inscription : 22/06/2015
Age : 44
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reprendre ma vie en main ?

Message par Oscania le Dim 5 Juil 2015 - 22:00

Bon ... je vais me coucher ... mais avant, je passe au rituel des Sudoku ... C'est dingue ! Je suis accro à ce truc depuis des années ... Ca canalise mon esprit et ça m'empêche de penser et de me torturer l'esprit ... mais ça reste un plâtre sur une jambe de bois ...
Bonne nuit.

Oscania
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 69
Date d'inscription : 22/06/2015
Age : 44
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reprendre ma vie en main ?

Message par zelle le Dim 5 Juil 2015 - 22:05

Bonne nuit à toi.

zelle
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1037
Date d'inscription : 27/03/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reprendre ma vie en main ?

Message par Lya le Lun 6 Juil 2015 - 8:58

Salut Oscania! (et les autres :p )
Atteindre la sérénité, je comprends bien cette quête je suis du genre stressé pour tout :p , tu as déjà essayé la sophrologie? ça fait du bien, c'est peut-être pas le vide total et la plénitude mais ça relaxe :p
sinon y a le cannabis Smile (je sais pas quel est votre avis dessus mais moi je suis fumeuse depuis 10 ans et y'a rien à faire, ça calme Very Happy )
Se coucher, fermer les yeux et laisser la musique te transpercer de part en part (bocelli- con te partiro par exemple Smile ) juste ressentir comme elle te fais vibrer (bon en même temps moi elle me file la chair de poule cette chanson :p ) essayer de distingué chaque instrument séparément puis comme un tout...

Pour tes amies, courage! Si elles ne reviennent pas c'est qu'elles n'en valaient pas la peine, comme les hommes :p
Petite histoire:
il y a 1an et demis j'ai demandé à une amie qu'on ne se voit plus 2semaines, le temps que je "digère" (c'est marrant que j'emploie souvent ce terme au figuré pcq j'ai des troubles digestifs :p ) la soirée du nouvel an. Elle ne l'a pas toléré mais moi j'en avais besoin pour ne pas lui dire tout ce que je ressentais à ma manière (cris, larmes,cris encore :p, le tout bien brouillon :p) et pour prendre du recul par rapport à tout ça (cette amie m'appelais à tout heure pour que je l'accompagne chercher ses colis, faire ses courses,... je crois que j'étais son anti-solitude :p si je refusais elle me proposait de m'offrir qlqc si je venais (je hais ça, ma mère fonctionne pareil) et si je refusais encore c'est limite si elle ne pleurait pas dans le combiné...). Quand je l'ai revue elle m'a fait un speech digne d'une PN :p (j'suis contente d'avoir appris ce terme :p ), je ne méritais plus son amitié, ces 2 semaines avaient été pour elle horrible de par ma faute (elle m'a accusé d'être la cause d'un accident de voiture...) bref :p je ne la vois plus.

Autre histoire, autre finalité :
J'ai une autre amie (oui moi aussi j'ai pas beaucoup d'amis et encore moins d'amie :p ), que nous allons appeler X :p je la connais depuis longtemps et les années passant, je vis de plus en plus mal son côté "radin" (que j'ai aussi mais c'est pas pareil :p) elle n'amène jamais rien alors qu'elle est traité en invité d'honneur quand elle vient (bref je vais pas y passer des heures :p ) ça à commencé à me bouffer, et si elle ne venait que pour "profité"? si ce n'était pas pour moi mais pour ce que j'ai a offrir (je parle cannabis :p )? bref je devenais parano, j'ai commencé à remettre nos "entrevues" (ouais pcq on se voit toute les deux dans mon salon et on parle des heures sans interruptions (et j'ai du mal à en placer une :p )) 6semaines après et après avoir demandé des conseils (ben oui je sais pas dire les choses, j'avais peur de la blesser, peur de la perdre, peur qu'elle m'en veuille, peur qu'elle réagisse comme l'autre...) j'avais mon speech tout près à demi pondu par qlq de plus douée que moi dans ce genre de chose :p et je la vois samedi et est sorti un gros bordel confus, rien à voir avec mon joli discours préparé et murit :p et tu sais ce qu'elle a répondu? " mais Lya t'es con d'avoir attendu 6semaines pour m'en parler!" on en a discuter et tout c'est réglé.
Quel est la différence qui fait la jolie fin de la 2ème?
J'ai appris samedi, en lui confiant ma découverte (dont elle ne s'est pas étonnée, pas un haussement de sourcil alors que moi je peine à y croire), qu'elle avait été diagnostiqué HP petite. Du coup on en a discuté, et c'est pour ça qu'elle supporte mes humeurs, qu'on parle de tout/n'importe quoi et qu'on a un vécu assez similaire (mouton noir :p). Elle s'est toujours doutée que j'étais un zèbre :p
Ça fait une tartine pour pas grand chose: choisis mieux tes amies Smile

Ça ne dois pas être facile de remettre en question son présent,son futur. Depuis quelques jours c'est tout mon passé que je remet en perspective; je voulais faire socio, psycho, droit, cosmétologie (si ça existe :p), histoire de l'art et je n'ai rien fait de tout ça parce que je n'me sentais pas à la hauteur, et si j'avais eu tord? (ptetre pas faire tout en même temps hein mais bon :p)
Je suis allée un an dans une école à vocation artistique me disant que je serais "avec les miens" et ça a été aussi foireux qu'ailleurs, un an de perdu. Si j'avais su, j'aurai pris d'autres décisions... (enfin je suis toujours pas sur mais je suis très forte pour me prendre la tête pour le passé :p )
J'espère que t'arrivera à surtout voir le bon dans tout ça, maintenant tu sais que tu peux réussir tout ce que tu entreprends et que tu n'es pas seule! Very Happy
Il ne te reste plus qu'a t'entourer des bonnes personnes (que peut-être tu trouveras ici Smile )

Bienveillamment, Une autre sudoku addict :p (qui ne comprends pas comment font les autre pour s'endormir sans avoir préalablement tenté de vider sa cervelle :p)

Lya
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 60
Date d'inscription : 04/07/2015
Age : 28
Localisation : Liège, Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reprendre ma vie en main ?

Message par Invité le Lun 6 Juil 2015 - 9:20

Salut à tous Smile

Oscania a écrit:Je me sens si seule, si désespérée, si incapable d’avancer aujourd’hui … J’ai besoin d’écrire ce que je ressens … faute d’avoir quelqu’un autour de moi qui puisse m’écouter et me comprendre …
Long hug

Comment vas-tu aujourd'hui Oscania ? Smile

Oscania a écrit:Elles en ont eu marre. Elles m’ont reproché de ne pas les écouter (effectivement, je l’ai compris après, avec tout ce que j’avais dans la tête, j’étais en mode « veille » comme le décrit si bien Jeanne Siaud-Facchin dans «Trop intelligent pour être heureux »), de ne pas avancer (je divorce ? je ne divorce pas ?), d’être toujours négative (et si je prends telle décision … il risque de se passer ça ou ça … et je ne pourrais pas le supporter), de vivre mes relations amoureuses comme une adolescente de 15 ans, etc. etc. Elles m’ont reproché de leur pomper toute l’énergie qu’elles avaient et de ne rien leur donner de positif en retour.
Pour toi, leurs ressentis sont-ils juste ?

Oscania a écrit:Et j’ai compris pourquoi j’étais toute seule aujourd’hui …

Aujourd’hui, je me demande si j’ai bien fait de passer ce test et de me rendre compte de ce que j’étais …
C'est plutôt une bonne nouvelle de nommer un fonctionnement. Pourquoi tant de culpabilité envers toi ?

Oscania a écrit:Au moins, avant, j’avais l’espoir de trouver un jour cette « sérénité » si longtemps recherchée, l’espoir de me créer un cercle d’amis, un réseau social digne de ce nom, l’espoir de trouver enfin un métier épanouissant, etc. Ça me permettait de me relever pour avancer …
Ok, ça c'est ta vue de la sérénité, quant elle se rapporte de toi aux autres.

Oscania a écrit:Aujourd’hui, je me rends compte que je cours depuis toujours après un « idéal » qui n’existe pas … qui ne peut pas exister car, pour qu’il existe, il faudrait que je sois une autre personne, pas une zébrette avec toutes ces émotions envahissantes, avec cette sensibilité exacerbée aux ambiances et à l’environnement, avec ces questionnements incessants, avec ce besoin permanent de refaire le monde, avec cette insatisfaction permanente, avec ces angoisses et avec cette incapacité à faire face aux contraintes de la vie et aux contrariétés !
Je précise ma question. Qu'est la sérénité pour toi, dans ton rapport de toi à toi ? Autrement formulé, quand te sens-tu sereine, seule ?

Oscania a écrit:Mais aujourd’hui, après 3 ans de questionnements incessants, d’aller-retours, je n’ai toujours pas finalisé mon divorce et je ne sais plus où j’en suis !
(...)
Et aujourd’hui je me pose encore et toujours la même question … Dois-je vraiment divorcer ? OK. Je n’aime plus mon mari, il n’y a plus rien entre nous, on s’engueule tout le temps …
A quoi aspires-tu en étant en vie de couple ? Je veux dire ... quelles sont tes attentes envers ton couple ?

Oscania a écrit:J’ai essayé de reprendre ma vie tant bien que mal … en luttant contre le burnout (car en plus, j’ai un métier qui m’oblige à travailler et voyager 75 heures par semaine).
Qui fuis-tu ?

Oscania a écrit:Je suis perdue et ça me rend malade d’en être réduite à étaler ma vie sur un forum et à échanger virtuellement …
Ca arrive, ne t'inquiète pas Smile . Parfois, il faut savoir s'arrêter et demander de l'aide Smile

Long hug

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reprendre ma vie en main ?

Message par Oscania le Lun 6 Juil 2015 - 12:51

Salut Lya,

Lya a écrit:Salut Oscania! (et les autres :p )
Atteindre la sérénité, je comprends bien cette quête je suis du genre stressé pour tout :p , tu as déjà essayé la sophrologie? ça fait du bien, c'est peut-être pas le vide total et la plénitude mais ça relaxe :p
sinon y a le cannabis Smile (je sais pas quel est votre avis dessus mais moi je suis fumeuse depuis 10 ans et y'a rien à faire, ça calme Very Happy )

La sophrologie, il faut que je m'y mette ... Il faut juste que je trouve le temps ... Je bosse 75 heures par semaine et suis en déplacements constants ...

Le cannabis, je vais oublier ... pour éviter de partir sur une autre addiction. J'ai connu l'alcool pour me calmer et éviter de penser ... Maintenant, c'est plus soft, je suis accro à la cigarette électronique ... au coca zéro ... et au sudoku ;-)

Lya a écrit:Quel est la différence qui fait la jolie fin de la 2ème?
J'ai appris samedi, en lui confiant ma découverte (dont elle ne s'est pas étonnée, pas un haussement de sourcil alors que moi je peine à y croire), qu'elle avait été diagnostiqué HP petite. Du coup on en a discuté, et c'est pour ça qu'elle supporte mes humeurs, qu'on parle de tout/n'importe quoi et qu'on a un vécu assez similaire (mouton noir :p). Elle s'est toujours doutée que j'étais un zèbre :p

Ce qui est dingue c'est que l'amie à qui j'ai osé dévoiler ma découverte en espérant qu'elle comprendrait pourquoi on en était arrivée là est aussi HP !!! Elle m'a dit qu'elle avait été diagnostiquée petite et que tout ce que je lui racontais n'existait que dans ma tête, qu'elle n'avait jamais eu ces troubles et que je me faisais un film pour me trouver des excuses et me disculper ... Sauf qu'elle a oublié qu'elle aussi est passée par des dépressions, la solitude, les angoisses, les émotions négatives intenses qui l'ont fait déprimer pendant 1 année complète. Et qui c'est qui était là pour la soutenir moralement à l'époque ??? Et ben c'est moi ... parce ce que je comprenais ... Et aujourd'hui, elle va bien ... Elle est partie habiter là où elle révait d'habiter, elle s'est recréé un réseau social, sort, profite de la vie ... Bref elle traverse une phase d'euphorie donc elle est à l'opposé de mon humeur du moment ... et elle n'est pas à mes côtés ...

Lya a écrit: Ça ne dois pas être facile de remettre en question son présent,son futur. Depuis quelques jours c'est tout mon passé que je remet en perspective

Oui moi aussi … Je me dis parfois … Si j’avais su ça avant, j’aurais fait autrement … Mais bon … maintenant il faut que je m’inquiète surtout de mon avenir …

Oscania
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 69
Date d'inscription : 22/06/2015
Age : 44
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reprendre ma vie en main ?

Message par Oscania le Lun 6 Juil 2015 - 13:35

Bonjour Aimant,

Je ne sais pas si ça va mieux ... En tout cas, ça ne va pas plus mal.

Après avoir essayé encore d'expliquer les choses à mes amies, ça a été pire que mieux hier soir. Des reproches, des reproches et encore des reproches.

Et oui, le ressenti de mes (ex-)amies est juste. J'avais tellement de questionnements et d'émotions intenses (surtout négatives mais parfois positives me faisant passer du "très très bas" ou "très très haut") que ça débordait ... J'étais envahissante. Et j'avais tellement de choses dans ma tête que je n'arrivais plus à être à l'écoute ... C'est pour ça que je culpabilise parce que j'ai fait du mal sans le vouloir ... et je me suis fait beaucoup de mal aussi ...

Qu'est-ce que la sérénité pour moi ? ... Et bien je la cerne mieux aujourd'hui, depuis que je sais de quoi il retourne :

- ne plus penser autant tout le temps
- profiter de l'instant présent sans être polluée par des pensées incessantes
- savoir cloisonner tous les aspects de ma vie (il y a un temps pour bosser, un temps pour se reposer, un temps pour s'amuser, etc.)
- avoir moins l'impression d'être débordée et dépassée par un tas de choses, ce qui est source de stress
et oui je sais, ça choque certains mais
- avoir suffisamment d'argent pour vivre et me payer des petits plaisirs (et éradiquer cette angoisse liée aux problèmes financiers). A ce propos, on m'a souvent accusée d'être matérialiste alors que ce que je veux, c'est juste ne plus avoir d'angoisses concernant l'argent car ces angoisses, bien sûr, je les ressens beaucoup plus intensément que les autres ...)

En couple, j'aspire à avoir un homme qui se montre attentionné et aimant (si j'ose utiliser ton pseudo pour décrire l'homme que je voudrais ;-) mais ce n'est pas un appel à candidature !) qui ne passe pas son temps à me dévaloriser ou à faire la gueule ... un homme avec du charisme et dont je suis fière ... et avec lequel j'ai une relation intime satisfaisante ... Un homme avec lequel j'aime entreprendre des activités communes (ciné, resto, sport, vacances, etc.) Bon, je sais je suis exigeante ... mais dans mon couple, je n'ai plus ou pas tout cela. Si mon mari et moi nous retrouvons seuls face à face, nous n'avons rien à nous dire. Nous n'avons plus non plus de relations intimes (je n'y arrive plus car il ne m'attire plus ...). Finallement, la seule chose qui nous lie ce sont les enfants, la maison que nous avons fait bâtir et notre résidence secondaire.

J'aime bien tes questions parce que en te répondant, je suis obligée de faire le tri dans ma tête ... et ça m'apporte des éléments de réponse.

Quant à la question "Qui fuis-tu" ? Je ne sais pas bien ... Oui, je fuis mon mari, en partie ... Mais peut-être moi aussi ...

Bises.



Oscania
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 69
Date d'inscription : 22/06/2015
Age : 44
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reprendre ma vie en main ?

Message par Lya le Lun 6 Juil 2015 - 13:58

Oscania a écrit:

La sophrologie, il faut que je m'y mette ... Il faut juste que je trouve le temps ... Je bosse 75 heures par semaine et suis en déplacements constants ...

Le cannabis, je vais oublier ... pour éviter de partir sur une autre addiction. J'ai connu l'alcool pour me calmer et éviter de penser ... Maintenant, c'est plus soft, je suis accro à la cigarette électronique ... au coca zéro ... et au sudoku ;-)

Le temps, ça se prends :p A moins d'avoir un patron tyrannique (ou être son patron :p) je suis sur qu'il n'y a que toi qui t'en empêche Smile Surtout que la sophro, tu fais 1-2 séance voir comment ça fonctionne et puis il te suffit de l'utiliser quand tu en as besoin (moi en général c'est quand je sens que je vais "exploser" parce que je suis comprise de travers :p ). Un truc simple: tu inspire en contractant de plus en plus tout ton corps, tu garde tout l'air (dans le ventre, pas la poitrine) en restant bien crispé puis tu relâche tout en soufflant doucement, tu vas voir ça fais du bien Smile
Au coca quelle drôle d'idée! :p Mort à Mosanto! :p
Le sudoku c'est magique Very Happy Pour dormir j'alterne entre lire et les sudoku et si je n'les avait pas eu Dieu c'que j'me serais fait chier en cours, dans les salle d'attente, au pause midi...

Oscania a écrit:
Ce qui est dingue c'est que l'amie à qui j'ai osé dévoiler ma découverte en espérant qu'elle comprendrait pourquoi on en était arrivée là est aussi HP !!! Elle m'a dit qu'elle avait été diagnostiquée petite et que tout ce que je lui racontais n'existait que dans ma tête, qu'elle n'avait jamais eu ces troubles et que je me faisais un film pour me trouver des excuses et me disculper ... Sauf qu'elle a oublié qu'elle aussi est passée par des dépressions, la solitude, les angoisses, les émotions négatives intenses qui l'ont fait déprimer pendant 1 année complète. Et qui c'est qui était là pour la soutenir moralement à l'époque ??? Et ben c'est moi ... parce ce que je comprenais ... Et aujourd'hui, elle va bien ... Elle est partie habiter là où elle révait d'habiter, elle s'est recréé un réseau social, sort, profite de la vie ... Bref elle traverse une phase d'euphorie donc elle est à l'opposé de mon humeur du moment ... et elle n'est pas à mes côtés ...
Arf pas cool, en même temps elle a peut-être peur de "s'enfoncer" avec toi et de perdre ce qu'elle a (enfin) réussi à avoir. Même si c'est pas digne d'une vraie amie je peux comprendre... Faut voir le bon côté, une déprime ça fait un bon tri dans les amis pour ne garder que ceux qui en valent la peine Smile (et je sais, ils sont peu nombreux mais bon, ils seraient plus tu ne pourrais pas tous les voir avec tes horaires de fou :p )
Oscania a écrit:
Oui moi aussi … Je me dis parfois … Si j’avais su ça avant, j’aurais fait autrement … Mais bon … maintenant il faut que je m’inquiète surtout de mon avenir …
Tu t'en "inquiètera" mieux quand tu serais zen, prends du temps pour toi et peut-être que les réponses s'imposeront d'elles-même Smile (fin je dis ça, je suis très loin du genre de personne pouvant se qualifier de zen :p )
J'espère que j't'ai un tout p'tit peu aidée Smile

Lya
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 60
Date d'inscription : 04/07/2015
Age : 28
Localisation : Liège, Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reprendre ma vie en main ?

Message par Oscania le Mar 7 Juil 2015 - 23:12


Oscania
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 69
Date d'inscription : 22/06/2015
Age : 44
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Aujourd'hui, j'ai décidé d'être moi-même ...

Message par Oscania le Mer 8 Juil 2015 - 0:17

Aujourd'hui, j'ai décidé d'être moi-même ... Avec mon "peu" de qualités ... et mes "nombreux" défauts ... Pour être en paix avec moi même ... "Tout le monde" a des qualités et des défauts ... Mais curieusement, à force d'essayer d'être "comme tout le monde", on cumule plus de défauts que de qualités ... C'est bizarrement fait ... non ??? En fait, c'est mathématique ... Got it !!!


Oscania
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 69
Date d'inscription : 22/06/2015
Age : 44
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reprendre ma vie en main ?

Message par Doom666 le Mer 8 Juil 2015 - 5:55

Bonjour à tous,
Très très bonne décision. Et ceux qui n'aiment pas ce que tu es, et bien:

Dent pétée Dent pétée Dent pétée
Cordialement.
Alain.

Doom666
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 627
Date d'inscription : 23/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Adieu ...

Message par Oscania le Sam 11 Juil 2015 - 9:21

Bonjour à tous !

Voilà... J'ai décidé de quitter le forum.

Ces derniers mois, en proie à de nombreux questionnements sur ma vie et à des émotions négatives très intenses, j'ai sombré dans la dépression, j'ai détruit ma famille, perdu mes 2 seules amies et n'ai plus de réseau social. Il me reste juste un travail extrêmement prenant et fatigant dans lequel je n'arrive plus à être efficace tant la dépression est profonde et j'ai tout le monde sur le dos pour me surveiller...

Et puis voilà... J'ai découvert que j'étais HP... J'ai essayé d'expliquer à mon entourage et à mes 2 amies que j'avais perdues. Personne n'a compris ... On m'a dit que j'étais folle, malade, que plus personne ne pouvait rien pour moi, qu'il fallait que je me fasse soigner. Et c'est ce que je fais depuis des années sans résultat.

Ça fait 4 mois que je loue une maison dans laquelle je dois emménager (puisque je divorce) mais je n'ai toujours pas réussi à le faire. D'une part parce que le boulot est trop prenant, d'autre part parce que je n'ai plus l'énergie, ni la force, que je n'ai personne pour m'aider à porter les cartons et les meubles, et que j'ai peur de ma nouvelle vie toute seule, vraiment toute seule (je n'ai pas la garde de mes enfants à cause de mon boulot). Mon futur ex mari, excédé par la situation et à bout de patience, fait maintenant venir un huissier pour m'expulser enfin du domicile conjugal... Je le comprends ... Lui aussi doit envisager sa nouvelle vie qui ne sera pas rose non plus...

Sur ce forum j'espérais trouver de l'espoir pour me construire un avenir et peut-être trouver des amis. Mais je n'ai pas trouvé.

Je ne lis que des histoires de personnes qui sont seules, se sentent incomprises, vivent mal leur solitude, vont mieux un instant, puis se ressentent à nouveau mal toujours pour les mêmes raisons.

Tout cela ne me donne pas l'énergie et l'espoir dont j'ai besoin pour envisager de reconstruire...

Je regarde devant moi et je vois de la noirceur, de la solitude, des angoisses et de la tristesse alors que j'avais "tout pour être heureuse"...

Je quitte le forum. Et je crois que je vais me retirer définitivement de ce monde pour ne plus souffrir...

Bonne route à tous !

Oscania
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 69
Date d'inscription : 22/06/2015
Age : 44
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reprendre ma vie en main ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:44


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum