Paroles de zèbres .

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Paroles de zèbres .

Message par Plume sans sa Paradoxe le Lun 14 Fév 2011 - 11:52

Salut à tous .
J'ai vu ça et là des idées intéressantes concernant la possibilité de mettre nos créations en recueil .
Par ailleurs, ce forum forumille de témoignages de zèbres se sentant souvent incompris et écarté des autres du fait de leurs différences .
Alors peut-etre est-il temps de s'interroger : ne pourrions nous pas mêler ces deux élements ?

Ainsi, je soumets à cette assemblée l'idée suivante: pourquoi ne pas essayer de faire un recueil rassemblant nos divers témoignages; un livres sur les zèbres par les zèbres et visant à expliquer aux non-zèbres ce que nous sommes et à aider les zèbres qui se sentent isolés ?

De ce que j'en ai vu ici, c'est loin d'etre impossible ...
avatar
Plume sans sa Paradoxe
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 418
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 27
Localisation : Somewhere over the rainbow.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroles de zèbres .

Message par Portez des lunettes roses le Lun 14 Fév 2011 - 12:06

Max Kreeger a écrit:Salut à tous .
J'ai vu ça et là des idées intéressantes concernant la possibilité de mettre nos créations en recueil .
Par ailleurs, ce forum forumille de témoignages de zèbres se sentant souvent incompris et écarté des autres du fait de leurs différences .
Alors peut-etre est-il temps de s'interroger : ne pourrions nous pas mêler ces deux élements ?

Ainsi, je soumets à cette assemblée l'idée suivante: pourquoi ne pas essayer de faire un recueil rassemblant nos divers témoignages; un livres sur les zèbres par les zèbres et visant à expliquer aux non-zèbres ce que nous sommes et à aider les zèbres qui se sentent isolés ?

De ce que j'en ai vu ici, c'est loin d'etre impossible ...

Tapi das l'ombre, j'avise les diverses réactions...
Je me demande à quoi bon faire comprendre à des non-zèbres de quoi il retourne nous concernant. On a tous peu ou prou eu à souffrir des jugements péremptoires et des rejets instinctifs. En tout cas à titre personnel, je n'ai pas envie d'être placé sous le scalpel de gens qui me regarderaient comme un dahu... Mais voyons ce que les autres diront. Y a peut-être moyen de moyenner...

Portez des lunettes roses
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 18925
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroles de zèbres .

Message par Plume sans sa Paradoxe le Lun 14 Fév 2011 - 12:16

Déjà parce que justement, ça éviterait peut-etre bien des jugements péremptoires sur nous .
De même que les rejets instinctifs .
Les non-zèbres ne sont pas non plus des nématodes sans capacités d'apprentissage ...
avatar
Plume sans sa Paradoxe
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 418
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 27
Localisation : Somewhere over the rainbow.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroles de zèbres .

Message par Portez des lunettes roses le Lun 14 Fév 2011 - 12:39

Max Kreeger a écrit:Déjà parce que justement, ça éviterait peut-etre bien des jugements péremptoires sur nous .
De même que les rejets instinctifs .
Les non-zèbres ne sont pas non plus des nématodes sans capacités d'apprentissage ...

Si je vis caché, ce n'est pas parce que les gens sont bêtes ! Loin de là ! Mais c'est parce que dans le lot il s'en trouvent des méchants ! What a Face

Portez des lunettes roses
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 18925
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroles de zèbres .

Message par Plume sans sa Paradoxe le Lun 14 Fév 2011 - 12:41

Les méchants ne tireront rien d'un tel livre et tout porte à croire qu'ils s'en foutront même .
avatar
Plume sans sa Paradoxe
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 418
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 27
Localisation : Somewhere over the rainbow.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroles de zèbres .

Message par Portez des lunettes roses le Lun 14 Fév 2011 - 12:56

Note que de ma part ce n'est pas un refus, mais la prudence est une vertu salutaire.

Portez des lunettes roses
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 18925
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroles de zèbres .

Message par Plume sans sa Paradoxe le Lun 14 Fév 2011 - 13:03

En quoi ?
avatar
Plume sans sa Paradoxe
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 418
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 27
Localisation : Somewhere over the rainbow.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroles de zèbres .

Message par Portez des lunettes roses le Lun 14 Fév 2011 - 14:31

En français...

Portez des lunettes roses
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 18925
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroles de zèbres .

Message par Portez des lunettes roses le Lun 14 Fév 2011 - 14:33

Max Kreeger a écrit:Les méchants ne tireront rien d'un tel livre et tout porte à croire qu'ils s'en foutront même .

J'ai bien peur que les non-zèbres s'en foutent aussi, ce qui reviendrait en dernier ressort à écrire un livre destinés, à notre corps défendant, aux zèbres...

Portez des lunettes roses
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 18925
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroles de zèbres .

Message par Asaka le Lun 14 Fév 2011 - 15:37

Peut-être que les non-zèbres s'en foutront...mais il en existera toujours, je pense, qui feront preuve d'ouverture d'esprit, ou juste d'intérêt. Que ce soit parmi les non-zèbres ou les zèbres, il y en aura toujours pour tout repousser en bloc, certes, mais...d'autres sont capable de s'intéresser.
Après...pour ma part, l'idée de glisser mon témoignage dans un recueil semblable me met terriblement mal à l'aise. Mais c'est totalement personnel comme position, c'est juste que...j'ai appris à me réfugier derrière mon bouclier, ne ps trop me révéler, car trop fréquemment, cela entraînait incompréhension, parfois jalousie ou circonspection, et même rejet et agressivité. Alors, livrer tant de moi au scalpel, par forcément malintentionné mais parfois maladroit, des autres...est difficile. Il y a une marche à franchir, je pense, et pour l'instant je cherche l'échelle^^
avatar
Asaka
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 397
Date d'inscription : 09/01/2011
Age : 23
Localisation : Seine et Marne/ Paris en semaine

http://wildhorses.fr-bb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroles de zèbres .

Message par Plume sans sa Paradoxe le Lun 14 Fév 2011 - 15:59

Fata Morgana a écrit:
J'ai bien peur que les non-zèbres s'en foutent aussi, ce qui reviendrait en dernier ressort à écrire un livre destinés, à notre corps défendant, aux zèbres...

Désolé, mais non, je ne crois pas que tous les non-zèbres s'en foutent .
Rien que ceux qui ont un zèbre dans leur entourage ...

Asaka a écrit:
Peut-être que les non-zèbres s'en foutront...mais il en existera toujours, je pense, qui feront preuve d'ouverture d'esprit, ou juste d'intérêt. Que ce soit parmi les non-zèbres ou les zèbres, il y en aura toujours pour tout repousser en bloc, certes, mais...d'autres sont capable de s'intéresser.
Après...pour ma part, l'idée de glisser mon témoignage dans un recueil semblable me met terriblement mal à l'aise. Mais c'est totalement personnel comme position, c'est juste que...j'ai appris à me réfugier derrière mon bouclier, ne ps trop me révéler, car trop fréquemment, cela entraînait incompréhension, parfois jalousie ou circonspection, et même rejet et agressivité. Alors, livrer tant de moi au scalpel, par forcément malintentionné mais parfois maladroit, des autres...est difficile. Il y a une marche à franchir, je pense, et pour l'instant je cherche l'échelle^^

Mais via des pseudos, toute liberté peut-etre prise !

avatar
Plume sans sa Paradoxe
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 418
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 27
Localisation : Somewhere over the rainbow.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroles de zèbres .

Message par Portez des lunettes roses le Lun 14 Fév 2011 - 16:04

On n'a pas dit non !

Mais regarde la communauté de perception d'Asaka et moi: on est sur la défensive. Tu connais le proverbe: " Qui a été mordu par un serpent, une corde lui fait peur". Il faut tenir compte de l'élément indéniable de fragilité chez les zèbres et les traumas venus d'incompréhensions répétées. Donc, il faut une planification subtile du projet et une feuille de route qui prenne cette réalité en compte.

Portez des lunettes roses
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 18925
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroles de zèbres .

Message par Plume sans sa Paradoxe le Lun 14 Fév 2011 - 17:45

Oui, moi aussi, j'ai été mainte fois mordu par des serpents (et par un zèbre une fois aussi). Mais c'est PRECISEMENT pour cela qu'il faut se lever, dire "j'affronte les serpents" et se battre contre les morsure !
Et je pense que c'est une bonne façon de le faire .
Là encore, je rappelle que l'anonymat serait alors tout à fait possible .
avatar
Plume sans sa Paradoxe
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 418
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 27
Localisation : Somewhere over the rainbow.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroles de zèbres .

Message par Plume sans sa Paradoxe le Lun 14 Fév 2011 - 17:48

Bon sang de bois ! Pas plus que les serpents nous n'avons de raisons objective de plier l'échine ! Je dirais même qu'on en a moins qu'eux !
avatar
Plume sans sa Paradoxe
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 418
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 27
Localisation : Somewhere over the rainbow.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroles de zèbres .

Message par Portez des lunettes roses le Lun 14 Fév 2011 - 19:11

Tu as toutes les raisons d'être fier de ce que tu es et de revendiquer ton droit à ta différence, peut-être fais-tu partie de ces zèbres qui cherchent à prendre une revanche sur la manière indue dont on les a traités et qui deviennent d'autant plus offensifs qu'on les a piétinés. Et cela est tout à fait compréhensible. Notre inertie apparente te pèse et nos résistances te semblent des dérobades. je T'ENTENDS parfaitement. Mais outre le fait que la maltraitance involontaire que nos entourages nous ont fait subir par leur indifférence due en réalité à l'ignorance du fonctionnement particulier de nos psychismes, à quelque degré que ce soit, nous avons encore comme point commun celui d'être chacun un être singulier lesté d'une biographie particulière non dépourvue de traumas, mais tous différents dans leurs formes et leurs effets sur nous. Je ne peux ici parler que pour moi: je désespère d'être compris, et ça m'arrange. (Entende qui a des oreilles pour ça) De plus, je n'ai pas le besoin de prendre quelque revanche que ce soit sur le destin, mais au contraire, de relire tout cet infernal parcours avec bienveillance et mansuétude à l'égard de ceux-là même qui me "mécomprenant" se sont autorisés à me broyer, à me refouler, à me nier et à me mettre sous le tapis dans toutes les dimensions de mon être , par moquerie, dérision, mépris, sadisme et violences physiques aussi. Aujourd'hui, pour moi, j'entre dans ma vie à un âge où commence l'heure du "grand pardon". J'ai assumé et réalisé le maximum de choses que je pouvais réaliser compte tenu du caractère extrême de mon expérience et des obstacles rencontrés. Me faire comprendre aujourd'hui, ce n'est plus faire comprendre ma différence, parce que 1 elle est trop grande et 2) parce que ça ne console de rien. Me faire comprendre c'est devenu simplement être capable d'infuser de l'amour même à l'insu du récipiendaire. C'est la seule chose que ni la violence, ni la drogue, ni la dépression, ni les deuils, ni les coups, ni le désespoir absolu, ni l'ignorance totale de ce que je suis n'ont réussi à déraciner. C'est mon dernier talent d'or, ma victoire et ma bravade suprême , mon pied de nez à la fatalité. Vous m'ignorez, vous avez essayé de m'arracher la tête et le cœur, de me massacrer, de nier mes dons et de ridiculiser mes émotions sincères, et bien je vous aime quand même ! C'est la seule victoire qui reste. C'est ça ou une amertume stérile, un cynisme disjonctif et une solitude enragée, pire qu'un nœud coulant qui se resserre à chaque nouvelle déception. Prend en compte sérieusement ce que papy vient de te dire. En préalable du moins à ton projet. Dont je ne nie en rien la validité et même le courage. Simplement, ce combat là est pour moi (en partie) un combat d'arrière garde.

Cela dit je tempère mes propos, tu es intéressé par le fait de mettre NOS CRÉATIONS en recueil. Si cela ne s'accompagne pas d'un gyro-phare annonçant: "Surdoués, pouèt-pouèt, surdoués! ", c'est faisable. A titre personnel, étant incapable de borner mon identité aux seules limites de mon corps et de mon esprit et considérant qu'on peut difficilement se prétendre l'auteur d'une œuvre alors que l'on n'est même pas l'auteur de son propre être, je n'ai pas trop de scrupules de copyright !

Portez des lunettes roses
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 18925
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroles de zèbres .

Message par Plume sans sa Paradoxe le Lun 14 Fév 2011 - 20:34

Fata Morgana a écrit:
Tu as toutes les raisons d'être fier de ce que tu es et de revendiquer ton droit à ta différence, peut-être fais-tu partie de ces zèbres qui cherchent à prendre une revanche sur la manière indue dont on les a traités et qui deviennent d'autant plus offensifs qu'on les a piétinés. Et cela est tout à fait compréhensible. Notre inertie apparente te pèse et nos résistances te semblent des dérobades. je T'ENTENDS parfaitement. Mais outre le fait que la maltraitance involontaire que nos entourages nous ont fait subir par leur indifférence due en réalité à l'ignorance du fonctionnement particulier de nos psychismes, à quelque degré que ce soit, nous avons encore comme point commun celui d'être chacun un être singulier lesté d'une biographie particulière non dépourvue de traumas, mais tous différents dans leurs formes et leurs effets sur nous. Je ne peux ici parler que pour moi: je désespère d'être compris, et ça m'arrange. (Entende qui a des oreilles pour ça) De plus, je n'ai pas le besoin de prendre quelque revanche que ce soit sur le destin, mais au contraire, de relire tout cet infernal parcours avec bienveillance et mansuétude à l'égard de ceux-là même qui me "mécomprenant" se sont autorisés à me broyer, à me refouler, à me nier et à me mettre sous le tapis dans toutes les dimensions de mon être , par moquerie, dérision, mépris, sadisme et violences physiques aussi. Aujourd'hui, pour moi, j'entre dans ma vie à un âge où commence l'heure du "grand pardon". J'ai assumé et réalisé le maximum de choses que je pouvais réaliser compte tenu du caractère extrême de mon expérience et des obstacles rencontrés. Me faire comprendre aujourd'hui, ce n'est plus faire comprendre ma différence, parce que 1 elle est trop grande et 2) parce que ça ne console de rien. Me faire comprendre c'est devenu simplement être capable d'infuser de l'amour même à l'insu du récipiendaire. C'est la seule chose que ni la violence, ni la drogue, ni la dépression, ni les deuils, ni les coups, ni le désespoir absolu, ni l'ignorance totale de ce que je suis n'ont réussi à déraciner. C'est mon dernier talent d'or, ma victoire et ma bravade suprême , mon pied de nez à la fatalité. Vous m'ignorez, vous avez essayé de m'arracher la tête et le cœur, de me massacrer, de nier mes dons et de ridiculiser mes émotions sincères, et bien je vous aime quand même ! C'est la seule victoire qui reste. C'est ça ou une amertume stérile, un cynisme disjonctif et une solitude enragée, pire qu'un nœud coulant qui se resserre à chaque nouvelle déception. Prend en compte sérieusement ce que papy vient de te dire. En préalable du moins à ton projet. Dont je ne nie en rien la validité et même le courage. Simplement, ce combat là est pour moi (en partie) un combat d'arrière garde.

Cela dit je tempère mes propos, tu es intéressé par le fait de mettre NOS CRÉATIONS en recueil. Si cela ne s'accompagne pas d'un gyro-phare annonçant: "Surdoués, pouèt-pouèt, surdoués! ", c'est faisable. A titre personnel, étant incapable de borner mon identité aux seules limites de mon corps et de mon esprit et considérant qu'on peut difficilement se prétendre l'auteur d'une œuvre alors que l'on n'est même pas l'auteur de son propre être, je n'ai pas trop de scrupules de copyright !

Moins le fait d'avoir été bafoué (encore que) mais d'avoir subi une mère tyrannique .

Mais dis-moi, trouves tu réellement intellectuellement ou emotionnellement plaisant cette complaisance ?

De toute façon, je ne pense pas à du "paroles de SURDOUES" mais de ZEBRES .


avatar
Plume sans sa Paradoxe
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 418
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 27
Localisation : Somewhere over the rainbow.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroles de zèbres .

Message par Portez des lunettes roses le Lun 14 Fév 2011 - 20:45

Max Kreeger a écrit:

Mais dis-moi, trouves tu réellement intellectuellement ou emotionnellement plaisant cette complaisance ?

Je n'ai pas compris la question.

Portez des lunettes roses
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 18925
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroles de zèbres .

Message par Plume sans sa Paradoxe le Lun 14 Fév 2011 - 20:55

Fata Morgana a écrit:
Max Kreeger a écrit:

Mais dis-moi, trouves tu réellement intellectuellement ou emotionnellement plaisant cette complaisance ?

Je n'ai pas compris la question.

"je désespère d'être compris, et ça m'arrange."
avatar
Plume sans sa Paradoxe
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 418
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 27
Localisation : Somewhere over the rainbow.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroles de zèbres .

Message par Portez des lunettes roses le Lun 14 Fév 2011 - 21:08

Max Kreeger a écrit:
Fata Morgana a écrit:
Max Kreeger a écrit:

Mais dis-moi, trouves tu réellement intellectuellement ou emotionnellement plaisant cette complaisance ?

Je n'ai pas compris la question.

"je désespère d'être compris, et ça m'arrange."

Je me satisfait et même me régale de mon quotidien isolé et quand je dis que je désespère d'être compris, ce n'est pas faute d'avoir essayé. Je me connais quand même très bien moi-même, et les expériences de contact humain ne m'ont pas apporté de possibilité de réelle réciprocité. En tout cas si l'évènement a eu lieu, ça se compte sur les doigt d'une main. Cependant, quand je sors, je donne. A la limite c'est plus fort que moi, c'est le meilleur moyen de ne rien attendre et tout le monde est content.
Je garde jalousement ma solitude car j'y suis très heureux (en tenant compte du fait que c'est une solitude choisie, mon épouse rentre le soir) . Je ne m'ennuie jamais ! Mais sensoriellement, la masse d'informations que les gens "envoient" m'épuise assez vite, et je deviens désagréable...

Portez des lunettes roses
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 18925
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroles de zèbres .

Message par ganja le Lun 14 Fév 2011 - 22:58

Fata Morgana a écrit: Je ne m'ennuie jamais ! Mais sensoriellement, la masse d'informations que les gens "envoient" m'épuise assez vite, et je deviens désagréable...

Ca c'est pareil pour tout le monde (du moins pour moi, et loin de moi de penser que le monde tourne autour de moi évidemment), la vie turbulente de quelqu'un qui a une vie sociale est fatiguante, je comprend ton besoin de t'isoler, mais perso, j'en ai paradoxalement besoin pour me suffire à moi-même...

ganja
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 36
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 34
Localisation : isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroles de zèbres .

Message par Plume sans sa Paradoxe le Lun 14 Fév 2011 - 23:17

Et toi Ganja, que penses tu de cette idée de faire un recueil de témoignages de zebres ?
avatar
Plume sans sa Paradoxe
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 418
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 27
Localisation : Somewhere over the rainbow.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroles de zèbres .

Message par ganja le Lun 14 Fév 2011 - 23:31

Ben... pourquoi pas, mais je ne suis pas convaincue que ce soit possible de faire comprendre aux autres ce que peut ressentir un zèbre en perdition ou un zèbre en décalage permanent.

Le fait d'admettre que l'autre puisse être plus intelligent que soit et cerner son mode de raisonnement et fonctionnement n'est à mon avis possible que d'autres personnes très intelligentes. Or, pour faire comprendre la souffrance d'un ressenti, il faut comprendre le problème.

Et puis je ne suis plus dans ce genre de crise identitaire qui fait que l'on voudrait être reconnu avec sa particularité par le monde entier.

Je voudrais pas casser l'ambiance, mais il y a déjà des tas de gens artistes et peut-être surdoués qui ont fait de grandes choses, et je me sentirai trop petite à côté.

ganja
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 36
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 34
Localisation : isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroles de zèbres .

Message par Portez des lunettes roses le Lun 14 Fév 2011 - 23:36

ganja a écrit:
Fata Morgana a écrit: Je ne m'ennuie jamais ! Mais sensoriellement, la masse d'informations que les gens "envoient" m'épuise assez vite, et je deviens désagréable...

Ca c'est pareil pour tout le monde (du moins pour moi, et loin de moi de penser que le monde tourne autour de moi évidemment), la vie turbulente de quelqu'un qui a une vie sociale est fatiguante, je comprend ton besoin de t'isoler, mais perso, j'en ai paradoxalement besoin pour me suffire à moi-même...

Entends-je le bruissement d'un jugement ? Wink Qui au monde se suffit à lui-même ? Je fais avec mon possible. Avec des possibilités amputées. Mon combat m'a apparemment mené ici, et j'ai peine à croire au hasard.


Dernière édition par Fata Morgana le Lun 14 Fév 2011 - 23:39, édité 1 fois

Portez des lunettes roses
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 18925
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroles de zèbres .

Message par Plume sans sa Paradoxe le Lun 14 Fév 2011 - 23:38

et pourquoi pas ?
Nous pouvons faire preuve d'un peu de pédagogie .
Par ailleurs, la reformulation est un moyen d'aborder ses problemes d'une autre façon ou du moins de les aborder sous un autre angle .

c'est moins "etre reconnu", mais que les zèbres (en particulier les plus jeunes) aient plus de chances d'etre - sinon compris - au moins acceptés .

Pourquoi ta brique vaudrait-elle moins que celle de quelqu'un de plus connu pour faire part de ce que tu peux ressentir ?
avatar
Plume sans sa Paradoxe
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 418
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 27
Localisation : Somewhere over the rainbow.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroles de zèbres .

Message par Invité le Lun 14 Fév 2011 - 23:46

c'est moins "etre reconnu", mais que les zèbres (en particulier les plus jeunes) aient plus de chances d'etre - sinon compris - au moins acceptés .
La différence n'est guere acceptéee dans notre civilisations contemporaine...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroles de zèbres .

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum