On pense si souvent différemment

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

On pense si souvent différemment

Message par Floranna14 le Mer 17 Juin 2015 - 7:42

Bonjour

Je prends vraiment conscience que am façon de penser est si différente de la norme.
Cette prise de conscience est un peu difficile à faire et à accepter surtout.
La plupart du temps, notre entourage nous rappelle négativement qu'on pense pas comme tout le monde, qu'on ne voit pas les choses comme tout le monde.
C'est très difficile à vivre.

Comment avez-vous fait pour dépasser ce cap du regard négatif de votre entourage ?

Floranna14
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 46
Date d'inscription : 13/06/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: On pense si souvent différemment

Message par aryaman le Mer 17 Juin 2015 - 19:53

Bonjour, personnellement je n'y arrive que par l'humour ou en faisant semblant d'être ce que je ne suis pas, la plupart du temps on me dit que je fais du mal à tout mon entourage ou personne à qui j'ai à parler, en bref je rends dingue tout le monde, c'est grave de ne pas avoir grand monde à qui pouvoir parler naturellement.

aryaman
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 14
Date d'inscription : 10/06/2015
Localisation : lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: On pense si souvent différemment

Message par Palatinus le Mer 17 Juin 2015 - 21:29

Trahi de toutes parts, accablé d'injustices,
Je vais sortir d'un gouffre où triomphent les vices;
Et chercher sur la terre, un endroit écarté,
Où d'être homme d'honneur, on ait la liberté.


C'est la dernière phrase d'Alceste, le Misanthrope, de Molière.

Plus sérieusement, si quelqu'un dit qu'il t'aime, qu'il tient à toi, il doit donc faire son possible pour ne pas te blesser non ? Et donc pour cela chercher à te connaître et te comprendre non ? Si il ne le fait pas alors il ne peut dire en conscience qu'il a des sentiments pour toi.

Et cela marche dans l'autre sens, quand soi même on a des proches, qu'on tient à eux, alors on doit chercher à les connaître, les comprendre, pour ne pas les blesser.

Nous sommes souvent des personnalité difficile pour notre entourage, nous ne l'avons pas choisi et eux non plus, nous reprocher d'être ce que nous sommes est injuste, leur reprocher de ne pas nous accepter tel que nous sommes est aussi injuste.

Nombre de couples "normaux" foirent parce que la femme croit toujours pouvoir changer en profondeur son conjoint comme elle le désir, ce qui bien sûre ne marche jamais. Certains hommes aussi essaient de pousser leurs compagne a adopter l'apparence de leur fantasme à eux. Dans les 2 cas c'est souvent la rupture.

Personnellement, je ne suis biensûre compris ni par ma compagne ni par ma soeur ni par mes parents (légèrement toxiques), toutefois, je leur ai tous plus d'une fois proposer de leur expliquer, de lire des choses sur les zébres, pour qu'ils comprennent, que nous nous entendions mieux tous, pour cesser de nous blesser. Seule ma mère a fait cette effort mais elle n'a jamais exprimer un quelconque avis après cette lecture, et elle n'a pas vraiment changé son attitude pour autant.

Je me considère comme droit dans mes bottes, j'ai tendu la main, elle n'a pas été saisie, alors tant pis pour eux, je n'accepte plus leur réflexion, j'ai fait l'effort d'essayer de les comprendre, eux non. Tant pis pour eux. A chacun de prendre ses responsabilités et d'assumer les conséquences de ses choix et de ses actes. Lire un livre de 200 pages c'est pas insurmontable. En plus c'est extraordinaire je leur fourni le mode d'emploi de ma personnalité et ils ne saisissent pas la chance qu'ils ont !

Toutefois Floranna, pour t'aider à relativiser, pas besoin d'être zèbre pour être incompris et se sentir seul, fondamentalement nous sommes tous seuls, zèbre ou non, et personne ne nous connait mieux que nous même. C'est simplement que les zèbres sont plus conscient de cet état de fait que les autres, c'est tout. Quoique... Bouddha n'est pas tout a fait d'accord sur cette notion de solitude XD

Pour finir sur une conseil positif : n'espèrent pas des autres plus que ce qu'ils sont capables de donner, ou tu seras toujours déçu et amer.  Reste proche de ceux qui t'apportent quelque chose et fuit ceux qui te blessent, c'est simple. Et n’essaie pas de changer les gens en profondeur, surtout si ils sont vieux, tu n'y arriveras pas.


Dernière édition par Palatinus le Jeu 18 Juin 2015 - 13:20, édité 1 fois

Palatinus
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2128
Date d'inscription : 06/03/2015
Age : 41
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: On pense si souvent différemment

Message par Zebraskaroll le Mer 17 Juin 2015 - 21:51

Prendre conscience que l'on pense différemment c'est déjà faire un grand pas.
J'ai mis plus de 40 ans pour enfin savoir que la majorité des personnes qui m'entouraient ne pensaient pas comme moi. Vaut mieux tard que jamais hein !

Je n'ai pas encore saisi je pense l'ensemble des codes implicites pour ne pas dire hypocrites qui les animent. Mais pas grave maintenant que je le sais, je devrais apprendre vite.

Prendre conscience de tout ce que cela implique m'a permis de relativiser le comportement des autres, de ne pas le juger, juste le constater.
Aryaman tu écris que tu fais semblant d'être ce que tu n'es pas, en gros ce que les psy appellent agir en Faux self. C'est en faisant cela que je me suis perdue, je n'étais plus vraiment moi même. Maintenant j'ai vraiment compris que ce mode de sur-adaptation est nocif pour soi-même et il peut être long le chemin pour se retrouver.

Etre soi même et juste tenter par petites touches d'expliquer notre fonctionnement aux personnes qui nous entourent et la solution que pour le moment j'applique. J'essai parfois de me mettre à la place de l'autre pour ne pas le blesser, mais là j'avoue que je n'y parviens pas très bien ! Cela entraîne certes une grande solitude, mais pour le moment c'est clairement ce que je recherche. Je n'ai jamais fais beaucoup d'effort pour aller vers les autres et j'ai toujours accepté toutes les personnes qui venaient vers moi. Peut être qu'à un moment il faut savoir choisir plutôt que subir. Le regard des autres m'indiffère de plus en plus et je me dis que si ils ne cherchent pas à me comprendre c'est qu'il ne mérite pas mon amitié.

Pour conclure soit toi même et ne juges pas les autres. J'espère que ce petit témoignage t'apportera un petit éclairage positif sur la situation.

Zebraskaroll
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 67
Date d'inscription : 17/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: On pense si souvent différemment

Message par louise le Mer 17 Juin 2015 - 23:01

Salut Palatinus, tu parles d un livre de 200 pages qui peut aider à cerner ta personnalité, on peut connaître ce livre?

louise
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1420
Date d'inscription : 18/10/2014
Age : 60

Revenir en haut Aller en bas

Re: On pense si souvent différemment

Message par Floranna14 le Jeu 18 Juin 2015 - 6:03

Bonjour Palatine et Zebraskaroll,

j'ai conscience depuis toute jeune que je ne penserai jamais comme tout le monde.
Mais, quand on est enfant, c'est quelque chose qu'on ne peut ni nommer ni comprendre donc pas accepter.
Savoir que je ne penserai jamais comme tout le monde a semé la confusion dans ma tête parce que j'étais partagée entre devoir m'adapter à l'autre monde ou accepter ma différence.
J'ai passé plus de 40 ans de ma vie à essayer de m'adapter à l'autre monde.
Seulement, je n'y ai croisé que méchanceté, hypocrisie, dureté, indifférence, jalousie, haine, domination, etc......
Je ne m'y suis jamais sentie à ma place.

J'en conclus aujourd'hui que refuser d'accepter ce que je suis, la manière dont je perçois et pense les choses me complique plus la vie qu'elle ne m'aide.

Aujourd'hui, même si c'est encore difficile à admettre, je préfère accepter ce que je suis.

Je suis entourée de gens qui cherchent à me faire rentrer dans leur moule, dans leur façon de penser. Je suis entourée de gens qui cherchent à me faire être méchante et hypocrite, haineuse, jalouse et envieuse, critique comme eux.

Mais, plus j'avance dans ma réflexion, moins ce choix suscite d'intérêt à mes yeux.

Je vis avec quelqu'un qui ne me comprend pas, qui ne se comprend pas, qui ne se connaît pas. Oui, il est vieux. Il a 18 ans de plus que moi.

J'ai cru que je parviendrai à faire comprendre à mon entourage ma différence.
Mais, que ce soit mes parents ou qui que ce soit, finalement, je me rends compte que je ne parviendrai pas. Ils ne changeront pas leur mode de penser, leur mode de fonctionnement, leur routine. Ils n'en ont pas envie. Ils vivent ainsi depuis des années. Ils toruvent cela confortable surement. Ou ils n'ont pas une lucidité suffisante pour se rendre compte à quel point c'est inconfortable et à quel point ils se rendent malheureux.

Ce qui me manque le plus, c'est d'être physiquement entourée de zèbres avec qui échanger.

J'admets que j'aspire de plus en plus à vraiment rencontrer des zèbres.

Floranna14
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 46
Date d'inscription : 13/06/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: On pense si souvent différemment

Message par Floranna14 le Jeu 18 Juin 2015 - 6:08

Je crois qu'accepter notre zébritude, accepter l'idée qu'on ne pourra jamais être compris que par d'autres zèbres peut être une bonne chose non ?

Il est vrai que, quand on vit dans un environnement où il n'y a pas zèbres, c'est difficile. Mais, si, au départ on se contente de relations par internet, à mieux comprendre et accepter notre zébritude, on finira par rencontrer dans le monde physique des zèbres comme nous.

Floranna14
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 46
Date d'inscription : 13/06/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: On pense si souvent différemment

Message par aryaman le Jeu 18 Juin 2015 - 8:23

Je pense que pour s'accepter de vivre de cette manière, il faut déjà accepter de vivre sans contraintes, d'avoir la force de croire qu'une certaine indifférence face aux autres est encore possible et cela dans le but de ne pas subir la leur.

aryaman
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 14
Date d'inscription : 10/06/2015
Localisation : lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: On pense si souvent différemment

Message par Floranna14 le Jeu 18 Juin 2015 - 8:30

J'ai choisi d'accepter ma différence face aux autres. Comme j'accepte qu'il soit différent de moi.
En acceptant ma propre différence, je pense que j'accepte de ne plus subir la leur.
La leur leur appartient.
La mienne m'appartient.

Floranna14
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 46
Date d'inscription : 13/06/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: On pense si souvent différemment

Message par Néfertiti le Jeu 18 Juin 2015 - 8:53

À Floranna14 : Je suis mille fois d'accord avec ta façon de penser ! Very Happy

Néfertiti
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 681
Date d'inscription : 16/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: On pense si souvent différemment

Message par bepo le Jeu 18 Juin 2015 - 12:32

Plus sérieusement, si quelqu'un dit qu'il t'aime, qu'il tient à toi, il doit donc faire son possible pour ne pas te blesser non ? Et donc pour cela chercher à te connaître et te comprendre non ? Si il ne le fait pas alors il ne peut dire en conscience qu'il a des sentiments pour toi.

Et cela marche dans l'autre sens, quand soi même on a des proches, qu'on tient à eux, alors on doit chercher à les connaître, les comprendre, pour ne pas les blesser.

Nous sommes souvent des personnalité difficile pour notre entourage, nous ne l'avons pas choisi et eux non plus, nous reprocher d'être ce que nous sommes est injuste, leur reprocher de ne pas nous accepter tel que nous sommes est aussi un [in]juste.
Très très juste. Mais très difficile dans la pratique. Chacun en effet est à la recherche d'un optimal, et parfois nous sommes les premiers à ne pas nous accepter, ne pas nous comprendre occupés à rechercher sans concessions nos "erreurs", ce qui nous rend encore moins apte, dans cet état d'esprit, à comprendre l'autre.
D'autant que parfois le fait de chercher comprendre l'autre peut être perçu comme un affadissement de la quête vers le consensus mièvre. Très difficile de faire la différence entre une tolérance lucide et une tolérance aveugle.

Toutefois Floranna, pour t'aider à relativiser, pas besoin d'être zèbre pour être incompris et se sentir seul, fondamentalement nous sommes tous seuls, zèbre ou non, et personne ne nous connait mieux que nous même. C'est simplement que les zèbres sont plus conscient de cet état de fait que les autres, c'est tout.
Très juste aussi, et indispensable à souligner. Se faire comprendre de l'autre est une lutte universelle.

Pour finir sur une conseil positif : n'espèrent pas des autres plus que ce qu'ils sont capables de donner, ou tu seras toujours déçu et amer. Reste proche de ceux qui t'apportent quelque chose et fuit ceux qui te blessent, c'est simple. Et n’essaie pas de changer les gens en profondeur, surtout si ils sont vieux, tu n'y arriveras pas.
Espérer plus que ce qu'ils te donnent c'est leur faire violence d'ailleurs.
Par contre je ne suis pas complètement d'accord avec ceci :
et fuit[s] ceux qui te blessent
C'est en contradiction avec le reste, dans l'idéal en tous cas. Très difficile de différencier fondamentalement ce qui blesse parce qu'on ne le comprend pas, de ce qui blesserait irrémédiablement par nature. Dès lors que l'on fuit ce qui blesse, et que l'on se le fixe en ligne de conduite, c'est aussi que l'on renvoie le message à l'autre que l'on attend pas de lui qu'il cherche à nous comprendre, et inversement. Se le fixer en ligne de conduite serait alors acter l'impossibilité de parvenir au reste et le chemin direct vers la misanthropie. Par contre il faut être tolérant envers sa propre capacité de compréhension de l'autre (y compris dans sa bêtise).
L'analogie avec la blessure physique est instructive. Fuir toute blessure c'est se condamner à l'immobilisme, à l’isolement, à l'inexistence. La blessure est un avertissement à entendre, puisqu'il signale que le changement devient trop brutal par rapport à certaines de nos capacité. Mais on ne peut en faire la seule boussole à suivre sauf à reporter sur l’extérieur tout le poids de la responsabilité.

Je crois qu'accepter notre zébritude, accepter l'idée qu'on ne pourra jamais être compris que par d'autres zèbres peut être une bonne chose non ?
J'ai un gros doute que l'on puisse plus facilement être compris par des "zèbres".
1)Les HQI sont polymorphes, les "zèbres" encore plus.
2)N'importe quel humain est d'abord humain avant d'en être une sous catégorie ("sous" a un sens logique uniquement hein !!! ), donc ne pas voir ce qui nous rassemble pour ne se focaliser que sur les différences est faire preuve d'une cécité qui a de plus une signification.

Aspirer à former un groupe c'est renoncer à tout ce qui est dit plus haut. C'est se conformer à un moule.
EDIT finalement pas tout à fait. En effet, sans un écho, même déformé, il est difficile de concevoir l'existence de sa vraie voix autrement que de l'intérieur.

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: On pense si souvent différemment

Message par Palatinus le Jeu 18 Juin 2015 - 13:24

louise a écrit:Salut Palatinus, tu parles d un livre de 200 pages qui peut aider à cerner ta personnalité, on peut connaître ce livre?

Celui qui est cité souvent en référence ici , Trop intelligent pour être heureux, de Jeanne Sciaud Fachin, en complément le livre Souffrance et différence de l'adulte surdoué, de Cecile Bost est aussi utile. Je trouve les 2 complémentaires.

@Floranna14 : je ne veux pas te "casser ton coup" mais n'espère pas forcément que le fait de rencontré des zèbres fera que tu seras mieux compris. Peut être par certains peut être pas, personnellement, je pense que seul un zèbre à une petite chance de comprendre un peu un autre zèbre, mais ce n'est pas garanti. Par contre qu'une personne non zèbre comprenne un zèbre, même avec des années et des années d'études scientifiques, il manquera toujours le vécu. Je ne comprendrais jamais un oiseau car je n'en suis pas un, vous pourrez me coller des ailes dans le dos, je me rapprocherait de l'oiseau mais je ne le serait jamais.

Chaque zèbre est aussi une personne unique, nous avons des pathologies communes, des modes de pensée commun, mais nous sommes aussi différents entre nous que des non-zèbres entre eux. Et fondamentalement nous différons peu des non-zèbres : nous avons 2 bras, 2 jambes, deux yeux, 5 sens, nous mangeons, dormons, nous reproduisons, chions, aimons, détestons, avons du chagrin etc...

Certains connaissent de vieil épisode de la 4ème dimension, en noir et blanc, ou un petit employé de bureau est tout les jours agacé par le comportement de tous le monde : maladresse du voisin de bureau, incivilité des gens dans le métro etc... personne ne trouve grâce à ses yeux hors lui même, et un matin il se réveil, tout le monde a son visage et son comportement, et la vie devient pour lui un enfer, car tout le monde est 100% comme lui. Et quand tout redevient normal à la fin il a pris une grosse leçon de tolérance et supporte mieux les autres.

Palatinus
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2128
Date d'inscription : 06/03/2015
Age : 41
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: On pense si souvent différemment

Message par tim9.5 le Jeu 18 Juin 2015 - 21:59

.


Dernière édition par tim9.5 le Mar 14 Juil 2015 - 21:01, édité 1 fois

tim9.5
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 184
Date d'inscription : 18/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: On pense si souvent différemment

Message par Palatinus le Ven 19 Juin 2015 - 7:08

Dans le milieu professionnel actuel, dire à une personne qu'elle fait bien son travail est quasiment devenu une pratique interdite. Du moins dans les grandes entreprises. Résultat de méthodes managériale qui relève de plus en plus de la gestion de machine que d'être humains.

Les gens heureux n'ont pas d'histoire. C'est pourquoi Beethoven est plus connu que Brahms.

+ 65% de la communication est non verbale. Et la communication verbale même dans une même langue est source de perpétuelles incompréhension car chacun de nous a une définition légèrement différente pour chaque mots et nous ne nous mettons jamais d'accord sur le sens des mots avant de parler. Cela se voit aussi bien sûre sur des forums de discussion, c'est même pire car nous n'avons par le visage de la personne en face qui nous permet de voir les subtiles inflexions et expressions qui accompagnent la voix et les mots. Les sources d'incompréhension et de discorde grimpent donc en flèche.

Palatinus
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2128
Date d'inscription : 06/03/2015
Age : 41
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: On pense si souvent différemment

Message par mrs doubtfull le Ven 19 Juin 2015 - 11:26

Zèbres ou pas, tout est histoire de communication.
Elle peut tout aussi bien être difficile entre surdoués.
Quand on communique, chacun part avec son métra contrat de communication, c'est à dire l'ensemble de ses représentations sur ce qu'est ,pour chacun , l'acte de communiquer. Ce metacontrat est individuel et est formé de ce que nous sommes, nos sensibilités, nos expériences, nos pensées etc.
Dans l'acte de communication, il va falloir trouver un arrangement entre ses contrats individuels, s'adapter l'un à l'autre pour pouvoir communiquer sur un terreau minimum commun, dans une situation particulière.
Va naître l'inter subjectivité , càd des significations partagées sur la situation par les acteurs de la communication.
Pour faire plus simple, chacun doit se mettre à la portée de l'autre.
Ma perception de la réalité m'est propre, et différente de celle de l'autre: il est alors necessaire de la décrire pour la présenter à l'autre et vice versa.
Au cours de la communication, si on veut que notre intention soit comprise, on va devoir sans arrêt procéder à des réajustements: par de la reformulation ( pour vérifier que l'on a bien compris le contenu du message/ les sentiments, émotions de l'autre), en posant des questions ( quand tu dis.....qu'est ce que tu veux dire?), en prenant en compte l'évolution de la situation de communication, des changements produits ( en obtenant et donnant un feed black, par des signes non verbaux: hocher la tête, sourire, lever les sourcils....ou verbaux)

Et puis, faire preuve d'empathie, regarder le monde comme l'autre le regarde aide à faire passer nos messages et à comprendre celui d'autrui ( et ça ne veut pas dire y adhérer forcément)
Enfin, rester soi même, sans rôle, sans masque, sans façade. C'est la congruence.

Je ne pense pas que donner un livre à lire sur le sujet des surdoués est toujours une bonne idée...
Ce livre, il nous a parlé à nous. Où en est celui à qui on le donne dans son système de valeurs, de représentations à ce sujet? Va -t-il comprendre en lisant les mêmes choses que moi? Va t-il pouvoir faire bouger son cadre de références? Dans quelles proportions ses sentiments à notre égard, ses émotions , vont-ils influer sur sa compréhension du texte? Et quand on lit, il n'y a pas de feed black pour ajuster sa compréhension.

C'est toujours celui qui prend l 'initiative de communiquer qui doit faire preuve de flexibilité. Il a une intention ( faire comprendre son message) et c'est de sa responsabilité si le message n'est pas entendu comme il le souhaite. Évidemment, on peut se heurter à des difficultes de compréhension colossale, mais c'est encore pire si notre message n'est pas clair parce que l'on n'a pas tenu compte de l'intersubjectivité'

On a de la chance, si on ne se laisse pas envahir par nos émotions, on doit pouvoir trouver en nous toutes les ressources pour communiquer de la meilleure façon possible, toutes les capacités pour analyser à très grande vitesse le discours de l'autre et ajuster notre parole afin d'être le plus exactement compris que possible.

mrs doubtfull
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 673
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 49
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: On pense si souvent différemment

Message par Palatinus le Ven 19 Juin 2015 - 11:42

@Mrs Doubtfull : dans le cadre de mon propre cas, j'ai donné un livre à ma mère car c'est quelqu'un qui a de grosses difficultés à extérioriser ses émotions mais par contre qui lit beaucoup. J'ai donc choisi ce qui me paraissait le plus adapté.

Ce que tu dis me fait beaucoup pensé à ce qu'explique la Programmation Neurolinguistique sur le fait que chacun a sa "carte du monde/carte des représentation", ses filtres, valeurs, symboliques, capacités de perception, ses enjeux propres dans la discussion et sur les "pièges du langage".

Parler, discuter avec quelqu'un est une chose, communiquer (et d'ailleurs communiquer quoi ?) c'est bien plus. On peut communiquer des émotions sans mots. Par exemple.

Palatinus
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2128
Date d'inscription : 06/03/2015
Age : 41
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: On pense si souvent différemment

Message par EmiM le Ven 19 Juin 2015 - 13:03

Bonjour Floranna,
en ce qui me concerne, je suis bien heureuse de penser différemment des autres, aussi je t'invite à être fière de tes différences et tu t'apercevras qui si toi tu es contente, personne ne pourra t'enlever cela. Les gens ne peuvent pas te faire douter, c'est parce que c'est toi qui doute que tu penses que les autres te font douter... et je ne parle pas de certitudes ou d'être sur, je parlerai davantage de s'assumer, assumer ses idées, ses choix et bien sur ses erreurs. Rien ne nous empêche de changer d'avis autant que nécessaire, donc tu peux avoir un avis aujourd'hui et demain en changer d'avis suite à une discussion, ou une info venue d'ailleurs Very Happy Je crois que les gens ont du mal à s'affirmer comme si ce qui était dit ou fait était figé à jamais dans le temps, et dont on met une rigidité à être ceci ou cela comme si on ne pouvait jamais revenir en arrière ou changer d'avis, sauf qu'il me semble que c'est totalement l'inverse, la vie nous offre la possibilité d'être tout ce que l'on veut : proposition d'une expérience, choisir un sujet, examiner tous les points de vue et jouer avec tous les points de vue dans des contextes différents avec des personnes différentes et cette expérience permet de visiter un sujet sous plein d'angles différents et de s'apercevoir qu'on peut tout être, tout dire, tout faire, tout penser et qu'au final il y aura toujours des gens qui apprécieront quand d'autres détesteront et si on accepte ce qi est alors on devient souple et on peut s'adapter quelque soit l'environnement. Et quand je dis s'adapter ce n'est pas être autre chose que soit, c'est plus être soi dans l'environnement et non en étant au dehors. Parfois être moi c'est déstabiliser les autres mais ça ne me pose aucun souci Very Happy
D'ailleurs la majeure partie du temps ce sont les autres qui sont dérangés par moi et non moi d'être moi... Je pense qu'il faut accepter d'être ce que l'on est et accepter les autres pour ce qu'ils sont aussi. Quand les autres sont surpris, je les respecte, je ne le prends pas (lus) mal et si je les accueille je leur donne l'opportunité de m'accueillir, mais pour que cela se passe, ainsi, il ne faut pas que je porte de jugements sur leurs réactions et que je comprenne que ça leur appartient, que c'est leur problème et pas le mien.
J'espère avoir été claire...

EmiM
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5675
Date d'inscription : 15/01/2014
Age : 35
Localisation : Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Re: On pense si souvent différemment

Message par tim9.5 le Ven 19 Juin 2015 - 16:45

.


Dernière édition par tim9.5 le Mar 14 Juil 2015 - 21:01, édité 1 fois

tim9.5
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 184
Date d'inscription : 18/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: On pense si souvent différemment

Message par Palatinus le Ven 19 Juin 2015 - 18:02

@tim9.5 : communiquer est devenu je crois chez moi une sorte d’obsession subconsciente (sans doute raison psy familiales). J'ai du vécu oui, émotionnel, affectif, professionnel, j'ai lu un certain nombre de chose, suivi des formations, je ne suis pas parfait mais... je commence à avoir développer certains constats sur la vie et les gens. Je viens juste d'avoir 40 ans et je me sens parfois bien vieux. Eh puis je suis père depuis 6 ans, cela vous force aussi a grandir.

Je l'ai fait ton coup du psychologue, en vrai, il y a quelque mois je travaillait dans un boite d'assurance, à l'entrée à l’accueil il y avait une très jolie hôtesse, vraiment un joli visage. Alors peu de temps avant la fin de mon CDD, un soir en partant, je lui ai dit en effet :
"Puis je vous faire un compliment ?" elle m'a dit oui "Je trouve que vous avez un très joli visage. C'est tout. voila". J'ai souris, elle a souris et c'est tout. J'ai pris en effet de précaution. C'était une boite américaine, je ne voulais pas me faire accuser de "harcèlement sexuel". Dingue non ?
C'était juste le plaisir de lui faire un compliment, de la voir sourire, dire quelque chose de vrai et sincère, rien de plus.

J'ai aussi appris à avoir en horreur le système managérial des grande boites actuelles, par expérience et par lecture.
D'ailleurs encore tout frais là j'ai une expérience flagrante de mépris du "petit personnel temporaire" par un grand groupe.

Je suis quelqu'un qui, parce qu'il a un ego fragile, est très sensibilisé à la notion de dignité. Alors je protège la mienne et j'essais aussi de faire de même pour les autres. Ainsi quand je croise du personnel de ménage, je leur dis toujours bonjour, je souris, au revoir etc... afin qu'il ne se considèrent pas comme invisible, comme des meubles.

Ce sont des êtres humains avec une tâche ingrate. Donc ils méritent le respect. J'ai aussi parfois fait des tâches ingrates donc je sais ce que c'est et j'attends le respect qui va avec.

Mais chez les autres en effet c'est difficile, parfois vous voulez témoigner de la considération, de l'attention, mais c'est pris de travers, de manière suspecte, avec le recule je me dis que professionnellement cela a du me coûter plus d'une fois. Peut être parce que j'essais de rester humain, trop humain (le bon comme le mauvais) et que notre société l'est de moins en moins.

Palatinus
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2128
Date d'inscription : 06/03/2015
Age : 41
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: On pense si souvent différemment

Message par Pieyre le Ven 19 Juin 2015 - 21:06

Penser différemment de la norme, cela ne me paraît pas si problématique. Il y a des groupes d'excellence, qui correspondent à des gens qui ont un certain niveau d'études, plus ou moins proches des siennes; ou alors ceux qui ont acquis une compétence semblable, dans le domaine professionnel ou selon des centres d'intérêt spécifiques. Enfin, tant qu'on appartient à des groupes, constitués ou informels, ça va. On œuvre dans ces groupes, et cela contribue indirectement au bien de tous.

Ce qui est plus embêtant, c'est quand on ne rencontre qu'occasionnellement des personnes qui nous ressemblent, de façon inespérée, sans que ce soit tout de même l'adéquation parfaite. Alors on peut avoir l'impression d'être anormal, de ne pas correspondre à l'intérêt général selon les autres, tous les autres; enfin pourquoi des gens comme nous devraient-ils exister ?

Eh bien, en prenant un peu de recul, je crois, hormis cas pathologiques (et encore), que ce qui est normal, ce qui s'écarte de la norme, et même ce qui est carrément anormal, tous ces caractères psychologiques ont un sens évolutif. Nous sommes comme ça parce qu'il a été bon qu'il en soit ainsi, et que ce sera bon tant que la nature humaine n'aura pas tellement changé.

Alors, comme dit Vigny à la fin de La mort du loup :

« Gémir, pleurer, prier est également lâche.
Fais énergiquement ta longue et lourde tâche,
Dans la voie où le Sort a voulu t'appeler.
Puis après, comme moi, souffre et meurs sans parler. »


Dernière édition par Pieyre le Mer 1 Juil 2015 - 20:40, édité 1 fois (Raison : virgule)

Pieyre
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15396
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: On pense si souvent différemment

Message par Merlin le Mar 23 Juin 2015 - 19:14

Bonsoir Courbette

Je pense que la plus belle forme de pensée ne serait sa passer de l'amour et le cerveau dés lors au service du coeur dans une relation nouvelle forme une alliance bénéfique pour soi et le meilleur de la vie, de l'environnement dans le respect de soi et d'autrui.

La définition personnelle de l'amour ne serait alors être défini sans les composantes générosité et authenticité.

Qu'en pensez-vous ?

Merlin Courbette

Merlin
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1001
Date d'inscription : 08/02/2012
Age : 45
Localisation : Présent à Tours ou Là et Maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: On pense si souvent différemment

Message par Invité le Dim 28 Juin 2015 - 22:23

fais du ménage dans ta maison intérieure en libérant les peurs, les doutes face à l'amour.
…tu te souviendras que l’amour est ton plus grand allié pour naviguer dans les eaux profondes de ton être et en ressortir victorieuse de ce passage évolutif. Nous devons aimer d'un amour inconditionnel!! Et plus de souffrance!! I love you pour les belles personnes que nous sommes I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: On pense si souvent différemment

Message par Merlin le Lun 29 Juin 2015 - 8:14

Bonjour "Pas parfaite"

Oui, tu as tellement raison, je vais continuer de me relier à mon coeur et de lâcher prise pour le meilleur et plonger telle la baleine dans les eaux profondes afin de voir les trésors des océans, les coraux multicolores et vivre l'Amour dans l'inconditionnel de l'être vivant en soi brillant de l'intérieur et qui ne recherche plus l'amour en dehors...

Tout est tellement déjà à l'intérieur et vivre la complétude permet de vivre l'amour à 2 de façon tellement meilleure avec la célèbre possibilité du 1 + 1 = 3 où le 3 c'est la relation que l'on aime et l'amour que l'on apporte à la relation grâce à des apports individuels et dans la virtuosité des échanges mutuels de la créativité brillante des êtres unis en soi sunny

Merci Pas Parfait Wink si une personne était parfaite, elle ne pourrait pas être intéressante, elle serait lisse et manquerait de spontannéité alors que là, ton message demeure plein de sens et de sagesse Courbette

3quiLibreE drunken

Merlin
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1001
Date d'inscription : 08/02/2012
Age : 45
Localisation : Présent à Tours ou Là et Maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: On pense si souvent différemment

Message par Invité le Lun 29 Juin 2015 - 8:46

Bonjour 3quiLibrE
sunny sunny sunny

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: On pense si souvent différemment

Message par Merlin le Lun 29 Juin 2015 - 9:45

I love you sunny flower sunny flower I love you Trèfle  Like a Star @ heaven  Téléportation   Like a Star @ heaven Trèfle  I love you  flower  sunny  flower  sunny  I love you



3quiLibrE Courbette

Merlin
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1001
Date d'inscription : 08/02/2012
Age : 45
Localisation : Présent à Tours ou Là et Maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: On pense si souvent différemment

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:09


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum