Comment je suis mort et comment je suis revenu

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment je suis mort et comment je suis revenu

Message par Son altesse le Poulpe le Lun 8 Juin 2015 - 19:53

Salut les gens,

je ne vais pas beaucoup sur le forum, juste sur le chat. Je voulais partagé mon expérience à un membre du forum, mais je me rend compte que ça pourrait peut être intéresser d'autres personnes :

De mes souvenirs, j'ai été toujours dépressif, à 9 ans, j'étais déjà dépressif, je l'étais peut être déjà à l'âge de 7 ans. Les idées suicidaires étaient régulières, j'enjambais souvent le rebord de ma fenêtre mais bon étant au premier étage, je ne risquais pas grand chose. Elles m'ont accompagnées toute ma vie, école primaire, collège, lycée. En seconde, je me suis fait la morbide prédiction, qu'un jour c'était sûr j'allais me suicider. Si ce n'était pas cette crise, ce serait une autre, car elles étaient régulière. J'ai au final fini mon lycée et j'ai commencer mes études, des études d'art. La première année s'est passée dans une première ville, on me demandait de travailler énormément, je n'avais jamais vraiment travaillé me reposant sur une bonne mémoire. J'ai beaucoup souffert, je dormais peu, je n'arrivais pas à travailler, j'étais paralysé par le travail et je n'arrivais à finir mes travaux, en les baclant, qu'acculé face aux derniers délais du rendu. En parallèle, comme en seconde, la sociabilité a été très difficile durant ma première année d'étude. Au collège, j'avais réussi à me faire un petit groupe d'amis, même si ce n'était pas évident. En seconde, changement de classe, je n'arrivais pas à m'intégrer ni comprendre les personnes avec qui j'étais. J'étais très très seul, et tout cela a renforcé ma dépression. En 1ère et en terminale, j'ai réussi à trouver un équilibre, en jouant un peu sur une distance d'un personnage intello-extraverti. La première année d'étude a été catastrophique de ce point de vue là.
Puis j'ai eu mes concours, j'ai changé de ville, je suis parti à Clermont Ferrand. J'ai fait deux ans d'études là bas. La dépression continuer d'empirer, pour la première fois, je me suis marqué avec un couteau là bas. J'ai commencé à voir un psychiatre. Mes années à Clermont Ferrand ont été à la fois des années d'une dureté extrème et géniales, j'ai pu m'épanouir artistiquement mais pas au point où je le voulais, je restais phobique du travail, j'y pensais tout le temps mais j'étais paralysé à chaque fois qu'il s'agissait de mettre en oeuvre. D'un point de vue sociabilité, j'étais à la fois très intégré dans le groupe mais resté marqué comme différent. C'était assez insupportable pour moi, et je me le reprochais énormément.
Puis après ces deux ans et avoir empôché un diplome, j'entrepris de me rediriger légèrement dans mon parcours, pendant l'été, cependant, mon anxiété et ma dépression ont augmenté au fur et à mesure, et j'ai commencé à somatisé. J'avais un besoin constant d'aller au toilettes. J'étais psychiquement et nerveusement à bout de nerf. Un psychiatre a commencé à me donner un traitement pour me protéger, mais hélas il était beaucoup trop lourd, je dormais 15 heures par jour, je bavais et je voyais flou à plus de deux mètres. J'ai été hospitalisé une première fois pour pouvoir équilibré un traitement, j'avais 20 ans. Incapable de reprendre des études ou un travail, j'ai suivi une hospitalisation de jour, puis lors d'un changement de traitement, quand plus aucun ne faisait effet, j'ai fait une tentative de suicide médicamenteuse, j'avais 21 ans. J'ai été hospitalisé une deuxième fois et j'ai été remis en hospitalisation de jour. J'ai eu besoin de changer de traitement à nouveau, j'ai demandé moi même à être réhospitalisé une troisième fois pour être dans un milieu protégé lors du changement de molécule, il me semble avoir eu raison. Depuis, grâce au traitement, je n'ai plus jamais repensé à me suicider. Je suis un peu ralenti, mais beaucoup de personnes sont toujours impressionnés par ma culture. C'est une vrai libération de ne plus vivre avec ce fardeau sur la conscience. J'avais toujours vécu avec les idées suicidaires. Cela me semblait normal d'en avoir régulièrement. J'ai été étonné d'apprendre dans la fin de mon adolescence que des personnes ne puissent jamais en avoir eues.
J'ai commencé à éprouver aussi énormément de colère, légitime, contre le psychiatre que je voyais à Clermont-Ferrand. Il savait pertinemment que j'étais suicidaire, il savait que j'avais tenté de me suicider en terminale en m'électrocutant, je lui ai montré mon bras sanguignolant, il savait que je pouvais un jour ou l'autre réussir. Mais il n'a rien fait. Il se contentait d'une méthode à la Freud, où il me laissait déblatérer. Mais au final rien n'allait mieux.
Après mon burn-out, j'ai vu plusieurs psychologues. Aucun ne m'a réellement apporté de réelles réponses, même si c'était des personnes agréables et de confiance pour certaines. Néanmoins, deux d'entre elles ont évoqué le syndrome d'Asperger, évoquant même une forte probabilité. J'ai pris rendez vous au Centre Régional sur l'Autisme, j'ai pris un premier rendez-vous, qui a conclu qu'il fallait me faire passer des tests complets. Les choses ont un peu trainé quand une dernière psychologue m'a parlé avec une vitesse étonnante du syndrome Asperger et vivement encourager à passer les tests complets. Je les ai passé récemment, j'aurais des réponses Mercredi. Cette psychologue est probablement la personne la plus compétente que j'ai pu rencontrer, pour deux raisons, elle a très vite repéré la possibilité d'un Asperger, et la deuxième, elle a très vite dit qu'elle ne pouvait pas m'aider mais juste m'accompagner jusqu'à ce qu'un éventuel diagnostique d'Asperger soit posé. J'ai au final été très ému par cela. A peu près psys que j'ai rencontré jusque là était au final imprégné d'un certain orgueuil, tout aussi sympathique pouvaient ils être par ailleurs, jamais je n'avais rencontré quelqu'un d'aussi compétent qu'elle connaissait ses propres limites.
Il y a un an, j'ai commencé aussi la méditation, à raison de une à trois heures par semaine. Je la pratique dans un groupe de bouddhiste zen, ceux qui à mon sens ont la pratique la plus carrée et efficace, du moins dans ma ville. La méditation m'aide énormément et me permet d'aller mieux de façon plus durable. C'est de très loin la chose la plus efficace que je puisse connaitre pour traiter de façon durable la dépression et l'anxiété.
Aujourd'hui ma vie n'est pas forcément facile. Je n'ai pas forcément rencontré les professionnels compétent assez tôt, et j'ai fais un burn out. Cela reste une marque, qui 3 ans après, reste encore très présente. Je me rend compte que mon esprit reste fragile, ma phobie du travail s'est décuplé et je fatigue très vite quant il s'agit de sociabilité, mais j'ai déjà un bonheur immense : toute ma vie j'avais vécu avec des idées suicidaires qui revenaient quasiment toutes les semaines, elles m'étaient si familières qu'elles me semblaient normales, aujourd'hui je ne les ai plus et je ne vis plus cet enfer régulier. C'est vraiment merveilleux.
Je commence à avoir des réponses sérieuses, je ne suis pas névrosé, je suis né avec une configuration mentale particulière, probablement Asperger, et j'apprends à vivre avec, en profitant des forces de cette configuration et m'adaptant de ces faiblesse.
Je me rend compte que j'ai failli mourir, et aujourd'hui, j'ai aussi le bonheur de simplement être en vie, car ça ne pourrait pas être le cas.
Peu à peu, j'arrive à me reconstruire, c'est lent à mon goût mais au regard d'à quel point j'avais été dévasté, c'est déjà énorme.

Mon message peut paraitre très sombre, mais je t'assure qu'au final malgré mes crises d'anxiété et mes soucis sociaux, j'éprouve un profond bonheur de juste vivre, de vivre sans ces idées suicidaires, de savoir que je vais continuer de vivre aussi sans être hanté par ces démons de nouveau. On peut vaincre la dépression, tout comme on peut vaincre l'anxiété (car j'y arrive peu à peu aussi) et débarrassé de ces fardeaux, malgré les soucis que l'on aura toujours car ils sont liés à la vie elle même, cette vie vaut profondément le coup d'être vécu, avant tout pour soi même mais aussi pour ceux qu'on aime.

Voilà, j'espère que ça vous intéresse.

Son altesse le Poulpe
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 289
Date d'inscription : 24/07/2011
Age : 24
Localisation : Normandie !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment je suis mort et comment je suis revenu

Message par Orchidée le Lun 8 Juin 2015 - 20:07

Bonjour cher Apocalypti-Poulpe,
un grand merci pour ce magnifique texte.
Je suis contente de lire ton histoire.

Orchidée
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1800
Date d'inscription : 17/03/2012
Age : 55
Localisation : Extraterrestre sur Planète Terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment je suis mort et comment je suis revenu

Message par Carla de Miltraize III le Lun 8 Juin 2015 - 20:44

Très heureuse de te lire Poulpiiiiiii Smile

I love you

Carla de Miltraize III
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4073
Date d'inscription : 10/07/2012
Age : 99
Localisation : Toulouse *** Se guérir de nos malaises de l’âme implique souvent une bonne dose d’humilité, d’accueil de la nature humaine et de sympathie envers autrui et surtout envers nous-mêmes. Daniel Desbiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment je suis mort et comment je suis revenu

Message par Invité le Lun 8 Juin 2015 - 20:52

Wouhaaaa... je me sens émue après t'avoir lu.
Tu nous raconteras ton rdv de mercredi promis ?
Bisous

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment je suis mort et comment je suis revenu

Message par Invité le Lun 8 Juin 2015 - 20:53

Hola Poulpe Smile

Vraiment, j'ai été très touchée par ce texte. On s'imagine toujours vivre la pire existence (bien que cela reste personnel...) mais disons que j'ai commencé à avoir de sérieuses idées suicidaires vers 19 ans alors qu'autrefois j'encaissais tout, je me refusais le droit d'exprimer et de ressentir mes émotions. Et depuis que j'ai découvert ZC et l'univers HP j'ai petit à petit remonté la pente, même si tout est loin d'être parfait aujourd'hui. Ton message est porteur d'espoir pour tout ceux qui traversent une sombre période comme la dépression (qu'il ne me semble n'avoir jamais atteint). D'ailleurs quelqu'un du forum m'a suggéré que je serais peut-être une personne "résiliente", ce qui expliquerait le fait que je ne sois jamais tombée complètement au fond du trou. Mais les choses stagnent pour moi... je le sens. Ton texte me fait aussi me remettre en question : et si je devais changer de psy ? je ne la vois pas depuis longtemps mais j'ai un peu la sensation de tourner en rond alors... qui sait. (=> racontetavie.com)

Bref, tout ça pour dire que tu es l'une des personnes les plus sympas que j'ai pu côtoyer virtuellement sur ce forum et j'espère que les prochains résultats que tu vas recevoir t'apporteront ce que tu attends, tout le meilleur pour toi Poulpe sunny flower

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment je suis mort et comment je suis revenu

Message par Ayla le Lun 8 Juin 2015 - 21:24

Merci pour ton témoignage et pour ce partage Apocalyptici-Poulpe.

Ayla
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 557
Date d'inscription : 30/09/2014
Age : 31
Localisation : Ici et ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment je suis mort et comment je suis revenu

Message par louise le Lun 8 Juin 2015 - 21:30

Bises.

louise
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1420
Date d'inscription : 18/10/2014
Age : 60

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment je suis mort et comment je suis revenu

Message par Gasta le Mar 9 Juin 2015 - 7:26

Non Poulpy ton message n'est pas sombre il est même plein d'espoir pour toi mais aussi pour ceux qui vont te lire et qui rencontrent le même genre de difficultés.
En tout cas j'ai été très touché en te lisant.
Merci !

Gasta
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3384
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 63
Localisation : à l'ouest

http://www.zebrascrossing.net/t4928-dabrowski-je-vais-bien-ne-t-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment je suis mort et comment je suis revenu

Message par r'Eve le Mar 9 Juin 2015 - 12:59

coucou poulpy Very Happy
Non ce n'est pas sombre ce que tu écris, je vois plutôt cela comme "une lumière au bout du tunnel" Approuve

j'veux pas jouer la curieuse mais (à titre personnel) j'aimerais qq info stp
tu peux me répondre en mp si tu préfères Wink
Déjà, je voudrais savoir si actuellement tu prends encore la fameuse molécule dont tu as parlé ou si tu ne pratiques plus que la méditation (j'opte pour la solution 1 mais j'aime être certaine)
Ensuite, ben justement ... j'aimerais bien connaître le nom de cette molécule Embarassed

t'es un killer poulpy Cool
finalement c'est toi qui as passé ces sales idées à la friture Wink cheers

r'Eve
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4086
Date d'inscription : 22/06/2014
Age : 43
Localisation : Mickeyland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment je suis mort et comment je suis revenu

Message par Ardel le Mar 9 Juin 2015 - 13:07

Boarf. Stun peu touchant, oui Wink

Ravi de lire l'amélioration, même si on a pu la voir se faire lors de tes visites Smile

_________________
"Qui pense peu, se trompe beaucoup." - Léonard de Vinci
Ma présentation     Charte ZC-mode d'emploi     Règles du groupe "signatures"

Ardel
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3840
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 28
Localisation : Rennes

http://www.zebrascrossing.net/t10090-six-mois-apres-mon-inscript

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment je suis mort et comment je suis revenu

Message par bepo le Mar 9 Juin 2015 - 13:48

-


Dernière édition par bepo le Mer 17 Juin 2015 - 11:20, édité 1 fois

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment je suis mort et comment je suis revenu

Message par Son altesse le Poulpe le Mar 9 Juin 2015 - 15:33

Je devais avoir les réponses Mercredi, malheureusement elle sont reportées Wink.

Son altesse le Poulpe
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 289
Date d'inscription : 24/07/2011
Age : 24
Localisation : Normandie !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment je suis mort et comment je suis revenu

Message par Drixme le Mar 9 Juin 2015 - 19:57

Mieux que la pieuvre, Vive le Poulpe !!!

Chapeau bas, un texte sincère, bien écrit, rempli d espoir et de bonté..

Évidemment, vu l intelligence de la pieuvre, un poulpe me pouvait qu asperger bien plus loin encore..

Merci à toi, pour tous !!!

Drixme
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 70
Date d'inscription : 26/04/2015
Age : 34
Localisation : Chelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment je suis mort et comment je suis revenu

Message par Invité le Mar 9 Juin 2015 - 20:29

L'attente est le supplice suprême !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment je suis mort et comment je suis revenu

Message par Son altesse le Poulpe le Dim 14 Juin 2015 - 12:22

Un livre qui m'aide et qui m'a beaucoup aidé. Il a ces défauts, il faut dire qu'il a 1800 ans dans les pattes. Ces défauts sont principalement du fait qu'il a été écrit dans une époque très différente de la notre culturellement. Pourtant, ces paroles sont d'or.

http://www.ac-grenoble.fr/PhiloSophie/file/epictete_manuel.pdf

Son altesse le Poulpe
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 289
Date d'inscription : 24/07/2011
Age : 24
Localisation : Normandie !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment je suis mort et comment je suis revenu

Message par Invité le Dim 14 Juin 2015 - 13:44

Merci Pouple, je vais le lire alors Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment je suis mort et comment je suis revenu

Message par louise le Dim 14 Juin 2015 - 17:28

Je l'ai lu tout de suite, au 2/3. Mais comme tout précis de philosophie, on ne sait pas comment interpréter les choses, on dirait qu'il y a toujours plusieurs sens possibles. En tout cas, je ne sais plus quelle pensée m'a retenue, mais j'ai pu aller marcher un peu après...

louise
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1420
Date d'inscription : 18/10/2014
Age : 60

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment je suis mort et comment je suis revenu

Message par Invité le Dim 14 Juin 2015 - 17:37

louise a écrit:Je l'ai lu tout de suite, au 2/3. Mais comme tout précis de philosophie, on ne sait pas comment interpréter les choses, on dirait qu'il y a toujours plusieurs sens possibles. En tout cas, je ne sais plus quelle pensée m'a retenue, mais j'ai pu aller marcher un peu après...


C'est souvent cela avec le "et pitet que je pourrais être heureux quand même :", le fait de laisser la porte ouverte à l'interprétation de chacun en fonction de sa vie, son mode de vie, son contexte.....

une tite lecture, un peu de marche.... que la force soit avec toi Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment je suis mort et comment je suis revenu

Message par louise le Dim 14 Juin 2015 - 22:30

Merci Gahan

louise
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1420
Date d'inscription : 18/10/2014
Age : 60

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment je suis mort et comment je suis revenu

Message par Son altesse le Poulpe le Dim 12 Juil 2015 - 21:10

Je suis bien asperger ^^.

Son altesse le Poulpe
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 289
Date d'inscription : 24/07/2011
Age : 24
Localisation : Normandie !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment je suis mort et comment je suis revenu

Message par Invité le Dim 12 Juil 2015 - 21:19

Comment prends-tu la nouvelle ?
Merci d'avoir partagé la nouvelle avec nous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment je suis mort et comment je suis revenu

Message par zelle le Dim 12 Juil 2015 - 22:43

Et bien, la poursuite du chemin.
Avec d'autres types d'aides peut-être.
Smile

zelle
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1038
Date d'inscription : 27/03/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment je suis mort et comment je suis revenu

Message par Son altesse le Poulpe le Mar 14 Juil 2015 - 22:17

Je le prends très bien. En fait, j'aurais plutôt mal pris d'apprendre que je ne suis pas autiste. Tout cela décrivait tellement bien ma vie, le chemin que j'avais pu parcourir et comme je navais pas vraiment d'autres solutions, ça aurait été un peu le vide sinon. Donc bon, il s'agit de continuer à ce gérer, le problème reste de se construire une vie équilibrée, de gérer un projet de vie, mais bon je vais m'en tirer.

Son altesse le Poulpe
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 289
Date d'inscription : 24/07/2011
Age : 24
Localisation : Normandie !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment je suis mort et comment je suis revenu

Message par Oscania le Mar 14 Juil 2015 - 23:10

Comment as tu pu passer le test aussi vite ? Moi dans ma région il y a 2 ans 1/2 d'attente !!! Et j'aimerais savoir ... Parce que pour l'instant je galère de psy en psy et suis complètement paumée dans ma vie ...

Oscania
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 69
Date d'inscription : 22/06/2015
Age : 44
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment je suis mort et comment je suis revenu

Message par Son altesse le Poulpe le Mer 15 Juil 2015 - 7:06

Je ne l'ai pas passé vite ! J'ai du faire la première demande en 2013, passer le premier test début 2014, ensuite ils devaient me rappeler pour des tests complets, mais ne m'ont jamais rappelé (erreur de gestion de dossier), je ne l'ai passé qu'en Juin 2015.

Son altesse le Poulpe
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 289
Date d'inscription : 24/07/2011
Age : 24
Localisation : Normandie !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment je suis mort et comment je suis revenu

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:42


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum