Suis-je un zèbre ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Suis-je un zèbre ?

Message par Mekra le Lun 25 Mai 2015 - 20:01

Je me lance. Je vais commencer par dire que j'ai decouvert le terme "zèbre" il n'y a que deux jours et le mot surdoué n'a jamais eu aucune importance pour moi jusque là.

Ça a commencé quand j'étais en maternelle, on m'a demandé si je m'ennuyais à l'école, on m'a fait faire des tests de QI, on m'a dit "Bravo, tu es surdoué" et j'ai été placé en CP directement.
Voilà tout ce que je sais à ce sujet, il n'avait jamais vraiment eu d'importance dans ma vie ni dans ma tête. Jusque là je pensais simplement que le fait d'avoir un QI élevé me permettait juste d'arriver aux conclusions plus vite que les autres, et c'est tout. Je me suis toujours senti complètement différent des autres personnes, mais je pensais être fou. J'ai toujours pensé que je passerai ma vie à retarder le moment ou je péterai un câble qui m'enverrai en HP. Pas très optimiste, mais c'est en même temps la seule suite logique de mon court vécu peu exemplaire à l'oeil de nôtre société.

J'ai grandis et je vis encore aujourd'hui en banlieue parisienne dans les "quartiers défavorisés" (j'aime pas ce terme, je le trouve hypocrite), je ne connais pas mon père et ne suis pas proche de ma mère, je ne la vois presque plus depuis mes 14 ans. Pas idéal comme situation, mais mes problèmes n'ont commencés qu'au collège.
J'ai eu au début quelques difficultés à m'intégrer mais ça n'a pas duré longtemps. Le premier réel problème que j'ai rencontré est celui de l'autorité. J'ai jamais supporté l'autorité, le simple fait qu'une personne se sente supérieure à moi grâce à sa position "sociale" m'énerve, et le fait que ce rapport inferieur/supérieur soit vu légitime me rend fou. J'ai pris quelques expulsions pour ça et j'ai eu droit à l'étiquette du sal gosse de cité, qui m'a suivi tout le long du collège, quoi que je fasse, j'étais le sal gosse (J'trouve ça fou à quel point les hommes n'arrivent pas à remettre en cause la perception qu'ils ont d'une chose ou d'une personne, leur incapacité me sidère souvent). J'ai commencé à me dire qu'il y avait un mal profond dans la façon dont les hommes ont créé le monde : les normes sociales, les lois, les valeurs communes, je ne les comprends pas, du moins, tout me parait mauvais, faux, vicieux, hypocrite. Et puis les gens, ils courent tous après le fric comme si c'était du bonheur brut, ou comme si posséder le plus d'argent était la finalité d'une vie, je ne comprends pas ce qui les pousse à penser ainsi. Et puis la société, je la déteste, elle est impure, ne prend pas la nature d'un homme en compte, ce qu'il est dans le fond, elle en a rien à foutre. Elle ne s'interresse qu'au paraître, ce qu'il n'a même pas gagné de lui même parfois (son nom, heritage, son argent..)
Quand ma mère est partie à mes 14 ans je me suis retrouvé seul avec ces pensées, elles m'ont marginalisées et c'est de là qu'est né une haine envers l'humanité en elle même. Je me suis dit que je ne respecterai que mes règles et qu'importe si elle est légale ou non, je n'arrive pas à accepter une quelconque légitimité de l'Etat. Je me suis a traîner et faire comme les grands, je suis parti dans le deal à 15 ans, et j'ai fait deux desintox', une à 16 et l'autre à 17 ans. J'ai finalement repris le dessus sur moi grâce à une armée de psychologues, psychiatres, medecins et de pas mal de temps. J'ai quand même réussi à avoir mon bac à 18 ans (j'ai eu droit a du redoublement au lycée).

Depuis, deux années ont passés, deux années de reflexion. Je me sens perdu, nul part à ma place, personne ne comprend ma manière de fonctionner, personne ne comprend ce que je veux, moi non plus d'ailleurs. J'ai toujours autant de haine en moi, autant d'incomprehension, et il n'y a rien qui me donne envie. Je cherche comment être heureux mais je ne trouve pas. Je n'ai aucun problème dans les relations amicales et amoureuses en apparence, j'ai beaucoup d'amis, je sais très bien adapter ma personnalité à tous types de personnes que je rencontre, mais voilà, dans le fond je ne m'intéresse pas aux mêmes choses et je suis mieux seul. Je les adore, parce que j'aime énormément mes amis, et les déteste en meme temps, parce que je les trouve bête, ou malgré le fait que ce sont mes amis, je vois bien qu'ils n'arrivent pas a me comprendre. Ils penent y arriver, mais n'ont vague idée bien trop simplette de la façon dont j'agis et reflechi. Je n'arrive pas à être comme les autres, je suis différent, je ne le veux pas mais je le suis, et l'ignorer sera pire.

Mais qu'es ce qui fait ma difference ? Les gens ne me comprennent pas, et je ne comprend pas pourquoi les gens pensent de la façon dont ils pensent. J'ai également l'impression de trop penser aux choses cruelles et malsaines, mais je les vois partout... Je suis déreglé, c'est pas possible, en plus avec ma parano naturelle... J'suis schyzo peut être, je sais pas trop, je m'y connais pas la dedans, mais c'est ça, une pathologie mentale dans le genre, je suis taré putain, je vais finir ma vie enfermé en HP, à force d'être incompris, ça va me remonter à la gueule, je vais exploser, je vais finir par en crever quelqu'un (depuis tout petit j'ai grosses phases de colère quand je me sens mal, dès fois je frappe dans les murs pour me calmer).

Voilà ce que je pense de moi, ou pensais, je ne sais pas, je ne sais plus quoi penser.
Il y a quelques semaines, mon lycée (je suis en post bac en BTS, du moins j'étais, j'ai arreté) m'envoie voir l'assistante sociale à cause de toutes mes absences. Sur le fil de la discussion, on en vient au sujet des surdoués, et je lui dit alors comme ça que quand j'étais petit j'etais surdoué. Elle avait l'air d'y prêter particulierement attention et m'a appris qu'on les nommait "hqi". Cette discussion m'est restée en tête et vendredi, pris d'une insomnie, je me décide à faire quelques recherches sur les "hqi". Je tombe par hasard sur un résumé du livre "trop intelligent pour être heureux" et là... Surprise, personne, dans toute ma vie, n'avait jamais reussi à me cerner aussi bien que le résumé de ce livre. Je commence à chercher sur les "zèbres" et je tombe sur ce forum, ou je prend le temps de lire quelques topics au hasard, et je sens étrangement comme une synergie naturelle entre ma pensée et... je sais pas comment le dire, la façon de penser de certains posts que j'ai pu lire peut-être. Peut-être que je ne suis pas fou, elle est peut-être là la différence, peut-être que je suis un "zèbre" ? Ça voudrait qu'il y a des gens pour me comprendre ? Ça voudrait dire que vous me comprenez ?

Mais voilà, moi j'en sais rien. J'ai lu que des gens pensent que les zèbres sont des hqi, dans ce cas, je le suis probablement, mais je n'en suis pas sûr, je ne rappelle même pas de mon QI exact, je me rappelle juste de ce mot qui était me caractériser : "surdoué".
J'ai aussi lu que des gens pensent que les zèbres sont ceux qui se reconnaissent dans le livre "trop intelligent pour être heureux", même si je me suis reconnu dans le résumé, je n'ai même pas lu le livre (et je n'ai pas de quoi l'acheter dans mon budget mensuel), et cela ne veut pas dire non plus que tous ceux qui se reconnaissent dans le livre sont zèbres.
Et puis si je suis un zèbre pourquoi tous les psychiatres et psychologues que j'ai vu pendant entre mes 16 et mes 18 ans ne l'ont pas vu et ne m'en ont pas informés ? Peut-être parce que je ne le suis tout simplement pas.
Et mis à part le fait que je sache un peu m'exprimer, je suis pas quelqu'un de cultivé, je connais presque rien du sujet hqi/zèbre...
Mais j'ai besoin d'avoir une réponse rapide avant que tout ça ne me bouffe trop la tête.

Selon vous, vous devez sûrement savoir y répondre au feeling, suis-je un zèbre ? Ou juste un taré névrosé qui y a cru ?

Mekra
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 2
Date d'inscription : 25/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je un zèbre ?

Message par Orchidée le Lun 25 Mai 2015 - 20:50

Bonjour cher/chère Mekra,
d'abord un mot de bienvenu sur ce site qui, à mon sens , est tout bonnement extraordinaire! (en fait, c'est le seul que je connais Smile )
Autrement, as-tu déjà écouté le film ''Will Hunting'' avec Robin Williams. C'est américain donc ça verse facilement dans le drame mais le fond est bon.
Une bonne soirée et au plaisir de te lire au fil des fils.

Orchidée
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1800
Date d'inscription : 17/03/2012
Age : 55
Localisation : Extraterrestre sur Planète Terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je un zèbre ?

Message par Orchidée le Lun 25 Mai 2015 - 20:53

Oups! T'as vu? T'es en double. Very Happy

Orchidée
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1800
Date d'inscription : 17/03/2012
Age : 55
Localisation : Extraterrestre sur Planète Terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je un zèbre ?

Message par Zébulonne le Lun 25 Mai 2015 - 20:56

Bonjour Mekra,

Je pense sincèrement que seul un psy pourrait répondre à ta question, bien que ta zébritude semble déjà avoir été décelée dans ton enfance. Tous les psy ne connaissent pas très bien le sujet, ne l'envisagent pas de la même façon. Certains mêmes renient cet état de fait. Il me semble, même si tes moyens financiers semblent limités, que tu devrais essayer de lire ce fameux livre car je pense que sa lecture peut véritablement t'aider dans ta relation aux autres et à toi-même. Pour ma part, il m'a permis un regard différent sur moi et tout ce qui m'entoure, et une certaine distance nécessaire pour ne pas "se bouffer la tête" et "péter un câble".
Enlève cette idée de "taré névrosé" de ta tête et, zèbre ou non, prends ce que le monde des zèbres peut apporter à ton histoire personnelle de positif. Est-il vraiment besoin d'être rangé dans une case???

Te souhaitant des lendemains apaisés...

Zébulonne
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 4
Date d'inscription : 25/05/2015
Age : 36
Localisation : 974

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je un zèbre ?

Message par Yul le Lun 25 Mai 2015 - 21:43

Orchidée a écrit:Oups! T'as vu? T'es en double. Very Happy

Réglé Smile

Bienvenu Mekra Very Happy

Yul
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3940
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 32
Localisation : Dieppe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je un zèbre ?

Message par Orchidée le Lun 25 Mai 2015 - 21:46

Bonjour Yul,
ça fait effet baguette magique ton truc!
On dirait Mary Poppins derrière ce joli regard de chouette! Wink

Orchidée
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1800
Date d'inscription : 17/03/2012
Age : 55
Localisation : Extraterrestre sur Planète Terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je un zèbre ?

Message par Yul le Lun 25 Mai 2015 - 22:48

^^

supercalifragilisticalifodutrucmuche.

Non. Navré Embarassed

Yul
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3940
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 32
Localisation : Dieppe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je un zebre?

Message par ShineFlower le Mar 26 Mai 2015 - 18:27

Mekra a écrit:Suis-je un zebre? Ou suis-je juste un taré ou névrose?
Tu peux très bien avoir un fonctionnement atypique comme les "drôle de zebres" de JSF dans le livre sans etre un HP. En tous cas tu n'es pas taré ni névrose. Pas forcément. Le mieux c'est de consulter un psychologue pour passer des tests pour déceler une eventuelle douance. Les psys font des facilités de paiement. Depuis que j'ai lu le livre et que je suis venue sur ce forum ca va beaucoup mieux. J'ai compris que je ne suis pas taree. Je suis simplement zebree. En tous cas bienvenue dans notre savane. Et au plaisir de te lire. cheers Un ange

ShineFlower
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3505
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 57
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je un zèbre ?

Message par Drixme le Mar 26 Mai 2015 - 19:49

Bienvenu à toi !!!

Comme d habitude, je ne suis pas d accord avec tout le monde..

Mekra, pour moi, oui tu es un zèbre si tu te reconnais dans le bouquin de JSF.. Pour moi, le fait de se sentir TANT concerné par ce bouquin, nous montre la zébritude, à mon sens plus important que HQI ( mais cela va encore faire débat)
Tu viens ici chercher des réponses et des congénères, je ne suis pas ici depuis longtemps mais je peux t aider à faire les 1ères étapes du voyage si tu le désires..
ta surdouance, n aies pas de doute ! Si tu as été détecté surdoué étant jeune, tu es toujours au dessus de la norme, voir encore plus ( grâce aux remises en question perpétuelles )
Je note, depuis mon passage ici, une groooosse différence entre surdoué ( HQI)  et zèbre.. Ce que pas mal de gens ne conçoivent pas de la même façon sur ce forum ( plus de précisions en MP3 si tu veux..)

Si tu cherches des congénères, pensant la même chose que toi, c est plus compliqué d après moi.. J en suis donc arrivé aux types de personnalités et pour cela il faudrait passer un test MBTI. ( idem n hésites pas pour les conseils !!). Mais même ici, personne ne pensent pareil ( heureusement d ailleurs, nous restons tous singulier ! )

Je suis très touché par ton témoignage, ton parcours étant pourtant sisingulier, je m y reconnais complètement..

Ravi de voir que tu es arrivé jusqu ici, tu vas voir, des réponses tu vas en avoir plein. Et forcément, une remise en question de plus..

J arrete le roman. Mais n hésites pas si tu as des questions
Long hug

Drixme
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 70
Date d'inscription : 26/04/2015
Age : 34
Localisation : Chelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je un zèbre ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:08


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum