Pourquoi stalkons-nous ?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Pourquoi stalkons-nous ?

Message par Invité le Jeu 4 Juin 2015 - 11:14

Makouye a écrit:Eloa :
Je vois que tu penses à moi.
Le dis pas à tout le monde, t'es mineur, j'veux pas finir en taule...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi stalkons-nous ?

Message par Stauk le Jeu 4 Juin 2015 - 11:28

Le "stalk" implique que la personne stalkée est inconsciente du fait de l'être (sinon on utiliserais plutôt le mot "suivre"). Par ailleurs, le mot transmet une certaine forme de violence à l'encontre de la personne stalkée (ce que encore une fois le terme "suivre avec intérêt la vie en ligne" ne fait pas). Alors oui Stalker c'est glauque et c'est mal, et c'est une perversion, pas directement du fait de l'action de suivre, mais de l'action de suivre à l'encontre du bon gré de la personne, qui dans le terme "stalker", par définition ne sait pas, et NE SOUHAITE PAS qu'on suive ses activités.

Par extension "stalker" signifie aussi pour le coup "suivre" : Holala, je suis trop contente, y a un mec qui s'intéresse à moi sur internet ! Dans ce cas le terme "stalker" devient en quelque sorte un abus de langage ou subit peut être juste une évolution naturelle du fait de la fréquence d'un comportement à la fois ordinaire, et en même temps un peu inquiétant.

Car une personne inconnue qui nous connait, c'est inquiétant, et souvent c'est un peu chiant. C'est chiant pour tout le monde : pour la personne qui nous connait, et qui ne pourra jamais partager avec nous son enthousiasme. Et pour nous qui somme stalké, et du coup on se retrouver avec un besoin de gérer une image, que pourtant on se passerait bien de gérer en l’occurrence.

Bref, plutôt que stalker, je préfère le terme "suivre en ligne une personne sans que celle ci sache que ce suivi à lieu". Et là on se retrouve face à un défi moral : est ce que c'est moralement répréhensible ? Qu'est ce qu'on y trouve ? Pourquoi ? Comme dit sur ce fil, cela arrive quand on s'ennuie, qu'on a besoin de rêver, rêver de rencontres, rêver d'amour, ou parfois rêver de choses plus répréhensibles.

Tant qu'on le fait dans le respect de la personne, et que chacun l'ignore, on ne fait objectivement de mal à personne. Mais on obtient par ce biais un certain pouvoir de nuisance, qui peut se manifester de façon fort simple : il suffit qu'un jour on dise ce qu'on sait. Dire ce qu'on sait d'une personne qui elle ignore qu'on le sait, ou juste ignore qu'on existe, constitue une forme de violence, une violence personnelle et sociale qui la fera réagir.

Par extension, le "stalking" n'est donc pas limité à ce qu'on peut faire en ligne. Etre un peu observateur, écouter ce qui se dit, avoir de la mémoire, des fiches, ou juste des avis éventuellement arbitraires conduit à peu près au même résultat : on est en mesure d'affirmer des choses sur une personne qui pourtant ne nous connait pas, et qui ignore qu'on est susceptible d'affirmer ces choses. Importe peu à la limite que les choses en question soient justes ou non, la simple fait d’énoncer quelque chose à propos d'une personne non prévenue est déjà moralement répréhensible.

Le stalk est donc un intérêt non désiré, qui implique une cascade de conséquences micro-sociales potentielles, qui sont vécues en dernier recours comme une violence, soit par la personne stalkée, soit par son entourage (proche ou distant), soit finalement, par la personne qui elle même stalk, et a conscience ce faisant, de sortir au moins légèrement du cadre de la bienséance.

Quelles alternatives ?  Je ne sais pas, avoir des relations avec les autres plus traditionnelles, et plus symétriques. Prendre son courage à deux mains, et découvrir les autres à travers un dialogue qui se construit à deux, plutôt que de manière unilatérale (En vérité cet axe là porte également en lui les graines d'autres formes de dangers, ce qui fait qu'en pratique, on a pas du tout la garantie de sortir en tant que personne meilleure de cette tentative là).

Normalement si on a beaucoup d'amis, qu'on est socialement très impliqué, que par ailleurs on a quelques passions un peu tempus-ivores, on ne ressent plus le besoin de Stalker. Stalker serait donc l'expression d'une envie, d'un mal être, une solitude.

Stauk
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4978
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi stalkons-nous ?

Message par 'C.Z. le Jeu 4 Juin 2015 - 11:39

~Eloa~ a écrit:Dans l'ensemble, je suis souvent contente de la réussite ou du bonheur de mes exs. Même si on ne se parle plus, même si on était en mauvais termes, même si aucun de nous deux ne se soucie vraiment de l'autre.

Et oui, j'pense qu'il est plus important de faire un véritable travail sur soi pour bien gérer les rapports qu'on a aux autres.

Il va sans dire Wink

'C.Z.
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2693
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 35
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi stalkons-nous ?

Message par 'C.Z. le Jeu 4 Juin 2015 - 11:47

Stauk a écrit:.

Normalement si on a beaucoup d'amis, qu'on est socialement très impliqué, que par ailleurs on a quelques passions un peu tempus-ivores, on ne ressent plus le besoin de Stalker. Stalker serait donc l'expression d'une envie, d'un mal être, une solitude.

+1

J'ajoute que le stalker du dimanche ne doit pas culpabiliser de vivre ce mal être de temps en temps... Y'a rien de pire que le sentiment de culpabilité pour se mettre à angoisser et se lancer dans un cercle vicieux.

'C.Z.
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2693
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 35
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi stalkons-nous ?

Message par Invité le Jeu 4 Juin 2015 - 12:32

Oui, stauk. Et ca implique des changements (positifs, le négatif ce n'est pas un changement) ou bien c'est statu qquo ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi stalkons-nous ?

Message par Yul le Jeu 4 Juin 2015 - 14:27

Centaure Z'ailée a écrit:Regarder la page FB d'un pote c'est pas du stalk... Pour moi un stalker, c'est quelqu'un qui fait des recherches sur une personne qui ne cherche pas à délivrer ces informations à un "non ami".

Ah?
Ok.
Sorry.

Du coup, est-ce que lire Paris Match, Voici, Gala ou la Gazette de l'Ouest est du stalking?

Yul
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3940
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 32
Localisation : Dieppe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi stalkons-nous ?

Message par 'C.Z. le Jeu 4 Juin 2015 - 14:29

Pas exactement, puisque les personnages publiques se donne en spectacle.

'C.Z.
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2693
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 35
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi stalkons-nous ?

Message par 'C.Z. le Jeu 4 Juin 2015 - 14:30

Tiens Yul, voici le résultat quand on se donne en spectacle... on a le droit à encore plus de spectacle !!

http://www.zebrascrossing.net/t22127-centerbla-sulfureuse-de-l-ouest-b-center

'C.Z.
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2693
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 35
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi stalkons-nous ?

Message par Yul le Jeu 4 Juin 2015 - 15:37

Oui, j'ai lu.

Yul
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3940
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 32
Localisation : Dieppe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi stalkons-nous ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:08


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum