Combat quotidien contre moi même

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Combat quotidien contre moi même

Message par 'C.Z. le Mar 9 Juin 2015 - 23:22

Combat quotidien contre moi même


d'être ou de ne pas être
de parler au lieu de se taire quand on se sent dans la merde, peut être ou pas une bonne idée


Je ne sais pas pour vous, mais moi, je combats chaque jour mon côté obscur et des fois, ben j'en peux plus de me battre contre moi même…

« Acceptez ! Acceptez ! » Qu'elles me disent, la psy et la doc, « On vous juge pas ! ». J'ai juste envie de leur coller des tartes à tour de bras quand elles me disent ça, mais je chiale.

Accepter d'être une grosse hystérique qui surinterprète tout ce qu'on dit et pète une pile à chaque rejet plus ou moins réel ou plus ou moins correctement interprété et se retrouve seule à force ? Ben non, je veux pas accepter ça. Et je leur en veux de ne pas comprendre ça, je les envie de ne pas comprendre, je suis heureuse pour celles et ceux qui ne peuvent pas comprendre.

Je ne veux pas non plus que les gens qui m'aiment soient terrorisés de ce qui va pouvoir se passer si j’interprète mal leurs propos et/ou actes et/ou absence de propos et/ou d'actes. Mais ils le font quand même et ça me fait mal, si vous saviez… mais non, vous ne savez pas, et heureusement, vous avez déjà vos problèmes. J'avais si mal hier, de voir le docteur chercher ses mots pour ne pas me blesser, j'avais si mal de voir qu'elle ne pouvait pas être naturelle à cause de moi, si mal d'imaginer son soulagement quand j'ai quitté son cabinet. J'ai si mal de penser que les gens se sentent mieux quand je m'en vais. J'ai si mal de voir des gens me rassurer et en même temps je n'attends que ça.

Je devrais me rassurer toute seule. J'en ai marre de ne pas savoir ce que je veux.

Si encore je n'avais pas conscience de tout ça. Si encore je ne me voyais pas partir en sucette dès que je vois un mot qui me fait mal alors que je sais pertinemment qu'il est innocent, voire pire, bienveillant. Si encore j'étais assez narcissique pour n'en avoir rien à foutre de ce que les autres peuvent souffrir de ce que je suis.

Ici, c'est un peu ma thérapie quotidienne, un espace de communication qui me permet d'avoir le temps de remettre en questions mon interprétation de chaque mot lu pour ne pas partir en vrille dans des interprétations fallacieuses avant de répondre ou pas. C'est plus facile pour moi de me rassurer toute seule derrière mon écran, c'est plus facile et ça me rassure, et du coup, je peux oublier un peu tout ça, lâcher prise, ne plus y penser, être moi et donner du plaisir aux autres qui sont contents de me lire.

Mais ça revient, comme une angoisse à laquelle on se met à repenser. Comment est-ce que je vais faire IRL ? Je perds tellement vite confiance en l'autre… que je ne fais plus que me terroriser et voir l'autre fuir celle qui n'arrive plus à être, voire pire, qui trouve un problème à chaque solution.

Il y a des jours où je me sens complètement en sécurité et où du coup, tout ça ressemble à un cauchemar duquel je me suis réveillée, mais je n'arrive pas à déterminer ce qui fait que je me sens en sécurité, du coup, je tourne autour du pot de merde.

Bref, être ou ne pas être ? Comment être plutôt ? Comment se rassurer pour être avec les autres dans un plaisir partagé ?

Bref, c'est pas un bon jour encore. Demain peut être.

'C.Z.
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2693
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 35
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat quotidien contre moi même

Message par Stauk le Mar 9 Juin 2015 - 23:30

Peut être c'est là l'intérêt des amis virtuels. Ils nous jugent pas. Ils nous aiment comme ils nous imaginent, on peut être là pour eux, toujours quand on est au top, quand on est drôle.


Dernière édition par Stauk le Mer 10 Juin 2015 - 11:10, édité 1 fois

Stauk
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4978
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat quotidien contre moi même

Message par Invité le Mer 10 Juin 2015 - 6:35

Merci Centaure Z'ailé pour ce post.
Tu te montres avec tes faiblesses et tes doutes, sans faux semblant ou paraitre. Tes mots m'ont beaucoup touché.

Je trouve ca bien que le virtuel te permette de prendre plus de recul. Moi c'est carrément l'inverse.
J'ai plus de mal à gerer mes émotions sur un forum qu'en irl. Faut dire que sur ZC les discussions s'enflamment vite. Et moi je prends les choses trop à coeur, le regard des autres prend trop d'importance et me bouffe la vie.

Pas simple

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat quotidien contre moi même

Message par 'C.Z. le Mer 10 Juin 2015 - 6:48

De rien Smile

En IRL, moi ça va, tant que les relations sont superficielles ou naissantes, tant que j'ai confiance en gros...

'C.Z.
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2693
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 35
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat quotidien contre moi même

Message par Diatribe le Mer 10 Juin 2015 - 6:54

Tu m'as beaucoup émue aussi. J'espère sincèrement que tu te sentiras mieux avec toi-même, bien que le chemin soit toujours semé d'embuches. Je te fais un gros bisou Bisous Long hug

Diatribe
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1049
Date d'inscription : 30/08/2012
Localisation : Entre mon espace-tempes.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat quotidien contre moi même

Message par 'C.Z. le Mer 10 Juin 2015 - 7:08

Bisous

'C.Z.
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2693
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 35
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat quotidien contre moi même

Message par 'C.Z. le Jeu 11 Juin 2015 - 23:06

2jours de crise, 2jours de larmes. Le but du jeu, tenir le plus longtemps possible.

'C.Z.
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2693
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 35
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat quotidien contre moi même

Message par Stauk le Jeu 11 Juin 2015 - 23:53

Centaure Z'ailée a écrit:2jours de crise, 2jours de larmes. Le but du jeu, tenir le plus longtemps possible.
Bisous

Stauk
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4978
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat quotidien contre moi même

Message par Invité le Ven 12 Juin 2015 - 0:19

Je ne sais pas quoi te dire, j'ai l'impression que tout sera dérisoire.
Notre monde est rempli d'éléphants dans un magasin de porcelaine, l'ennui, c'est que nous, nous sommes la porcelaine. Des services en Limoges sur pattes et généralement on se trouve pile sur le chemin des plus gros et des plus balourds des éléphants. Même sur le Net. Même ici...
On n'est accepté qu'aussi longtemps qu'on en a suffisamment trop peu dit pour que l'autre nous pense à peu près comme lui. Notre temps ne sait plus accepter la différence, malgré tout son verbiage: il y a juste quelques domaines emblématiques où il s'est mis à valoriser ce qui était honni et à honnir ce qui était valorisé, mais respecter vraiment la différence, il ne sait toujours pas faire. Il ne sait ni aimer (ou tout simplement laisser vivre) ce qui ne fonctionne pas comme lui, ni assumer le fait de penser avoir raison, et penser que l'autre a tort. Voilà ce qui arrive quand on est persuadé que la différence ne peut QUE déclencher la volonté d'anéantissement réciproque.
Alors la "tolérance" qui ne "juge pas" est trop souvent un vernis fallacieux avec lequel nous nous recouvrons et bouchons les yeux, pour croire quand même l'Autre pareil à nous alors qu'il ne l'est pas.

C'est ce vernis qu'il faut faire craquer. C'est là - c'est facile à dire, j'en conviens - que l'hypersensibilité sert à quelque chose: on ne la trompe pas avec du baratin, ni avec du vernis. Elle a soif de vérité, en fait.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat quotidien contre moi même

Message par 'C.Z. le Ven 12 Juin 2015 - 0:49

Je suis un éléphant et je suis de la porcelaine. Je suis les deux, autant la maladresse que la force, autant la beauté que la fragilité ; la fragilité peut aussi être une maladresse, et la force une beauté... Ouais je sais c'est pas clair...

Toujours est il que je me sens bien la plus part du temps, mais il suffit d'une accumulation de petites choses qui dissonent dans mon esprit pour que je parte en sucette quelques jours. C'est peut être la faute des autres, mais je ne peux pas changer les autres, ni les faits, je peux par contre apprendre à multiplier les petits moyens de me défendre au lieu de compenser et à terme, privilégier l'hystérie.

Quand ça dissone en moi, je ressens le besoin de le dire pour qu'on ne croit pas que je ne suis qu'un éléphant... qu'on fasse attention à la porcelaine... mais l'idéal serait qu'à force de progrès en matière d'apprentissage des moyens de défense, je garde le côté porcelaine comme un secret que je ne dévoilerai qu'à mes proches, qu'à force de progrès en matière d'apprentissage de la relation aux autres, je sois l'éléphant qui a l'adresse de boire le thé avec la porcelaine.

Maintenant, ça reste un idéal. Je me contente de faire ce que je peux. Je suis contente qu'on m'aime comme ça.

'C.Z.
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2693
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 35
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat quotidien contre moi même

Message par Invité le Ven 12 Juin 2015 - 0:53

Qu'est ce que tu désires en interprétant ? Généralement, le problème vient de là. Il dit "blanc" alors qu'on désirait "jaune" du coup on interprète cela comme noir (ou du moins du pas jaune, alors que c'était le plus important).


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat quotidien contre moi même

Message par Invité le Ven 12 Juin 2015 - 0:56

Après le deuxième axe qu'on peut deviner, ça serait tout simplement si l'autre m'intéresse et si réellement on a envie de le comprendre.

Parce qu'au final, on sait tous que si bidule dit blanc au lieu de jaune, c'est qu'il a une bonne raison (une vie entière en fait) pour qu'il dise jaune.

Je sais pas, j'imagine que quand Niobé ou un clodo dans la rue te fait une remarque, qui se veut blessante, tu hausses les épaules et tu continues ton chemin. D'abord parce que tu n'as pas envie de comprendre ces personnes, mais aussi parce que sur le coup tu ne désirais rien.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat quotidien contre moi même

Message par Invité le Ven 12 Juin 2015 - 1:00

Sinon, et je te prends au mot, ce qui marche bien, mais est relativement long, ce sont les psychothérapies pour les hystériques*.

*Même si je trouve le concept dépassé et assez misogyne en fait.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat quotidien contre moi même

Message par 'C.Z. le Ven 12 Juin 2015 - 1:10

Molina a écrit:Après le deuxième axe qu'on peut deviner, ça serait tout simplement si l'autre m'intéresse et si réellement on a envie de le comprendre.

Parce qu'au final, on sait tous que si bidule dit blanc au lieu de jaune, c'est qu'il a une bonne raison (une vie entière en fait) pour qu'il dise jaune.

Je sais pas, j'imagine que quand Niobé ou un clodo dans la rue te fait une remarque, qui se veut blessante, tu hausses les épaules et tu continues ton chemin. D'abord parce que tu n'as pas envie de comprendre ces personnes, mais aussi parce que sur le coup tu ne désirais rien.


Ben non, pour le coup, tu imagines mal. C'est au contraire ça mon problème, je cherche toujours à comprendre, mais vu que je ne comprends pas toujours ben je Se tape la tête cont Au contraire, j'aimerais les comprendre, mais je n'en ai pas les moyens, donc j'apprends à ignorer ce qui me fait tourner en rond pour avancer et surtout pour ne pas attaquer ce que je ne comprends pas, même si ça m'arrive. Je fais ce que je peux.

'C.Z.
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2693
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 35
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat quotidien contre moi même

Message par Invité le Ven 12 Juin 2015 - 1:15

Centaure Z'ailée a écrit:
Molina a écrit:Après le deuxième axe qu'on peut deviner, ça serait tout simplement si l'autre m'intéresse et si réellement on a envie de le comprendre.

Parce qu'au final, on sait tous que si bidule dit blanc au lieu de jaune, c'est qu'il a une bonne raison (une vie entière en fait) pour qu'il dise jaune.

Je sais pas, j'imagine que quand Niobé ou un clodo dans la rue te fait une remarque, qui se veut blessante, tu hausses les épaules et tu continues ton chemin. D'abord parce que tu n'as pas envie de comprendre ces personnes, mais aussi parce que sur le coup tu ne désirais rien.


Ben non, pour le coup, tu imagines mal. C'est au contraire ça mon problème, je cherche toujours à comprendre, mais vu que je ne comprends pas toujours ben je Se tape la tête cont  Au contraire, j'aimerais les comprendre, mais je n'en ai pas les moyens, donc j'apprends à ignorer ce qui me fait tourner en rond pour avancer et surtout pour ne pas attaquer ce que je ne comprends pas, même si ça m'arrive. Je fais ce que je peux.

Je visualise assez mal le problème alors...
Qu'est ce qui se passe concrètement ? Les cas de sur interprétation peuvent être multiple....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat quotidien contre moi même

Message par 'C.Z. le Ven 12 Juin 2015 - 1:20

Molina a écrit:Sinon, et je te prends au mot, ce qui marche bien, mais est relativement long, ce sont les psychothérapies pour les hystériques*.

*Même si je trouve le concept dépassé et assez misogyne en fait.

Ouais, je sais que ce terme ne s'emploie plus, qu'il a été remplacé et que les définitions des troubles apparentés ont également changé. Ma psy l'emploie toujours malgré cela aussi... Je l'emploie en connaissance de causes.

J'emploie ce mot parce qu'aucun mot ne colle à ce trouble qui m'envahit parfois. J'emploie ce mot pour le banaliser dans mon esprit, parce qu'il m'a traumatisé pendant longtemps, je fais ce que je peux pour en rire dans d'autres fils, je l'emploie pour en changer le sens propre et le sens figuré. Si on peut tuer un mot en lui collant au fur et à mesure une connotation négative, on peut peut être aussi le ressusciter en en changeant les sens.

'C.Z.
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2693
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 35
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat quotidien contre moi même

Message par 'C.Z. le Ven 12 Juin 2015 - 1:23

Molina a écrit:
Centaure Z'ailée a écrit:
Molina a écrit:Après le deuxième axe qu'on peut deviner, ça serait tout simplement si l'autre m'intéresse et si réellement on a envie de le comprendre.

Parce qu'au final, on sait tous que si bidule dit blanc au lieu de jaune, c'est qu'il a une bonne raison (une vie entière en fait) pour qu'il dise jaune.

Je sais pas, j'imagine que quand Niobé ou un clodo dans la rue te fait une remarque, qui se veut blessante, tu hausses les épaules et tu continues ton chemin. D'abord parce que tu n'as pas envie de comprendre ces personnes, mais aussi parce que sur le coup tu ne désirais rien.


Ben non, pour le coup, tu imagines mal. C'est au contraire ça mon problème, je cherche toujours à comprendre, mais vu que je ne comprends pas toujours ben je Se tape la tête cont  Au contraire, j'aimerais les comprendre, mais je n'en ai pas les moyens, donc j'apprends à ignorer ce qui me fait tourner en rond pour avancer et surtout pour ne pas attaquer ce que je ne comprends pas, même si ça m'arrive. Je fais ce que je peux.

Je visualise assez mal le problème alors...
Qu'est ce qui se passe concrètement ? Les cas de sur interprétation peuvent être multiple....

J'aimerais bien le savoir ! Si je visualisais bien le problème, j'en observerais les rouages pour mieux les enrayer ! Wink
Je pense que j'ai juste peur qu'on ne m'aime pas et quand je vis une petite situation de rejet, mon cerveau sature et je n’interprète plus rien correctement ; je vois le rejet partout.

'C.Z.
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2693
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 35
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat quotidien contre moi même

Message par Invité le Ven 12 Juin 2015 - 1:26

Centaure Z'ailée a écrit:
Molina a écrit:Sinon, et je te prends au mot, ce qui marche bien, mais est relativement long, ce sont les psychothérapies pour les hystériques*.

*Même si je trouve le concept dépassé et assez misogyne en fait.

Ouais, je sais que ce terme ne s'emploie plus, qu'il a été remplacé et que les définitions des troubles apparentés ont également changé. Ma psy l'emploie toujours malgré cela aussi... Je l'emploie en connaissance de causes.

J'emploie ce mot parce qu'aucun mot ne colle à ce trouble qui m'envahit parfois. J'emploie ce mot pour le banaliser dans mon esprit, parce qu'il m'a traumatisé pendant longtemps, je fais ce que je peux pour en rire dans d'autres fils, je l'emploie pour en changer le sens propre et le sens figuré. Si on peut tuer un mot en lui collant au fur et à mesure une connotation négative, on peut peut être aussi le ressusciter en en changeant les sens.

Mouai. Perso, même si c'est un diagnostic qui peut être utile de temps en temps, je vois pas la raison de le partager avec un patient.

Tu travailles ? C'est quoi tes objectifs ? Je ne pense pas que résoudre un problème si profond soit un objectif qu'on puisse brandir. Perso, j'avais aussi un problème d'interprétation... Je l'ai moins, mais ça m'a pris du temps et quelque coup de chance.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat quotidien contre moi même

Message par Invité le Ven 12 Juin 2015 - 1:32

Centaure Z'ailée a écrit:
Ici, c'est un peu ma thérapie quotidienne, un espace de communication qui me permet d'avoir le temps de remettre en questions mon interprétation de chaque mot lu pour ne pas partir en vrille dans des interprétations fallacieuses avant de répondre ou pas. C'est plus facile pour moi de me rassurer toute seule derrière mon écran, c'est plus facile et ça me rassure, et du coup, je peux oublier un peu tout ça, lâcher prise, ne plus y penser, être moi et donner du plaisir aux autres qui sont contents de me lire.
Lâcher prise tu n'y arrives pas IRL ? parce que ça s'entraîne tu sais ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat quotidien contre moi même

Message par 'C.Z. le Ven 12 Juin 2015 - 1:35

Molina a écrit:
Centaure Z'ailée a écrit:
Molina a écrit:Sinon, et je te prends au mot, ce qui marche bien, mais est relativement long, ce sont les psychothérapies pour les hystériques*.

*Même si je trouve le concept dépassé et assez misogyne en fait.

Ouais, je sais que ce terme ne s'emploie plus, qu'il a été remplacé et que les définitions des troubles apparentés ont également changé. Ma psy l'emploie toujours malgré cela aussi... Je l'emploie en connaissance de causes.

J'emploie ce mot parce qu'aucun mot ne colle à ce trouble qui m'envahit parfois. J'emploie ce mot pour le banaliser dans mon esprit, parce qu'il m'a traumatisé pendant longtemps, je fais ce que je peux pour en rire dans d'autres fils, je l'emploie pour en changer le sens propre et le sens figuré. Si on peut tuer un mot en lui collant au fur et à mesure une connotation négative, on peut peut être aussi le ressusciter en en changeant les sens.

Mouai. Perso, même si c'est un diagnostic qui peut être utile de temps en temps, je vois pas la raison de le partager avec un patient.

Tu travailles ? C'est quoi tes objectifs ? Je ne pense pas que résoudre un problème si profond soit un objectif qu'on puisse brandir. Perso, j'avais aussi un problème d'interprétation... Je l'ai moins, mais ça m'a pris du temps et quelque coup de chance.

Arf, j'essaie de ne plus chercher à comprendre ma psy... je vais peut être en changer, je ne sais pas. Le fait qu'elle me frustre est finalement une bonne chose, cela me permet d'affronter mes frustrations et d'en faire le deuil.

Tu as raison... Si j'avais un objectif plus sain que de me remettre en questions, ça irait mieux ! Je suis en arrêt en ce moment. J'ai fait un burn out / décompensation (je ne sais pas). Je ne me sens pas capable de reprendre mon ancien travail et du coup ça complexifie le projet pro. J'avoue, ça me fait un petit choc ce que tu me dis là ; m'atteler à mon projet pro me ferait du bien ! Very Happy

'C.Z.
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2693
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 35
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat quotidien contre moi même

Message par 'C.Z. le Ven 12 Juin 2015 - 1:37

Requiem a écrit:
Centaure Z'ailée a écrit:
Ici, c'est un peu ma thérapie quotidienne, un espace de communication qui me permet d'avoir le temps de remettre en questions mon interprétation de chaque mot lu pour ne pas partir en vrille dans des interprétations fallacieuses avant de répondre ou pas. C'est plus facile pour moi de me rassurer toute seule derrière mon écran, c'est plus facile et ça me rassure, et du coup, je peux oublier un peu tout ça, lâcher prise, ne plus y penser, être moi et donner du plaisir aux autres qui sont contents de me lire.
Lâcher prise tu n'y arrives pas IRL ? parce que ça s'entraîne tu sais ...

Oui et non. Pendant les IRL de ZC oui, globalement, parce que je me sens en sécurité, je trouve que les gens que j'y ai rencontrés sont bienveillants et pertinents*, ça me permet d'être presque moi même. Dans ma vie perso, c'est plus compliqué. Bref, les IRL de ZC me font beaucoup de bien.


* D'ailleurs, les IRL m'ont permis de me rendre compte que dans ma vie perso, les gens sont bien plus bienveillants et pertinents que ce que je pensais... Bref, je découvre l'altérité je crois...

'C.Z.
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2693
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 35
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat quotidien contre moi même

Message par Invité le Ven 12 Juin 2015 - 1:42

ben je répète ce que j'ai écrit ; ça s'entraîne ... ^^
Bon courage en tout cas. Je te souhaite de trouver la paix.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat quotidien contre moi même

Message par 'C.Z. le Ven 12 Juin 2015 - 1:43

Very Happy

'C.Z.
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2693
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 35
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat quotidien contre moi même

Message par Zébrérôspinal le Ven 12 Juin 2015 - 4:25

"C'est au contraire ça mon problème, je cherche toujours à comprendre, mais vu que je ne comprends pas toujours ben je Se tape la tête cont Au contraire, j'aimerais les comprendre, mais je n'en ai pas les moyens, donc j'apprends à ignorer ce qui me fait tourner en rond pour avancer et surtout pour ne pas attaquer ce que je ne comprends pas, même si ça m'arrive. Je fais ce que je peux."
salut Centaure zailée, je suis à peu prêt dans le même cas.je ne vois pas de psy.
je pense encore que la seul solution pour remporter des victoires sur moi même (et ne pas me relâcher pour autant), c'est pratiquer la voie du milieu (bouddhisme)...vaste programme;celui de plusieurs vie même(quoique une vie suffit pour certain).
mais je suis plus dans le coup...je me suis mis trop de pression comme d'hab.ou pas assez d'autodiscipline(je n'ai pas chercher la voie du milieu entre ces 2 notions).moi aussi j'ai fait un burn out il y a plus d'1 ans. plus de boulot et plus capable/envie de bosser en société, dans ce pays..sinon là j'attends la mort mais j'ai pas l'impression que c'est pour tout de suite...FUCK!

Zébrérôspinal
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 14
Date d'inscription : 25/02/2014
Localisation : entre ciel et terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat quotidien contre moi même

Message par Stauk le Dim 14 Juin 2015 - 1:09

Centaure Z'ailée a écrit: l'empathie est de rigueur, on s'inquiète de ce que cela peut faire souffrir les autres. Du coup, je dirais que la remise en question montre plutôt qu'on est loin d'être des monstres, même si on est loin d'être parfaits. On est peut être des gens bien finalement...
Bisous !
Un ange

Console
Meuh oui. On est des gens bien. Hop allez. (on se rassure comme un peu Dent pétée ).
Peut être je me dis, ce qui fait qu'on est un monstre, c'est juste d'avoir de l'empathie. Se remettre en question, c'est peut être quelque part ouvrir la porte au diable. Alors nous sommes des enfoirés de satanistes, et je ne nous félicite pas.

D'un autre coté, comme il disait l'autre, on pourra pas nous reprocher de ne pas avoir notre maximum.

Ca me rappelle un peu (le debut d' ) une blague qu'on racontait : Un mec est mort, il arrive devant saint pierre qui se tient à l’intermédiaire des portes du Paradis et de l'enfer. Le paradis lui semble un endroit aseptisé, c'est blanc, c'est plat, c'est silencieux. Personne ne dit rien.

L'enfer est lui plein de vie, pleins de couleurs, y a des attractions à faire, des arbres à escalader, et même des prédateurs devant lesquels il faut fuir, des fruits à cueillir, et du gibier à bouffer le soir au coin du feu avec les autres damnés.

Dans la blague, le mec insiste pour aller plutôt en enfer. Une fois la porte franchie, en fait c'est pas du tout comme on lui avait dit !!! Il est torturé, tué, réanimé, au milieu des hurlement des damnés, des cris de nourrissons qui tournent en boucle. Du rire de Christophe Lambert permanent en fond d'ambiance.

D'un autre coté, l'histoire laisse libre de se poser la question : est ce qu'en face, ça aurait vraiment été mieux ?

Stauk
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4978
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat quotidien contre moi même

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:22


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum