"La science est un croire et non un savoir" (en attendant la réouverture...)

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

"La science est un croire et non un savoir" (en attendant la réouverture...)

Message par Alex_42 le Dim 31 Mai 2015 - 14:16

Le sujet était intéressant et a été verrouillé (momentanément j'espère) parce que deux ou trois personnes s'échauffaient. Alors en attendant sa réouverture, j'ouvre ce sujet et je poste un lien (intéressant pour lui-même), le sujet pouvant très bien vivre sa propre vie ici ou être fusionné ensuite au topic initial à partir du message suivant...
Smile

Alex_42

Messages : 1340
Date d'inscription : 01/05/2014
Age : 45

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La science est un croire et non un savoir" (en attendant la réouverture...)

Message par Alex_42 le Dim 31 Mai 2015 - 14:16

Dans l'émission "Le sens de l'info" sur France-Info d'aujourd'hui (31/05/2015), Michel Serres parle de la folie et mentionne ce fait historique qui colle tout à fait avec la relativité du savoir en science, et le fait que les mentalités évoluent et peuvent faire passer aujourd'hui pour hérétique quelque chose qui demain sera un "acquis" de la science.

http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10586-31.05.2015-ITEMA_20761244-0.mp3

Michel Serres a écrit:
~ "Il fallait être un peu fou pour dire que deux corps étrangers s'attiraient, ça paraissait un peu de la sorcellerie. Eh bien, lorsque Newton a raconté ça, a dit ça, a énoncé ça, eh bien, vous savez que l'académie de Paris et celle de Berlin ont refusé cette invention pendant un siècle et demi, en disant que c'était de la sorcellerie, que ça sortait beaucoup de l'ordinaire, de la raison, voyez... Le traitaient d'obscurantiste. Donc un peu fou de dire que deux corps s'attiraient..."
(2'45'')

[Mode détente]
N'est-ce pas une bonne nouvelle pour tous les "obscurantistes" actuels Very Happy ?? Attendons encore un peu, et homéopathie, acupuncture et autres thérapies alternatives seront la base de la médecine de demain. Et je ne parle pas de Dieu !
Laughing
[/mode détente]

Alex_42

Messages : 1340
Date d'inscription : 01/05/2014
Age : 45

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La science est un croire et non un savoir" (en attendant la réouverture...)

Message par Invité le Dim 31 Mai 2015 - 14:25

Ca fait longtemps que l'église et la science sont désolidarisés... Enfin remarque, c'était quand meme une bonne époque que lorsqu'on croyait que la Terre était plate, au moins les gens étaient un minimum respectueux de ceux qui essayaient d'améliorer leur confort de vie ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La science est un croire et non un savoir" (en attendant la réouverture...)

Message par Alex_42 le Dim 31 Mai 2015 - 14:30

Je rebondis sur la terre plate (qui l'est tout à fait localement, du reste Wink) pour poser la question : les gens étaient-ils à cette époque moins heureux alors qu'ils croyaient dur comme fer que la terre était plate ?

Alex_42

Messages : 1340
Date d'inscription : 01/05/2014
Age : 45

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La science est un croire et non un savoir" (en attendant la réouverture...)

Message par Flo31 le Dim 31 Mai 2015 - 15:06

A l'époque, Newton combattait l'obscurantisme grâce à la science et à la raison. Merci de ne pas inverser les choses.

Aujourd'hui, ce sujet et le précédent montrent que l'obscurantisme a encore de beau jour devant lui.
Flo31
Flo31

Messages : 73
Date d'inscription : 17/04/2015
Age : 37
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La science est un croire et non un savoir" (en attendant la réouverture...)

Message par Alex_42 le Dim 31 Mai 2015 - 15:15

Inverser quoi ? As-tu lu/écouté ce que Michel Serres explique ?

Ta dernière phrase montre combien tu n'as pas compris de quoi il s'agit : tu penses, tu considères, ton point de vue est que  "Aujourd'hui, ce sujet et le précédent montrent que l'obscurantisme a encore de beau jour devant lui". Et tu es libre d'avoir cette "croyance" en toi (pour moi elle ne fait pas de toi un obscurantiste Wink).

Au passage, exprimer son point de vue est tout à fait permis. Mais donner quelques pistes pour essayer de faire comprendre à l'autre pourquoi ton point de vue est celui-ci et non pas celui d'un autre me parait nécessaire si tu veux débattre. Sinon, je n'ai plus qu'à te souhaiter bonne continuation Wink.

Alex_42

Messages : 1340
Date d'inscription : 01/05/2014
Age : 45

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La science est un croire et non un savoir" (en attendant la réouverture...)

Message par Invité le Dim 31 Mai 2015 - 15:37

Alexandre a écrit:Inverser quoi ? As-tu lu/écouté ce que Michel Serres explique ?

Vous etes à ce point incapable de vous faire une opinion tout seul ? Il faut forcément que ce soit celle des autres ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La science est un croire et non un savoir" (en attendant la réouverture...)

Message par Alex_42 le Dim 31 Mai 2015 - 15:52

hobb a écrit:
Alexandre a écrit:Inverser quoi ? As-tu lu/écouté ce que Michel Serres explique ?

Vous etes à ce point incapable de vous faire une opinion tout seul ? Il faut forcément que ce soit celle des autres ?

Shocked En quoi le fait de faire référence à une personne "qui fait référence" pour citer un fait qu'on n'invente pas renvoie-t-il à l'idée que l'on est incapable de se faire une opinion par soi-même ?

Ensuite, c'est le propre de la "démarche rationnelle" (qui  n'existe pas...) prônée par tous les grands scientifiques du coin (ErikFromFrance par exemple, pour le citer : cf. http://www.zebrascrossing.net/t18567-guide-la-demarche-rationnelle) que de se faire une "opinion" à partir de la lecture raisonnée de sources raisonnables... Alors mettez-vous d'accord entre vous ! Laughing

Enfin, croire (une croyance de plus) qu'on peut se faire une opinion tout seul à partir de rien est selon moi, et beaucoup d'autres d'après ce que j'ai compris en lisant à droite et à gauche des sources diverses et variées telles que Biba ou Einstein, un grand fantasme de l'homme moderne : on n'invente rien !

Alex_42

Messages : 1340
Date d'inscription : 01/05/2014
Age : 45

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La science est un croire et non un savoir" (en attendant la réouverture...)

Message par Alex_42 le Dim 31 Mai 2015 - 15:53

Et la question essentielle ici : "était-on moins heureux quand on croyait que la terre était plate ?", tout le monde l'évite et on s'attaque encore à l'autre plutôt qu'à une idée... Mouais...

Alex_42

Messages : 1340
Date d'inscription : 01/05/2014
Age : 45

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La science est un croire et non un savoir" (en attendant la réouverture...)

Message par Flo31 le Dim 31 Mai 2015 - 16:00

Newton était un scientifique, pas un croyant. Voilà ce qu'il ne faut pas inverser.
Flo31
Flo31

Messages : 73
Date d'inscription : 17/04/2015
Age : 37
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La science est un croire et non un savoir" (en attendant la réouverture...)

Message par Alex_42 le Dim 31 Mai 2015 - 16:06

Et où est-ce que c'est "inversé" ? C'est écrit où ? Ou bien n'est-ce qu'une interprétation personnelle de ta part de certains propos ?

Au passage, Newton n'était pas un "obscurantiste" (à prendre avec des pincettes : on peut mettre ce qu'on veut derrière ce mot, comme d'hab), ça ne l'a pas empêché de passer une bonne partie de sa vie à essayer de faire ce qui aujourd'hui est considéré comme de l'obscurantisme "à donf" :

http://www.larecherche.fr/savoirs/dossier/newton-transmutation-metaux-01-02-2008-72262

"Le père fondateur de la science moderne a passé plus de trente ans de sa vie à tenter de changer du plomb en or... Il n'a pas découvert la pierre philosophale, mais ses travaux alchimiques ont influencé l'ensemble de son oeuvre scientifique."

Alors avant de chercher la paille dans l’œil du voisin, encore une fois (oui, encore une fois, et je le répète : encore une fois), commencer par vous occuper de regarder dans le vôtre pour enlever les troncs qui l'encombrent... Wink

Alex_42

Messages : 1340
Date d'inscription : 01/05/2014
Age : 45

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La science est un croire et non un savoir" (en attendant la réouverture...)

Message par Alex_42 le Dim 31 Mai 2015 - 16:08

Bis repetita :

Alexandre a écrit:Et la question essentielle ici : "était-on moins heureux quand on croyait que la terre était plate ?", tout le monde l'évite et on s'attaque encore à l'autre plutôt qu'à une idée... Mouais...

Cette question fait-elle donc si peur ? On pourrait s'apercevoir par exemple qu'avoir des croyances n'est pas une source de malheurs... Oh mon Dieu ! Quelle idée horrible ! Vite, abattez cet énergumène, chassez-le d'ici ! Laughing

Alex_42

Messages : 1340
Date d'inscription : 01/05/2014
Age : 45

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La science est un croire et non un savoir" (en attendant la réouverture...)

Message par Flo31 le Dim 31 Mai 2015 - 16:31

C'est inversé car tu suggères que l'ordre établi que Newton allait abattre était un ordre scientifique.

De même, quand Galilée a conclu que la terre tait ronde, le consensus unanime était contre lui, s’accordant sur la platitude de la Terre. Mais lui avait la démonstration de sa conclusion.

Comprendes ? Science vs croyance.

Par ailleurs, ce n'est pas parce que Newton a eu raison, que les climato-sceptiques, les créationnistes, et autres charlatans, ont raison pour autant. Ce raisonnement s'appellerait une fausse analogie, forme de sophisme. Remarque, j'ai cru comprendre dans l'autre sujet que certains ne "croyaient" pas à la logique.

Enfin, il n'y a rien de choquant à ce qu'il ait cherché à transmuter le plomb en or. Vu l'état des connaissances scientifiques de l'époque.
Flo31
Flo31

Messages : 73
Date d'inscription : 17/04/2015
Age : 37
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La science est un croire et non un savoir" (en attendant la réouverture...)

Message par Alex_42 le Dim 31 Mai 2015 - 16:54

Flos a écrit:C'est inversé car tu suggères que l'ordre établi que Newton allait abattre était un ordre scientifique.

De même, quand Galilée a conclu que la terre tait ronde, le consensus unanime était contre lui, s’accordant sur la platitude de la Terre. Mais lui avait la démonstration de sa conclusion.

Comprendes ? Science vs croyance.

Par ailleurs, ce n'est pas parce que Newton a eu raison, que les climato-sceptiques, les créationnistes, et autres charlatans, ont raison pour autant. Ce raisonnement s'appellerait une fausse analogie, forme de sophisme. Remarque, j'ai cru comprendre dans l'autre sujet que certains ne "croyaient" pas à la logique.

Tu fais une affirmation : "l'ordre établi que Newton allait abattre était un ordre scientifique" et tu me l'attribues : "tu suggères que..." Cela ne te choque pas dans ta démarche rationnelle ? Cela ne heurte pas ton "honnêteté intellectuelle" ?
Tu me diras que ce n'est pas la première fois qu'on use de ce procédé à mon encontre dans un débat, et tu auras bien raison Rolling Eyes. Les "tu dis que", "tu penses que", "tu es" qu'on m'a attribués sont tellement divers et variés que c'en est risible : même ça est la preuve d'un certain relativisme. Dix personnes au moins m'ont attaqué sur ce forum et dix personnes m'ont toutes vues d'une façon différente, parfois contradictoire... Laughing

Idem pour la suite : je n'ai jamais suggéré un quelconque lien entre le fait que Newton avait raison "scientifiquement parlant" (précision importante) et ce qu'ont pu dire par la suite tout un tas d'autres personnes. A nouveau, tu me prêtes une intention. Mais vu ce que tu viens de faire ci-dessus, qui s'en étonnera ? Wink (C'est pour ce genre de raison que je ne tiens plus à débattre : le débat est confisqué par certaines personnes se disant rationnelles et appliquant des méthodes que je comparerais personnellement à des méthodes de "bandit", derrière lesquelles elles s'abritent à grand coup de mots pompeux ou d'expression tels que sophismes, biais, etc. !)

Ce que j'ai dit est beaucoup plus simple, mon point de vue est grosso modo le suivant : d'abord, l'état des sciences à un moment donné est une "croyance", et en conséquence ce que l'on peut faire dire à la science à un instant T est à prendre avec des pincettes. Une formulation du genre "telle pratique n'est pas efficace" est ainsi fausse. Il faut bien préciser ce qu'est la "fausseté" dans ce cas, par rapport à quelle "réalité" elle s'applique, et ce qu'est "l'efficacité". Et si l'on est vraiment honnête dans sa démarche, on comparera avec d'autres types de pratiques réputées "vraies" ou "efficaces" et l'on n'aura pas peur de parler de toutes les limites de ces pratiques également. Smile
Ensuite, il est très fort probable (pour moi c'est même "absolument certain" au sens probabiliste, i.e. ça va arriver) que dans un futur proche, on revienne sur tout un tas de pratiques jugées pas efficaces et qu'on modère fortement les conclusions négatives qu'on avait à leur encontre, et qu'à l'inverse on estime que l'efficacité de certaines autres pratiques soient fortement revues à la baisse.

C'est exactement l'idée que tu exprimes dans ta dernière phrase :

flos a écrit:Enfin, il n'y a rien de choquant à ce qu'il ait cherché à transmuter le plomb en or. Vu l'état des connaissances scientifiques de l'époque.
Ce qui était vrai pour hier l'est encore pour aujourd'hui : "vu l'état des connaissances scientifiques de l'époque" est intemporel Wink. Et l'état de nos connaissances aujourd'hui sont très limitées, de l'aveu même de nombreux scientifiques qui écrivent des livres et font des conférences sur le sujet...
Et c'est pour cette raison que j'ai cité le document Very Happy.

Alex_42

Messages : 1340
Date d'inscription : 01/05/2014
Age : 45

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La science est un croire et non un savoir" (en attendant la réouverture...)

Message par Invité le Dim 31 Mai 2015 - 18:02

Alexandre a écrit:Et l'état de nos connaissances aujourd'hui sont très limitées, de l'aveu même de nombreux scientifiques qui écrivent des livres et font des conférences sur le sujet...
Et c'est pour cette raison que j'ai cité le document Very Happy.

Et pourtant, ça fait des années et des années que toutes les nouvelles "découvertes" ne font que confirmer les théories du siècle dernier. Les modèles physiques utilisés sont clairement prédictifs, et pour le moment tout ce qu'on trouve ne fait que le confirmer.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La science est un croire et non un savoir" (en attendant la réouverture...)

Message par Flo31 le Dim 31 Mai 2015 - 23:05

Consternant Alexandre. Ton raisonnement est tellement global et radical qu'il en devient absurde. D'ailleurs il permet de démontrer tout et n'importe quoi, ce qui prouve qu'il ne vaut rien.

Bref, si ça t'amuse de croire que la terre pourrait être plate, continue de penser que tous les discours se valent. Ne hiérarchise surtout rien, ça risquerait de te fatiguer les méninges. Moi j'appelle ça l’échec de la pensée.


Dernière édition par Flos le Dim 31 Mai 2015 - 23:14, édité 1 fois
Flo31
Flo31

Messages : 73
Date d'inscription : 17/04/2015
Age : 37
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La science est un croire et non un savoir" (en attendant la réouverture...)

Message par bepo le Dim 31 Mai 2015 - 23:14

Attendons encore un peu, et homéopathie, acupuncture et autres thérapies alternatives seront la base de la médecine de demain.
Et bien non justement... En tous cas pas sous leur forme actuelle.
Les bases théoriques de ces disciplines sont fausses. On ne peut rien en faire.

Par exemple le principe de similitude homéopathie est totalement erroné. A l'époque on ne connaissait pas le fonctionnement du système immunitaire et il commençait tout juste à y avoir des pistes concernant la vaccination. La réalité a tranché et non les hommes.
Des doses "dilués" d'un agent pathogène (pour ne pas parler d'un agent pathogène à la virulence réduite) sont efficaces parce que le système immunitaire a une mémoire.
Le principe de similitude homéopathique n'avait rien à voir.
Ce n'est pas un courant qui a vaincu l'autre. On a exploré et compris les mécanismes et la théorie est devenue prédictive. L'homéopathie ne l'est pas. C'est uniquement un reliquat commercial hérité des balbutiement de la vaccination. Certains ont cherché à comprendre avec pour point de repère la réalité de l'observable, d'autres, les tenant de l'homéopathie se sont accroché à leur théorie avec une perte totale de contact avec cette réalité observable.

Par contre peut être dans le futur que l'on comprendra réellement et avec précision cette fois ci les mécanismes qui permettent d'obtenir un bien être ou un complément thérapeutique par un type de relation particulier.

Les exemple du même type sont légions. Par exemple je regardais ce matin un reportage sur les eaux de Cologne historiques. A l'époque ( et toujours, en fait, sous la forme de médecines new age), on pensait que les maladies se transmettaient par les mauvaises odeurs et non par des agents pathogènes. Donc les parfums étaient censés protecteurs. Le pire c'est que des pseudo preuves pouvaient renforcer ces croyances. En effet c'est bien un mélange de plantes, perçu par l'homme sans outils scientifiques comme une odeur, qui protégeait de la peste, simplement parce qu'il protégeait des puces vectrices. Et regarde ce qu'il en reste : des marqueurs sociaux. Les riches se parfument en riches, les pauvres non.
Documente toi, regarde l’évolution à travers les siècles des idées, des modes, l'influences des hommes de pouvoir. Compare avec le mode de fonctionnement de la science. La science s'affranchit des influences sociales. En sciences on ne se plaint pas du jugement de la réalité. On ne peut accuser personne d'être "dans le jugement". Quand la science est dans le vrai, elle l'est, quand elle ne l'est pas elle abandonne sans vergogne la théorie en question.

bepo

Messages : 2568
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La science est un croire et non un savoir" (en attendant la réouverture...)

Message par Invité le Mar 2 Juin 2015 - 20:41


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La science est un croire et non un savoir" (en attendant la réouverture...)

Message par Invité le Mar 2 Juin 2015 - 22:50

C'est exactement ça. Un beau dessin, tu n'es pas obligé d'etre dessinateur pour l'apprécier. Une belle théorie (sisi, ça existe...), si tu n'es pas scientifique, pour toi ce n'est qu'un truc de scientos qui font des trucs qui servent à rien (et pis si en plus t'es surdoué et que tu comprends quand meme pas, ben dans ce cas ça ne veut vraiment rien dire, sinon tu aurais déjà compris)...

Halala, pas la voie la plus simple les sciences en fait... ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La science est un croire et non un savoir" (en attendant la réouverture...)

Message par Stauk le Mar 2 Juin 2015 - 23:26

bepo a écrit:
Documente toi, regarde l’évolution à travers les siècles des idées, des modes, l'influences des hommes de pouvoir. Compare avec le mode de fonctionnement de la science. La science s'affranchit des influences sociales. En sciences on ne se plaint pas du jugement de la réalité. On ne peut accuser personne d'être "dans le jugement". Quand la science est dans le vrai, elle l'est, quand elle ne l'est pas elle abandonne sans vergogne la théorie en question.


Whittle continua de travailler à son projet de moteur après ses études mais l’abandonna lorsque ses calculs firent apparaître qu’il serait aussi lourd qu’un moteur conventionnel fournissant la même poussée. C’est à ce moment qu'il eut l'idée de remplacer le moteur à pistons par une turbine. Au lieu d’utiliser un moteur à pistons pour fournir de l’air comprimé au dispositif de postcombustion, une turbine aval pourrait utiliser une partie de la puissance fournie par les gaz d'échappement et entraîner un compresseur placé en amont. La poussée résultante servirait à propulser l’appareil.

En juillet 1926, Alan Arnold Griffith avait publié un document sur les compresseurs et les turbines, sujet qu’il avait étudié au Royal Aircraft Establishment (RAE). Il démontrait que de tels dispositifs avaient jusque-là toujours été employés dans un écoulement tourbillonnaire et que l’efficacité des pales de compresseur augmenterait considérablement si on leur donnait un profil aérodynamique. Il poursuivait sa démonstration pour montrer comment le surcroît d’efficacité de tels compresseurs et turbines pourrait permettre de réaliser un moteur à réaction bien qu’il pensât que l’idée n’était pas utilisable telle quelle : il proposait plutôt d'appliquer cette idée à un « turbopropulseur ». À l’époque, les compresseurs utilisaient des compresseurs centrifuges et l’idée ne souleva que peu d’intérêt.

Whittle n’avait acquis que peu de connaissances sur le sujet. Pour soumettre son idée au Ministère de l’Air, il fit transmettre le document à Griffith, qui était la personne en place compétente. Ce dernier semble avoir été convaincu que le concept simpliste de Whittle ne pourrait jamais atteindre le niveau d’efficacité requis pour un moteur. Après avoir relevé notamment une erreur dans les calculs de Whittle, il ajouta qu'un compresseur centrifuge serait trop volumineux pour être utilisé en aéronautique et que les gaz d’échappement utilisés directement ne fourniraient pas une poussée suffisante. La RAF renvoya ces commentaires à Whittle en disant que le concept n’était pas réalisable.
Stauk
Stauk

Messages : 6462
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La science est un croire et non un savoir" (en attendant la réouverture...)

Message par ISIS75 le Mar 9 Juin 2015 - 18:32

"Histoire des sciences

L'histoire des sciences est l’étude de l'évolution de la connaissance scientifique.

La science, en tant que corpus de connaissances mais également comme manière d'aborder et de comprendre le monde, s'est constituée de façon progressive depuis quelques millénaires. C'est en effet aux époques protohistoriques qu'ont commencé à se développer les spéculations intellectuelles visant à élucider les mystères de l'univers. L'histoire des sciences en tant que discipline étudie le mouvement progressif de transformation de ces spéculations, et l'accumulation des connaissances qui l'accompagne."
ISIS75
ISIS75

Messages : 2812
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La science est un croire et non un savoir" (en attendant la réouverture...)

Message par Invité le Mar 9 Juin 2015 - 18:54

hobb a écrit:c'était quand meme une bonne époque que lorsqu'on croyait que la Terre était plate
non ^^

Flos a écrit:De même, quand Galilée a conclu que la terre tait ronde...

non plus ^^ Tout le monde (du moins tous les hommes de science) le savaient déjà depuis longtemps !

ddistance a écrit:Une fausse rumeur circule encore de nos jours, selon laquelle les savants du Moyen-âge auraient soutenu l’idée d’une Terre plate et non sphérique. Il s’agit bel et bien d’un mythe, né au XVIIIe siècle au sein d’un courant anticlérical et voltairien : l’entourage du philosophe se plaisait alors à moquer les savants médiévaux, médiévaux donc chrétiens, chrétiens donc crédules, et bornés.

Mais ce n’est qu’une rumeur. L’historien Patrick Gautier-Dalché, meilleur spécialiste des modes de perception de l’espace géographique et cosmographique au Moyen-âge, est catégorique :
« Aucun savant médiéval n’a jamais soutenu l’idée d’une terre plate » (ici)

Les grandes figures de la science et de l’érudition médiévales, d’Isidore de Séville à Saint Thomas d’Aquin, affirmaient sans aucune réticence la rotondité de la Terre :

- Isidore de Séville dans ses Etymologies (début du VIIe siècle) comparait la Terre à une balle.
- Bède le Vénérable, au tout début du VIIIe siècle, consacrait à son ouvrage « De natura rerum » un chapitre intitulé « Pourquoi la Terre est ronde », dans lequel il disait très explicitement que cette
« rotunditas terrae » ne devait pas être considérée comme une roue (gyrus), ni comme un bouclier arrondi (scutus) mais bien comme une balle (pila).
- Scot Erigène affirmait la même chose au IXe siècle.

Quant à St Thomas d’Aquin, il affirmait la rotondité de la Terre dès le premier chapitre de sa Somme Théologique : « Une diversité de « raisons » […] détermine une diversité de sciences. Ainsi est-ce bien une même conclusion que démontrent l’astronome et le physicien, par exemple, que la terre est ronde… »

Ces savants n’inventaient rien : ils reprenaient tous un ouvrage écrit au Ve siècle et très répandu dans les bibliothèques occidentales : Les « Noces de Philologie et de Mercure » du compilateur latin Martianus Capella, lequel affirmait : « la Terre n’est pas plate, elle est ronde ».

Si le mythe a pu prospérer au XVIIIe siècle, c’est parce qu’il s’est effectivement trouvé dans l’Antiquité tardive et le Haut-Moyen-âge quelques auteurs, très marginaux, pour contester la sphéricité de la Terre. Le plus célèbre de ces auteurs est Lactance, rhéteur romain et chrétien du IVe siècle, qui jugeait « insensé de croire qu'il existe des lieux où les choses puissent être suspendues de bas en haut » (Lactance, Institutions divines).

Lactance fut bruyamment moqué par Voltaire, qui voulut voir en lui le parangon du chrétien ignorant et buté. C’était feindre d’ignorer que Lactance, s’il fut un piètre astronome, fut néanmoins un des esprits les plus brillants de son temps (surnommé le « Cicéron chrétien »). C’est oublier de dire, surtout, que sa mauvaise appréciation de la forme terrestre n’eut aucune, strictement aucune influence sur la science médiévale.

Pour être honnête, il y eut bien quelques hésitations chez Isidore de Séville qui comparait la Terre tantôt à une roue, tantôt à une balle, mais ces hésitations sont sans importance : au Moyen-âge, la sphéricité de la Terre était admise.

La vraie question, celle qui faisait réellement débat, était celle des Antipodes : existait-il, par-delà les Océans, des continents encore inconnus et semblables au nôtre ? Existait-il une « terra australis
incognita »
?




Les Antipodes, d'après la Cosmographie chrétienne de Cosmas d'Alexandrie (VIe siècle)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La science est un croire et non un savoir" (en attendant la réouverture...)

Message par Invité le Mar 9 Juin 2015 - 19:23

message censuré


Dernière édition par Roger le Dim 17 Déc 2017 - 1:47, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "La science est un croire et non un savoir" (en attendant la réouverture...)

Message par Ereen le Mar 9 Juin 2015 - 22:39

Roger a écrit:

Au sens exact, épistémologique, la science n'est ni une croyance, ni un savoir: c'est une méthode.

+++
Ereen
Ereen

Messages : 420
Date d'inscription : 16/05/2015
Age : 29
Localisation : Rhône-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La science est un croire et non un savoir" (en attendant la réouverture...)

Message par bepo le Mer 10 Juin 2015 - 11:26

Donc la méthode scientifique, c'est une méthode méthodique ??

Le +++ doit vouloir dire que plus il y a de <méthode> alignés mieux c'est.

La science c'est un ensemble de connaissances acquises avec une méthode destinée à s'affranchir de la croyance.
Science provient du latin et veut dire connaissance.
Le sens s'est affiné pour désigner uniquement les connaissances fiables qui ne relèvent pas de la croyance.

bepo

Messages : 2568
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum