Interactions sociales et papotage...

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Interactions sociales et papotage...

Message par Invité le Sam 16 Mai 2015 - 20:00

C'est vers vous que je me tourne pour trouver des réponses à mes interrogations. J'ai un peu honte, je l'avoue, au moment d'écrire ce message, ça me parait tellement... con Huh

J'ai des difficultés à comprendre et surtout appliquer certaines interactions sociales, comme le "papotage", autrement appelé small talk. Pour remettre en contexte, je suis assez introvertie, bien que sociable. J'aime apprendre à connaitre les gens, avoir de belles discussions, mais les contingences quotidiennes m'emmerdent. Je veux dire: les miennes déjà. Alors, lors d'un "papotage", si je dois entendre mon interlocuteur me parler de SES contingences quotidiennes, j'ai envie de dévisser la tête d'un des deux (et je ne dirai pas lequel, pour ne pas paraître trop violente).

Exemples:
- mon père (et voisin) passe devant chez moi, me voit dans le jardin, en profite pour me raconter qu'il a fini de peindre la rambarde (ça fait 3 jours qu'il me tient au courant de ses travaux de peinture), qu'il lui reste deux petits morceaux oubliés parce que pas vus, que demain ils nous fait des merguez et du (??? j'ai zappé, je crois, des steaks?) au barbecue, et que cette fois-ci il utiliserait le nouveau charbon de bois parce que.... biiiiiiip.... interruption de nos programme, malgré tous mes efforts, j'ai déconnecté là.
- un voisin éloigné à qui j'ai prêté ma guitare passe dire bonjour et sur les 5 minutes de conversation n'a mentionné qu'une chose: qu'il jouait beaucoup de la guitare, "regardez comme j'ai les cals-du-guitariste au bout des doigts".

Alors, je sais bien que je ne peux pas toujours ramener les conversations sur MON terrain, j'aimerais être capable, au moins avec les gens qui m'importent (peut-être pas le voisin) avoir un semblant de conversation, mais je me rends compte que je ne connais pas les règles du jeu Huh
Si mon père me parle de la peinture de sa rambarde, attend-il que je m'intéresse à ça en particulier? Je devrais lui poser des questions, quel genre de questions? Ou attend-il que je lui raconte ma journée à moi, mais sur ses modalités propres (ce que j'ai fait, des trucs du quotidien...)?

Merci pour votre aide Hamster

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Interactions sociales et papotage...

Message par Paradoxe le Dim 17 Mai 2015 - 0:09

mallollo a écrit:Si mon père me parle de la peinture de sa rambarde, attend-il que je m'intéresse à ça en particulier? Je devrais lui poser des questions, quel genre de questions? Ou attend-il que je lui raconte ma journée à moi, mais sur ses modalités propres (ce que j'ai fait, des trucs du quotidien...)?

J'ai la même problématique avec mon père aussi (entre autres).

J'en suis venu à cette conclusion, ces gens la ne parle pas pour communiquer une information mais seulement pour avoir un contact social.

Peu ou prou, si ils disaient "blablabla" et que tu répondais "blublublu" en souriant, ils aurait eu ce qu'ils voulait.

Je vais illustrer mes dires avec 2 exemples.

La façon de faire qui me parait naturelle et qui ne fonctionne pas :

- Salut, ça va ?
- Oui et toi ?
- Bien, j'ai repeins la rambarde, j'ai presque fini.
- Ah oui ?
- Oui, il ne reste que deux petits endroits que j'ai oublié. Je le ferais demain. D'ailleurs demain, j'ai prévu de faire un barbecue, je ferais des merguez.
- Ah d'accord. Mais pourquoi me parle tu de ça ? Tu veux que je t'aide ?
- Euh non.
- Ah alors, tu veux que je vienne et que j'apporte quelque chose ?
- Euh non, enfin oui, tu peux venir si tu veux.
- Mais du coup qu'est ce que je dois faire ?
- Euuuuh....

La façon qui me parait stupide et qui fonctionne :


- Salut, ça va ?
- Oui et toi ?
- Bien, j'ai repeins la rambarde, j'ai presque fini.
- Ah super. Moi je suis allé acheter du pain.
- J'ai prévu de faire un barbecue, je ferais des merguez.
- C'est bon les merguez, et les hamburgers aussi.
- Oui c'est vrai, je pourrais en faire demain.
- Bonne idée, j'espère qu'il ferra beau. Ça c'est un peu couvert c'est dernier temps non ?
- Oh oui, ne m'en parle pas !

Et tu continu à l'infini. Les règles sont simples :

- Changer de sujet à chaque phrase
- Ne dire que des choses consensuelles
- Imiter l’expression émotionnelle de l'interlocuteur. Il est content, souri avec lui, il est en colère, râle avec lui.

Paradoxe
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 372
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 31
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interactions sociales et papotage...

Message par JehanGriffon le Dim 17 Mai 2015 - 0:51

Hello. Alors, moi aussi, cela me fait pareil... Et quelque soit le pauvre bougre qui me tiens la jambe pour des "conneries" (oui, quand c'est rien d'important, ce sont des conneries).
Alors, oui, j'ai bien intégré le deuxième exemple, mais il ne faut pas que cela dure plus de 5 minutes, car je sature, et préfère interrompre la conversation... Je ne suis pas bavard, sauf sur un sujet qui me tiens à coeur...

Désolé Mallollo, il va falloir essayer de t'adapter...

Paradoxe a écrit:Et tu continu à l'infini. Les règles sont simples
A l'infini ? Mais c'est beaucoup trop long ça... De toute façon, simple, je ne connais pas...

JehanGriffon
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 902
Date d'inscription : 11/05/2015
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interactions sociales et papotage...

Message par Arizona782 le Dim 17 Mai 2015 - 0:55

j'ai ce souci aussi. Au boulot, tradition militaire oblige, on va boire un pot tous les jeudi midi.
et pendant une heure je dois non seulement les écouter raconter leur vie et participer.
je vais être honnête mais la vie lambda des gens je m'en cogne totalement car je sais que pour la majorité ils s en foutent de la mienne.
c'est juste de la sociabilisation, l'art subtil de se vendre et de flatter l'autre pour plus ou moins dominer dans le groupe.

après tout n'est pas négatif car y a des gens reellement intéressés par les autres mais bon...
et que dire du commerage. Bref

Arizona782
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2472
Date d'inscription : 17/11/2013
Age : 24
Localisation : Demande à la NSA

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interactions sociales et papotage...

Message par Invité le Dim 17 Mai 2015 - 1:01

C'est vraiment pénible je suis d'accord. Mais comme l'a dit JehanGriffon on a pas trop le choix, il faut "s'adapter". Personnellement en général je dis des phrases bateaux comme : ah oui, hum effectivement, vraiment ?
Ce qui m'ennuie particulièrement, ce sont les conversations de "collégiens" : amourettes, soirées, fringues... j'y ai le droit avec mes chers camardes... je préférerais pouvoir discuter de sujets plus profonds mais bon... en général je me contente d'écouter sans rien dire. Le pire c'est avec les personnes âgées... je ne sais pas pourquoi elles tentent d'entrer en contact avec moi alors que je n'en ai aucune envie (écouteurs dans les oreilles, regard fuyant...) bref, mais j'aurais du mal à les envoyer bouler...
Des fois je me sens vraiment égoïste parce que lorsqu'il s'agit de moi (pas à proprement parlé) mais d'un de mes sujets de prédilections je deviens vraiment bavarde voire saoulante, je déballe je ne sais combien de mots à la minute, on m'a souvent reprochée de parler "trop vite". Rolling Eyes

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Interactions sociales et papotage...

Message par JehanGriffon le Dim 17 Mai 2015 - 1:37

Je rebondirais sur ce qu'a dit Flo-rian à propos des "pots entre collègues"... Concernant, la pause déjeuner du midi, souvent, mes collègues vont manger ensemble... Ca, je ne sais pas faire... Je préfère manger seul... Déjà que je les ai sur le dos toute la journée, si c'est pour se les coltiner aussi pendant mon moment de volupté extrême, à les écouter parler boulot (en plus)...
Rien à voir, mais j'ai besoin de m'aérer le cerveau le midi, donc, je sors pour manger... Certains mangent au bureau... Mais comment c'est possible ??

JehanGriffon
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 902
Date d'inscription : 11/05/2015
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interactions sociales et papotage...

Message par Invité le Dim 17 Mai 2015 - 10:57

Merci pour vos réponses Very Happy

Paradoxe, tes exemples sont vraiment intéressants. J'irais naturellement aussi vers la première méthode, et je sais bien que ce n'est pas la bonne. La deuxième, je l'ai testée un peu, mais en l'appliquant, j'ai presque l'impression de "me moquer" de mon interlocuteur, j'ai l'impression que ça peut être mal pris... ("et un jour j'ai dormi chez ma grand-mère avec mon cousin, et j'ai oublié mon pull").

Paradoxe a écrit:Les règles sont simples :
- Changer de sujet à chaque phrase
- Ne dire que des choses consensuelles
- Imiter l’expression émotionnelle de l'interlocuteur. Il est content, souri avec lui, il est en colère, râle avec lui
Changer de sujet à chaque phrase, je me demande combien de temps on peut tenir avec ça, mais je peux faire l'effort...
Dire des choses consensuelles et "aller dans le sens des vagues", je ne peux littéralement pas, si ça ne correspond pas à quelque chose qui existe en moi. Sans parler d'aller à l'encontre de ce qui est en moi, là c'est hors de question. Jouer le jeu de l'interaction sociale aux dépends de ce que je suis, je ne le ferai pas.

Jehan a écrit:Je ne suis pas bavard, sauf sur un sujet qui me tiens à coeur...
Pareil. D'où bifurcation de la conversation quand le sujet ne m'intéresse pas, mais pour une fois je voudrais essayer un mode de communication "alternatif", tu vois?  alien

Flo-rian a écrit:c'est juste de la sociabilisation, l'art subtil de se vendre et de flatter l'autre pour plus ou moins dominer dans le groupe.
Merde, "se vendre", "flatter l'autre", "dominer"... c'est pas gagné. Mais je pense que ce n'est pas représentatif de toutes les interactions sociales (dans le cadre du boulot, je peux comprendre), il peut y avoir du simple "épouillage".
Jehan a écrit:
Rien à voir, mais j'ai besoin de m'aérer le cerveau le midi, donc, je sors pour manger... Certains mangent au bureau... Mais comment c'est possible ??
Ah ben moi je le faisais. C'était moins dur de rester que de déconnecter et devoir reconnecter au boulot une deuxième fois sur la journée.... "aller au boulot" était déjà assez pénible pour ne pas devoir le faire deux fois plus Suspect Et puis si je sortais à midi, je rêvassais et je partais en vrille pendant des heures... ça le fait moyen.

Edit: en tous cas, je vais avoir l'occasion de tester plusieurs méthodes ce midi, entre deux merguez What a Face

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Interactions sociales et papotage...

Message par zelle le Dim 17 Mai 2015 - 11:19

En fait ce qui est le plus compliqué dans ces pseudo-interactions sociales, c'est de faire "comme si" on parlait vraiment.

Je rencontre énormément de collègues au travail, ce que je trouve épuisant. Car c'est rarissime si il y a un retour notable pour moi. Quand on arrive à mieux gérer cette manière artificielle de faire, c'est plus confortable. Plus confortable dans le sens de moins dangereux (je vis assez mal les relations professionnelles).

Pour cela il me faut ne rien attendre des autres. C'est le plus difficile. C'est à dire de ne pas être dans une conversation normale, avec recherches d'informations. J'ai pas mal de difficultés à faire cela. Il faut accepter aussi que parallèllement existe un monde qui n'est pas le sien, est peu compréhensible, et qu'il faut s'accrocher aux branche pour ne pas tomber

Ce n'est pas naturel, et de plus je trouve cela moyennement efficace. C'est utile pour rester dans un groupe, mais je trouve cela trop contraignant pour le faire durer trop longtemps. Si je trouve des personnes menaçantes, je n'y arrive presque pas, car je pense aux finalités négatives de leurs propos (en général un nouveau professionnel est toujours à abattre).

Personnellement je pense que les HP se posent trop de questions que ne se posent pas l'interlocuteur. C'est vraiment basique comme relations.

Je pense aussi que les interlocuteurs se positionnent comme "bonne personne" lorsqu'ils discutent et qu'ils savent simplement bavarder sans conséquences pour profiter de la vie sur l'instant. Ils se mettent sur pause.  

Je crois surtout qu'il faut garder un certain contrôle, non pas dans l'interaction car je crois que c'est pas vraiment possible sauf à faire de l'humour, mais du moment. Ne pas se laisser embarquer quand les autres décident. Et donner plus quand on peu (sans insister puisque le naturel revient au galop).

zelle
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1038
Date d'inscription : 27/03/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interactions sociales et papotage...

Message par Invité le Dim 17 Mai 2015 - 15:54

Zelle, qu'est-ce que je comprends et partage ce que tu dis!
Un peu moins peut-être cette partie cependant:
C'est utile pour rester dans un groupe, mais je trouve cela trop contraignant pour le faire durer trop longtemps.
Je n'ai jamais trop ressenti le besoin de m'intégrer dans les conversations de groupe. Au contraire, si d'autres sont là pour faire ce que je n'aime pas et ne sais d'ailleurs pas faire, tant mieux. Je suis physiquement là, entre écoute superficielle et rêverie, juste assez consciente de ce qui se dit pour pouvoir rebondir sur un sujet qui m'intéresserait.
La plus grande difficulté pour moi est donc une discussion "individuelle", où l'on attend de moi que je participe activement.

J'ai testé ce midi, donc. C'était épuisant, inintéressant, frustrant, mais mon père et ma belle-mère avaient l'air contents confused Je pourrais le refaire, mais pas trop longtemps (ces 2 heures m'ont semblé une éternité) et pas trop souvent (il faut qu'il y ait de nouvelles données à intégrer à la conversation, je ne pourrais pas refaire la même qu'aujourd'hui).

Il faut accepter aussi que parallèllement existe un monde qui n'est pas le sien, est peu compréhensible, et qu'il faut s'accrocher aux branche pour ne pas tomber
C'était acrobatique, voilà Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Interactions sociales et papotage...

Message par R.SkylarWalker le Dim 17 Mai 2015 - 16:01

Zelle a écrit:Personnellement je pense que les HP se posent trop de questions que ne se posent pas l'interlocuteur. C'est vraiment basique comme relations.

Je pense aussi que les interlocuteurs se positionnent comme "bonne personne" lorsqu'ils discutent et qu'ils savent simplement bavarder sans conséquences pour profiter de la vie sur l'instant. Ils se mettent sur pause.  

Je crois que c'est très bien exprimé.
En ce qui me concerne, c'est une astuce que j'utilise pour garder une distance pacifique avec autrui. On peut en apprendre beaucoup sur une personne d'après ses bavardages. Comment elle gère une situation par exemple. Est-elle de nature maniaque et rancunière ou optimiste et efficiente?
La première sera encline à rependre des calomnies, la seconde à chercher un contact sympathique dénuer d'arrière pensés (je caricature un peu, un bavardage est toujours en sommes intéressé de bonne comme de mauvaise manière).
J'utilise le bavardage comme un test que je fais passer à autrui pour déterminer si nous avons des affinités compatibles.
Je suis d'avis que si j'ai le temps, je peux bien dire quelques banalités pour faire plaisir à une personne qui ne me déplaît pas.
Tu me dis quelque chose sur toi, je te dis quelque chose sur moi (pas obliger de parler de sujets vraiment personnelles, ça peut être "Oh vous aimez le pain blanc? Moi aussi, mais le pain complet est meilleur pour la santé.").
C'est comme établir un pacte de non agression. Montrer patte blanche.
Je ne suis pas du genre à renoncer à ce que je suis. Je ne vais jamais me forcer à faire plus que ce que j'ai envie.
Le bavardage me dérange quand il prouve à quel point la personne qui l'entretient est dénuée de bon sens, têtue et encline à l'égocentrisme. Celle qui veut juste un publique.

R.SkylarWalker
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 81
Date d'inscription : 03/04/2015
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interactions sociales et papotage...

Message par Ereen le Mar 19 Mai 2015 - 10:52

Paradoxe a écrit: J'en suis venu à cette conclusion, ces gens la ne parle pas pour communiquer une information mais seulement pour avoir un contact social. Peu ou prou, si ils disaient "blablabla" et que tu répondais "blublublu" en souriant, ils aurait eu ce qu'ils voulait.

Vous qui êtes hypersensibles, ça ne vous fait pas plaisir cet échange d'énergie, même sans contenu ?? Very Happy Moi du coup dans mes jours de bonne forme - today !!  Very Happy  -, j'essaie de plus en plus avec les gens de lâcher prise sur le contenu pour sentir cette énergie, positive, juste, dans le sourire, et le regard ouvert de l'interlocuteur... (faut aussi que l'interlocuteur soit réceptif) Pas vous ? Et vous ?  Rolling Eyes

Ereen
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 384
Date d'inscription : 16/05/2015
Age : 26
Localisation : Rhône-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interactions sociales et papotage...

Message par Invité le Mar 19 Mai 2015 - 11:37

Ereen a écrit:Vous qui êtes hypersensibles, ça ne vous fait pas plaisir cet échange d'énergie, même sans contenu ?? Very Happy Moi du coup dans mes jours de bonne forme - today !!  Very Happy  -, j'essaie de plus en plus avec les gens de lâcher prise sur le contenu pour sentir cette énergie, positive, juste, dans le sourire, et le regard ouvert de l'interlocuteur... (faut aussi que l'interlocuteur soit réceptif) Pas vous ? Et vous ?  Rolling Eyes
Ereen, je crois que l'hypersensibilité n'est pas systématique chez les zèbres, en tous cas pas de cette façon-là. Chez moi (et bien malgré moi), elle se manifeste quand je suis dans la nature, le plus souvent seule, au milieu d'un paysage qui semble étranger à la civilisation (grandes étendues, montagne, déserts, océan...). Là j'absorbe le monde, je suis envahie d'une grande énergie "sans contenu". Je ne ressens absolument pas la même chose dans ce genre d'interactions sociales*. Je dois être hermétique à ce mode de propagation de l'énergie. (Et j'ai pas mal de traits aspie aussi, ceci expliquant sûrement cela.) Ça doit être bien de ressentir ça, Ereen, je t'envie Very Happy

* par contre, je vis de grands échanges d'énergie "avec contenu", même contenu délirant, avec certaines personnes et dans certains contextes, mais très différents du papotage dont je parle ici.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Interactions sociales et papotage...

Message par Ereen le Mar 19 Mai 2015 - 12:19

mallollo a écrit: Je dois être hermétique à ce mode de propagation de l'énergie.

Je ne pense pas, puisque tu le fais avec tes amis dans les discussion "avec contenu". Peut-être observe mieux le visage de ces personnes quand elles discutent et leurs jolies expressions, et tu seras peut-être surpris Smile



Dernière édition par Ereen le Mar 19 Mai 2015 - 23:17, édité 2 fois

Ereen
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 384
Date d'inscription : 16/05/2015
Age : 26
Localisation : Rhône-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interactions sociales et papotage...

Message par Ereen le Mar 19 Mai 2015 - 12:42

mallollo a écrit: grandes étendues, montagne, déserts, océan

et tu dis aimer les grandes étendues désertiques^^ comment décrirais-tu l'énergie de ces endroits ?


Dernière édition par Ereen le Mar 19 Mai 2015 - 23:17, édité 1 fois

Ereen
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 384
Date d'inscription : 16/05/2015
Age : 26
Localisation : Rhône-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interactions sociales et papotage...

Message par fleurdesel le Mar 19 Mai 2015 - 13:39

J'aime bien l'approche de l'AT là dessus : on appelle ça la structuration du temps. Les personnes échangent des strokes, interactions à faible valeur d'implication personnelle, mais qui permettent de rentrer en contact avec l'autre sans risque, d'engranger des signes de reconnaissance et de structurer le temps. Je pense que le soucis pour les zèbres/HPI/peu importe le nom, c'est que les signes de reconnaissance qui nous nourrissent sont différents du quidam et doivent avoir plus de profondeur, ce qui fait que cela nous paraît aisément bizarre ces échanges de "bonjour", bises, météo, etc et on se sent mal à l'aise en pratiquant.
Sur ce que tu dis sur le fait d'avoir l'impression de te moquer, ce n'est pas perçu par l'interlocuteur, car pour lui tu adoptes un comportement normal. Une petite astuce si tu ne veux pas dire de choses consensuelles mais que tu ne veux pas pour autant rompre la communication, l'écoute active, ie inviter ton interlocuteur à t'en dire plus en reformulant ou en proposant ta compréhension de ses émotions. En reprenant l'exemple plus haut :
- Salut, ça va ?
- Oui et toi ?
- Bien, j'ai repeins la rambarde, j'ai presque fini.
- Ah tu dois être satisfait.
- Ah ça oui, depuis le temps que je voulais le faire. J'ai prévu de faire un barbecue, je ferais des merguez.
- Un barbecue ?
- Oui, je pensais faire ça demain. Tu viendras ?
- Pourquoi pas. J'espère qu'il fera beau.

fleurdesel
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 576
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 37
Localisation : Aquitaine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interactions sociales et papotage...

Message par Hillary le Mar 19 Mai 2015 - 13:46

Mallolo, ton post me fait du bien, je passe mes journées à redouter que quelqu'un entre dans mon bureau pour me parler... même pour des choses intéressantes/importantes, j'ai 10 minutes de blabla pour une info qui aurait pu être développée en 30 secondes et ça me "tend" à un point, j'ai envie de hurler à l'intérieur!!!
Et en réunion je n'arrête pas d'interrompre les gens, de changer de sujet, je vois bien que je suis limite impolie...

Hillary
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 272
Date d'inscription : 24/04/2015
Age : 37
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interactions sociales et papotage...

Message par JehanGriffon le Mar 19 Mai 2015 - 15:11

Ah ! Les réunions professionnelles..... Une perte de temps, à mon avis... Heureusement, c'est une obligation qui se raréfie avec le temps par chez moi...
Le pire dans ces cas là, c'est de présenter un point le plus lentement possible, afin de ne pas perdre les interlocuteurs en route....
Pour en revenir sur le sujet du rechargement des batteries émotionnelles, je dirais que seul avec la nature me correspondrais également... Je n'aime pas les bains de foule, c'est limite supportable... Il m'arrive de plus en plus de devoir quitter une foule oppressante.... Bon, j'ai un avantage tout de même... Je suis grand, ce qui fait que je dépasse allégrement la plupart des gens, ce qui fait que je peux voir au loin et évite à mon cerveau de penser que je suis dans la foule... Après, il y a le bruit de la foule qui peut vite me causer des soucis... surtout dans un restaurant...

JehanGriffon
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 902
Date d'inscription : 11/05/2015
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interactions sociales et papotage...

Message par zelle le Mar 19 Mai 2015 - 17:36

Hillary a écrit:Mallolo, ton post me fait du bien, je passe mes journées à redouter que quelqu'un entre dans mon bureau pour me parler... même pour des choses intéressantes/importantes, j'ai 10 minutes de blabla pour une info qui aurait pu être développée en 30 secondes et ça me "tend" à un point, j'ai envie de hurler à l'intérieur!!!
Et en réunion je n'arrête pas d'interrompre les gens, de changer de sujet, je vois bien que je suis limite impolie...

Personnellement j'arrive mieux à faire ces temps "Météo... ça va bien". Mais je me sens tout le temps en équilibre, ce n'est pas confortable. Alors que l'interlocuteur est confortable. Et le naturel revient vite, je donne une info qui n'est pas dans le ton émotionnel, donc je passe pour brutale ou pas sociabilisée.

Après trois ans de forum (bon courage à ceux qui arrivent), j'arrive à me mettre plus facilement sur pause (mais désagréable) et bavarder, même avec des personnes avec qui le contact est douloureux. J'attends. Je sais que c'est normal s'il ne se passe rien. Je suis donc moins vive. Mais cela reste très difficile, car j'aimerai plus de contact humain, de discussion. Je me carence un peu.

Les échanges sont difficiles car nous ne parlons pas de la même chose, les perceptions immédiates sont différentes. Nous ne vivons pas dans le même environnement.

zelle
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1038
Date d'inscription : 27/03/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interactions sociales et papotage...

Message par Invité le Mar 19 Mai 2015 - 17:50

Ereen a écrit:

Après c'est vrai que dans la nature, ce que j'aime c'est le vent, le soleil, ce sont comme des contacts entre les éléments
et tu dis aimer les grandes étendues désertiques^^ comment décrirais-tu l'énergie de ces endroits ?

Familière, vertébrale.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Interactions sociales et papotage...

Message par Hillary le Mar 19 Mai 2015 - 17:53

Zelle, tu as changé de pseudo?

Moi je tente de montrer que les gens me gonflent un peu pour alléger mes souffrances... heureusement j'ai quelques personnes dans mon entourage avec qui c'est l'inverse (je pourrais les écouter des heures) mais elles sont rares... et pas forcément zébrées...

Hillary
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 272
Date d'inscription : 24/04/2015
Age : 37
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interactions sociales et papotage...

Message par zelle le Mar 19 Mai 2015 - 21:01

Hillary a écrit:Zelle, tu as changé de pseudo?

oui

zelle
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1038
Date d'inscription : 27/03/2015
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interactions sociales et papotage...

Message par Bleuenn le Mar 19 Mai 2015 - 22:10

J'ai le même souci. Je trouve "bizarre" de parler de ses enfants à des collègues de boulot qu'on ne connait pas tant que ça. Raconter son we, ça peut donner des idées de sorties ou autre. Mais après...
Je crois que c'est comme le "bonjour" machinal, c'est un code social, un moyen d'entrer en contact avec l'autre. En général, j'écoute, je participe si je peux mais on va dire que mon intérêt n'est pas piqué au vif. Heureusement, je peux cogiter en même temps.

Bleuenn
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 383
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 32
Localisation : Nantes

http://www.zebrascrossing.net/t21892-presentation-bleuenn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interactions sociales et papotage...

Message par Princeton le Mar 19 Mai 2015 - 22:50

Je pense que les personnes racontent des choses qu'ils estiment intéressantes et surtout qu'ils ont envie de partager. Rien que par bienveillance, et surtout par affection si j'en ressens, je vais les écouter et paraître intéressé même si je ne le suis pas. Pour moi c'est presque une question de bonté, de gentillesse. Oui certes ils ne me parlent pas de mes sujets de prédilection, mais ils ont choisi de me parler, de partager avec moi, d'entrer en relation avec moi par le langage. Et c'est déjà précieux.

Aussi, écouter est quelque chose qui s'apprend. Se montrer intéressé en est une autre. Mais quand on comprend par exemple l'importance que revêt la peinture de la rambarde ou le BBQ de ce week-end pour notre interlocuteur, on peut lui accorder de l'importance aussi. Si c'est important pour lui, c'est important pour moi.

Et voir mon interlocuteur s'égayer parce que je m'intéresse à ce qu'il me dit, parce que je lui pose des questions pour en savoir plus, parce qu'il est content de partager ce qui lui tient à coeur, ce qui l'intéresse, content aussi de me montrer ce qu'il sait, ce qu'il fait, ce qu'il est, ben ça me fait plaisir. Et je me dis que très certainement, d'autres ont eu la même courtoisie envers moi...

Princeton
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1282
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 28
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interactions sociales et papotage...

Message par Bleuenn le Mar 19 Mai 2015 - 22:58

Je différencie la personne pour qui visiblement, c'est important (ses compétitions de hockey, rénover la maison de ses grands-parents ou la super journée familiale au parc Astérix) auquel cas, ça va m'intéresser et le bavardage, histoire de dire quelque chose. Mais comme tu dis, il y a une envie de partager, ça fait toute la différence.

Bleuenn
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 383
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 32
Localisation : Nantes

http://www.zebrascrossing.net/t21892-presentation-bleuenn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interactions sociales et papotage...

Message par Invité le Mar 19 Mai 2015 - 23:07

Ereen a écrit:En fait, parvenir à faire ça avec les gens, je n'y arrive que depuis pas longtemps. Je sais pas comment ça vient, il faut être détendu et calme, donner le premier sourire, mais je crois que le regard est le plus important, les gens apprécient je crois un regard souriant, bienveillant, soutenu, (qui arrête le temps) mais bref (pas arrêter le temps trop longtemps^^)
Mais ça demande un contrôle de malade, ça... déjà que j'ai les plus grandes difficultés à empêcher mes yeux de divaguer quand je parle à quelqu'un (c'est mon amie d'enfance qui m'en faisait tout le temps la remarque, ça l'énervait de voir mes yeux filer partout quand elle me disait quelque chose).

Ereen a écrit:et tu dis aimer les grandes étendues désertiques^^ comment décrirais-tu l'énergie de ces endroits ?
Une énergie "du dedans et du dehors" en même temps. Difficile à expliquer, mais se mêlent l'impression d'être toute petite et que tout est si grand et échappe tellement à mon contrôle, et celle que tout ce que je perçois, je le perçois à travers moi, qu'il suffit que je n'existe plus pour que ça n'existe plus pour moi. Un grand vertige horizontal.

fleurdesel a écrit: Une petite astuce si tu ne veux pas dire de choses consensuelles mais que tu ne veux pas pour autant rompre la communication, l'écoute active, ie inviter ton interlocuteur à t'en dire plus en reformulant ou en proposant ta compréhension de ses émotions.
Un grand merci fleurdesel, je vais tenter ça Smile Je connais très peu l'analyse transactionnelle, ça n'avait pas attiré mon attention jusque-là, mais ce que tu dis me donne envie de m'y intéresser un peu plus...

Hillary a écrit:même pour des choses intéressantes/importantes, j'ai 10 minutes de blabla pour une info qui aurait pu être développée en 30 secondes et ça me "tend" à un point, j'ai envie de hurler à l'intérieur!!!
Et en réunion je n'arrête pas d'interrompre les gens, de changer de sujet, je vois bien que je suis limite impolie...
What a Face
En fait, à la fois c'est frustrant, et on se sent mal d'être si peu respectueux de l'autre, mais c'est plus fort que nous Suspect

Jehan a écrit:Bon, j'ai un avantage tout de même... Je suis grand, ce qui fait que je dépasse allégrement la plupart des gens, ce qui fait que je peux voir au loin et évite à mon cerveau de penser que je suis dans la foule...
Ah mais si tu commences à tricher, ça ne compte plus!

zelle a écrit:Après trois ans de forum (bon courage à ceux qui arrivent), j'arrive à me mettre plus facilement sur pause (mais désagréable) et bavarder, même avec des personnes avec qui le contact est douloureux. J'attends.
Tu as ça aussi avec des personnes très proches? Parce que ça me *fait mal au coeur* d'avoir souvent ce type de relation avec mon père, par exemple.
Princeton a écrit:
Je pense que les personnes racontent des choses qu'ils estiment intéressantes et surtout qu'ils ont envie de partager. Rien que par bienveillance, et surtout par affection si j'en ressens, je vais les écouter et paraître intéressé même si je ne le suis pas. Pour moi c'est presque une question de bonté, de gentillesse.
Ah mais tu sais, si j'ai ouvert ce sujet, c'est qu'il y a quand même en moi de la bienveillance et de la gentillesse qui me donnent envie de parvenir à un échange véritable... là est le noeud du problème, la volonté y était mais pas le mode d'emploi. Ces quelques pistes me permettront d'avancer, je l'espère...

Bleuenn a écrit:Je différencie la personne pour qui visiblement, c'est important (ses compétitions de hockey, rénover la maison de ses grands-parents ou la super journée familiale au parc Astérix) auquel cas, ça va m'intéresser et le bavardage, histoire de dire quelque chose. Mais comme tu dis, il y a une envie de partager, ça fait toute la différence.
Oui, par exemple.
Mais il y a aussi la répétition des mêmes données ou conversations en boucle, et j'ai énormément de mal avec les répétitions silent

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Interactions sociales et papotage...

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:15


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum